L’isolation des combles perdus

La toiture représente environ 20 % des déperditions de chaleur d’un logement et encore plus si celui-ci n'est pas isolé. C'est pourtant le cas de 2/3 des logements en France construits avant 1974. L’isolation des combles perdus est donc une mesure efficace pour réduire significativement sa consommation d’énergie et à moindre coût. Choix des isolants, points de vigilance, prix de la pose et aides financières, on vous dit tout dans ce guide complet et accessible à tous!deperdition thermique isolation combles perdus

Comment savoir s'il faut refaire l'isolation des combles perdus?

Si vous avez accès à vos combles, il y a plusieurs signaux qui peuvent vous alerter sur l'état général de votre isolation :

isolant combles perdus humideIsolant mouillé : Si votre isolant est de type "laine minérale" (laine de verre ou laine de roche), vérifiez qu’il est bien sec car les performances de l'isolation se dégradent de manière irréversible en présence d'eau. L'humidité venant de l'extérieur (intempéries, fuite d'un tuyau...) mais aussi celle venant de l'intérieur (risque de condensation en l’absence de pare-vapeur). Si la laine minérale est mouillée et que les conditions de séchage ne sont pas réunies, il faut envisager un renouvellement. Si toute la maison présente des traces de condensation, il faut envisager une solution de ventilation pour traiter ce problème.

Le tassement : Les laines minérales peuvent se tasser sous leur propre poids, ce qui diminue leur épaisseur et leurs performances, surtout si l’épaisseur posée initialement était faible. Une isolation des combles qui fait moins de 15cm doit vous alerter. Pour rappel, la durée de vie d'une laine minérale est de 25 ans environ (faible épaisseur).

Le phénomène de vagues : Si votre isolation a été mal posée, elle peut présenter des vagues. Les rouleaux de laine minérale ont été déposés directement sur les lambourdes sans aucune découpe. Il se crée alors un effet de circulation d'air au niveau des lambourdes qui diminue considérablement l'efficacité de l'isolation.

Si vous n'avez pas accès à vos combles, il existe des dispositifs à distance comme la caméra thermique par exemple. Attention cependant si vous louez vous-même ce matériel, car son utilisation et l'interprétation des résultats sont délicates. Pour des mesures optimales, il faut utiliser la caméra thermique pendant la saison de chauffe (radiateurs allumés) lorsqu'il fait froid dehors (inférieure à 5°C). Pour cibler au mieux les économies d'énergie possibles, vous pouvez vous diriger vers un bureau d'études thermiques qui sera plus qualifié pour mener cette opération.

Les différentes techniques pour l’isolation des combles perdus

Isoler au plus près du volume chauffé : Il y a toujours intérêt à isoler au plus près du volume chauffé, c’est-à-dire au niveau du sol dans le cas des combles perdus. Si les combles sont habités, il faudra isoler au niveau des rampants de toiture.

L’isolation des combles perdus en vrac : L’isolation de la toiture avec un isolant en vrac est adapté si vos combles sont difficiles d’accès. L’isolant projeté avec une machine se niche dans tous les coins ce qui assure une bonne continuité de l’isolation, les ponts thermiques sont ainsi réduits. Cette technique vous sera toujours proposée par les professionnels car elle rapide à mettre en œuvre et donc peu coûteuse. Elle ne nécessite en effet aucune découpe et ne génère aucune chute. Il est possible de louer une machine de soufflage pour environ 200€ la journée si vous souhaitez réaliser vous-même cette pose. Cela vous privera en revanche des aides financières ce qui n’est pas forcément judicieux (voir point suivant).

techniques isolation combles perdus

Isolation en vrac (Edition du Moniteur) et en rouleaux (Ademe)

L’isolation des combles perdus en rouleaux : L’isolation de la toiture en rouleaux se fait généralement en 2 couches. La première couche se pose entre les solives, ce qui crée un pont thermique à cet endroit. La deuxième couche vient donc recouvrir ces solives pour assurer la continuité de l’isolation. Cette pose est plus accessible au particulier (aucune machine spécifique) mais moins prisée des professionnels (coût de main d’œuvre important comparé à la solution précédente). Notons qu’il existe aussi des solutions monocouches mais qui pourront être moins efficaces (moins bon traitement des ponts thermiques).

Le rôle du pare vapeur : Le pare-vapeur limite les risques de condensation de vapeur d’eau dans l’isolant ce qui peut dégrader à la fois l’isolant (souvent sensible à l’humidité) mais aussi la charpente. Le pare vapeur se place du côté chauffé. Lorsque la pose est réalisée en 2 couches, la première couche sera munie d’un pare-vapeur coté intérieur, tandis que la seconde sera « nue » (c’est-à-dire sans pare-vapeur ou avec un pare-vapeur lacéré). Dans tous les cas, l’isolation doit se faire sur un support parfaitement sec et les éventuels problèmes d’humidité doivent être traités en amont.

Les aides financières pour l’isolation des combles perdus

isolation combles perdus vracL’isolation de la toiture est souvent la priorité numéro 1 car elle réduit significativement la consommation d’énergie tout en ayant un coût très faible. Néanmoins, pour être efficace et bénéficier des aides financières en vigueur, il faut respecter deux conditions :

1. Epaisseur à mettre en œuvre : Pour l’isolation des combles perdus, il faut viser une résistance thermique (notée R, qui caractérise le pouvoir isolant) d’au moins 7 m²·K/W ce qui correspond à environ 30 cm d’un isolant traditionnel. Cette valeur vous sera systématiquement proposée par défaut par les artisans car elle leur permet d’être très compétitifs sur le marché (accès aux aides financières).

Néanmoins, Conseils Thermiques vous recommande de privilégier une résistance thermique supérieure jusqu’à 10 m²·K/W soit 40 cm d’isolants environ. D’une part, le surcoût sera faible car la partie relative à la main d’œuvre restera quasiment identique (projeter 40 cm au lieu de 30 cm avec une machine ne demande guère plus de temps) et d’autre part, vous anticiperez sur les règlementations à venir. Ainsi, votre bien sera valorisé durablement et il ne sera plus nécessaire de repenser l’isolation de la toiture avant très longtemps (ce qui ne sera de toute façon plus rentable).

isolation combles perdus2. Une pose dans les règles de l’art : La seconde condition à respecter pour obtenir les aides financières est de confier la pose à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’environnement). Celui-ci pourra vous guider dans les dispositifs d’aides et réaliser une pose « dans les règles de l’art ». Cela signifie qu’il respecte les Documents Techniques d’Application (DTA) de l’isolant choisi (voir point suivant).

Prix d’une isolation des combles perdus

Prix d’une isolation des combles perdus : En prenant en compte les aides financières, l’isolation de la toiture est très rentable. Il faut compter entre 12 et 18€ du m² TTC posé selon les isolants et l’épaisseur choisis. C’est globalement le prix de la fourniture si vous achetez vous-même l’isolant en grande surface de bricolage. Il y a donc tout intérêt à passer par un professionnel RGE.

Mise en concurrence : Pour obtenir le prix le plus juste, il faudra mettre les entreprises en concurrence (au moins 3).

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Cette mise en concurrence vous permettra également d’avoir plusieurs propositions (type d’isolants et épaisseur). Voici quelques exemples de devis pour une isolation des combles perdus de 70 m² réalisée chez le même artisan (prix hors aides financières) :


PrestationLaine de verreLaine de rocheOuate de cellulose
Isolation par soufflage1 150€ HT
(soit 16.5€ HT du m²)
1 516€ HT
(soit 22€ HT du m²)
1 820€ HT
(soit 26€ HT du m²)
R = 7 m²·K/W
Passage toiture à 2 endroits
Pose de piges graduées de contrôle
Repérage des boitiers électriques
Pose d’un cadre autour de la trappe

Isolation des combles à 1€ : Pour les foyers les plus modestes, le faible prix de l’isolation des combles associé à des aides financières généreuses fait que l’isolation de la toiture peut être gratuite ou presque. Consultez notre article dédié à l'isolation à 1€ pour en savoir plus.

Comparatif des isolants pour les combles perdus

Quel isolant choisir pour l’isolation des combles perdus? Voici un panorama des isolants les plus courants pour l’isolation de la toiture :


IsolantConditionnementBiosourcéEpaisseur mini.Confort d’étéPrix
Laine de verreVracNon32 cmFaible
Rouleau28 cmFaible
Laine de rocheVracNon31.5 cmMoyen€€
Rouleau30 cmMoyen€€
PolyuréthaneMousseNon17.5cmFaible€€
Ouate de celluloseVracOui35 cmFort€€
Laine de boisVracOui35 cmFort€€€

Vous constaterez qu’aucun isolant n’est parfait et le choix résultera forcément d’un arbitrage selon les critères qui vous tiennent à cœur. La suite de l’article vous propose quelques pistes pour vous aider à choisir l’isolant qui convient le mieux à votre besoin.

Mais alors, quel isolant choisir pour ses combles ?

La laine de verre, le choix économique

La laine de verre vous sera très souvent proposée en premier car c’est l’isolant le moins coûteux et le plus utilisé. Tous les artisans connaissent ce produit. En revanche, la densité de la laine de verre étant faible, elle ne jouera pas un rôle significatif dans le confort d’été. Exemple de mise en œuvre :

Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
VisuelNomMarqueEpaisseur - cmR - m².K/WPlancher boisPlancher bétonau m²
laine verre flocon comble perduComblissimoIsover357.5+InsuffisantTrès bon12€
Puls’R 47Ursa9€
ComblissimoIsover4710+++Minimum15.6€
Puls’R 47Ursa12€

Si vous recherchez le confort d’hiver au meilleur prix, la laine de verre est probablement l’isolant qu’il vous faut. Consultez notre article dédié à la laine de verre pour en savoir plus.



La laine de roche, le choix intermédiaire

La laine de roche offrira des performances assez proches de la laine de verre en hiver mais sa meilleure densité lui confère un léger avantage sur le confort d’été. Le produit est également maîtrisé de tous les artisans. Exemples de mise en œuvre :


Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
VisuelNomMarqueEpaisseur - cmR - m².K/WPlancher BoisPlancher Bétonau m²
laine roche rouleauRockAir - JetrockRockWool31.57+InsuffisantTrès bon12.5€
368++14.2€
40.59+++Minimum16€
Le Flocon 2267+Insuffisant24.2€
308++Minimum27.9€

Si vous recherchez un isolant bon marché qui apportera une petite plus-value en été, la laine de roche vous apportera satisfaction. Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre page dédiée à la laine de roche.

La ouate de cellulose, le choix technique

La ouate de cellulose possède une forte capacité thermique et une forte densité, elle apporte une vraie plus-value sur le confort d’été. Exemples de mise en œuvre :

Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
ouate de cellulose en vracNomMarqueEpaisseurR - m2.K/WPlancher bois ou bétonau m²
UnivercellSoprema28 cm7+Très bon11€
40 cm10+++16€
OuatecoOuateco27 cm7+17€
38 cm10+++24€

Si vous recherchez un isolant à la fois écologique et performant en été, la ouate de cellulose sera faite pour vous. Notons enfin que la laine de bois sera également une excellente alternative pour des prestations comparables mais son prix sera plus élevé.



L’isolation des combles perdus : une priorité

Vous l’aurez compris, isoler ses combles est à la fois très efficace et peu coûteux, ce qui en fait un investissement très rentable. Il faudra obligatoirement viser une résistance thermique de 7 m²·K/W pour avoir un impact significatif sur la consommation d’énergie. La pose devra être confiée à un artisan RGE pour être éligible aux aides financières en vigueur. En complément, une isolation des murs par l'extérieur peut-être envisagée. Elle améliore le confort hiver comme été et peut être réalisée sans déménagement des occupants. Pour aller plus loin, consultez notre article dédié à l'isolation à 1 euro.

Laisser un commentaire ou poser une question




#82 - Xavier (admin) - 26 Avril 2021

Bonjour Sylvie07,

Cas d'un isolant préexistant : Oui, il est recommandé d'enlever l'ancien isolant afin d'être tout à fait sûr que la nouvelle isolation sera performante (ou à minima, reposer correctement l'ancien isolant). Cette précaution est nécessaire pour vérifier les points suivants :

- Qualité de pose de l'ancien isolant. Pas de pose par dessus des solives par exemple (présence de vagues).
- Dégradation éventuelle de l'ancien isolant : rongeurs, humidité, tassement par compression sous l’effet d’un stockage.
- Prise en compte des éléments de sécurité : repérage des câbles électriques, protection des spots encastrés et des conduits de cheminée.
- Envisager de mettre un pare-vapeur si nécessaire.
- Soulager le plancher du poids d'un isolant inutile.

Toutefois, le DTU 45.11 qui régit la pose par qui précise que si un isolant est en place, quelle que soit sa nature, un complément d'isolation à base de laine minérale ou de ouate de cellulose peut être mis en œuvre.

Tassement de la ouate : C'est normal que la ouate de cellulose se tasse. Le tassement normal se situe autour de 20% et est impérativement pris en compte lors de l'élaboration du devis. A la mise en oeuvre, les poseurs doivent régler la souffleuse de façon à ce que la densité soit suffisante.

A bientôt

#81 - Sylvie07 - 18 Avril 2021

Bonjour,
Deja je tiens a vous féliciter pour la pertinence de ce site internet, il m aide beaucoup dans mes recherches,
Je suis un peu dans le meme cas de figure que LULU, a savoir mon grenier a une isolation en laine de verre qui commence a dater mais reste cependant en bon etat et aucune trace d humidité,
est il envisageable dans ce cas de la laisser en place et de rajouter 40 de ouate de cellulose, si bien évidemment le plancher peut supporter cette masse en plus,
j ai entendu dire que c etait contre productif que de laisser son ancien isolant et de rajouter par dessus le nouveau, qu en est il réellement,
Autre chose, mes parents âgés on fait isoler leur grenier, en ouate soufflée, aujourd'hui soit un ou deux mois apres, la ouate n est plus que peau de chagrin, peut être 20 cm a tt casser et encore, il n y a pas eu de contre visite de la part de l entreprise pour vérifier et au besoin rajouter de la matière, ils ont dit a mes parents que la ouate allee se tasser et donc perdre de la hauteur et que cela etait normal, je peux le concevoir mais est ce aussi normal que de ce retrouver avec aussi peu au final, et loin de ce qui etait prévu au début,
Cordialement,

#80 - Xavier (admin) - 12 Mars 2021

Bonjour Bernard,

Le pare-vapeur a une fonction de protection de l'isolant en limitant la migration de la vapeur d'eau dans celui-ci et donc le risque de condensation et de dégradation. Il sert aussi de membrane d'étanchéité à l'air pour limiter les infiltrations d'air parasites et améliore donc les performances thermiques.

Dans votre cas, si vous avez un plancher bois par dessus votre isolation, il est nécessaire de mettre un pare-vapeur en sous-face :
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pose-pare-vapeur-travaux-isolation.pdf

Pour le surfaçage kraft entre les deux couches, il doit être lacéré à raison de 2 entailles/m².

Il faudrait donc idéalement reprendre l'installation existante (sans forcément changer l'isolant s'il est en bon état, durée de vie conventionnelle de 30 ans).

Pour le choix de l'isolant pour le confort d'été, si vous n'avez pas de plancher massif sous l'isolant (qui aurait apporté de l'inertie), il faut privilégier les isolants denses comme la ouate de cellulose et en forte épaisseur. Mais il faut aussi voir la résistance du support. Vous pouvez faire des simulations sur le site suivant :
https://www.ubakus.com/fr/calculateur-valeur-u/

Cela vous donnera une idée sur le fait de changer ou non d'isolant. Vous verrez que la laine de verre est assez limitée sur ce point (à moins de mettre plus épais).

Les "campagnes d'isolation actuelles" se font plutôt en soufflage (moins cher en main d'œuvre) mais il faut s'assurer de respecter strictement le DTU 45.11 dont vous trouverez un résumé à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-1-euro.php

Dans tous les cas, il faut étudier plusieurs devis et vous orienter vers la proposition technique la plus sérieuse.

A bientôt,

#79 - Bernard - 11 Mars 2021

Bonjour, j'ai une charpente traditionnelle et pour avoir un plafond à la française le constructeur a posé sur les solives (8 cm de large) des plaques de mélaminés blanches qui ne jointent pas entre elles, combles perdus. ça date de mai 2000. J'ai fait l'isolation moi-même méticuleusement en 2 couches croisées de laine de verres de 20 cm chacune pare vapeur kraft.Par contre je n'ai pas enlevé le Kraft à la 2ème couche. je m'interroge sur la qualité de mon isolation en lisant les recommandation Isover de poser un toile d'étanchéité, sous l'isolant. L'aspect de ma LV est bon sans tassement visible. Que me conseillez-vous, tout déposer et poser le système d'étanchéité? profiter pour changer l'isolant? lequel pour avoir une bonne isolation hiver et été? IBR40 (400 mm) mono couche. les artisans réalisent-ils ce types de prestations dans la campagne actuelle d'isolation, je ne rentre probablement pas dans le cadre à 1 € et je ne trouve pas rassurant les pub actuelles avec des sous traitances de main d'oeuvre de l'Est. merci de vos conseils; cordialement

#78 - Xavier (admin) - 08 Mars 2021

Bonjour,

@ Jon : Il n'y a pas d'intérêt thermique à choisir un isolant plus "dense" comme la ouate car votre dalle en béton apporte l'inertie nécessaire au confort d'été. Vous aurez cependant une plus-value écologique à la ouate de cellulose.

@Euraigne : Votre revenu fiscal de référence peut être nécessaire pour calculer les aides auxquelles vous avez droit. Voir notre publication sur une isolation à 1€ :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-1-euro.php

@Anilor56 : On peut mettre en oeuvre un plancher par dessus une isolation à condition de mettre en place un pare-vapeur côté chaud et de ne pas compresser l'isolant (ce qui le détruit totalement).

A bientôt,

#77 - ANILOR56 - 04 Mars 2021

Bonjour,
Je m'étonne de ne pas avoir de réponse à ma question du 22 février

#76 - euraigne - 04 Mars 2021

Pour quoi présanter l avis de dèclaration d impot

#75 - Jon - 01 Mars 2021

Bonjour, je fais construire et mon MOE a prévu de la laine minéral projeté pour mes combles perdu. Mon plancher s'avère être en béton ais-je tout de même un intérêt à passer en ouate de cellulose?

Je vous remercie par avance

#74 - Xavier (admin) - 25 Février 2021

Bonjour,

@Jean : Oui, il vaut mieux enlever l'ancien isolant afin d'être tout à fait sûr que la nouvelle isolation sera performante (ou à minima, reposer correctement l'ancien isolant). Cette précaution est nécessaire pour vérifier les points suivants :
• Qualité de pose de l'ancien isolant (homogénéité de l'isolant, pas de grilles d'aération bouchées par la laine soufflée).
• Dégradation éventuelle de l'ancien isolant : rongeurs, humidité, tassement par compression sous l’effet d’un stockage.
• Prise en compte des éléments de sécurité : repérage des câbles électriques, protection des spots encastrés et des conduits de cheminée.
• Envisager de mettre un pare-vapeur si nécessaire.
• Soulager le plancher du poids d'un isolant inutile.

@JFK : Il n'est pas possible de bénéficier des aides si l'artisan n'est pas certifié RGE. Sinon, vous trouverez un récap des aides à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/aide-isolation.php

A bientôt,

#73 - JFK - 24 Février 2021

Bonsoir.
J’envisage de faire isoler mon grenier sous rampants avec de la laine de verre par un installateur non RGE.
De quelles aides gouvernementales ou déductions fiscales pourrais je bénéficier sachant que nos revenus mensuels sont de 5000€ et que l’installateur n’est pas RGE.

#72 - Jean - 23 Février 2021

Bonsoir merci pour toutes vos infos. Ns avons l'intention d'isoler nos combles perdus toiture charpente mettallique BA13 et laine de roche de 20 cm soufflée à l'origine. Un artisan RGE me propose de faire un rajour de 33cm de laine de roche. Question technique, faut il impérativement enlever l'ancienne couche?? Pble de poids et tassement . Merci d'avance pour vos conseils. Très bonne soirée.

#71 - ANILOR56 - 22 Février 2021

Bonjour,
Est il possible de mettre de la laine de verre soufflée pour l'isolation et ensuite poser un sol dessus.
Merci

#70 - Xavier (admin) - 18 Février 2021

Bonjour Jacques,

Il vous faut un pare-vapeur continu posé sous l'isolant pour éviter les risques de condensation. Vous trouverez un schéma de principe p.8 de ce document :
https://conseils-thermiques.org/contenu/documents/isolation-thermique-plancher-comble-perdu.pdf

A bientôt,

#69 - Jacques - 16 Février 2021

Bonjour. Pour isoler les greniers d'une maison ancienne qui disposent d'un plancher bois posé sur solive h=15 cm sans isolation. Quelle technique convient-il de mettre en place ? (les avis sont différents). Je pensais remettre des solives h=30 cm espacées de 60 cm sur le plancher existant. Isoler en laine de verre ou roche ép.32cm et poser des panneaux OSB sur le solivage. Est-ce correct pour la condensation ? Merci de votre réponse.

#68 - Laura (admin) - 03 Février 2021

Bonjour lulu,

Il convient de prime abord de voir si votre plancher peut supporter le poids d'un tel ajout d'isolant.
Aussi vérifier la cause de l'affaissement de la la laine de roche (humidité ?).
Après cela, vous pouvez ajouter un complément sans problème.

A bientôt,

#67 - lulu - 02 Février 2021

Actuellement nous avons posé il y a 4 ans une couche de
30cm de laine de roche, qui c'est quelques peu affaissée, aussi je souhaite rajouter une couche de
20 ou 30 cm, de laine de roche ou de ouate de cellulose ?
Qu'en pensez vous ? que proposez vous ?
Merci à vous

#66 - Nicolas - 25 Janvier 2021

Merci pour votre réponse.

Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer de la documentation sur les Isosacs. D'après les professionnels, aujourd'hui, un chantier sur deux en rénovation y aurait recours.

Concernant le sarking, la preconisation portait sur des panneaux de fibre de bois.

Dans tous les cas, notre projet est de nouveau bouleversé suite à la réception de l'imagerie thermique qui démontre que l'isolation actuelle de la toiture est performante : de grosses déperditions ont été en revanche relevées au niveau des menuiseries PVC, des capucines et des intersections...

Affaire à suivre.

#65 - Laura (admin) - 25 Janvier 2021

Bonjour Nicolas,

Nous ne connaissons pas ce système Isosacs. Sur la ouate de cellulose soufflée, effectivement elle est sujette au tassement mais tous professionels le prévoit lors de l'application (en injectant du surplus). Nombreux sont ceux qui reviennent quelques jours plus tard pour vérifier si une autre insufflation est nécessaire.

Il serait peut-être intéressant d'aborder les ponts thermiques avec le conseiller énergie ou l'entreprise commercialisant les Isosacs.

Il est normal d'obtenir un devis beaucoup plus important lorsqu’il y a dépose et remplacement de la toiture, difficile de comparer ces deux devis.
Vous ne précisez pas quel isolant vous propose le bureau d'étude thermique ?

Les produits moins sujets au tassement sont les panneaux semi-rigide de ouate de cellulose ou de laine de bois par exemple. Nous vous conseillons de rester sur des isolants de ce type pour bénéficier d'un bon confort en été.

A bientôt,

#64 - Nicolas - 22 Janvier 2021

Bonjour, une deuxième question à vous soumettre ce jour.

Toujours dans le cadre de la rénovation énergétique de notre maison des années 80, nous souhaitons améliorer le confort de nos combles aménagés en chambres. L'isolation actuelle est constituée de laine de verre ou de laine de roche, et nous constatons de grandes différences de température dans les chambres l'été (37° en soirée) et l'hiver (12° au matin).

Après une première consultation auprès du conseiller énergie de notre communauté de communes, celui-ci a préconisé la mise en oeuvre d'Isosacs avec insufflation de ouate de cellulose pour les rampants, couplée à un soufflage de ouate de cellulose pour les combles perdus (plafond et capucines), le tout pour un coût compris entre 10000 et 12000€.

Cependant, par la suite, nous avons fait réaliser un audit thermique et énergétique, et le cabinet nous a vivement déconseillé ce système d'Isosacs, nous présentant son scepticisme quant à l'efficacité de la solution et arguant du fait qu'il y aurait nécessairement des ponts thermiques, la ouate de cellulose étant amenée à se tasser avec le temps au niveau des rampants. Le cabinet préconise de son côté une isolation par l'extérieur (sarking), avec un coût bien différent (entre 30000 et 40000€) puisqu'elle induit également la dépose et le remplacement de la toiture actuelle (fibrociment).

Ma question est donc la suivante : avez-vous eu des retours d'expérience concluants concernant les Isosacs ? S'agit réellement de LA solution magique comme les différents artisans qui la proposent nous le laissent entendre, ou bien s'agit-il d'un vent d'idée disposant d'un marketing bien huilé ?

#63 - Laura (admin) - 17 Décembre 2020

Bonjour Ben,

Oui il viendra poser des solives pour pouvoir souffler plus haut la laine ou la ouate.
Le mieux est de demander directement à l'artisan pour voir comment il va procéder.

A bientôt,

#62 - Ben - 16 Décembre 2020

Bonjour, j'ai une question qui peut paraître bête.
Dans mes combles perdu la hauteur des solives est de 15cm. Si je fais ré-isoler mes combles perdus avec de la ouate, la hauteur doit etre au moins aux environs de 32cms (pour bénéficier de l'isolation a tarif réduit).
Comment faire pour retrouver les solives (et accéder en marchant si besoin de faire des réparations VMC ou spots éclairages) ?
L'artisan est-il censé rehausser les solives ?
Merci bcp pour votre aide !

#61 - Laura (admin) - 03 Décembre 2020

Bonjour 75012,

Voici un annuaire des artisans RGE :
https://www.faire.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

A bientôt,

#60 - 75012 - 03 Décembre 2020

Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. Notre syndic n'est pas vraiment au point pour trouver des entreprises adéquates. Où pouvons-nous chercher et trouver des entreprises certifiées RGE à contacter ?
D'avance merci pour votre aide.

#59 - Laura (admin) - 02 Décembre 2020

Bonjour 75012,

Il peut être difficile de venir isoler lorsque l'espace est insuffisant sous les toits.
Le mieux est de faire venir plusieurs professionels pour étudier leurs propositions. Le syndic doit être en mesure de vous présenter les différents devis réalisés.

A bientôt,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.