Isoler sa maison: pourquoi, comment et à quel prix ?

maison froidL'isolation d'une maison est la clé de voûte d'un habitat sain et économe en énergie, en rénovation comme en construction. Elle permet notamment de réduire de façon sensible les besoins en chauffage. Mais il existe de nombreuses configurations : isolation par l'intérieur, par l'extérieur, avec des matériaux plus ou moins efficaces et résistants... Chaque projet requiert donc une attention particulière au type d'isolation qui lui conviendra le mieux.

Pourquoi isoler ?

L'isolation, aussi utile en hiver qu'en été

L'isolation est la base d'une maison économe en énergie et c'est pourquoi les réglementations thermiques, comme la RT 2012, augmentent progressivement les épaisseurs minimum d'isolation. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'isolation est évidemment très utile en hiver mais l'est aussi en été. En effet, l'isolation, qu'elle soit intérieure ou extérieure permet de limiter les déperditions thermiques vers l'extérieur et ainsi de garder la chaleur produite par le chauffage. S'il n'y avait pas d'isolation, cela reviendrait à chauffer directement dehors... En été, l'isolation permet au contraire de limiter les apports extérieurs pour garantir une température clémente à l'intérieur, en augmentant notamment le déphasage.

Une priorité, l'isolation des combles

Le toit représente 20% des déperditions de chaleur d'une maison, encore plus si celui-ci n'est pas isolé ce qui est malheureusement trop souvent le cas. Ou alors, l'épaisseur de l'isolant est très insuffisante, surtout si la durée de vie du produit est dépassée. Consultez notre guide sur l'isolation des combles perdus pour en savoir plus.

isolation combles perdus

Et l'isolation des rampants ?

Pour les combles perdus, on privilégiera la pose de l'isolant directement sur le sol, afin de réduire au maximum le volume à chauffer. En isolant uniquement les rampants, vous chaufferez "pour rien" la partie entre le sol et la toiture. Néanmoins, si cet espace sous la toiture a une fonction de stockage, il faudra isoler les rampants en visant un minimum de R=6 m².K/W.

L'isolation intérieure des rampants est plus délicate que l'isolation au sol: isolant proche des sources d'humidité (éviter les laines minérales sensibles à l'humidité, mise en place d'un parepluie), choix d'un isolant avec une forte densité pour le confort été (éviter le polystyrène), calculs nécessaires pour vérifier la résistance de la structure en place au poids de l'isolant, plus de matériaux nécessaires.

isolation rampants méthode sarkingPour les rampants, on peut également mettre en place une isolation par l'extérieur avec la méthode du Sarking qui reste onéreuse, mais qui permet de limiter les ponts thermiques (photo ci-contre). Il s'agit de découvrir la toiture pour insérer une ossature supplémentaire, qui sera remplie d'isolants. En revanche, la surépaisseur de la toiture peut avoir un impact défavorable sur l'esthétique de la maison.

Isoler intelligemment

Le pare-vapeur

pare vapeur etancheite humidite isolationL'étanchéité à la vapeur d'eau est une problématique essentielle qui doit être prise en compte dans tous les projets de rénovation et de construction pour assurer la pérennité du bâtiment. En effet, à l'endroit où la vapeur d'eau va s'accumuler, les risques de dégradation des matériaux sont importants. La solution de plus en plus courante est la pose d'un pare-vapeur (ou frein-vapeur). Celui-ci se matérialisait le plus souvent sous forme d'un papier kraft, mais on en trouve aujourd'hui de tous les types. Il faut retenir qu'un pare-vapeur doit TOUJOURS se trouver du côté chaud, c'est-à-dire du côté intérieur.

Les isolans minces

isolatant mince multicoucheIl y a quelques années, sont apparus les isolants minces. Ces derniers sont souvent vendus comme aussi efficaces que 20 cm de laine de verre, alors que leur épaisseur est généralement inférieure à 2 cm. Mais évidemment, ce n'est pas le cas. Les isolants minces sont une solution intéressante en complément d'un isolant classique, notamment dans les combles lorsque l'on ne peut pas poser l'épaisseur que l'on souhaite.

Les isolants minces sont également un bon exemple de la problématique de l'étanchéité à la vapeur d'eau. En effet, leur composition avec des films en aluminium fait qu'ils ont une résistance presque infinie à la vapeur d'eau. S'ils ne sont pas placés côté chaud, l'apparation de condensation et donc de moisissures est quasiment assurée...

Les effets bénéfiques de l'isolation

Outre la réduction des déperditions thermiques, l'isolation a d'autres conséquences bénéfiques sur le bâtiment. Par exemple, les isolants thermiques ont aussi des propriétés phoniques. En effet, comme ils sont remplis d'air, ils piègent le son à l'intérieur. De plus, ils jouent un rôle majeur dans l'équilibre hygrométrique de la maison, grâce aux pare-vapeurs notamment. Ils participent aussi à la réduction des ponts thermiques dont la présence induit souvent des problèmes d'humidité. Enfin, il contribue également au confort thermique global des utilisateurs en ayant une température plus homogène dans les pièces avec la disparition de la sensation de "parois froides".

Les techniques d'isolation

L'isolation par l'intérieur

L'isolation par l'intérieur est la technique la plus utilisée actuellement en France, contrairement à la plupart des pays nordiques. Cependant, même si elle n'est pas idéale, l'isolation par l'intérieur possède plus de qualités qu'on pourrait le penser au premier abord. Dans une isolation thermique par l'intérieur (ITI), l'isolant se trouve entre le mur extérieur et l'intérieur de la maison.

isolation par l'interieur isolation par l'interieur

Avantages

Inconvénients

A noter que les isolants minces font partie de la technique de l'isolation par l'intérieur. En complément d'une isolation classique, ils peuvent être intéressants mais des règles de poses sont à respecter.

L'isolation par l'extérieur

Dans une ITE (isolation thermique par l'extérieur), l'isolant se trouve entre les murs et l'extérieur.

isolation par l'extérieur isolation par l'extérieur

Avantages

Inconvénients

L'isolation répartie

L'isolation est dite répartie lorsqu'elle fait partie intégrante de la structure porteuse. Il existe deux catégories d'isolation répartie, l'isolation monomur et l'isolation répartie en ossature bois ou métallique.

Isolation Répartie Ossature bois/Acier

prix isolation maison RT 2012En ossature bois ou métallique, l'isolation thermique se trouve entre les montants. C'est donc le cas dans les maisons à ossatures bois et métalliques, mais aussi dans le cas de l'isolation des rampants d'une maison "traditionnelle" (charpente en bois ou métallique).

Avantages

Inconvénients

Isolation Monomur

Dans l'isolation répartie "monomur", il n'y a généralement qu'un seul matériau pour assurer à la fois la partie structure et la partie isolation. Les matériaux les plus courants sont la brique (monomur) et le béton cellulaire, mais aussi la paille (technique Nebraska) en particulier en auto-construction. On trouve aussi quelques techniques nouvelles (Twinstone, Isolasup,...) dont les performances thermiques et la durabilité sont difficiles à estimer, car les retours d'expérience sont très rares.

brique monomur béton cellulaire paille twinstone Brique monomur, Béton cellulaire, Paille Nebraska et TwinStone

Avantages

Inconvénients

Conclusion

En neuf comme en rénovation, l'isolation la plus courante reste l'isolation par l'intérieur car elle est bien connue des artisans et peut être mise en place par un bon professionnel. L'isolation par l'extérieur gagne du terrain notamment en rénovation sur les toitures et les immeubles, mais son prix reste plus élevé en ce qui concerne l'isolation des murs. L'isolation répartie se démocratise également dans le cadre des maisons à ossature bois ou métallique, tandis que les techniques au monomur sont rarement conformes aux exigences de la RT 2012.

Prix d'une isolation RT 2012

Les prix indiqués sont issus d'une maison ossature bois.

Prix de l'isolation de la dalle béton

Devis

prix isolation maison RT 2012 Ici, le matériau utilisé est le polystyrène. Les devis correspondent aux standards de la RT 2012 à savoir une isolation de 15cm de polystyrène expansé en sous-face de la dalle. On atteint alors une résistance thermique R= 4.20 m2.K/W. Ils s'entendent pour une dalle en terre plein sans vide sanitaire. Voir la variante "vide sanitaire" dans les conseils ci-dessous. La dalle fait 12cm d'épaisseur pour une densité de 350Kg/m3.

Conseils

L'entreprise A est à 62.49€ HT/m2 soit 75€ TTC/m2.
L'entreprise B est à 40.40€ HT/m2 soit 48.5€ TTC/m2. On pourra retenir un prix médian de 60€ TTC/m2 pour la version "dalle sur terre plein"
L'entreprise B a également chiffré la variante en vide sanitaire obligatoire compte tenu du terrain, le surcoût pour la dalle d'environ 80m2 est de 2000€ HT.

prix isolation maison RT 2012 prix isolation maison RT 2012

Prix de l'isolation des murs

Devis

prix isolation maison RT 2012 Traditionnellement, on utilise de la laine de verre. Produit qui, à défaut d'être le plus écologique, est le moins coûteux. L'isolation principale des murs est de 14.5cm correspondant à une résistance thermique de R= 4.50 m2.K/W. A cela s'ajoute une isolation rapportée de 4.5cm de R= 1.25 m2.K/W. Tablons donc pour un R de l'ordre de 5 m2.K/W, ce qui correspond encore une fois au standard RT2012.

Conseils

L'entreprise A est à 18€ HT/m2 soit 21.60€ TTC/m2.
L'entreprise B est à 16.7€ HT/m2 soit 20.04€ TC/m2.
Notons qu'une légère fluctuation du prix au m² se traduit par de grosses différences car il y a autour de 200m2 à isoler...

prix isolation maison RT 2012 prix isolation maison RT 2012 prix isolation maison RT 2012

Prix de l'isolation de la toiture

Devis

prix isolation maisonLes prix sont également indiqués sur les devis ci-dessus. Ici aussi, on utilise traditionnellement la laine de verre pour des raisons économiques. Les devis tablent sur 24cm de laine de verre pour une résistance thermique de R= 6.85 m2.K/W. Nous avons également fait chiffrer 30cm de laine de verre pour un R de 8.55 m2.K/W. Pour limiter les coûts de pose, il s'agit d'une simple couche. (A noter que dans tous les cas, une isolation complémentaire de 5cm de laine de roche R= 1.25 m2.K/W est incluse dans le bac acier du toit)

Conseils

Pour 24cm, l'entreprise A est à 13€ HT/m2 soit 15.6€ TTC/m2.
Pour 24cm, l'entreprise B est à 12.25€ HT/m2 soit 14.7€ TTC/m2.
Pour 30cm, l'entreprise B est à 16.5€ HT/m2 soit 19.8€ TTC/m2.
Le surcoût de la "version 30cm" pour l'ensemble du toit représente 367€ TTC. Il paraît correct et rentable à moyen terme, compte tenu que le gain est de presque 2 points de R. Aussi, pour la revente, cela constitue un plus pour les futurs acheteurs.

Attention!

L'efficacité énergétique de votre construction n'est pas directement proportionnelle à la quantité d'isolants. Ainsi, isoler avec 40cm d'isolants n'est pas deux fois plus efficace que d'isoler avec 20cm d'isolants. En effet, la courbe du rapport efficacité/épaisseur n'est pas linéaire. Concrètement, les premiers centimètres d'isolants vont être très efficaces, ceux qui suivront seront utiles, mais de moins en moins efficaces. Cas pratique, découvrez une maison passive isolée avec 30 cm de laine de verre. Au delà, l'investissement n'était plus rentable. Partir sur une isolation des combles à 30cm parait donc tout à fait judicieux et suffisant.

L'isolation d'une maison est donc la clé de voûte d'un habitat sain et économe en énergie, en rénovation comme en construction. Elle permet notamment de réduire de façon sensible les besoins en chauffage. Mais il existe de nombreuses configurations : isolation par l'intérieur, par l'extérieur, avec des matériaux plus ou moins efficaces et résistants... Chaque projet requiert donc une attention particulière au type d'isolation qui lui conviendra le mieux.

Obtenir le meileur prix pour ses travaux d'isolation

Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo artisan qualibatChoix du professionnel: Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur : l'artisan est-il disponible ? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement ? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Analyse des devis: Si votre isolation actuelle a plus de 10 ans, vérifiez que le devis prévoit bien son retrait. Il est possible que celle-ci ait pris l'humidité par endroit, que les ponts thermiques n'aient pas été traités avec précaution, ou que cela ait bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d'en mettre un s'il n'y en avait pas. Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de durable. Vérifiez que le niveau d'isolation proposé est suffisant pour atteindre des performances intéressantes: R = 7 m².K/W minimum (combles), R = 6 m².K/W minimum (rampants), R = 4 m².K/W minimum (murs). Enfin, prenez toujours le temps de la réflexion avant de vous engager.

Conclusion

L'isolation d'une maison est donc la clé de voûte d'un habitat sain et économe en énergie, en rénovation comme en construction. Elle permet notamment de réduire de façon sensible les besoins en chauffage. Mais il existe de nombreuses configurations : isolation par l'intérieur, par l'extérieur, avec des matériaux plus ou moins efficaces et résistants... Chaque projet requiert donc une attention particulière au type d'isolation qui lui conviendra le mieux. Notons que les travaux d'isolation sont éligibles aux aides financières en vigueur.

portrait lAucun robot n'a été maltraité pendant l'écriture de cet article. C’est bel et bien l’œuvre de deux humains passionnés ! Pour leur payer un café, vous pouvez faire un don à l’association. Merci ❤ portrait l

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#103 - Elisa - 24 Février 2024

Bonjour,
Nous avons acquis une maison des années 70 non isolée et voulons profiter des aides pour la rénover. Nous allons refaire l'isolation des combles et du plancher bas.
Néanmoins, les murs sont composés comme suit : brique de 25cm - lame d'air de 4cm - brique de 5cm. Ce sont des briques alvéolaires.
Nous hésitons si l'isolation est nécessaire ? Si oui, les entreprises nous conseillent une isolation intérieure, mais nous avons peur de la condensation ou de perdre l'inertie thermique des murs... Une isolation extérieure ne serait pas une meilleure alternative ?

Avez-vous des conseils pour nous aider ?
En vous remerciant par avance,
Bonne journée !

#102 - Vincedogs1 - 22 Août 2023

Bonjour Laura,

Merci beaucoup pour votre réponse.

Dommage pour le polystyrène. Je ne vois aucune aération au niveau des murs.
Il y a une VMC qui renouvelle l’air intérieur (une bouche par pièce).

Une façade (côté rue, orienté nord) a un enduit ancien à base de tuf et chaux.
L’autre façade (côté jardin, orienté sud) a un enduit plus récent, à la chaux grise (et sable, pas du tuf comme l’autre façade).
Je ne vois pas de trace d’humidité sur les façades, mais je n’ai jamais vu la maison en hiver.

Je vais faire intervenir un professionnel pour son avis sur place et demander des devis pour refaire l’isolation des murs si besoin. Autant être tranquille sur le long terme et faire ça avant d’emménager.

Merci.

#101 - Laura (admin) - 21 Août 2023

Bonjour Vincedogs1,
L'isolation de la toiture prait suffisante et sera probablement assez performante en saison hivernale.
Les murs atteignent les minimums recommandés, par contre nous voudrions attirer votre attention sur le fait que le polystyrène est un isolant qui n'est pas conseillé pour du bati ancien.
Il faut impérativement qu'une ventilation efficace soit installée dans la maison.
L'enduit extérieur doit aussi être ouvert à la vapeur d'eau pour laisser l'humidité s'échapper du mur au besoin (pas d'enduit ciment par ex).
Il faudrait aussi faire le tour de la maison coté extérieur : y'a t'il des traces d'humidité sur le mur ? (à voir avec l'hiver prochain),
A bientôt,

#100 - Vincedogs1 - 18 Août 2023

Bonjour,

Nous venons d'acquérir une vieille maison de village en pierre (entre 50 et 80cm d'épaisseur), d'environs 100m² sur 3 niveaux (4 avec les combles), mitoyenne sur deux cotés.

Les anciens propriétaires ont fait isolé la maison il y a environs 10 ans.

Les murs mitoyens sont isolés d'environs 40mm de ce qui semble être des panneaux de laine de verre + plaque de plâtres doublées d'environs 20mm de polystyrène. Les murs de façade sont isolés avec environs 40mm de laine de roche + plaque de plâtre doublées d'environs 100mm de polystyrène.
Le toit est isolé avec des panneau de styrodur (environs 160mm) et une isolation d'environs 200mm de laine de verre entre le 3éme étage et les combles. Il y a deux portes extérieur, l'une est en bois + vitre double vitrage (type porte vitrée), l'autre en PVC avec un petit insert en double vitrage. Les 6 fenêtres sont en bois et en double vitrage.

L'isolations vous semble suffisante poru ce type de vieille maison ou devrais je entreprendre des travaux d'isolation avant d'emménagé ?

Merci.

#99 - Ubaldo - 09 Avril 2023

Bonjour
Y a t il des alternatives à des travaux selon vous pour gagner en isolation et en température sans entreprendre des travaux lourds ..
J ai la pièce d une chambre de mon appartement qui est plus froide que les autres pieces de l appartement...il s agit d un appartement que je viens de louer il y a deux mois..je ne peux pas vraiment faire de gros travaux.je dispose du dpe si vous le souhaiter...j ai constaté des ponts thermiques sur le dpe qui concernent les planchers intermédiaires sur des linéaires des murs..je ne sais pas quoi faire...je ne vais pas déménager à nouveau..Je vois aussi que les murs bénéficient déjà d une iti...est ce que le fait de repasser une couche de peinture isolante thermique peut elle améliorer la situation?..si vous souhaitez avoir accès à mon dpe...vous pouvez m envoyer directement un mail pour que je vous le transmette merci pour votre aide

#93 - Bernard - 28 Septembre 2022

Bonjour
J'avais déjà bénéficié de vos bons conseils pour l'installation d'un poele à pellets.
Pour l'instant ma question concerne surtout l'isolation.J'ai un mur qui, en partant de l'intérieur est fait d'une brique creuse de 13 cm environ puis vient une plaque de polystyrene expansé de 2cm, puis à nouveau vers l'esxtérieur une brique creuse de 13 cm environ.S'agissant d'une maison alsacienne, l'isolation par l'intérieur s'impose.J'envisage la pose de l'isolant laine de bois coté intérieur. Problème. On me dit d'enlever au préalable les deux centimètres de polystirène ce qui reviendra à détruire le mur intérieur qui supporte en plus l'ourdi du plafond.Je n'ai paés le choix, isolation par l'intérieur avec environ 16cm de laine de bois.
Ma question concerne le pare vapeur. Classique ou hygrorégulante, vu le polystirene de 2 cm qui est au centre du mur. Merci pour votre réponse Bernard

#92 - Pia - 06 Juillet 2022

Bonjour,

Je m'apprête à isoler une ancienne maison en pierres datant d'avant 1900.

J'ai opté pour une isolation en laine de bois.

Cependant, j'ai lu différentes choses qui se contredises.
Ma question est : faut il laisser une lame d'air entre le mur et la laine de bois ou non ?
Je lis que cela est nécessaire pour la perspirance du mur. Puis je lis que cela nuit à la continuité capillaire.

Bref, je suis perdu.

Merci par avance.

#91 - Jot42 - 21 Avril 2022

Bonjour, toujours à propos du message précédent (21 avril 2022), la maison est en pierre et elle sera isolée par l'intérieur avec 160mm de laine de bois. Je voudrais savoir comment arriver à apporter de l'inertie à cette maison sachant que le plaquiste va démonter les plafonds en briques pour faire le faux-plafond, en prenant appui sur les solives du plancher de l'étage. Du coup il n'y aura plus de matériaux pouvant apporter de l'inertie. Comment résoudre ce problème ? En vous remerciant par avance pour votre aide.

#90 - Jot42 - 21 Avril 2022

Bonjour, je souhaite rénover une maison ancienne de 1938. Mon plaquiste me propose de faire un faux-plafond en Ba13 sur ossature métallique pour rabaisser la hauteur sous plafond en l'isolant avec 160mm de laine de bois (j'ai opté pour cet isolant car il me proposait de la laine de verre dans toute la maison). Ma question concerne l'isolation phonique car au dessus du faux plafond, il y a un plancher bois sur solives. Comment traiter les bruits d'impacts sur le plancher et les bruits aériens ? Il me semble que l'isolant de 160mm ne pourra pas faire les deux ? Merci pour votre aide. (PS: la maison étant sur 3 niveaux est-il utile de faire de même pour le plafond en R+2 sachant que je compte isoler les combles perdus avec 50 cm de ouate de cellulose ?)

#89 - Laura (admin) - 24 Février 2022

Bonjour Marie,

Différentes options s'offrent à vous :

Vous pouvez effectivement essayer à moindre coût de mieux répartir à laine de verre et combler les trous. Si les combles sont ventilés, il n'y aura normalement pas de problème d'humidité. C'est la solution économique si vous êtes certains de faire les travaux à court terme et que l'espace sous comble sera utilisé comme le bas. Vous pourrez isoler les rampants lors de l'aménagement de ses combles (et le plancher de manière phonique).

Vous pouvez aussi partir sur de bonnes bases dès maintenant, enlever la laine de verre, mettre un nouvel isolant avec une membrane d’étanchéité. Ensuite, il est possible d'installer le plancher intermédiaire en attendant l'aménagement des combles. Solution plus durable si les travaux se font attendre ou si les pièces du haut sont peu occupées. Dans votre choix d'isolant, n'oubliez pas le critère phonique.

A bientôt,

#88 - Laura (admin) - 24 Février 2022

Bonjour Lilian,

Oui les premiers centimètres d'isolant sont les plus "efficaces".
Mais dans la majorité des, les centimètres supplémentaires ne sont pas très couteux et permettent d'être plus sobre en consommations énergétiques.

A bientôt,

#87 - Marie - 21 Février 2022

Bonjour et merci pour votre site très pédagogique !
Nous venons d'acquérir une maison de 1952, dont les combles ne sont pas du tout aménagés mais présentent un gros potentiel. L'isolation actuelle sur solivettes est faite de laine de verre mal répartie ("trous", chemin et trappe à nu etc.), composée d'une couche très ancienne et affaissée (>30 ans ?) et d'une couche plus récente (mais au moins >10 ans tout de même)qui a été posée par dessus.
Nous envisageons d’aménager les combles mais d'ici 4 ou 5 ans, quand nous aurons le budget. Nous nous demandons si nous devons chercher à améliorer l'isolation d'ici là, et si oui comment ? Est-ce pertinent de tenter de mieux répartir la vieille laine de verre et d'y ajouter quelques m2 de laine de verre pour combler les trous ? Y a-t-il un risque de faire plus de mal que de bien (par ex. en faisant s'affaisser encore plus la vieille laine de verre, en créant de la condensation, ou en créant un environnement très tentant pour des rongeurs... ?)
Un grand merci d'avance pour vos conseils.

#86 - Lilian - 31 Janvier 2022

Bonjour,
Tout d'abord merci pour votre site internet, grande source d'informations utiles.
Est-il vrai que le gain en besoin énergétique pour chauffer un habitat est énorme à partir d'un R=3 et très faible entre un R=3 et un R=6? Merci d'avance pour votre réponse. Bonne continuation.

#85 - Laura (admin) - 21 Janvier 2022

Bonjour Ticketbus,

La dalle béton permet déjà d'obtenir un bon déphasage et donc un confort en été.

Nous vous conseillerons plutôt de projeter de la laine minérale (verre ou roche) ou de la ouate de cellulose.

La mousse polyuréthane est généralement chère, elle peut engendrer des problèmes d'humidité et une mauvaise qualité de l'air.

A bientôt,

#84 - Ticketbus - 17 Janvier 2022

Bonjour je viens d’acquérir à Nîmes une maison de 1984 sur une grande partie le plafond est fait d’une dalle béton
Les combles ne sont pas habitable
Comment faire une isolation efficace au dessus de la dalle en béton
Je pensais à faire projeter de la mousse de polyuréthane mais il semblerait que l’été cela n’est pas efficace
Quand pensez-vous

#81 - Xavier (admin) - 26 Mars 2021

Bonjour Dodo,

L'isolation par l'extérieur me parait plus cohérente pour conserver l'inertie du bois dans la maison (confort d'été).

Avec une ITE, le risque hygrothermique est quasi inexistant car le mur est chaud côté extérieur. Voir l'article suivant :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-interieure-ou-exterieure.php

En ITI (et à fortiori sans isolation), il faut réduire la migration de la vapeur d'eau dans la paroi pour éviter la condensation dans le mur :

- En construisant une paroi la plus fermée possible à l'intérieur (ça limite la vapeur d'eau) mais la plus ouverte possible vers l'extérieur (la vapeur d'eau qui passe peut s'échapper). Cela se traduit notamment par la mise en place d'un parevapeur côté intérieur.
- En mettant en oeuvre une ventilation performante (qui évacue l'humidité)
- En chauffant le logement

Le constructeur doit pouvoir vous dire précisément quelles solutions sont mises en œuvre pour chaque cas. C'est possible qu'il est un "modèle" sur logiciel.

A bientôt,

#80 - Dodo - 25 Mars 2021

Bonjour,

Merci pour votre réponse.
J'ai rencontré deux constructeurs de maison en madrier. L'un propose du madrier de 225,240 ou 270 donc dans ce cas sur isolé les autres postes est une bonne solution en espérant que l'isolation des murs ne fassent pas défaut.
Et un autre constructeur propose du madrier de 88 d'épais avec ITE ou ITI dans ce cas (sans parler du côté esthétique du bois) quel type d'isolation serait la plus logique pour garder les qualités du bois ?

Dans ce type de construction y a t-il un danger par rapport au point de rosée ? Si Oui quel moyen mettre en place pour éviter les désagréments surtout pour la construction en madrier sans isolation?


Bonne soirée merci
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.