Une rénovation à haute performance énergétique

Cette maison de famille de 130 m² a été construite il y a près de 200 ans avec les pierres de la carrière locale du lieu-dit. Rénover cette habitation avec un haut niveau de performance énergétique et environnementale tout en préservant le charme de l’ancien, c’est le défi osé que s’est lancé le propriétaire… Retour d’expériences.

Diagnostic de cette maison à rénover

logo mbpAmoureux des vieilles bâtisses, Jérôme Lebreton est l’heureux propriétaire de cette maison de charme. Il est aussi assistant à la maîtrise d’ouvrage auprès de son bureau d’étude Maison Bioclimatique Passive où il accompagne les particuliers dans leur projet de construction ou de rénovation. C’est donc naturellement qu’il s’est chargé de poser le diagnostic de sa maison.

Des nouveaux besoins en termes d’espace

Au RDC, l’entrée cloisonnée sera détruite au profit d’un espace ouvert. On retrouve la même logique au niveau de la paroi entre la cuisine et le salon où le mur ne sera conservé qu’en partie. D’une part, pour un usage structurel et d’autre part, pour garder l’inertie de la pierre (un poêle à bois sera adossé à cette partie du mur). La grande cuisine de 20 m² sera réduite au profit d’un espace toilette qui manquait au RDC et d’un local technique qui accueillera notamment le nouveau système de ventilation. Pour tirer parti de l’orientation Sud (luminosité et apports solaires passifs), les ouvertures seront agrandies.

plan maison rénovation rdc

A l’étage, l’organisation des espaces est déjà cohérente pour les occupants et ne changera pas fondamentalement. Une douche dans la salle bain et un WC séparé seront toutefois rajoutés pour une surface d’environ 2 m² prise sur la chambre 2.

plan maison rénovation etage

Des besoins en termes de performance énergétique

Cette maison de famille a peu évolué au fil de son histoire et le niveau de performance énergétique est resté très faible. On retiendra par exemple la quasi absence d’isolation (murs, toiture ou sol), des menuiseries moyennement performantes et une chaudière fioul énergivore. En bref, il fallait tout reprendre à zéro.

Solutions techniques choisies pour cette maison en rénovation

Suite à ce diagnostic, voici les solutions choisies pour rénover cette maison. Le propriétaire a souhaité utiliser au maximum des matériaux biosourcés et recourir le plus possible aux énergies renouvelables :

AvantAprès
Isolation mursUn peu de polystyrène dans la cuisine
et dans une des chambres
Isolation intérieure en ouate de cellulose
+ doublage en fibre de bois. R= 4.1 m².K/W
Isolation toitureNonOuate de cellulose soufflée
+ panneaux fibre de bois. R = 7 m².K/W*
Isolation solNon2 couches de panneaux de liège (6 + 6 cm)
R = 4 m².K/W
Isolation acoustiqueTorchisOuate de cellulose soufflée
(plancher intermédiaire)
FenêtresDouble vitrage PVC (pose sur dormant)
+ quelques simple vitrage bois
Double vitrage 4/16/4 Argon
ChauffageChaudière fioulPoêle à bois
VentilationNaturelleVMC Double Flux Hélios
Eau ChaudeChauffe-eau électriqueChauffe-eau électrique 100L
ProductionNon6 m² panneaux solaires
photovoltaïques en autoconsommation
EpurationAncienne fosse septique
non conforme
Phytoépuration

* A terme, le propriétaire souhaite aménager les combles en isolant les rampants, c’est pour cette raison que ce poste n’est pas renforcé outre mesure (minimum requis).

Suivi de chantier et charme de l’ancien

Durée et impact sur la vie quotidienne : Le chantier aura duré en tout 2 ans, du premier coup de masse à la dernière finition. Pendant ce temps, le propriétaire logeait dans une annexe de 30 m² au RDC. Sans cette possibilité, le projet aurait été compromis. Il aurait fallu louer un logement ou investir dans une caravane ce qui alourdissait sensiblement le budget.

Pour limiter les frais, le propriétaire a aussi mis la main à la pâte en assurant la coordination des artisans ainsi que la réalisation de certaines étapes : démolition, installation de la ventilation double flux, plomberie, électricité et finitions. Les lots les plus techniques ont été laissés aux artisans compétents.

Démolition : Le chantier débute par une grande étape de démolition des murs intérieurs, du plafond intermédiaire et du sol.

Cela a permis de mettre un jour un problème dans la cuisine au niveau des poutres du plancher intermédiaire. En effet, les anciens propriétaires avaient réalisé une isolation en polystyrène dans cette pièce qui était le cœur de la maison. Comme cet isolant est très étanche, cela a provoqué de la condensation qui a dégradé les poutres. Elles ne pouvaient plus assurer leur rôle porteur à moyen terme.

démolition maison rénovation

Il a donc fallu refaire le plancher intermédiaire ce qui a occasionné des coûts supplémentaires et un délai de plusieurs mois. Pour préserver le parquet d’origine au niveau des chambres, des étais ont été posés de façon à créer un nouveau plancher par le dessous.

Isolation : Une isolation en liège est effectuée après décaissement du sol. Il s’agit d’un des rares matériaux biosourcés imputrescible. L’escalier ancien est sanglé sur le plancher dans l’attente du nouveau sol. L’arrivée d’air extérieur pour le bon fonctionnement du poêle à bois est également anticipée.

isolation liège maison rénovation

Au niveau des murs, la ouate de cellulose est posée en flocage à l’intérieur d’une ossature bois. On retrouve ce même isolant soufflé au niveau des combles et recouvert par des panneaux de fibre de bois. Ceux-ci assurent la protection de la ouate et permettent de marcher ponctuellement sur le plancher haut.

isolation ouate de cellulose dans une maison en rénovation

Fenêtres : Un maçon réalise l’agrandissement des ouvertures au RDC. Des fenêtres mixtes en bois (intérieur) / aluminium (extérieur) sont ensuite posées pour leur aspect moderne en remplacement des fenêtres PVC. L’ancienne porte pleine laisse place à un modèle beaucoup plus vitrée pour gagner en lumière naturelle (exposition sud). A l’étage, des fenêtres avec un seul vantail assurent une meilleure harmonie de la façade.

maison rénovation avant après

VMC double flux : La VMC double flux est installée par le propriétaire qui avait bien anticipé le passage des gaines semi-rigides dans le plancher intermédiaire. Il s’agit d’un modèle Hélios choisi pour son caractère durable (remplacement de chaque composant séparément) et efficace (étanchéité à l’air assurée entre chaque élément). Un technicien de la marque s’est déplacé en fin de chantier afin de calibrer les débits réglementaires et être sûr que l’installation était fonctionnelle.

vmc double flux maison rénovation

La VMC double flux aura coûté environ 4 000€ de matériel (caisson, répartiteurs, réseaux bouches). Elle remplace efficacement la ventilation naturelle (ouverture des fenêtres et infiltrations d’air parasites) en diminuant les déperditions thermiques. En effet, les calories de l’air extrait sont récupérées pour le préchauffage de l’air neuf. La VMC double flux présente aussi un intérêt acoustique car la maison est située sur une bute où le vent souffle parfois fort (pas d’entrées d’air au niveau des fenêtres contrairement à une ventilation simple flux).

Attention, ce type de système est adapté pour une rénovation thermique globale et surtout étanche à l’air.

Poêle à bois : Un poêle à bois Rika remplace la chaudière fioul. Il est adossé à un mur inertiel en pierre qui peut emmagasiner la chaleur plusieurs heures. Sa position centrale lui permet de chauffer toute la maison de façon relativement homogène.

Test d’infiltrométrie : Le test d’étanchéité à l’air qui reste un bon indicateur de la qualité de la réalisation des travaux est très satisfaisant avec un résultat de 0.4 m3/(h.m2). A titre indicatif, le maximum est fixé à 0.6 m3/(h.m2) dans les maisons neuves soumises à la RT 2012.

charme ancien maison rénovation

Finitions : Le propriétaire a enfin assuré lui-même les finitions. Pour rester fidèle à sa démarche environnementale et sanitaire, il a utilisé de la peinture écologique et récupéré les tommettes des chambres pour le sol de la cuisine.

Prix et aides financières

La rénovation complète de la maison au niveau BBC (basse consommation) a coûté environ 800€ du m². Un prix attractif car une grande partie des travaux a été réalisée par les occupants eux-mêmes tout comme le diagnostic initial et le phasage entre les professionnels.

Le recours aux aides financières (Crédit d’impôt, Anah et Areep) et au prêt à taux zéro ont permis de s’orienter vers des matériaux biosourcés plus coûteux que des produits traditionnels pour un meilleur bilan environnemental. La certification BBC rénovation n’a pas été retenue car cela implique des coûts supplémentaires sans constituer de réelle plus-value à la revente pour ce projet.

Pour le chiffrage de votre projet, n’hésitez pas à comparer plusieurs propositions d’artisans. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier :


Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Rénovation complète (plusieurs corps de métiers)

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

Côté entretien des systèmes, il faut compter environ 120€ pour l’entretien annuel du poêle et 40€ pour le changement des filtres de la VMC double flux.

Une rénovation évolutive

Comme souvent dans un projet de rénovation, tous les chantiers ne peuvent pas être menés de front pour des raisons budgétaires ou pratiques (conservation d’une partie de la maison pendant les travaux par exemple).

Notons que lorsqu’il y a des arbitrages financiers à faire, la priorité doit toujours être donnée au bâti plutôt qu’aux systèmes. En effet, les actions fortes sur le bâti sont souvent définitives (isolation du sol par exemple) et ne peuvent plus être corrigées par la suite. A l’inverse, les systèmes (comme le chauffe-eau électrique) peuvent évoluer facilement a posteriori. Voici les chantiers restants à faire dans ce cas :

Confort d’été : Améliorer le confort d’été en créant une pergola côté Sud de façon à protéger les vitrages du soleil en l’été car les fenêtres ne disposent pas de volets roulants (contrainte de place au niveau des poutres).

Assainissement : Terminer l’assainissement en phytoépuration qui se fait en auto construction accompagné par un bureau d’étude agréé (6000€ environ contre environ 10 000€ en passant par un professionnel).

assainissement phytoépuration maison rénovation

Annexe de 30 m² : La pièce qui a servi d’habitation temporaire devra aussi faire l’objet d’une rénovation future quand le budget le permettra. Sur une rénovation BBC, il reste courant de traiter moins de surface (budget) mais en gagnant en qualité (rénovation dite par étape).

Aménagement des combles : Pour augmenter la surface habitable et la valeur patrimoniale du bien à l’avenir.

Préau : Aménager le préau côté nord pour en faire un carport pour les voitures.

Chauffe-eau : Le modèle électrique de 100 L bien adapté pour 2 personnes sera remplacé à terme par un chauffe-eau solaire.

Avis "Avant / Après" sur cette rénovation de niveau BBC

1 an après la fin du chantier, quel bilan pour cette rénovation BBC ? Le propriétaire partage son expérience :

Autorénover en grande partie, n’est-ce pas trop contraignant ? Il y a forcément des moments plus difficiles où un coup de main de la famille ou des amis est très apprécié pour s’attaquer à des grosses étapes. Une fois la partie démolition réalisée, il n’y a plus de questions à se poser puisque la maison n’est plus habitable donc plus vendable ! Le chantier devient de suite plus agréable quand on commence « à reconstruire ». C’est une belle aventure mais qui prend forcément de l’énergie.

En hiver, comment se comporte la maison ? La température intérieure varie assez peu. Il fait toujours entre 19 et 21°C. De prime abord, une température de 19°C peut paraitre assez faible mais l’isolation performante et étanchée à l’air permet un ressenti homogène puisqu’il n’y a plus de parois froides. La VMC Double flux insuffle de l’air préchauffée et il n’y a pas de courants d’air froid au niveau des ouvrants comme c’était le cas auparavant. Le passage de ma caméra thermique a permis de valider notre ressenti avec une température des murs et du sol très homogène.

isolation des murs en ouate de cellulose maison rénovation

Quelle utilisation faites-vous du poêle ? L’utilisation du poêle est directement liée à l’ensoleillement, la maison avait d’ailleurs été choisie en partie sur un critère d’orientation de la façade. Pendant une période très froide, 2 flambées journalières peuvent être nécessaires. Quand le soleil est bien présent, soit le poêle reste éteint, soit une flambée en fin de journée. Cela dépend des températures extérieures. En moyenne, je dirais que l’on fait une flambée tous les deux jours ce qui limite la corvée de bois. Pour preuve, nous avons consommé 2.5 stères de bois pour ce 1er hiver.

La maison a-t-elle encore son inertie d’antan ? La maison conserve toujours son très bon déphasage (temps mis par la chaleur pour se répercuter dans la maison). Toutefois, l’isolation par l’intérieur a coupé l’inertie de la pierre (masse du matériau porteur à l’extérieur du volume chauffé). Une isolation par l’extérieur sur cette façade en pierre n’était pas envisageable esthétiquement même si la question s’est posée pour la façade nord. Finalement, il reste quand même de la masse à l’intérieur avec un isolant de sol sous le dallage, des cloisons en brique de 10 cm, un mur porteur en pierre et des parements lourds (carrelage, tommettes, plaque de plâtre dense).

En été, comment se comporte la maison ? Le confort d’été reste satisfaisant vues les températures extérieures cet été. Il pourra être facilement amélioré à l’avenir avec la mise en place d’une protection solaire extérieure avec une pergola notamment. En l’état, la température peut grimper jusqu’à 27-28°C à l’étage et 26-27°C au RDC. La pergola permettra d’arrêter les apports solaires directs et de protéger la façade d’une accumulation de chaleur.

Envisagez-vous une rénovation à énergie positive ? Sans aller jusque-là, nous avons commencé par installer 6 m² de panneaux solaires en autoconsommation totale pour environ 1 800€. La production est modeste mais peut être utilisée en continu pour l’électricité spécifique (bureau professionnel dans la maison, réfrigérateur, ventilation…).

panneau solaire en autoconsommation

Pour l’anecdote, cet investissement va dans la continuité de notre démarche puisque notre fournisseur électricité Enercoop s'approvisionne en électricité verte directement auprès des producteurs d'énergie renouvelable (agriculteurs, parcs éoliens citoyen...). Le surcoût est d’environ 2 cts le kWh, un bon moyen de soutenir une filière d’avenir.

La ventilation vous apparait-elle bruyante ? Non, le groupe moteur est situé dans le local technique (anticipé à cet effet). Il s’entend bien sûr à ce niveau mais absolument pas dans les pièces de vie ou les chambres. Autre anecdote, pour faire sécher le linge, nous plaçons l’étendoir sous la bouche d’extraction de façon à faciliter l’évacuation de l’humidité.

Remerciements à Jérôme Lebreton

Conseils Thermiques remercie Jérôme Lebreton qui nous a ouvert ses portes et répondu à nos trop nombreuses questions. Il assiste les particuliers dans leur projet de construction ou de rénovation dans le 53 et départements limitrophes. Vous pouvez consulter ses réalisations sur son site internet : maison-bioclimatique-passive.com

Avantages et inconvénients de cette rénovation BBC


MinimaleMoyenneMeilleure
DiagnosticNonSommaireQualifié
ConceptionBâti d’origineIntérieur adaptéApproche bioclimatique
Efficacité1 action isolée2 actionsApproche globale
Confort étéInsuffisantCorrectOptimal
EnergieFossile ou nucléaireCompromisRenouvelable
MatériauxMatériaux traditionnelsCompromisMatériaux biosourcés
PrixElevé > 1100€ du m²900 à 1000€ du m²Faible < 900€ du m²
(Autoconstruction)

Conclusion : Une rénovation de maison au niveau BBC

Pari réussi pour cette rénovation basse consommation qui améliore sensiblement le confort des occupants en respectant un cahier des charges précis. Tout d’abord, les choix techniques se sont concentrés sur le bâti tout en préservant le charme de l’ancien. Ensuite, les matériaux ont été sélectionnés en suivant une démarche environnementale de qualité. Enfin, la participation active du propriétaire a permis de réduire significativement les coûts. Pour aller plus loin, consulter un autre projet de rénovation moins ambitieux mais aussi moins cher (300€ du m²).

Laisser un commentaire ou poser une question




Pas encore de commentaire ou de question. Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.