Les pompes à chaleur géothermiques

Les PAC géothermiques puisent de la chaleur au niveau du sol pour la transférer au circuit de chauffage central de la maison. La température assez constante de la terre fait que le système est bien adapté au climat rigoureux. Il peut même rafraîchir presque gratuitement le logement sous certaines conditions. Pourtant, les PAC géothermiques restent un marché confidentiel car elles présentent des contraintes d’installation assez fortes à commencer par la nécessité d’avoir un jardin. Voici un guide pratique pour peser le pour et le contre de cette technologie peu répandue mais pourtant très performante.

pompe à chaleur geothermique


Fonctionnement des pompes à chaleur géothermiques

Géo-Thermie, la chaleur de la terre : La terre emmagasine de l’énergie. En surface, elle reçoit l’énergie du soleil, de la pluie, du vent. Plus en profondeur, la chaleur provient des roches et du magma qui forment le noyau terrestre. Il s’agit donc d’une énergie gratuite, locale et renouvelable.

Température : Pour autant, cette énergie n’est pas directement exploitable. En effet, la chaleur dans le sol se situe autour de 12°C à partir de 10 mètres de profondeur. Or, nos chauffages fonctionnement plutôt entre 30°C (plancher chauffant) et 60°C (radiateurs classiques). Il faut donc élever le niveau de température entre la source froide (le sol) et la source chaude (le chauffage). C’est là qu’intervient la pompe à chaleur.

Pompe à chaleur : Son rôle est de permettre une élévation de la température entre les deux sources.

principe pompe à chaleur géothermiquePour cela, elle met en circulation un fluide frigorigène en circuit fermé qui va traverser 4 organes principaux : l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur (schéma : Ademe).

  1. L’évaporateur utilise l’énergie du sous-sol pour vaporiser le fluide.
  2. Le gaz est ensuite compressé ce qui augmente sa pression et sa température.
  3. Le condenseur liquéfie le gaz ce qui abaisse sa température : l’énergie libérée est cédée au circuit de chauffage.
  4. Le détendeur abaisse la pression du liquide pour faciliter sa future vaporisation.

Performances des pompes à chaleur géothermiques

Coefficient de performance (COP) : Ce cycle thermodynamique consomme de l’électricité, notamment au niveau du compresseur. Mais au final, la pompe à chaleur géothermique produit bien plus d’énergie qu’elle n’en consomme. On estime qu’elle consomme en moyenne 1 kWh d’électricité pour restituer 4 kWh de chaleur soit un COP de 4.

Performances constantes : Les performances sont en plus assez constantes sur l’année car la température du sol varie peu. Il n’y a donc pas besoin d’une énergie d’appoint contrairement aux PAC air-air ou air-eau dont les performances sont plus météo-sensibles. C’est pourquoi la pompe à chaleur géothermique est considérée à juste titre comme le système de PAC le plus performant.

fonctionnement pompe a chaleur géothermique

Les PAC géothermiques peuvent chauffer l’eau chaude sanitaire sans appoint (JR Energie)

Augmenter encore les performances : Une pompe à chaleur est d’autant plus performante que la différence de température entre la source froide (le sol) et la source chaude (le chauffage) est faible. Autrement dit, moins on a besoin d’élever la température, mieux c’est.

Pour encore améliorer encore le COP, il faut donc privilégier les émetteurs basse température comme les planchers chauffants (35°C) ou les radiateurs basse température (45°C) plutôt que les radiateurs classiques (60°C).

installation pompe a chaleur géothermique

Installation d’une PAC géothermique sur plancher chauffant (Ets Alsace Géo-Systèmes)

On peut aussi imaginer de capter une source plus chaude, en réalisant un forage plus profond par exemple.

Limite principale de la PAC : La principale limite des pompes à chaleur réside dans leur fiabilité et leur réparabilité. Il faut parfois changer un module complet voire la PAC en elle-même en cas de panne ce qui occasionne des coûts élevés de maintenance. L’Agence Qualité Construction note effectivement que les composants semblent être « relativement fragiles par rapport à d’autres appareils » et ne sont « pas réparables » pour la plupart d’entre eux. Les PAC sont également sensibles aux coupures et remises sous tension. Une fourniture de courant électrique de bonne qualité est donc indispensable. Les produits sont généralement garantis 2 ans avec des extensions de garantie payantes pouvant aller jusqu’à 7 ans selon les appareils.

Captage des pompes à chaleur géothermiques

Pour acheminer la chaleur de la terre vers la maison, il faut d’abord pouvoir la capter. On distingue principalement 3 types de captage qui présentent chacun des avantages et des inconvénients.

Captage horizontalCaptage vertical (sol)Captage vertical (eau)
Schéma
(Ademe)
pompe à chaleur geothermique captage horizontalpompe à chaleur geothermique captage verticalpompe à chaleur geothermique captage nappe phréatique
PrincipeDes tubes sont enterrés entre
60 et 120 cm de profondeur.
Ils forment un circuit fermé
en boucle dans lequel circule
de l’eau glycolée ou
directement le fluide
frigorigène. Pour limiter
l’emprise au sol, il est
possible de creuser plus
profond et de superposer les
capteurs.
Un tube dans lequel
circule de l’eau glycolée
est inséré dans un forage
de 50 à 150 m de
profondeur. Il est ensuite
scellé par du ciment. Ce
capteur est aussi appelé
« sonde géothermique ».
Il faut compter un espace
de 10 mètres entre 2 forages.
Cette technique nécessite
la présence d’une nappe
phréatique à proximité du
logement. Un premier
forage est réalisé pour
capter la chaleur de l’eau.
Un second pour rejeter
l’eau froide. Il n’y a donc pas
de consommation d’eau.
Puissance extraite20 à 25 W par m²45 W par mètre linéaireSelon le débit prélevé
Dimen-
sionnement
La surface des capteurs est
d’environ 1.5 à 2 fois la
surface à chauffer. Soit 200 m²
occupés dans le jardin
pour une maison de 100 m².
On compte 1 à 3 forages
pour une maison
individuelle. Deux sondes
pour une maison de 120 m²
par exemple.
On prévoit un débit de 1
à 3 m3/h selon les
performances de
l’habitation.
(150 à 200 L/H/kW)
AvantagesSolution la moins chère
Facile à mettre en place
Température constante
Emprise au sol minime
InconvénientsEmprise au sol
Plus météo sensible
Solution la plus chère
Démarches administratives
Entreprise très spécialisée

On retiendra que les capteurs horizontaux sont plus simples à poser mais qu’ils occupent une place importante et sont davantage soumis aux variations de température que les capteurs verticaux. Ces derniers ont une emprise au sol très faible (1 m² par sonde géothermique) et sont bien adaptés aux régions les plus froides. En contrepartie, les démarches administratives sont plus complexes.

pompe a chaleur géothermique captage horizontal

Captage horizontal classique – captage horizontal avec superposition (limite de l’emprise au sol)

On peut aussi évoquer les corbeilles géothermiques qui sont à mi-chemin entre des capteurs horizontaux et verticaux. Elles sont constituées de tubes spiralés que l’on enterre à moins de 5 mètres de profondeur. Comptez 5 à 10 corbeilles géothermiques pour chauffer une maison individuelle.

corbeille géothermique

Corbeille géothermique (Géo Clim Loire) – Forage vertical

Dans tous les cas, les capteurs ont une durée de vie supérieure à la pompe à chaleur et pourront être réutilisés. L’Ademe indique par exemple une durée de vie supérieure à 40 ans pour les capteurs enterrés.

Les différents types de pompes à chaleur géothermiques

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur géothermiques. Celles qui contiennent le plus de fluide frigorigène à savoir les PAC « sol/sol » et « sol/eau » deviennent obsolètes. En effet, la réglementation tend à limiter au maximum l’utilisation des fluides qui sont de puissants gaz à effets de serre en cas de fuite.

pompe a chaleur géothermique

A droite, la présence de 2 échangeurs permet de limiter la quantité de fluide frigorigène.

A l’inverse, les pompes à chaleur géothermiques « eau glycolée/eau » et « eau/eau » sont dites « à fluides intermédiaires ». De l’eau glycolée (sans danger pour l’environnement) circule dans les capteurs et dans le réseau de chauffage. L’utilisation du fluide frigorigène est ainsi limitée à sa fonction essentielle : l’échange de chaleur. Voici un comparatif des différents types de pompes à chaleur géothermiques que vous pouvez rencontrer :

PACsol/solsol/eaueau glycolée/eaueau/eau
TypeA détente directeMixteA fluides intermédiaires
PrincipeLe fluide frigorigène circule
à la fois dans les capteurs
et dans le chauffage.
Le fluide frigorigène circule
dans les capteurs mais pas
dans le chauffage.
De l’eau glycolée circule dans les capteurs
et le chauffage. La quantité de fluide
est restreinte à son minimum.
Capteurs
compatibles
HorizontauxHorizontauxHorizontaux
Verticaux (sol)
Verticaux (eau)
EmetteurPlancher chauffant spécialTout émetteur compatible avec le chauffage central :
plancher chauffant, radiateur, ventilo-convecteur, eau chaude sanitaire.
AvantagesMoins cher
Plus simple
Moins cher
Tout chauffage
Freecooling (froid gratuit en été)
Tout chauffage
Peu de fluide confiné dans la PAC
Surface de jardin (si captage vertical)
InconvénientsChauff. au sol spécifique
Quantité de fluide
Non réversible (pas de froid)
Grande surface de jardin
Obsolète
Quantité de fluide
Non réversible
Grande surface de jardin
Obsolète
Plus cher

On peut retenir que les pompes à chaleur géothermiques de type « eau glycolée/eau » deviennent le standard car elles sont compatibles avec un réseau de chauffage central et sont capables de produire du froid presque gratuitement en été (voir point suivant).

Si une nappe phréatique est disponible à proximité du logement, une pompe à chaleur « eau/eau » est également envisageable pour les mêmes raisons.

installation pompe à chaleur eau eau

Installation d’une pompe à chaleur « eau / eau » pour chauffer une maison de 300 m² avec eau chaude sanitaire de 500L (Ets CNC Energie)

A noter que l’on retrouve parfois la PAC « eau/eau » présentée comme de « l’aquathermie » car le système puise de la chaleur dans l’eau d’une nappe (voire d’une rivière). Mais in fine, cette énergie provient de la terre ce qui explique son classement dans les PAC géothermiques.

Confort obtenu avec les pompes à chaleur géothermique

En hiver : Les PAC géothermiques « eau glycolée/eau » et « eau/eau » sont compatibles avec le chauffage central. Le plancher chauffant offre un excellent confort thermique en fournissant une chaleur proche de celle de l’air (35°C) sans aucun appareil visible. Il est toutefois difficile à installer en rénovation. A défaut, on optera pour des radiateurs basse température qui proposent également un bon confort (45°C) mais sont assez imposants.

pompe a chaleur géothermique

Le plancher chauffant et les radiateurs basse température offrent un rayonnement très agréable.

En été : Les pompes à chaleur « eau glycolée/eau » et « eau/eau » sont capables de rafraîchir presque gratuitement le logement, c’est ce qu’on appelle le « freecooling » ou « géocooling ». Mais cette astuce ne concerne que les planchers chauffants. L’idée est de faire circuler l’eau des capteurs (autour de 12°C) directement dans le plancher chauffant, sans passer par la pompe à chaleur. Ainsi, les consommations d’électricité sont réduites au maximum et cela préserve en plus la PAC.

pompe a chaleur géothermique géocooling

Installation d’une pompe à chaleur sur plancher chauffant avec rafraîchissement passif en été (Ets Alsace Géo-Systèmes)

L’Ademe estime que l’on peut produit 50 kWh de froid pour seulement 1 kWh consommé (énergie nécessaire au circulateur) soit un COP de 50. Difficile de faire plus économe.

Paradoxe des pompes à chaleur géothermiques

Vous l’aurez compris, les pompes à chaleur géothermiques sont des systèmes très performants qui peuvent se targuer de produire 4 fois plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Pour autant, il se vend 3 pompes à chaleur géothermiques pour 1 000 pompes à chaleur aérothermiques selon Uniclima. Cela fait que les installateurs spécialisés et compétents sont plutôt rares.

Une des raisons de ce désamour vient peut-être de la complexité du système. Côté installateur, il est plus rapide de vendre une chaudière ou une pompe à chaleur aérothermique sans passer plusieurs heures à expliquer son fonctionnement.

géothermie captage horizontal et vertical

Captage horizontal (Géothermique Normandie) et Captage vertical (Normandie Forage).

Côté particulier, l’étape du forage (capteurs verticaux) ou des tranchées dans le jardin (capteurs horizontaux) peut représenter un frein psychologique. Aussi, les PAC avec sondes géothermiques nécessitent le recours à deux professionnels : un premier pour le forage et second pour l’installation de chauffage.

En bref, il faut retenir que la pompe à chaleur géothermique, bien qu’elle soit très performante, ne vous sera pas forcément proposée de prime abord. Un projet d’équipement viendra plus probablement de votre initiative.

Prix des pompes à chaleur géothermiques

Le prix élevé des pompes à chaleur géothermiques ne joue pas non plus en leur faveur. Il faut en effet compter un prix moyen de 18 500€ TTC pour une PAC installée par un professionnel. Toutefois, comme le système est performant, il est éligible aux aides financières ce qui fait que le reste à charge se situera plutôt entre 4 500€ et 16 000€ selon vos revenus.

prix géothermie

Le captage horizontal a le mérite d’être moins coûteux mais prend de la place (Al’ PAC Géothermie)

Il est à noter qu’une PAC géothermique avec un captage horizontal aura un coût inférieur à un système avec captage vertical. Comptez autour de 13 000€ dans le premier cas contre plutôt 19 000€ dans le second.

Dans tous les cas, il faudra mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le prix du marché le plus juste.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Rappelons qu’un devis sérieux doit toujours s’accompagner d’une étude thermique. Les qualifications suivantes vous orienteront vers des professionnels spécialisés :qualification pompe à chaleur geothermique

Avantages et inconvénients des pompes à chaleur géothermiques


AvantagesInconvénients
Le système de PAC le plus performantNécessité d’un jardin
Performances stables peu importe la régionInstallation complexe (forage)
Possibilité de chauffer l’eau chaude sanitaireDémarches administratives (forage)
Energie d’appoint non nécessairePeu d’entreprises spécialisées
Confort du chauffage central en hiverSystème coûteux
Rafraîchissement quasi gratuit en étéFiabilité et coût de maintenance
Adaptation parfois possible des chauffages existantsRafraîchissement uniquement sur plancher chauffant
Entretien limité, pas de stockage de combustibleFluide frigorigène pas neutre pour l’environnement
Eligible aux aides financières-

Conclusion : Le système de PAC le plus performant… mais le moins diffusé.

Sur le papier, les PAC géothermiques constituent le système le plus performant de pompes à chaleur. En effet, la chaleur captée au niveau du sous-sol offre des performances stables toute l’année ce qui rend les PAC géothermiques adaptés aux climats rigoureux.

En pratique, la pompe à chaleur géothermique est pourtant peu diffusée. La faute à une installation coûteuse qui peut parfois « faire peur » (forage) et qui nécessite un jardin. Les ventes sont donc assez rares, tout comme les entreprises spécialisées. Ce système ne vous sera donc probablement pas proposé spontanément par tous les professionnels. Il n’en reste pas moins très performant et mérite qu’on s’y attarde d’autant qu'il est très bien soutenu par les aides financières.

Pour en savoir plus sur les pompes à chaleur, consultez nos articles sur les modèles aérothermiques (air-air et air-eau), moins performants mais plus simples à mettre en œuvre et très répandus.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#22 - Nico - 24 Mai 2022

Bonjour,
J’ai un projet de projet de construction d'une maison individuelle sur Mulhouse (68100) et je considère l'utilisation de corbeilles ou de murs géothermiques.
- Est-ce que vous recommandez de déterminer les caractéristiques thermiques du terrain avant d'installer ce type d'équipement?
- Est-ce que vous auriez des installateurs à me conseiller dans ma région?
Je vous remercie par avance.
Cordialement.

#21 - Xavier (admin) - 12 Mai 2022

Bonjour fab29,

Vous pouvez contacter l'entreprise de forage suivante qui vous mettra en contact avec un poseur local :

SAS PRISER FORAGES ET FONDATIONS
ZA de Pen Ar Forest - 29860 KERSAINT PLABENNEC
Coordonnées
02 98 40 17 89
c.diserbo@priser-fondations.fr

A bientôt

#20 - fab29 - 11 Mai 2022

Avez vous un Pro rge en geothermie pour le 29260 le folgoet merci
FF

#19 - Xavier (admin) - 25 Avril 2022

Bonjour Alexsports,

Vous pouvez contacter la seule entreprise Qualiforage dans votre région :
Forages Blachon Maxime
Saint Ferreol D Auroure
SIRET : 79766933000038
za la sagne
43330, saint ferreol d auroure
04 77 52 46 64
contact@forages-blachon.fr

Elle pourra vous mettre en relation avec un installateur pour la partie PAC avec lequel elle a l'habitude de travailler. Ce dernier pourra vous guider vers un produit adapté.

Vous pourrez comparer les SCOP 5(coefficient de performance saisonnier) des modèles. Les durées de garantie sont aussi à considérer.

A bientôt

#18 - Alexsports - 23 Avril 2022

Autre question :
quels matériels (marques) pour ce type d'installation de géothermie verticale sont les plus performants et fiables.
Merci

#17 - Alexsports - 23 Avril 2022

Bonjour,
Pour une installation en 2023 dans une maison BBC d'un chauffage par géothermie verticale, je constate que celle-ci demande les compétences d'un installateur très qualifié.
Pouvez-vous m'indiquer un installateur de ce type sur le département de la Haute-Loire.

#16 - Vincent - 23 Mars 2022

Bonjour,
Je me suis installé dans une longère en pierre 20 x 6 m en Cote d'Armor 22450 (H 2,6m + 2 chambres ss toit) et n'ai pas de chauffage (nvlle installation électrique avec terre).
Une terrasse en gravier jaune damé de 4 x 25 m
qui chauffe bien lorsque l on marche dessus;
Que pensez vs de faire un circuit froid à 70 ou plus de profondeur, et un second presque en surface 10 ou 20 cm ss gravier puis (suivant finances) placer des grande dalles type ardoises...Exposition façade avec fenêtres et terrasse à 65° exposé au soleil (E-S-O)
Avez-vous un bureau conseil ?
Merci pour votre attention
Cordialement,

#15 - Ben - 14 Mars 2022

Bonjour,
Je possède une PAC Atlantic 16KVA Air/Eau avec plancher chauffant au RDC + radiateurs basse temperature à l'étage.
Facture annuelle électrique #1700€.

2 questions:
- Est il possible d'installer une solution géothermique et de ne changer que l'échangeur extérieur, ou bien est il nécessaire de changer l'intégralité de la PAC?
- Si possible, cela a t'il un sens économique?

Merci pour vos réponses,
Cordialement,

#14 - Xavier (admin) - 21 Février 2022

Bonjour EmPi,

Vu la date d'installation, c'est probable que vous la PAC installée soit à détente directe (ou PAC sol/sol). C'est à dire que le fluide frigorigène circule à la fois dans les capteurs et dans le plancher chauffant.

Il faut contacter un installateur mais à priori un changement sera requis car ce type d'installation ne se fait plus.

A bientôt et tenez-nous au courant

#13 - EmPl - 17 Février 2022

Bonjour, nous nous posons la question pour une future acquisition : un plancher chauffant avec PAC a été installé dans les années 1980. Est-il nécessaire de remplacer tout le système vu l'ancienneté (sachant que nous souhaiterions remplacer le carrelage mais garder l'idée du plancher chauffant) ou peut-on conserver l'installation avec une performance suffisante ? Merci d'avance

#12 - HG 13-84 03-02 -2022 - 03 Février 2022

J'ai installé en 1980 dans le mas que je rénovais une PAC CIAT TB35 EAU/EAU avec plancher chauffant de 150 m2 ,ventilos-convecteurs et chauffe eau mixte .En 2016 (35 ans plus tard ) ,j'ai dû la remplacer par le modèle au dessus de la même marque (TB 50) acheté d'occasion , qui n'avait pratiquement jamais servi mais qui s'est avéré avoir pris un coup de gel ! Après réparation du tube d'échangeur éclaté ,elle a parfaitement fonctionné jusqu'à début janvier 2022 . Une fuite de "gaz" impose son remplacement !
1er surprise CIAT ne fait plus de PAC eau/eau (il a fallu 10 appels téléphoniques pour l'apprendre !)
Cela fait 3 jours que je tente d'avoir des informations sur les sites des supposés fabricants , les PAC EAU/EAU sont comme l'"ARLESIENNE" ,on en parle on ne les voit jamais !
j'ai contacté 4 distributeurs éventuels aucun n'a été en mesure de me renseigner sur le champ; 24 h plus tard un seul m'a annoncé un prix sans très bien savoir à quoi il correspondait !
Je n'ose même pas imaginer à quoi je vais devoir m'attendre pour la TVA 5.5 ou 20
et quelle va être la position d'un professionnel pour remplacer une PAC par une autre (puisque l'installation existe déjà )afin de pouvoir bénéficier d'une prime quelconque !

#11 - Jacques84 - 20 Janvier 2022

Je possède une PAC eau-eau en géothermie (aquifère sur nappe phréatique) depuis 2009 montée par mes soins.
Côté fonctionnement c'est le top (0 soucis en 12 ans). Côté finance c'est le super top (maison 175m² plancher chauffant )coût annuel chauffage ~600/650€ TTC conso PAC +Pompe forage compris
dans la liste des inconvénients cités précédemment , fiabilité/coût de maintenance/installation complexe ne sont pas justifiés.
Seule la partie administrative est "peut-être " à considérer....quoi que c'est à voir.

#10 - GK - 02 Septembre 2021

Bonjour,
Pourquoi ne parle-t-on jamais d'utiliser l'eau d'une piscine couverte par abri transparent comme source de chaleur pour une PAC géothermique? J'ai 85M3 d'eau dans une piscine qui expose 55M2 au soleil, et avec une profondeur moyenne d'environ 1m50 il doit y avoir un sacré transfert de chaleur à partir du sol. Je n'ai jamais mesuré mais ça m'étonnerais si la température de l'eau descend en-dessous de 15° en hiver.

#9 - Xavier (admin) - 05 Août 2021

Bonjour HGF,

Ce n'est à ma connaissance pas possible.

A bientôt

#8 - HGF - 03 Août 2021

Merci pour votre réponse. Impossible d'utiliser un circuit de climatisation ?

HGF

#7 - Xavier (admin) - 03 Août 2021

Bonjour HGF,

Oui, la consommation électrique est bien inférieure avec une pompe géothermique puisqu'on se contente de faire circuler le fluide (refroidi par la terre) directement dans le plancher chauffant. La pompe à chaleur n'est donc pas activée ce qui n'est pas le cas dans une PAC air-air. L'impact sur la facture d'électricité est quasi nul.

En revanche, il s'agit d'une fonction de rafraichissement pour la PAC géothermique (diminution de la température autour de 4°C) et de climatisation pour la PAC air-air (réglage plus fin des températures).

A bientôt,

#6 - HGF - 03 Août 2021

Bonjour,

La consommation d'électricité pour le rafraîchissement en été est-elle tout de même moins énergivore qu'un système air/air ?
HFG

#5 - IML - 29 Juillet 2021

Un grand merci pour votre réponse ! :)

#4 - Xavier (admin) - 26 Juillet 2021

Bonjour IML,

La PAC géothermique permettra bien de chauffer la maison en hiver si celle-ci est bien dimensionnée.

En été, la fonction de rafraichissement n'est pas une fonction de climatisation. On ne peut donc pas choisir avec une extrême précision la température et le gain devrait se situer autour de 3-4°C. En plus, il y a un risque de condensation au niveau du sol si la température du plancher chauffant descend trop bas. Il faut préciser ces points avec un installateur.

Dans tous les cas, on climatise le plus souvent avec une température de 26°C de façon à ne trop consommer et garder un écart acceptable avec l'extérieur.

Pour le budget, il doit être envisageable d'avoir un seul générateur avec 2 compteurs d'énergie pour ne pas multiplier les coûts par deux.

A bientôt

#3 - IML - 25 Juillet 2021

Bonjour,

Nous avons le projet de transformer notre villa actuelle en 2 appartements indépendant l'un de l'autre (RDC 150m2 + 1er étage 150m2)
Nous souhaitons un système qui permette un confort de chaleur avec des températures hivernales rudes (-10°) et un système de refroidissement en été (température intérieure de +- 20° même par fortes chaleurs (33-36°)
Nous souhaitons également un chauffage au sol dans les 2 habitations.
Je suppose que dans notre cas comme nous voulons séparer les 2 habitations il faudra doubler le budget (2 installations).
Est ce que vous pensez que pour les critères que nous avons (chaleur suffisante malgré des basses températures et refroidissement suffisant pour atteindre +- 20° en cas de fortes chaleurs) ce système est il réalisable et optimal?

#2 - Xavier (admin) - 16 Avril 2021

Bonjour JMY,

Ce projet semble réaliste et pertinent si vous trouvez un pro qualifié dans votre région. Dans tous les cas, la mise en œuvre d'un plancher chauffant ne peut être qu'une bonne idée (système confortable avec une grande surface d'échange et une faible température de fonctionnement). En alternative, vous pouvez aussi faire chiffrer une chaudière à granulés (éventuellement "à condensation" si vous partez sur un plancher chauffant qui favorise un retour froid). Les PAC aérothermiques seront à éviter (climat rigoureux).

Pensez aussi (et en premier lieu) à vous pencher sur le poste de l'isolation : combles, murs, mais aussi sol (surtout si vous cassez le carrelage, il n'y aura pas de meilleure occasion). Ces travaux doivent être budgétisés pour optimiser au mieux les aides financières.

Je vous conseille de prendre rendez-vous avec un conseiller FAIRE (service public gratuit) qui pourra vous guider sur une stratégie de rénovation globale (ensemble de travaux coordonnés précédé d'un audit fin en vue d'une réelle efficacité).
https://www.faire.gouv.fr/trouver-un-conseiller

Voir un exemple :
https://conseils-thermiques.org/contenu/renovation-maison.php

A bientôt,

#1 - JMY - 15 Avril 2021

Bonjour,
Je viens de faire l'acquisition à Dieppe d'une maison chauffée par des convecteurs (la maison appartenait à un agent EDF). Je voudrais installer de la géothermie (horizontale) avec plancher chauffant.
J'ai prévu de casser le carrelage car il n'est pas joli (date de 1987). Je pense que c'est l'occasion pour le plancher chauffant.
Est-ce que j'ai totalement tord d'envisager ce dispositif ou bien c'est jouable ?
Merci par avance pour votre aide.
JMY
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.