Poêle à bois ou à granulés ?

Choisir entre un poêle à bois très chaleureux et un poêle à granulés totalement automatique est parfois un dilemme difficile. Pourtant, les différences entre les deux appareils sont nombreuses. Conseils Thermiques dresse un comparatif en 10 critères pour vous aider à faire votre choix.



poele à bois ou à granulés ?

1. Confort d’utilisation

Critère décisif lors d’un achat, le poêle à granulés se révèle beaucoup plus pratique sur ce point. De nombreux propriétaires de poêle à bois décident d’ailleurs de changer leur appareil pour cette raison :

« Depuis 30 ans, ma maison est chauffée grâce à un poêle à bois dont je suis très content. Mais voilà, je ne rajeunis pas et la corvée de bois devient pesante. Je commence à penser sérieusement à passer aux poêles à pellets. »

Voici les points à considérer :

Rechargement : Un poêle à bois nécessite un rechargement très régulier, toutes les 45 minutes environ, c’est ce que certains appellent « la corvée de bûches ». A l’inverse le poêle à granulés dispose d’un réservoir qui lui offre une autonomie d’au moins 24 heures. Cela permet de s’absenter toute une journée sans avoir à se préoccuper d’entretenir la flamme.

poele à bois ou à granulés rechargement

L’inconvénient du sac de granulés reste son poids (15 kg le plus souvent) qu’il faut soulever jusqu’au réservoir.

Allumage : Un poêle à bois s’allume à la main ce qui nécessite d’être présent et de rester une dizaine de minutes devant son appareil. Une différence avec le poêle à granulés qui dispose d’une bougie d’allumage et ne nécessite aucune présence pour son démarrage.

poele à bois ou à granulés allumage

Programmation : Même s’il existe des poêles à bois programmables, cette fonction est essentiellement réservée aux poêles à granulés. Une manière très pratique d’anticiper les allumages. On peut ainsi se réveiller ou revenir du travail avec une maison déjà chaude. Il est même possible de commander son appareil à distance en cas d’imprévu grâce à une application wifi souvent proposée en option (+ 200€ généralement).

2. Fiabilité

Mais le bois n’a pas dit son dernier mot pour autant. Côté fiabilité, il reste une référence indétrônable.

Electronique : Sans électronique, le poêle à bois est logiquement très fiable. Le poêle à granulés en revanche présente de nombreux composants électroniques : carte de pilotage, bougie d’allumage (pièce d’usure), moteurs (soufflerie, extraction des fumées, vis sans fin), pressostat, sondes… Cela rend l’appareil plus sujet aux pannes ponctuelles. Heureusement, les pièces de rechange se trouvent facilement.

poele à bois ou à granulés

Garantie : Cela se traduit directement sur la garantie du produit qui est généralement de 5 ans pour le poêle à bois contre 2 ans pour le poêle à granulés. Les pratiques des installateurs vont aussi dans ce sens :

« Pour un poêle à granulés, je reste dans un rayon d’action de 45 minutes car il peut y avoir des réglages à faire rapidement. Pour le bois, les interventions sont très rares et je me déplace jusqu’à 2 heures autour du magasin. »

A noter qu’il existe des poêles à granulés sans électricité et sans électronique (mais qui ne s’allument pas tout seuls, on ne peut pas tout avoir !).

3. Chaleur

Ressenti à proximité du poêle : La chaleur dégagée par un poêle à bois sera beaucoup plus intense que celle d’un poêle à granulés. Les distances de sécurité constatées le plus souvent sont d’ailleurs de 200 cm pour le bois contre 100 cm pour le granulé.

Diffusion de la chaleur : Avec un poêle à bois, il n’est pas rare de constater des écarts de températures importants dans la maison (autour de 4 °C): il fait très chaud à proximité du poêle et plus froid lorsqu’on s’éloigne. On observe également des écarts avec un poêle à granulés mais comme celui-ci dispose d’une soufflerie, la chaleur est souvent mieux répartie (2 à 4°C d’écarts). Exemple dans une maison de plein pied avec une ventilation frontale :

poele à bois ou à granulés chaleur

Régulation : Il est souvent difficile de réguler la température avec un poêle à bois et on peut se retrouver avec des températures importantes dans le salon (24 à 26°C par exemple). Un poêle à pellets est quant à lui doté d’une sonde de température et ajuste la quantité de granulés brûlés pour rester autour de la consigne désirée (-1 à +1°C).

Rayonnement : La chaleur d’un poêle à bois sera généralement plus « enveloppante » que celle d’un poêle à granulés doté d’un ventilateur de convection. Cet effet est accentué par le fait que les poêles à bois sont souvent plus massifs et emmagasinent la chaleur dans des matériaux comme la fonte ou des parements en pierre.

poele à bois ou à granulés chaleur

Puissance de chauffe : Il faut être vigilant car en remplaçant un poêle à bois par un poêle à granulés de même puissance, il peut y avoir des surprises : « ça ne chauffe pas ! ». En effet, un poêle à bois peut chauffer au dessus de sa puissance nominale avec une bonne charge de bois mais un poêle à granulés est incapable de cette adaptation. Prudence donc.

4. Performances

Réglages : Un poêle à bois sera moins performant qu’un poêle à granulés car le réglage d’arrivée se fait manuellement. Ainsi, si on laisse un feu « mourir » en réduisant au maximum l’arrivée d’air, son rendement sera dégradé. L’humidité des bûches joue aussi un rôle crucial.

poele à bois ou à granulés performance

Sur un poêle à granulés, tout est géré automatiquement grâce à une sonde de flamme qui contrôle la qualité de la combustion. Celle-ci est donc toujours la plus optimale possible d’autant que le combustible est normé (taux d’humidité inférieur à 10%).

Label Flamme Verte : Cela se traduit au niveau du label Flamme verte qui a des exigences différentes selon les appareils. On observe notamment une différence de rendement de 12% :


Perf.RendementEmissions monoxyde carbone
(%/ mg/Nm3)
Emissions particules fines*
(mg/Nm3)
Emissions oxydes d'azote*
(mg/Nm3)
Bûches7 étoiles≥ 75 %≤ 0,12 / 1500≤ 40≤ 200
Granulés7 étoiles≥ 87 %≤ 0,024 / 300≤ 30≤ 200

*Valeurs exprimées à 13 % d’O2

Combustibles : Dans les deux cas, l’utilisation d’un combustible renouvelable, local et peu émetteur de CO2 confère une plus-value écologique aux chauffages.

5. Esthétisme

Difficile sur ce point pour les poêles à granulés de rivaliser avec les poêles à bois.

Flamme : Celle d’un poêle à bois est beaucoup plus chaleureuse, à la fois plus large et plus lente. Il fera donc un excellent chauffage d’agrément. Par opposition, la flamme d’un poêle à granulés est plus étirée même si les fabricants tentent de plus de plus de proposer des flammes « imitation bois » :

poele à bois ou à granulés design

Flamme poêle à bois / poêle à granulés / effet « imitation bois »

Design : On a longtemps reproché aux poêles à granulés leur aspect « d’armoire métallique ». On trouve aujourd’hui des appareils très travaillés et il n’y a plus vraiment de différences avec les poêles à bois, même si les façades avec plusieurs vitres sont rares.

6. Bruit

Sans électronique, les poêles à bois sortent également vainqueurs sur ce critère. Seuls les crépitements de la flamme sont audibles et ce n’est pas déplaisant, au contraire.

Pour les poêles à granulés, plusieurs éléments peuvent occasionner une gêne sonore :


ElémentRôleObservation
SoufflerieElle refroidit le poêle et diffuse la chaleurElle est souvent réglable de 1 à 5 mais pas toujours.
Les poêles à convection naturelle n’en ont pas.
Vis sans finElle tourne pour faire tomber
les granulés dans le creuset
Une rotation « en continu » est plus performante
qu’un fonctionnement par intermittence.
Chute des granulésChute depuis la goulotteUn creuset en fonte atténue mieux le bruit que l’acier.
Phase d’extinctionRefroidit le poêleLa durée est de 15 à 30 minutes.

Cela se traduit logiquement sur nos relevés de test où un poêle à bois ne dépasse pas les 35 dB (silence) alors qu’un poêle à granulés mal optimisé peut aller jusqu’à 50 dB (bruyant) :

poele à bois ou à granulés bruit

Poêle à bois / Poêle à granulés optimisé / Poêle à granulés standard

Les poêles à pellets ont néanmoins bien progressé et on trouve aujourd’hui des poêles à granulés silencieux et abordables. Consultez notre comparatif du bruit pour avoir plus d’informations.

7. Entretien

Ramonage : Les deux appareils sont soumis aux mêmes conditions de ramonage. Le plus souvent, deux ramonages obligatoires par an (selon le règlement sanitaire départemental local).

Entretien quotidien : Contrairement aux idées reçues, un poêle à granulés doit s’entretenir tous les jours (ou tous les deux jours). Il n’y a donc pas (ou peu) de différences dans la fréquence de l’entretien avec un poêle à bois. Toutefois, dans le cas du pellet, l’entretien est moins salissant (moins de cendres) et ne prend pas plus de 5 minutes. Ce point est donc souvent apprécié des utilisateurs de poêles à bois qui passent aux granulés.

poele à bois ou à granulés entretien

Entretien exceptionnel : Le poêle à granulés nécessite un entretien approfondi tous les ans et obligatoire pour garder les performances de l’appareil. Cela reste accessible aux bons bricoleurs mais le plus souvent, un professionnel s’en charge (comptez autour de 170€ TTC, ramonage inclus).

8. Installation

Installation classique (zone 1) : Les contraintes sont sensiblement les mêmes que l’on parle d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés. Un apport en air comburant et une évacuation des fumées sont nécessaires.

poele à bois ou à granulés installation

Les diamètres des tuyaux utilisés sont par contre différents car la température des fumées varie :


Température fuméeArrivée d’airFumisterie
Poêle à boisAutour de 300°CØ 100-150 mmØ 150 à 230 mm
Poêle à granulésAutour de 100°CØ 60-80 mmØ 80 à 100 mm

On peut donc passer plus facilement d’un poêle à bois à un poêle à granulés (il suffit de retuber le conduit existant au bon diamètre).

poele à bois ou à granulés ?Installation en ventouse (zones 2 et 3) : Seuls les poêles à granulés peuvent s’installer en ventouse sous réserve qu’ils soient étanches. Cela offre plus de souplesse car on peut plus facilement choisir à quel endroit sera placé l’appareil dans la maison. Mais attention, les règles de pose restent nombreuses. Consultez notre article dédié aux poêles à granulés « ventouse » pour en savoir plus.

9. Indépendance énergétique

C’est un fait indéniable, le poêle à bois offre une meilleure indépendance énergétique. D’une part, il ne dépend pas du réseau électrique.

poele à bois ou à granulés indépendance

Et d’autre part, le combustible n’est pas normé et n’oblige pas un achat en magasin. L’utilisateur est libre de faire son bois sans aucune dépendance.

10. Prix

Prix du combustible : Si l’on compare le prix au kWh brut, le bois bûche reste plus intéressant que les granulés : 4 centimes le kWh contre 7 centimes. Il peut même être gratuit lorsque l’on fait son bois. Dans les deux cas, le prix est très compétitif par rapport à l’électricité (16 cts le kWh).

poele à bois ou à granulés faire son bois

Toutefois, en pratique, les choses sont plus nuancées car il faut considérer qu’un poêle à granulés :

Prix de l’appareil posé : Il faut compter en moyenne 4 500€ TTC pour un poêle à bois posé et 5 300€ TTC pour un poêle à granulés. Mais comme les aides financières sont un peu plus favorables aux granulés, le prix revient quasiment au même et ce critère ne sera pas forcément discriminant.

Pour obtenir le prix le plus juste et étudier différentes solutions techniques, il faut dans tous les cas contacter plusieurs artisans.

Comparatif final : Poêle à bois ou à granulés ?



CritèrePoêle à boisPoêle à granulés
UtilisationRechargement toutes les 45 minutes
Allumage manuel
Rechargement toutes les 24 heures
Allumage automatique et programmé
FiabilitéUltra fiable, sans électronique
Garantie 5 ans
Plus sujet aux pannes
Garantie 2 ans
ChaleurIntense près du poêle
Gros écarts de température
Plus de rayonnement
Mieux diffusée
Régulation au degré près
Plus de convection
PerformancesDépend de l’utilisateur
Combustible aléatoire
Rendement de 80%
Gestion automatique
Combustible normé
Rendement de 92%
DesignFlamme inégalable : ample et lenteFlamme étirée et plus localisée
BruitToujours silencieuxDe silencieux à bruyant
EntretienQuotidien
Salissant
Quotidien, peu salissant
Entretien exceptionnel requis
InstallationPose classiquePose en ventouse possible
IndépendanceSans électricité
Possibilité de faire son bois
Dépendance électrique
Obligation d’acheter des sacs
Prix énergieGratuit à 4 cts le kWh
Chauffe moins souvent
7 cts le kWh
Usage plus intensif
Prix posé4 500€ TTC5 500€ TTC

Conclusion : Poêle à bois ou à granulés, comment choisir ?



Pour conclure, les poêles à bois et à granulés sont des appareils qui répondent à des exigences bien différentes.

Pour celui qui désire utiliser au maximum son chauffage par soucis économique et écologique, on recommandera plutôt le poêle à granulés. Il reste bien plus facile d’utilisation et plus performant.

Pour celui qui préfère un chauffage d’agrément pour des flambées occasionnelles le weekend par exemple ou qui souhaite une indépendance énergétique, on conseillera plutôt le poêle à bois. Il est plus fiable et plus chaleureux.

Pour aller plus loin, les articles concernant les poêles mixtes bois et granulés ainsi que les poêles à granulés sans électricité devraient vous intéresser. Des avis d'utilisateurs sur les poêles à bois et les poêles à granulés vous seront aussi utiles.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.