La ouate de cellulose : un isolant parfait ?

La ouate de cellulose est un isolant économique issu du recyclage du papier. En France, elle est principalement soufflée dans les combles perdus où elle reste l'isolant le moins cher du marché pour cet usage. De plus, la ouate de cellulose bénéficie d’une très bonne inertie thermique et apporte une forte plus-value sur le confort d’été. Elle est donc particulièrement adaptée aux maisons ossature bois. Sa pose nécessite néanmoins un équipement de protection adéquat, et il est recommandé de faire appel à des professionnels pour le soufflage en combles perdus, l’insufflation ou la projection humide sur les murs.



La ouate de cellulose en un coup d’œil : 18/20

La ouate de cellulose est obtenue à partir de papiers recyclés qui ont reçu des traitements pour garantir la résistance au feu, empêcher la formation de moisissure et la venue de rongeurs. Sa composition en fait un isolant biosourcé qui associe forte perméabilité à la vapeur d’eau et une bonne régulation de l’humidité. Elle reste cependant sensible au tassement.


Pouvoir isolant (W/m.K)0.038 à 0.042
Confort d’étéExcellent
Isolation phoniqueBonne
Résistance au feu (A à E)B
Durée de vie (Années)20 à 60
BiosourcéOui
Adapté au bâti ancienOui
PrixFaible
Comble perduOui
Mur et cloison intérieurOui
RampantOui
Toiture (sarking)Oui
Mur extérieurOui
Plancher basNon

Quelle épaisseur de ouate de cellulose pour une isolation efficace ?

L’isolation thermique avec la ouate de cellulose par l’intérieur est intéressante au niveau des murs, des combles et des rampants. Nous détaillerons plus particulièrement ces trois usages qui sont les plus répandus, mais la ouate de cellulose s’adapte aussi très bien à une isolation extérieure des murs ou de la toiture. Voici les critères d’efficacité à viser :

IsolationEpaisseurR (m².K/W)*
Combles
Perdus**
27 cm7+
31 cm8++
39 cm10+++
Rampants24 cm6+
28 cm7++
32 cm8+++
Murs15 cm3.75+
18 cm4.35++
20 cm5+++

*R représente la résistance thermique. Plus celle-ci est élevée, meilleur est le pouvoir isolant.
**Ouate de cellulose soufflée

Prix de la ouate de cellulose et aides financières

Pour l’isolation des combles, il faut compter environ 23€/m² HT pour le soufflage de la ouate de cellulose. Prenons l’exemple de ce devis pour l’isolation des combles perdus :

En respectant la résistance de 7 m².K/W et en faisant appel à un artisan pour les travaux, vous pouvez être éligible aux aides financières en vigueur pour une habitation de plus de 2 ans. Pour obtenir le prix du marché le plus juste, il faudra néanmoins mettre les entreprises en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Ce chantier peut être pris en charge jusqu'à réduire la facture à 1€ (en fonction des ressources) grâce au CEE. Consultez notre article sur l'isolation à 1€ pour plus d'informations.

La ouate de cellulose pour l’isolation des combles perdus

ouate de cellulose souffléeConditionnement : La ouate de cellulose pour isoler les combles perdus se présente en vrac dans des sacs de 10 à 15 kg à projeter.

Epaisseur : Pour l’isolation des combles, il faut viser une résistance thermique minimale de 7 m².K/W ce qui correspond à une épaisseur de ouate de cellulose d’environ 30 cm. On pourra être plus ambitieux et aller jusqu’à 40 cm de ouate de cellulose avec un faible surcoût.

Prix : Il faut compter environ 17€ TTC/m² en fourniture pour une isolation optimale des combles.

Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
ouate de cellulose en vracNomMarqueEpaisseurR - m².K/WPlancher bois ou bétonau m²
UnivercellSoprema28 cm7+Très bon11€
40 cm10+++16€
OuatecoOuateco27 cm7+17€
38 cm10+++24€

Confort : En hiver, les performances seront au rendez-vous pour un budget très limité. De plus, le confort d’été est satisfaisant grâce à l’inertie de cet isolant. En plancher bois, on profite d’un déphasage de 8 heures et de presque 10 heures en plancher béton (avec 30 cm de ouate cellulose soufflée).

Alternatives : Il s’agit probablement du meilleur choix pour l’isolation des combles perdus. Par ailleurs, la laine de bois soufflée offre des prestations comparables mais reste plus coûteuse.

La ouate de cellulose pour l’isolation des combles aménageables

Conditionnement : La ouate de cellulose pour l’isolation des rampants peut se réaliser soit avec des panneaux semi-rigides soit par insufflation de ouate en vrac.

ouate de cellulose

Panneaux semi-rigides / Ouate de cellose insufflée

Epaisseur : Pour l’isolation des rampants, il faut viser une résistance thermique minimale de 6 m².K/W ce qui correspond à une épaisseur de ouate de cellulose de 26 cm en vrac et 24 cm en panneaux. Si la place le permet, on pourra partir directement sur une épaisseur de 30 cm.

Prix : Il faut compter entre 17 et 50€ TTC du m² pour une isolation efficace selon les produits :


Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
ouate cellulose vrac univercellNomMarqueEpaisseur - cmR - m².K/WEntre chevronsau m²
Univercell vracSoprema25 cm6+Très bon10€
29 cm7++11€
34 cm8+++13€
ouate cellulose panneau univercellUnivercell panneauxSoprema12 + 12 cm*6.15+36€
14 + 14 cm*7.20++42€
10 + 10 + 12 cm*8.20+++50€

* Pose en 2 couches : en cas de superposition de panneaux, on veillera à poser la deuxième couche de manière croisée pour éviter les ponts thermiques.

Confort : La ouate de cellulose propose toujours un bon confort en hiver et en été pour un prix abordable en vrac. Les panneaux sont, quant à eux, plus coûteux mais leur pose est plus aisée et leur densité de départ assure une meilleure tenue dans le temps.

Alternatives : La laine de bois pourra aussi être envisagée sur ce poste ainsi que les isolants traditionnels (laine de verre, laine de roche) qui réduiront légèrement l’épaisseur à mettre en œuvre (au détriment du confort d’été).

La ouate de cellulose pour l’isolation intérieure des murs

Conditionnement : La ouate de cellulose pour l’isolation des murs se présente soit sous forme de panneaux semi-rigides ou en vrac où elle peut être :

ouate de cellulose projete

Panneaux / Ouate de cellose projetée / Ouate de cellulose insufflée

Epaisseur : Pour l’isolation des murs, on visera une résistance thermique minimale de 3.7 m².K/W ce qui correspond à une épaisseur de ouate de cellulose d’environ 15 cm. On préférera une épaisseur de 16 cm si cela n’empiète pas trop sur la surface habitable.

Prix : Il faut compter entre 5 et 37€ TTC du m² en fonction des produits utilisés :

Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantConfort d’étéPrix TTC
NomMarqueEpaisseurR - m².K/WOssatureParpaing Briqueau m²
Univercell vrac**Soprema15 cm3.7+MinimumTrès bon5€
17 cm4++Bon6€
21 cm5+++8€
Univercell panneaux10 + 4,5 cm*3.7+Minimum24€
8 + 8 cm*4.1++24€
10 + 10 cm*5.1+++Bon37€

*Pose en 2 couches : en cas de superposition de panneaux, on veillera à poser la deuxième couche de manière croisée pour éviter les ponts thermiques.
** Nous prenons exemple ici de la ouate insufflée, la projection humide pourra se faire par un artisan.

Confort : Le confort sera satisfaisant en hiver comme en été. À noter que le confort d’été sera moindre pour les maisons à ossature du fait de la très faible inertie des matériaux porteurs. Attention pour l’insufflation : la ouate doit être homogène sur toute la surface.

Alternatives : La laine de bois pour des prestations comparables ou la laine de verre qui permettra de gagner quelques centimètres avec un meilleur pouvoir isolant.

La ouate de cellulose en questions…

laine de verre acermiUne ouate de cellulose Acermi ? L’Association pour la CERtification des Matériaux Isolants vous assure que les caractéristiques techniques affichées de la ouate de cellulose correspondent bien à ses performances réelles. Les différentes ouates de cellulose ne bénéficient pas toutes de ce label. Néanmoins, elles disposent dans la majorité des cas d’avis techniques du CSTB (Atec) qui donnent une indication fiable sur le produit.

Comment intégrer spots et conduits de cheminées ? Tout matériel électrique et source de chaleur sont interdits au sein de l’isolation. Les boites de dérivations devront être fixées en dehors de l’isolant en travaux neufs ou repérées sur la charpente en cas de rénovation.

En ce qui concerne les spots, deux solutions s’offrent à vous. La première est d’installer un capot de protection non combustible, la seconde de créer un espace suffisant (bien respecter la distance de sécurité préconisée par le fabricant) entre le spot et l’isolation (avec un plénum par exemple).

ouate de cellulose conduit fumee

Il faut coffrer les conduits de fumée en respectant une hauteur minimum de 20% au-dessus du niveau de l’isolant et une distance de sécurité de 18 cm avec la ouate de cellulose. Ce caisson sera rempli d’une matière ignifugée comme de la vermiculite ou des billes d’argile expansées par exemple.

Peut-on assurer soi-même la pose de la ouate de cellulose ? Oui, il est possible de louer une cardeuse souffleuse, il faut compter environ 200€ par jour. Pour une isolation optimale, la ouate doit être soufflée de manière homogène, et l’utilisation de la machine nécessite de bonnes explications ou idéalement une première expérience. Les panneaux quant à eux sont à installer entre les montants du toit, des murs, du plancher, ou des cloisons.

La ouate de cellulose peut-elle se tasser ? La ouate de cellulose soufflée est sujette au tassement : attention alors à bien respecter les densités prescrites. On doit prendre en compte le pourcentage de tassement (égal à 20%) pour calculer l’épaisseur de ouate de cellulose nécessaire. Si elle est installée selon les règles de l’art, certains fabricants garantissent la ouate de cellulose 50 ans. Certains artisans repassent quelques temps après la pose de la ouate de cellulose pour compléter si besoin.

Quelle ouate de cellulose pour mon isolation phonique ? L’isolation acoustique est très bonne que ce soit pour la ouate de cellulose en vrac ou celle présentée sous forme de panneaux.

Quels sont les dangers de la ouate de cellulose ? Les fiches de données de sécurité sur la ouate de cellulose mentionnent qu’il n’y a aucun risque pour la santé connu ni prévisible dans les conditions normales d’utilisation.

ouate de cellulose sel de boreLe seul danger réside dans l’un des adjuvants de la ouate de cellulose : le sel de bore. Ajouté pour garantir la résistance au feu et empêcher le développement de moisissures ou la venue de rongeurs, ce minéral issu de carrières d’Amérique du Nord est contesté sur le plan sanitaire.

En 2011, la ouate de cellulose en contenant est retirée du marché français car le sel de bore est reconnu comme produit toxique pour la reproduction. On le remplace alors par du sel d’ammonium.

Plusieurs plaintes sont alors déposées concernant la ouate de cellulose contenant du sel d’ammonium, à cause de vapeurs d’ammoniac dégagées par temps humides une fois l’isolant posé. Machine arrière : la commission de contrôle autorise de nouveau les sels de bore et interdit l’utilisation des sels d’ammonium.

En résumé, le sel de bore est nocif en cas d’ingestion ou d’inhalation. Il ne rentre cependant qu’à hauteur de 5% maximum dans la composition de la ouate et par conséquent, celle-ci est non dangereuse conformément à la Directive européenne 2008/58/CE. Il reste néanmoins primordial que la pose soit impeccable et contenue dans des espaces clos.

De plus, il est recommandé dans les fiches de sécurité d’utiliser un appareil respiratoire avec un filtre A/P2 pour vapeurs organiques et poussières nocives, qui permettra d’éviter des irritations pulmonaires et de porter des gants et une combinaison jetable.

danger ouate de cellulose

Comment réagit la ouate de cellulose à l’humidité ? La ouate de cellulose est un isolant perspirant, c’est-à-dire qu’il est peu résistant à la diffusion de la vapeur d’eau.

Dans le cas de la rénovation d’un bâti ancien, la ouate de cellulose est un isolant particulièrement adapté grâce à ses propriétés capillaires et perméables à la vapeur d’eau qui permettront au bâtiment de réguler et évacuer l’humidité qu’il contient de manière naturelle.

Comment réagit la ouate de cellulose mouillée ? Par retours d’expérience, certaines personnes se sont retrouvées avec de la ouate complètement mouillée. Elles l’ont laissé sécher, retiré la croûte et remplacé par un complément de ouate sèche. Mais certains fabricants conseillent de remplacer l’isolant lorsque celui a connu un dégât des eaux trop important car le sel de bore ne pourrait plus remplir toutes ses fonctions.

Quel bilan environnemental pour la ouate de cellulose ? La ouate de cellulose est un isolant bio-sourcé fabriqué à partir de papier recyclé. De plus, l’énergie nécessaire à sa fabrication est faible (1.5 kWh/kg pour la ouate de cellulose contre 8 pour la laine de verre). Si on analyse l’ensemble du cycle de vie (fabrication, transport, utilisation, recyclage), elle apparaît bien classée selon les organismes indépendants :

ouate de cellulose feuQuel comportement au feu de la ouate de cellulose ? La plupart des ouates de cellulose sont classées B : produit difficilement combustible et émettant peu de fumées. Comme nous l’avons précisé précédemment, le sel de bore est ajouté à la ouate de cellulose pour garantir sa résistance au feu, en « charbonnant » en surface. La cellulose se consume en surface mais ne brûle pas et aucune flamme n’apparaît.

Si les consignes de mise en œuvre de la ouate de cellulose ont été bien respectées (pas de contact direct entre la ouate et des éléments pouvant dégager de la chaleur) il n’y a aucun risque de départ de feu.

La ouate de cellulose craint-elle les rongeurs ? Non, les rongeurs n’arrivent pas à creuser des galeries dans la ouate de cellulose. De plus, les sels de bore ajoutés dans la ouate ont une action rodenticide.

Avantages et Inconvénients de la ouate de cellulose



AvantagesInconvénients
Très peu coûteuseCraint les dégâts des eaux
Très bon confort d’étéCraint le tassement
BiosourcéeMatériau pas toujours connu des artisans
Bon régulateur d’humidité (bâti ancien)Labellisation Acermi non systématique
Bonne isolation phoniqueDurée de vie variable de 20 à 60 ans
Bonne résistance aux rongeurs-

Conclusion 18/20 : La ouate de cellulose, entre confort d’été et écologie

La ouate de cellulose est donc un isolant biosourcé performant en hiver comme en été. Son prix est également très compétitif notamment par rapport à la laine de bois qui possède des caractéristiques proches, mais aussi face aux isolants traditionnels. Seule ombre au tableau : sa sensibilité au tassement. Il faudra alors être vigilant lors de la pose pour ne pas réduire nettement les capacités de cet isolant au bout de quelques années. Face à la concurrence de la laine de verre et de la laine de roche, sa mise en œuvre n’est pas encore beaucoup généralisée et tous les artisans ne proposeront pas ce produit.

Laisser un commentaire ou poser une question




#85 - Xam - 21 Septembre 2020

Bonjour,

Dans votre tableau récapitulatif de la ouate de cellulose, vous indiquez qu'elle ne peut pas être mise en isolation de plancher bas. J'aurai aimé en connaitre les raisons?
Car je suis actuellement en train de refaire mon plancher au dessus d'un vide sanitaire de 50cm et je trouvais, après recherches, que les caractéristiques de la ouate correspondait bien pour ce type d'isolation.

Merci d'avances pour vos éclaircissements.

#84 - castor - 10 Septembre 2020

Bonjour,
En mettant la ouate de cellulose en panneaux entre des chevrons,y a t'il moins de tassement? Est ce le meilleur isolant sous des toitures en ardoises en altitude?
Merci de votre réponse.

#83 - Laura (admin) - 03 Septembre 2020

Bonjour Seb,

La ouate de cellulose peut être insufflée derrière des panneaux pare-pluie en feutre de bois par exemple et la finition en bardage. L'isolant peut être en vrac ou sous forme de panneau texturé.
Mais il est aussi possible de finir avec un enduit, le support doit être cependant adapté : fibragglos ou fibre de bois spécifique. Ou directement sur de la paille ou des briques de chanvre si on choisit ces isolants.
Par sécurité, les soubassements de la maison pourraient être isolés avec un isolant qui ne craint pas l'humidité comme le liège.

La ouate ou le chanvre sont de très bons choix, si vous faites appel à un professionnel, la ouate de cellulose en vrac permettra de réduire les coûts. La brique de chanvre est très facile d'application si vous vous lancez dans ce projet, par contre il faudra appliquer 30cm pour atteindre une bonne isolation.


A bientôt,

#82 - Snarf - 02 Septembre 2020

Bonjour,
Je fais construire une maison de plein pied en structure bois (en hors d'eau/hors d'air), avec un plafond avec les poutres apparentes et un grenier (que je prévois d'utiliser comme stockage).
J'aimerai isoler le plancher de ce grenier avec de la ouate de cellulose et par dessus rajouter un plancher en osb (pour poser mes choses à stocker).
Est ce que quelqu'un a fait qqch de ce genre ? auriez vous des conseils à me donner au sujet de l'isolation à l'air, du passage des gaines électriques (sous ou au dessus de pare-vapeur, ... ?
Merci beaucoup.

#81 - Seb - 27 Août 2020

Bonjour, dans le tableau de présentation de la ouate, vous dites qu'il est utilisable en isolation des murs par l'extérieur mais il n'y a pas plus de précisions.

Aussi, savez-vous quelle finition est possible sur une isolation extérieure en ouate ? Bardage ? Enduit ?

J'ai acheté une maison en brique creuse de 15 des années 1950 avec un petit vide sanitaire en pierre.

Les murs ont subit différents dégâts des eaux par la toiture mais des traces de moisissure à l'intérieur à la base des murs et le crépi claqué au dessus du vide sanitaire à l'extérieur laisse penser à d'anciennes remontées capillaires (un ru borde le terrain de la maison). Je dis d'anciennes remontées capillaires car les murs sont secs aujourd'hui.

Aussi, je cherche une isolation extérieure perspirante qui ne craint pas de possibles remontées capillaires. Je dois absolument avoir une façade enduite car je suis dans un village classé qui ne m'autorise pas le bardage.

Pour les propriétés du matériaux je pensais à la ouate ou au chanvre (laine ou brique ??).

Quelle serait la meilleure solution selon vous ?

Merci d'avance.

#80 - Laura (admin) - 24 Août 2020

Bonjour Himalaya,

Je n'ai pas répondu car je rejoins l'avis de Lo1011.

Une petite précision : la ouate de cellulose et aussi performante pour le confort d'hiver que le confort d'été.

Avant de venir souffler la ouate de cellulose, il faut impérativement vérifier l'état de la laine de verre. Si elle comporte des signes de vieillesse prématurés (tassement, vague, humidité), il vaut mieux l'évacuer et venir souffler directement la ouate de cellulose.

A bientôt,

#79 - Himalaya - 14 Août 2020

Merci beaucoup Lo1011 de votre réponse.(#60)
Et Laura ? Quelle serait votre réponse.
Merci

#78 - Laura (admin) - 07 Août 2020

Bonjour Nawel,

Vu notre conclusion, nous sommes plutôt pour une isolation avec de la ouate de cellulose.
Pour nous, c'est le meilleur compromis prix/confort/écologie.
Elle est performante en hiver comme en été.

A bientôt,

#77 - Nawel - 07 Août 2020

Bonjour
J'ai acheté ma maison il ya 15 ans , elle est des années 1983, on me prose d'enlever mon ancienne isolation en fibre de verre et de la remplacer par ouate de cellulose,
Est ce que c'est un bon produit ?
Est il un bon isolant pour l'été et l'hiver ?
Mercii pour vos réponses

#76 - Laura (admin) - 23 Juillet 2020

Bonjour Dc7,

Effectivement, entre les chevrons, un isolant en panneaux semi-rigides est assez pratique à mettre en œuvre. Il existe de panneaux de laine de bois qui pourront vous satisfaire (il faudra d'ailleurs peut être deux couches de cet isolant). Cela peut être aussi de la ouate de cellulose, de la laine de chanvre ou de coton.
Vous pouvez aussi choisir des panneaux de fibre de bois denses qui pourront jouer le rôle de pare-pluie avant la toiture.

A bientôt,

#75 - Laura (admin) - 23 Juillet 2020

Bonjour Mélanie26,

Le polystyrène ne joue pas le rôle de pare-vapeur. Si c'est possible dans votre cas, nous vous conseillons de le déposer et de repartir avec des isolants type ouate de cellulose ou laine de bois. Une lame d'air est indispensable avant la toiture et avant votre bardage.

A bientôt,

#74 - Dc7 - 22 Juillet 2020

Bjr, je vais isoler les rampants d une maison en pierres que je viens d acheter, je fais changer les tuiles et fait poser sur la volige un film étanche également afin d avoir une toiture saine sans fuite. Le problème est que les chevrons ne sont pas droits, c'est une vieille maison alors pour poser l isolant, ça risque d être beaucoup de découpe,je vais croiser l isolant pour avoir 25 cm, que me conseillez vous comme isolant ? un isolant souple d abord entre chevrons puis de la fibre de bois ? qu'en pensez vous ? Merci.

#73 - Mélanie26 - 22 Juillet 2020

Bonjour
Actuellement, mon logement dispose d’une isolation minime.. Les façades sont en panneaux préfabriqués bardage bois + 8cm polystyrène + plaque de placo, et le plafond rampant est constitué de panneaux sandwichs (polyuréthane sûrement).
J’aimerais m’isoler de la chaleur et les panneaux de ouate de cellulose me semblent être la bonne solution mais je me pose des questions quand à la mise en place du pare-vapeur. Est il indispensable de le poser au vu de mon isolation existante ? Le risque de moisissures est il important ? Sans ? Avec ? Une lame d’air suffirait elle ?
Merci par avance pour votre réponse.

#72 - Laura (admin) - 21 Juillet 2020

Bonjour Bene,

Pas nécessairement, mais il doit avoir une lame d'air entre la couverture et le pare-pluie.

A bientôt,

#71 - Bene - 20 Juillet 2020

Est il nécessaire de créer un vide d'air entre la volige et la ouate de cellulose insufflée dans les combles aménageables ? Merci d'avance

#70 - Wilo2000 - 16 Juillet 2020

Merci Laura,
après mesurage les fourrures sont distantes entre elles de 63 cm, et suspentes fixer sur solive (fermettes) avec un espacement de 85 entre elles.

#69 - Laura (admin) - 16 Juillet 2020

Bonjour Wilo2000,
Effectivement la ouate de cellulose est plus lourde. Dans ces conditions, il sera difficile d'atteindre un R=7 sans dépasser le poids maximal supporté par le placo et définit dans le DTU.
A part, renforcer le placo, il n'y a pas d'autres solutions que de prendre un isolant plus léger comme la laine de verre.
Vous perdrez un peu en confort d'été mais l'hiver vous obtiendrez de bonnes performances.

A bientôt,

#68 - Wilo2000 - 16 Juillet 2020

Bonjour,
nous sommes actuellement en rénovation, je voulais faire l'isolation des combles avec de la ouate de cellulose, mais mon artisan qui change ma toiture et qui fait aussi de l'isolation, ma fortement déconseiller de mettre de la ouate, en cause, l'entraxe des fourrures de 63cm avec ba13, il m'explique avec cette mesure c'est 6kg/m² maximum donc la ouate et plus lourde. actuellement j'ai de la laine de verre de 15cm !!!
Il me propose de la laine de verre la comblissimo en R11 au maxi autorisé pour les 6kg/m².

merci.

#67 - Laura (admin) - 07 Juillet 2020

Bonjour papy,

Si la laine de verre est en bon état, il est tout à fait possible de venir souffler de la ouate de cellulose par dessus.
Nous vous conseillons de repartir sur des bases saines en enlevant l'ancien BA13 et voir l'état de l'ancienne laine de verre pour savoir si vous souhaitez la conserver ou non (la nouvelle isolation n'aurait pas pu tenir sur l'ancien placo). Si vous conservez l'ancienne laine de verre avec du kraft, vous pouvez la griffer avant de poser le nouvel isolant.

A bientôt,

#66 - papy - 07 Juillet 2020

Autre question: les chambres sont sous les combles et rampants. Les rampants sont isolés avec 8 cm de laine de verre également le tout recouvert de BA13. Je veux améliorer cette isolation également. Est-ce que je peux poser des panneaux de ouate de cellulose directement sur le BA13 existant (ou avec un petit vide d'air) ou dois-je démonter l'ancien BA13 pour refaire toute l'isolation (travail beaucoup plus important vivant dedans avec des enfants...)
Merci d'avance

#65 - papy - 06 Juillet 2020

Bonjour,
je souhaite mieux isoler mes combles perdus. Il a actuellement 8 cm de laine de de verre posée sur les solives. Faut-il l'enlever pour ensuite projeter la ouate de cellulose ou est-ce que je peux projeter sur le laine de verre.(qui me parait en bon état et posée correctement)
Merci pour votre réponse.

#64 - Laura (admin) - 06 Juillet 2020

Bonjour benjamin D,

Si vous souhaitez aménager vos combles, c'est à dire rendre ce volume chauffé, nous ne vous conseillons pas d'isoler le plafond entre le niveau 0 et le premier niveau. Cela bloquera la chaleur qui monte naturellement.

Le pare-vapeur doit toujours être placé coté "chaud".

Vous pouvez isoler vos rampants en ouate de cellulose, 4cm entre l'ardoise et la ouate de cellulose sont nécessaires.

A bientôt,

#63 - benjamin D - 22 Juin 2020

Je finis c'est parti trop vite :-)

actuellement je suis directement sous ardoise, dois-je mettre laisser 2cm entre l'ardoise et la ouate et mettre un pare vapeur côté placo ?

Merci pour vos réponses éventuelles

#62 - benjamin D - 22 Juin 2020

Bonjour j'ai plusieurs questions concernant la ouate de cellulose.

Je vais aménager mes combles, du coup je me demandais si je pouvais poser de la ouate en vrac entre le plafond R0 et l'étage et si il fallait un pare vapeur ? si oui collé au plafond ou côté sol de l'étage ?

La seconde j'aimerais bien faire mes rempants en aoute de cellulose en panneau de 14 + 12cm. Actuellement je suis au nive
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.