Les chaudières au gaz naturel

Avec le développement du gaz de ville, le chauffage au gaz est à la mode et prend progressivement la place du chauffage fioul en rénovation. L'apparition des chaudières gaz à condensation en a fait un moyen de chauffage très efficace répondant aux exigences de la RT 2012 et particulièrement adapté aux planchers chauffants. À l'inverse, les chaudières classiques ou les convecteurs individuels deviennent de plus en plus obsolètes.


Les chaudières gaz classiques

schema principe chaudiere gaz classiqueOn parle ici des chaudières classiques par opposition aux chaudières à condensation. Le principe est extrêmement simple : on brûle du gaz et les fumées créées passent dans un échangeur où circule l'eau qui alimente ensuite le circuit de chauffage ou d'eau chaude.

Les chaudières classiques au gaz ont généralement un rendement avoisinant les 93% (sur PCI), qui dépend évidemment de la qualité de la chaudière (plus ou moins isolée par exemple), de sa pose ou encore de la régulation (qui pilote les températures de consigne et induit plus ou moins de cycles marche/arrêt).

Les chaudières basse température

chaudière gaz muraleLes chaudières basse température ne sont ni plus ni moins que des chaudières classiques. Elles ont souvent été présentées comme une révolution, mais la seule nouveauté, c'est de limiter la température de départ, généralement à 40°C, ce qui est suffisant pour un plancher chauffant ou des radiateurs basse température qui sont très grands. De ce fait, la chaudière va avoir un meilleur rendement qu'une chaudière fonctionnant avec une température classique, c'est-à-dire plutôt autour des 70 à 80°C.

Les chaudières gaz à condensation

Récupérer la chaleur des fumées

schema principe chaudiere gaz à condensation Les chaudières à condensation fonctionnent sur le même principe que les chaudières classiques. Cependant elles permettent de récupérer la chaleur latente contenue dans la vapeur d'eau des fumées. On obtient ainsi un rendement supérieur qui peut atteindre plus de 105% sur PCI. Cette technique s'avère un peu plus onéreuse à l'achat, mais l'investissement est très vite rentabilisé car on améliore sensiblement les performances. Les chaudières gaz à condensation sont aujourd'hui le standard en matière de chauffage au gaz.

condensation température fumée Mais pour fonctionner de manière optimum, le retour du chauffage doit être le plus froid possible pour mieux faire condenser la fumée et récupérer plus de chaleur. Une chaudière gaz à condensation sera ainsi beaucoup plus efficace sur un circuit de plancher chauffant où le retour du chauffage est d'environ 30°C, que sur un circuit de radiateurs classiques où le retour est plutôt autour de 50°C. Ceci étant dit, les radiateurs sont souvent surdimensionnés, il est donc tout à possible de diminuer un peu les températures de départ (et donc de retour), sans altérer le confort thermique. La chaudière tournera certes plus longtemps (ce qui n'est pas gênant), mais "condensera" plus et consommera ainsi moins d'énergie.

À noter : à l'inverse des chaudières à condensation au fioul, il n'y a pas besoin de traitement particulier des conduits car la combustion du gaz ne produit pas de dioxyde de souffre.

Prix d'une chaudière gaz à condensation (hors installation)

Il faut compter entre 2 000 et 3 000€ TTC pour une chaudière gaz 25 kW sans ballon d’eau chaude intégré (ballon d’appoint de 40L) et entre 3 000€ et 4 000€ TTC avec ballon d'eau chaude intégré (120 L environ) :

Prix d'une chaudière gaz à condensation installée par un professionnel

Ces devis concernent une rénovation avec un système de plomberie fonctionnel, mais avec un changement de toute la fumisterie. La chaudière gaz à condensation n’intègre pas de ballon d’eau chaude. Pour ce type d'installation, chaque projet est unique mais en remplacement d'une chaudière existante, on peut tabler sur un budget d'environ 6 000€ TTC (hors aides financières). On remarque que le prix "catalogue" des chaudières est le même partout, c'est sur l'installation (raccordement, main d'œuvre...) que les prix varient.

ModèlesPrestations (Prix HT)Total HT
Devis 1 (Installateur A)Bosch Condens 4500WT 25 kWChaudière : 3 367€ Pose : 3 154€6 521€
Devis 2 (Installateur B)De Dietrich Vivadens 25 kWChaudière : 3 220€ Pose : 2 290€5 510€
Devis 3 (Installateur B)De Dietrich Inovens 25 kWChaudière : 4 306€ Pose : 2 290€6 596€
Devis 4 (Installateur C)De Dietrich Vivadens 25 kWChaudière : 3 220€Pose : 1 000€4 220€

Pour le même travail (devis 2 et 4), l'artisan C revient à environ 1 300€ HT de moins que l'artisan B. Cependant, l'artisan C a passé à peine 5 minutes à étudier le projet au domicile du client, alors que l'artisan B est resté plus de 45 minutes. L'artisan B a également été plus réactif dans l'élaboration des devis et pour répondre aux questions du client alors qu'il a fallu relancer plusieurs fois l'artisan C. De plus, la remise exceptionnelle de 600€ HT du devis 4 questionne. Par conséquent, même si la différence de prix est importante, le choix final se portera sur l'artisan B qui semble plus digne de confiance.

Vous l'aurez compris à la lecture des devis ci-dessus, pour tirer les prix vers le bas, il convient d'obtenir plusieurs chiffrages pour mettre les entreprises en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Chaudière

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatLe recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Portez attention à la réactivité et à la disponibilité de votre interlocuteur et enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Les convecteurs gaz individuels

convecteur gazLes convecteurs gaz (aussi appelé radiateurs au gaz) sont des éléments de chauffage individuels. C'est-à-dire que chacun d'entre eux à une alimentation en gaz et une sortie de fumée. Cette solution était le plus souvent utilisée en complément d'une cheminée (pour les pièces les plus grandes ou les plus éloignées) et avec une alimentation en propane. Les convecteurs gaz deviennent obsolètes pour de nombreuses raisons comme les risques d'intoxication au monoxyde de carbone, la présence (sur les vieux modèles) d'une veilleuse gaz (qui consomme donc en permanence, même radiateur éteint), le manque de confort thermique (courant d'air généré) ou encore l'absence de régulation.

Si les convecteurs gaz assurent un rôle de chauffage principal, mieux vaut s'orienter vers un changement complet, avec par exemple l'installation d'un poêle à granulés, d'une chaudière gaz (et donc d'un chauffage central) ou encore un remplacement avec des radiants électriques.

S'ils ne servent qu'en appoint, le changement par des radiants électriques, permet de s'affranchir des contraintes du gaz pour un meilleur confort thermique (attention de bien ajuster votre abonnement électrique selon la puissance installée) et cela pour un investissement réduit.

Ventouse ou conduits de fumée classique?

Le système de ventouse

exemple de sortie ventouseLes ventouses sont deux tubes concentriques, le plus souvent horizontaux, d'arrivée d'air et de sortie des fumées. Grâce à cela, la chaudière est "indépendante" et ne nécessite pas que la pièce dans laquelle elle est installée, soit particulièrement ventilée. Cela rend par exemple possible l'installation d'une chaudière gaz (à condensation) à l'intérieur d'une maison RT 2012 en préservant l'étanchéité du bâtiment et donc sans nécessité d'un conduit de cheminée, onéreux et modifiant parfois la conception entière du bâtiment. En rénovation, la ventouse est posée lorsqu'il n'y a pas de tubage dans le conduit de cheminée et que celui coûte trop cher (maison à étage par exemple).

Toutefois, l'installation d'un conduit en ventouse n'est pas toujours possible, notamment dans les sous-sol ou les caves urbaines, où la sortie sur la route est à proscrire (risques de dégradation importants). Enfin, il faut toujours respecter une distance minimale de sortie que ce soit avec les obstacles (qui causeraient des perturbations dans l'alimentation en air) ou les fenêtres (risques de rentrées des fumées à l'intérieur des bâtiments).

Les conduits de fumées classiques

tubage conduit de fuméesLes conduits de fumées classiques peuvent continuer à être utilisés, dans le neuf ou rénovation, y compris si l'on pose une chaudière gaz à condensation. Toutefois, les conduits doivent être tubés, c'est-à-dire que l'on va y insérer un tube isolé. Cela permet d'éviter la condensation excessive qui aurait lieu sans cela et notamment dans le cas des chaudières à condensation ou basse température.

PCI, PCS et rendement des chaudières

Le rendement d'une chaudière se calcule comme cela : rendement = Energie produite / Energie consommée

Une chaudière avec un rendement de 90% va par exemple consommée 10 kWh (de gaz, de fioul ou de tout ce que l'on veut) pour restituer 9 kWh de chauffage.

Dans le cas des combustibles utilisés dans les chaudières, l'énergie consommée dépend du PCI et du PCS.

Dans le calcul du rendement, on doit utilisé le PCS, en effet, c'est la quantité maximum d'énergie que l'on peut récupérer. Mais avant l'apparition des chaudières à condensation, on considérait la chaleur latente comme non récupérable. On a alors pris l'habitude de calculer les rendements en PCI. C'est pourquoi aujourd'hui, certains constructeurs annoncent des rendements supérieurs à 100%. Cela signifie simplement que c'est une chaudière à condensation et que le calcul du rendement a été fait avec le PCI au lieu du PCS.

Ce n'est pas très grave en soi. Il faut par contre garder à l'esprit que ce que l'on paye en achetant le fioul ou du gaz, c'est le PCS. En payant 1 kWh de fioul, on ne pourra jamais obtenir 1,1 kWh de chaleur à la sortie d'une chaudière, comme pourrait le faire croire un rendement (sur PCI donc) de 110%, même si c'est une chaudière à condensation parfaite.

L'efficacité énergétique saisonnière (ETAS)

Pour pouvoir mieux comparer les performances des chaudières, ces dernières doivent désormais afficher leur efficacité énergétique saisonnière (ETAS). Ce n'est ni plus ni moins qu'un rendement sur toutes les saisons, en intégrant donc les variations de la température extérieure.

L'efficacité énergétique saisonnière est dorénavant prise en compte dans l'obtention d'aides financières pour l'installation des chaudières.

Diagrammes d'Ostwald

Pour calculer le rendement des chaudières mais surtout la quantité des polluants rejetés, on utilise les diagrammes d'Ostwald. Ils permettent de déterminer en fonction de l'excès ou du manque d'air, les quantités rejetées de CO2, de CO ou de SO2, etc.
Diagramme d'Ostwald du gaz de Lacq

Avantages du chauffage gaz

Inconvénients du chauffage gaz

Conclusion

Les chaudières gaz constituent une très bonne solution de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire, que ce soit en rénovation en remplacement du fioul, ou dans le neuf, où elles sont en concurrence avec les chaudières à granulés et les poêles. Dans l'idéal, optez pour une chaudière gaz à condensation, bien plus performante.

Laisser un commentaire ou poser une question




#117 - Le - 23 Mai 2019

Pour un logement de 60 m2 je choisis de mettre une chaudière à condensation gaz Vu le petit logement, dans le fonctionnement de ce chauffage La chaudière aura -t-elle souvent des marches-arrêt
Un chauffagiste me conseillait du chauffage électrique Quelle réponse me donnez-vous Merci

#116 - Benjamin (Admin) - 03 Avril 2019

Bonjour Marco,
Cela n'est que partiellement correct.
Les chaudières à condensation ont un rendement énergétique maximal lorsque le retour du chauffage est le plus froid possible.
C'est notamment le cas pour les systèmes avec des radiateurs "basse température" dont le départ va être à 35-40°C au lieu des 60-70°C sur des radiateurs classiques. Ces radiateurs "basse température" sont en réalité simplement des radiateurs surdimensionnés.

Toutefois, il est tout à fait possible de garder ses anciens radiateurs en fontes quitte à laisser quelques pourcents de rendements. Cela n'est en effet pas rentable de les remplacer. Il conviendra cependant de pouvoir y installer des vannes thermostatiques afin d'optimiser la régulation et d'éviter les surchauffes dans les pièces les plus exposées par exemple.

#115 - Arthur (Admin) - 15 Mars 2019

Bonjour Gwen,

Pour faire des économies d'énergie agissez sur la chaudière et sur les radiateurs.

Sur la chaudière: réglez une température réduite aux moments où vous n'êtes pas présent et la nuit (par exemple 17°C)

Sur les radiateurs: réglez les robinets thermostatiques en fonction de la température désirée par pièces.

Retrouvez tous nos conseils dans l article: https://conseils-thermiques.org/contenu/regulation_chauffage.php

À bientôt,

#114 - Marco - 14 Mars 2019

bonjour , l'installation d'une chaudière à condensation nécessite à ce que les radiateurs ne soient pas ancien type
fonte pouvez vous m'éclairer sur cette spécificité ?

#113 - Gwen - 11 Décembre 2018

Bonjour,
Mon appartement est chauffé avec une chaudière à gaz. J’aimerais savoir de quelle manière la consommation est plus faible, en contrôlant les radiateurs ou la chaudière ?
La consommation de la chaudière diminue-t-elle si les radiateurs sont faiblement ouverts? Ou reste-elle identique?
Merci par avance de l’information
Cordialement
G.

#112 - Benjamin (Admin) - 30 Mai 2018

Bonjour Niaina,
A première vue, le projet paraît cohérent. Le remplacement du ballon d'eau chaude électrique par un ballon intégré est plutôt une bonne solution également (gaz plus de 50% moins cher que l'électricité).
Concernant le prix, il faut voir ce que la prestation comprend... Le calorifugeage des réseaux ? La pose d'une régulation intelligente (connectée)?
Pour la partie radiateur idem, cela inclue-t-il la pose des tuyaux (a pririo non?), la pose des thermostatiques (et de quel type)? Mais 600€ par radiateur est un prix dans la fourchette haute (pour des radiateurs aciers classiques).

#111 - Niaina - 09 Mai 2018

Bonjour
Nous sommes en plein agrandissement de notre maison en pisé. Nous sommes actuellement chauffé tout à l'électricité pour 120 m2. Nous sommes un foyer de 5 personnes dont 3 enfants Nous allons passé à 230m2. Suite à vos bons conseils et aux idées de mon mari, nous allons installer en chauffage principal une chaudière gaz et un poêle à bois semi masse en secondaire. Ce soir, un artisan chauffagiste plombier est passé et nous propose de nous installer une chaudière à condensation VIESSMANN de 26kw avec ballon d'eau chaude intégrée de 130 L . Grosso modo il nous annonce 6500 euros pose comprise pour les raccordements tuyaux..mon mari a tiré tous les tuyaux.. (4500 euros pour la chaudière ) et sans les chauffages ! Il compte environ 600 euros pour chaque chauffage sachant qu'il y en aura minimum 8. L'artisan avait l'air de bien faire son travail et de s'y connaître. Que pensez vous de cette marque? Est il vraiment rentable de penser sur ce type de chaudière avec ballon d'eau chaude plutôt que de garder le ballon electrique ?
Merci de votre aide,

Bien cordialement

#110 - Benjamin (Admin) - 15 Novembre 2017

Bonjour aprost,
La priorité (le plus rentable) serait d'isolée, en particulier les combles.
Concernant les 2 solutions, la première semble la plus cohérente avec un coût de granulés plus faible que le gaz et un investissement bien moins élevé.

#109 - Benjamin (Admin) - 15 Novembre 2017

Bonjour Jean libercourt,
Pour que cela soit réellement intéressant, il faut pouvoir le programmer afin de ne chauffer que lorsqu'il y a besoin et s'affranchir ainsi des contraintes d'allumage d'un insert classique.

#108 - aprost - 08 Octobre 2017

bonjour,
j'ai actuellement une maison de 120 m2 très mal isolé qui est tout électrique avec grosses factures edf.

j'hésite sur ces solutions :
1/ poêle à granulé piazetti à 11, 5 kw (prix 7000 eur posé) + radiateurs électriques existants
2/ changement total pour tout au gaz
prix chaudière fisquet 25 kw + 15 radiateurs +raccordement gaz de ville : 17 000 eur

Merci pour votre aide.
Cordialement

#107 - Jean libercourt - 08 Octobre 2017

Bonjour,
Je suis sur le point d'installer un insert au gaz de ville GODIN.
Plain pied, 110 m2
Qu'en pensez vous.

#106 - Benjamin (Admin) - 11 Juillet 2017

Bonjour Caroline,
Il y a relativement peu de retours sur les chaudière à granulés Easypell.

Toutefois, le fait que la marque soit une sous-marque de Okofen (référence absolue des chaudières bois et pellets) et qu'un seul modèle soit proposé (= optimisation des coûts conception/production/SAV) semble indiqué qu'il n'y a pas ... de contre-indication à choisir cette solution.

#105 - Kris - 16 Juin 2017

Bonsoir Benjamin,
Merci pour vos conseils concernant les chaudières Viessman.
J'ai donc en effet commandé le modèle Vitodens.
Excellente continuation

#104 - Serge - 08 Juin 2017

Merci pour vos explications. Grace à vous, j'ai pu remettre de l'eau dans ma chaudière.
Ce n'était pas évident: La toute petite manette se trouvait tout au fond, sur un tuyau raccordé à l'arrivée principale de l'eau.
Encore merci à vous.

#103 - Caroline - 07 Juin 2017

Bonjour,

propriétaires depuis 1 ans,nous envisageons de changer notre chaudière fioul de 25 ans contre une chaudière à granulés Easypell. Nous sommes intéressés par cette chaudière car notre consommation énergétique est déjà assez faible à la base et les chaudières bois plus haut de gamme ne seront jamais amorties.
Avez vous des retours sur ces chaudières présentées comme "low cost" ? Nous accepterions de mettre les mains dans le cambouis pour maitriser l'investissement, mais nous n'y connaissons pas grand chose.

Merci par avance.

#102 - Benjamin (Admin) - 06 Juin 2017

Bonjour,
@Kris : Viessman est une marque très connue avec de bon modèle. la Vitodens est très à la mode. Même si vous pouvez lire par ci par là qu'il y a des problèmes c'est dû justement au grand nombre vendu et bien souvent à une mauvaise pose de l'installateur. Pour la marque ACV je suis beaucoup plus réservé, a priri le SAV est loin d'être efficace notamment dans la gestion des pièces détachées. Donc à prix équivalent, je n'hésiterai pas longtemps...

@Serge : Pour augmenter la pression l'installation, il faut rajouter de l'eau.
Pour cela, généralement (mais la notice n'est pas très clair) il faut se mettre en mode chauffage seul et ouvrir l'arrivée d'eau (peut-être déjà ouverte s'il y a la production d'eau chaude) jusqu'à ce que le manomètre arrive à 1 bar.

#101 - Serge - 05 Juin 2017

Bonjour,
J'ai emménagé depuis peu dans une nouvelle maison. Celle-ci est équipée d'une chaudière à condensation BOSCH. C'est la WBC 25C RNTH.
La pression est de 0.7 bar et d'après la notice, elle devrait être entre 1 et 1.5 bar.
Sachant que rien n'est écrit sur la notice, pouvez vous me dire comment je dois faire pour ajouter de l'eau? (quelles vannes ou boutons dois-je tourner ou appuyer)
D'avance merci pour votre concours.

#100 - Kris - 04 Juin 2017

Bonjour,
Je vais installer une chaudière à gaz à condensation et mon installateur me propose pour le même prix un modèle Vitodens 222-W de chez Viessmann et un modèle Prestige 24 Excellence de chez ACV. Mon installateur me "pousse" vers le modèle de chez ACV mais je n'avais jamais entend parler de cette marque avant. Pouvez-vous me conseiller SVP ?
Grand Merci à vous !

#99 - Benjamin (Admin) - 14 Avril 2017

Bonjour 4PP,
La Chappée est pour moi relativement intéressante (la moins chère des 3?).
Elle n'est pas surdimensionnée (=100 W/m² en sachant que la maison est ou va être isolée et qu'il y a un appoint) + un ballon d'eau chaude de 40L pour un bon confort quotidien (et un débit suffisant pour assurer un bon turnover de douches lorsqu'il y a du monde).


L'hydromotrix pourquoi pas, elle a une mini-accumulation pour avoir de l'eau chaude directement + ensuite un fonctionnement en instantanée.

L'hydroconfort est surdimensionnée.

Les 2 marques proposées sont de très bonnes marques.

#98 - 4PP - 11 Avril 2017

Et zut j'en ai oubliée un et je ne sais pas éditer!!

Ça doit lire--------

"Chappée condensation Platinum Duo horizontale - ballon 40L - 3.24kw"

OU

"Chaudière murale gaz Frisquet Hydroconfort condensation ECS 80L à accumulation
visio 14-20kW complète".

OU

Frisquet Hydromotrix Visio



Mes excuses:-/

#97 - 4PP - 11 Avril 2017

Bonsoir, comme indiqué ailleurs sur ce site je suis en plein dans mon projet rénovation.

C'est une maison de 140m2 de 1977, habité a plein temps à deux avec des divers aller et venus des enfants/amis etc (je suis étranger donc des visiteurs plusieurs fois par an pour un WE voir plus, mais rarement en hiver!)

J'ai vais changer les fenêtres/porte d'entrée et améliorer l'isolation.

Pour remplacer le chaudière Gaz de ville (20ans) en compliment d'une poêle buche ou pellets on me propose

"Chappée condensation Platinum Duo horizontale - ballon 40L - 3.24kw"
OU
"Chaudière murale gaz Frisquet Hydroconfort condensation ECS 80L à accumulation
visio 14-20kW complète".

Ce n'est pas exactement les mêmes machines, ni le même prix!

Je me demande même s'ils ne sont pas surdimensionner?

Si vous avez des retours sur ces appareils? ou d'autres suggestions/avis

Merci d'avance.

Bien cordialement,
4PP

#96 - Xavier (admin) - 11 Janvier 2017

Bonjour Fred,

En faisant la simulation directement sur la plateforme Netatmo, il semble bien que votre chaudière n'est pas compatible :
https://check.netatmo.com/wizard/no/boiler/de_dietrich/DTGE120FFDiematic/

Dommage, car ce thermostat est vraiment bien (notre test devrait sortir la semaine prochaine). Vous pouvez également vos diriger vers le Salus IT500 qui propose de belles prestations pour un faible prix. Par contre, il n'y a pas d'anticipation de la remontée en température (contrairement au Netatmo) :
http://conseils-thermiques.org/contenu/test-thermostat-connecte-salus-it-500.php
https://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B00FKRS514/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&condition=new&linkCode=sl2&tag=conseithermi-21&linkId=9180711dea3b0d0cbdbe2253992cab9f

Le WarmUp 4ie Wifi est très bien également (avec anticipation de la chauffe) et est accessible en ce moment chez Amazon (135€ environ) :
http://conseils-thermiques.org/contenu/test-thermostat-connecte-warmup-4ie-wifi.php
https://www.amazon.fr/Warmup-contr%C3%B4leur-WiFi-Noir-Onyx/dp/B01HR49886/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&qid=1481106400&sr=8-1&keywords=warmup+4ie+wifi&linkCode=sl1&tag=conseithermi-21&linkId=9d4d35eb9ac3d1e13ebe1744b29ae1b6

Par contre, il n'y a pas de liste de compatibilité pour ces 2 produits, il faut donc envoyer un mail au service technique pour vous assurer que ce sera bon. (Au pire, vous pourrez bénéficier d'un retour gratuit chez Amazon). Voici le lien pour Salus :
http://www.saluscontrols.fr/technical-support/

WarmUp a un tchat en ligne :
http://www.warmupfrance.fr/votre-projet/

Bonne lecture et bon courage dans votre choix. Tenez-nous au courant,

#95 - Fred - 11 Janvier 2017

Bonjour,
Je possède actuellement une chaudière à gaz de dietrich diematic DTG 120FF je veux faire installer un thermostat d'ambiance. Je voulais savoir si le thermostat d' ambiance netatmo était compatible? Si celui- ci n' était pas compatible auriez- vous des modèles à me proposer.

Merci

Cordialement
Fred

#94 - Benjamin (Admin) - 03 Janvier 2017

Bonjour Solhehin,
Vous ne donnez aucune précision quant aux performances thermiques de la maison.

Au niveau des pistes d'amélioration :
- Isolation (ou complément d'isolation) dans les combles
- Régulation performante du chauffage
- Si ballon ECS Électrique : Envisager la production avec un ballon ECS Thermodynamique
- Si chauffage au gaz > 15 ans : Envisager le remplacement par une chaudière gaz à condensation (sauf si déjà à condensation).
- Envisager le remplacement des ouvrants.

Si en chauffage électrique, il faut bien voir qu'il y a un facteur de 2,58 entre les consommations réelles et les consommations du DPE (qui sont donc 2,58x les consommations réelles).
Voir cet article sur ce sujet : http://conseils-thermiques.org/contenu/conversion_energie_primaire_finale.php

Pour des conseils plus précis et personnalisés, dites-en plus sur l'état actuel du bâtiment (éventuellement par mail : conseils.thermiques at gmail.com
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.