Quelle puissance choisir pour son poêle à granulés ?

La puissance d’un poêle à granulés constitue un critère d’achat majeur. Il n’est cependant pas toujours facile de la déterminer avec précision car les facteurs sont nombreux et les avis parfois divergents. Conseils Thermiques vous donne quelques repères à travers des études de cas concrets.



puissance-poele granule

Puissance mini et puissance maxi

Il est d’abord important de préciser quelques termes car la puissance d’un poêle, si elle s’exprime toujours en kW, peut avoir plusieurs significations :

Puissance maximale

Il s’agit de la quantité de chaleur maximale que va pouvoir fournir le poêle. Dans la suite de l’article, on parlera de « puissance » pour « puissance maximale ». On détermine cette puissance de manière à ce que l’appareil puisse réchauffer la maison, même le jour le plus froid de l’hiver.

Lorsque l’on hésite entre 2 puissances qui pourraient convenir, il vaut toujours mieux choisir la puissance la plus faible de manière à favoriser le fonctionnement du poêle à haut régime. En effet, une flamme plus vive laisse moins d’imbrûlés (étincelles qui jaillissent de la flamme). En conséquence, la vitre et le poêle s’encrassent moins vite. Cela favorise également les plus longs cycles de chauffe et une meilleure homogénéité des températures.

poele granule puissance maximale

Pour mieux comprendre, voici les propos d’un installateur recueillis par un particulier : « Vous devez prendre l'appareil qui est capable de vous chauffer le moins et non pas le plus pour garantir un confort général entre chauffe et maintien d'une température ambiante, sans pics, ni creux ». Voir le retour d’expériences sur cette installation de 8kW pour une surface de 115 m².

Puissance minimale

La puissance minimale sera probablement la puissance la plus utilisée par votre appareil. Dans les faits, lorsque le poêle a atteint la température souhaitée, il passe à puissance 1. Cette puissance minimale doit pouvoir « maintenir » la température désirée après la montée en température de la maison.

Dans les maisons neuves, très performantes thermiquement, la puissance minimale a son importance. En effet, elle doit être la plus faible possible de façon à ce que les cycles de chauffe restent assez longs et éviter ainsi les à-coups. Aussi, une faible puissance minimale entraine également une faible consommation de granulés à puissance réduite (voir point suivant).

poele granule plage puissance

De façon très pratique, la puissance mini standard est de 3 kW. Les appareils les plus performants conçus pour la très haute performance énergétique ne dépassent pas 1.2 kW. A l’inverse, les appareils les moins optimisés peuvent atteindre 3.5 kW voire 5 kW.

Consommation et puissance

La consommation de granulés est directement liée à la puissance de chauffe. La consommation à l’instant T est globalement identique sur tous les modèles :


Puissance kWConso. de granulés kg/heure
1.20.3
2.50.6
3.50.8
61.5
81.9
92.2
11.52.7

Repères essentiels sur la puissance maximale

Voici quelques repères généraux pour vous guider dans le choix d’une puissance cohérente par rapport à votre logement. Attention toutefois, le diagnostic de la « bonne puissance » reste complexe à établir et nécessite souvent un avis expérimenté :


Type de logementIsolationDimensionnement pour 100 m²
Maison Neuve30-40 cm (combles), 15-20 cm (murs), 15 cm (sol)
Double vitrage performant
Bonne étanchéité à l’air
600 W pour 10 m²6 kW
Maison
correctement
isolée
20-30 cm (combles), 10-15 cm (murs)
Double vitrage performant
Etanchéité à l’air moyenne
800 W pour 10 m²8 kW
Maison ancienne
rénovée
20 cm (combles), 10 cm (murs)
Double vitrage ou survitrage
Etanchéité à l’air mauvaise
1 000 W pour 10 m²10 kW
Maison
ancienne
Le niveau de performance thermique est insuffisant pour envisager
la mise en place d’un poêle à granulés. Celui-ci risquerait d’être surdimensionné.
Il est bien plus cohérent d’investir dans des travaux d’isolation
pour réduire sa dépense énergétique.

Si vous voulez ajuster plus finement (notamment si vous n'avez pas une hauteur sous plafond standard), vous pouvez également utiliser cet abaque qui se base sur le volume à chauffer plutôt que sur la surface. Le calcul du volume (en m3) s'obtient simplement en multipliant la surface de la pièce (en m²) par la hauteur sous plafond (en m) :


Climat / IsolationMauvaiseMoyenneBonneNeuf
Doux40 W/m335 W/m330 W/m315 W/m3
Tempéré50 W/m340 W/m335 W/m320 W/m3
Froid60 W/m350 W/m340 W/m325 W/m3

Exemple : Une surface à chauffer de 80 m² avec une hauteur sous plafond de 2.5 mètres a un volume de 200 m3 (80 x 2.5). Avec une isolation moyenne et un climat tempéré, la puissance indicative est de 8 kW (200*40 = 8 000 W).

Puissance et volume à chauffer

En pratique, comme un poêle à granulés peut rarement chauffer toute une maison de façon homogène, les règles professionnelles conseillent de ne dimensionner l'appareil que pour le salon et les espaces ouverts sur celui-ci : cuisine, couloir, hall… Les pièces fermées, comme les chambres, doivent posséder un radiateur indépendant même si le poêle peut contribuer à leur chauffage en laissant les portes ouvertes.

dimensionnement poele granule

Recommandations professionelles - RAGE

Puissance et diffusion de la chaleur

Mais il faut également considérer la technologie du poêle à granulés (convection naturelle, ventilation frontale ou supérieure, canalisable) et sa position dans la maison. Ces éléments en ont effet une importance significative dans la diffusion de la chaleur.

poele granule diffusion chaleur

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de cette longère à rénover de 110 m². Le dimensionnement serait en première intention de 11 kW sur une base de 1 kW pour 10 m². Cependant, en fonction de la position du poêle, ce dimensionnement pourra évoluer du simple au double :

Position 1 : Dans ce cas, la chaleur ne pourra se diffuser que dans le salon car l’espace est trop cloisonné. De plus, l’appareil est trop excentré pour envisager un modèle canalisable (gaines trop longues). Il est donc inutile de choisir une puissance élevée au risque de surchauffer l’espace salon. Un appareil de 6 kW suffira amplement.

poele granule longere

Position 2 : En position plus centrale, on peut privilégier un appareil avec une ventilation frontale pour envoyer de la chaleur vers la chambre du RDC, mais aussi avec une canalisation arrière pour desservir efficacement le salon. L’étage sera aussi en partie réchauffé avec la montée naturelle de la chaleur. On peut donc choisir une puissance autour de 11 kW pour cet usage.

La suite de l’article propose d’autres études de cas pour tenter de mieux cerner le lien entre puissance et diffusion de la chaleur.

Puissance pour une maison de 100 m²

Dans cette maison de plain-pied moyennement isolée, le poêle est en position centrale. Dans ce cas, une ventilation n’apporte pas forcément grand-chose et un poêle à granulés à convection naturelle, plus silencieux, pourra être privilégié.

puissance poele granule pour 100 m²

La puissance théorique est autour de 10 kW, mais comme des travaux importants de rénovation énergétique sont prévus, une puissance de 8 kW suffit. Cela favorisera en plus des cycles de chauffe longs et une meilleure homogénéité des températures.

Puissance pour une maison de 120 m²

Dans cette habitation à étage moyennement isolée de 120 m², le poêle est placé le long d’un mur périphérique. Il faut donc choisir une ventilation frontale de façon à « pousser » la chaleur vers le fond du RDC. A l’étage, une gaine canalisable peut desservir la chambre 4 pour une chaleur bien homogène. L’autre chambre bénéficie de la chaleur montante en laissant les portes ouvertes. De cette façon, le poêle participe au chauffage de toute la maison et on peut dimensionner la puissance autour de 12 kW.

puissance poele granule pour 120 m²

Attention toutefois, à 120 m², on arrive souvent à la « limite » de l’acceptable pour un poêle à granulés. A titre de comparaison dans le neuf, un poêle à granulés classique est limité à une surface de chauffe de 100 m².

Puissance pour une maison de 150 m²

Dans cette maison neuve très bien isolée de 150 m², la configuration est assez idéale et un poêle à granulés peut suffire. En effet, on retrouve un plan cubique réparti sur 2 étages avec des espaces assez ouverts et un appareil en position centrale.

puissance poele granule pour 150 m²

Dans ce cas, un poêle à granulés canalisable est bien adapté. Une courte gaine peut desservir le couloir directement au-dessus du poêle qui bénéficiera aussi d’une montée naturelle de la chaleur. Les portes des chambres devront être ouvertes. La puissance pourra être de 9 kW selon un dimensionnement de 600 W pour 10 m². Cependant dans les faits, les modèles avec une canalisation ont plutôt une puissance de 10 ou 12 kW car souvent conçus pour la rénovation.

Consulter plusieurs professionnels

Il est important de consulter plusieurs avis pour faire un choix éclairé :

Pas de réponse unique : Bien souvent, pour une même configuration, il peut y avoir plusieurs solutions techniques valables. Par exemple, un premier professionnel vous propose un appareil canalisable et un second un poêle à convection naturelle. Si le premier modèle obtiendra probablement de meilleurs résultats en termes de diffusion de la chaleur, le second sera plus silencieux. Il est intéressant de connaître toutes les possibilités afin de poser un arbitrage cohérent.

pose poele granule canalisable Hoben H11c

Catalogue limité : Il est également possible qu’un professionnel ne dispose pas du produit idéal pour votre projet :

Pour ne pas perdre le marché, l'installateur vous proposera tout de même une solution de son catalogue même si elle n’est pas optimale.

Baisse de prix : C’est mécanique, rencontrer différents professionnels et le faire savoir oblige les artisans à proposer le prix le plus juste.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Conclusion



Le bon dimensionnement de la puissance d’un poêle à granulés n’est pas une chose aisée car il dépend de nombreux facteurs notamment le niveau d’isolation, la région d’habitation et la diffusion de la chaleur dans l’habitat. En ce sens, confronter plusieurs avis de professionnels est utile pour apercevoir l’ensemble des possibilités et faire ses arbitrages. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter ces différents relevés de températures ainsi que nos différents guides d’achats sur les poêles à convection naturelle ou les appareils canalisables.

Laisser un commentaire ou poser une question




#159 - Christian - 12 Octobre 2021

J'ai 1 maison individuelle de 88 m2 avec 1 etage.
Je viens de faire isoler les combles perdus (resultat r=10 en comptant l'ancien isolant).
La maison date de 2008 ,mais a été isolé avec le minimum légal (maison de promoteur ).
Maison en forme de cube : au rez de chaussée salon et cuisine fermée avec 1 escalier ajoure ; à l'étage 1 palier qui donne sur 3 chambres et 1 salle de bains.

Quelle puissance pour le poelle a granulés ?
Par ventilation ou convection naturelle ?

A priori je n'envisage pas de canalisable.

Merci pour votre réponse.

#158 - Xavier (admin) - 08 Octobre 2021

Bonjour Aurélie et PASCAL,

Voilà ce que je peux donner comme indication en première intention mais le dimensionnement du poêle reste à réaliser par un pro lors de sa visite technique.

@Aurélie : Nous n'avons pas de bons retours sur le chauffage de 3 niveaux avec un poêle à granulés. Voir cet exemple :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-mcz-halo-maestro.php

Il faut dimensionner le poêle pour la pièce de vie et les espaces ouverts sur celui-ci (les pièces fermées ne comptent). Voir le schméma suivant :
https://conseils-thermiques.org/contenu/images/dimensionnement_poele_granule.png

Si on compte 70 m² à chauffer effectivement avec une hauteur de 2.5 mètres, on a un volume de 175 m3. A 50W/m3 (isolation moyenne, climat froid), cela donnerait une puissance autour de 9 kW (70*2.5*50= 8 750W).

@Pascal : Pour cette surface relativement petite, un poêle de 6 kW devrait suffire, c'est en pratique la plus petite puissance que l'on trouve. Il est bien possible d'installer un poêle à granulé mais il faut conserver un chauffage d'appoint dans les pièces fermées (chambres, salle de bain).

A bientôt,

#157 - PASCAL - 08 Octobre 2021

Bonjour,je viens d'acheter un appartement qui à une surface de 56 métre carré il se divise en 4 piéces cuisine,salle,chambre,salle de bain la hauteur des piéces est de 3M, ce qui fait un volume de 168 M3.
J'ai une cheminée dans la salle, est-il possible d'installé un poele à granulé est quelle puissance
l'appartement à une isolation moyenne (double vitrage fait)
Merci pour votre aide

#156 - Aurelie - 07 Octobre 2021

Bonjour,
Nous voulons installer un poêle à granulés en sortie ventouse supérieur au 1er niveau de notre maison qui en compte 3. Il y a 40m2 par niveau (soit 120)au sol et le 3eme niveau est mansardé (chambres). L isolation est moyenne avec 10cm aux murs, sachant que nous habitons proche de Chamonix à 1100m d altitude plein nord. L emplacement prévu du poêle est proche de l'ouverture (escaliers) ce qui permettrait à l air chaud de monter.
Qu'elle puissance nous conseilleriez vous ?
Merci pour votre aide ☺️

#155 - Xavier (admin) - 30 Septembre 2021

Bonjour Minoque et Pat,

En première intention, vous pouvez partir sur une puissance de 6 kW vu la faible surface à chauffer. Mais seule une visite technique pourra vous dire finement.

A bientôt

#154 - Minoque et Pat - 28 Septembre 2021

Bonjour,
C'est pour un conseil. Il s'agit d'une maison ancienne avec des murs très épais et des combles isolés avec 20 cm de laine de verre. Les fenêtres sont en simple vitrage et nous sommes à 800 m d'altitude dans les Pyrénées Orientales. Le rez-de-chaussée fait 30 m2 (pièce unique) et l'étage aussi (2 chambres). Nous pensons installer un poêle à granules. Quelle puissance nous conseilleriez-vous ? Merci infiniment. Cordialement.

#153 - Guillaume - 22 Septembre 2021

Bonjour Xavier,

Merci pour vos conseils, nous allons partir sur ce modèle.

Je ne manquerai pas de vous tenir informé.

#152 - Xavier (admin) - 21 Septembre 2021

Bonjour Guillaume,

Si vous avez fait le tour des installateurs et que celui-ci se démarque, je pense que c'est le bon choix à faire.

Côté matériel, la masse de 192 kg indique que c'est un produit de bonne facture (comme tous les produits de la marque). Le SAV Seguin est en plus basé en France.

Vous trouverez des tests et retours d'expériences sur les produits Piazzetta ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-piazzetta-p163T.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/avis-poele-granule-piazzetta.php

Les principaux reprochent concernaient un mode "silence" plutôt marketing dans le sens où on ne peut pas l'activer facilement et une ventilation pas toujours réglable indépendamment de la puissance (il semble que les modèles avec télécommande aient accès à ce réglage). Mais en utilisant bien la programmation, vous devriez obtenir un niveau sonore satisfaisant et automatisé (démarrage à forte puissance pour un basculement automatique à puissance 1 quand la température est atteinte).

Pour le stand-by, votre installateur doit pouvoir régler la sensibilité du poêle (hystérésis) pour limiter les cycles ON/OFF mais il faut voir à l'usage si c'est nécessaire.

A bientôt et tenez-nous au courant

#151 - guillaume - 20 Septembre 2021

Re Xavier,
J'en ai discuté ce matin avec mon installateur (qui a plutôt bonne presse).
Pour lui ce n'est pas un problème, il me dit que le poêle ne fonctionnera quasiment jamais à sa puissance mini...
Que 4 Kw pour la surface à chauffer ce n'est rien.
Pour lui la programmation permettra de conserver un niveau de confort optimal.
Il m'a également parlé du stand by, mais je lui ai dit que j'avais peur a une succession d'arrêt et démarrages. Et que du coup la bougie s'userait rapidement... (il n'a pas vraiment relevé ce point)
Sur notre ancien poêle MCZ multi air l'activation du stand by obligeait le poêle à s'allumer et s'arrêter plusieurs fois par jour (5 à 6), je l'avais donc désactivé.
La puissance mini de ce poêle était de 2,1Kw de mémoire.

J'ai demandé si la partie canalisable (qui va souffler dans l'entrée) pouvait chauffer plus fort lorsque la température de confort sera atteinte pour bien répartir les 4Kw et apparemment c'est jouable.

On doit se décider rapidement si nous voulons que le poêle soit installé fin novembre...

A noter que quand le soleil tape sur la véranda, la chaleur se répartie dans la pièce de vie.

Quel est votre avis quand au choix de ce poêle ?
Nous il nous plait bien et la marque nous parait sérieuse...

#150 - Xavier (admin) - 20 Septembre 2021

Re Guillaume,

Une puissance mini de 4.1 kW peut être un peu surdimensionnée en mi-saison mais si vous avez un espace ouvert de 92 m², cela reste relatif.

Il ne fera pas forcément "plus chaud" car le poêle se coupera (activation de la fonction Stand by). Par contre, cela peut occasionner plus de cycles marche-arrêt avec les inconvénients suivants :

- Bruit de l'extinction (qui n'est pas négligeable)
- Sollicitation de la bougie
- Petite conso de granulés en plus pour le démarrage

Il faut en discuter avec l'installateur.

Tenez-nous au courant

#149 - guillaume - 20 Septembre 2021

Bonjour, merci d'avoir pris le temps de me répondre. J'ai fais plusieurs devis ce WE. J'avais emmené les plans de la maison.
La boutique qui me paraît la plus sérieuse me propose un Piazzetta P930T. Il me paraît vraiment bien, mais ce qui m'ennuie c'est ma puissance mini (4,1Kw) pour une puissance max de 11Kw.
Ne risque t'il pas de faire trop chaud lors d'épisodes plus doux ? La consommation ne sera t'elle pas plus importante ?

#148 - Xavier (admin) - 20 Septembre 2021

Bonjour guillaume,

C'est fort probable que les appareils aient gagné en rendement sur cette période. Que choisir indiquait en 2015 que les performances afffichées n'étaient pas toujours au rendez-vous mais que désormais (enquête de 2019), les données de l'étiquette se retrouvent dans le foyer.

En première approche, on dimensionne le poêle pour tous les espaces ouverts sur celui-ci ainsi que pour la zone canalisée, soit autour de 112 m² pour vous. Pour un volume de 280 m3 avec un besoin autour de 35 W/m3, on arrive sur 10 kW (112*2.5*35 = 9 800 W).

Mais seule une visite technique pourra vous aiguiller finement. Le marché des poêles canalisables reste autour de 10-12 kW pour un ventilateur supplémentaire donc vous devriez trouver facilement votre bonheur. Le niveau sonore a également fait des progrès significatifs.

A bientôt,

#147 - guillaume - 18 Septembre 2021

Bonjour,
Nous habitons en Bretagne.
Nous devons remplacer notre poêle à granulés (11,5Kw canalisé d'une quinzaine d'année). Notre maison est de 1997 (murs isolés en laine de 80mm, rampant laine de 200mm et comble 400mm de ouate).
Le poêle est installé dans le salon (40M²) ouvert sur la véranda (42M²) et la cuisine (10M²). La sortie additionnelle chauffe l'entrée (20M²) et la cage d'escalier + couloir étage).
Etant donné l'évolution des produits depuis 15 ans, sur quelle puissance pensez-vous que je doive partir ?
Merci

#146 - Xavier (admin) - 16 Septembre 2021

Bonjour Meri,

Si vous vous fiez aux indications détaillées dans l'article, il vous faut probablement un appareil d'une petite puissance (4 kW). Mais ce n'est pas évident à trouver. Le standard en petite puissance se situe plutôt autour de 6 kW. Vous trouverez des références ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/petit-poele-granule.php

A bientôt

#145 - Meri - 14 Septembre 2021

Je une petit maison de 30m2 je voulez savoir combien de kw il fou pour le chauffage à pellet merci

#144 - Yoh - 30 Juin 2021

Bonjour,

Je vais prochainement installer un poêle à granulé de 9kw, je pensais lui dédier un disjoncteur pour lui seul ma question est la suivante quelle doit être la puissance du disjoncteur / disjoncteur différentiel que je dois installer et également le câble que je dois tirer ? Du 2.5 carré ?
Merci d'avance

#143 - Xavier (admin) - 21 Juin 2021

Bonjour Yann73,

Le poêle ne doit être dimensionné que pour salon et les pièces ouvertes dessus ainsi que pour l'espace canalisé. Les espaces fermés, comme les chambres, doivent bénéficier d'un chauffage indépendant (radiateur électrique le plus souvent) même si le poêle peut les tempérer.

La puissance choisie semble bien correspondre à ce besoin. Exemple :
100 m² de surface
2.5 m de hauteur sous plafond
besoin de 30 W par mètre cube
100*2.5*30 = 7 500 W

Mais seul la visite technique du pro pourra confirmer finement.

A bientôt

#142 - Yann73 - 18 Juin 2021

Nous nous apprêtons à équiper notre maison (construction 1980, en Savoie à 600 m d'altitude) d'un poêle à granulés dans le cadre d'une rénovation thermique que nous voulons aussi globale et performante que possible : ITE, huisseries triple vitrage au RDC, isolation dalle RDC VMC double flux... Malheureusement, pour une question de budget, nous renonçons à améliorer l'isolation de la toiture (qui semble néanmoins déjà correcte) et les huisseries de l'étage (3 pièces utilisées seulement temporairement, avec survitrages).
Après travaux, le RDC mesurera 75 m² (plafonds à 2,50 m) et l'étage 60 m² sous rampants (avec lucarnes jacobines).
Nous avons sélectionné un poêle de puissance maxi 7,8 kW canalisable placé en position centrale dans le séjour-sàm-cuisine avec canalisation vers le hall d'entrée-cage d'escalier.
Pouvez-vous nous confirmer que cette puissance devrait être suffisante sachant que :
- nous conserverons un chauffe serviette dans la salle de bain et des radiateurs électriques d'appoint (existants) à toutes fins utiles à l'étage
- nous ne souhaitons pas trop chauffer notre chambre au RDC (13 m², maxi 17-18°C).
Merci d'avance pour votre éclairage.

#141 - Xavier (admin) - 25 Mai 2021

Bonjour MimiMC77,

L'avantage de passer aux granulés de bois serait de réduire grandement la manutention et d'augmenter le confort (grâce aux allumages programmés).

L'inconvénient réside dans le prix de l'énergie qui est plus cher que pour les bûches (même s'il reste compétitif par ailleurs, deux fois moins cher que l'électricité). Comptez autour de 8 cts le kWh granulés contre 4.5 cts le kWh bûches (mais le poêle à granulés pourra probablement fonctionner plus longtemps du fait de son caractère automatique ce qui présente un intérêt par rapport au chauffage électrique).

Il y aura aussi des frais de maintenance qui vont s'ajouter car cet appareil requiert un entretien annuel plus approfondi (200€ par an environ, ramonage compris).

A voir de quel côté pencher votre arbitrage.

A bientôt

#140 - MimiMC77 - 25 Mai 2021

Bonjour,
Nous utilisons actuellement une cheminée à foyer fermé en complément du chauffage électrique. Maison de 1986, nous avons changé tous les radiateurs pour les plus performants.
90m2 en bas, l'espace est ouvert. En haut 90m2 composé de plusieurs chambres. La chaleur de la cheminée monte par l'escalier.
Nous consommons et manipulons 14 stères de bois.
Pensez-vous qu'il serait intéressant de transformer la cheminée pour utiliser des granulés à la place du bois ?
Bien cordialement,

#139 - Xavier (admin) - 03 Mai 2021

Bonjour Jo,

Tous les retours que nous avons d'une ventilation vers le bas sont mauvais donc je ne vous conseillerais pas cette solution.

Habituellement, le poêle est placé en bas et une partie de la chaleur monte naturellement (via l'escalier) et une autre est canalisée (par des gaines).

A bientôt

#138 - Jo - 01 Mai 2021

Bonjour,
Nous allons construire une maison sur un terrain en pente ,donc nous avons prévus les chambres en Rdj et salon cuisine haut dessus.
Est il possible d'installer un poele à granulés dans le salon et ventiler de la chaleur en bas ??
Merci de votre retour

#137 - Xavier (admin) - 27 Avril 2021

Bonjour Sylvie,

Au niveau du prix des énergies, le gaz de ville se situe au même niveau que les granulés de bois. Il n'y a donc pas d'intérêt économique à changer de chauffage d'autant que le chauffage central permet une bonne régulation des températures dans toutes les pièces de la maison.

La priorité est de réaliser une isolation complète et coordonnée de la maison (combles, murs, voire sol si possible). Cela va réduire durablement vos besoins en énergie. Il faut également porter une attention à la ventilation (car la maison va devenir plus étanche et il faut un système performant pour évacuer les polluants). Voir un exemple d'une "bonne" rénovation :
https://conseils-thermiques.org/contenu/renovation-maison.php

La question du chauffage vient ensuite. Le remplacement de votre vieille chaudière gaz par un nouveau modèle à condensation sera probablement la solution la plus économique et la plus durable (à défaut d'être écologique). Voir notre article à ce sujet :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-gaz-condensation.php

S'il n'y en a pas, des robinets thermostatiques devront être installés sur les radiateurs pour affiner les températures pièce par pièce (et ne pas chauffer les chambres inutilisées).

Si vous voulez un poêle pour son côté chaleureux, je vous orienterais vers un poêle à bois en complément de la chaudière. Système très fiable, très esthétique avec un coût de l'énergie très faible (environ 2 fois moins cher que le gaz ou les granulés). Les deux appareils seront assez complémentaires.

A bientôt

#136 - sylvie07 - 20 Avril 2021

Bonjour,
Deja felicitation pour ce site qui est riche d infos pour les gens en interrogation comme moi :),

j habite une maison a etage, la partie habitable étant en haut mais ouverte sur le bas par une large montée d escaliers,
actuellement je chauffe au gaz de ville, je suis dans cette demeure depuis 2 mois, les factures en électricité et gaz sont exorbitantes, environ 2200 euros G+E en prévisionnel sur les ex occupants,

je voudrais donc commencer par isoler ma maison qui date des années 70, murs et comble( comble deja laine de verre qui commence a dater),
je souhaiterais également changer de moyen de chauffage( la chaudière a 17 ans avec production d eau chaude),
Il ya en tout 9 radiateurs, dans les 3 chambres ils sont fermes, je ne chauffe pas, j envisagerais dans ce cas la de placer des radiateurs electriques pour pouvoir ponctuellement chauffer au besoin,

A l etage il y a donc deux chambres non chauffées, 1 cuisine, et un grand salon SAM de 46 m2,
en tout 104 m2 soit ou au pire 130 m2 si je compte la montée d escaliers, hauteur sous plafond 2,45,
l agencement fait qu un grand couloir droit mène aux différentes pièces, sdb, chambres wc.., ainsi qu a la montée d escalier, pour schématiser ca fait un grand T, la barre du haut c est la partie salon SAM ouverte sur le couloir qui dessert a droite et gauche cuisine chambres et au font vers l escalier a droite la sdb et le wc,
les chambres ont les portes fermées, cuisine porte ouverte, salon et sam pas de porte, le couloir étant dans la grande barre du T, lol,

bref, j aimerais placer le futur poêle contre le mur extérieur du salon, a la jointure des deux barres T, ainsi la chaleur serait aussi repartie vers le couloir la cuisine et cette descente d escalier,
je préférerais un poêle a convection naturelle que soufflant, je suis sensible aux bruits parasites,
Que pensez vous de mes intentions de vouloir installer un poêle a granules, cela suffira t il pour chauffer le volume, quelle puissance de chauffe dois je envisager, un poêle sans électricité j y pense aussi pas mal, moins de probleme et d intervention ,je précise que je supprimerais donc la chaudière au gaz, et la gaz tt court !
je suis plein sud quasiment toute la journée, la maison a les murs en béton de 30, aucune isolation pour l instant a ce niveau la,
Je vous remercie pour l attention que vous voudrez bien accorder a mes interrogations, et encore une fois longue vie a Conseils Thermiques!

Sylvie


Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.