Le chauffage d'appoint

Le chauffage d'appoint, par opposition au chauffage principal, permet de chauffer rapidement une zone de façon ponctuelle. Il existe de nombreux appareils pour cet usage mais tous ne se valent pas en termes de performances et de sécurité. Voici un comparatif des différentes solutions pour vous orienter vers le chauffage d’appoint le plus adapté à votre besoin.



chauffage d'appoint


Chauffage d’appoint, pour quel usage ?

Le chauffage d’appoint peut s’envisager pour des raisons techniques ou financières :

Contraintes techniques : Le chauffage d'appoint peut être requis dans les cas suivants :

  1. Pour chauffer une pièce occupée ponctuellement.
  2. En cas d’hiver rude où le chauffage principal n’est pas assez puissant pour chauffer à la température souhaitée.
  3. Pour des zones où le raccordement au réseau de chauffage est difficile, inutile ou pas encore réalisé : garage, extérieur, cabanon, construction en cours...

Contraintes économiques : Mais le chauffage d’appoint est de plus en plus utilisé par les personnes en situation de précarité énergétique, c'est-à-dire que leurs revenus ne leur permettent pas de se chauffer décemment. Et cette situation s’aggrave d’autant que les prix de l’énergie augmentent.

rechargement d'un poêle à pétrole

La gestion manuelle du combustible donne l’impression de mieux maîtriser ses consommations.

Le chauffage d'appoint permet alors un contrôle manuel de l'appareil et donc une gestion au plus près du poste de consommation d'énergie. On sait ainsi précisément ce que l’on consomme et combien cela coûte au jour le jour.

poêle gaz chauffage appoint

Les poêles sans conduit de fumée peuvent poser des problèmes de sécurité.

Cependant, fractionner ses dépenses énergétiques engendre souvent un coût final plus important. Dans certains cas, le chauffage d'appoint va même jusqu’à se substituer totalement au chauffage principal. Mais cette utilisation n’est pas une option pérenne et il faut retenir qu’un chauffage d’appoint à vocation à le rester. En effet, voici la liste des problèmes que peut engendrer un chauffage d'appoint utilisé en continu dans les logements :

La suite de l’article revient en détails sur chaque technologie afin que vous puissiez faire un choix éclairé.

Poêle à pétrole

Fonctionnement : Du pétrole est stocké dans un réservoir. Il transite vers un brûleur où il est enflammé par un dispositif d’allumage. La réaction de combustion dégage de la chaleur autour du poêle par convection et rayonnement.

On trouve deux types de poêles à pétrole : ceux « à mèche » et ceux « électroniques ». Les appareils à mèche fonctionnent sans prise électrique. Dans ce cas, une mèche s’imbibe de combustible et assure le transport du pétrole jusqu’au brûleur. L’allumeur est alimenté par des piles qui se changent périodiquement. L’intérêt est d’être autonome en électricité. En revanche, aucun contrôle de la température n’est possible et la chaleur ne se diffuse que par convection naturelle (pas de ventilateur de convection).

poêle à pétrole à mèche

Poêle à pétrole à mèche

Pour les poêles à pétrole électroniques, l’apport en combustible est dosé de façon plus précise grâce à un brûleur à injection électronique. La puissance est ainsi affinée avec un pas de 100 W. Il est donc plus facile d’atteindre et de maintenir une température choisie. Un afficheur électronique permet aussi de programmer l’appareil. De plus, une soufflerie diffuse rapidement la chaleur dans la pièce. En contrepartie, un branchement électrique est requis.

poêle à pétrole électronique

Poêle à pétrole électronique

Prix : Il faut compter environ 200€ pour un poêle à pétrole à mèche et plutôt 350€ pour un modèle électronique.

Avantages : L’intérêt de ces systèmes est qu’ils sont très faciles à installer car il ne nécessite pas de conduit de fumée. On peut aussi les transporter facilement. Leur puissance de 2 à 3.5 kW et leur grande réactivité leur permettent de chauffer facilement une pièce. Mais soyons clairs, cette solution reste à éviter tant les inconvénients sont nombreux.

Inconvénients : Tout d’abord, tous les appareils ne sont « pas forcément sûrs » comme le précise l’Ademe. Ils peuvent rejeter du monoxyde de carbone, un gaz mortel pour l’homme s’il est inhalé en grande quantité. Ensuite, la combustion du pétrole rejette de l’eau qui se retrouve dans le logement car il n’y a pas d’évacuation des fumées. Cela favorise l’apparition de moisissures si la pièce n’est pas suffisamment bien ventilée. Une attention particulière doit aussi être portée au rechargement du fait de la grande inflammabilité du combustible. Il doit se faire lorsque l'appareil est à l’arrêt et dans une autre pièce.

rechargement poêle à pétrole

Il faut être particulièrement vigilant lors du rechargement.

De plus, ce système reste très cher à l’utilisation avec un coût de l’énergie comparable à celui de l’électricité. A cela s’ajoute un bilan carbone très défavorable. Enfin, de façon plus anecdotique, le pétrole peut dégager une odeur désagréable même si le combustible est annoncé « désaromatisé ».

En bref : Le poêle à pétrole est un système dangereux en plus d’être très peu rentable. Son utilisation est donc à proscrire si une alternative existe.

Poêle à gaz

Fonctionnement : Une bouteille de gaz butane se loge à l’arrière de l’appareil et assure l’apport en combustible. Dans le cas d’un appareil à infrarouge, le gaz est brûlé au niveau d’une plaque réfractaire qui rayonne ensuite dans la pièce. S’il s’agit d’un poêle à infrableu, la combustion se fait au niveau d’un brûleur en inox qui laisse apparaitre des flammes sur toute sa largeur. La diffusion de la chaleur se fait davantage par convection.

poêle à gaz à infrarouge

Poêle à gaz à infrarouge.

Prix : Il faut compter entre 100 et 200€ pour ce type de chauffage auquel s’ajoute environ 40€ pour le raccordement (entre la bouteille et le chauffage).

Avantages : Les poêles à gaz fonctionnent sans électricité et sans conduit de fumée ce qui facilite grandement leur installation. Certains peuvent même se replier pour être stockés facilement en cas d’inutilisation. Leur puissance est réglable manuellement selon 3 niveaux pour s’adapter à la taille de la pièce, de 1.5 à 4 kW le plus souvent.

poêle à gaz infrableu

Poêle à gaz à infrableu.

Inconvénients : Pour le reste, on retrouve tous les inconvénients liés à la sécurité déjà évoqués pour le pétrole : risques d’émanation de monoxyde de carbone et production d’eau dans la pièce qui requiert une bonne ventilation. L’énergie reste également très coûteuse et très peu écologique.

En bref : A éviter si une alternative existe.

Cheminée au bioéthanol

Fonctionnement : Les cheminées à l’éthanol sont constituées d’un brûleur inclus dans un habillage décoratif. L’éthanol est enflammé manuellement à l’aide d’un briquet allume-feu de 15-20 cm. L’éthanol libère ainsi de la chaleur en se consumant. La puissance des cheminées à l’éthanol varie généralement de 1 à 5 kW selon la capacité du réservoir ce qui réchauffera ponctuellement l’atmosphère. La combustion s’arrête lorsque le réservoir est vide où lorsque l’arrivée d’air au niveau du brûleur est coupée.

cheminée à l'éthanol

Prix : De 50 à 1 000€ selon la taille et la puissance de la cheminée.

Avantages : Les cheminées au bioéthanol sont indépendantes de l’électricité et très faciles à installer. Elles sont en plus très design et réchauffent l’ambiance grâce à une vraie flamme.

Inconvénients : Comme pour les autres chauffages sans évacuation, on retrouve les problématiques liées à la sécurité : production potentielle de CO, dégagement d’eau important. De ce fait, la norme AFNOR NF D35-386 qui réglemente ce marché, impose une autonomie maximale de 3 heures et une durée de fonctionnement maximale de 6 heures par 24 heures. Difficile dans ces conditions de parler de chauffage, même d’appoint. De plus, il faut considérer que le prix du combustible est le plus cher du marché. N’espérez donc pas faire des économies avec ce système.

En bref : Un objet de déco à utiliser ponctuellement pour créer une ambiance chaleureuse.

Radiateur électrique à bain d’huile

Fonctionnement : Des résistances électriques chauffent l’huile dans laquelle elles sont immergées. La chaleur est transmise aux parois du chauffage qui la restituent à la pièce par convection et rayonnement.

radiateur électrique bain huile

Ce radiateur a bain d'huile dispose de 3 allures de chauffe 800 / 1 200 / 2 000 W et d'une soufflerie supplémentaire de 400 W.

Prix : Il faut compter environ 50 à 250€ selon les modèles.



Avantages : Le radiateur à bain d’huile est très simple à installer car il suffit de le brancher sur une prise. Les roulettes permettent de le transporter facilement dans toutes les pièces. De plus, le niveau de sécurité est bon (pas de combustion sans évacuation des fumées) et le chauffage par rayonnement, confortable. Il est aussi possible de choisir la puissance selon le nombre de résistance en fonctionnement. Enfin, un thermostat permet de choisir la température désirée et les radiateurs les plus sophistiqués peuvent même se programmer.

radiateur électrique bain d'huile

Généralement, une molette permet de régler approximativement la température.

Inconvénients : Ce chauffage nécessite bien sûr un raccordement électrique. De plus, les parois du radiateur peuvent être très chaudes. Il faut donc l'éloigner des objets facilement inflammables (papier, rideau...) et faire attention aux enfants. Aussi, comme l’huile apporte une certaine inertie, la chaleur a tendance à se diffuser lentement. Pour palier à cet inconvénient, certains appareils proposent une soufflerie pour une montée plus rapide en température. Enfin, l’énergie électrique reste aussi chère que pour le pétrole ou le gaz.

En bref : Un chauffage d’appoint flexible et sûr.

Radiateur soufflant

Fonctionnement : Une résistance électrique chauffe directement l’air. La chaleur produite est diffusée dans la pièce à l’aide d’un ventilateur de convection.

chauffage électrique soufflant

Prix : Un soufflant électrique coûte entre 15 et 70€.



Avantages : Ce type d’appareil est très bon marché, facile à installer et son poids plume le rend aisément transportable. La diffusion de la chaleur par convection offre une montée très rapide en température. Souvent, un sélecteur laisse le choix de la puissance (1 000 ou 2 000 W) et un thermostat permet de choisir approximativement une température.

bruit d'un chauffage électrique soufflant

Inconvénients : Un raccordement électrique est indispensable. De plus, le chauffage par convection entraîne une grande stratification de l’air (chaud en haut, froid en bas) et une sensation d’assèchement. Cela n’est donc pas très confortable sur le long terme. De plus, la soufflerie fait du bruit ce qui peut être gênant dans un bureau par exemple.

En bref : Un chauffage peu coûteux pour une montée très rapide en température.

Couverture chauffante

Fonctionnement : Un fil chauffant est réparti sur toute la surface d’une couverture et produit une chaleur douce. L’objectif n’est pas de chauffer une pièce mais une personne (ou un lit) directement au contact de la couverture.

couverture électrique température

Prix : Une couverture chauffante coûte entre 30 et 70€ selon sa taille.



Avantages : Le prix d’achat reste accessible mais surtout, la faible consommation de cet appareil le rend très peu coûteux à l’utilisation. En effet, il faut compter seulement 110 à 180 W selon la taille de la couverture et ce, à la puissance maximale. Cela représente un budget autour de 5€ par mois pour 5 heures d'utilisation quotidienne.

couverture electrique consommation

La manette de commande permet de choisir une puissance qui détermine le temps d’activation de la résistance et donc la chaleur produite. Un minuteur sert à planifier une extinction. La couverture s’éteint d’elle-même au-delà d’un certain temps.

Inconvénients : Le principal inconvénient demeure que la couverture ne chauffe pas un volume, mais juste une surface à son contact. N’espérez donc pas gagner quelques degrés dans la pièce. De plus, les retours montrent une durée de vie limitée des produits (boîtier de commande HS ou fil chauffant coupé).

En bref : Une solution peu coûteuse à l’achat et à l’utilisation pour se draper « au chaud ».

Poêle à bois

Fonctionnement : En présence d’oxygène, du petit-bois est brûlé à l’aide d’un allume-feu. Il enflamme à son tour des bûches plus grosses. La combustion du bois dégage de la chaleur qui se diffuse par rayonnement direct à travers la vitre et par convection naturelle autour du poêle. Les fumées doivent être évacuées par un conduit spécifique et le bac à cendres vidé régulièrement.

poêle à bois fonctionnement

1. Air comburant et de convection
2. Evacuation des fumées
3. Air chaud par convection
4. Air chaud par rayonnement

Prix : Le budget pour un poêle à bois est assez conséquent par rapport aux autres systèmes présentés jusqu’ici. Si on trouve des appareils qui tiennent la route dès 300€, il faut compter autour de 5 500€ pour une installation fournie et posée par un professionnel.



Avantages : Pourtant, le poêle à bois est un excellent chauffage d’appoint, si ce n’est le meilleur. Il s’agit d’abord d’une solution efficace et écologique à condition d’opter pour un appareil récent labellisé Flamme Verte 7 étoiles. Ensuite, il est extrêmement fiable du fait de son fonctionnement sans électricité. L’énergie est bon marché voire même gratuite pour qui a la possibilité de faire son bois. Il apporte enfin une touche chaleureuse à la maison.

poêle à bois appoint

Inconvénients : Le prix d’achat reste un inconvénient majeur, mais il faut considérer que cet investissement est soutenu par des aides financières. Côté utilisation, le poêle à bois demande aussi quelques efforts. Il faut l’allumer « à la main », le recharger toutes les 45 minutes et le nettoyer quotidiennement.

En bref : Un excellent chauffage d’appoint pour qui accepte les contraintes des bûches.

Poêle à granulés

Fonctionnement : Des granulés de bois sont stockés dans le réservoir. Ils descendent dans le brûleur sous l'effet de la gravité et d'une vis sans fin. Lors de l’allumage automatique, une bougie enflamme les granulés. Le feu est ensuite auto-alimenté par la chute régulière du combustible. Un extracteur des fumées assure à la fois l’apport en air comburant et l’évacuation des fumées.

fonctionnement d'un poêle à granulés

1. Vis sans fin 2. Moteur de vis 3. Brûleur
4. Bougie 5. Extracteur fumées 6. Soufflerie

Prix : On trouve des poêles à granulés dès 1 000€ mais en moyenne, un chauffage fourni et posé par un professionnel revient autour de 6 500€.



Avantages : Le poêle à granulés est le seul chauffage de cette sélection à pouvoir être utilisé de façon continue, même s’il faut prévoir un temps pour l’entretien quotidien. Il peut donc faire office de chauffage principal. C’est tant mieux car cette énergie est à la fois compétitive et écologique. Son caractère automatique et programmable le rend en plus très pratique d’utilisation. Il est aussi très confortable dans la pièce de vie grâce à une montée rapide en température et au rayonnement à travers la vitre. Il offre enfin une touche chaleureuse et « déco » au salon.

fonctionnement d'un poêle à granulés

Inconvénients : En contrepartie, l’installation nécessite un conduit de fumée et ne s’improvise donc pas. Elle est en plus assez coûteuse même s’il faut souligner que cet achat est bien subventionné par les aides. À noter que sur certains appareils mal optimisés, les différents moteurs ou ventilateurs peuvent créer une gêne sonore dans la pièce de vie. Aussi, ce chauffage aux granulés requiert un entretien et un rechargement quotidien.

En bref : Le poêle à granulés est particulièrement intéressant en parallèle d’un chauffage électrique où il offre une solution à la fois plus économique, plus confortable et plus écologique. Il peut aussi s’envisager en appoint d’une chaudière à énergie fossile dont le renouvellement n’est pas prévu à court terme.

Poêle à granulés sans électricité

Fonctionnement : Un poêle à granulés sans électricité est en quelque sorte un poêle à bois amélioré. Les granulés de bois stockés dans le réservoir et descendent par gravité dans le brasero. Cela permet de maintenir un feu constant aussi longtemps qu’il reste des pellets dans la trémie. Les allumages et les extinctions restent bien sûr manuels. Pour le reste, l’utilisateur gère la puissance de combustion de façon mécanique en faisant varier l’arrivée d’air (grâce à un potentiomètre).

poele granule sans electricite fonctionnement

Prix : Il faut compter une installation complète autour de 6 000€.



Avantages : Il s’agit d’un chauffage indépendant de l’électricité qui n’a besoin que d’un ou deux rechargements par jour. Son utilisation est donc plus souple qu’un poêle à bois tout en conservant une excellente fiabilité (pas d’électronique).

poele à granulés sans électricité koppe et laminox

Poêles à granulés sans électricité. Réalisations : Castel Chauffage (02) et ProPag (88).

Inconvénients : Cet appareil est moins performant qu’un poêle à granulés (pas d’optimisation électronique du rendement) et son allumage requiert la présence de l’utilisateur. Le prix du combustible est attractif mais plus élevé que pour les bûches. Enfin, les modèles restent assez rares.

En bref : Un chauffage d’appoint pour ceux qui veulent un appareil écologique et indépendant de l’électricité sans avoir à recharger tout au long de la journée.

Quelques pistes pour réduire sa facture de chauffage

On termine ce tour d’horizon par quelques pistes pour réduire sa facture de chauffage.

Température de consigne : Plus la température de consigne est élevée, plus les consommations sont importantes. Ainsi, 1°C en moins représente 7% d’économies d’énergie. Un chauffage équipé d’un thermostat est donc un vrai plus. On conseille une consigne autour de 20-21°C dans les pièces de vie.

panneau de commande avec thermostat et programmation

Réglage de la température et programmation, deux incontournables pour les économies d’énergie.

Intermittence et programmation : Il y a en plus tout intérêt à baisser la température lorsque vous êtes absent, notamment plusieurs heures de suite (nuit, journée de travail). Une programmation est donc requise. On préconise une température autour de 16-17°C pendant les périodes d’inoccupation. En cas d’absence prolongée (vacances), il faut utiliser le mode « hors-gel ».

Volume à chauffer : Enfin, il faut veiller à ne chauffer que l’espace effectivement occupé. Pensez donc à fermer les pièces peu chauffées, à fermer les volets la nuit et à installer des rideaux épais aux fenêtres. Pour réduire durablement sa facture, l’idéal reste d’isoler efficacement son logement.

Conclusion : Des chauffages d’appoint qui ne se valent pas…

Le chauffage d'appoint doit donc être utilisé uniquement pour sa mission première, à savoir l'appoint. Il ne doit en aucun cas se substituer au chauffage principal, à l'exception du poêle à granulés.

Les chauffages de type poêles à gaz ou à pétrole, qui génèrent une combustion sans conduit de fumées, sont à éviter. En effet, lorsqu'il n'y a pas d'évacuation des fumées directement vers l'extérieur, les polluants restent à l'intérieur. Ils constituent les systèmes les plus dangereux en plus d’être les plus coûteux à l’utilisation. Si vous optez malgré tout pour ces appareils, il est recommandé d'installer un détecteur de monoxyde de carbone à proximité et de ne pas les utiliser la nuit.

Les alternatives électriques de type bains d’huile ou soufflants sont donc à privilégier si vous recherchez un appareil facilement transportable car ils sont plus sûrs. Ces produits restent aussi chers à l’utilisation à l’exception de la couverture chauffante.

Enfin, les chauffages au bois représentent la meilleure option. Ils sont à la fois performants et écologiques avec un coût de l’énergie compétitif. Ils sont cependant plus coûteux à l’achat du fait de leur installation plus complexe et ne peuvent pas être déplacés facilement. Heureusement, il existe de nombreuses aides pour soutenir cet investissement. Retrouvez nos guides d’achat sur les poêles à bois, les poêles à granulés et les appareils sans électricité pour en savoir plus.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#40 - Xavier (admin) - 14 Décembre 2020

Bonjour Amélie,

Il n'y a pas de bonne solution pour chauffer une pièce non isolée (il faudrait envisager de dormir sur le canapé du salon et isoler dès que possible). Concernant les poêles à gaz, l'Ademe alerte sur ces dangers : "Certains ne sont pas forcément sûrs : ils peuvent émettre du monoxyde de carbone, un gaz mortel s’il est inhalé en grande quantité, et favoriser l’apparition de moisissures du fait du dégagement d’humidité."

Vous pouvez peut-être envisager une couverture chauffante pour avoir chaud juste au niveau du lit (conso faible de 50 W).

A bientôt,

#39 - Amelie - 11 Décembre 2020

Bonjour. Nous sommes une famille de 4 en mobilhome(agriculteurs récemment installés. La chambre n'est pas encore isolée (4 degrés a l'intérieur comme un frigo). Quel chaidffage pour toute la nuit? Sachant que nous n'avons que 1k w d'elec par panneaux solaires donc pas possible d'utiliser de chauffage electrique. La chambre fait 10m2, séparée du reste du mobilhome en travaux par un rideau tres epais. De l'autre coté du mobil home il y a une porte qui donne sur un mobilhome rénové lui, chauffé au poele a bois. On a un chauffage gaz a catalyse mais peut on le laisser la nuit? Il faut imperativement ouvrir qq part pour aérer non?
Merci!

#38 - Xavier (admin) - 12 Novembre 2020

Bonjour Ludovic,

J'aurais tendance à vous orienter vers un chauffage électrique (plus sûr que le pétrole). Un modèle à roulette avec un sélecteur de puissance de 3 000W, une programmation et placé au centre de la pièce devrait faire le job. Je pense qu'on se situe autour de 100€.

Ce ne sera pas le confort maximum mais ça dépannera bien et pourra servir si jamais vous avez une panne de chaudière plus tard.

A bientôt,

#37 - Ludovic - 11 Novembre 2020

Bonjour, nous allons aménager dans une maison neuve mais le chauffage principal (cuisine-salon)ne sera pas installé à temps. Nous devrons vivre 1 mois (en hiver) avec un chauffage d'appoint dans la pièce principale (50 m2). Que me conseillez-vous pour chauffer cette superficie ? Nous souhaiterions le laisser en fonctionnement la nuit sans aucun risque.
Merci et bravo pour votre site !
Ludo

#36 - Xavier (admin) - 26 Février 2019

Bonjour Cyril,

Nous ne sommes pas compétents pour vous épauler sur les questions juridiques mais l'Adil de votre département le sera (service public gratuit). Vous trouverez le point le plus proche de chez vous à cette adresse :
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

A bientôt,

#35 - Cyril - 25 Février 2019

Bonsoir,

Je suis locataire d'un appartement de 54 m2 dans un bâtiment ma foi.... mal isolé de mon point de vue (ancien atelier au rez de chaussée non chauffé / isolée, et comble au dessus qui font plus peur qu'autre chose)

Et j'ai a disposition comme unique moyen de chauffage, un poêle a granulé (qui est en panne en se moment d'ailleurs), quel est la réglementation pour un propriétaire / une agence immobilière concernant la température pour une location, ou son isolation ?

Car le poêle étant '' soufflant '' il chauffe la pièce de vie, bien sur, mais la salle de bain et la chambre sont froide, et les radiateurs électrique ne fonctionne pas.... J'aurais voulu savoir les recours possible pour incité l'agence a se réveiller....

Cordialement.

#34 - Xavier (admin) - 08 Février 2019

Bonjour Marine,

Un radiateur bain d'huile a le mérite de réchauffer les parois ce qui améliore le confort thermique. Par contre, la montée en température est lente donc si vous ne l'utilisez que ponctuellement, ce n'est pas forcément le plus adapté.

Je pense que vous pourriez investir dans une couverture chauffante pour la nuit. Cela consomme très peu d'électricité (120 W) soit environ 10 fois moins qu'un chauffage électrique et cela suffit pour être chaud dans votre lit (pas dans toute la pièce). Cela coûte une cinquante d'euros pour 2 personnes avec réglage de la puissance et :
https://amzn.to/2I0Ocgi

Dans un premier temps, je garderais mon chauffage actuel en essayant la couverture.

Si jamais vous souhaitez changer votre chauffage, j'opterais plus pour un panneau rayonnant à orienter vers le lit. Chaleur quasi immédiate et confort correct. Vous trouverez des infos détaillées à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/panneau-rayonnant.php

A bientôt,

#33 - Marine - 07 Février 2019

Bonjour. Je souhaite pouvoir chauffer occasionnellement une pièce d'environ 15m2 très mal isolée pour servir de chambre à coucher. J'utilise déjà un chauffage d'appoint au gaz (bouteille) pour chauffer avant de se mettre au lit mais que je me refuse à laisser allumée la nuit par peur des émanations éventuelles... et du coût des bouteilles de butagaz. Pensez vous qu'un chauffage à bain d'huile serait une solution ? Est-il possible d'évaluer ce que coûterait l'utilisation de ce type de chauffage pendant une nuit complète ? Merci d'avance pour votre réponse.
Bien cordialement.

#32 - Xavier (admin) - 06 Février 2019

Bonjour Philippe,

J'imagine qu'il s'agit du poêle à bois : ultra fiable, efficace, écologique et peu cher à l'utilisation :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-bois.php

Si vous êtes dubitatif sur la corvée de bois, vous pouvez vous tournez vers les poêles à granulés sans électricité qui sont un très bonne alternative :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-sans-electricite.php

A bientôt,

#31 - PHILIPPE MARE - 05 Février 2019

quel est le meilleur chauffage de substitution en cas de coupure de courant

#30 - Xavier (admin) - 07 Janvier 2019

Bonjour danpp,

Désolé pour le délai de réponse (congés).

Je pense que vous pouvez tabler sur au moins 4 kW. Un appareil "mixte" soufflant/inertie serait peut-être adapté. Après une longue période inoccupation, le soufflant permettra de remonter relativement vite en température. Il faut orienter les ventilateurs en face de l'espace à chauffer.
Lorsque la température sera remontée, le coûté inertie pourra maintenir une température moins agressive. Il ne faut pas coller le chauffage au mur car l'appareil rayonne des 2 côtés.

Un exemple de produit :
https://www.manomano.fr/radiateur-bain-dhuile/radiateur-a-bain-dhuile-mobile-fonction-souffleur-1000-2500w-chauffage-5010479?referer_id=684540

A bientôt,

#29 - danpp - 21 Décembre 2018

Bonjour,
Je voudrais pouvoir chauffer une véranda de 68Mètres cubes pour accueillir les repas de famille en hiver (2 ou 3 fois par hiver). que me conseillez-vous ?

#28 - Xavier (admin) - 18 Décembre 2018

Bonjour Nicole,

D'après votre description, il vous faut plutôt un appareil à inertie qui emmagasine d'abord la chaleur avant de la restituer en douceur (à l'inverse des convecteurs ou des panneaux rayonnants). Pour les chauffages d'appoint, on trouve principalement une inertie à bain d'huile (masse autour de 15 kg). Vous pouvez donc placer un radiateur de ce type d'environ 2500W au centre de votre espace. Ne le placer pas contre un mur si ceux-ci sont mal isolés (le chauffage rayonne et une partie de la chaleur sera perdue). Pour la répartition de la chaleur, il serait préférable d'avoir plusieurs points chauds (2 radiateurs : 1 de 1000W et 1 de 1500 W par exemple) mais cela peut compliquer la régulation.

Si vous souhaitez garder la possibilité de chauffer vite (et donc de manière plus agressive), certains radiateurs à inertie propose une fonction "souffleur".

Pour éviter les consommations excessives, il est primordial de bien programmer son chauffage afin qu'il fasse chaud lorsque vous êtes présente à votre domicile et le moins chaud possible en votre absence. La programmation se limite généralement à 24 heures sur les chauffages d'appoint mais cela peut être suffisant si votre mode de vie est assez "constant". Vous trouverez soit une minuterie mécanique (petits boutons à enfoncer), soit un afficheur LCD (souvent peu intuitif).

Quelques exemples de produits :

- Appoint bain d'huile 2500W + minuterie mécanique (56€) :
https://www.manomano.fr/radiateur-bain-dhuile/radiateur-bain-dhuile-2500w-3-puissances-chauffage-electrique-11-rainures-5010459?referer_id=684540

- Appoint bain d'huile 2500W + minuterie mécanique + fonction souffleur (68€) :
https://www.manomano.fr/radiateur-bain-dhuile/radiateur-a-bain-dhuile-mobile-fonction-souffleur-1000-2500w-chauffage-5010479?model_id=5010479&referer_id=684540

Enfin, l'idéal est bien sûr d'optimiser les performances de votre logement mais ce n'est pas toujours simple en tant que locataire, je vous propose la lecture de cet article qui propose quelques pistes concrètes :
https://conseils-thermiques.org/contenu/reduire-facture-energetique-locataire.php

A bientôt,

#27 - Nicole - 18 Décembre 2018

Bonjour, je ne sais quel chauffage mobile je peux acheter. Je ne suis que locataire et le studio de 25m2 que j'occupe est classé F7 quand à l'énergie. Il dispose d'un panneau rayonnant.. mais je souhaiterais me chauffer avec un radiateur mobile économique en consommation, et sain, mais qui soit l'équivalent en qualité de chauffe qu'un chauffage principal. Quel radiateur mobile puis-je acheter pour un studio de 25m2 qui chauffe bien et ne consomme pas abusivement, et qui soit sain et doux en chaleur, cela existe-t'il en radiateur mobile ? Merci beaucoup. Cordialement.

#26 - Xavier (admin) - 19 Décembre 2017

Bonjour Fred26,

Les marges d'actions existent mais sont forcément plus faibles que si vous étiez propriétaire. Nous avons rédigé un article à ce sujet :
http://conseils-thermiques.org/contenu/reduire-facture-energetique-locataire.php

Il faudrait vérifier l'isolation des combles (30 cm d'isolant au moins) voir si une optimisation sur ce poste est possible (20€ TTC le m² posé ce qui est un investissement très rentable). Vous pourriez alors soumettre des propositions au propriétaire et trouver un arrangement avec lui (ex : le propriétaire investi 1 000€ pour 25 ans, vous gagnez 100€ de chauffage en hiver par mois, vous concéder une augmentation de loyer de 10€/mois).

A bientôt,

#25 - Xavier (admin) - 18 Décembre 2017

Bonjour Karine1309,

Dans votre cas, vous avez probablement un besoin entre 3 et 4 kW (1 chauffage de 1 500W + 1 chauffage de 2 000W par exemple).

Au prix de l'énergie, aucun chauffage électrique ne peut se revendiquer économique. C'est la qualité de la régulation qui va faire la différence et il faut à minima une programmation hebdomadaire (ce qui n'est pas le cas du chauffage cité) :
http://conseils-thermiques.org/contenu/radiateur-electrique-economique.php

On trouve des chauffages avec programmation et bon confort autour de 150€ même s'ils ne sont pas parfaits :
http://conseils-thermiques.org/contenu/test-radiateur-double-coeur-cayenne-indiana.php

Après, si vous cherchez un chauffage d'appoint à allumer manuellement, ultra facile à installer, avec une puissance variable et à transporter d'une pièce à l'autre, alors le modèle Supra sera bien adapté :
https://www.manomano.fr/radiateur-bain-dhuile/radiateur-mobile-a-chaleur-douce-ceramino-bg-1500-73-x-635-x-275-2321945?product_id=2354725&referer_id=684540

A bientôt,

#24 - karine1309 - 17 Décembre 2017

Bonjour,
J’ai un petit T2 de 34m2 et je souhaiterais savoir si le genre de chauffage d’appo Comme le radiateur mobile à chaleur douce SUPRA serait une bonne acquisition en mode de chauffe et d’econplié. Ce chauffage ne fonctionnera pas tous les jours et uniquement pendant les heures creuses. Mon logement n’est pas très bien isolé.
Merci

#23 - Fred 26 - 05 Décembre 2017

Bonjour, je suis locataire d'une maison de 116 m2 et 2m75 sous plafond. Elle est isolée par l'extérieur, fenêtres doubles vitrages à isolation renforcée, chauffage fioul avec chaudière de 1995. Mon problème est: consommation excessive, environ 500 litres par mois avec 19.5° au thermostat d'ambiance. Que puis-je faire pour me chauffer sans me ruiner car là 3000 litres ça fait mal? Sachant que le propriétaire ne veux rien faire. Merci.

#22 - Xavier (admin) - 13 Novembre 2017

Bonjour Emi,

Il n'existe pas de chauffages électriques pas cher et économiques car la régulation est toujours très faible sur ce type de produit. Le moins cher serait d'acheter des petits radiateurs soufflants à 10€ si votre besoin est très ponctuel. Montée en température très rapide mais confort faible (chaleur très agressive). Néanmoins, le coût sera aussi faible (90€ pour toute la maison) et vous pourrez facilement les stocker après usage.

Une solution plus confortable serait de partir sur des panneaux rayonnants mobiles à 45€ l'unité :
https://www.manomano.fr/filter/panneau-rayonnant-1440?sort=price.asc&referer_id=684540

Vous pouvez peut-être faire un mix (4 panneaux rayonnants pour la pièce de vie, quelques soufflants pour les chambres). Évidemment, le mieux serait que la chaudière soit réparée au plus vite.

A bientôt,

#21 - Emi - 10 Novembre 2017

Bonjour
Nous sommes en location et notre chaudière a gaz est en panne depuis 10 jours
Le chauffagiste envoyé par le propriétaire est venu à deux reprises sans trouver la cause de la panne
Nous allons donc être dans la obligation d'acheter un ou plusieurs chauffages d'appoint en attendant...
Notre surface est de 90 m2
Que pouvez vous nous conseiller sans nous ruiner tant à l'achat qu'en consommation svp ?
Merci de votre réponse

#20 - Xavier (admin) - 10 Novembre 2017

Re BossLife,

Pour l'heure, le meilleur panneau rayonant que nous ayons été est le thermor Emotion 3 qui offre un confort thermique satisfaisant et une régulation qui flirte avec l'excellence :
http://conseils-thermiques.org/contenu/test-panneau-rayonnant-thermor-emotion-3.php

Au niveau tarif, on est à environ 250€ TTC le chauffage (c'est sur cette base que j'avais estimé les 500€ TTC). On est plutôt en dessous de ce que pourra proposer Noirot, Applimo ou Airélec pour un produit comparable, selon notre étude de marché :
http://conseils-thermiques.org/contenu/prix-chauffage-electrique.php

A bientôt,

#19 - BossLife - 10 Novembre 2017

Merci pour votre réactivité.
Pouvez vous m orienter vers une marque en particulier en terme de qualité/Prix.
Voir le meilleur et qui consomme le moins.
Merci d'avance.

#18 - Xavier (admin) - 10 Novembre 2017

Bonjour BossLife,

Si votre extension est directement ouverte sur l'espace principal, il faut veiller à ce qu'elle soit correctement isolée pour ne pas créer un point froid. Pour chauffer ce volume, le plus économique est surement de placer 2 panneaux rayonnants de 1500W (500€ TTC, aucune aide pour ce type de chauffage).

Pour le poêle à granulés, l'investissement est beaucoup plus important pour cette petite surface (5 000€ TTC aides déduites environ + 150€ TTC d'entretien annuel obligatoire).
http://conseils-thermiques.org/contenu/poele_granule.php

Pour bénéficier des aides, cela se joue principalement sur la feuille d'imposition (déclaration des travaux pour le CITE) :
http://conseils-thermiques.org/contenu/aides-financieres-travaux.php

A bientôt,

#17 - BossLife - 10 Novembre 2017

Mon interrogation concerne les poêles chauffants ou chauffage d appoint.

J'ai une maison d'environ 120m2, avec du plancher chauffant.
J'ai réaliser une extension d'environ 30 m2 ou il n'y' a pas de plancher chauffant.
Afin de chauffer cette extension, je voudrais avoir votre avis sur la mise en place d 'un poèle ou bien un chauffage d appoint.

Pensez vous que mon idée est bonne?

Derniere question, comment on fait pour bénéficier du crédit d'impots? et quelles sont les conditions?

Merci d'avance pour votre réponse.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.