Conseils ThermiquesConseils Thermiques

La géothermie

Présentation

géothermie La géothermie, comme le fait deviner son étymologie, est l'énergie contenue dans la terre. C'est une énergie utilisée depuis des siècles notamment avec les thermes gallo-romains. Ce n'est cependant pas l'énergie la plus ancienne apprivoisée par l'homme puisque la première est incontestablement l'énergie de la biomasse, avec la maîtrise du feu.

Il existe plusieurs types de géothermie. Nous verrons les 3 principales à savoir : très basse température, basse température et...moyenne/haute température.

La géothermie très basse température

D'où vient-elle?

La géothermie basse température provient de l'énergie solaire. En effet, c'est le rayonnement solaire qui chauffe les premiers mètres sous Terre. La terre a un fort pouvoir d'inertie, la température sous terre est donc plus constante qu'à sa surface, à savoir entre 10 et 20°C selon la saison (environ 14°C de moyenne) à 1m de profondeur.

Comment l'exploiter?

Les 3 types de captages

Captage horizontal

capteurs géothermiques horizontauxC'est le type de captage le plus courant puisque le moins coûteux. En effet, le captage horizontal consiste à placer des tubes entre 80cm et 1,2m de la surface. A cette profondeur, la température est assez stable et ne varie que pendant les saisons entre 10 et 20°C. Si les travaux sont effectués lors de la construction de la maison, cela peut avoir un coût très faible puisque les engins sont déjà sur place. On considère qu'il faut entre 1,5 et 2 fois la surface de la maison pour chauffer convenablement. S'il est possible de planter des choses à la surface (fleurs, pelouse), les arbres et les terrasses sont eux à proscrire au-dessus des tubes. Cette technique possède un inconvénient majeur : si les tubes ne sont pas assez enterrés et/ou que les besoins en chauffage sont trop grands pour la surface de captage, la température de la terre risque de chuter jusqu'à faire geler la surface, tuant par la même tout ce que vous auriez pu planter au-dessus, y compris la pelouse.

Captage vertical

capteurs géothermiques verticaux Cette technologie requiert deux sondes de 15 à 100m de profondeur. A cette profondeur, la température est beaucoup plus stable qu'avec un captage horizontal. Cependant, les forages coûtent très chers rendant cette solution beaucoup plus coûteuse que la précédente. Les sondes doivent être situées à une dizaine de mètres d'écart minimum. Il est donc possible d'installer ce type de système sur des petites surfaces de terrains. De plus, la surface ne risque pas de geler.

Captage sur nappe phréatique

Les capteurs géothermiques sur nappes phréatiques, aussi appelés doublets géothermiques fonctionnent à l'aide d'un ou deux forages.

Lorsqu'il n'y a qu'un forage, l'eau est extraite de la nappe avec une pompe puis on récupère ses calories grâce à l'échangeur de la PAC et on rejette l'eau dans un ruisseau ou une rivière (lorsque la réglementation l'autorise). Il n'est en effet pas possible de rejeter l'eau refroidie au même endroit sous peine de refroidir aussi l'eau qui sera pompée, ce qui diminuera sensiblement les performances de l'installation.

capteurs géothermiques verticaux sur nappe phréatiqueL'autre solution (la plus courante) consiste à mettre en place une deuxième sonde donnant sur la même nappe phréatique, mais espacée de plusieurs mètres de la première. La température de l'eau pompée sera donc préservée de même que la quantité d'eau souterraine de la nappe qui est une denrée rare.

Quelles PAC dans quelles situations?

Il existe plusieurs technologies de pompes à chaleur : à détente directe, mixte ou à fluide intermédiaire.

récapitulatif des solutions de pompes à chaleur Récapitulatif des solutions de pompes à chaleur possibles selon la configuration (guide pompe à chaleur Ademe)

Avantages

Inconvénients

Le puits canadien

Le puits canadien (ou provençal) est une technologie géothermique à part entière, qui permet de récupérer les calories de la terre via un échangeur de chaleur qui les transmettra à l’air soufflé dans la maison. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur les puits canadiens ici

La géothermie basse température

D'où vient-elle?

La géothermie basse température se situe à des profondeurs allant de quelques centaines à quelques milliers de profondeur. A cette profondeur, seuls les changements de température saisonnier influe et de façon minime. Vous le savez peut-être, le noyau de la Terre est un énorme amas de magma extrêmement chaud. C'est donc grâce à lui que la géothermie basse température existe. Une notion très importante est la notion de gradient de température. On estime ainsi que pour chaque kilomètre plus près du centre de la Terre, on gagne 3°C. Un gradient de température est la distance qu'il faut pour augmenter de 1°C. Il faut également savoir que selon le type de sous-sol, le gradient de température sera différent. C'est-à-dire qu'entre deux zones différentes, à la même profondeur, la température sera différente.

La géothermie basse température se situe entre 30°C et 100°C. Les bassins aquifères sont idéals pour la géothermie basse température, puisque leur gradient de température est faible. La France est bien dotée dans ce type de sous-sol, notamment le bassin aquifère parisien.

Comment l'exploiter?

géothermie basse température La géothermie basse température fonctionne sur le principe du doublet géothermique (capteurs verticaux sur nappe phréatiques). La température de l'eau est assez élevée pour se passer d'une pompe à chaleur. Il est en effet possible de chauffer directement des logements avec cette température via des réseaux de chaleur.

Beaucoup l'ignorent mais le plus grand réseau de chaleur (de France) se situe à Paris et fonctionne justement avec la géothermie basse température. D'autres réseaux de chaleur fonctionnent en effet avec des chaudières à biomasse ou encore grâce à des usines d'incinération de déchets (c'est le cas par exemple à Nantes, où le réseau alimente une majeure partie de l'île Beaulieue et de l'hôpital principal).

Avantages

Inconvénients

La géothermie haute/moyenne température

D'où vient-elle?

Vous le savez peut-être, le noyau de la Terre est un énorme amas de magma extrêmement chaud. C'est grâce à lui que la géothermie haute température existe. Une notion très importante est la notion de gradient de température. On estime ainsi que pour chaque kilomètre plus près du centre de la Terre, on gagne 3°C. Un gradient de température est la distance qu'il faut pour augmenter de 1°C. Il faut également savoir que selon le type de sous-sol, le gradient de température sera différent. C'est-à-dire qu'entre deux zones différentes, à la même profondeur, la température sera différente.

Cette technologie nécessite des sols particuliers où la température est naturellement élevée (>150°C), c'est le cas notamment des zones volcaniques où la température de sous-sol peut augmenter de 1000°C/100m. C'est d'ailleurs pour cela que la géothermie moyenne/haute température n'existe à l'heure actuelle qu'en Guadeloupe (pour la France). L'île produit plus de 15 MW et 90GWh/an (6-7% de la production de l'île) grâce à sa centrale La Bouillante et ses 4 unités, qui sont toujours en expansion. D'autres projets de centrales géothermiques sont à l'étude dans les DOM-TOM.

Comment l'exploiter?

La géothermie haute température consiste là encore à un doublet géothermique. A ces profondeurs, l'eau pompée est supérieure à 200°C. schéma centrale géothermique de la Bouillante Schéma de la centrale géothermique de la Bouillante (Guadeloupe) (© geothermie-perspectives.fr (ADEME/BRGM)

Avantages

Inconvénients

Conclusion

La géothermie est une énergie très intéressante puisqu'elle peut être utilisée à plusieurs échelles, une maison (géothermie très basse température, pompes à chaleur), un quartier (géothermie basse température, chauffage urbain) ou une ville entière (géothermie moyenne/haute température, centrale électrique). Cependant, des précautions doivent être prises dans la plupart des cas comme avec les doublets géothermiques (pour éviter la pollution de la nappe), les captages horizontaux (pour éviter de geler le sol) et d'une manière générale toutes les PAC faisant intervenir des fluides frigorigènes, qui sont des gaz à effet de serre puissants (plusieurs centaines de fois plus puissants que le CO2).

Laisser un commentaire ou poser une question




#6 - Benjamin (Admin) - 19.09.16

Bonjour Camil,
Il existe de petites calculettes pour déterminer les déperditions d'un tube.
Vous pouvez en trouver une ici par exemple : http://www.abcing.fr/ (nécessite une inscription gratuite).

#5 - Camil - 05.09.16

Quelle est la perte d'énergie par m de linéaire de réseau de chaleur ?
Je suppose que cela varie en fonction de la Température d'entrée, de l'isolation et du diamètre du conduit... Y a-t-il une formule ou un abaque pour trouver ces données ?
Merci

#4 - Yves - 15.09.13

J'aimerais connaitre la température probable d'une eau puisée à 100 m de profondeur dans la région de Aix en Provence. Et éventuellement la consommation en courant électrique à partir d'une PAC eau/ eau en chauffage par le sol à 35°pour un hiver dans cette région. Merci d'avance YL. Tél 0624595014

#3 - Benjamin (Admin) - 20.02.13

Bonjour,
Tout dépend ce que vous appelez fiable. Mais il faut savoir que l'utilisation des puits est très réglementée. Il faut généralement la présence d'un puisard (entre autre) sous peine de modifier sensiblement la température de l'eau du puits, rendant le système inefficace, mais surtout en modifier considérablement l'écosystème qui en dépend.
Avant même de savoir si le système est "fiable", renseignez-vous d'abord de savoir si c'est autorisé et applicable dans votre cas.

#2 - philippe. - 19.02.13

mon problème est le refroidissement de ma maison par utilisation d eau de puit passant dans un serpentin qui devrait suffire à refroidir l'air pulsé capable de refroidir les 500 M3 de la maison parfaitement isolée. est-ce fiable ?

#1 - Benjamin (Admin) - 21.12.12

Bonjour,<br />
En géothermie horizontale, il n'est pas recommandé de faire une construction, y compris une terrasse bois, au-dessus de la zone de captage car il doit y avoir une très bonne perméabilité (la pluie est un élément essentiel de la température de la terre à ces petites profondeurs).

#0 - DOMINO - 18.12.12

Avec une géothermie captage horizontal qui fonctionne parfaitement, pouvons nous construire une terrasse bois? Que faut-il faire et aussi que faut-il éviter?
Merci
Remonter