Inertie thermique et déphasage

schema inertieL'inertie thermique et le déphasage requièrent une attention particulière dans la conception bioclimatique d'un bâtiment puisqu'ils influent directement sur les consommations de chauffage et le confort thermique en été comme en hiver.

L'inertie thermique

L'inertie thermique d'un corps est la capacité d'un matériau à emmagasiner de la chaleur (ou du froid) pour le restituer ensuite progressivement. Plus un matériau est lourd et compact, plus il a une inertie thermique importante. Ainsi, une maison à ossature bois, si l'on y intègre pas des matériaux lourds, aura une inertie thermique très faible, ce qui peut vite devenir inconfortable et peu économe en énergie.

Le déphasage

Le déphasage est la capacité à différer les variations de température. Il est donc lié à l'inertie thermique des matériaux mises en oeuvre et au type d'isolation (intérieur/extérieur et épaisseur d'isolant). Le déphasage peut ainsi être de quelques minutes en lissant les apports solaires (nuage/éclaircie) pour éviter les à-coups du chauffage. Mais il peut aller jusqu'à plusieurs heures, notamment en été où les murs vont emmagasiner le froid de la nuit pour le restituer tout au long de la journée et éviter que le bâtiment ne monte trop en température.

dephasage avec une forte inertie Exemple de déphasage en été avec une forte inertie

Sur cet exemple, on voit que les variations de la température extérieure sont lissées (inertie+isolation) et qu'en plus, les pics sont différés dans le temps (déphasage).

Comment avoir une bonne inertie et un bon déphasage

Des matériaux lourds

Plus les matériaux qui composent la structure de la maison, plus les murs pourront emmagasiner de la chaleur. Il faut pour cela s'intéresser principalement à leur densité, qui est le poids pour un volume donné (kg/m3). Dans une maison classique, les matériaux (parpaing ou brique dans les murs et béton pour le sol) sont suffisamment lourds pour avoir une inertie tout à fait satisfaisante. L'inertie dépend également de la capacité intrasèque des matériaux à garder de la chaleur, c'est la capacité thermique massique (ou capacité thermique spécifique), notée "c" et exprimée en J/kg/K. Il faut retenir que plus la capacité thermique massique est grande, plus le matériau aura de l'inertie. (Par exemple, la ouate de cellulose a une capacité thermique 3 fois plus grande que la laine de verre et permettra donc d'avoir une déphasage plus important).

mur inertie thermiqueDans une maison à ossature bois (ou acier), c'est très différent puisque il n'y a pas à proprement parler de "murs". Ce sont uniquement des montants (ou des poutrelles) avec du contre-plaqué. De ce fait, l'inertie de la maison est globalement faible. Pour contrer cela, il est recommandé de mettre en place une dalle béton ainsi que des murs d'inertie (par exemple un ou deux cloisons en briques crues). Des matériaux plus lourds peuvent également être utilisés dans les murs, notamment avec des isolants denses et avec une capacité thermique élevée (ouate de cellulose, laine de bois), ou encore des plaques de fermacell (plus lourdes que des plaques de placo classique).

Une isolation performante et idéalement par l'extérieur

La technique d'isolation la plus efficace pour garder toute l'inertie des murs et donc pour avoir un déphasage important (jusqu'à 12h) est l'isolation par l'extérieur. Il est en effet important que les murs, qui apportent l'inertie, soient dans le volume isolé. A l'inverse, l'isolation par l'intérieur ne permet pas de bénéficier de l'inertie des murs puisque ceux-ci sont côté extérieur et il y a aura donc un déphasage très faible (uniquement dû à la quantité d'isolation).

Par ailleurs, la quantité d'isolant est primordiale, d'une part pour réduire les déperditions thermiques et diminuer la consommation de chauffage. D'autre part, elle influera sur le lissage des variations de température et la durée du déphasage.

Obtenir le meileur prix pour ses travaux d'isolation

Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo artisan qualibatChoix du professionnel: Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur: l'artisan est-il disponible? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Conclusion

La mise en place d'une isolation par l'extérieur sur des murs en matériaux lourds est donc la solution la plus efficace pour avoir une bonne inertie et un déphasage intéressant (jusqu'à 12h). A l'inverse, l'isolation par l'intérieur est à éviter au maximum. Les maisons à ossatures légères ne possèdent pas une inertie importante mais différentes techniques (plancher béton, mur d'inertie...) permettent de palier à ce problème. Mais la problématique d'inertie et de déphasage dépend également du choix de l'isolant, de son épaisseur et de la qualité de sa pose.

Laisser un commentaire ou poser une question




#52 - Les Floflo4s - 12 Octobre 2021

Ok donc pour faire simple pour vous qu’elle est le meilleur compromis ?
Laine de bois et placo ou Fermacelle et laine de verre ? J’ai bien compris que le Fermacelle et laine de bois est le meilleur choix mais si sa coinse niveau budget il faudra que je choisie.
Pour le sol pour vous il est préférable de sacrifier un peu d’isolation au profil de l’inertie c’est bien cela ? Si j’ai bien compris l’inertie et plus ou moins obtenu avec la masse donc si je fais une chape plus cosécante elle aura plus d’inertie C’est bien cela ?
Pour la ventilation c’est une très bonne idée. Mais cela n’est possible qu’avec une VMC double flux non ?
Effectivement la clima est incertain surtout en Alsace ou la maison sera construite.

#51 - Popito - 08 Octobre 2021

Je parlais du déphasage et de l'inertie des plaques de plâtre qui sont très faibles. Par contre le déphasage de la laine de bois est correcte. Par ailleurs pour le liège en panneaux, il faut vérifier, mais certains lièges se mettent en sol avec un chape de répartition de 5cm environ. Par contre aucun autre panneau que le polyuréthanene ne fera R 2,3. Si c'est suivre la RT2012 ?!!... Celle-ci ne prend pas en compte des points essentiels de la thermique. Ce seront vos consommations qui compterons. Si c'est le cas et pour chez vous, je n'aurais aucun doute, faite de l'inertie, du déphasage, le climat est incertain, une maison bien isolée peut etre aussi invivable par temps de canicule. Pour la ventilation, j'ai depuis 6 ans inverser les ventilations, L'extraction au niveau des plinthes, et l'insuflation au point haut. Cela m'évite de polluer la maison, Radons, COV, poussières qui sinon se baladent et s'aérosolisent' dans l'atmosphère. L'air pollué doit être dirigée vers le sol, car c'est un fluide. Bon courage encore

#50 - Les Floflo's - 08 Octobre 2021

Je pense bien que le Fermacelle et la laine de bois et le meilleur compromis mais cela a un cout. C’est pour cela que j’ai essayé de mixer pour diminuer les coups. Quand vous dites le déphasage et l'inertie, l'écart est trop faible vous parlez de quoi exactement ?

Merci pour l’explication acoustique je ferais attention aux choix de mes portes.
Non justement nous faisons attention à utiliser des matériaux biosourcé malheureusement les normes et les aides ne sont pour le moment pas avec nous. Nous asseyons de faire au mieux avec nos moyen.
Pour vous expliquer la situation nous avons démarché une dizaine d’entreprise proposant de la MOB mais malheureusement très peux ont su être à notre écoute. J’ai été relativement dessus ! Pour citer certain exemple on ou a expliqué que la casquette en façade est purement esthétique. On ne nous a jamais rendu attentif au fait que les fenêtre au Nord sont à éviter. Un constructeur nous a même dit que l’on pouvait installer un le poêle à pellet dans un coin de la maison sans poser de problème. Enfin bref !!! Si je ne m’intéresse pas réellement à cela on possèderait une maison absolument pas réfléchie. C’est bien dommage qu’aujourd’hui encore on ne fasse pas attention au point technique et l’on porte plus de réflexion sur l’aspect esthétique. Nous avons choisi un constructeur qui propose des MOB plus ou moins a la carte à l’écoute de plusieurs de nos exigences mais malheureusement comme dit il y a des éléments que nous ne pouvions pas imposer comme la laine de verre dans l’ossature et les poutrelles ourdi poli pour le sol. Nous devons composer avec cela et nous avons choix de la prendre en HEHA nous permet en revanche de faire des choix qui sont plus en rapport avec notre vision de la maison. J’ai lu le pense pas loin de l’intégralité du site et cela ma bien aidée. Mais je suis toujours à la recherche de perfection avant de passer commande avant de me lancer.

Une chape de 11 CM (liège + béton ?)

#49 - Popito - 07 Octobre 2021

Si le Fermacell est bien mieux, mais à choisir entre le fermacell et laine de verre ou placo et laine de bois, il est encore mieux Fermacell+laine de bois, plus de problème de dégradation en cas de fuite. Concernant le déphasage et l'inertie, l'ecart est trop faible. Cloison en Fermacell ont un bon acoustique, ce sont souvent les portes qui sont en dessous. Ma mémoire me dit qu'une cloison en fermacell fait environ 40db, en placo 30db. Si on veut renforcer de quelques db, mettre de l'isolant laine de bois par exemple entre les montants. Ce sont souvent les portes qui flanchent, elles font environ 25db, mais les db ne s’additionnent pas. 2 portes ne font pas 25+25 mais environ 25+7ou 8. Pour le risque cela dépend des vérifications. Une chape sur du liège peur faire l'affaire. Le problème des plastiques, c'est qu'ils dégazent dans le temps, peut-être un futur scandale en perspective. Mais tout le monde s'en fout, c'est comme la tour greenfell avec 79 morts de fumées toxiques, tout le monde s'en fout pourvu que l'on mette du plastique partout!
Désolé voilà 35 années que je râle comme ça, mais je vois que ça bouge un peu... Alors renvoyez la balle à votre étude thermique, et dites leur que vous voulez un produit biosourcé pour la planète et pour vous, et selon les nouvelles orientations pour le climat, dont la RE 2020!!! Vous en serez ravis!

#48 - Les floflo's - 06 Octobre 2021

Bonjour, merci pour votre retour si rapide.
Effectivement j’ai compris que l’inertie et en parti du a la masse de l’élément. C’est pour cela que j’ai évoqué le panneau Fermacell (qui est plus dense) a la place du panneau de placo mais je n’arrivais pas à savoir si c’est effectivement une bonne solution. Pour vous Il est plus judicieux de choisir de la fibre de bois et du placo alors ?
Pour les murs de cloison (ou je n’ai pas besoin d’avoir d’isolation thermique mais plutôt phonique) est il judicieuse de choisir une autre solution constructive ? Si oui là qu’elle me conseillez-vous ? Sans tripler le prix de la cloison
Bien noté pour le brique merci pour cette idée.
Le sol existant est composé comme suit sur l’étude thermique :
Carrelage céramique Lam=1.3 cm=1 R=0.01
Chape Lam=1.4 cm=7 R=0.05
Knauf thane sol Lam=0.0216 cm=5 R=2.31
Béton Déclarée Lam=2.1 cm=4 R=0.02
Hourdi polystyrène Lam=0.0405 cm=16 R=3.95

Le fabricant de chaux « BOEHM » (ou je me fournit en chaux pour mon mur de clôture et mais future revêtement muraux intérieur) m’a effectivement parlé de la chape chaux chanvre mais pour obtenir le même R que préconise l’étude thermique il faut une grosse épaisseur. Qu’elle est le risque si je ne respecte pas ce R en vu de de l’étude thermique ? En réalité sur les faits ? Car vous quand vous utilisez ce type de chape vous la mettez en œuvre avec une grosse épaisseur je suppose ?
Merci :)

#47 - popito - 06 Octobre 2021

Bonjour les floflos, Pour faire du déphasage, les laines minérales ne sont pas conseillées. Pour améliorer le déphasage, donc l'anti-canicule, il faut à minima mettre une laine végétale qui ont des déphasages plus longs, particulièrement la laine de bois. L'idéal étant d'avoir des matériaux à inertie, comme le béton de chanvre(300kg/m3), mais la laine de bois est pas mal. Un matériau à inertie permet de stocker la chaleur, l'hiver.
Pour les 5m2 de brique, il vaudrait mieux choisir la BTC, brique de terre crue stabilisée. permet de stocker la chaleur, plus de 2 fois mieux. Pour le sol, c'est compliqué, vu l'épaisseur. Cela dépend du sol existant, combien fait il? Je privilégie les solutions bio-sourcées qui ne passeront pas sur le papier, mais qui seront bien meilleures dans la réalité. Le CEREMA organisme scientifique de l'état, a dit que l'amélioration était d'environ 70%,(taper, changement d'état béton de chanvre, CEREMA...) mais cela va au delà pour moi.Ce n'est pas encore intégré dans les moteurs de calcul!Régulation hygro-thermique, inertie, élément chaud(chanvre+chaux), déphasage,... Voilà 30 ans que je construis bio-sourcé, c'est impressionnant de qualité, été comme hiver. Cela me permet de faire du zéro chauffage, et zéro clim, alors que sur le papier, je ne passe pas bien! Bon courage aux floflos!

#46 - Les floflo's - 05 Octobre 2021

Bonjour,

Pour commencer je tien à vous féliciter et vous remercier pour ce site. Les explications sont super, tout comme les conseils. MERCI

J’ai cependant un questionnement.
Nous allons acquérir une MOB (110m2) de plein pied ou nous avons réfléchit à l’orientation et au positionnement des surface vitré comme vous le préconisais. Il y aura une casquette de protection dimensionné pour que les rayons du soleil ne soit pas trop pénétrante l’été. Elle sera chauffe par un pôle a pellet installer au centre de la pièce de vie. A l’arrière de ce poile il y aura un mur en brique de terre cuite d’environ 5m2. Comprenez par la que l’on souhaite avoir un impact écologique réduit par l’utilisation des matériaux lors de la construction mais également par la faible consommation en énergie.

Nous allons bientôt réaliser l’isolation.
Isolation déjà pressante dans l’ossature 14cm laine de verre (on n’avait pas le choix) avec R=4,4. Au quelle nous devons rajouter une isolation avec un R d’environ 2,3.
Elle est posée sur un VS avec des poutrelle ourdi polystyrène (on n’avait pas le choix) avec R= 3,95 recouvert de 2 cm de béton. Il nous reste environ 11 cm jusqu’au seuil de porte pour réaliser la l’isolation supplémentaire et la chape. Le R mini a respecté pour l’étude thermique est de 2,3.
L’isolation des combles sera en ouate de cellulose de 35.

Je souhaite accroitre le confort et me suis penché sur le déphasage. Pour vous qu'elle sont les solution les plus adapté (prix/confor)?

Solution pour les murs :
1) Placo et laine de bois
2) Fermacell et laine de verre
3) ?

Solution pour le sol :
1) Polyuréthane 5cm et chape 5cm
2) ?

Merci d’avance pour vos réponses.

#45 - Popito - 29 Septembre 2021

Bonjour 64 MOB, la meilleure inertie, sera la terre crue, puisque vous avez de l'argile sur votre terrain. Je crois 2,5 fois le béton. J'en fait des cloisons, ou des habillages en BTC, j'en fais des enduits... le top. Concernant l'isolation, avec le changement climatique, il faut du déphasage, seule la laine de bois en toiture mini 30cm,en apportera assez, pour les murs 20 cm sera encore insuffisant pour lutter contre la chaleur.Pour la dalle portée, moi je mets au dessus 20cm de béton de chanvre, mais tout cela dépend de la RT 2012. Bon courage

#44 - Laura (admin) - 23 Août 2021

Bonjour Thibault,

Effectivement nous ne conseillons pas le polyuréthane excepté en cas de manque de place ou pour l'isolation du plancher.
Pour les murs, si la laine de verre vous convient, vous pouvez choisir cet isolant.
Sachez que des isolants tels que la ouate de cellulose ou la fibre de bois permettent de bénéficier d'un meilleur confort d'été et sont plus écologique. Par contre il sont plus couteux.

Pour les combles oui, il est intéressant de choisir un isolant avec un meilleur déphasage (ouate ou fibre de bois par exemple). Il faudra mettre peut-être plus d'épaisseur pour arriver aux performances de la laine de verre.
Pour le sol, s'il est possible d'isoler légèrement plus cela peut être plus confortable.

A bientôt,



#43 - Thibault - 10 Août 2021

Bonjour,
J’ai un projet de construction de maison en Isère (38).
Le constructeur actuel nous propose l’isolation intérieure suivante:
- murs: polyuréthane 80mm + PAR 45 => Rtot: 4,80
- cloisons entre les pièces isolées: laine de verre 45mm
- cloisons entre pièces non isolées et pièces isolées (entre buanderie et séjour par exemple): laine de verre 100mm (R:3,15)
- sol: polyuréthane 80mm R:3,7
- comble: laine de verre 410mm R:9

Plusieurs questions:
Le polyuréthane est très controversé (inflammable / gaz toxique / mauvais déphasage)
Pour les combles, ne serait-ce pas mieux d’utiliser un autre isolant avec un meilleur déphasage? Mais étant tout autant efficace contre le froid?
Que pensez-vous de l’isolation générale proposée?
Merci d’avance pour vos réponses.

#42 - 64MOB - 03 Juillet 2021

Bonjour,
Merci pour votre très bon site, super bien renseigné qui nous a beaucoup aidé dans la conception de notre MOB. J aimerais avoir votre avis sur un problème particulier que nous rencontrons.
Notre projet:Maison Ossature Bois R+1 (142m2 + garage), dans le sud ouest de la France. Donc besoin de maintenir le confort de l'été.
Afin de compenser le manque d'inertie, initialement nous avions au contrat une dalle flottante mais isolée par le dessous. Malheureusement, l'étude des sols a trouvé de l'argile et nous déconseille la dalle flottante. Ainsi voici la réponse du constructeur:
1) Plus Value +12000€ pour un vide sanitaire (hourdi isolé)
2) PV +4800€ Dalle portée avec isolation par le dessus. Il ne souhaite pas isoler par le dessous pour une dalle portée

Cependant nous sommes convaincu du besoin d'inertie pour une mob. Ainsi, nous avons demandé d'étudier une troisième solution:
3) solution 2 + escalier et mur de refend (a cote de l'escalier) en béton. Le féraillage sera dans la dalle, sous l'isolation donc il y aura échange thermique avec le sol. Ce qui me semble positif (frais du sol) mais le constructeur nous informe que c'est un pont thermique en hiver. Le prix semble etre entre les deux (1-2)
Dans le sud de la France, il me semble que la chaleur estivale est plus un problème que le froid hivernal. De plus le sol, en hiver, conserve une température stable plus élevé que l'air (Température moyenne à 1m de profondeur: 13°) d'ou les puits canadiens. Pour info les fondations sont à 1.30-1.50m

Mes interrogations sont les suivantes:
A) Inertie: solution 1 ou 3?
B) En effet, l'échange thermique va-til compenser la moindre quantité de béton de la dalle porté vs le vide sanitaire ? Bref quelle est la meilleure solution?
Merci pour vos réponses et conseils! J'espère avoir été clair?

#41 - Laura (admin) - 08 Juin 2021

Bonjour cris 74,

Il vaut mieux, si vous pouvez, réaliser votre isolation plus tard et faire une isolation de la maison entière par l'extérieur.
L'inconvénient de cette méthode est que vous n'aurez plus l'aspect esthétique des pierres sur le bas. Par contre, elle présente un réel avantage sur le plan thermique.

Les déperditions de chaleur se font majoritairement par la toiture, donc c'est un bon point que celle-ci soit isolée.

A bientôt,

#40 - cris 74 - 26 Mai 2021

Bonjour,
Ma maison est en pleine rénovation. Elle est un peu particulière avec des murs en pierre de 90 cm en bas et des murs en brique à l'étage. Je ne peux pas payer d'isolation extérieure( toit et système de chauffage refaits à neuf, économies épuisées). Je doit refaire les lambris; je pensais isoler le haut avec de la laine de bois condensée et ne pas isoler le bas. pour info le toit sera totalement isolé à la laine de bois avec un R de 8. Qu'en pensez vous? Merci

#39 - Patrice05 - 24 Mars 2021

@Laura :

Merci pour le lien Ubakus.com, une petite merveille, si vous avez d'autres liens tels que celui-ci, je suis preneur car c'est très instructif.

#38 - bertrand - 24 Mars 2021

bonjour merci pour c'est information

#37 - Laura (admin) - 03 Février 2021

Bonjour Cé,

Nous affectionnons particulièrement le simulateur ubakus pour pouvoir évaluer entre autre le confort d'été dans un cas bien particulier.
Il est gratuit :
https://www.ubakus.com/fr/calculateur-valeur-u/

A vérifier, mais le confort d'été risque d'être minimum dans votre configuration. Si vous souhaitez l'améliorer, il vaut mieux partir sur des panneaux de laine de bois ou de ouate de cellulose.

A bientôt,

#36 - Cé - 03 Février 2021

Bonjour, pour une rénovation de toiture (avec amélioration confort thermique été (et hiver) je cherche à connaitre le déphasage thermique d'un isolant type laine de verre de 300mm (R de 7.5). Merci

#35 - Laura (admin) - 16 Juillet 2020

Bonjour neriq,

Après simulation sur https://www.ubakus.de, 20 cm paraissent suffisant pour disposer d'un bon confort d'été. Vous pouvez réaliser des simulations gratuitement avec votre configuration.
L'isolation de la toiture est aussi primordiale pour le confort d'été. Pour cela, il faut choisir des isolants garantissant un bon déphasage.

A bientôt,

#34 - neriq - 09 Juillet 2020

Nous prévoyons des murs de 20cm en périphérie de notre future maison en porotherm et nous aimerions savoir si pour l'inertie il était intéressant de faire un mur de 30cm d'épaisseur uniquement au Sud?
En restant sur de l'isolation intérieur et enduit extérieur.

#33 - Benjamin (Admin) - 17 Avril 2018

Bonjour panpan,
Comme toujours, c'est la pose qui est déterminante dans l'étanchéité à l'air et la vapeur d'eau, ainsi que les technologies utilisées en complément (enduit/bardage, pare-vapeur intérieur, etc...)

Les 2 techniques, parpaing et brique sont toujours d'actualité. La brique est de base légèrement plus isolante. Mais elle est aussi plus sujette à la dégradation lors de la pose. Le parpaing est plus solide (peu de dégradation à la pose), mais n'est pas du tout étanche à l'air seul, ce qui n'est pas un problème si les technologies en complément sont correctement mises en œuvre.

#32 - Xavier (admin) - 26 Février 2018

Bonjour Arno,

Nous venons de nous pencher assez longuement sur cette question du confort d'été en comparant le comportement de plusieurs isolants. Avec une isolation par l'extérieur sur des murs en brique, le confort d'été sera au rendez-vous peu importe l'isolant (car c'est l'inertie du matériau porteur qui est prépondérante sur celle apportée par l'isolant).

Pour le toit, la ouate de cellulose est probablement le meilleur isolant en terme de confort d'été / prix et le choix du professionnel semble judicieux. L'isolation des combles perdus est très bon marché (25€ HT le m²). Si vous préférez isoler les rampants pour gagner de la surface habitable (dont la valorisation future peut largement valoir le surcoût), il existe des panneaux de ouate de cellulose assez denses qui offriront un bon confort d'été pour un prix inférieur aux panneaux de bois.

Voici quelques lectures qui devraient vous intéresser :

https://conseils-thermiques.org/contenu/ouate-de-cellulose.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/polystyrene-expanse.php

Le site de Uparoi où vous pourrez calculer le confort d'été en fonction de vos parois devrait vous intéresser également.

A bientôt,

#31 - Arno - 22 Février 2018

Bonjour,

Tout d'abord merci pour cet article intéressant et explicit.

Nous projetons de faire construire une maison et nous voulons un bon confort thermique en été (bon déphasage) Nous sommes donc partie sur une isolation extérieure sur les murs et la toiture avec des panneaux fibre de bois. Nous avons rencontré un maître d'oeuvre qui nous a dissuadé sur l'utilisation de la fibre de bois en remplaçant par du polystyrène au niveau des mus pour des raisons de fiabilité dans le tps. Selon lui l'inertie sera assurée par le mur en brique est suffisante.Est ce exact selon vous? Il nous a aussi conseillé de travailler plutôt à comble perdu av du ouate de cellulose. Moi cela me dérange de perdre le volume des combles Est ce que la méthode d'isolation extérieur du toit av panneau fibre de bois est maîtrisée? Est ce que cela engendre un gros surcoût?

Merci de votre aide.

Cordialement,

Arno

#30 - panpan - 12 Février 2018

Bonjour
Tout d'abord un grand merci pour tous ces précieux conseils !
Je souhaiterais savoir si il y a vraiment un intérêt à construire avec de la brique à coller joints minces (R compris entre 1.10 et 1.30) comme souvent conseillé dans les études thermiques RT 2012 dans le cadre d'une ITI...
Ou le bon vieux parpaing monté au mortier avec 2cm d'isolant en plus d'ITI est t'il toujours dans le coup ???
En effet, pour en avoir discuté avec plusieurs maçons, ils m'assurent qu'une construction parpaing est meilleure, et notamment au niveau étanchéité à l'air, inertie...
Qu'en pensez vous ???
merci d'avance

#29 - Benjamin (Admin) - 26 Janvier 2018

Bonjour Sylvie,
Il faut savoir si la programmation de la pompe à chaleur intègre une sonde extérieure et si elle à une fonction d'anticipation.
Il serait par exemple possible de déplacer la sonde d'ambiance extérieure dans une zone plus ensoleillée (car généralement mise au Nord).
Il est également possible (en parallèle) de réduire les débits dans la pièce principale afin de ne chauffer que les pièces les plus défavorisées.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.