Le plancher chauffant

Les planchers chauffants ont longtemps été décriés à juste titre et reviennent petit à petit à la mode. Il en existe de très nombreux types et nous allons tenter ici d'en faire une liste exhaustive, avec leurs avantages et inconvénients.

Historique

Le plancher chauffant est une technique assez ancienne puisqu'on en trouvait déjà il y a plus de trente ans. Cependant, à cette époque, les températures utilisées étaient celles des radiateurs, à savoir 50 à 65°C. A cette température, il se produit un phénomène de stratification de l'air avec notamment une température près de la surface du sol très élevée. Cela avait pour conséquence de faire gonfler les jambes et provoquait donc un inconfort certain. La technologie a donc été modifiée et elle revient aujourd'hui au premier plan en ayant gommé cet inconvénient (basse température).

L'architecture

Un sandwich

architecture d'un plancher chauffant

Un escargot en PER

plancher chauffant escargotLes tuyaux d'un plancher chauffant ne doivent jamais se chevaucher et pour cela, ils sont installés en escargot. Les tubes seront plus ou moins espacés selon la puissance voulue, ainsi, l'escargot sera plus compact dans une salle de bain. Le matériau des tubes est le PER (polyéthylène réticulé), il est plus souple et moins cher que le cuivre qui était utilisé auparavant. Il est également plus facile à mettre en place puisqu'il n'y a aucune soudure à faire. Prix des tubes PER, entre 0.3€ à 1.5€ le mètre linéraire :

Les plaques à plots (tubes à eau)

plaque à plots plancher chauffantLes plaques à plots permettent un placement très facile et très rapide des tubes. En effet, elles permettent de "coincer" les tubes sans matériel supplémentaire et les écarts sont directement intégrés avec les plots. Toutefois, les plaques à plots sont généralement peu isolantes ce qui en fait une solution très bon marché mais peu efficace thermiquement. Prix des dalles à plots, entre 10 à 20€ le m² :

Les plaques d'isolants rainurées (tubes à eau)

Pour pallier au défaut du caractère non isolant des plaques à plots, il existe des plaques d'isolants rainurées au préalable pour pouvoir passer les tubes de PER. Une installation qui se révèle assez simple donc et qui permet d'être plus efficace énergétiquement. Ces plaques peuvent être en fibre de bois, polyuréthane ou polystyrène. Le prix varie selon l'isolant choisit mais il faut compter entre 35 et 50 €/m² pour un kit complet avec les tubes PER.

Les plaques planes (tubes à eau)

 plaques planes et agrafeuse pour plancher chauffantLes plaques planes sont quadrillées pour permettre une installation la plus aisée possible (écart visible rapidement). Cependant, la mise en place des tubes se révèle tout de même plus complexe qu'avec les plaques à plots. De plus, les tubes sont ici maintenus avec des agrafes, enfoncées directement dans les plaques. Ces plaques en polyuréthane ont des caractéristiques thermiques sensiblement supérieures à celles des plaques à plots. Prix des dalles lisses en polystyrène, entre 5 à 15€/m² :

Les plaques planes (résistance électrique)

plancher chauffant electriquePour un plancher chauffant électrique, on utilise des plaques planes. Sur ces dernières, on vient ensuite poser un treillis sur lequel seront fixées les résistances à l'aide de rislan. Certaines résistances sont par ailleurs vendues directement attanchées à un treillis qu'il suffira alors de dérouler.

Les technologies de plancher chauffant

Basse température, une obligation

Qu'ils soient électriques ou à eau, les planchers chauffants doivent être alimentés en "basse température", c'est-à-dire de l'ordre de 30-25°C. Ceci est la condition sine qua none pour qu'il n'y ait pas de phénomène de jambes lourdes. À noter que des basses températures augmenteront l'efficacité d'une chaudière gaz à condensation (plus de condensation).

Le plancher chauffant électrique

plancher chauffant electriqueLe plancher chauffant électrique est une solution qui apporte plus de confort thermique que des convecteurs ou même des planchers rayonnants. Cependant, la régulation est plus difficile quoique plus aisée qu'un plancher chauffant à eau puisque les résistances peuvent être coupées instantanément. Il n'y a évidemment pas de possibilité de rafraîchissement.

Le plancher chauffant à eau

Le plancher chauffant à eau est aujourd'hui très utilisé. En effet, il permet d'avoir un meilleur confort thermique par rapport aux radiateurs ainsi qu'un encombrement quasiment nul. De plus, les régimes de températures d'eau qui sont (et doivent être) utilisés correspondent parfaitement aux capacités des pompes à chaleur (qui ont du mal à produire des températures élevées) ainsi que des chaudières basse température et à condensation.

plancher chauffant nourriceLe seul point noir est là encore la régulation. En effet, l'inertie de la chape flottante crée un déphasage important entre les apports qu'il peut y avoir dans la maison (notamment solaire) et la baisse effective de la température du sol. C'est pourquoi il n'est pas recommandé d'installer un plancher chauffant dans une maison très isolée et/ou très bien exposée avec de nombreux vitrages au sud. En effet, cela pourrait provoquer des surchauffes importantes au moindre rayon de soleil puisque les apports solaires s'additionneront de manière significative avec la chaleur produite par le plancher chauffant.

Côté alimentation, le plancher chauffant à eau est alimenté via une nourrice (photo ci-contre) ; chaque départ/retour correspond à une boucle.

Le plancher chauffant solaire

Il est possible d'alimenter un plancher chauffant grâce à des capteurs solaires. Une dalle plus importante pourra être mise en place pour avoir une inertie supérieure et donc compenser les périodes sans soleil. Une chaudière ou une pompe à chaleur pourra être mise en place comme appoint.

Le rafraîchissement

Certaines pompes à chaleur sont dites réversibles, c'est-à-dire qu'elles permettent de faire un rafraîchissement en été. Ce type de système est parfaitement compatible avec un plancher chauffant. Il ne faut cependant pas espérer un rafraîchissement très important. En effet, le sol doit rester à une température minimale, sinon il risque d'y avoir l'apparition de condensation. Il existe également de nombreux moyens pour éviter de climatiser.

Prix d'un plancher chauffant électrique

Il est possible de poser soi-même son plancher chauffant électrique à condition d'être très bon bricoleur. Pour vous donner une idée sur le prix que peut coûter une installation d'un plancher chauffant électrique (réalisée par un électricien) voici le devis réalisé lors d'une contruction de maison écologique en paille. Le coût s'élève à 2709€ TTC. Cette installation comprend l'équipement du rez de chaussée de 70 m² et un programmateur hebdomadaire multi-zone.

Si vous souhaitez faire appel à un professionel, il convient d'obtenir plusieurs chiffrages pour mettre les entreprises en concurrence et faire baisser les prix. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Conclusion

Le plancher chauffant est une solution qui convient à la majorité des systèmes de production de chaleur. Le confort thermique est aujourd'hui assuré par des températures basses. Le seul point noir est la régulation. Certains automates performants arrivent tout de même à limiter cet effet négatif en anticipant au mieux les variations d'apports solaires et de température.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.