La ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation peut être une bonne alternative à la VMC Simple Flux pour ventiler sa maison en rénovation, notamment pour de petites surfaces ou s'il y a une possibilité de coupler le système avec un puits canadien. La pose d'une ventilation par insufflation est relativement aisée, mais reste coûteuse et les prix fluctuent de manière importante. De plus, peu de retours pratiques existent.



ventilation par insufflation

Principe de la ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation, est peu connue et peu mise en place. Le principe est l’exact opposé d’une VMC "classique". En effet, le ventilateur aspire l’air extérieur et l’injecte à l’intérieur du logement. Le bâtiment se retrouve alors en surpression. L’air vicié est donc "poussé" à l’extérieur par les grilles d’aération existantes : sorties d’air ou fenêtres dans les pièces techniques et/ou entrées d’air dans les pièces principales.

schema ventilation par insufflationLa mise en place d’une ventilation par insufflation est donc assez simple du fait de l’absence de gaines. En ce sens, elle peut donc être une alternative à la VMP (ventilation mécanique ponctuelle).

En contrepartie, on peut craindre que la surpression ne favorise des risques de condensation à l’intérieur des parois surtout pour les climats froids. En effet, si l’enveloppe du bâti présente des fuites d’air (comme la plupart du temps en rénovation), l’air humide va vouloir traverser la paroi à ces endroits. En se refroidissant, l’air n'est plus capable de transporter autant de vapeur d'eau. De la condensation peut donc se former allant jusqu’à la pourriture des matériaux de construction (voir l’étude de l’Ademe à ce sujet).

Le préchauffage

Pour ne pas souffler de l’air trop froid et risquer de faire apparaître de la condensation, il est impératif de préchauffer l’air entrant. Il existe de nombreuses techniques pour le faire.

Électrique : Une résistance électrique va préchauffer l’air, classiquement entre 15°C et 18°C. C’est la solution la plus basique et la plus facile à mettre en place, mais sûrement pas la moins onéreuse au niveau du coût de fonctionnement. Ce système ne permet pas alors de faire des économies d’énergie, contrairement à ce qui est annoncé sur certains sites marchands.

Puits canadien (provençal) : La ventilation par insufflation est tout à fait capable de fonctionner avec un puits canadien, c’est même la ventilation la plus "logique" par rapport au système. Cependant, une résistance électrique doit tout de même être mise en place. En effet, lors des grands froids, la température du sol peut chuter sous les 10°C, ce qui pourrait poser problème.
Voir le principe du puits canadien qui assure le préchauffage et la climatisation

Solaire : Une autre solution écologique est le solaire. Classiquement, on fait passer l’air entrant dans une serre. La température, généralement élevée de celle-ci, permet ainsi de préchauffer l’air.

Adaptabilité

La ventilation par insufflation est adaptable à de nombreux systèmes. La compatibilité avec le puits canadien et le préchauffage solaire, tout comme l’absence de gaines en font une solution cohérente pour une auto-construction d'une maison écologique par exemple. De plus, le fait d’être en surpression permet un meilleur tirage des cheminées ou poêles à bois, ce qui peut résoudre certains problèmes en rénovation.

Avantages et inconvénients de la ventilation par insufflation

On retiendra que si la ventilation par insufflation est très simple à installer, elle reste un système peu connu dont il est difficile de mesurer la pertinence.



AvantagesInconvénients
Peu de gainesEquipé généralement d'un préchauffage électrique coûteux à l'usage
Préchauffage donc diminution des sensations de courants d'air froidSystème peu adapté à de grandes surfaces (1 seul point de soufflage) ou à des habitations avec étages (problème de répartition de l'air neuf). Notons que certains systèmes proposent 2 bouches de soufflage pour ces cas.
Présence de filtres qui peuvent piéger certaines particules (notamment les pollens)Entretien des filtres à effectuer régulièrement (nettoyage voire remplacement des filtres). Bien vérifier si les filtres sont disponibles à la vente libre aux particuliers
Forte compatibilité avec un puits canadienCoût d'installation élevé et peu de produits disponibles directement dans le commerce
Mise en surpression favorise la lutte contre le radonRisque de condensation dans les parois en cas d’enveloppe présentant des fuites d’air
Favorise le tirage des cheminéesNon conforme à la réglementation qui demande « des entrées d’air dans les pièces principales » (arrêté 24/03/1982)
-Fiches techniques souvent sommaires

Prix et choix d'un professionnel

Il faut compter entre 2000€ et 3000€ TTC pour l’installation d’une ventilation par insufflation. Cependant, elle peut tout à fait être posée par un bon bricoleur lors d’une rénovation ou dans le cadre d'une autoconstruction. Le prix d’un kit de ventilation par insufflation coûte en moyenne 500€ (avec des variations entre 100 et 1 200€).



Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour installer votre ventilation, il est important de réaliser différents chiffrages. Cela permettra d’étudier plusieurs solutions techniques et de faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

logo artisan qualibatIl vous faut choisir de préférence un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat. Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement.

Avis sur la ventilation mécanique par insufflation Ventilairsec

test ventilation par insufflationContexte

Nous prenons l'exemple d'une maison ayant des problèmes d'humidité constatés suite à des travaux de rénovation. L'isolation a été renforcée et les anciennes fenêtres changées pour du double vitrage. La maison est ainsi devenue plus étanche et du salpêtre est apparu autour des fenêtres et sur les murs. Le taux d’humidité atteint souvent plus de 70% (pour une bonne qualité de l'air le taux doit être compris entre 40 et 60%). Pour éliminer l'humidité, une ventilation mécanique par insufflation est envisagée.

Devis

Installation

La VMI Ventilairsec est installée dans les combles, où l'air entrant est pris directement à travers une chaussette filtrante. Cela n'est pas recommandé, il faut mieux prendre l'air entrant à l'extérieur via une gaine. L'installation a été facile et rapide : l'artisan a mis moins d'une heure pour mettre en place l'appareil. Le plus long a été de raboter les portes de 2 à 3 cm pour garantir une circulation d'air suffisante. Notons que pour que l'installation de la VMI soit efficace, il faut mettre en place (ou conserver) des grilles de sorties d'air dans les pièces humides. Pour une maison de 75m², une bouche unique d'insufflation est souvent installée. Elle est reliée à la VMI via une gaine isolée et installée au centre de la maison. Au niveau électrique, un disjoncteur différentiel a été installé.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

Utilisation

Fonctionnement : La VMI peut se régler sur une vitesse de 1 à 10. L'installateur fixe une valeur de consigne pour un fonctionnement optimal selon la configuration du logement. Dans ce cas, la valeur est fixée à 7. Cette valeur de consigne peut être changée avec l'aide de l'installateur. Le système est jugé très efficace car en moins d'une semaine, les traces d'humidité ont totalement disparu sans jamais réapparaître. La VMI fonctionne en général sur une plage de vitesse de 7 à 9 et redescend rarement sous la vitesse 6. Pour plus d'informations, téléchargez la notice de la ventilation par insufflation Ventilairsec Prestige.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

On note au passage une erreur dans les unités avec une consommation qui devrait être en Wh et non en « W/h ».

Régulation : Notons la présence d'une température de coupure pour éviter la surconsommation (valeur par défaut : 30°C, amplitude de 20 à 60°C). Dans ce cas, la température a été fixée à 20°C par l'installateur. Ainsi, dès qu'il fait plus chaud (taux d'hygrométrie plus faible), la VMI tourne à vitesse minimale. Sur ce modèle, on peut également choisir 3 paliers de préchauffage (12/15/18°C) en fonction du confort thermique attendu.

Bruit : Le bruit occasionné peut être gênant en fonctionnement continu. Cependant, il reste acceptable au regard du confort apporté, il n'y a pas de gêne durant la nuit.

Entretien : il faut changer le filtre tous les ans (300 jours), comptez 15€. L'opération est aisée pour le particulier, il faut cependant avoir accès à l'endroit où est installée la VMI. Attention, le non-respect des consignes d'entretien entraîne l'annulation de la garantie.

Avis final

La VMI a bien permis de faire disparaître les traces de salpêtre dans la maison. Son installation facile la rend particulièrement adaptée aux rénovations. Le bruit reste présent mais acceptable pour le confort. Les consommations électriques ont augmenté mais le changement d'autres équipements en même temps ne permettent pas de savoir la quantité réelle imputable à la VMI. Ce modèle est par ailleurs fabriqué en France et garanti 5 ans pièce et 1 an main d'œuvre comprise.

Conclusion

La VMI peut donc être une solution de ventilation surtout dans les projets de rénovation, quand le passage de gaines se révèle compliqué. Toutefois, le manque de recul sur ce système rend son évaluation difficile.

Dans tous les cas, la ventilation doit être envisagée en amont des projets de rénovation énergétique car ces derniers viennent généralement renforcer l'étanchéité à l'air et peuvent donc engendrer des risques de condensation dus à l'humidité.

Enfin, la présence d'humidité n'est pas toujours imputable à un manque de ventilation (remontée capillaires, ponts thermiques...). Il faut donc bien diagnostiquer la (ou les) cause réelle pour garantir un logement sain de manière durable. Ainsi, même si dans notre cas la ventilation par insufflation a résolu les problèmes d'humidité, il ne s'agit pas d'une solution "miracle" à appliquer partout et elle doit s'intégrer correctement avec l'ensemble des systèmes qui composent le bâtiment.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#229 - Doumé3 - 24 Août 2022

Pour Poumic:
Quel que soit le dispositif de ventilation (VMC ou VMI), s'il n'y a pas de dispositif d'échange de chaleur (double flux), la consommation énergétique de la ventilation sera celle du ventilateur plus celle nécessaire au réchauffage de l'air:
Pour calculer ce dernier: P (en W)= Qm (en kg/s)*Cp (proche de 1)*écart de température (en ° entre entrée et sortie)
exemple: débit de 50 m3/h et 10°C d'écart de température avec de l'air à 20°C (1,2 kg/m3)
50*1.2 = 60 kg/h = 1 kg/min, = 16 g/s
puissance de chauffage: 0,016 kg/s * 1 kJ/kg/° * 10° = 0.16 kW (160 W) * 24 (heures par jour) = 3.84 kW.h par jour.

#228 - Doumé3 - 24 Août 2022

Pour Michele83: pour faire chuter le taux d'humidité relative, il faut que la température augmente: entrée de l'air froid (ou frais) en hiver permettra à coup sûr de régler le problème. Mais en été, s'il fait plus frais dedans que dehors, vous risquez de la condensation. Il faut alors refroidir l'air avant de l'insuffler dans la maison (en passant par le sous sol par exemple où l'on placera un déshumidificateur.

#227 - Doumé3 - 24 Août 2022

Pour Bernik:
où est la prise d'air de la VMI?
si dans les combles ou dehors, entrée d'air froid l'hiver qui est peut être réchauffé électriquement dans le caisson de VMI.
Pour économiser du chauffage, il faut que la prise d'air de la VMI soit dans un endroit plus chaud que l'extérieur (sous sol par exemple).
Pour l'été, pour économiser de la climatisation, il faut que la prise d'air de la VMI soit dans un endroit plus froid que l'extérieur (encore le sous sol).

#226 - Doumé3 - 24 Août 2022

Je souhaite vous soumettre l'installation de VMI que j'ai réalisée et qui me donne toute satisfaction:
Celle-ci est installée dans mon sous sol et souffle dans l'entrée de ma maison (juste un trou de 25cm dans une cloison) un air filtré, plus chaud que l'extérieur (15°C par 0°C en hiver et plus froid en été (25°C par 40°C). Cela fait à la fois des gains de chauffage, de climatisation et une impossibilité de condensation dans la maison

#225 - Doumé3 - 24 Août 2022

Votre remarque sur l'unité n'est pas meilleure que celle du fabriquant: une énergie consommée en W.h ne peut être utilisée qu'en indiquant une durée (W.h/jour par exemple).
Le W/h n'existe pas. Le tableau présente des W (Watts = unité de puissance: 1W consomme 1W.H chaque heure.

#224 - Bernik - 18 Août 2022

Bonjour, nous avons installé une VMI au mois de mai 2021 notre consommation électrique a été de 40% supérieure sur les mois d.hiver , nous aimerions savoir si le détalonnage des portes est obligatoire car rien n.a été fait . Pourquoi une telle augmentation électrique . Nous vous précisons que nous n.avons rien modifié dans notre habitation à part cela et nous sommes 2 personnes Augmentation du nombre de kva en proportion merci de nous trouver une explication

#223 - Michele83 - 27 Juillet 2022

Bonjour
J habite dans l appartement en rez de chaussée d une maison avec 1 seul étage au dessus.
J ai une grande cour, d après vous quel type de VMC serait le mieux adapté car j ai énormément d humidité dans la maison
Merci

#221 - philipe94 - 29 Mai 2022

Bonjour,
je souhaiterai savoir s'il y est possible également d'insuffler de l'air chaud à partir d'un foyer tel une cheminée ou un insert et ainsi diffuser l'air chaud dans les étages de ma maison. Si oui avez vous des exemples techniques à me conseiller ou professionnel proposant ce type de prestation ?
Merci d'avance.

#220 - martin d - 06 Mars 2022

Bonjour,
michel67 pouvez vous donner les references des elements qui constitue votre instalation. Je suis tres interesse mais netant pas le rois du bricolage jai besoin de quelques orientations. merci

#219 - Xavier (admin) - 21 Février 2022

Bonjour poumic,

Oui, l'air peut être préchauffé par 2 résistances électrique de 540 W chacune d'après le site de ventilairsec. Donc si on active ce préchauffage sur la valeur maximale, cela représente un radiateur électrique de 1 000 W environ. Mais cela apporte davantage de confort.

A bientôt

#218 - poumic - 16 Février 2022

Je suis sceptique quant à la consommation en wh du dispositif: ici on ne parle que de la consommation du ventilateur, qu'en est il si on ajoute la consommation de la resistance du chauffage d'air? Merci.

#217 - Eludib - 31 Janvier 2022

Bonjour.

Voilà je me renseigne pour la future pose d'une vmi.et je voulais savoir comment on fait pour savoir si il faut 1 ou 2 bouche d'entrée d'air. Et si on peut se raccorder avec l'ancienne bouche de vmc. Merci d'avance.

#216 - Fred - 22 Novembre 2021

Bonjour,
Est-ce que la VMI doit être posée avant l'isolation des combles (perdus) ou ça n'a pas d'importance ?

Nous souhaiterions commencer par l'isolation. Nous avons des problèmes d'humidité et de condensation dans notre maison, et deux entrepreneurs nous ont conseillé l'isolation des combles et la VMI.

#214 - Michel67 - 13 Février 2021

Ma ventilation par insufflation est installée depuis plus de 30 ans, pour environ 130m², avec évidemment un entretien régulier et un élément de préchauffage. Dans mon cas l'arrivée de l'air est située dans les combles est lorsque la température est inférieure à 16°C une batterie de chauffage électrique de 500W est commandée d'une part par une sonde qui contrôle la température de l'air entrant des combles (permet la mise en route) et par une deuxième sonde qui mesure la température de l'espace où se trouve la bouche d'insufflation et qui est réglé à 20°C et qui commande la coupure de ce chauffage. Il s'agit donc d'un thermostat différentiel qui gère ces commandes. Dans tout l'appartement le brassage de l'air apporte une température uniforme et confortable dans tous les espaces ouverts et ceux dont les portes sont fermées (les portes ont été raccourcies dans le bas laissant un passage d’environ 1 à 2cm pas forcément esthétique) sont néanmoins traités par un passage plus faible de la surpression générée. Ces volumes fermés ne présentent plus eux aussi, depuis l’installation de la VMI, de traces d’humidité comme par exemple dans la chambre à coucher dans un coin de mur extérieur non isolé ou des traces de moisissures étaient apparues dues à la respiration et à une fenêtre fermée en hiver. Autre avantages d’une VMI face à une VMC : la circulation de l’air aspiré par une VMC dans un volume cubique (comme une salle de bains) se fait uniquement au centre et dans un volume que l’on peut définir comme un globe inscrit dans ce volume car on se trouve à la pression atmosphérique alors qu’avec une VMI où l’espace est sous légère pression (supérieure à la pression atmosphérique) la circulation de l’air se fait dans la totalité du volume jusque le long des murs et du plafond. Cela explique que plus aucune surface ne présente de trace d’humidité. Autres avantages : les poêles et autres cheminées et inserts n’enfument plus leur proximité et l’humidité d’une douche ne se répand plus hors de la salle de bains (lorsque la VMC ne permet pas une évacuation assez rapide de l'air humide et vicié) car la pression extérieure à la salle de bains est supérieure à celle de la pression à l'intérieur.
L’origine de la VMI est apparemment anglaise où l'air est clairement plus humide que sur un continent plus grand et loin des espaces marins. Il paraît que ce même procédé a été installé et s’utilise en Bretagne pour préserver certains bâtiments historiques que l’on souhaite préserver. (ces propos sont à vérifier !) Expérience et installation Alsacienne. Salutations et merci pour avoir lu ma prose.

#213 - voltaire - 06 Décembre 2020

Ne faites pas cela.
J'ai installer une Ventilation Positive INDIAN R et ma consommation électrique a nettement augmentée.
Cet appareil consomme 10KWatt par jour.
Ma facture a évolué tres fortement

#212 - Laura (admin) - 11 Août 2020

Bonjour Bertrand,
Vous pouvez trouvez des artisans RGE proche de chez vous sur cet annuaire :
https://www.faire.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

Une visite dans votre logement leur permettra de définir un diagnostic et de vous proposer des solutions adaptées.
Peut être votre VMC actuelle peut être réglée pour apporter plus de débit ?

A bientôt,

#211 - Sodabi - 10 Août 2020

Merci Xavier pour la réponse et le conseil. J'ai contacté son ADIL on va voir. Bonne journée.

#210 - Xavier (admin) - 06 Août 2020

Bonjour Sodabi,

Il n'y a pas d'hésitation à avoir, c'est une proposition malhonnête que vous devez décliner.

Je vous invite à faire suivre votre cas à l'ADIL pour avoir leur avis sur l'aspect juridique (service public) :
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

A bientôt,

#209 - Sodabi - 05 Août 2020

Bonjour. Merci pour toutes les informations fournies. Je pose ma question ici sans être certain d'être au bon endroits. Ma mère, assez âgée, a fait installer une VMI ventilairsec prestige et on lui propose un contrat d'entretien/maintenance (250 euros / an) pour 10 ans réglable d'avance pour les 10 ans... je trouve cela un peu bizarre, surtout quand je vois le prix (une quinzaine d'euros) que vous annoncez pour les filtres. Que le service soit facturé pour une plus grande sérénité ( avec intervention à la demande) me convient mais lui faire faire payer 2500 euros pour cela me laisse perplexe. Qu'en pensez vous ?

#208 - Bertrand - 03 Août 2020

Bonjour
Je cherche à améliorer le taux d'humidité de mon appartement (T3 de 60m2) situé à Biarritz (climat doux l'hiver, parfois très chaud l'été et forte pluviosité). Il est situé en RDC côté rue et semi-enterré côté chambres (simple vasistas) au sein d'une grande maison basque traditionnelle redistribuée en appartements. Utilisé pour des locations courtes, 2 déshumidificateurs font bien le job quand il est occupé mais l'odeur d'humidité voire des traces au coin des murs reviennent vite quand il est inoccupé pour quelques temps. Actuellement nous disposons d'une VMC classique simple flux. Pensez vous qu'une VMI puisse arranger ce problème d'humidité? Dans l'affirmative à quel type de professionnel dois-je m'adresser pour demander un devis?
Merci beaucoup de votre réponse!

#207 - popito - 26 Juillet 2020

Je connaissais pas VPH, mais VMI, c'est du pareil au même me semble t'il. Pour le contrat c'est juste le filtre...peut-être pas besoin d'un contrat, c'est comme une hôte. En été, mes clients l'éteignent le jour, et la mettent en marche la nuit, ce qui rafraichit bien la maison.

#206 - Frany - 26 Juillet 2020

Bonjour,
J'ai fait installer une VPH. Cette ventilation est positionnée dans les combles, accrochée à une poutre. La gaine est branchée sur un Y, répartie en deux gaines qui passent par un conduit de cheminée, dont l'une à son arrivée au 1er étage cuisine et l'autre au RDC cuisine. Je souhaite souscrire un contrat d'entretien, quel est le professionnel que je dois contacter?
Quel est l'inconvénient pour cette VPH de vivre prndant l'été, fenêtres ouvertes ?
Merci Bonne soirée
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.