Les poêles à bois

Fiable, économique et écologique, le poêle à bois est un chauffage d’appoint particulièrement apprécié d’autant qu’il apporte un vrai cachet à la maison. Toutefois, tous les appareils ne se valent pas et il n’est pas évident de s’y retrouver tant l’offre est fournie. Sur quels critères techniques sélectionner son poêle? Où acheter? Et à quel prix? Conseils Thermiques vous propose un guide d’achat pour faire un choix adapté à vos besoins.



poele à bois

Fonctionnement d’un poêle à bois

Combustion du bois : En présence d’oxygène, du petit bois sec et du papier sont brûlés à l’aide d’un allume feu. Ils enflamment à leur tour les bûches. La combustion du bois (et des gaz créés à cette occasion) dégagent de la chaleur.

Diffusion de la chaleur : Elle est diffusée par rayonnement direct à travers la vitre et par convection naturelle autour du poêle. Il n’y a donc pas de soufflerie pour « pousser » la chaleur comme sur un poêle à granulés ce qui fait qu’il fait souvent très chaud autour du poêle. A noter que certains poêles à bois peuvent être canalisables pour mieux diffuser la chaleur dans les pièces adjacentes à l’appareil.

fonctionnement poele bois

Fonctionnement d’un poêle à bois (Oliger)

Evacuation des fumées : Un poêle à bois fonctionne par tirage naturel. Comprenez que les fumées s’échappent « naturellement » par le conduit de cheminée grâce à la différence de pression entre les températures élevées de la chambre de combustion et l’air extérieur au niveau de la sortie de cheminée.

Rendement : Les poêles à bois récents atteignent des rendements autour de 80% grâce à une bonne circulation de l’air dans la chambre de combustion. Elle permet de brûler à la fois le bois (combustion primaire) mais aussi les gaz de combustion (combustion secondaire ou post-combustion). Cela se traduit en pratique par plusieurs arrivées d’air :

poele bois arrivées d'air

Air primaire, sous le foyer / Air secondaire, au niveau de la vitre / Air tertiaire, à l’arrière du foyer

A retenir : Les poêles à bois sont des systèmes assez simples et sans électronique. Ils sont donc extrêmement fiables et autonomes par rapport au réseau électrique. Les poêles à bois récents sont très performants et constituent une solution écologique s’ils sont bien utilisés.

En contrepartie, toute la gestion du poêle à bois est manuelle (allumage, rechargement) ce qui en fait avant tout un chauffage d’appoint avec un entretien quotidien. Consultez un retour d’expérience pour peser le pour et le contre de ce type de chauffage.

Installation d’un poêle à bois

Vous l’aurez compris, un poêle à bois nécessite un conduit de fumée vertical (pour l’évacuation les résidus de combustion) et une arrivée d’air suffisante (pour assurer une bonne combustion). Voici ce que l’on peut retenir concernant l’installation d’un poêle à bois.

Fumisterie : installation en zone 1 seulement

installation poele boisPosition de l’orifice extérieur : Un poêle à bois doit être installé en « zone 1 » comme précisé dans l’arrêté du 22 octobre 1969 relatif aux conduits de fumée desservant des logements (article 18) :

« Les orifices extérieurs des conduits à tirages naturels, individuels... doivent être situés à 0,40 mètre au moins au-dessus de toute partie de construction distante de moins de 8 mètres. En outre, dans le cas de toitures terrasses ou de toits à pente inférieure à 15 degrés, ces orifices doivent être situés à 1,20 mètre au moins au-dessus du point de sortie sur la toiture et à 1 mètre au moins au-dessus de l’acrotère lorsque celui-ci a plus de 0,20 mètre. ».

Un tubage est-il obligatoire ? Dans les textes, un tubage n'est pas forcément obligatoire si le conduit est conforme. Dans les faits en revanche, un tubage est souvent mis en place par l'artisan qui prend la responsabilité de l'installation. Dans le cas contraire, il faut pouvoir prouver par un examen que le conduit de cheminée est bien conforme (étanchéité des fumées, résistance aux températures...).

tubage poele bois

Voilà ce que dit le DTU 24.2 (page 10) : Pour les conduits existants n'ayant pas de désignation, un examen du conduit et de son installation doit permettre de déterminer une désignation selon la norme NF DTU 24.1 P1. A défaut de pouvoir déterminer la compatibilité, le conduit existant est considéré comme inadapté en l'état. Dans ce cas, le chemisage ou le tubage du conduit peuvent permettre sa réutilisation ; la construction d'un nouveau conduit peut également être envisagée.".

Arrivée d’air : préférez une entrée d’air directe

Pour assurer une combustion optimale, un poêle à bois a besoin d’oxygène qu’il trouve dans l’air. Cet air comburant peut être amené de deux manières :

Une installation en « configuration étanche » ne présente que des avantages. D’abord, on est sûr que l’arrivée d’air sera suffisante. Ensuite, on évite de mettre la maison en dépression. En effet, sans arrivée d’air dédiée, l’air pris directement dans la maison est remplacé par de l’air extérieur froid qui s’infiltre par les défauts d’étanchéité ou les orifices de ventilation.

poele à bois étanche avec arrivée d'air dédiée

A gauche, arrivée d'air dédiée par le dessous (invicta). A droite, arrivée d'air dédiée par l'arrière (Rika)

Une pose en « configuration étanche » est par ailleurs indispensable dans les maisons neuves. Attention cependant car tous les poêles à bois ne sont pas compatibles avec une installation en « configuration étanche », il faut bien s’assurer que le poêle dispose d’une arrivée d’air dédiée (notice de l’appareil). Un logo de type « compatible RT 2012 » peut également indiquer cette présence. Le diamètre de cette arrivée d’air est généralement compris entre 80 et 120 mm.

Poêle à bois et maison neuve : un chauffage d’appoint uniquement

Le poêle à bois ne peut pas être considéré comme un chauffage principal dans les maisons neuves si on s’en réfère à la fiche d’application relative à la "prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées". Ce document précise que les appareils « qui ne sont pas dotés d’un dispositif d’arrêt manuel et de réglage automatique en fonction de la température intérieure » comme les poêles à bois ne peuvent être utilisés qu’en appoint. En revanche, il n’y a aucun problème pour les poêles à granulés.

Puissance du poêle à bois : un critère déterminant

Les meilleures performances du poêle à bois sont obtenues à puissance maximale, il faut donc la déterminer avec soin. C’est à votre installateur qu’incombe cette tâche. La puissance maximale se calcule en fonction de nombreux critères : situation géographique, isolation, volume à chauffer, température souhaitée, tirage, apports bioclimatiques…

Pour donner un ordre d'idée, on peut tabler sur environ 100 W par m² (maison normalement isolée), 60 W par m² (maison neuve) et 30 W par m² (maison passive). A noter qu’il faut uniquement considérer la surface « à chauffer » et pas celle « de toute la maison ». On peut aussi utiliser cet abaque qui prend en compte la hauteur sous plafond :


Climat / IsolationMauvaiseMoyenneBonneRT2012
Doux40 W/m335 W/m330 W/m315 W/m3
Tempéré50 W/m340 W/m335 W/m320 W/m3
Froid60 W/m350 W/m340 W/m325 W/m3

puissance poele boisDans le cas d’un poêle à bois sous-dimensionné, l’appareil peinera à réchauffer la maison et devra fonctionner en sur-régime ce qui entrainera une usure prématurée. Veillez à toujours bien respecter les charges de bois prévues dans la notice, généralement 2 à 3 kg de bois maximum. En effet, les pièces en contact directement avec le feu (vitre, revêtements) et susceptibles d’être endommagées suite à une mauvaise utilisation, ne sont généralement pas couvertes par la garantie.

Dans le cas d’un poêle surdimensionné, la chaleur dégagée à puissance nominale sera trop intense pour être supportable. Le poêle sera donc utilisé en sous-régime pour limiter la chaleur. Dans ces conditions, la combustion ne sera pas optimale ce qui entrainera une plus grande pollution et un encrassement précoce du poêle et du conduit de fumées. Dans le doute, préférez donc la puissance la plus faible quitte à recourir à un appoint les jours les plus froids (chauffage électrique par exemple).

Dans tous les cas, il convient de refaire l’isolation du logement avant d’installer un poêle à bois de manière à dimensionner au mieux l’appareil. Pour les maisons neuves où les besoins sont très faibles, des poêles de très petites puissances se développent (4 kW).

Matériaux du poêle à bois : fonte, acier ou pierre ?

Le choix du matériau influence principalement sur la diffusion de la chaleur. Un poêle en acier sera plus léger et plus réactif qu’un appareil en fonte. On pourrait faire un parallèle avec la cuisine : une cuisson rapide dans une casserole en acier ou une cuisson douce dans une mijoteuse en fonte.


AcierFonte
CompositionAlliage de fer et de carbone
Taux massique de carbone entre 0,05 et 2,1%
Alliage de fer et de carbone
Taux massique de carbone entre 2,1 à 6,6 %
Résistance à la chaleurTrès bonne, l’acier tend à se dilater
sous l’effet de la chaleur.
Très bonne, la fonte tend à accumuler
la chaleur puis à céder (pas de déformation)
EsthétismeAspect plus fin. Peut se travaillerAspect plus granuleux. Peut se mouler
ConfortTrès grande réactivité liée à sa faible inertie,
diffusion de la chaleur plus rapide
et intense par convection.
Moins grande réactivité liée à sa forte inertie,
diffusion plus lente de la chaleur
en partie par rayonnement.
PrixComparable, directement proportionnel à l’épaisseur.

Au niveau qualité des produits, celle-ci est directement proportionnelle à l’épaisseur des matériaux utilisés. Si cette donnée n’est jamais fournie par les constructeurs, la masse du poêle à bois reste un très bon indicateur. On peut retenir qu’un poêle à bois de bonne qualité matérielle pèsera au moins 90 kg. La garantie standard est de 2 ans mais peut aller jusqu’à 5 ou 10 ans.

flamme poele bois rika nex rikatronic 4

Il existe également des appareils plus massifs avec manteau accumulateur en pierre ou en céramique. Ils permettent de lisser davantage les températures grâce à une forte inertie.

Choix des bûches : la taille, ça compte !

Le choix de la taille des bûches va avoir une importance sur la fréquence de rechargement, l’espace de stockage nécessaire, le prix du combustible et l’encombrement du poêle à bois.


Taille des bûches25 cm33 cm50 cm
Prix pour un stère230€ (122%)208€ (111%)188€ (100%)
Espace de stockage0.6 m30.7 m30.8 m3

Pour le choix des bûches en elles-mêmes, le critère le plus déterminant est le taux d’humidité. Pour une bonne combustion, il faut viser un taux d’humidité inférieur à 20% (voire 10%). Ce taux d’humidité est proportionnel au temps de séchage (2 ans environ). Plus les bûches sont petites, plus elles sèchent vite.

volume des bûches selon la taille de découpe

Au niveau des espèces, l’Ademe indique que le pouvoir calorifique varie assez peu selon l’essence d’arbres : « L’écart maximal toutes essences confondues est de 10%. L’essence n’a donc qu’une importance restreinte sur le pouvoir calorifique. ».

Acheter son poêle à bois : 3 options possibles

Le poêle à bois est un produit de consommation courante que l’on retrouve dans tous les réseaux de distribution. Conseils Thermiques vous recommande d'étudier en priorité la piste du magasin spécialisé qui pourra assurer un suivi de bout en bout.


Magasins spécialisésGrandes Surfaces de Bricolage (GSB)Internet
Conseils avant la venteOui, par un technicien spécialiséOui, par un vendeur généralistePas de façon automatique
InstallationPar le revendeurPar un prestataire de service
en lien avec la GSB ou par le particulier
Par le particulier
Service après-ventePar un réseau de techniciens
en lien avec la marque du produit
Par le particulier
Entretien annuelSelon le particulierSelon le particulier
Prix HT du poêle> 2 000€Entre 1 000 et 2 000€< 1 000€

Poêle à bois et aides financières : un duo gagnant

Pour être éligibles aux aides financières, les appareils au bois doivent respecter des critères de performances strictes. Exit donc les cheminées « ouvertes » avec un rendement énergétique très faible (environ 10%) et un rejet de particules très important.

poele bois performant

Les poêles à bois récents sont quant à eux bien plus performants et donc éligibles aux nombreuses aides à condition de respecter des critères techniques exigeants. Attention aux appareils premiers prix qui ne remplissent pas toujours ces impératifs :

CritèresPoêle à bois
Rendement énergétique (%)≥ 75
Concentration de monoxyde de carbone (% / mg/Nm3)≤ 0,12 / 1500
Émissions de particules (mg/Nm3)≤ 40
Emissions d’oxydes d’azote (mg/Nm3)≤ 200

label commercial flamme verteOn remarque que le label « Flamme verte », qui vise à évaluer la performance des appareils de chauffage au bois, n’est pas obligatoire pour bénéficier des aides financières en vigueur. D'un point de vue technique, on pourra retenir que les poêles à bois affichant un rendement supérieur à 80% sont dotés de plusieurs arrivées d'air. Elles permettent une "post combustion" en brassant les gaz issus de la première combustion d'où le rendement supérieur.

certification qualibois rge poele granuleOn note également que le recours à un professionnel certifié « RGE Qualibois » est indispensable pour espérer prétendre aux aides financières. Ces professionnels ont suivi une formation de 3 jours et sont signataires d’une charte de bonne conduite. Attention néanmoins, la certification Qualibois n’est pas un gage automatique de qualité. Pour en savoir plus, consultez nos conseils pour choisir le bon professionnel.

Prix d’un poêle à bois

Les poêles à bois coûtent généralement entre 1 000 et 5 000€. Mais attention, car le prix n’est pas directement proportionnel à la qualité. C’est surtout le design et le réseau de distribution qui influencent le prix des appareils. Les critères d’achat essentiels restent une masse suffisante (autour de 90 kg minimum) et un rendement élevé (autour de 80%).

poele bois aduro

Hors aides, le prix moyen d’une installation de poêle à bois réalisée par un professionnel est de 4 500€ ce qui en fait une solution assez économique à l’achat. Les bûches représentent en plus un des combustibles le moins cher du marché (4 cts le kWh contre 16 cts pour l’électricité). Pour obtenir le meilleur prix, il convient de réaliser plusieurs chiffrages pour mettre les entreprises en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Sur internet, on trouve des prix plus attractifs. En contrepartie, c’est le particulier qui prendra à sa charge l’installation du poêle :



Les poêles à bois en pratique

Voici quelques questions pratiques qui reviennent souvent.

Quel entretien ? Un entretien quotidien est nécessaire pour assurer une bonne circulation de l’air au niveau de la grille foyère. La vitre se nettoie également régulièrement. Les appareils dotés d’un système « vitre propre » (lame d’air qui balaye l’intérieur de la vitre) sont plus confortables de ce point de vue. Plus ponctuellement, on vide le bac à cendres avant que celles-ci n’atteignent le fond du foyer.

entretien poele bois

Un ramonage est-il nécessaire ? Oui, un ramonage est obligatoire une fois par an (60€ environ). L’Ademe précise qu’un second ramonage est nécessaire en cas d’utilisation intensive (plus de 10 stères par an). Un des deux ramonages doit être effectué pendant la saison de chauffe.

entretien poele bois

Est-ce que je vais réduire ma facture ? C’est très probable car le bois bûche est une énergie très bon marché notamment par rapport à l’électricité (4 fois moins cher). Mais il faut considérer que l’utilisation du poêle à bois est intermittente et qu’un autre chauffage est nécessaire en parallèle. En plus, avant de changer de chauffage, le plus cohérent reste d’isoler son logement pour diminuer son besoin en énergie.

Est-ce que les poêles à bois sont écologiques ? Cela dépend de l’ancienneté du poêle et de l’utilisation de l’appareil. L’Ademe estime qu’un poêle datant des années 1997 à 2004 avait un rendement de 65% contre au moins 75% aujourd’hui.

poele bois allumage inversé

Allumage inversé ou « top down » (du haut vers le bas)

Aussi, l’utilisateur doit choisir une puissance adaptée pour ne pas que le poêle tourne au ralenti, utiliser du bois sec et réaliser un allumage par le haut.

Si ces conditions sont réunies, le poêle à bois est une solution performante et écologique qui limite efficacement le recours aux énergies fossiles.

Poêles à bois et innovations

Face au poêle à granulés totalement automatisé, le poêle à bûches innove pour séduire de nouveaux acheteurs. Si certaines innovations font plutôt figure de « gadgets », d’autres apportent bien un confort supplémentaire. On regrettera néanmoins que pour toutes ces avancées, la partie électronique ne soit garantie que 2 ans. Ainsi, ce qui est gagné d’un côté en termes d’ergonomie, est perdu en termes de fiabilité. Panorama des avancées technologiques :

L’allumage automatique des bûches

Rika propose un système d’allumage automatique des bûches de manière à trouver une maison préchauffée au lever des utilisateurs. Le principe est très simple :

systeme allumage automatique des bûches rika rikatronic

Allumage automatique des bûches (système Rikatronic)

L’inconvénient est que l’allumage se fait par le bas (moins écologique). Voir un retour d'expérience sur le poêle à bois Rika Nex 4.

Régulation automatique de la température

Il s’agit de moduler au mieux la combustion dans le but d’atteindre précisément une température de consigne et de conserver un rendement optimal. Cette modulation s’obtient en faisant varier automatiquement les débits des différentes arrivées d’air. Le système indique également le moment opportun pour recharger l’appareil soit au niveau du panneau de commande (Rika) soit au niveau d’une télécommande (Nestor martin, Hwam). Voir un retour d'expérience sur le poêle à bois Haas + Sohn i-2000.

poele bois regulation automatique des températures

Autopilot IHS (Seguin, Hwan, Dan Scan) - 2. Alerte rechargement (Rikatronic) - 3. Télécommande (Nestor Martin)

Foyers pivotants

Cette « innovation » ne concerne que le design. Des poêles ronds pivotent de 90 à 360° selon un axe vertical. Quelques exemples :

poele bois rotatif pivotant

Conclusion : Comment choisir un bon poêle à bois ?

Il faut avant tout choisir un poêle à bois d’une puissance adaptée de façon à tirer les meilleures performances de l’appareil. Un professionnel Qualibois pourra réaliser un dimensionnement précis et installer le chauffage dans les règles de l’art. La certification Qualibois est d’ailleurs indispensable afin de bénéficier des aides financières en vigueur.

Au niveau du produit, assurez-vous de choisir un poêle avec un rendement élevé (autour de 80%) et une masse suffisante (90 kg). D’autres critères plus secondaires peuvent également jouer : design, manteau accumulateur, taille des bûches, options d’ergonomie…

Pour aller plus loin, consultez notre comparatif pour choisir entre un poêle à bois et un poêle à granulés. Un retour pratique sur un poêle à bois performant pourrait aussi vous intéresser tout comme nos articles sur les poêles à bois avec four et les cuisinières à bois.

Laisser un commentaire ou poser une question




#102 - Xavier (admin) - 19 Mai 2020

Bonjour Reno,

Le prix moyen d'une pose d'un poêle à bois est de 4 500€ TTC hors aide. Mais cela dépend beaucoup du prix de l'appareil. Ici, vous avez un poêle de 300 kg qui rayonne chez une marque avec un positionnement haut de gamme, cela fait monter significativement le prix.

Il faut faire des devis chez des enseignes concurrentes pour comparer les tarifs. Les critères sont le rendement (au moins 80% pour avoir une post combustion) et la masse (au moins 90 kg sur une finition acier, au moins 150 kg si vous voulez un peu d'inertie avec un manteau en pierre par exemple).

D'une façon générale, il n'y aura pas de différences de performances significatives entre un poêle récent à 2 000€ et un à 4 000€ donc la différence de prix ne se rattrapera jamais à l'utilisation. Par contre, vous aurez des prestations "annexes" différentes (inertie, design, chauffe plat, 3 vitres...).

A bientôt,

#101 - RENO - 18 Mai 2020

Je viens de recevoir un devis pour un COMO de chez Hase (acier+céramique)….poèle + installation + prise d'air ext + tubage+ chapeau + protection thermique mur et sol (plaques) pour 7 500 euros.
Le poèle est beau et haut de gamme mais ça me parait cher...votre avis ?

Merci
RR

#100 - Xavier (admin) - 22 Avril 2020

Bonjour Benji,

Nous n'avons pas de retours sur ces poêles en particulier mais tous respectent les critères indispensables :

- Masse suffisante (100 kg pour une finition acier témoigne d'une qualité matérielle suffisante). Les appareils Invicta et Supra font autour de 110 kg. A priori, plutôt 150 kg pour le Romotop (qui devrait aussi être plus cher).

- Rendement de 80 % (arrivée d'air extérieure + post combustion).

- Puissance proche de 6 kW dans votre cas d'une maison bien isolée.

Pour les critères plus secondaires (taille des bûches, design, facilité de gestion des arrivées d'air...), c'est un choix subjectif selon les attentes de chacun.

Dans tous les cas, la compétence de l'installateur est déterminante.

A bientôt,

#99 - benji - 15 Avril 2020

Bonjour,pour installer en appoint dans une maison BBC 150m2 j’hésite entre 3 poêles à bois:
Skara Invicta, Lucienoir acier Supra et Belorado acier Romotop
Avez vous des retour sur ces différents poêles. Merci

#98 - Xavier (admin) - 10 Février 2020

Pour les critères de choix :

- La masse de l'habillage (ou du corps en fonte) qui va jouer sur l'inertie et la durée de restitution de la chaleur.
- Le rendement (au moins 80% pour avoir une arrivée d'air secondaire qui améliore la combustion).

Pour la puissance, c'est difficile à dire sans visite technique. Peut-être autour de 8-9 kW pour la pièce de vie et tempérer l'étage.

A bientôt,

#97 - Xavier (admin) - 10 Février 2020

Bonjour Hélène,

Des retours d'expériences que nous avons pu voir, les manteaux en pierre fonctionnent bien apporter de l'inertie. La montée en température est lente mais le poêle reste chaud longtemps.

Sur le poêle Rika Nex (masse d'habillage de 130 kg), l'utilisateur qui teste en ce moment un poêle tout acier me disait qu'il se rappelait que "le poêle était encore tiède" lorsqu'il se levait :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-bois-nex-rikatronic-4.php

Donc, cette solution est efficace mais je n'ai pas d'éléments de comparaison directs avec des poêles tout en fonte. Une différence pourrait provenir du fait que la chaleur sur la pierre n'est pas forcément homogène (très chaud autour de la chambre de combustion et moins lorsqu'on s'éloigne).

A bientôt,

#96 - Hélène - 07 Février 2020

Bonjour,
Mon marie et moi avons acheté une maison en pierres dorées que nous rénovons totalement. C'est une maison sur sous-sol semi-enterré et nous refaisons complètement l'isolation des murs par l'intérieur, l'isolation des combles et nous ajoutons une petite couche d'isolant sous le carrelage de l'étage de vie.
La maison est composée de deux niveaux de 75m2. L'étage de vie sera une grande pièce ouverte d'environ 65m2 avec un espace buanderie fermé et un escalier ouvert vers l'étage. Les plafonds sont à 2,5m partout.
Nous souhaitons chauffer la maison à l'aide d'un poêle à bois en chauffage principal pour la pièce de vie (qui sera par ailleurs équipée de radiateurs pour maintenir une température adéquate lors de vacances) et les chambres seront toutes équipées de radiateurs.
Le poêle sera positionné sur l'un des pignons, à l'opposé de la cuisine (l'escalier étant à mi-chemin entre les deux).
Chez Seguin et Godin on nous a conseillé des poêles en fonte "rustiques" (type Vermont Castings) pour maintenir une température minimum la nuit et en notre absence la journée. Le problème est que cela ne nous plaît pas vraiment en terme de design.
Chez un spécialiste multi-marques, recommandé par des connaissances, on nous a dit que des poêles à l'allure plus moderne mais avec un habillage en pierres feraient très bien l'affaire (ce qui était réfuté totalement par les spécialistes de chez Godin et Seguin).
Du coup, nous sommes perdus... Nous sommes prêts à laisser tomber le côté esthétique pour prendre un poêle vraiment adapté (je préfère avoir chaud avec un poêle qui ne me plaît pas que froid avec un poêle design) mais nous voudrions être sûr qu'il n'existe rien d'autre d'aussi efficace.
Que pensez-vous des poêles dits "rustiques" par rapport à des poêles modernes avec pierres ?
Avez-vous des conseils à nous donner ? Quelle puissance serait adaptée ?
Merci !

#95 - Xavier (admin) - 31 Janvier 2020

Bonjour Liou35,

Je pense que les deux installateurs vous proposent tuber la cheminée pour partir sur une installation "saine" (tirage adapté, jonction étanche entre les éléments de fumisterie). Les deux tubages sont certainement en 150 mm (diamètre de sortie des poêles). L'arrivée d'air se fera par l'arrière.

Les modèles sont assez équivalents (même puissance, même masse). Le Supra peut accueillir des bûches un peu plus grande (55 cm selon la fiche technique contre 40 cm pourle JOtul). Il faut aussi vérifier si le Jotul respecte bien les conditions du label Flamme Verte 7 étoiles (le label n'est pas obligatoire mais les critères techniques le sont).

D'après la fiche technique, le taux de particules fines serait de 59 mg/m³ au lieu des 40 réglementaires :
https://conseils-thermiques.org/contenu/credit-impot-poele-granule.php

Il faut demander des précisions en ce sens.

A bientôt,

#94 - Liou35 - 30 Janvier 2020

Bonjour
Je recherche quoi et comment installer un poêle à bois en toute sécurité dans la cheminée dans une vielle maison de 80 m2 environ sur 2 étages pas très bien isolée. J'installerai le poêle dans le cheminée qui fait 1 M de hauteur sur sur 1 m de largeur avec aussi 1 m de profondeur arrière donnant sur un mur extérieur pour la prise d'air. J'ai 2 propositions de devis un Jotul F3 en fonte 6 KW et un Supra Gabin rabaissé 7KW. Coté tubage j'ai un devis de 153 de diamètre pour le Supra et pour l'autre devis je n'ai pas de diamètre. Devis du Supra 917 poêle + 2336 matériaux raccord avec 720 d'installation soit TOTAL de 3253. Devis du Jotul 1350 + 204 fourniture conduit raccord + 840 fourniture conduit fumée + 535 pose et 135 fourniture placofeu soit TOTAL 3064. Je suis perdue sur ce qui doit apparaître explicitement sur le devis ? Quel est le meilleur poèle pour ma maison ?Quelle est la meilleure installation en sécurité et avec quels matériaux considérant qu'il semble y avoir un peu de bistre en haut de la cheminée ? Que me conseillez-vous ? Merci par avance pour vos réponses!

#93 - Xavier (admin) - 22 Janvier 2020

Bonjour Ben,

La masse joue sur la réactivité du poêle. Plus le poêle est massif, plus il est long à monter en température et à redescendre. La température est un peu plus lissée car le poêle rayonne de façon plus douce. Le choix entre acier et pierre dépend de votre utilisation (chaleur rapide = acier, chaleur plus en continu = finition massive).

Pour les 3 vitres, cela apporte une plus-value esthétique. Le poêle rayonnera très fort tout autour. En contrepartie, les distances de sécurité augmentent (probablement 1 mètre tout autour, à voir sur la notice). Ce n'est pas un avantage ou une contrainte en soit, cela dépend de votre attente.

A bientôt,

#92 - Ben - 21 Janvier 2020

Bonjour,
Actuellement en recherche pour l'achat d'un poele à bois, j'hésite entre 2 modèles, le Termatech TT20RS qui est en finition en pierre ollaire 80kg , et le modele Rota Tre 2.0 de chez oranier. Qu'en pensez vous? les pierres ollaire auront elles une différence avec une finition acier ? Dernière question, sur le modele oranier il y a 3 vitres, es ce qu'il y a une contrainte ou avantage particulier par rapport à un modèle 1 vitre?
Merci d'avance

#91 - Xavier (admin) - 21 Janvier 2020

Bonjour Jenny,

Les 2 poêles semblent bien respecter les critères du label Flamme verte 7* pour bénéficier des aides financières et le rendement supérieur à 80% indique une post -combustion :

Rendement énergétique (%) ≥ 75
Concentration de monoxyde de carbone (% / mg/Nm3) ≤ 0,12 / 1500
Émissions de particules (mg/Nm3) ≤ 40
Emissions d’oxydes d’azote (mg/Nm3) ≤ 200

Les différences principales se situent au niveau de :

- La puissance : Le modèle Scan Line de 6 kW me semble plus adapté à votre logement (par rapport au 9 kW.
- La masse : Le Scan Line pèse 400 kg alors que le Vulsini fait 260 kg. Le volume d'accumulation est différent. Le Scan Line aura plus d'inertie mais sera plus long à monter en température.

A bientôt,

#90 - Jenny - 20 Janvier 2020

Bonsoir nous voulons installer un poêle à bois mais nous hésitons sur le modèle. Nous avons pensé à un poêle avec accumulation car absent la journée. Nous avons une pièce de vie à chauffer de 50 mètres carrés comprenant une cuisine ouverte, avec une chambre attenante et un escalier avec porte fermée. Nous avons vue 2 fournisseurs : scan line qui nous propose un lotus m jubilé tout en pierre ollaire et l'univers du feu qui nous propose un Storch Vulsini H SE en acier avec habillage côté et dessus en pierre ollaire en option et kit d'accumulation en option. Que pensez-vous de ses propositions ? Merci d'avance. Cordialement

#89 - Xavier (admin) - 13 Janvier 2020

Bonjour Fully,

Vous trouverez votre bonheur ici :
https://www.faire.fr/trouvez-un-professionnel (service public)

A bientôt,

#88 - Fully - 11 Janvier 2020

Je suis à la recherche d'un poêle à bois d'appoint pour remplacer une cheminée ouverte. Connaissez vous un artisan

#87 - Titi - 11 Janvier 2020

Merci pour ces conseils.
Je ne manquerais pas de revenir vers vous pour quelques questions prochainement.
Thierry

#86 - bleuciel - 07 Janvier 2020

merci beaucoup pour tous vos conseils.
belle année à vous,
Emmanuel

#85 - Xavier (admin) - 07 Janvier 2020

Bonjour bleuciel,

A ma connaissance, on trouve des poêles à bois de 4 kW chez Stovax par exemple (Brunel A1).

Récemment, Bronpi a sorti un poêle à granulés sans électricité (FREE 6) de 3 à 5 kW qui pourrait bien correspondre.

Mais ce type de poêle est très spécifique.

A bientôt,

#84 - bleuciel - 31 Décembre 2019

Bonjour, Pour une installation dans un tout petit chalet en altitude, quels sont les poêles à bois les plus petits du marché ?
Merci de votre réponse et belle journée à vous,
Emmanuel

#83 - Xavier (admin) - 11 Décembre 2019

Bonjour Emmanuelle,

Ces 2 marques semblent remplir les conditions d'un "bon" poêle à bois :

- masse suffisante (90-100 kg pour une finition acier)
- arrivée d'air secondaire pour brasser les gaz (post combustion = rendement théorique > 80%)

Le parement a aussi une importance :

- finition acier = grande réactivité (chauffe vite et fort, mais refroidit rapidement)
- finition massive (type pierre ollaire) = moins grande réactivité (chauffe moins vite, de façon un peu plus douce mais reste chaud plus longtemps après extinction).

Il faut ensuite regarder le sérieux de la visite technique des professionnels et les devis pour avoir des éléments de comparaison.

A bientôt,

A bientôt,

#82 - Emmanuelle - 10 Décembre 2019

Bonjour,
Avez vous des comparaison ou des avis sur les poêles Condura ou Lorflam ?

#81 - Xavier (admin) - 06 Décembre 2019

Bonjour philippe,

Une stère correspond bien à 1m3 de bois mais réalisé avec des bûches de 1 mètre.

Or, des bûches plus petites occupent mieux l'espace (moins de "vide"). De ce fait, il y a besoin de moins de volume pour la même quantité de bois.

Sur le schéma, la quantité de bois est toujours la même mais le volume de bois apparent est différent.

Concernant, les poêles à granulés, il y a effectivement des différences sensibles au niveau de la vis sans fin selon la technologie du motoréducteur, on en parle plus en détails à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/bruit-poele-granule.php#6

A bientôt,

#80 - Philippe - 05 Décembre 2019

je ne suis pas d'accord avec le shéma des stères de bûches de 33, 50 ou 1 mètre. Un stère est la quantité de bois que l'on peur ranger dans un cube d'un mètre de côté. Donc, que les bûches soient coupées en 3, en 2 ou pas coupées (donc 1 mètre de long), il y aura toujours la même quantité de bois.

#79 - Philippe - 05 Décembre 2019

concernant le bruit, les poêles à granules ont une vis sans fin électrique qui amène les granules un par un du réservoir à la chambre de combustion. Selon les modèles le moteur de cette vis sans fin est plus ou moins bruyant.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.