Poêle à bois ou à granulés ?

Choisir entre un poêle à bois très chaleureux et un poêle à granulés totalement automatique est parfois un dilemme difficile. Pourtant, les différences entre les deux appareils sont nombreuses. Conseils Thermiques dresse un comparatif en 10 critères pour vous aider à faire votre choix.



poele à bois ou à granulés ?

1. Confort d’utilisation

Critère décisif lors d’un achat, le poêle à granulés se révèle beaucoup plus pratique sur ce point. De nombreux propriétaires de poêle à bois décident d’ailleurs de changer leur appareil pour cette raison :

« Depuis 30 ans, ma maison est chauffée grâce à un poêle à bois dont je suis très content. Mais voilà, je ne rajeunis pas et la corvée de bois devient pesante. Je commence à penser sérieusement à passer aux poêles à pellets. »

Voici les points à considérer :

Rechargement : Un poêle à bois nécessite un rechargement très régulier, toutes les 45 minutes environ, c’est ce que certains appellent « la corvée de bûches ». A l’inverse le poêle à granulés dispose d’un réservoir qui lui offre une autonomie d’au moins 24 heures. Cela permet de s’absenter toute une journée sans avoir à se préoccuper d’entretenir la flamme.

poele à bois ou à granulés rechargement

L’inconvénient du sac de granulés reste son poids (15 kg le plus souvent) qu’il faut soulever jusqu’au réservoir.

Allumage : Un poêle à bois s’allume à la main ce qui nécessite d’être présent et de rester une dizaine de minutes devant son appareil. Une différence avec le poêle à granulés qui dispose d’une bougie d’allumage et ne nécessite aucune présence pour son démarrage.

poele à bois ou à granulés allumage

Programmation : Même s’il existe des poêles à bois programmables, cette fonction est essentiellement réservée aux poêles à granulés. Une manière très pratique d’anticiper les allumages. On peut ainsi se réveiller ou revenir du travail avec une maison déjà chaude. Il est même possible de commander son appareil à distance en cas d’imprévu grâce à une application wifi souvent proposée en option (+ 200€ généralement).

2. Fiabilité

Mais le bois n’a pas dit son dernier mot pour autant. Côté fiabilité, il reste une référence indétrônable.

Electronique : Sans électronique, le poêle à bois est logiquement très fiable. Le poêle à granulés en revanche présente de nombreux composants électroniques : carte de pilotage, bougie d’allumage (pièce d’usure), moteurs (soufflerie, extraction des fumées, vis sans fin), pressostat, sondes… Cela rend l’appareil plus sujet aux pannes ponctuelles. Heureusement, les pièces de rechange se trouvent facilement.

poele à bois ou à granulés

Garantie : Cela se traduit directement sur la garantie du produit qui est généralement de 5 ans pour le poêle à bois contre 2 ans pour le poêle à granulés. Les pratiques des installateurs vont aussi dans ce sens :

« Pour un poêle à granulés, je reste dans un rayon d’action de 45 minutes car il peut y avoir des réglages à faire rapidement. Pour le bois, les interventions sont très rares et je me déplace jusqu’à 2 heures autour du magasin. »

A noter qu’il existe des poêles à granulés sans électricité et sans électronique (mais qui ne s’allument pas tout seuls, on ne peut pas tout avoir !).

3. Chaleur

Ressenti à proximité du poêle : La chaleur dégagée par un poêle à bois sera beaucoup plus intense que celle d’un poêle à granulés. Les distances de sécurité constatées le plus souvent sont d’ailleurs de 200 cm pour le bois contre 100 cm pour le granulé.

Diffusion de la chaleur : Avec un poêle à bois, il n’est pas rare de constater des écarts de températures importants dans la maison (autour de 4 °C): il fait très chaud à proximité du poêle et plus froid lorsqu’on s’éloigne. On observe également des écarts avec un poêle à granulés mais comme celui-ci dispose d’une soufflerie, la chaleur est souvent mieux répartie (2 à 4°C d’écarts). Exemple dans une maison de plein pied avec une ventilation frontale :

poele à bois ou à granulés chaleur

Régulation : Il est souvent difficile de réguler la température avec un poêle à bois et on peut se retrouver avec des températures importantes dans le salon (24 à 26°C par exemple). Un poêle à pellets est quant à lui doté d’une sonde de température et ajuste la quantité de granulés brûlés pour rester autour de la consigne désirée (-1 à +1°C).

Rayonnement : La chaleur d’un poêle à bois sera généralement plus « enveloppante » que celle d’un poêle à granulés doté d’un ventilateur de convection. Cet effet est accentué par le fait que les poêles à bois sont souvent plus massifs et emmagasinent la chaleur dans des matériaux comme la fonte ou des parements en pierre.

poele à bois ou à granulés chaleur

Puissance de chauffe : Il faut être vigilant car en remplaçant un poêle à bois par un poêle à granulés de même puissance, il peut y avoir des surprises : « ça ne chauffe pas ! ». En effet, un poêle à bois peut chauffer au dessus de sa puissance nominale avec une bonne charge de bois mais un poêle à granulés est incapable de cette adaptation. Prudence donc.

4. Performances

Réglages : Un poêle à bois sera moins performant qu’un poêle à granulés car le réglage d’arrivée se fait manuellement. Ainsi, si on laisse un feu « mourir » en réduisant au maximum l’arrivée d’air, son rendement sera dégradé. L’humidité des bûches joue aussi un rôle crucial.

poele à bois ou à granulés performance

Sur un poêle à granulés, tout est géré automatiquement grâce à une sonde de flamme qui contrôle la qualité de la combustion. Celle-ci est donc toujours la plus optimale possible d’autant que le combustible est normé (taux d’humidité inférieur à 10%).

Label Flamme Verte : Cela se traduit au niveau du label Flamme verte qui a des exigences différentes selon les appareils. On observe notamment une différence de rendement de 12% :


Perf.RendementEmissions monoxyde carbone
(%/ mg/Nm3)
Emissions particules fines*
(mg/Nm3)
Emissions oxydes d'azote*
(mg/Nm3)
Bûches7 étoiles≥ 75 %≤ 0,12 / 1500≤ 40≤ 200
Granulés7 étoiles≥ 87 %≤ 0,024 / 300≤ 30≤ 200

*Valeurs exprimées à 13 % d’O2

Combustibles : Dans les deux cas, l’utilisation d’un combustible renouvelable, local et peu émetteur de CO2 confère une plus-value écologique aux chauffages.

5. Esthétisme

Difficile sur ce point pour les poêles à granulés de rivaliser avec les poêles à bois.

Flamme : Celle d’un poêle à bois est beaucoup plus chaleureuse, à la fois plus large et plus lente. Il fera donc un excellent chauffage d’agrément. Par opposition, la flamme d’un poêle à granulés est plus étirée même si les fabricants tentent de plus de plus de proposer des flammes « imitation bois » :

poele à bois ou à granulés design

Flamme poêle à bois / poêle à granulés / effet « imitation bois »

Design : On a longtemps reproché aux poêles à granulés leur aspect « d’armoire métallique ». On trouve aujourd’hui des appareils très travaillés et il n’y a plus vraiment de différences avec les poêles à bois, même si les façades avec plusieurs vitres sont rares.

6. Bruit

Sans électronique, les poêles à bois sortent également vainqueurs sur ce critère. Seuls les crépitements de la flamme sont audibles et ce n’est pas déplaisant, au contraire.

Pour les poêles à granulés, plusieurs éléments peuvent occasionner une gêne sonore :


ElémentRôleObservation
SoufflerieElle refroidit le poêle et diffuse la chaleurElle est souvent réglable de 1 à 5 mais pas toujours.
Les poêles à convection naturelle n’en ont pas.
Vis sans finElle tourne pour faire tomber
les granulés dans le creuset
Une rotation « en continu » est plus performante
qu’un fonctionnement par intermittence.
Chute des granulésChute depuis la goulotteUn creuset en fonte atténue mieux le bruit que l’acier.
Phase d’extinctionRefroidit le poêleLa durée est de 15 à 30 minutes.

Cela se traduit logiquement sur nos relevés de test où un poêle à bois ne dépasse pas les 35 dB (silence) alors qu’un poêle à granulés mal optimisé peut aller jusqu’à 50 dB (bruyant) :

poele à bois ou à granulés bruit

Poêle à bois / Poêle à granulés optimisé / Poêle à granulés standard

Les poêles à pellets ont néanmoins bien progressé et on trouve aujourd’hui des poêles à granulés silencieux et abordables. Consultez notre comparatif du bruit pour avoir plus d’informations.



7. Entretien

Ramonage : Les deux appareils sont soumis aux mêmes conditions de ramonage. Le plus souvent, deux ramonages obligatoires par an (selon le règlement sanitaire départemental local).

Entretien quotidien : Contrairement aux idées reçues, un poêle à granulés doit s’entretenir tous les jours (ou tous les deux jours). Il n’y a donc pas (ou peu) de différences dans la fréquence de l’entretien avec un poêle à bois. Toutefois, dans le cas du pellet, l’entretien est moins salissant (moins de cendres) et ne prend pas plus de 5 minutes. Ce point est donc souvent apprécié des utilisateurs de poêles à bois qui passent aux granulés.

poele à bois ou à granulés entretien

Entretien exceptionnel : Le poêle à granulés nécessite un entretien approfondi tous les ans et obligatoire pour garder les performances de l’appareil. Cela reste accessible aux bons bricoleurs mais le plus souvent, un professionnel s’en charge (comptez autour de 170€ TTC, ramonage inclus).

8. Installation

Installation classique (zone 1) : Les contraintes sont sensiblement les mêmes que l’on parle d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés. Un apport en air comburant et une évacuation des fumées sont nécessaires.

poele à bois ou à granulés installation

Les diamètres des tuyaux utilisés sont par contre différents car la température des fumées varie :


Température fuméeArrivée d’airFumisterie
Poêle à boisAutour de 300°CØ 100-150 mmØ 150 à 230 mm
Poêle à granulésAutour de 100°CØ 60-80 mmØ 80 à 100 mm

On peut donc passer plus facilement d’un poêle à bois à un poêle à granulés (il suffit de retuber le conduit existant au bon diamètre).

poele à bois ou à granulés ?Installation en ventouse (zones 2 et 3) : Seuls les poêles à granulés peuvent s’installer en ventouse sous réserve qu’ils soient étanches. Cela offre plus de souplesse car on peut plus facilement choisir à quel endroit sera placé l’appareil dans la maison. Mais attention, les règles de pose restent nombreuses. Consultez notre article dédié aux poêles à granulés « ventouse » pour en savoir plus.

9. Indépendance énergétique

C’est un fait indéniable, le poêle à bois offre une meilleure indépendance énergétique. D’une part, il ne dépend pas du réseau électrique.

poele à bois ou à granulés indépendance

Et d’autre part, le combustible n’est pas normé et n’oblige pas un achat en magasin. L’utilisateur est libre de faire son bois sans aucune dépendance.

10. Prix

Prix du combustible : Si l’on compare le prix au kWh brut, le bois bûche reste plus intéressant que les granulés : 4.5 centimes le kWh contre 9 centimes. Il peut même être gratuit lorsque l’on fait son bois. Dans les deux cas, le prix est très compétitif par rapport à l’électricité (18 cts le kWh).

poele à bois ou à granulés faire son bois

Toutefois, en pratique, les choses sont plus nuancées car il faut considérer qu’un poêle à granulés :

Prix de l’appareil posé : Il faut compter en moyenne 4 500€ TTC pour un poêle à bois posé et 5 300€ TTC pour un poêle à granulés. Mais comme les aides financières sont un peu plus favorables aux granulés, le prix revient quasiment au même et ce critère ne sera pas forcément discriminant.

Pour obtenir le prix le plus juste et étudier différentes solutions techniques, il faut dans tous les cas contacter plusieurs artisans.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Comparatif final : Poêle à bois ou à granulés ?



CritèrePoêle à boisPoêle à granulés
UtilisationRechargement toutes les 45 minutes
Allumage manuel
Rechargement toutes les 24 heures
Allumage automatique et programmé
FiabilitéUltra fiable, sans électronique
Garantie 5 ans
Plus sujet aux pannes
Garantie 2 ans
ChaleurIntense près du poêle
Gros écarts de température
Plus de rayonnement
Mieux diffusée
Régulation au degré près
Plus de convection
PerformancesDépend de l’utilisateur
Combustible aléatoire
Rendement de 80%
Gestion automatique
Combustible normé
Rendement de 92%
DesignFlamme inégalable : ample et lenteFlamme étirée et plus localisée
BruitToujours silencieuxDe silencieux à bruyant
EntretienQuotidien
Salissant
Quotidien, peu salissant
Entretien exceptionnel requis
InstallationPose classiquePose en ventouse possible
IndépendanceSans électricité
Possibilité de faire son bois
Dépendance électrique
Obligation d’acheter des sacs
Prix énergieGratuit à 4 cts le kWh
Chauffe moins souvent
7 cts le kWh
Usage plus intensif
Prix posé4 500€ TTC5 500€ TTC

Conclusion : Poêle à bois ou à granulés, comment choisir ?



Pour conclure, les poêles à bois et à granulés sont des appareils qui répondent à des exigences bien différentes.

Pour celui qui désire utiliser au maximum son chauffage par soucis économique et écologique, on recommandera plutôt le poêle à granulés. Il reste bien plus facile d’utilisation et plus performant.

Pour celui qui préfère un chauffage d’agrément pour des flambées occasionnelles le weekend par exemple ou qui souhaite une indépendance énergétique, on conseillera plutôt le poêle à bois. Il est plus fiable et plus chaleureux.

Pour aller plus loin, les articles concernant les poêles mixtes bois et granulés ainsi que les poêles à granulés sans électricité devraient vous intéresser. Des avis d'utilisateurs sur les poêles à bois et les poêles à granulés vous seront aussi utiles.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#27 - Xavier (admin) - 27 Juin 2022

Bonjour Treck,

Pour une utilisation intermittente, j'opterais plutôt pour un poêle à bois robuste qui sera toujours fonctionnel. (Pas de tracas sur la résidence secondaire.)

Pour la puissance, il ne faut pas forcément viser trop puissant. Si vous avez une mezzanine ouverte sur le salon, la chaleur devrait monter naturellement.

Bonne réflexion

#26 - Treck - 26 Juin 2022

Bonjour, dans le cas d'une maison secondaire (WE et vacances) dans une grande pièce avec mezzanine et espaces de vie à l'étage, que preconiseriez vous ? Je partirai sur un poêle bois assez puissant avec récupérateur de chaleur sur la gaine. Mais c'est vrai que le pellet permeyle démarrage a distance.

Merci pour les conseils.

#25 - julie - 29 Avril 2022

merci pour la réponse ... tout ça est à étudier pour avoir le meilleur selon les moyens

#24 - Xavier (admin) - 29 Avril 2022

Bonjour Phil et Julie,

Pour diminuer durablement sa facture d'énergie, il faut en premier creuser la piste de l'isolation du logement. En effet, en renforçant votre enveloppe, vous allez diminuez votre besoin en énergie. Cette part ne sera donc plus jamais consommée et donc plus jamais soumise à une quelconque inflation des prix de l'énergie. En plus, ces travaux sont "sans entretien" avec une durée de vie très longue (mini 25 ans).

Ensuite, vous pouvez envisager de réduire votre consommation par des éco-gestes. Il est par exemple assez facile de réduire sa consommation d'eau sans que cela impacte significativement le confort. Idem pour le chauffage si vous n'avez pas encore de programmation satisfaisante. Quelques idées :
https://conseils-thermiques.org/contenu/reduire_sa_facture_d_eau_sans_investissement.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/reduire_sa_facture_de_chauffage_sans_investissement.php

Concernant le chauffage, vous allez jouer sur le prix de l'énergie. Comme les granulés de bois sont plus compétitifs que le gaz, vous allez donc gagner sur le coût d'utilisation.

A 450€ la tonne en ce moment, vous devriez être autour de 10 cts le kWh pour les granulés contre plutôt 12.5 cts pour le gaz (en incluant le bouclier tarifaire qui ne sera pas éternel).

Pour tous les deux, il vaut mieux préférer un poêle à granulés capable de chauffer de façon automatique et donc plus longtemps. Si vous recherchez un optimum économique, il faut probablement viser des marques avec un prix attractif de type MCZ (gamme Easy), Cadel ou Freepoint. Avec les aides financières, le reste à charge devrait être acceptable. Voir cet article dédié :
https://conseils-thermiques.org/contenu/aide-poele-granule-et-poele-bois.php

En ce moment, la priorité est de trouver un article en stock (car les délais de production sont longs avec la difficulté à trouver des matières premières) et commander vos granulés en même temps pour être sûr de leur disponibilité.

A bientôt

#23 - julie - 28 Avril 2022

bonjour merci pour le retour, ce sera un usage quotidien dans tout le rez-de chaussée pour stopper l'usage des radiateur au gaz, je me pose les mêmes questions que "Phil" car je vais conserver le chauffage au gaz à l'étage, est ce que l'économie sera vraiment réelle ? je me doute que le retrour sur investissement se fera sur minimum 2ans

#22 - Phil - 28 Avril 2022

bonjour,

Je viens de recevoir ma facture de gaz correspondant à mon eau chaude et chauffage 52% d'augmentation. Je suis indécis à savoir pour diminuer cette facture a mettre un poele a granulés ou un poele à bois dans ma pieces principale salla a manger salon environs 50 M2 et garder mon chauffage au gaz pour les autres pièces - est que cela sera benéfique pour moi et cela diminuera ma facture de gaz

#21 - Xavier (admin) - 26 Avril 2022

Bonjour julie,

Je pense que l'usage que vous allez faire de votre appareil doit vous guider :

- Usage ponctuel type plaisir et chauffage d'appoint = plutôt poêle à bois. Pas de panne mais des contraintes d'utilisation supérieures.

- Usage quotidien type feu efficace = plutôt poêle à granulés. Un appareil automatique qui peut se programmer mais plus sensible aux pannes électroniques.

A bientôt

#20 - julie - 26 Avril 2022

bonjour je souhaite installer un poele dans ma cheminée pour chauffer une pièce d'environ 40 m2 mais j'hésite entre le bois et le granulé merci pour vos conseils

#19 - Xavier (admin) - 18 Mars 2022

Bonjour Laetitia,

Ces pièces ne sont en effet pas prises en charge par la garantie. Les fabricants annoncent une durée de vie autour de 5 ans mais cela peut être moins en pratique. Il faut éviter les chocs lorsque ces pierres sont chaudes (plus faciles avec les granulés qu'avec le bois bûche). Pour le prix, il faut vous renseigner auprès de votre revendeur mais vous pouvez compter autour de 150€ je pense.

A bientôt

#18 - Laetitia - 17 Mars 2022

Bonjour,
Je serais intéressée par un poêle à granulés mais je m'interroge quant aux plaques en vermiculite et à leur fragilité. Pouvez vous m'en dire plus concernant leur entretien, la fréquence à laquelle il faut les changer?
Merci beaucoup

#17 - PIERRE - 21 Février 2022

Super comparaison entre poele a bois et granules ; tres instructif

#16 - Xavier (admin) - 21 Février 2022

Bonjour,

@c vivier : Merci pour votre retour !

@Pascale : Heureux que vous ayez pu faire un choix éclairé :-)

A bientôt

#15 - c vivier - 18 Février 2022

le poêle a pellet est une belle alternative
dans le cadre du changement énergetique moi
je l'ai employé à la place du fameux feu mazout qui est le plus facile des chauffages que j'ai connus , mais le mazout coûte de plus en plus cher donc j'ai remplacé un poêle pellet.
le pellet exige des soin constants : un appro par jour et s'il tourne la nuit deux appros et bien sûr aspirer les cendres . .
sinon la chaleur diffusée n'est pas miraculeuse mais c'est la transition ...
j'ai aussi un poêle à bois , bien sûr il
faut le suivre mais ça chauffe trés fort .

#14 - Pascale - 11 Février 2022

J'ai lu le comparatif que vous m'avez conseillée avec intérêt. Je crois que mon choix est fait et que je vais opter pour le remplacement de mon poêle à bois par un poêle à granules, la balance étant largement en sa faveur dans mon cas. Finie la corvée de bois !
Merci à vous pour ce site très clair et pour le temps que vous consacrez à répondre aux demandes.
Pascale

#13 - Xavier (admin) - 25 Janvier 2022

Bonjour plex,

Oui, les poêles de cette marque sont très quali et très silencieux. Vous trouverez un test ici par exemple sur le modèle Livo :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-rika-livo.php

Ils ne sont en revanche pas à la portée de toutes les bourses.

A bientôt

#12 - plex - 25 Janvier 2022

Vous oubliez de parler de Rika qui est une bonne marque et avec des poeles a pellet sans ventilateur donc à convection.

#11 - Xavier (admin) - 19 Janvier 2022

Bonjour FL95,

Oui, tous les indicateurs montrent que ce sera possible et même souhaitable :

- L'énergie bois est faiblement carbonée (autour de 40 g de C02 par kWh) donc c'est une énergie qui limite le réchauffement climatique (fioul = 330 g de CO2 par kWh, gaz = 230 à 270g de CO2 par kWh).

- Les aides viennent d'augmenter pour les inserts. Le but est de remplacer les appareils datant d'avant 2002 qui était très polluant (mauvais rendement) par des appareils labellisés FV7 étoiles dont le rendement et la pollution sont normés.

A bientôt

#10 - FL95 - 19 Janvier 2022

Bonjour,
Votre dossier est très bien fait, mais j’ai juste une question ?
Dans les années à venir, aura-t-on toujours le droit d’utiliser les poêles à bois ?
Merci pour votre réponse.

#9 - Xavier (admin) - 29 Novembre 2021

Bonjour mima,

A ma connaissance, il n'y a pas de cycle de nettoyage automatique sur cet appareil ce qui fait que la durée de fonctionnement en granulés est limité et que le poêle se nettoie impérativement tous les jours.

C'est plus "un poêle à bûches avec un appoint granulés".

A bientôt

#8 - mima - 28 Novembre 2021

Bonsoir,
le concept poele hybride nous plait beaucoup

mais les avis negatifs nous font hesiter.. que penser vous de l'aduro H3 lux?

Le fabricant à t il resolu & ce modele les problemes renconter avec les modeles H2 et H1
- panne repeter des bougies d'alumage,
- basculement automatique pelet/buche
- bourrage vis
- nettoyage de la vitre..

merci pour votre aide

#7 - Xavier (admin) - 02 Août 2021

Bonjour Rizzo,

Effectivement, il y a une subtilité sur ce point.

En zone 3, les poêles à bois seront toujours interdits (pas de tirage).

En zone 2, le texte de référence (DTU 24.1) ne prévoit pas ce cas mais des fabricants de conduit ont développé des solutions sous avis technique. Poujoulat tient une liste des poêles compatibles avec sa solution EFFICIENCE par exemple :
https://www.poujoulat.fr/fr/article/les-services/compatibilite-efficience

C'est donc possible que votre cheministe vous propose une pose en zone 2 avec un conduit certifié par un fabricant et un poêle à bois étanche compatible. Il faut lui demander des précisions.

A bientôt

#6 - Rizzo - 01 Août 2021

Bonsoir, hesitant en
entre 1 poele a bois ou a granulés, j'ai lu votre article très bien expliqué.
J'ai toutefois un doute car vous précisez que seul un poele a granulé peut être installé en Zone 2 en sortie ventouse.
Je souhaite installer un poele etanche en zone 2 sur une maison neuve livrée dans 3 mois et il semble que je sois donc limité aux poêles à granulés. L'atrier que jai sollicité m'a lui proposé les 2 types de poele en zone 2 , d'où mes doutes et ma question.
Je vous remercie par avance
Cordialement

#5 - Xavier (admin) - 11 Mai 2021

Bonjour Evybyby,

La réponse sur le long terme serait d'isoler votre logement afin qu'il diminue durablement sa consommation d'énergie.

Pour le chauffage, les poêles à bois ou à granulés sont plus adaptés pour les espaces ouverts (difficile de les envisager pour un étage avec des chambres par exemple).

Un poêle à granulés poussera plus loin la chaleur grâce à sa soufflerie et nécessitera moins de maintenance. Mais il sera moins fiable.

Un poêle à bois chauffera plus autour de lui avec une moins bonne régulation de la température. C'est un chauffage très durable mais qui nécessite de la manutention. Le coût de l'énergie est faible (presque 2 fois moins cher que le granulés, lui-même deux fois moins cher que l'électricité).

A bientôt

#4 - Evybyby - 10 Mai 2021

concernant une maison ancienne pas isolé ou il fait tres froid sur un étage me conseillez-vous le poêle à bois où le poêle à granules.
En vous remerciant rapidement rapidement de votre réponse car je dois faire les travaux ce mois ci fini avant le 25 mai donc on commence a commander cette semaine merci a vous Evybyby
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.