Quelle diffusion de la chaleur avec un poêle à granulés?

Le poêle à granulés présente l’inconvénient de n’offrir qu’un seul point chaud pour une grande surface à chauffer. De ce fait, il n’est pas facile d’appréhender la répartition des températures dans les différentes pièces. Comment la chaleur va-t-elle se diffuser ? Un poêle ventilé sera-t-il plus efficace ? Un poêle canalisable sera-t-il plus adapté ? Conseils Thermiques vous propose des exemples concrets pour mieux comprendre comment se diffuse la chaleur avec un poêle à granulés.



diffusion chaleur poele granule

Quels sont les écarts de température avec un poêle à granulés ?

Dans le neuf, la réglementation considère qu’un poêle à granulés peut chauffer jusqu’à 100 m² (hors salle de bain) en garantissant un bon un bon confort thermique. En pratique, cette injonction se vérifie plutôt bien. Pour cette surface, les retours d’expériences montrent qu’il y a généralement un écart de 2 à 3 °C entre les températures mesurées près du poêle et celles relevées aux extrémités. Exemples avec une maison de plain-pied et une maison à étages :

diffusion chaleur poele granule maison étage plain pied

Maison de plain-pied de 2006 de 92m² - Maison à étages de 1982 de 90 m²

Ces écarts restent acceptables d’autant que les chambres, qui représentent les pièces éloignées, ont un besoin de chauffage moins important. Il est possible de chauffer au-delà de 100m² en acceptant des amplitudes de température un peu plus grandes :

diffusion chaleur poele granule maison plain pied

Maison de plain-pied faiblement isolée de 1981 de 130m²

Un poêle à granulés, avec ou sans ventilateur pour propulser la chaleur ?

Cette question est d’autant plus importante que la technologie choisie a une incidence directe sur le bruit de l’appareil, un poêle sans soufflerie étant logiquement plus silencieux. Pour tenter de répondre à cette question, Conseils Thermiques a mesuré les températures obtenues dans une même maison avec différents appareils :


RéférenceRika LivoCadel Sweet 3Hoben H7
TypeConvection naturelleVentilation supérieureVentilation frontale
Puissance6 kW6 kW8 kW
Test completVoirVoirVoir

Dans cette maison neuve de 124 m², on observe au maximum des écarts de 2.5 à 3°C peu importe la technologie choisie. Le confort thermique reste donc toujours satisfaisant même si la différence de températures se ressent d’un étage à l’autre. Des radiateurs électriques sont conservés dans les chambres pour assurer une température minimale la nuit et lors du coucher au cœur de l’hiver.

températures poele granule avec sans ventilateur

Dans cette configuration compacte avec un poêle en position centrale, les appareils qui créent un flux de chaleur vertical sont avantagés. C’est le poêle avec une ventilation supérieure qui diffuse le mieux et le plus vite la chaleur. Le poêle à convection naturelle offre aussi de bons résultats pour un fonctionnement totalement silencieux. La chaleur est également plus douce (meilleur rayonnement grâce à un corps de chauffe en fonte). Il y a donc un arbitrage bruit/chaleur à faire selon les attentes de chacun.

diffusion chaleur poele granule avec sans ventilateur

Dans ce cas, le poêle avec une ventilation frontale n’apporte pas de réelle plus-value. En effet, la soufflerie crée un flux de chaleur horizontal et cet appareil serait plus à son avantage le long d’un mur périphérique (position représentée par des pointillés rouges) ou dans une maison de plain-pied. Voici une configuration idéale : habitation récente de 110 m², poêle Edilkamin Iris :

diffusion chaleur poele granule ventilation frontale

Poêle à granulés et orientation de la ventilation

On vient de le voir, le sens de la ventilation est déterminant dans la répartition de la chaleur. Voici les 3 configurations possibles :

Ventilation par le haut (ou convection naturelle) : On réservera ces poêles plutôt pour des positionnements centraux (et non placés directement sous un escalier).

Ventilation frontale : On placera ce type de poêle plutôt dans un coin de la maison.

Ventilation par le bas : Idem mais en veillant à ce qu’un espace suffisant soit disponible devant l’appareil. Ce système autorise des hauteurs sous plafonds un peu plus importantes (2m70 environ). Exemple avec le modèle Piazzetta P163T muni de 2 ventilateurs en position basse :

poele avec ventilation par le bas

A titre d’exemple, on relaye ce retour d’expériences où l’utilisateur est plutôt déçu par son poêle avec une ventilation par le haut. Celui-ci est placé dans un coin d’une maison à étage de 110 m² :

"Avec la soufflerie vers le haut : T° Salon = 22°C, T° Cuisine (en face du poêle) = 16°C, T° Etage = 18°C
En plaçant un ventilateur sur le poêle : T°C Salon = 21°C, T° Cuisine = 19°C, T° Etage = 18.5°C"

Un poêle à granulés canalisable, pour quoi faire?

Le poêle canalisable limite en partie le problème d’un point chaud unique pour toute la maison en diffusant une partie de la chaleur par des gaines canalisables. Ce type d’appareil se destine donc principalement aux espaces plus cloisonnés ou allongés. On peut alors tabler sur une surface maximale d’environ 120 m².

pose poele granule canalisable

Mais l’intérêt est surtout d’améliorer la diffusion de la chaleur, plus que d’augmenter la surface maximale à chauffer. Généralement, il y a 1 ou 2 sorties d'air chaud pour desservir jusqu’à 4 pièces. Néanmoins, la puissance canalisée reste limitée (surface à chauffer de 20-30 m² par gaine) ainsi que la longueur maximale des conduits (jusqu’à 8 mètres). Plusieurs cas de figure sont possibles :

Chauffage à proximité du poêle (conseillé) : Une gaine traverse simplement la cloison derrière (ou au-dessus) du poêle pour réchauffer le RDC (ou l’étage). C’est le cas le plus courant et le moins coûteux qui permet de chauffer efficacement en limitant très fortement les pertes de charge liées à la longueur des gaines. Dans cet exemple, on reprend la configuration précédente en ajoutant une gaine canalisable au niveau de l’étage, la plus-value est significative (poêle Hoben H11c) :

diffusion chaleur poele granule canalisable

Chauffage éloigné du poêle : La chaleur est diffusée loin du poêle. L'exemple le plus classique dans une maison de plain-pied est de chauffer la pièce de vie avec l'appareil, puis d'envoyer une gaine dans le couloir qui dessert les chambres, voire des bouches directement dans les chambres si la distance le permet. Mais attention car ces installations restent moins efficaces. Exemple dans une maison neuve de plain-pied de 123 m² habitables chauffée avec un insert granulés canalisable MCZ Vivo 90 :

diffusion chaleur poele granule canalisable avec gaine

Dans cette configuration, la présence du patio au centre de la maison rend l’utilisation d’un poêle classique impossible en tant que chauffage principal. La gaine mesure 10 mètres ce qui représente un maximum dans ce cas.

Aussi, un poêle canalisable possède deux à trois ventilateurs, ce qui peut occasionner une gêne auditive. Pour limiter ce phénomène, il faut veiller à choisir un modèle dont chaque ventilateur peut se régler indépendamment, voire se couper totalement. Enfin, notons qu’il n’y a généralement qu’une seule sonde de température (souvent placée dans le salon) pour commander tous les espaces chauffés. Vous trouverez plus de détails sur notre article dédié aux poêles canalisables.

Un poêle à granulés, pour des espaces ouverts

Si la chaleur se diffuse plutôt bien les portes ouvertes, ce n’est absolument pas le cas avec les portes fermées. En laissant un thermomètre enregistreur dans une pièce à la porte fermée, voici les résultats :

diffusion chaleur poele granule chambre fermee

Dans ce cas, les cycles de chauffe du poêle n’ont aucune influence sur les températures de la chambre fermée. L’obligation de laisser les portes ouvertes au niveau des chambres peut poser des problèmes d’intimité, il est donc judicieux de garder des chauffages d’appoint dans ces pièces ne serait-ce que pour affiner les températures obtenues avec le poêle.

Un poêle à granulés pour une grande hauteur sous plafond ?

Le poêle à granulés est un chauffage par convection qui diffuse la chaleur en réchauffant directement l’air. Cela produit un phénomène naturel de stratification : chaud en haut, froid en bas. De ce fait, le poêle à granulés est peu recommandé pour des grandes hauteurs sous plafond (supérieures à 3 mètres). On lui préférera des chauffages par rayonnement comme le poêle de masse.

En conséquence, il vaut mieux éviter de placer un poêle à convection naturelle (ou ventilation supérieure) directement sous la trémie de l’escalier au risque de voir la chaleur « s’envoler ». Exemple avec le poêle Rika Induo installé sous la trémie dans cette maison à étages de 1989 d’environ 140m². On voit clairement une différence de 3 à 5°C à l’étage par rapport aux températures du RDC :

diffusion chaleur poele granule escalier

Si vous souhaitez vous équiper d’un poêle à granulés avec une forte hauteur sous plafond, il est possible d’installer des déstratificateurs qui rebrassent la chaleur piégée en hauteur vers le bas. Ce sont de gros ventilateurs de plafond dont le coût oscille entre 60 et 300€. Cela a bien sûr un impact esthétique sur la pièce mais les retours d’expériences sont satisfaisants :

« J'ai installé ce ventilateur dans un appartement assez haut de plafond (4,6 m) pour la destratification calorifique. Cet hiver, il a été d'une efficacité remarquable et, je pense, a généré de bonnes économies d'énergie. »

Les matériaux de parements ont-ils une incidence sur la diffusion de la chaleur ?

Les poêles avec un corps de chauffe massif en fonte ou des parements lourds rayonnent davantage en fonctionnement et diffusent une chaleur plus douce (sensation de petit rayon de soleil) par opposition à une diffusion uniquement par convection forcée. Exemple avec cette façade complètement en fonte du poêle MCZ Ego, observée à la caméra thermique :

chaleur poele granule camera thermique

Néanmoins, l’objectif n’est pas de conserver la chaleur après extinction. En effet, le but d’un poêle à granulés est de répondre le plus rapidement possible à un besoin de chaleur immédiat. Il se doit donc d’être réactif. A ce titre, les finitions en pierre ou céramique ne sont pas assez massives pour apporter une vraie inertie au poêle (souvent moins de 100 kg). Les montées et descentes en température restent donc assez rapides, même si les pierres restent tièdes après l’extinction. A titre de comparaison, l’habillage d’un poêle de masse pèse entre 800 kg et 4 000 kg et est réchauffé par un circuit de fumées très long, ce n’est pas le cas des poêles à granulés.

Où placer mon poêle à granulés pour une diffusion optimale de la chaleur ?

En se basant sur ces données empiriques, voici le tableau que l’on peut dresser concernant la diffusion de la chaleur avec un poêle à granulés. On gardera toujours en tête une surface maximale à chauffer autour de 100 m² :


Type de maisonPositionTechnologie
Plain-piedMur périphérique en face du couloir des chambresVentilation frontale
Entre l’espace jour et l’espace nuitCanalisable avec un flux d’air vers l’espace nuit
Etage
(trémie ouverte)
Mur périphérique en face de l’escalierVentilation frontale
CentraleConvection naturelle (silence)
Ventilation supérieure
Etage
(trémie fermée)
Poêle canalisable avec gaines vers les pièces directement au-dessus

En pratique, il est cependant rare qu’une solution unique s’impose et la plupart du temps, plusieurs technologies méritent d’être étudiées. Si vous envisagez l’achat d’un poêle à granulés, vous avez donc tout intérêt à rencontrer plusieurs professionnels pour comparer différentes solutions. Cela permettra également faire baisser les prix par une mise en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Conclusion : Des appareils à granulés pour tous les besoins



Pour une surface à chauffer autour de 100 m², les poêles à granulés à air offrent une solution satisfaisante en termes de diffusion de la chaleur à condition de choisir la technologie la plus adaptée. Pour aller plus loin, consultez notre guide d’achat sur les poêles à granulés ainsi que nos dossiers spécifiques sur les appareils canalisables et à convection naturelle.

Pour les surfaces plus grandes, c’est du côté des poêles hydro ou des chaudières à granulés qu’il faut se tourner. Ces chauffages utilisent le réseau de chauffage central pour diffuser une chaleur homogène partout.

Laisser un commentaire ou poser une question




#145 - Lame - 13 Septembre 2020

Bonjour,

Merci pour tes réponses. Nous devrions être bon niveau longueur de gaines.
Concernant les marques de poêle à granule et leur fiabilité. Comment situerais-tu Rika et MCZ ?
Je trouve de tout lorsque je recherche des informations sur le net...

Bonne journée !

#144 - Xavier (admin) - 11 Septembre 2020

Bonjour Lame,

Une sortie supplémentaire peut chauffer une pièce supplémentaire (soit 20 à 30 m² en général). Cela ne suffira pas à chauffer un étage en entier mais peut y contribuer.

Il faut aussi considérer que la longueur maximale des gaines est de 8 mètres (c'est ce qu'annonce MCZ dans sa notice pour avoir des résultats efficaces). Il faut voir s'il est possible d'aller au deuxième étage avec cette contrainte.

Mais dans l'idée, oui, un poêle canalisable offre une plus-value dans la répartition de la chaleur. Vous pouvez par exemple envisager de chauffer 2 pièces directement au dessus du poêle (gaines courtes).

A noter également que ces appareils font plus de bruit (3 ventilateurs dans le salon, cela risque d'être bruyant) donc il faut bien peser le pour et le contre. Vous trouverez des détails à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-canalisable.php

A bientôt,

#143 - Lame - 11 Septembre 2020

Bonjour Xavier,

Il nous a également été proposé une solution avec 2 sorties supplémentaires. Une installation avec un MCZ club 14kw avec création de conduit. Il propose d'ajouter deux sorties avec soufflerie pour chauffer les deux étages supérieurs.

Qu'en pensez-vous ? Cela pourrait peut-être améliorer les températures par rapport à l'exemple que vous m'avez donné.

#142 - Xavier (admin) - 11 Septembre 2020

Bonjour Lame,

Un poêle à granulés ne pourra pas chauffer toute cette surface. Les retours que nous avons sur les maisons à plusieurs étage ne sont pas très bons (le dernier étage n'est pas du tout chauffé). Voici un exemple :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-mcz-halo-maestro.php

Je pense que vous pouvez espérer chauffer la pièce ouverte du RDC et tempérer le couloir des chambres au premier étage.

Je vous conseillerais une soufflerie frontale si le poêle peut être positionné en périphérie (pour "souffler" vers le fond du RDC). Mais il faut faire venir des pros pour obtenir des conseils sur place.

Pour les sorties en ventouse horizontale (zone 3), on les envisage en dernier recours et sous certaines conditions (poêle certifié étanche et distances vis à vis des fenêtres à respecter). Dans votre cas, cela réduira considérablement le prix de l'installation (conduit très haut sinon). Vous trouverez les subtilités à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-ventouse.php

A bientôt,

#141 - Lame - 09 Septembre 2020

Bonjour,

Nous comptons installer un poêle dans notre maison.
Elle fait 210m², sur 3 étages. Nous avons une grande pièce ouverte au rdc et des chambres aux étages. L'escalier est en colimaçon et ouvert (pas de portes).

Nous pourrions installer le poêle proche de l'escalier ou au fond de la pièce à vivre.

Avec une configuration comme la notre, quel emplacement est conseillé ? Avec quel type de convection ?

Conseillez-vous les sorties ventouses ?

Merci d'avance pour votre réponse,
Lame.

#140 - Xavier (admin) - 31 Août 2020

Bonjour Bretonite,

Voici quelques idées concernant votre projet :

En position centrale, un poêle à convection naturelle (sans soufflerie) ou avec une ventilation supérieure (pour favoriser la montée de la chaleur) sont à privilégié.

Dans cette hypothèse, l'orientation du poêle joue principalement sur la part de rayonnement (ce que la flamme va chauffer directement comme les personnes ou les parois). En ce sens, l'orientation vers le salon me parait plus pertinente.

Le chauffage par convection (chauffage directement de l'air) se fera principalement par le dessus du poêle (et donc peu importe l'orientation du poêle). Avec une trémie à 4 mètres, la montée de la chaleur devrait être correcte (mais ne devrait pas être prépondérante sur la chaleur du RDC). C'est en tout cas ce qu'on observe dans notre maison "témoin" qui est à peu près dans cette configuration.

Concernant la nécessité d'un poêle canalisable, c'est toute la question de savoir si les inconvénients du poêle canalisable (plus cher, moins esthétique, plus bruyant) "méritent" un investissement. A mon sens, cela présente un intérêt si l'on veut chauffer une pièce fermée directement derrière le poêle (type cuisine) voire au dessus. Sinon, un appoint électrique bien maîtrisé (bon confort et bonne programmation) reste cohérent.

A bientôt,

#139 - Bretonite - 25 Août 2020

Bonjour
Merci beaucoup pour votre site très clair et très riche d'informations.
Nous allons installer un poêle au centre de la pièce principale de 70 m2 d'une maison 1996. Il sera à la place d'une ancienne cheminée dont le foyer était ouvert sur 3 faces. Se pose donc la question de l'orientation du poêle (sur quelle face privilégier la vitre du poêle). Nous hésitons entre deux (la dernière serait vers la cuisine ce qui nous semble inapproprié) :
-vitre orientée vers le salon de 40 m2 mais proche de 4m également de la cage d'escalier avec trémie ouverte. Cela permet de délimiter la pièce en deux et cela nous plaît assez. Cela semble le plus logique pour voir la flamme du salon, chauffer le salon et un peu l'étage (trop ? Du fait de la proximité de l'escalier). Par contre, est-ce que la cuisine serait aussi chauffée (faut il la canaliser ?) ?
- ou vitre orientée vers la partie de passage entre la cuisine de 30m2 et le salon de 40m2. Là, moins de risque de perdre de la chaleur vers l'escalier et chauffage de la cuisine assuré voir d'une chambre attenante à cette partie ?

Par ailleurs, les cheministes ne sont pas tous d'accord sur l'aspect canalisable. Tout d'abord l'aspect de la cuisine expliquée ci-dessus, est-ce nécessaire ? Puis pour l'étage, proposition de Sortie d'air au plafond dans le couloir. Cela nous fait bizarre de savoir que la chaleur arrivera par le haut alors qu'elle monte ?
Nous sommes convaincu de l'utilisation des poêles à granulé et nous avions envie de tout canaliser à l'étage avec le respect de vos règles. Cependant, certains cheministes trouvent que c'est superflu financièrement par rapport à un chauffage d'appoint. Qu'en pensez-vous ?
Merci encore

#138 - Xavier (admin) - 18 Août 2020

Bonjour autre_pensee,

Pour votre isolation, n'hésitez pas à regarder du côté des isolants "massifs" avec une forte capacité thermique, ils contribueront efficacement au confort d'été qui reste le point faible des maisons à ossature bois. De la fibre de bois dans les murs, et de la ouate de cellulose dans les combles par exemple.

Concernant le poêle, pouvez-vous me faire parvenir un plan sommaire en précisant la position du poêle (et éventuellement les surfaces) ? Ce sera plus facile pour vous guider vers un produit adapté (conseils.thermiques at gmail.com).

De prime abord, voilà ce que je peux vous dire :

Puissance : La puissance du poêle devrait se situer autour de 6 kW au vu des bonnes performances de l'enveloppe.

Poêle canalisable : Un poêle canalisable devrait pouvoir chauffer autour de 30 m² supplémentaires. La puissance canalisée n'est certes pas énorme mais avec une maison très bien isolée, le gain en diffusion de la chaleur est bien réel. Vous pouvez consulter ces relevés dans une maison RT 2012 :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-canalisable-hoben-h11c.php#7

Mais cette solution présente des inconvénients :
- Ce sera difficile de trouver un appareil de 6 kW avec cette technologie (plutôt conçue pour la rénovation)
- Cela occasionne une installation plus coûteuse.
- Il faut que la longueur des gaines soit raisonnable (l'espace à chauffer est soit directement derrière le poêle, soit directement au dessus)
- Cela occasionne plus de bruit dans la pièce de vie (à voir si ça vaut le coût quand un petit appoint électrique ferait le job)

Poujoulat AirWood : Nous n'avons pas de retour sur cette technologie mais elle se base sur une récupération de chaleur au niveau des fumées. Or, les fumées d'un appareil de type granulés sont bien plus froides que à celles d'un poêle à bois. Il ne me parait pas possible que cette solution soit plus efficace que la précédente.

VMC DF : Nous n'avons pas de retour sur cet aspect de la VMC double flux mais à ma connaissance, elle n'est pas conçue pour cet usage. Les débits seront insuffisants pour répartir la chaleur et le fait que l'air chaud monte amplifie ce problème. Je vous renvoie sur le site passivact qui détaille précisément ce point :
https://passivact.fr/Concepts/QualiteInfos/files/Maison-Passive-VraiFaux-VMC-DF-Chauffage.html

Résumé : A voir avec le plan, mais il est possible que la solution d'un poêle "classique" avec ouverture des portes soit à la fois la plus simple et la plus pertinente (et la moins chère). Un éventuel appoint électrique dans les zones éloignées ne serait pas une "aberration" (très faible conso électrique car : bonnes performances, usage ponctuel, utilisation d'une bonne régulation).

A bientôt,

#137 - autre_pensee - 17 Août 2020

Bonjour,

Nous préparons la construction d'une maison en L en R+1 partiel en ossature bois. Nous avons sélectionné des performances d'isolation (très bonnes) avec R~=5.5 dans les murs et R~=10 dans le plafond. Le sol du R0 est en béton sur hourdis isolé, fournissant un peu d'inertie. La direction sud est à l'angle du L.
L'une des branches du L contient salon/sam/cuisine et l'autre contient chambre parentale/d'amis en bas et 2 chambres enfants en haut. Les besoins en chauffage des 3 chambres sont jugés à environ 650W/an chacune par l'étude thermique. Chaque chambre a environ 2m2 (4 dans chambre parentale) de surface vitrée avec bons coefficients d'isolation.

Nous souhaitons chauffer l'ensemble avec un poêle a granulés (sans appoint électrique meme si nous aurons les fiches). Meme si la distribution de la chaleur est compliquée du au L, nous espérons que les besoins faibles en apport calorifique seront rempli. Qu'en pensez-vous?

Nous évaluons les différents mécanismes de distribution de la chaleur du poêle. Je me dirigeais tout d'abord vers un poele canalisable, mais on m'a rapidement indiqué (sur ce site également d'ailleurs) que les puissances de ventilation n'étaient pas assez importantes pour que le système soit efficace. Nous regardons donc d'autres options, tel que les récupérateurs de chaleur (type poujoulat airwood). Un fumiste m'a également conseillé qu'une VMC Double-Flux (non prévue à ce stade) pourrait faire office de distribution d'air "chaud" dans les chambres grace à la prise d'air cuisine qui serait proche du poele.

Que pensez-vous de ces systèmes et des différentes options qu'on me propose?

Merci de votre aide et merci pour votre site qui est très informatif.

#136 - Xavier (admin) - 17 Août 2020

Bonjour Mika,

D'après nos relevés, nous obtenons de meilleurs résultats avec des poêles dotés d'une soufflerie frontale pour chauffer des espaces "en long".

Une ventilation frontale me semble donc mieux adapter.

A bientôt,

#135 - Mika - 16 Août 2020

Bonjour
J'ai une configuration avec une maison en L de plein pied de 125 M2.
Le poêle à bois actuelle est dans un coin du salon pour diffuser dans l'espace salon séjour cuisine bureau ouvert.
J'aimerais le remplacer par un poêle à granulés mais j'hésite entre un poêle à ventilation par le dessus ou en façade. Les chambres se trouvant dans la partie du L, la chaleur a du mal à y parvenir actuellement.
Les prix sont assez similaire.
Merci pour vos conseils

#134 - Xavier (admin) - 15 Juillet 2020

Bonjour Joss,

Il faut rencontrer plusieurs professionnels pour avoir un diagnostic plus fin avec une visite au domicile.

De prime abord, vous pouvez vous orienter sur une puissance autour de 8 kW (base de 40 W par m3). Un poêle avec une ventilation supérieure ou à convection naturelle sera bien adapté en position centrale. Sinon, un appareil avec une ventilation frontale sera plus adapté.

A bientôt,

#133 - joss - 13 Juillet 2020

bonjour j'ai un salon,salle a manger de 54 m² avec hauteur sous plafond de 3 mètres et un étage de 3 chambres 16 m² chacune.
Que me conseiller vous ?
merci

#132 - Xavier (admin) - 09 Juillet 2020

Bonjour Miki12,

Nous n'avons malheureusement pas de retours sur les poêles à bois utilisés de cette façon. Il y aurait 2 solutions :

Récupérateur d'air chaud type Poujoulat AirWood :
==> L'air à proximité du poêle est aspiré au niveau du plafond et envoyé dans les chambres
==> Le ventilateur est dans le plafond
+ : meilleure diffusion de la chaleur
+ : bruit du moteur dans le plafond
- : trous dans le plafond = transmission des bruits possibles entre le salon et les chambres
- : compatibilité avec la ventilation à surveiller
- : Entretien supplémentaire

Poêle à bois canalisable :
==> Le poêle est doté d'un ou deux ventilateur(s) et envoie la chaleur vers les chambres
+ meilleure diffusion de la chaleur
+ pas d'interférence avec la ventilation
- bruit du moteur dans la pièce
- entretien supplémentaire

Dans les 2 cas, je ne sais pas quelle quantité de chaleur peut être canalisée. Le risque est d'avoir une installation "usine à gaz" pour un gain en confort difficile à estimer. Il faudrait rencontrer des professionnels pour voir s'ils ont d'autres précisons.

Une solution efficace serait de renforcer l'isolation de la maison afin de réduire son besoin en énergie. Ainsi, vous pourrez choisir un nouveau poêle correctement dimensionné pour ces nouveaux besoins et compléter avec un appoint électrique dont la consommation sera maîtrisée.

En changeant votre poêle à bois de 35 ans, vous gagnerez automatiquement en rendement. L'Ademe estime qu'un vieux poêle (avant 1996) avait un rendement de 45% contre au moins 75% aujourd'hui.

A bientôt,

#131 - Xavier (admin) - 09 Juillet 2020

Bonjour Céd,

Avec un seul point chaud, il y aura certainement des écarts de températures entre 2 et 4°C au fur et à mesure que l'on s'écarte du poêle.

Un appareil avec une soufflerie supérieure (comme le moira) favorisera la montée de la chaleur (bien en position centrale au RDC, pas directement sous la trémie).

Un poêle avec une ventilation frontale favorisera la diffusion au RDC (bien le long d'un mur périphérique).

Dans tous les cas, il faudra une arrvée électrique dans toutes les pièces. Pour les chambres, des radiateurs en appoint (type Sauter Orosi) seront nécessaire pour "ajuster" les températures à l'envie et fermer les portes lorsque cela est nécessaire. Comme la maison est bien isolée, la consommation sera faible.

Pour la puissance du poêle, une puissance max. de 6 / 7 kW est bien adaptée. A voir si vous pouvez viser une puissance minimum plus faible (2.5 kW) qui sera un plus dans une maison très isolée.

A bientôt,

#130 - Miki12 - 08 Juillet 2020

Bonjour,
Nous habitons une maison comportant un rez-de-chaussée important : cuisine, salle à manger, deux chambres, salle de bains et wc. La maison comporte un étage : une chambre sur la salle de bains et les wc et une autre sur deux pièces non habitables. Actuellement nous chauffons l'ensemble avec un poele à bois dans la salle à manger et un radiateur fixé sur le mur de la salle de bains au pied de l'escalier. Lorsqu'il fait très froid nous allumons les radiateurs électriques dans les chambres ce qui nous arrive rarement vu le prix de l'électricité.
Nous souhaiterions changer le poele à bois qui a quand même 35 ans et voudrions avoir votre avis sur la possibilité d'y fixer un récupérateur de chaleur qui chaufferait également toutes les chambres. Pensez-vous que cela soit possible sachant que : entre la cuisine et la salle à manger il y a un mur porteur de 50 cm ainsi qu'entre les deux chambres du bas, et entre les deux chambres du haut se trouve un palier.
La deuxième chambre est forcément mal isolée, puisqu'en rez-de-chaussée se trouvent une pièce de rangement et une buanderie non chauffées et non isolées.
Sinon, que nous conseillez-vous ? Tout cela représente environ une superficie de 145 m2.
En vous remerciant pour votre attention. Bien cordialement.

#129 - Céd - 08 Juillet 2020

Nous sommes en train de finaliser notre projet de construction d'une surface de 125 m² comprenant pièces de vie, wc, chambre parentale, dressing et salle d'eau au RDC (82m²). 3 chambres et salle de bains à l'étage (42 m²).
Nous aimerions beaucoup chauffer l'ensemble avec un poêle à granulés.
Notre maître d'oeuvre nous propose un poêle type Moira de chez Extraflamme puissance 3,4 - 7,3 kW. La construction sera en béton cellulaire de 36,5 cm d'épaisseur sans isolation complémentaire sur les murs.
Nous craignons de grands écarts de température.
Qu'en pensez-vous ?

#128 - Xavier (admin) - 03 Juillet 2020

Bonjour JMA,

D'après votre description, il me semble que vous avez intérêt à pousser la chaleur vers l'avant (pièce à vivre + escalier). En ce sens, une ventilation frontale me semble mieux adaptée.

Pour la puissance, il faut compter environ 40 W par m3 chauffé (à moduler selon la région et le niveau d'isolation). Vous trouverez un abaque à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/puissance-poele-granule.php

A bientôt,

#127 - JMA - 02 Juillet 2020

Bonjour,
Nous restructurons une maison de ville basse (échoppe) de 70m2 (10x7), avec la création d'un étage mansardé fermé (dans un cube) de 22m2, comportant au Rdch un salon avec cuisine ouverte et une chambre (sous le cube), et à l'étage une chambre parentale accessible du couloir par un escalier ouvert donnant directement, sans porte, dans le chambre.
Nous envisageons de mettre un poêle à granulé Godin de 6kw dans un des angles du salon avec ventilation par le haut ou Aäsgard de8kw avec ventilation frontale, l'escalier étant situé à l'angle opposé de la maison.
La hauteur sous plafond du salon est de 3m à 4m.
Merci de m'indiquer votre avis sur ces 2 solutions.

#126 - Xavier (admin) - 29 Juin 2020

Bonjour Adeline,

Vous trouverez un retour d'expériences sur un poêle avec une ventilation frontale installé près de la trémie de l'escalier à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-jolly-mec-odette.php

Dans ce cas, la chaleur est bien diffusée au RDC et à l'étage.

A bientôt,

#125 - Adeline - 26 Juin 2020

Merci pour votre réponse, une entreprise nous dit que la chaleur va directement partir à l etage sans chauffer la pièce du rez de chaussée car cela fera un appel d air et une autre nous dit qu il n y a pas de problème avec une ventilation frontale. On est un peu perdu.. . On nous conseillait en effet un poêle de petite puissance .

#124 - Xavier (admin) - 26 Juin 2020

Bonjour Adeline,

Un poêle avec une ventilation frontale évitera que la chaleur monte directement à l'étage.

Mais vu la faible surface de la pièce, je pense que celle-ci sera chauffée peu importe la technologie choisie et peut-être même surchauffée. Il faut vraiment choisir la plus petite puissance possible (4 à 6 kW). A voir ce que vous disent les installateurs lors de la visite technique.

A bientôt,

#123 - Adeline - 25 Juin 2020

Bonjour

Nous souhaitons installer un poêle dans notre salon , le seul endroit possible est dans l angle de l escalier et la trémie est ouverte. Notre pièce fait 25 m2 avec une hauteur sous plafond de 2m50 et au dessus du poêle la hauteur serait de plus de 4m50. Notre pièce ne sera pas bien correctement chauffée ?

#122 - Xavier (admin) - 22 Juin 2020

Bonjour Ludovic,

Pouvez-vous nous faire parvenir un plan du logement en précisant la position du poêle et le niveau d'isolation ? (conseils.thermiques at gmail.com)

D'après votre description, il faut faut probablement un poêle assez peu puissant (8-9 kW). Mais comme les poêles canalisables sont souvent vendus avec de fortes puissances, cela peut expliquer que vous ayez des propositions différentes (tout le monde n'a pas "un petit poêle canalisable" dans son catalogue).

A bientôt,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.