La ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation peut être une bonne alternative à la VMC Simple Flux pour ventiler sa maison en rénovation, notamment pour de petites surfaces ou s'il y a une possibilité de coupler le système avec un puits canadien. La pose d'une ventilation par insufflation est relativement aisée, mais reste coûteuse et les prix fluctuent de manière importante. De plus, peu de retours pratiques existent.

ventilation par insufflation

Principe de la ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation, est peu connue et peu mise en place. Le principe est l’exact opposé d’une VMC "classique". En effet, le ventilateur aspire l’air extérieur et l’injecte à l’intérieur du logement. Le bâtiment se retrouve alors en surpression. L’air vicié est donc "poussé" à l’extérieur par les grilles d’aération existantes : sorties d’air ou fenêtres dans les pièces techniques et/ou entrées d’air dans les pièces principales.

schema ventilation par insufflationLa mise en place d’une ventilation par insufflation est donc assez simple du fait de l’absence de gaines. En ce sens, elle peut donc être une alternative à la VMP (ventilation mécanique ponctuelle).

En contrepartie, on peut craindre que la surpression ne favorise des risques de condensation à l’intérieur des parois surtout pour les climats froids. En effet, si l’enveloppe du bâti présente des fuites d’air (comme la plupart du temps en rénovation), l’air humide va vouloir traverser la paroi à ces endroits. En se refroidissant, l’air n'est plus capable de transporter autant de vapeur d'eau. De la condensation peut donc se former allant jusqu’à la pourriture des matériaux de construction (voir l’étude de l’Ademe à ce sujet).

Le préchauffage

Pour ne pas souffler de l’air trop froid et risquer de faire apparaître de la condensation, il est impératif de préchauffer l’air entrant. Il existe de nombreuses techniques pour le faire.

Électrique : Une résistance électrique va préchauffer l’air, classiquement entre 15°C et 18°C. C’est la solution la plus basique et la plus facile à mettre en place, mais sûrement pas la moins onéreuse au niveau du coût de fonctionnement. Ce système ne permet pas alors de faire des économies d’énergie, contrairement à ce qui est annoncé sur certains sites marchands.

Puits canadien (provençal) : La ventilation par insufflation est tout à fait capable de fonctionner avec un puits canadien, c’est même la ventilation la plus "logique" par rapport au système. Cependant, une résistance électrique doit tout de même être mise en place. En effet, lors des grands froids, la température du sol peut chuter sous les 10°C, ce qui pourrait poser problème.
Voir le principe du puits canadien qui assure le préchauffage et la climatisation

Solaire : Une autre solution écologique est le solaire. Classiquement, on fait passer l’air entrant dans une serre. La température, généralement élevée de celle-ci, permet ainsi de préchauffer l’air.

Adaptabilité

La ventilation par insufflation est adaptable à de nombreux systèmes. La compatibilité avec le puits canadien et le préchauffage solaire, tout comme l’absence de gaines en font une solution cohérente pour une auto-construction d'une maison écologique par exemple. De plus, le fait d’être en surpression permet un meilleur tirage des cheminées ou poêles à bois, ce qui peut résoudre certains problèmes en rénovation.

Avantages et inconvénients de la ventilation par insufflation

On retiendra que si la ventilation par insufflation est très simple à installer, elle reste un système peu connu dont il est difficile de mesurer la pertinence.



AvantagesInconvénients
Peu de gainesEquipé généralement d'un préchauffage électrique coûteux à l'usage
Préchauffage donc diminution des sensations de courants d'air froidSystème peu adapté à de grandes surfaces (1 seul point de soufflage) ou à des habitations avec étages (problème de répartition de l'air neuf). Notons que certains systèmes proposent 2 bouches de soufflage pour ces cas.
Présence de filtres qui peuvent piéger certaines particules (notamment les pollens)Entretien des filtres à effectuer régulièrement (nettoyage voire remplacement des filtres). Bien vérifier si les filtres sont disponibles à la vente libre aux particuliers
Forte compatibilité avec un puits canadienCoût d'installation élevé et peu de produits disponibles directement dans le commerce
Mise en surpression favorise la lutte contre le radonRisque de condensation dans les parois en cas d’enveloppe présentant des fuites d’air
Favorise le tirage des cheminéesNon conforme à la réglementation qui demande « des entrées d’air dans les pièces principales » (arrêté 24/03/1982)
-Fiches techniques souvent sommaires

Prix et choix d'un professionnel

Il faut compter entre 2000€ et 3000€ TTC pour l’installation d’une ventilation par insufflation. Cependant, elle peut tout à fait être posée par un bon bricoleur lors d’une rénovation ou dans le cadre d'une autoconstruction. Le prix d’un kit de ventilation par insufflation coûte en moyenne 500€ (avec des variations entre 100 et 1 200€).

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour installer votre ventilation, il est important de réaliser différents chiffrages. Cela permettra d’étudier plusieurs solutions techniques et de faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis VMC

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatIl vous faut choisir de préférence un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat. Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement.

Avis sur la ventilation mécanique par insufflation Ventilairsec

test ventilation par insufflationContexte

Nous prenons l'exemple d'une maison ayant des problèmes d'humidité constatés suite à des travaux de rénovation. L'isolation a été renforcée et les anciennes fenêtres changées pour du double vitrage. La maison est ainsi devenue plus étanche et du salpêtre est apparu autour des fenêtres et sur les murs. Le taux d’humidité atteint souvent plus de 70% (pour une bonne qualité de l'air le taux doit être compris entre 40 et 60%). Pour éliminer l'humidité, une ventilation mécanique par insufflation est envisagée.

Devis

Installation

La VMI Ventilairsec est installée dans les combles, où l'air entrant est pris directement à travers une chaussette filtrante. Cela n'est pas recommandé, il faut mieux prendre l'air entrant à l'extérieur via une gaine. L'installation a été facile et rapide : l'artisan a mis moins d'une heure pour mettre en place l'appareil. Le plus long a été de raboter les portes de 2 à 3 cm pour garantir une circulation d'air suffisante. Notons que pour que l'installation de la VMI soit efficace, il faut mettre en place (ou conserver) des grilles de sorties d'air dans les pièces humides. Pour une maison de 75m², une bouche unique d'insufflation est souvent installée. Elle est reliée à la VMI via une gaine isolée et installée au centre de la maison. Au niveau électrique, un disjoncteur différentiel a été installé.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

Utilisation

Fonctionnement : La VMI peut se régler sur une vitesse de 1 à 10. L'installateur fixe une valeur de consigne pour un fonctionnement optimal selon la configuration du logement. Dans ce cas, la valeur est fixée à 7. Cette valeur de consigne peut être changée avec l'aide de l'installateur. Le système est jugé très efficace car en moins d'une semaine, les traces d'humidité ont totalement disparu sans jamais réapparaître. La VMI fonctionne en général sur une plage de vitesse de 7 à 9 et redescend rarement sous la vitesse 6. Pour plus d'informations, téléchargez la notice de la ventilation par insufflation Ventilairsec Prestige.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

On note au passage une erreur dans les unités avec une consommation qui devrait être en Wh et non en « W/h ».

Régulation : Notons la présence d'une température de coupure pour éviter la surconsommation (valeur par défaut : 30°C, amplitude de 20 à 60°C). Dans ce cas, la température a été fixée à 20°C par l'installateur. Ainsi, dès qu'il fait plus chaud (taux d'hygrométrie plus faible), la VMI tourne à vitesse minimale. Sur ce modèle, on peut également choisir 3 paliers de préchauffage (12/15/18°C) en fonction du confort thermique attendu.

Bruit : Le bruit occasionné peut être gênant en fonctionnement continu. Cependant, il reste acceptable au regard du confort apporté, il n'y a pas de gêne durant la nuit.

Entretien : il faut changer le filtre tous les ans (300 jours), comptez 15€. L'opération est aisée pour le particulier, il faut cependant avoir accès à l'endroit où est installée la VMI. Attention, le non-respect des consignes d'entretien entraîne l'annulation de la garantie.

Avis final

La VMI a bien permis de faire disparaître les traces de salpêtre dans la maison. Son installation facile la rend particulièrement adaptée aux rénovations. Le bruit reste présent mais acceptable pour le confort. Les consommations électriques ont augmenté mais le changement d'autres équipements en même temps ne permettent pas de savoir la quantité réelle imputable à la VMI. Ce modèle est par ailleurs fabriqué en France et garanti 5 ans pièce et 1 an main d'œuvre comprise.

Conclusion

La VMI peut donc être une solution de ventilation surtout dans les projets de rénovation, quand le passage de gaines se révèle compliqué. Toutefois, le manque de recul sur ce système rend son évaluation difficile.

Dans tous les cas, la ventilation doit être envisagée en amont des projets de rénovation énergétique car ces derniers viennent généralement renforcer l'étanchéité à l'air et peuvent donc engendrer des risques de condensation dus à l'humidité.

Enfin, la présence d'humidité n'est pas toujours imputable à un manque de ventilation (remontée capillaires, ponts thermiques...). Il faut donc bien diagnostiquer la (ou les) cause réelle pour garantir un logement sain de manière durable. Ainsi, même si dans notre cas la ventilation par insufflation a résolu les problèmes d'humidité, il ne s'agit pas d'une solution "miracle" à appliquer partout et elle doit s'intégrer correctement avec l'ensemble des systèmes qui composent le bâtiment.

Laisser un commentaire ou poser une question




#414 - Patvernis - 19 Octobre 2019

Bonjour
J ai une maison à étage datant des années 80 avec forte odeur d humidité mais sans traces
Ou taches sur les murs ou les plafonds
J ai un plancher bois sur vide sanitaire
Quel type de ventilation pour supprimer ces odeurs désagréables
On me parle de ventilation insufflée hydrofuge
Merci de votre aide

#413 - Gulliver - 01 Octobre 2019

Bonjour en intervenant sur un changement de filtre j ai sur demande changer la vitesse de fonctionnement de 6 à 4 . Mode vitesse nominale de 6 baisser à 4 ok etc et après avoir quitter sur télécommande il y avait 1 près du ventilateur et non 4 est çe normal? Merci de votre reponse . Cordialement

#412 - Benjamin (Admin) - 21 Août 2019

Bonjour Gil,
Vous pouvez vous orientez vers des "passage d'air" qui n'ont pas de filtres.

#411 - Benjamin (Admin) - 21 Août 2019

Bonjour Vinc,
Sur 2 étages, la VMI ne sera pas efficace.

Une VMC sera probablement difficile à mettre en place. Si possible vous pouvez au moins ventiler les pièces humides de l'étage (souvent les plus risquées) afin d'avoir un minimum de circulation d'air dans toutes la maison.

Sinon vous pouvez vous orientez vers 1 extracteur (programmable) dans une pièce humide à chaque étage.

#410 - Gil - 16 Août 2019

Comment trouver des grilles à poser sur les fenêtres pour évacuer l'air et non pas introduire de l'air ?
Pas de filtre sur les grilles

#409 - Vinc - 05 Juillet 2019

Bonjour;
Je suis actuellement plein doute sur le choix de la ventilation pour mon projet de rénovation.
La maison date de 1800 mur en pierre sur deux étages. RDC en pierre apparente; etage en mur pierre enduit béton.
La dalle du rdc béton sur terre plain sens rupteur d'humidité.
Je souhaite installer une ventilation qui permettra de faire "respirer" les murs et dalle pour éviter tous désordre (Plancher bois).
Les murs seront recouvert d'un système de placo + isolation de 100 mm et lame d'air de 50 mm.
Un partie des murs du RDC seront traité avec un enduit chaux-chanvre.
Quels types de ventilation est la plus adaptée pour mon logement? VMI?
Merci de d'avance

#408 - henri - 13 Mai 2019

-> Marc
D'où vient le Radon ? D'une cave ? D'un vide sanitaire ? Dans ces cas là, pourquoi ne pas plutôt ventiler sous la maison et rejeter dehors...

#407 - Frédérique - 19 Décembre 2018

Bonsoir,
Mon propriétaire vient de faire installer une vmi dans l'appartement que j'occupe et ce pour raison de moisissures sur les murs. Effectivement l'air semble plus sain et la moisissure a cessé de se propager. par contre depuis il y a un courant d'air froid absolument glacial dans la maison. La temperature de préchauffe a été fixée à 18 degrés, mais en fait c'est comme si en plein hiver on vous envoie de l'air à 18 degrés dans une voiture alors qu'il fait froid dehors, c'est tout simplement glacial. Auparavant je réglais ma clim reversible sur 20 degrés et j'avais 20 de température. Maintenant je la mets sur 22 et j'ai 17 degrés. Impossible de rester dans le salon où se trouve la vmi tellement il fait froid et par contre l'air chaud se retrouve repoussé juste en dessous de la clim puis il est explusé dehors sans meme avoir eu le temps de chauffer la pièce. Je me suis renseignée auprés d'edf, qui m'a confirmé que c'est un gouffre energivore. Bref je vais envoyer une lettre recommandee à mon propriétaire pour vite quitter ce logement.

#406 - Benjamin (Admin) - 10 Octobre 2018

Bonjour Belfegor,
A priori dans les pays nordiques, les maisons anciennes sont plutôt en ventilation naturelle (ouverture des fenêtres 5 min par jour) et les nouvelles en VMC Double Flux.
Pas de trace de ventilation par insufflation...
Il y a peu de marques de ventilation par insufflation aujourd'hui, on peut en retenir 3 : Ventilairsec, Eoletec et Unelvent (leader européen de la ventilation par extraction).
Globalement, les produits se valent, mais ce n'est pas le cas des installateurs et du prix qu'ils pratiquent.
Parmi ces marques, seul Unelvent propose une vente aux particuliers ce qui permet de faire largement diminuer le prix comparé aux concurrents (la marge des installateurs est très -trop- importante). La pose d'une ventilation par insufflation n'est pas plus difficile que la pose d'une VMC (dans les 2 cas, seule la pose d'une tuile de ventilation peut être un frein).

Sur une maison de 200 m² en rénovation et donc avec une perméabilité à l'air pas exceptionnelle (même avec des ouvrants de bonne qualité, si ceux-ci sont équipés d'entrées d'air), les besoins en ventilation mécanique sont relativement faibles. La présence d'une VMC Simple Flux à l'étage peut suffire, notamment pour avoir un renouvellement d'air minimum dans les chambres, tandis qu'une hotte à extraction permettra d'évacuer rapidement les odeurs de cuisine.

#405 - Belfegor - 06 Octobre 2018

J'imagine que les fabricants de système de ventilation par insufflation ne sont pas légendes en France.
Qui y a-t-il sur le marché ? Sont-ils au même niveau ou y-en a-t-il à éviter ?
Ce système est-il utiliser ailleurs qu'en France ? dans les pays nordiques par exemple ( etant donné qu'ils sont références sur tout, a-t-on du recul sur ce type d'équipement ?)?

#404 - Belfegor - 04 Octobre 2018

Bonjour,
La VMC double flux déportées peut-elle être une solution à part entière dans un logement ? Effectivement le procédé est intéressant, mais la plupart des sites revendeurs parle d'une installation pour une pièce ou deux.
Est-ce transposable sur une maison de 200m² ? Est-ce une installation dans des pièces d'eau ( sanitaires+SDB + cuisine) ou faut-il installer dans toues les pièces de la maison ?
Si il faut installer deux modules par pièce, un extractible et un qui insuffle, le système restera couteux.
Qu'en est-il des sanitaires localisés sous les escalier du RDC, installation courante dans les foyers français, le module n'est pas adaptable car pas de mur donnant sur l'extérieur.
Désolé pour toutes ces questions, mais ce sont des points qui paressent intéressants et qui sont souvent "oubliés" par les revendeurs.

#403 - Ovaline - 04 Octobre 2018

Bonjour,
Nous n’avons toujours pas solutionné notre problème de fonctionnement de Vmi .. les données sont farfelues..l’apparei annonce insuffler des taux d’humi SUPÉRIEURS à l’air pris à l’extérieur...l’entreprise n’est pas très réactive, plus d’un mois pour répondre à une Lrar.? Le technicien doit passer et nous annonce au téléphone que leur appareil n’a pas vocation de faire baisser l’humidité d’une maison mais seulement la ventiler !!!! C’est un comble..nous avions contacté cette entreprise spécialisé dans le traitement de l’humidité...je n’ai jamais dévoilé le nom de cette entreprise ...mais je me demande si d’autres personnes n’ont Pas le même soucis.?.. merci de votre aide

#402 - dodiamant44 - 03 Octobre 2018

Merci pour votre réponse.
J'avais pensé au destratificateur.
J'ai essayé de metttre un petit warmy mais trop bruyant et un peu gadget.
https://youtu.be/U7dAnM3i9I4
J'ai envie d'essayer un ventilateur de ce type
https://www.ventilateurs-plafond.com/fr/destratificateur-d-air/1296-modulo-de-klassfan-super-destratificateur-d-air-sans-lumiere-blanc-laque-et-bois-ideal-pour-70-a-90-m-kldc4p3wi-8435525600893.html
J'ai un palier d'un côté et de l'autre une entrée avec un velux en haut ( environ 8 mètres)
J'hésite....
Qu'en pensez vous ?
Merci.

#401 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Le remplacement d'une VMC Simple Flux par une VMI n'est pas forcément évident car l'emplacement des entrées d'air ne doit pas être le même (respectivement pièces de vie contre pièces humides).
En France, les ventilations Double Flux décentralisées sont peu courantes mais cela pourrait bientôt être le cas et être une vraie alternative en rénovation.

Vous avez tout à fait raison : Le préchauffage électrique ne permet pas réellement d'économies d'énergie et encore moins d'argent notamment dans le cas d'un chauffage au gaz (ou pire, au bois). Dans ces cas, la résistance électrique va induire un surcoût important sur les factures d'énergie totales (du fait du prix de l'électricité au moins 30% cher que les autres énergie). C'est un des plus gros inconvénients de la VMI (et sur lequel certains artisans peu scrupuleux surfent : "Si, si vous allez payer moins de chauffage". Ok, c'est vrai, par contre votre facture d'électricité va enflée...)

C'est dans ce cadre que le kit Hydro'R peut être intéressant en augmentant le confort tout en payant globalement autant d'énergie (même si le kit a forcément un rendement inférieur à 100% et donc créé un peu de pertes supplémentaires).

#400 - Belfegor - 03 Octobre 2018

L’intérêt de cette installation, par rapport à une VMC double flux, c'est dans le cadre d'une rénovation ou de remplacement de VMC simple.
Ce qui faut voir, aussi, c'est le prix du KWh par l'electricité et celui par le gaz de ville. Le surcout de la résistance est supérieur à celui de la chaudière, là il devrait y avoir un vrai gain. Car je ne suis pas sur que la consommation électrique d'une VMC simple soit le même que la résistance de la VMI.
Donc, on a beau dire, mais ce qu'on dépensera en électricité avec la VMI ne sera pas économisé sur le chauffage, si celui-ci est au gaz de ville.

#399 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Effectivement, j'étais passé à côté de cette nouveauté.
Malheureusement, il y a peu de documentation sur ce produit. Les caractéristiques techniques annoncées ne permettent pas de se faire une réelle idée des performances (efficacité de l'échangeur notamment?). A noter qu'il y a toujours une résistance électrique qui peut servir de secours ou d'appoint (ou en demi-saison).

Certaines informations de la doc sont tout de même relativement contradictoires. On y apprend par exemple que pour faire un préchauffage le plus économique possible, il faut utiliser le mode "Froid", autrement dit avoir un soufflage de l'air fixé à 4°C (contre 15°C pour le mode "Economique" et 18°C pour le mode "Confort").

Le module Solar'R semble peu intéressant quand on sait que la production solaire est la plus basse lorsque les besoins en chauffage sont les plus élevés. Le gain peut toutefois être notable en demi-saison (quid de la rentabilité selon le prix du module).

Sur ce type de produits, la question se pose également sur la concurrence avec une VMC Double Flux qui préchauffe l'air grâce aux calories contenues dans l'air vicié (récupération d'énergie gratuite donc).

#398 - Belfegor - 03 Octobre 2018

Ventilairsec commercialise la VMI Hydro'R .... si j'ai bien compris le shéma, la chaudière est raccordée à un module qui se situe après la VMI.
https://www.ventilairsec.com/solution-hydro-r.html
C'est sur le principe d'une récupération des calories du chauffage centrale pour les insuffler dans le logement.

Le Couplage Hydro'R

Ne génère pas de consommation d'énergie supplémentaire
Améliore votre confort sans augmenter votre budget
Se couple à différent types de chauffage central

Il existe le même principe avec des panneaux solaires, la VMI Solar'R

#397 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Bonjour Belfegor,
Sur le marché, seule des ventilation à insufflation à résistance électrique existent.

Des systèmes de chauffage (mais qui gèrent aussi, de fait, la ventilation) existent avec un soufflage et une batterie (échangeur) à eau chaude. On appelle cela communément le chauffage par air pulsé. Ce dernier reste relativement peu confortable et surtout adapté pour de gros bâtiments (salle des fêtes par exemple).

#396 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Bonjour panch0 et YARTIS,
L'étude l'ADEME reste intéressante.
Il est vrai que l'impact de la VMI à long terme est encore aujourd'hui relativement peu connu.
Sur certains murs peu étanches à l'air, il pourrait effectivement y avoir des soucis de condensation et donc de pérennité du bâtiment. Mais les exemples sont peu nombreux (quoique appuyés par la théorie).
Toutefois, à mon sens, dans une ITE et maison parpaing, le risque évoqué semble faible.

L'avantage de la VMI est effectivement d'avoir un filtre qui (bien entretenu) peu apporté un plus-value sur la santé des occupants, y compris dans la "lutte" contre le radon. Toutefois, ce n'est pas la seule ventilation à le permettre (cf. VMC Double Flux).

Dans votre configuration, c'est surtout les aspects bruits / Préchauffage électrique / Filtrations / Faisabilité qui sont donc à prendre en compte car les 2 techniques devraient être aussi efficaces en matière de renouvellement d'air.

#395 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Bonjour dodiamant44,
Vous pouvez vous orientez vers un déstratificateur si la configuration de la maison le permet (cage d'escalier ou pallier).

#394 - Belfegor - 02 Octobre 2018

Bonjour,
Pour l'installation d'une VMI, peut on chauffer l'air d'une autre façon qu'avec une résistance ? Sauf erreur de ma part, tout ce qui utilise une résistance ( four, seche linge ... ) est synonyme de sur consommation électrique ...
Merci

#393 - YARTIS - 01 Octobre 2018

Bonjour
Vous limitez la VMI à un usage standard mais elle fait beaucoup plus notamment dans le traitement du radon, la remédiation partielle des maladies respiratoires et l'atténuation des allergies (filtres)
Quant à l'étude de l'ADEME, si vous regardez précisément la méthodologie utilisée et le contexte, je pense que vous verrez les erreurs d'interprétation
Bien à vous

#392 - panch0 - 20 Septembre 2018

Bonjour Benjamin,

J'ai pris note de votre réponse précédente et je continue de surveiller ce sujet. J'ai pu déduire d'une étude commandée par l'ADEME que la VMI seraît plutôt réservée aux maisons ne possèdant pas d'isolation intérieure (ITI), car risque de condensation dans les murs et donc de pourissement de l'isolant... Pire encore pour les maisons ossature bois

Quel est votre avis sur le sujet ?

D'autre part, ma maison fait 70m& habitables, un RDC et un premier étage sous combles aménagés, possède une ITE en polystyrene sous bardage non ventilé, des murs extérieurs en parpaing et une contre cloison intérieure en briques, séparée par un vide d'air. Pensez-vous que la VMI puisse poser problème dans une telle configuration ? Car je n'arrive toujours pas à me décider. La maison ne pose actuellement aucun problème d'humidité, elle est parfaitement saine du sous sol au toit, et je voudrais être sur de mon choix puisque les fenêtres seront bientôt changées...

Merci

#391 - dodiamant44 - 20 Septembre 2018

Merci pour votre réponse claire et précise.
Connaitriez vous un moyen de pousser la chaleur d'une maison du haut vers le bas?
Merci.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.