Quelle diffusion de la chaleur avec un poêle à granulés?

Le poêle à granulés présente l’inconvénient de n’offrir qu’un seul point chaud pour une grande surface à chauffer. De ce fait, il n’est pas facile d’appréhender la répartition des températures dans les différentes pièces. Comment la chaleur va-t-elle se diffuser ? Un poêle ventilé sera-t-il plus efficace ? Un poêle canalisable sera-t-il plus adapté ? Conseils Thermiques vous propose des exemples concrets pour mieux comprendre comment se diffuse la chaleur avec un poêle à granulés.



diffusion chaleur poele granule

Quels sont les écarts de température avec un poêle à granulés ?

Dans le neuf, la réglementation considère qu’un poêle à granulés peut chauffer jusqu’à 100 m² (hors salle de bain) en garantissant un bon un bon confort thermique. En pratique, cette injonction se vérifie plutôt bien. Pour cette surface, les retours d’expériences montrent qu’il y a généralement un écart de 2 à 3 °C entre les températures mesurées près du poêle et celles relevées aux extrémités. Exemples avec une maison de plain-pied et une maison à étages :

diffusion chaleur poele granule maison étage plain pied

Maison de plain-pied de 2006 de 92m² - Maison à étages de 1982 de 90 m²

Ces écarts restent acceptables d’autant que les chambres, qui représentent les pièces éloignées, ont un besoin de chauffage moins important. Il est possible de chauffer au-delà de 100m² en acceptant des amplitudes de température un peu plus grandes :

diffusion chaleur poele granule maison plain pied

Maison de plain-pied faiblement isolée de 1981 de 130m²

Un poêle à granulés, avec ou sans ventilateur pour propulser la chaleur ?

Cette question est d’autant plus importante que la technologie choisie a une incidence directe sur le bruit de l’appareil, un poêle sans soufflerie étant logiquement plus silencieux. Pour tenter de répondre à cette question, Conseils Thermiques a mesuré les températures obtenues dans une même maison avec différents appareils :


RéférenceRika LivoCadel Sweet 3Hoben H7
TypeConvection naturelleVentilation supérieureVentilation frontale
Puissance6 kW6 kW8 kW
Test completVoirVoirVoir

Dans cette maison neuve de 124 m², on observe au maximum des écarts de 2.5 à 3°C peu importe la technologie choisie. Le confort thermique reste donc toujours satisfaisant même si la différence de températures se ressent d’un étage à l’autre. Des radiateurs électriques sont conservés dans les chambres pour assurer une température minimale la nuit et lors du coucher au cœur de l’hiver.

températures poele granule avec sans ventilateur

Dans cette configuration compacte avec un poêle en position centrale, les appareils qui créent un flux de chaleur vertical sont avantagés. C’est le poêle avec une ventilation supérieure qui diffuse le mieux et le plus vite la chaleur. Le poêle à convection naturelle offre aussi de bons résultats pour un fonctionnement totalement silencieux. La chaleur est également plus douce (meilleur rayonnement grâce à un corps de chauffe en fonte). Il y a donc un arbitrage bruit/chaleur à faire selon les attentes de chacun.

diffusion chaleur poele granule avec sans ventilateur

Dans ce cas, le poêle avec une ventilation frontale n’apporte pas de réelle plus-value. En effet, la soufflerie crée un flux de chaleur horizontal et cet appareil serait plus à son avantage le long d’un mur périphérique (position représentée par des pointillés rouges) ou dans une maison de plain-pied. Voici une configuration idéale : habitation récente de 110 m², poêle Edilkamin Iris :

diffusion chaleur poele granule ventilation frontale

Poêle à granulés et orientation de la ventilation

On vient de le voir, le sens de la ventilation est déterminant dans la répartition de la chaleur. Voici les 3 configurations possibles :

Ventilation par le haut (ou convection naturelle) : On réservera ces poêles plutôt pour des positionnements centraux (et non placés directement sous un escalier).

Ventilation frontale : On placera ce type de poêle plutôt dans un coin de la maison.

Ventilation par le bas : Idem mais en veillant à ce qu’un espace suffisant soit disponible devant l’appareil. Ce système autorise des hauteurs sous plafonds un peu plus importantes (2m70 environ). Exemple avec le modèle Piazzetta P163T muni de 2 ventilateurs en position basse :

poele avec ventilation par le bas

A titre d’exemple, on relaye ce retour d’expériences où l’utilisateur est plutôt déçu par son poêle avec une ventilation par le haut. Celui-ci est placé dans un coin d’une maison à étage de 110 m² :

"Avec la soufflerie vers le haut : T° Salon = 22°C, T° Cuisine (en face du poêle) = 16°C, T° Etage = 18°C
En plaçant un ventilateur sur le poêle : T°C Salon = 21°C, T° Cuisine = 19°C, T° Etage = 18.5°C"

Un poêle à granulés canalisable, pour quoi faire?

Le poêle canalisable limite en partie le problème d’un point chaud unique pour toute la maison en diffusant une partie de la chaleur par des gaines canalisables. Ce type d’appareil se destine donc principalement aux espaces plus cloisonnés ou allongés. On peut alors tabler sur une surface maximale d’environ 120 m².

pose poele granule canalisable

Mais l’intérêt est surtout d’améliorer la diffusion de la chaleur, plus que d’augmenter la surface maximale à chauffer. Généralement, il y a 1 ou 2 sorties d'air chaud pour desservir jusqu’à 4 pièces. Néanmoins, la puissance canalisée reste limitée (surface à chauffer de 20-30 m² par gaine) ainsi que la longueur maximale des conduits (jusqu’à 8 mètres). Plusieurs cas de figure sont possibles :

Chauffage à proximité du poêle (conseillé) : Une gaine traverse simplement la cloison derrière (ou au-dessus) du poêle pour réchauffer le RDC (ou l’étage). C’est le cas le plus courant et le moins coûteux qui permet de chauffer efficacement en limitant très fortement les pertes de charge liées à la longueur des gaines. Dans cet exemple, on reprend la configuration précédente en ajoutant une gaine canalisable au niveau de l’étage, la plus-value est significative (poêle Hoben H11c) :

diffusion chaleur poele granule canalisable

Chauffage éloigné du poêle : La chaleur est diffusée loin du poêle. L'exemple le plus classique dans une maison de plain-pied est de chauffer la pièce de vie avec l'appareil, puis d'envoyer une gaine dans le couloir qui dessert les chambres, voire des bouches directement dans les chambres si la distance le permet. Mais attention car ces installations restent moins efficaces. Exemple dans une maison neuve de plain-pied de 123 m² habitables chauffée avec un insert granulés canalisable MCZ Vivo 90 :

diffusion chaleur poele granule canalisable avec gaine

Dans cette configuration, la présence du patio au centre de la maison rend l’utilisation d’un poêle classique impossible en tant que chauffage principal. La gaine mesure 10 mètres ce qui représente un maximum dans ce cas.

Aussi, un poêle canalisable possède deux à trois ventilateurs, ce qui peut occasionner une gêne auditive. Pour limiter ce phénomène, il faut veiller à choisir un modèle dont chaque ventilateur peut se régler indépendamment, voire se couper totalement. Enfin, notons qu’il n’y a généralement qu’une seule sonde de température (souvent placée dans le salon) pour commander tous les espaces chauffés. Vous trouverez plus de détails sur notre article dédié aux poêles canalisables.

Un poêle à granulés, pour des espaces ouverts

Si la chaleur se diffuse plutôt bien les portes ouvertes, ce n’est absolument pas le cas avec les portes fermées. En laissant un thermomètre enregistreur dans une pièce à la porte fermée, voici les résultats :

diffusion chaleur poele granule chambre fermee

Dans ce cas, les cycles de chauffe du poêle n’ont aucune influence sur les températures de la chambre fermée. L’obligation de laisser les portes ouvertes au niveau des chambres peut poser des problèmes d’intimité, il est donc judicieux de garder des chauffages d’appoint dans ces pièces ne serait-ce que pour affiner les températures obtenues avec le poêle.

Un poêle à granulés pour une grande hauteur sous plafond ?

Le poêle à granulés est un chauffage par convection qui diffuse la chaleur en réchauffant directement l’air. Cela produit un phénomène naturel de stratification : chaud en haut, froid en bas. De ce fait, le poêle à granulés est peu recommandé pour des grandes hauteurs sous plafond (supérieures à 3 mètres). On lui préférera des chauffages par rayonnement comme le poêle de masse.

En conséquence, il vaut mieux éviter de placer un poêle à convection naturelle (ou ventilation supérieure) directement sous la trémie de l’escalier au risque de voir la chaleur « s’envoler ». Exemple avec le poêle Rika Induo installé sous la trémie dans cette maison à étages de 1989 d’environ 140m². On voit clairement une différence de 3 à 5°C à l’étage par rapport aux températures du RDC :

diffusion chaleur poele granule escalier

Si vous souhaitez vous équiper d’un poêle à granulés avec une forte hauteur sous plafond, il est possible d’installer des déstratificateurs qui rebrassent la chaleur piégée en hauteur vers le bas. Ce sont de gros ventilateurs de plafond dont le coût oscille entre 60 et 300€. Cela a bien sûr un impact esthétique sur la pièce mais les retours d’expériences sont satisfaisants :

« J'ai installé ce ventilateur dans un appartement assez haut de plafond (4,6 m) pour la destratification calorifique. Cet hiver, il a été d'une efficacité remarquable et, je pense, a généré de bonnes économies d'énergie. »

Les matériaux de parements ont-ils une incidence sur la diffusion de la chaleur ?

Les poêles avec un corps de chauffe massif en fonte ou des parements lourds rayonnent davantage en fonctionnement et diffusent une chaleur plus douce (sensation de petit rayon de soleil) par opposition à une diffusion uniquement par convection forcée. Exemple avec cette façade complètement en fonte du poêle MCZ Ego, observée à la caméra thermique :

chaleur poele granule camera thermique

Néanmoins, l’objectif n’est pas de conserver la chaleur après extinction. En effet, le but d’un poêle à granulés est de répondre le plus rapidement possible à un besoin de chaleur immédiat. Il se doit donc d’être réactif. A ce titre, les finitions en pierre ou céramique ne sont pas assez massives pour apporter une vraie inertie au poêle (souvent moins de 100 kg). Les montées et descentes en température restent donc assez rapides, même si les pierres restent tièdes après l’extinction. A titre de comparaison, l’habillage d’un poêle de masse pèse entre 800 kg et 4 000 kg et est réchauffé par un circuit de fumées très long, ce n’est pas le cas des poêles à granulés.

Où placer mon poêle à granulés pour une diffusion optimale de la chaleur ?

En se basant sur ces données empiriques, voici le tableau que l’on peut dresser concernant la diffusion de la chaleur avec un poêle à granulés. On gardera toujours en tête une surface maximale à chauffer autour de 100 m² :


Type de maisonPositionTechnologie
Plain-piedMur périphérique en face du couloir des chambresVentilation frontale
Entre l’espace jour et l’espace nuitCanalisable avec un flux d’air vers l’espace nuit
Etage
(trémie ouverte)
Mur périphérique en face de l’escalierVentilation frontale
CentraleConvection naturelle (silence)
Ventilation supérieure
Etage
(trémie fermée)
Poêle canalisable avec gaines vers les pièces directement au-dessus

En pratique, il est cependant rare qu’une solution unique s’impose et la plupart du temps, plusieurs technologies méritent d’être étudiées. Si vous envisagez l’achat d’un poêle à granulés, vous avez donc tout intérêt à rencontrer plusieurs professionnels pour comparer différentes solutions. Cela permettra également faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

Conclusion : Des appareils à granulés pour tous les besoins



Pour une surface à chauffer autour de 100 m², les poêles à granulés à air offrent une solution satisfaisante en termes de diffusion de la chaleur à condition de choisir la technologie la plus adaptée. Pour aller plus loin, consultez notre guide d’achat sur les poêles à granulés ainsi que nos dossiers spécifiques sur les appareils canalisables et à convection naturelle.

Pour les surfaces plus grandes, c’est du côté des poêles hydro ou des chaudières à granulés qu’il faut se tourner. Ces chauffages utilisent le réseau de chauffage central pour diffuser une chaleur homogène partout.

Laisser un commentaire ou poser une question




#85 - Xavier (admin) - 19 Août 2019

Bonjour Frankoudi,

Il faut considérer qu'une gaine supplémentaire peut chauffer autour de 25 m² avec une distance maxi d'environ 8 mètres. Il faut donc voir si seul un poêle canalisable peut chauffer tout votre espace et avec des longueurs de gaine raisonnable. Sinon, il faudra opter pour 2 appareils séparés. Vous en saurez davantage sur l'article dédié aux poêles canalisables :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-canalisable.php

D'un point de vue économique, la fumisterie et la MO coûte généralement au moins aussi cher que le poêle. Il devrait donc y avoir un intérêt à ne réaliser qu'une seule installation (si cela est pertinent en terme de puissance).

A bientôt,

#84 - Frankoudi - 19 Août 2019

Bonjour. Nous voudrions installer un poêle pellets à récupération de chaleur.
Nous vivons au Portugal . Celui que nous avons vu coûte 1800€ sans la tuyauterie et hors MO.. nous avons une configuration d’habitation particulière car il s’agit d’un agrandissement. Finalement on se disait qu’il serait moins onéreux d’installer 2 poêles simples. 1 dans l’agrandissement et un dans la partie existante. Mais ça nous oblige à casser un mur.... un peu dubitatifs..
merci si vous pouvez nous aider ...

#83 - Xavier (admin) - 29 Mai 2019

Bonjour Jimmy85,

A ma connaissance, Piazzetta est le seul fabricant à proposer une ventilation basse. Pour les autres produits, vous trouverez une liste (non exhaustive) à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-ventouse.php#9

De plus en plus de marques proposent le raccordement sur le dessus en option pour la plupart des modèles (option Up! chez MCZ par exemple).

A bientôt,

#82 - Jimmy85 - 28 Mai 2019

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Savez vous ou je pourrais trouver une liste des poeles à granulés à ventilation frontale voir meme base comme le piazetta P963 et également les poêles avec le raccordement du conduit par le dessus.
Merci d'avance.

#81 - Xavier (admin) - 27 Mai 2019

Bonjour Jimmy85,

Effectivement, un flux d'air verticale favorise la montée de la chaleur et je pense qu'il vaut mieux l'éviter dans votre configuration. Utiliser le second ventilateur pour faire une sortie basse ne me parait pas très "durable" au sens où vous rajoutez une source de bruit (second ventilateur) qui n'est pas forcément utile.

Vous pouvez peut-être envisager un poêle avec une bonne masse pour favoriser le rayonnement (autour de 150 kg) et/ou plutôt avec une ventilation frontale. Cela peut être le cas du modèle MCZ Star (moins sympa en terme de design) ou des poêles à convections naturelles type Rika Revo, Stuv P10 ou Austroflamm Polly qui ont plus une philosophie de "poêle à bois". Exemple :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-design-stuv-p10.php

A bientôt,

#80 - Jimmy85 - 26 Mai 2019

Bonjour,
Nous réfléchissons pour l'installation d'un poêle à granuler.
Nous aimons bien l'esthétique du MCZ Curve, par contre nous avons une interrogation sur le fait que notre futur poêle serait dans notre salon à plafond cathédrale 4,20m et qu' a 6m de ce poêle donne l'étage semi-ouvert. Ce type de poêle a ventilation par le haut ne va t il pas chauffer d'abord l'étage ? Serait il possible de se servir de la partie canalisable pour faire une bouche de sortie basse proche du poêle lui même ?
Merci

#79 - td - 12 Avril 2019

Bonjour,
J'installe un poele a pellets avec sortie air chaud arrière en 60 mm. et prise air froid en 40 mm. Ou puis je trouver les tuyaux flexibles adaptable ?
Merci

#78 - Fil - 08 Avril 2019

Alors 2 hivers avec un poil jotul 12kw canalisable. Maison 160m2 avec plafond cathedrale sur une partie. Tres, tres mauvais conseil de l'installateur et Jotul s'en fout completement que le poele soit bien instllalé ou pas. Ils ne sont pas chauffagiste et ne connaissent rien en flux d'air. 3 ventilateurs dans le poele avec des données d'un volume totale de 1000 m3 /h à fond. Apres controle par un amis dont c'est le metier on arrive à peine a 35% du volume annoncé à fond. Sorties en diametre 80 tres bruyantes, tuyau de 8m et pas d'air qui sort au bout car les ventilos n'ont pas de puissance. Le pire c'est quad tu mets le ventilateur frontale a fond et que tu envois les 2 sorties arriere a fond, il n'y a plus d'air qui sort du frontale.

ATTENTION aux données constructeurs et aux bruits.

#77 - Xavier (admin) - 08 Avril 2019

Bonjour pierre89350,

Le diamètre d'une sortie d'air chaud est la plupart du temps de 60 mm. Il arrive que ce soit en 80 mm mais c'est rare. Il suffit de regarder la fiche technique d'un modèle, l'information est disponible sur le schéma du poêle à l'arrière.

A bientôt,

#76 - pierre89350 - 06 Avril 2019

Bonjour,
j'aurai aimé savoir le diamètre de sorti air chaud d'un poêle à granules, merci.

#75 - Xavier (admin) - 13 Mars 2019

Bonjour Pierre,

Je ne suis pas spécialiste en fumisterie mais si le coffrage est incombustible (type M0, placo "rouge"), il n'y a pas de raison de l'isoler.

Sinon, il faut respecter les distances de sécurité vis-à-vis des matériaux combustibles : 8 cm par exemple dans le cas d'un tubage isolé 80/130 mm. De 10 à 12 cm dans le cas d'un conduit concentrique.

On en parle à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/installation-poele-granule.php#1

A bientôt,

#74 - Pierre - 13 Mars 2019

Bonjour,

Nous allons installer un poêle à granulés dans notre salon contre un mur extérieur.
Actuellement il s'agit d'un mur maçonné très épais, recouvert d'environ 10cm de brique platière.
L’installateur prévoit un coffrage d'environ 15/20 cm pour faire passer sa fumisterie.
Pensez-vous qu'il faut isoler le coffrage en question ?

Merci d'avance pour votre retour,

#73 - Kiko - 18 Février 2019

Merci pour la réponse mais je ne pensais pas au système Poujoulat se raccordant sur le système d'évacuation, je pensais au système prenant l'air chaud dans la pièce directement là où c'est le plus chaud au dessus du poêle. C'est moins contraignant et moins cher. Je pense que l'air extrait est proche des 30°C à ce niveau.
L'injection d'un air à 30°C dans une pièce annexe où il fait moins de 20°C peut être interessante. Cela fait tout de même un delta de 10.
C'est une réflexion et une chose que j'envisage d'effectuer compte tenu des enjeux mineurs, techniques et budgétaire.

#72 - Xavier (admin) - 18 Février 2019

Bonjour Kiko,

Nous n'avons malheureusement pas de retours pratiques sur l'appareil Airwood de Poujoulat. Aussi, je me permets de vous faire la même réponse qu'à David, un peu plus bas :

"Nous n'avons pas pu tester ce système donc difficile de vous donner des infos expérimentées.

Sur le papier, l'idée est plutôt bonne pour le bois (il fait très chaud près du poêle et moins chaud plus loin). Pour les granulés, je suis septique d'autant que la température des fumées est bien inférieure (90°C granulés, 280°C bois) et que la ventilation permet déjà de répartir la chaleur. Côté niveau sonore, le caisson moteur dans les combles devrait limiter efficacement le bruit.

L'avis technique du CSTB précise les choses suivantes :

- Un calcul de dimensionnement doit être fait car la température des fumées baisse significativement (ex : 50°C pour un poêle de 6 à 9 kW). Je pense qu'il faut donc une certaine expertise et une formation spécifique.
- 4 bouches maxi, longueur de 10 m maxi.
- VMC Simple flux = fonctionnement en parallèle
- VMC DF = utilisation des mêmes conduits.

Il faudrait idéalement des infos sur la puissance en sortie de bouche pour voir ce qu'on peut attendre en terme de gain réel."

A bientôt,

#71 - Kiko - 09 Février 2019

Il existe des systèmes permettant de prélever la chaleur de la pièce chaude au dessus du Poele pour la diffuser dans d’autres pièces. Il faut évidemment pouvoir distribuer les gaines (dans les combles par exemples). C’est une sorte de VMC distribuant l’air chaud pour il me semble réduire justement les écarts de température. Qu’en pensez vous ? Au niveau efficacité ou contre-indications ?
Merci pour ce site internet très précieux dans nos recherches et votre disponibilité

#70 - Xavier (admin) - 08 Février 2019

Bonjour Lulu,

La température n'est pas totalement homogène avec un seul point chaud.

Pour favoriser la montée de la chaleur, il vaut mieux une ventilation supérieure. L'idéal si la configuration ne permet pas une montée naturelle est un poêle canalisable avec une gaine vers l'espace nuit. Exemple dans le neuf :
https://conseils-thermiques.org/contenu/avis-poele-granule-canalisable-hoben.php

A bientôt,

#69 - Lulu - 08 Février 2019

Bonjour nous avons fait bâtir et nous avons un poêle à granulés . Nous sommes obligé de le mettre à 22 23 degrés pour avoir un minimum de chaleur à l étage sinon la chaleur ne monte pas pourquoi ?????

#68 - Xavier (admin) - 28 Janvier 2019

Bonjour mathmath et david,

Malheureusement, nous n'avons pas de retours pratiques sur le sujet (type relevés de températures). Pour avoir expérimenter un ventilateur à pâles (déstratificateur) dans un hall d'école à 6 mètres, cela est efficace sans bruit et on ressent bien un courant d'air chaud (assez doux donc confortable) ce qui laisse penser que la chaleur est bien brassée. L'inconvénient reste bien sûr l'esthétique même si on trouve des produits assez jolis :
https://www.manomano.fr/ventilateur-de-plafond/ventilateur-plafond-alo-152cm-faro-33370-5597643?model_id=5597643&referer_id=684540

Les retours clients sur les produits vont aussi dans le sens d'un dispositif efficace : "Livré en 24H ,appareil de bonne qualité et facile à installer . Le fonctionnement est silencieux . il me sert à renvoyer l'ai chaud vers le bas de la pièce ayant un plafond a 3.5M . Très efficace" (Mano Mano).

En revanche, je ne crois pas qu'un poêle à granulés puisse être une solution au problème car la plupart de la chaleur est diffusée par convection (l'air chaud monte). Il faudrait plutôt favoriser un chauffage par rayonnement type poêle de masse (mais coûteux et contraignant à la pose).

Dans le cas de mathmath, je testerais d'abord la solution "ventilateur de plafond" (200 à 300€) avant de m'engager sur une solution coûteuse et incertaine.

A bientôt,

#67 - David - 28 Janvier 2019

@mathmath: installer un déstratificateur ? (ou ventilateur à pales) pour faire redescendre la chaleur? avis de conseils thermiques la dessus. Je suis cette question également.

#66 - mathmath - 25 Janvier 2019

Bonjour à vous, j ai une problématique que je revois souvent sur le forum.
J ai donc une piece a vivre de 45 m2 avec un toit cathédrale qui comment à 2.50 et fini a 4.7m, la chaleur monte vers le haut et je suis obliger de surchauffer pour avoir 19 degres en bas ( chauffage gaz)je me retrouve avec 32 en haut, on ma conseillé d installer un poele à granule j aimerai avoir votre avis.A savoir que le canapé par exemple serai a 4.5M du poele est elle la mailleur des solution car pour moi j aurai toujour le meme probleme de chaleur qui monte avais vous eu idée.merci de votre retour

Cordialement

#65 - Xavier (admin) - 24 Janvier 2019

Bonjour David,

Nous n'avons pas pu tester ce système donc difficile de vous donner des infos expérimentées.

Sur le papier, l'idée est plutôt bonne pour le bois (il fait très chaud près du poêle et moins chaud plus loin). Pour les granulés, je suis septique d'autant que la température des fumées est bien inférieure (90°C granulés, 280°C bois). Côté niveau sonore, le caisson moteur dans les combles devrait limiter efficacement le bruit.

L'avis technique du CSTB précise les choses suivantes :

- Un calcul de dimensionnement doit être fait car la température des fumées baisse significativement (ex : 50°C pour un poêle de 6 à 9 kW). Je pense qu'il faut donc une certaine expertise et une formation spécifique.
- 4 bouches maxi, longueur de 10 m maxi.
- VMC Simple flux = fonctionnement en parallèle
- VMC DF = utilisation des mêmes conduits.

Il faudrait idéalement des infos sur la puissance en sortie de bouche pour voir ce qu'on peut attendre en terme de gain réel.

A bientôt,

#64 - David - 23 Janvier 2019

Que pensez vous des systemes de récupération de chaleur qui sont censés distribuer la chaleur récupérée des poeles à bois? Je suis tombé sur le systeme AIRW**D de Pouj*ulat qui se targue d'offrir une solution qui permet d'avoir le chauffage au bois comme chauffage principal avec un systeme de distribution couplé avec VMC? Qu'en pensez vous? Est ce sérieux? Je ne trouve aucune information indépendante à ce sujet et je suis curieux de votre avis. Merci par avance.

#63 - Xavier (admin) - 22 Janvier 2019

Bonjour viandox,

Un poêle qui chauffe par convection naturelle favorise effectivement la diffusion "verticale" de la chaleur. On peut brasser cet air pour le rabattre en partie basse. Cependant, je ne pense pas que cela puisse améliorer la répartition "horizontale" de la chaleur (il faut un poêle avec une soufflerie frontale dans ce cas). Malheureusement, nous n'avons pas de retours pratiques sur ce sujet.

Une expérience serait de positionner un ventilateur frontale au dessus et à l'arrière du poêle pour voir si cela diffuse significativement mieux la chaleur vers votre couloir.

A bientôt,

#62 - viandox57 - 21 Janvier 2019

le plafond et pas le balcon :)
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.