Les chaudières à granulés

Les chaudières à granulés constituent une alternative économique et écologique intéressante aux modes de chauffage traditionnels (fioul, gaz, charbon). Il existe cependant de nombreux produits sur le marché avec des prix allant du simple au quadruple. Et il n’est pas toujours évident d’identifier les différences techniques entre les modèles. Conseils Thermiques fait le point et vous guide vers une chaudière à granulés adaptée à votre besoin.



chaudière à granulés

Fonctionnement d’une chaudière à granulés

Fonctionnement : Les granulés sont livrés par camion souffleur (1) et entreposés dans une pièce attenante ou un silo (2). Ils sont ensuite acheminés par une vis sans fin ou un aspirateur dans la chaudière (3). L’allumage se fait automatiquement à l’aide d’une bougie (4) et les résidus de combustion tombent dans le cendrier (5). La chaleur est parfois transmise à un ballon tampon (6) qui stocke l’énergie produite. Il la redirige vers le réseau de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire (7) selon le besoin. Dans le cas d’une chaudière à condensation, l’énergie des fumées est en partie récupérée (8).

fonctionnement chaudière à granulés

Un ballon tampon est-il obligatoire ? Un ballon tampon est souvent facultatif car la chaudière à granulés est capable de moduler sa puissance. Cela diminue le volume et le prix de l’installation. Toutefois, il faut toujours se fier aux préconisations du fabricant qui recommandent parfois son usage. Le ballon tampon permet en effet d'allonger les cycles de fonctionnement de la chaudière ce qui limite la consommation électrique et l'usure de l'allumeur.

Chaudière à granulés et eau chaude sanitaire (ECS)

Chaudière à granulés et eau chaude sanitaire : Une chaudière à granulés est tout à fait capable d'assurer l'ECS même si cette fonction est souvent proposée en option pour faire baisser le prix initial. En pratique, comme les granulés de bois constituent une énergie compétitive (deux fois moins coûteuse que l'électricité), il y a tout intérêt à privilégier cette solution d'autant que le surcoût à l'installation est assez faible (+ 1500€ environ).

chaudière à granulés et eau chaude sanitaire

Chaudière à granulés et ECS, un duo gagnant

Comment gérer l'eau chaude sanitaire en été ? En été, si la consommation d’eau chaude est faible, il peut être intéressant d’utiliser une résistance électrique plutôt que de mettre en marche toute la chaudière. Il suffit d’actionner l’interrupteur présent au niveau du ballon.

chaudière à granulés et eau chaude sanitaire appoint électrique

Si la consommation d’eau chaude sanitaire est importante (famille nombreuse), un fonctionnement aux granulés se justifie. Il est aussi possible d'ajouter des panneaux solaires thermiques à l’installation qui se suffiront à eux-mêmes en été.

Puissance d’une chaudière à granulés

Surface à chauffer : Une chaudière à granulés peut chauffer de très grandes maisons, même faiblement isolées. Il n’y a pas vraiment de limite si ce n’est qu’il reste bien plus cohérent de refaire son isolation avant de changer son mode de chauffage. On peut retenir que lorsque la surface dépasse les 100 m², une chaudière à granulés apporte une vraie plus-value par rapport à un poêle à granulés en termes de confort thermique. En effet, les multiples radiateurs permettent une chaleur bien plus homogène qu’avec un seul point chaud.

puissance chaudière à granulés

À gauche, chaudière 18 kW pour une maison de 120 m². À droite, 47 kW pour 450m².

Puissance maxi : La puissance maximale de la chaudière est à dimensionner par l’installateur et fait intervenir de nombreux paramètres : isolation, géographie, température souhaitée… A titre indicatif, voici quelques repères concernant le besoin en chauffage pour une hauteur sous plafond de 2m50 :


Isolation/Surface100 m²150 m²200 m²
Mauvaise12.5 kW19 kW25 kW
Moyenne10 kW15 kW20 kW
Bonne8.5 kW13 kW17.5 kW
Logement neuf5 kW7.5 kW10 kW

Pour l'eau chaude sanitaire, il n'est pas nécessaire de surdimensionner la chaudière dans le cas où la maison est isolée. Le dimensionnement du ballon se fait principalement selon le nombre d'habitants et la température de stockage du ballon. On compte par exemple un besoin de 56 L d’eau chaude à 40°C par personne.

Puissance minimum : Dans les faits, la puissance maximale n'est presque jamais utilisée (températures exceptionnellement froides uniquement). Les chaudières à granulés sont donc capables de moduler leur puissance pour s’adapter à différents besoins. Dans une maison neuve où les besoins sont très faibles, il vaut mieux choisir une puissance minimum la plus basse possible, c’est-à-dire autour de 2 kW.

Performances d’une chaudière à granulés

Chaudières classiques : Les chaudières à granulés sont pilotées par un automate (petit ordinateur). Il s’assure en permanence de la meilleure combustion possible au niveau du brûleur en dosant au plus juste la quantité de granulés et d’air comburant. De ce fait, la plupart des chaudières à granulés du marché affichent un rendement d’au moins 89% et sont estampillées « classe 5 » selon la norme EN 303-5 (meilleur classement possible).

automate chaudière à granulés

L’automate est le cerveau de la chaudière à granulés. Il centralise toutes les informations et optimise la combustion.

Chaudières à condensation : Les chaudières à granulés à condensation se démarquent néanmoins sur ce point en utilisant l’énergie résiduelle contenue dans les fumées. Celles-ci sont refroidies jusqu’à leur condensation. Cela libère de la chaleur qui est exploitée par le système de chauffage. Le gain est d’environ 6 points de rendement selon les installations. Mais ces appareils sont encore assez rares et représentent un surcoût assez important (+ 3 000€ environ). Il faut donc avoir une consommation importante de granulés pour amortir l’investissement.

chaudière à granulés à condensation

Les chaudières à granulés à condensation avec un corps de chauffe en inox ne constituent pas (encore) la norme.

Performances environnementales : Les chaudières à granulés sont un moyen efficace de lutter contre le changement climatique avec des émissions de carbone très faibles. L’Ademe les estime à 33 g de CO2 par kWh contre 330 g pour le fioul et autour de 250 g pour le gaz.

Installation d’une chaudière à granulés

Une installation de chaudière à granulés prend de la place et il faut considérer plusieurs éléments :

La chaudière à granulés : La chaudière à granulés est assez imposante d'autant qu'il faut ménager un espace de circulation autour de celle-ci. On retiendra par exemple un écart minimum de 50 à 60 cm à l’arrière et sur les côtés (données propres à chaque produit).

installation chaudière à granulés

À gauche, chaudière standard. À droite, chaudière collée au mur avec raccordements supérieurs (Source : Enemcon).

Les modèles les mieux optimisés sont plus compacts et peuvent être posés en angle et entre deux éléments d’une buanderie. Sur ces chaudières, les raccordements se situent sur le dessus (fumée, hydraulique, aspiration des granulés). Certains appareils peuvent s’intégrer dans une profondeur de 60 cm.

Le ballon tampon (souvent facultatif) : Pour un ballon tampon isolé sur 10 cm, le diamètre est d’environ 85 cm (500L) ou 99 cm (1 000L). Notons que le ballon est parfois directement intégré à la chaudière.

chaudière à granulés à condensation

Chaudière à granulés ÖkoFEN Smart XS avec ballon de 335L intégré.

Dans le neuf, la place « annexe » coûte cher et on s’orientera plutôt vers des appareils compacts. En rénovation, cela a souvent moins d’importance.

Arrivée d’air et fumisterie : Une chaudière à granulés a besoin d’une arrivée d’air pour que la combustion se fasse (ventilation obligatoire de la chaufferie). Les fumées doivent également être évacuées par un conduit vertical qui débouche au-dessus du faitage.

chaudière à granulés sortie ventouse

Certaines chaudières sont homologuées pour une pose en ventouse.

Les rares appareils certifiés étanches peuvent se poser directement en ventouse à l’aide d’un conduit concentrique. Cela permet une plus grande souplesse d’installation.

Des solutions de stockage des granulés pour tous les espaces

Le stockage des granulés est une autre contrainte à prendre en compte dans son projet. A titre d’exemple, une maison mal isolée de 150 m² a besoin d’environ 4 tonnes de granulés par an pour se chauffer. Dans une maison neuve de la même surface, une seule tonne suffira. Il existe de nombreuses solutions techniques pour répondre à ses différents besoins.

Réservoir intégré : Pour les espaces contraints par la place, des chaudières à granulés intègrent directement un petit réservoir à granulés (de 35 à 350 kg) à recharger manuellement tous les jours à toutes les quinzaines selon les performances de la maison. Cela permet aussi de limiter les coûts d’installation.

chaudière à granulés avec silo compact

À gauche, réservoir accolé de 130 kg (Source : Arc Habitat). À droite, silo rajouté de 300 kg avec alimentation par vis sans fin (+ 2000€ HT).

Silo : Un mini-silo supplémentaire en acier peut venir s’ajouter à côté de la chaudière pour rester sur une installation compacte. Une autre solution consiste à installer un silo en textile plus grand (de 450 kg à 8 tonnes). Voici quelques exemples de volumes occupés :


Capacité180 kg450 kg2T3T4T8T
Dimensions
cm
L = 55
P = 41
H = 142
L = 110
P = 110
H = 135
L = 170
P = 170
H = 215
L = 230
P = 204
H = 215
L = 258
P = 258
H = 215
L = 258
P = 258
H = 240
ChargementManuelCamion souffleur

Il peut aussi s’agir d’un silo auto-construit et sur-mesure. Dans tous les cas, un système d’aspiration transmet les granulés à la chaudière.

silo chaudière à granulés

Chaudière à granulés alimentée par une réserve de 9 tonnes. On voit le moteur d’aspiration à la base du silo.

Pièce annexe : La dernière solution est de transformer une pièce annexe en lieu de stockage avec un système de double pente pour concentrer les granulés au milieu. Ils sont ensuite acheminés par une vis sans fin vers des bouches d’aspiration puis envoyés vers la chaudière.

stockage des granulés pièce annexe

Aménagement d’une pièce annexe avec un système d’entonnoir et de vis sans fin.

Tout est possible : On retiendra que tout est permis puisque la réserve de granulés n’est pas forcément collée à la chaudière (longueur des tuyaux d’aspiration jusqu’à 20 mètres). Elle peut même être placée en extérieur sous un abri ou carrément enterrée. Une automatisation du chargement reste possible à posteriori pour réduire le prix de l’installation.

camion souffleur de granulés

Camion souffleur (Source : Hargassner)

Le rechargement s’effectue le plus souvent avec un camion souffleur qui vient se connecter directement sur le silo ou la pièce annexe. Cela se fait donc sans effort et ne nécessite pas forcément la présence des utilisateurs.

Entretien d’une chaudière à granulés

Toutes les chaudières à granulés ne se valent pas au niveau de l’entretien.

Brûleur : Les chaudières à granulés les plus basiques (et les moins chères) disposent d’un creuset classique pour la combustion des granulés. Cela suppose un nettoyage tous les 2 jours afin de laisser les orifices qui amènent l’air comburant bien dégagés. Les appareils plus évolués intègrent un système de racloir pour un entretien toutes les deux semaines. Sur les modèles haut de gamme, le nettoyage est totalement automatique et ne requiert qu'un entretien annuel par le professionnel.

entretien du bruleur d'une chaudière à granulés

A gauche, bruleur standard. Au milieu, creuset autonettoyant. A droite, brûleur sans entretien avec arrivée des granulés par le bas.

Elimination des cendres : Les cendres sont à vider toutes les semaines si la chaudière est munie d’un simple bac à cendres. Les meilleurs appareils disposent d’un compacteur de cendres avec une réserve plus grande pour une élimination des résidus tous les trimestres environ.

entretien des cendres d'une chaudière à granulés

Allumage : La bougie d’allumage a une durée de vie allant d’environ 3-5 ans (bougie en céramique) à 10 ans (grosse résistance chauffante).

Entretien exceptionnel : L’entretien exceptionnel consiste en un nettoyage approfondi de la chaudière (brûleur, corps de chauffe, tubage) afin qu’elle conserve ses performances initiales. Dans le cas contraire, les résidus de combustion se fixent sur les parois et diminuent la qualité de l’échange thermique et donc le rendement. Les organes de sécurité sont également contrôlés et la chaudière est remise en route pour vérifier la qualité de la combustion. Une attestation de maintenance est alors délivrée. L’opération coûte autour de 200€ TTC.

Chaudières à granulés et choix du professionnel

Certification Qualibois : Pour être éligible aux aides financières, il faut impérativement se diriger vers un professionnel certifié Qualibois « module eau » qui a été spécifiquement formé sur l’installation des chaudières à granulés. Il peut s’agir d’un chauffagiste traditionnel (qui installe aussi du gaz ou du fioul) ou d’un artisan spécialisé dans le chauffage au bois (poêle, insert, chaudière). Dans tous les cas, vous pourrez trouver la liste des professionnels sur le site du gouvernement.

professionnel chaudière à granulés

Choix du professionnel : L'idéal reste de s'orienter vers une marque qui dispose d'un vrai réseau d'installateurs formés par ses soins et qui couvre tout le territoire national. Une carte interactive des professionnels sur le site du fabricant vous renseignera sur ce point. L’idée est bien d’investir dans du matériel qui pourra être entretenu sur toute sa durée de vie.

Aides financières : De nombreuses aides financières sont disponibles pour les logements de plus de 2 ans. Elles se chiffrent généralement en milliers d’euros ce qui fait que même si l’investissement initial est parfois élevé, la solution est souvent compétitive à moyen voire court terme.

Garantie des produits : En fonction de la gamme de chaudières choisies, la garantie va de 2 ans (produits italiens) à 5 voire 7 ans (produits autrichiens).

Prix d’une chaudière à granulés

Prix d’une chaudière à granulés : Le prix d’une chaudière à granulés varie entre 3 500€ HT et 12 000€ HT. Des différences de prix importantes mais qui se justifient toujours par des choix techniques : rendement, compacité de l’installation, optimisation du nettoyage, qualité de la régulation… Au total, on peut chiffrer un projet d’installation entre 12 000 et 20 000€ TTC, hors aide financières.

Devis 1 : Voici un exemple de devis pour mieux comprendre. Il s’agit d’une chaudière Easypell d’ÖkoFEN pour une maison de 150 m² assurant le chauffage de l’eau, des radiateurs et du plancher chauffant avec une régulation connectée :


PosteDescriptionMontant HT
ChaudièreEasypell 16 kW5 896€
HydrauliqueBallon 200 l
Module hydraulique ECS
Groupe de sécurité, tuyauterie
Module hydraulique chauffage X 2
Purgeurs, vase, raccords vase
Tuyauterie additionnelle
Raccords Calorifugeage tuyauterie
3 613€
RégulationAccessoires câblage ECS
Moteur pour V3V x 2
Régulation climatique connectée
1 035€
FumisterieConduit isolé 8 mètres linéaires
Accessoires pour raccordement
2 330€
InstallationMise en service300€
OptionExtension de garantie 5 ans270€
Total13 445€

Dans ce cas, l’installation revient à environ 11 000€ TTC en déduisant les aides financières.

chaudière à granulés easypell

Chaudière à coût optimisé Easypell d’ÖkoFEN (Source : Ets Vellard)

Devis 2 : Ici, la chaudière n’assure que le chauffage des radiateurs en remplacement d’une chaudière fioul existante. Il s’agit d’un modèle d’entrée de gamme avec une maintenance régulière :


PosteDescriptionMontant HT
ChaudièreLaminox Idro Matic 194 340€
HydrauliqueModification de plomberie
Déplacement du cumulus existant
Reprise du ballon tampon existant
750€
FumisterieConduit isolé 8 mètres linéaires
Raccords étanche
Sortie toiture
900€
InstallationMise en service400€
Total6 390€

L’installation revient ici à 3 700€ TTC avec le cumul des aides, une opération très rentable.

chaudière à granulés petit prix

Les chaudières à granulés italiennes sont souvent plus simples et permettent de s’équiper à petit prix.

Prix au kWh : Le coût à l’utilisation est particulièrement intéressant car le prix au kWh du granulé de bois est très compétitif, surtout lorsqu’il est acheté en vrac :


EnergiePrix au kWh (cts)
Granulés (vrac)8
Granulés (sacs)9
Gaz de ville12.5
Fioul12.5
Electricité18
Gaz en citerne21

Mise en concurrence : On retiendra que la chaudière à granulés est particulièrement compétitive en rénovation (nombreuses aides) et bénéficie d’un faible coût d’utilisation. Elle peut en outre s’adapter à différents budgets en fonction de la prestation attendue. Pour obtenir le meilleur prix, il convient cependant de mettre en concurrence plusieurs professionnels.

Obtenir gratuitement un devis pour une chaudière à granulés
Vos coordonnées






En validant ce formulaire, j'accepte que mes coordonnées soient transmises uniquement à nos partenaires identifiés et exclusivement dans le cadre de ce service de mise en relation. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Comparatif des chaudières à granulés

Vous l’aurez compris, il existe des chaudières à granulés à tous les prix. Le but ici n’est pas de représenter tous les modèles mais de comprendre les tendances du marché. Pour simplifier, il y a trois offres principales :

Chaudières basiques : Des modèles avec de l'entretien régulier mais avec un prix très agressif. On trouve plutôt des acteurs italiens type Edilkamin, Extraflame, Laminox, Palazzetti, Red, Ravelli…

Chaudières intermédiaires : Des appareils entièrement automatiques positionnés sur un prix moyen. On peut citer Domusa Teknik (Espagne), Easypell (Autriche) ou Morvan (Croatie).

Chaudières haut de gamme : Des chaudières automatiques avec des caractéristiques particulières (raccordement sur le dessus, pose en ventouse, condensation) qui restent logiquement plus coûteuses. On recense plutôt des fabricants autrichiens type Hargassner, Fröling ou ÖkoFEN.


VisuelMarquePmax kWRdt*Dim. cmMasseRéserv.EntretienBasse T°CEauGarantiePrix HT
comparatif chaudiere granulésLaminox
Hidra 13
11.5 à 2692%L = 49
P = 60
H = 112
160 kg40 kg2 joursNon10 L2 ans3 450€ à
5 390€
comparatif chaudiere granulésLaminox
Matic
15 à 3293.9%L = 85
P = 65
H = 142
260 kg70 kg2 joursNon100 L2 ans4 560€ à
6 500€
comparatif chaudiere granulésRed
Performa
Easy Clean
15 à 3092%L = 85
P = 74
H =132
265 kg66 kg15 joursNon38 L2 ans4 800€ à
5 800€
comparatif chaudiere granulésPalazzetti
TermoEasy
14 à 2492%L = 63
P = 69
H =148
210 kg65 kg2 joursNon60 L2 ans4 500€ à
6 000€
comparatif chaudiere granulésEdilkamin
Laguna P2
18 à 2992%L = 76
P = 85
H =128
350 kg60 kg15 joursNon65 L2 ans4 200 à
6 000€
comparatif chaudiere granulésDomusa Teknik
IC
12 à 4593%L = 95
P = 76
H =131
211 kg150 à
350 kg
AnnuelNon55 L2 à 5 ans5 150 à
7 250€
comparatif chaudiere granulés(ÖkoFEN)
Easypell
12 à 3292%L = 70
P = 75
H = 142
320 kg165 kgAnnuelOui70 L2 à 5 ans
(+ 270€)
5 800 € à
6 200 €
comparatif chaudiere granulésMorvan
GM Easy
12 à 4892%L = 120
P = 110
H = 156
328 kg225 kgMensuelNon78 L2 à 5 ans6 200 € à
8 250 €
comparatif chaudiere granulésHargassner
Nano PK
6 à 3295%L = 78
P = 58
H =135
220 kgSiloAnnuelOuiNC7 ans9 750€ à
13 260€
comparatif chaudiere granulésÖkoFEN
Smart Condens
10 à 18101%L = 104
P = 165
H =85
415 kgSiloAnnuelOui335 L5 ans11 000€ à
13 000€
comparatif chaudiere granulésFroeling
PE1 Pellet
7 à 35105%L = 76
P = 65
H = 120
200 kg35 kgAnnuelOui122 L5/10 ans
(contrat)
8 500€ à
12 000€

*Rendement comparatif théorique calculé sur la base du pouvoir calorifique inférieur (PCI). En pratique, un rendement supérieur à 100% est impossible car une chaudière ne produit jamais plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Avantages et inconvénients de la chaudière à granulés


AvantagesInconvénients
Très bien subventionnée en rénovationChère à l’achat (haut de gamme)
EcologiqueStockage des granulés
Peu chère à l’utilisationEntretien régulier (entrée de gamme)
Peu chère à l’achat (entrée de gamme)Rechargement manuel (entrée de gamme)
Quasi sans entretien (haut de gamme)Pas de « flamme » dans le salon
Rechargement automatique (haut de gamme)-
Fiable-

Crédits Photos

Conclusion : Des chaudières à granulés pour tous les budgets !




Les chaudières à granulés sont une excellente alternative en remplacement d’une ancienne chaudière au fioul, au gaz ou au charbon. L’investissement est bien subventionné et permet de profiter d’un combustible peu cher et écologique. Il faut en revanche considérer la place nécessaire à l’installation et au stockage des pellets. L’entretien régulier est aussi une contrainte si vous optez pour un modèle d’entrée de gamme.

Dans tous les cas, assurez-vous que le fabricant dispose d’un réseau d’installateurs suffisamment dense pour pouvoir assurer le SAV tout au long de la durée de vie de la chaudière.

En prolongement, consultez ces retours d'expériences sur une chaudière à granulés à condensation ÖkoFEN ou les modèles Laminox Idro, Morvan ou Easypell plus abordables. Notre dossier sur les poêles à granulés hydro qui permettent de profiter d’une jolie flamme dans le salon pourrait aussi vous intéresser. Nos guides d’achat sur les poêles à granulés « à air » et canalisables seront également des lectures possibles.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#293 - Avango - 22 Juin 2022

Super votre dossier! Très détaillé et très clair. Merci.

#292 - Xavier (admin) - 08 Juin 2022

Bonjour Philippe1968,

C'est probablement plus facile à dire qu'à faire mais il faut voir si une action sur l'isolation (à minima des combles) n'est pas possible pour réduire durablement votre besoin en énergie (et votre dépendance au prix des énergies). Cela permettra aussi de choisir une chaudière moins puissante par la suite : moins chère à l'achat et plus performante si bien dimensionnée aux nouveaux besoins.

Pour le chauffage, une chaudière à granulés sera intéressante d'un point de vue écologique (réduction par 10 du carbone) et économique. Il faut voir si vous ne pouvez pas passer un contrat avec un fournisseur de granulés pour garantir la sécurité de votre approvisionnement (sur 20 ans par exemple). Il faut compter 2 kg de granulés pour 1 L de fioul pour vous donner une idée de la consommation à attendre.

Si vous avez du bois gratuit à proximité, vous pouvez aussi envisager une chaudière mixte bûches et granulés.

Côté fabricants, la plupart a des modèles d'au moins 50 kW qui devrait répondre à votre usage. Je peux vous citer la ÖkoFEN Maxi, Hargassner Classic Lambda, Domusa IC 66, Morvan GM Easy, KWB Pellet Fire Plus.

Il faut dans tous les cas faire plusieurs devis et appeler les fabricants pour être sûr que le SAV est bien présent dans votre région.

A bientôt

#291 - Philippe1968 - 08 Juin 2022

bonsoir,
j'ai acheté récemment un château chauffé au fioul (avec des réservoirs d'une taille impressionnante).je souhaiterais passer sur un mode de chauffage plus écologique ( chaudières à granulé ) mais j'ai des difficultés à obtenir des renseignements fiables (pour un commercial malheureusement : château = riche = crétin + grosses marges à faire).
j'ai environ 500m2 à chauffer sur 2 niveaux ( plus 250 m2 en 2em étage qui font "sas" avec la toiture) sur un bâtiment avec des murs épais mais beaucoup de fenêtres pas toujours récentes et environ 60 radiateurs en fonte à alimenter (un seul réseau eau chaude dessert tous les radiateurs).
Quels sont les fabricants qui proposent des chaudières pour ce type de bâtiment (plus qu'une maison habituelle mais une surface au final pas si grande que cela, plus petite que des entrepôts/bureaux) ? J'ai parfois l'impression d'être entre 2 gammes , pour particuliers et pour entreprises.
merci d'avance
Philippe


#290 - Xavier (admin) - 03 Juin 2022

Bonjour Romain,

Heureux que vous trouviez des infos utiles sur le site :-)

Voici quelques précisions.

Chaudière Easypell : Vous trouverez un article complet sur cette chaudière à l'adresse suivante qui dispose effectivement du même niveau de fiabilité qu'une autre chaudière ÖkoFEN.
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-easypell.php

Il y est notamment mentionné les différences avec une chaudière ÖkoFEN plus "haut de gamme". L'avantage majeur se situe dans le prix : -3k€ pour la chaudière mais aussi -3k€ pour le silo. Il faut voir si cela ne vous dérange pas de charger 3 T de granulés "à la main" en sachant qu'il existe bien un kit (assez récent) pour faire évoluer la chaudière vers un silo.

Côté inconvénients : un rendement un peu inférieur, chaudière moins compacte et pas de pose en ventouse possible. A vous de faire l'arbitrage, mais c'est clairement une option à envisager.

Eau chaude sanitaire : Oui, le prix de l'énergie étant environ deux fois plus favorable aux granulés plutôt qu'à l'électricité, le surcoût pour l'ECS vaut le coup et le coût. C'est probablement un peu moins significatif en ce moment car l'électricité dispose d'un bouclier fiscal mais ça ne durera probablement pas. Voir cet article :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-avec-production-eau-chaude.php

Pour calculer l'économie, vous pouvez diviser par 1.5 votre facture par rapport à l'électricité. Il faut considérer que vous chaufferez probablement avec une résistance électrique les mois d'été pour ne pas solliciter la chaudière "juste" pour l'ECS (à voir avec vos installateurs).

Consommation : Oui, il faut bien faire une multiplication par 2. Cela s'explique car le fioul est une énergie très dense et les granulés ont un pouvoir calorifique inférieur : 1 L de fioul = 2 kg de granulés. Vous trouverez des infos ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-avec-silo.php

Bon courage dans votre projet et à bientôt

#289 - Romain - 01 Juin 2022

Bonjour,
Tout d’abord, merci pour votre travail. C’est forcément appréciable de trouver une source d’information objective lors de projet comme le remplacement d’un système de chauffage.
Je possède une maison de 120 m2 dont la moitié est un étage mansardé. J’ai commencé par remplacer le simple vitrage par du double et par installer une vmc simple. Elle est moyennement isolée : isolation par intérieur laine de verre pour une partie et placo polystyrène 10 pour l’autre et pour les rampants laine de verre doublée à placo polystyrene 10. chauffée au fioul (consommation chauffage central seul 1500l) associé à ballon ecs électrique de 300l. Comme beaucoup j’envisage la chaudière granulés pour plusieurs raisons : durée de vie, entretien entre autres.
J’ai sollicité 2 chauffagistes pour mon projet et les deux se tournent naturellement vers la marque okofen. Les deux me proposent la pellematic compact 10kw avec ecs 300l et silo 650kgs mais l’un d’entre eux me parlent tout de même de la version easypell. Au vu des arguments avancés, j’ai compris que c’était le même système, même fiabilité, même rendement mais le stockage en silo est impossible, l’évacuation des fumées via ventouse interdit et le prix (je n’ai pas encore le devis avec l’easypell mais différence annoncée est serait de 3k€). quelles autres différences faites vous entre les deux modèles ?
Est il vraiment valable d’intégrer l’ecs ?
Si oui quelle économie possible par rapport à l’électrique pour un foyer de 3 personnes ?
Au niveau de la consommation de pellets, un des deux m’annonce 3t (base de calcul : conso fioul x2) cela me parait beaucoup, qu’en pensez vous ?
Merci du temps consacré :)

#288 - Xavier (admin) - 24 Mai 2022

Bonjour,

@phil : Les chaudières KWB ont plutôt bonne presse. Elles se situent plutôt sur le haut de gamme avec un nettoyage automatique comme ses confrères autrichiens. Il faut simplement voir si le réseau de techniciens est bien développé pour assurer le suivi sur le long terme.

@Claude : Une sonde lambda n'est pas indispensable et les chaudières avec une simple sonde de température fonctionnent très bien avec le même niveau de rendement.

@Choucas : Merci pour ce retour. Les prix de vos devis paraissent corrects. Voici quelques éléments de réponse par rapport à vos questions :

1. Notre "liste" n'a pas vocation à être exhaustive et toutes les chaudières qui répondent au label "Flamme verte 7 étoiles" ou « Classe 5 » de la norme NF EN 303.5 présentent de très bonnes performances. Il faut surtout voir si le réseau de techniciens formés par la marque est solide car c'est surement là que se joue la durée de vie de la chaudière (personnel pour la maintenance et l'entretien annuel).

2. Sur le prix des combustibles en général, il faut s'attendre à des augmentations que ce soit sur le prix de l'électricité ou des granulés (voir réponse suivante). Aujourd'hui, la moitié des centrales nucléaires sont à l'arrêt (maintenance) et la production d'électricité à tendance à décroitre alors que le besoin augmente.
https://www.francetvinfo.fr/societe/nucleaire/nucleaire-confrontee-a-des-problemes-de-corrosion-dans-les-centrales-edf-reduit-encore-ses-ambitions_5147167.html

Il y a aussi un bouclier tarifaire sur le prix de l'électricité qui limite artificiellement la hausse. De plus, des investissements importants sont à prévoir pour renouveler le parc. A mon sens, il n'y a pas de raison objective de penser que l'électricité va être meilleur marché que les granulés, ni plus sûr en termes d'approvisionnement.

En pratique, le gaz et le fioul sont trop émetteurs de CO2. Le marché du chauffage se porte donc sur les alternatives moins carbonées : bois/granulés, électricité et solaire dans une moindre mesure. Mais cela se fait sur un temps très court et a tendance à déstabiliser ces filières.

3. Pour la tension sur les granulés, cela s'explique par plusieurs causes conjoncturelles :

- Explosion du coût des énergies fossiles (gaz, fioul). Les gens vont vers le bois ou l'électricité.
- Plus d'appareils à granulés vendus donc plus de granulés à produire.
- Peur de pénurie donc les gens "stockent"
- Les gens qui avaient un poêle à granulés en appoint l'utilisent en tant que chauffage principal donc plus de granulés à produire.

En 2 ans, la consommation a augmenté de 50% ce qui est très compliqué à gérer pour la filière. Mais ce n'est pas du tout le manque de matière première qui est en cause car avec l'augmentation du bois dans la construction neuve (RE2020) et une industrie du papier qui consomme moins de bois, il y a suffisamment de "déchets" de bois pour produire des granulés. Ce qui pêche, c'est la capacité de production des usines. Et il va falloir un certain délai pour les augmenter (comptez environ 20 mois entre une ouverture et la production effective).

Le prix des granulés va logiquement augmenter avec les coûts de production et de transport (liés au coût de l'électricité et du pétrole) et la tension sur le marché. Mais la production locale des granulés offre quand même des augmentations plus modérées et plus stables que les autres énergies.

4. Un peu à la louche, je dirais environ 1.5 T.

5. Oui, je pense qu'il n'y a pas de problème pour les ballons d'eau chaude. Il s'agit juste d'un serpentin qui traverse un volume d'eau. Sur certains systèmes "imbriqués" pour gagner de la place (un ballon ECS dans un ballon tampon par exemple), il peut y avoir un risque de maintenance. Si le ballon tampon perce, il faut tout changer.

A bientôt

#287 - Choucas - 20 Mai 2022

Tout d'abord merci pour votre réponse.
Sur 4 visites, 1 seul devis en retour !
2 qui devaient arriver dans la semaine et qui ne sont toujours pas arrivés 3 semaines après. Après réflexion, nous pensons qu'ils espéraient nous vendre un poêle et suite à notre demande pour une chaudière ça ne les intéresse pas... Je vous envoie dans la foulée le devis.
Voici quelques questions supplémentaires.
1 Concernant les chaudières que l'on nous a présentées certaines ne figurent pas dans votre liste.Sont elles moins performantes?
Je veux parler de RTB, Biotech et MCZ.
2 Un des installateurs (Domusa) a arrêté de vendre des chaudières à granulés pour vendre des pompes à chaleur. Prétextant que le prix du granulé flambait. Quel est vôtre avis à ce sujet?
3- Le prix du granulé fluctue beaucoup ces derniers temps. Y a t'il un rapport avec le coût de fabrication ou plutôt est ce un phénomène lié à l'offre et à la demande ?

4- Quelle quantité en tonnes peut-on estimer pour une maison de 110m² (en partie inoccupée à l'étage : robinets thermostatiques en position 2 pour 2 chambres sur 3) en chauffage ?

5- A t'on suffisamment de retour sur le système Oköfen de ballon sanitaire d'eau chaude couplé à la chaudière ?
Merci d'avance pour toutes vos réponses !

#286 - Claude - 20 Mai 2022

Bonjour
Est ce important d'avoir une sonde Lambda sur la chaudiere a granulé comme celle de chez FROELING?
Okofen n'en dispose pas...y a t il un véritable intéret ou est ce un argument commercial?
merci

#285 - phil - 19 Mai 2022

J'ai été démarché par un installateur qui pose des chaudières KWB cette marque ne figure pas dans votre comparatif, savez vous comment se positionne cette marque dans votre tableau?
ou faut il éviter cette marque ?
cordialement
Phil

#284 - Xavier (admin) - 18 Mai 2022

Bonjour Choucas,

Il semblerait que les choix proposés dépendent des gammes des fabricants. C'est probable qu'une chaudière de 12 kW suffise à votre usage, c'est ce que vous propose deux fabricants. Les autres n'ont pas forcément un modèle de cette puissance et vous propose une alternative un peu au-dessus. Exemples :

- La gamme MCZ commence à 15 kW
- La gamme RTB commence à 10 kW (trop juste) puis va sur 16 kW

Je n'arrive pas à accéder au site de Biotech mais la problématique semble la même que pour RTB.

Dans tous les cas, les chaudières peuvent moduler leur puissance et les modèles proposés devraient tous pouvoir chauffer la maison.

Il faut choisir en fonction du réseau de pro disponibles pour dépanner la chaudière et en fonction du montant du devis.

A tout hasard, je serais intéressé pour avoir les devis des produits proposés car vous avez un beau panel du marché. Ils ne seront pas publiés, ce sont juste les prix qui m'intéresse. Je pourrais ainsi actualiser l'article avec des données plus récentes. Si jamais cela vous dit, vous pouvez me les faire parvenir à cette adresse : conseils.thermiques at gmail.com.

A bientôt

#283 - Choucas - 17 Mai 2022

Nous avons une maison de 110m² moyennement isolée excepté les combles super bien isolés.
Nous avons contacté 4 vendeurs de chaudières à granulés, deux d'entre eux nous préconisent une chaudière de 12KW (Oköfen et Domusa ) et les deux autres une chaudière de 16KW (MCZ, Biotech et RTB).
Qui croire ?

#282 - Xavier (admin) - 05 Mai 2022

Bonjour arnaud,

Vous êtes clairement dans "la cible" du renouvellement de chaudière par un modèle plus écologique et moins coûteux à l'usage. Donc oui, la chaudière à granulés est une très bonne option. Je vous propose cet article sur les aides :
https://conseils-thermiques.org/contenu/aide-chaudiere-granule.php

Il faut vous diriger vers un acteur bien implanté pour avoir un support technique solide : Hargassner, ÖkoFEN, Domusa, Morvan... Il faut vérifier le réseau technique sur le site des marques.

Toutefois, la priorité chez vous est d'isoler votre logement pour réduire votre besoin en énergie. Cela vous protège durablement de l'augmentation des prix de l'énergie puisque la part d'énergie non consommée n'est pas soumise à l'inflation. De plus, ces travaux sont durables et sans entretien.

A bientôt

#281 - arnaud - 04 Mai 2022

Bonjour
J'ai une maison datant des années 1950, d'une surface habitable de 240m² + garage chauffé de 40m². Double vitrage partout mais pas de réelle isolation des murs donc consommation annuelle conséquente (3.000€ environ).
chauffage actuel par chaudière fioul à condensation qui a une quinzaine d'années...très capricieuse à l'usage (souvent en panne).
je songe au passage à une chaudière à granulés pour raison écologique et recherche de fiabilité...serait-ce opportun ou faut-il encore "amortir" la chaudière fioul malgré sa fiabilité plus que limitée ?

#280 - Xavier (admin) - 04 Mai 2022

Bonjour Céline,

Vous avez tout intérêt à utiliser votre chauffage central qui permet une bonne régulation des températures dans une maison si grande et permet de chauffer l'eau chaude sanitaire.

Vous trouverez sur cet article toutes les alternatives pour remplacer votre chaudière au fioul :
https://conseils-thermiques.org/contenu/remplacement-chaudiere-fioul.php

Vu la puissance requise dans votre cas, la chaudière à granulés me parait le choix le mieux indiqué. Je vous propose aussi la lecture de ce retour d'expérience "fioul vers granulés" :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-remplacement-fioul-avis.php

A bientôt

#279 - Céline - 03 Mai 2022

Bonsoir,

J’ai l’intention de changer ma chaudière à fioul.
J’hésite encore pour le système a choisir (normal je n’y connais rien).
La chaudière à granulé en fait partie.
Maison 1860 et isolée de 237 m2.
Chauffage installé à eau à plus de 30 ans (date de la chaudière à fioul)
Que me conseillez-vous ? Et pour combien cela me coûterait ?
Je veux tous les renseignements à savoir …
Cordialement
Céline


#278 - Xavier (admin) - 29 Avril 2022

Bonjour iero,

Oui, une chaudière à granulés sera bien adaptée à votre situation.

Concernant la consommation, il faut se baser sur vos consommations de gaz. Ex : 30 000 kWh.

Pour les granulés, il faut compter autour de 5 000 kWh par tonne. Soit 6 tonnes dans ce cas. Un silo avec une dimension de L = 2.9 m, l = 2.3 m, H = 2.5 m pourra contenir cette capacité par exemple. Vous trouverez plusieurs exemples de solutions de stockage à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-avec-silo.php

Pour une chaudière à condensation, cela a un intérêt si la chaudière peut condenser longtemps pendant la saison de chauffe. Pour cela, il faut que le retour soit le plus froid possible. Ce sera d'autant plus le cas si :

- Vous avez un plancher chauffant (basse température)
- Vous pouvez abaisser la température de fonctionnement de vos radiateurs
- Vous avez prévu d'isoler votre maison
- La saison de chauffe est longue (on envoie de l'eau moins chaude en mi-saison)

Et économiquement, cela a encore plus d'intérêt que les granulés sont coûteux.

Vous pouvez considérer une économie autour de 6% de combustibles mais c'est à affiner précisément avec l'installateur lors de sa visite technique.

A bientôt

#277 - iero - 29 Avril 2022

Bonjour,

Je voudrais changer ma chaudière à gaz 30kW par une chaudière à pellets car ma maison (meulière de plus de 100 ans en région parisienne) est mal isolée et plutot grande (3 plateaux de 100m2 avec des plafonds de 3m). Ce qui fait 220m2 habitables environ

Les installateurs m'ont dit qu'il fallait deux PAC en série, et donc qu'une chaudière à pellets de type Okofen 32kW serait bien plus approprié et bien plus économique.

J'ai du mal à estimer la conso de pellets annuelle (entre 5 et 7T ?) pour calculer la taille du silo. Au pire, je peux recharger en cours d'hiver.

Mais peut-etre que le surcout d'une Okofen à condensation serait intéressant dans mon cas ? Quel gain en quantité de pellets annuel je peux espérer avec pour justifier le surcout à l'achat ?

#276 - Xavier (admin) - 25 Avril 2022

Bonjour,

@Verglas : Si vous avez l'opportinuté de sortir d'une énergie fossile pour une solution renouvelable avec un coût relativement faible, je pense qu'il n'y a pas à hésiter. Tous les indicateurs du législateur vous invite à faire ce choix. Je pense donc qu'il ne faut pas hésiter.

Après, il faut prendre en compte les nouvelles contraintes par rapport au gaz. A savoir, un espace de stockage bien plus important, une nécessité de recharger tous les jours (2 sacs), une vidange du cendrier tous les mois (en hiver).

@Gérard : Le prix semble assez élevé de prime abord. Je vous encourage donc à faire d'autres devis pour comparer les prix. Vous devriez trouver des modèles équivalents chez les concurrents autrichiens (ökoFEN, Hargassner, Fröling) et des offres un peu plus simples et moins coûteuses (Domusa, Easypell, Morvan).

Dans tous les cas, il faut vérifier que le réseau technique du fabricant soit bien maillé et aller voir sur le site du fabricant sa carte interactive des revendeurs et support technique. C'est ce qui vous garantira un acaht durable.

@YannXIII : Les intérêts sont les suivants. L'énergie solaire est gratuite et le restera, il n'y a donc jamais d'augmentation du prix de l'énergie à prévoir sur ce poste. De plus, sur ce modèle, l'échangeur solaire chauffe le ballon tampon, les panneaux devraient donc contribuer aussi au chauffage. Enfin, cette technologie est très fiable et les coûts de maintenance devrait être faibles. Pour les inconvénients, cela représente un surcoût et les professionnels compétents ne sont pas si nombreux.

Je ne saurai pas vous conseiller un outil de comparaison. Mais je vous redirige vers cet article de l'ademe sur le solaire thermique.
https://librairie.ademe.fr/cadic/1760/guide-pratique-chauffage-et-eau-chaude-solaires.pdf?modal=false

De prime abord, pour une plus value de 4 000€, cela parait plutôt une bonne option si vous pouvez vous le permettre.

A bientôt,

#275 - YannXIII - 22 Avril 2022

Bonjour,
Après ètude, nous pensons remplacer notre chaudière gaz par une granulés Okofen SmartXs 10Kw. Cette chaudière intègre l'ECS. Nous avons fait chiffrer le coût de panneaux solaire, se qui représente environ 4000€. Bien entendu, cela permet de ne pas utiliser la chaudière en été et de moins solliciter la chaudière en hiver lors de belles journées ensoleillées. Nous sommes 4 dans la maison et je souhaiterai étudier l'intérêt/rentabilité d'une telle installation. Quelle serait votre analyse (avantages/inconvénients à prendre en compte), ainsi qu'éventuellement une brève méthode de calcule pour étudier la pertinence de cette option ?
En vous remerciang

#274 - Gérard - 15 Avril 2022

Bonjour, merci pour votre site, riche en informations. Il m'est proposé une chaudière granules Bio Win Alpha 2 marque Windhager, pour le chauffage et l'eau chaude avec ballon 200l, puissance 10 KW; plus un silo de 3,5 T, la fumisterie et la dépose de la chaudière au fioul, bref tout compris. Je consomme environ 2000 l de fioul par an et réside en Bretagne.
Le prix demandé est de 22 700 euros qu'en pensez vous? Merci pour vos retour, l'investissement reste onéreux malgré les aides de l'état.

#273 - Verglas - 15 Avril 2022

Bonjour, tout d'abord bravo pour la qualité de vos articles.
J'habite le nord de la France, une maison construite en 2001 d'une superficie de 110m2 avec un étage. Nous sommes chauffés par une chaudière murale au gaz qui produit notre ECS en instantanée et nous possédons un poêle à granulés dans le séjour. Conso gaz 6500 kWh/an et 1,5 T de pellets.
Notre chaudière montre des signes de fatigue (10 ans) et c'est pourquoi nous nous sommes penchés sur la possible installation d'une chaudière à granulés.
J'ai programmé un rendez-vous avec un chauffagiste du réseau Okofen pour une étude sur une easypell avec ECS.
D'un point de vue technique, nous avons la place pour la chaudière et pour stocker les 4 tonnes qui, d'après les simulations OKOFEN, seraient nécessaires.
Selon vous, est-ce un choix judicieux sachant que nous pouvons disposer des subventions maximales ?
Merci

#272 - Xavier (admin) - 04 Avril 2022

Bonjour Martine,

Oui, cela semble tout à fait possible techniquement et la configuration semble très favorable (rendement supérieur avec une chaudière neuve peu importe son énergie, prix plus attractif des granulés, rejets de carbone divisés par 8).

Concernant l'installation, vous trouverez des infos plus détaillées sur cette page pour vous donner une idée du "chantier" :
https://conseils-thermiques.org/contenu/installation-chaudiere-granule.php


Il faut aussi vous renseigner sur les aides financières qui sont avantageuses en cas de changement du fioul/gaz vers les granulés. A partir du 15 avril, il y aura un nouveau bonus de 1 000€. Consultez cette page dédiée pour en savoir plus :
https://conseils-thermiques.org/contenu/aide-chaudiere-granule.php

Bon courage dans votre projet et à bientôt

#271 - Xavier (admin) - 04 Avril 2022

Bonjour xfifix,

Par principe, la chaudière passe en mode standby si la température "eau" est atteinte (par défaut 80°C à priori, paramètre 25). Il faut vérifier que vous êtes bien dans un standby de type "02". Voir p.111 de la notice (code "A9").
https://static.topchaleur.com/media/notice_utilisateur/tonnara-notice.pdf

Le plus facile pour allonger les cycles de chauffe et ne trop solliciter la bougie d'allumage me parait de simplement baisser la puissance de travail. Vous pouvez essayer avec un réglage à 2/5. De cette façon, les températures seront atteintes plus lentement et cela augmentera le temps de chauffe de la chaudière.

A bientôt

#270 - Martine - 03 Avril 2022

Bonjour, ma maison achetée en 2020 (220 m², R+1, pierres de taille, fin 19è, classée C) est chauffée par chaudière au gaz avec ballon pour l'eau chaude sanitaire, plus de 20ans, rendement pas très élevé (60% selon diag thermique) mais fonctionne bien encore, avec radiateurs en fonte. Serait-il possible de la remplacer par une chaudière à pellets en réutilisant l'installation? La chaudière est placée dans une pièce dédiée, avec sans doute la place d'installer une réserve des granulés. Merci de vos infos très claires.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.