La ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation peut être une bonne alternative à la VMC Simple Flux pour ventiler sa maison en rénovation, notamment pour de petites surfaces ou s'il y a une possibilité de coupler le système avec un puits canadien. La pose d'une ventilation par insufflation est relativement aisée, mais reste coûteuse et les prix fluctuent de manière importante. De plus, peu de retours pratiques existent.

ventilation par insufflation

Principe de la ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation, est peu connue et peu mise en place. Le principe est l’exact opposé d’une VMC "classique". En effet, le ventilateur aspire l’air extérieur et l’injecte à l’intérieur du logement. Le bâtiment se retrouve alors en surpression. L’air vicié est donc "poussé" à l’extérieur par les grilles d’aération existantes : sorties d’air ou fenêtres dans les pièces techniques et/ou entrées d’air dans les pièces principales.

schema ventilation par insufflationLa mise en place d’une ventilation par insufflation est donc assez simple du fait de l’absence de gaines. En ce sens, elle peut donc être une alternative à la VMP (ventilation mécanique ponctuelle).

En contrepartie, on peut craindre que la surpression ne favorise des risques de condensation à l’intérieur des parois surtout pour les climats froids. En effet, si l’enveloppe du bâti présente des fuites d’air (comme la plupart du temps en rénovation), l’air humide va vouloir traverser la paroi à ces endroits. En se refroidissant, l’air n'est plus capable de transporter autant de vapeur d'eau. De la condensation peut donc se former allant jusqu’à la pourriture des matériaux de construction (voir l’étude de l’Ademe à ce sujet).

Le préchauffage

Pour ne pas souffler de l’air trop froid et risquer de faire apparaître de la condensation, il est impératif de préchauffer l’air entrant. Il existe de nombreuses techniques pour le faire.

Électrique : Une résistance électrique va préchauffer l’air, classiquement entre 15°C et 18°C. C’est la solution la plus basique et la plus facile à mettre en place, mais sûrement pas la moins onéreuse au niveau du coût de fonctionnement. Ce système ne permet pas alors de faire des économies d’énergie, contrairement à ce qui est annoncé sur certains sites marchands.

Puits canadien (provençal) : La ventilation par insufflation est tout à fait capable de fonctionner avec un puits canadien, c’est même la ventilation la plus "logique" par rapport au système. Cependant, une résistance électrique doit tout de même être mise en place. En effet, lors des grands froids, la température du sol peut chuter sous les 10°C, ce qui pourrait poser problème.
Voir le principe du puits canadien qui assure le préchauffage et la climatisation

Solaire : Une autre solution écologique est le solaire. Classiquement, on fait passer l’air entrant dans une serre. La température, généralement élevée de celle-ci, permet ainsi de préchauffer l’air.

Adaptabilité

La ventilation par insufflation est adaptable à de nombreux systèmes. La compatibilité avec le puits canadien et le préchauffage solaire, tout comme l’absence de gaines en font une solution cohérente pour une auto-construction d'une maison écologique par exemple. De plus, le fait d’être en surpression permet un meilleur tirage des cheminées ou poêles à bois, ce qui peut résoudre certains problèmes en rénovation.

Avantages et inconvénients de la ventilation par insufflation

On retiendra que si la ventilation par insufflation est très simple à installer, elle reste un système peu connu dont il est difficile de mesurer la pertinence.



AvantagesInconvénients
Peu de gainesEquipé généralement d'un préchauffage électrique coûteux à l'usage
Préchauffage donc diminution des sensations de courants d'air froidSystème peu adapté à de grandes surfaces (1 seul point de soufflage) ou à des habitations avec étages (problème de répartition de l'air neuf). Notons que certains systèmes proposent 2 bouches de soufflage pour ces cas.
Présence de filtres qui peuvent piéger certaines particules (notamment les pollens)Entretien des filtres à effectuer régulièrement (nettoyage voire remplacement des filtres). Bien vérifier si les filtres sont disponibles à la vente libre aux particuliers
Forte compatibilité avec un puits canadienCoût d'installation élevé et peu de produits disponibles directement dans le commerce
Mise en surpression favorise la lutte contre le radonRisque de condensation dans les parois en cas d’enveloppe présentant des fuites d’air
Favorise le tirage des cheminéesNon conforme à la réglementation qui demande « des entrées d’air dans les pièces principales » (arrêté 24/03/1982)
-Fiches techniques souvent sommaires

Prix et choix d'un professionnel

Il faut compter entre 2000€ et 3000€ TTC pour l’installation d’une ventilation par insufflation. Cependant, elle peut tout à fait être posée par un bon bricoleur lors d’une rénovation ou dans le cadre d'une autoconstruction. Le prix d’un kit de ventilation par insufflation coûte en moyenne 500€ (avec des variations entre 100 et 1 200€).

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour installer votre ventilation, il est important de réaliser différents chiffrages. Cela permettra d’étudier plusieurs solutions techniques et de faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

logo artisan qualibatIl vous faut choisir de préférence un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat. Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement.

Avis sur la ventilation mécanique par insufflation Ventilairsec

test ventilation par insufflationContexte

Nous prenons l'exemple d'une maison ayant des problèmes d'humidité constatés suite à des travaux de rénovation. L'isolation a été renforcée et les anciennes fenêtres changées pour du double vitrage. La maison est ainsi devenue plus étanche et du salpêtre est apparu autour des fenêtres et sur les murs. Le taux d’humidité atteint souvent plus de 70% (pour une bonne qualité de l'air le taux doit être compris entre 40 et 60%). Pour éliminer l'humidité, une ventilation mécanique par insufflation est envisagée.

Devis

Installation

La VMI Ventilairsec est installée dans les combles, où l'air entrant est pris directement à travers une chaussette filtrante. Cela n'est pas recommandé, il faut mieux prendre l'air entrant à l'extérieur via une gaine. L'installation a été facile et rapide : l'artisan a mis moins d'une heure pour mettre en place l'appareil. Le plus long a été de raboter les portes de 2 à 3 cm pour garantir une circulation d'air suffisante. Notons que pour que l'installation de la VMI soit efficace, il faut mettre en place (ou conserver) des grilles de sorties d'air dans les pièces humides. Pour une maison de 75m², une bouche unique d'insufflation est souvent installée. Elle est reliée à la VMI via une gaine isolée et installée au centre de la maison. Au niveau électrique, un disjoncteur différentiel a été installé.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

Utilisation

Fonctionnement : La VMI peut se régler sur une vitesse de 1 à 10. L'installateur fixe une valeur de consigne pour un fonctionnement optimal selon la configuration du logement. Dans ce cas, la valeur est fixée à 7. Cette valeur de consigne peut être changée avec l'aide de l'installateur. Le système est jugé très efficace car en moins d'une semaine, les traces d'humidité ont totalement disparu sans jamais réapparaître. La VMI fonctionne en général sur une plage de vitesse de 7 à 9 et redescend rarement sous la vitesse 6. Pour plus d'informations, téléchargez la notice de la ventilation par insufflation Ventilairsec Prestige.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

On note au passage une erreur dans les unités avec une consommation qui devrait être en Wh et non en « W/h ».

Régulation : Notons la présence d'une température de coupure pour éviter la surconsommation (valeur par défaut : 30°C, amplitude de 20 à 60°C). Dans ce cas, la température a été fixée à 20°C par l'installateur. Ainsi, dès qu'il fait plus chaud (taux d'hygrométrie plus faible), la VMI tourne à vitesse minimale. Sur ce modèle, on peut également choisir 3 paliers de préchauffage (12/15/18°C) en fonction du confort thermique attendu.

Bruit : Le bruit occasionné peut être gênant en fonctionnement continu. Cependant, il reste acceptable au regard du confort apporté, il n'y a pas de gêne durant la nuit.

Entretien : il faut changer le filtre tous les ans (300 jours), comptez 15€. L'opération est aisée pour le particulier, il faut cependant avoir accès à l'endroit où est installée la VMI. Attention, le non-respect des consignes d'entretien entraîne l'annulation de la garantie.

Avis final

La VMI a bien permis de faire disparaître les traces de salpêtre dans la maison. Son installation facile la rend particulièrement adaptée aux rénovations. Le bruit reste présent mais acceptable pour le confort. Les consommations électriques ont augmenté mais le changement d'autres équipements en même temps ne permettent pas de savoir la quantité réelle imputable à la VMI. Ce modèle est par ailleurs fabriqué en France et garanti 5 ans pièce et 1 an main d'œuvre comprise.

Conclusion

La VMI peut donc être une solution de ventilation surtout dans les projets de rénovation, quand le passage de gaines se révèle compliqué. Toutefois, le manque de recul sur ce système rend son évaluation difficile.

Dans tous les cas, la ventilation doit être envisagée en amont des projets de rénovation énergétique car ces derniers viennent généralement renforcer l'étanchéité à l'air et peuvent donc engendrer des risques de condensation dus à l'humidité.

Enfin, la présence d'humidité n'est pas toujours imputable à un manque de ventilation (remontée capillaires, ponts thermiques...). Il faut donc bien diagnostiquer la (ou les) cause réelle pour garantir un logement sain de manière durable. Ainsi, même si dans notre cas la ventilation par insufflation a résolu les problèmes d'humidité, il ne s'agit pas d'une solution "miracle" à appliquer partout et elle doit s'intégrer correctement avec l'ensemble des systèmes qui composent le bâtiment.

Laisser un commentaire ou poser une question




#446 - Julien - 27 Août 2020

Bonjour,

J’ai lu avec attention les posts sur ce forum, l’article évidement et aussi le compte-rendu de l’ADEME au sujet de l’insufflation. Je n’arrive pas à trouver les réponses à ces questions : à priori l’air intérieur qui est poussé vers l’extérieur va emprunter le chemin le plus court. Comment être certain que toutes les pièces seront ventilées de façon uniforme ? Comment faire pour que l’air vicié d’une pièce soit extrait vers l’extérieur depuis cette pièce, et non depuis une autre à cause d’un effet de vase communicants ?

Merci pour votre site très instructif.
Julien

#445 - Laura (admin) - 11 Août 2020

Bonjour Bertrand,
Vous pouvez trouvez des artisans RGE proche de chez vous sur cet annuaire :
https://www.faire.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

Une visite dans votre logement leur permettra de définir un diagnostic et de vous proposer des solutions adaptées.
Peut être votre VMC actuelle peut être réglée pour apporter plus de débit ?

A bientôt,

#444 - Sodabi - 10 Août 2020

Merci Xavier pour la réponse et le conseil. J'ai contacté son ADIL on va voir. Bonne journée.

#443 - Xavier (admin) - 06 Août 2020

Bonjour Sodabi,

Il n'y a pas d'hésitation à avoir, c'est une proposition malhonnête que vous devez décliner.

Je vous invite à faire suivre votre cas à l'ADIL pour avoir leur avis sur l'aspect juridique (service public) :
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

A bientôt,

#442 - Sodabi - 05 Août 2020

Bonjour. Merci pour toutes les informations fournies. Je pose ma question ici sans être certain d'être au bon endroits. Ma mère, assez âgée, a fait installer une VMI ventilairsec prestige et on lui propose un contrat d'entretien/maintenance (250 euros / an) pour 10 ans réglable d'avance pour les 10 ans... je trouve cela un peu bizarre, surtout quand je vois le prix (une quinzaine d'euros) que vous annoncez pour les filtres. Que le service soit facturé pour une plus grande sérénité ( avec intervention à la demande) me convient mais lui faire faire payer 2500 euros pour cela me laisse perplexe. Qu'en pensez vous ?

#441 - Bertrand - 03 Août 2020

Bonjour
Je cherche à améliorer le taux d'humidité de mon appartement (T3 de 60m2) situé à Biarritz (climat doux l'hiver, parfois très chaud l'été et forte pluviosité). Il est situé en RDC côté rue et semi-enterré côté chambres (simple vasistas) au sein d'une grande maison basque traditionnelle redistribuée en appartements. Utilisé pour des locations courtes, 2 déshumidificateurs font bien le job quand il est occupé mais l'odeur d'humidité voire des traces au coin des murs reviennent vite quand il est inoccupé pour quelques temps. Actuellement nous disposons d'une VMC classique simple flux. Pensez vous qu'une VMI puisse arranger ce problème d'humidité? Dans l'affirmative à quel type de professionnel dois-je m'adresser pour demander un devis?
Merci beaucoup de votre réponse!

#440 - popito - 26 Juillet 2020

Je connaissais pas VPH, mais VMI, c'est du pareil au même me semble t'il. Pour le contrat c'est juste le filtre...peut-être pas besoin d'un contrat, c'est comme une hôte. En été, mes clients l'éteignent le jour, et la mettent en marche la nuit, ce qui rafraichit bien la maison.

#439 - Frany - 26 Juillet 2020

Bonjour,
J'ai fait installer une VPH. Cette ventilation est positionnée dans les combles, accrochée à une poutre. La gaine est branchée sur un Y, répartie en deux gaines qui passent par un conduit de cheminée, dont l'une à son arrivée au 1er étage cuisine et l'autre au RDC cuisine. Je souhaite souscrire un contrat d'entretien, quel est le professionnel que je dois contacter?
Quel est l'inconvénient pour cette VPH de vivre prndant l'été, fenêtres ouvertes ?
Merci Bonne soirée

#438 - popito - 20 Juillet 2020

Cela peut améliorer, pas trop sur les fenêtres. Es ce que la surpression faite par la VMI va résoudre le problème de perméance des parois? possible ou pas. La composition du mur serait nécessaire pour s'en faire une idée. Chaque mur travaille différemment pour évacuer ou pas l'humidité. S'il y a du polystyrène derrière c'est mal engagé pour ma part. S'il y a du béton armé aussi,(les agglo ça peut aller) en plus s'il y a un crépi plastique ça empire le manque de perméance nécessaire pour régler les problèmes d'humidité. Les bouches d'extraction de la VMI aideront aussi à évacuer l'humidité(pour moi ce n'est que au niveau du sol que l'on doit trouver les bouches d'extraction, pour évacuer les gaz lourds et particules plus lourdes que l'air qui peuvent être chargées de virus). La pièce d'eau doit avoir une extraction pour ne pas humidifier la maison,comme toutes les pièces, à part celle ou on insuffle. Pour la VMI j'oblige un interrupteur bien placé pour l'arrêter quand tout est ouvert l'été, aussi quelques détecteurs de CO. Bon courage

#437 - Lilou - 19 Juillet 2020

Je dois faire installer une vmi par Murprotec dans appartement de 100m2 car moisissure sur les murs et condensation sur les fenêtres est-ce que cela résoudra le problème ?

#436 - popito - 15 Juillet 2020

Le purificateur d'air peut être bien, mais peut s'encrasser vite si d'autres mesures ne sont pas prises. exemple: un aspirateur qui enlève les micro-particules, je n'en connais qu'un abordable, (nom d'un des apôtres)l'air passe dans l'eau et les micro-particules restent dans l'eau d'un réservoir (eau à changer souvent). Il est sur que de bien respirer chez soi est primordial, après s'être fait polluer ailleurs. Diagnostiquer bien votre système actuel de ventilation. Éradiquez au fur et à mesure tous les polluants internes est importants pour les poumons, purifiez votre intérieur en choisissant du bon matériel.

#435 - Philippe - 26 Juin 2020

Un grand merci à vous Popito pour toutes ces informations, je vais me rapprocher des distributeurs de vmi pour voir celle qui me convient.
Bien cordialement.

#434 - Popito - 25 Juin 2020

D'accord avec la conclusion sur ce chapitre avec quelques petites remarques de plus.
Pour la double flux, il faut s'assurer d'une excellente pose pour le nettoyage, et une maintenance assurée, car nettoyer les tuyaux, et démonter l’échangeur, ne sont pas mince affaire. Il peut y avoir un problème de santé publique comme en Belgique ou c'est analysé. Quand au prix et aux surcoût, hauteur de maison supérieure,et faux plafonds.€...
De plus il faudrait mettre les insufflations au plus bas des pièces pour créer un système diagonal à la pièce dans les trois dimensions.
Pour la VMC hygro, prendre l'air par le bas et l'extraire par le haut, est un contre-sens pour l`évacuation des polluants, particules, gaz lourds. Plus lourds que l'air ces polluants ont plus de mal à être extraits, et sont brassés dans les pièces.
Ce type de ventilation est préférable en zone rurale car moins de pollutions, et surtout très abordable.
Pour la VMI, bien la connaitre pour bien la poser. Filtrer l'air des combles n'est pas bon, Il faut donc prendre l'air au plus haut, au dessus du toit,avoir accès très facilement aux filtres(pollen, pollutions). Une dernière solution utilisée par certains architectes qui font des grands ouvrages, c'est de mettre des détecteurs de gaz carbonique, et de faire des courants d'air par les baies, une fois par jour minimum, et plus selon les occupations. Ce système n'est possible que sur certains types de bâtiments (logements, écoles...) à condition que la conception soit prévue au départ. Autre problème qui pose questions: des scientifiques et ingénieurs de l'air à propos de la ionisation, font état que les tuyaux en plastique, abaisseraient considérablement les ions négatifs de l'oxygène. Ces ions négatifs participent de la transmission de l'oxygène dans le sang par les micro-alvéoles des poumons. L'oxygène permet de dynamiser l'ensemble des organes et du corps. Ils préconisent des tuyaux en métal(galva). Bien à vous tous.

#433 - Popito - 24 Juin 2020

Bonjour Philippe,
Juste au dessus de la plinthe, je fais des trous côte à côte, mets une petite grille PVC spéciale extérieure horizontale, et une petite grille laiton ou autre qui se ferme à l'intérieur, quand la pièce n'est pas occupée sur plusieurs jours. Je pense que l'aération doit être un acte conscient. N'écoutez pas les incompétences. J'ai mis tout type de ventilation, VMC, VMC Hygro(mieux), Double flux, la catastrophe au bout de quelques années, puis VMI, ou la après plusieurs installations, j'ai vu la différence chez tous mes clients. N'oubliez pas l'interrupteur, et éventuellement les niveaux d'aération. Ventilairsec, font 7 niveaux d'insuflation avec télécommande, mais si on la fait soi-même, il faut rajouter un boitier pour moduler. C'est pas pareil quand on est 10 à la maison ou 2. Sinon que des avantages, comme je l'ai dit dans mes précédents mails. Après, je prends l'air sur la toiture (à l'endroit le plus propre)avec une tuile à douille. Attention de la mettre loin de la sortie du poêle, (5à6m mini, mais c'est pareil pour toutes les ventilations).Il y a regardez le sens du vent dominant. Si vous voulez l’entièreté de mes infos demandez au modérateur mon mail pour ce faire.

#432 - Philippe - 24 Juin 2020

Bonjour Popito,
Merci pour votre réponse. Je n'avais pas pensé à l'extraction par le bas, c'est vraiment très pertinent. Ce serait pour moi plus simple à mettre en oeuvre qu'au niveau des fenêtres du fait des volets roulants.A vrai dire je penche vers la vmi depuis un moment, l'économie d'électricité à long terme en est aussi l'avantage, certains commentaires m'ont fait douter notamment ceux disant qu'une surface habitable importante nécessitait une vmc.
Concernant ces extractions au niveau des plinthes avez-vous des marques ou spécificités à conseiller ?

#431 - popito - 24 Juin 2020

J'oubliais: pour la santé, le vrai sens d'aération c'est de souffler au plus haut, et d'évacuer au niveau des plinthes, les particules fines sont plus lourdes que l'air, comme certains gaz, donc une VMC aura tendance à brasser les particules fines, qui peuvent être porteuses de virus, la VMI sera bien plus saine.

#430 - Popito - 24 Juin 2020

Réponse à Philippe, Après 30 années d'architecture, j'installe des VMI, avec les extractions au niveau des plinthes. La VMI doit être visitable régulièrement pour nettoyer les filtres, et la possibilité de la couper pendant les canicules. Donc: répartition de la chaleur, rafraichissement nocturne quand il fait chaud, enlèvement des COV, Radon, elle ne rentre pas en contradiction avec la hôte, ou le poele, donc n'attire pas les poussières, puisqu'elle souffle, chasse l'humidité s'il y en a, etc. Que du bon!!! Il faut pouvoir la régler(puissance), et la déconnecter, quand c'est le printemps et qu'on ouvre les fenêtres pour aérer.

#429 - Philippe - 18 Juin 2020

Bonjour,
J'ai une maison neuve + dépendance depuis l'an dernier située près de Lisbonne, la maison est étanche et comme cela n'est pas obligatoire sur place elle n'est pas équipée de ventilation mécanique, pas d'entrées d'air fenêtres et les portes ne sont pas détalonnées.
Le taux d'humidité atteint très souvent 70% à l'étage en hiver.
J'hésite sur le matériel à acheter.
Voici la configuration :
Maison 120m2 :
Rdc salon/cuisine + 1 chambre + 1 salle de bain
Étage 3 chambres + 2 salles de bain
Combles facilement accessibles
Dépendance 40m2 :
Salon/cuisine + 1 salle de bain + 1 chambre
Pas de combles

Pour la maison j'hésite entre vmi et vmc, ajout d'entrée/sortie d'air aux fenêtres et bien sur détalonnage.
Pour la dépendance une vmc double flux individuelle ?

A noter électricité beaucoup plus chère qu'en France, je prendrai quelque chose d'efficient.

Merci de vos conseils.

Cordialement,
Philippe

#428 - germain - 30 Avril 2020

bonjour , j'ai fait intaller une VMI dans le couloir de la maison le problème c'est que l'hiver a la bouche c'est de l'air tres froid qui sort surtout quans t'il gèle , et comme l'année drnière il y a eu la canicule a la bouche il y avait de l'air chaud comme si il y avait du chauffage , alors pour garder de l'air frais dans la maison c'est pas le top , je trouve !!

#427 - Xavier (admin) - 16 Mars 2020

Bonjour MRE,

Le tableau est issu de la documentation du fabricant.

- Une puissance doit bien s'exprimée en W
- Une consommation en Wh (et non en W/h)

A bientôt,

#426 - MRE - 14 Mars 2020

Dans votre tableau de comparaison VMI Compact, VMI Galbé, la puissance devrait apparaître en W Watt, et non en W/h, ni en Wh.

#425 - Laura (admin) - 07 Février 2020

Bonjour Ksav254,

Vous trouverez des artisans RGE spécialisé dans la ventilation en suivant ce lien :
https://www.faire.fr/trouvez-un-professionnel

A bientôt,

#424 - Ksav254 - 04 Février 2020

Pour une installation de type SOUPLEX à Boulogne Billancourt (92100) avec un RDC de 24 M2 et un sous-sol de 20 M2, je recherche une solution de ventilation. Je pense à installer une ventilation positive et vous remercie de me mettre en rapport avec un expert pour un diagnostic.
Je vous remercie.

#423 - Alex - 03 Janvier 2020

Bonjour Chantal,
Pourriez-vous me contacter au 0661762332 afin d’échanger sur la VPH.
Merci
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.