Avis sur les panneaux solaires en autoconsommation

Réduire sa facture d’énergie en produisant sa propre électricité à de quoi séduire. Il faut cependant se montrer vigilant face aux vendeurs qui annoncent parfois des économies surréalistes allant « jusqu’à 75% de la facture d’électricité ». Conseils Thermiques vous propose un retour d’expérience pour peser objectivement le pour et le contre d’une installation en autoconsommation.



panneau solaire autoconsommation avis

L’autoconsommation électrique, qu’est-ce que c’est ?

Définition : L’autoconsommation consiste à produire pendant la journée une partie de l’électricité nécessaire à ses consommations grâce à des panneaux solaires photovoltaïques. Lorsque la production est insuffisante, l’électricité est acheminée par le réseau.

panneau solaire autoconsommation jardin

Modèle économique : L’objectif est donc de diminuer sa facture d’électricité en produisant soi-même une part de son énergie. On peut également envisager de vendre son surplus mais cela occasionne des contraintes supplémentaires. Voici un tableau récapitulatif :


J’installe moi-même
SANS vente du surplus
J’installe moi-même
AVEC vente du surplus
à un fournisseur tiers
Je fais appel à un pro.
AVEC vente du surplus
à EDF OA
Eligibilité à une primeNonNonOui
Vente du surplusNonOuiOui
Tarif d’achat surplus0 cts/kWh5 cts/kWh*10 cts/kWh
Injection du surplusJusqu’à 3 kWcOuiOui
Frais raccordement0€49€49€
Pose au sol possibleOuiOuiNon
AdministratifTrès simpleComplexe (appel à un cabinet spécialisé)
Idéal pour…0.5 à 1.6 kWc3 kWc et plus3 kWc et plus
Prix1.3€/kWc1€/kWc2.7€/kWc

*Tarif variable selon les fournisseurs (JPME, Enercoop, EkWateur)

Pour rendre les choses plus concrètes, la suite de l’article propose un retour d’expérience sur le premier cas de figure qui est aussi le plus simple à mettre en œuvre et le plus rapidement rentable.

Contexte de l’autoconsommation

Localisation : Il s’agit d’une maison située dans les Pays de la Loire où l’ensoleillement est moyen. On peut tabler sur une production annuelle d’environ 1050 kWh/kWc dans des conditions optimales.

production panneau solaire autoconsommation

Profil de consommation : Cette maison de 150 m² est habitée à l’année par 2 personnes retraitées. Le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont assurés par une chaudière au fioul. La consommation annuelle d’électricité est de 3 000 kWh soit une facture d’environ 500€.

Objectif : Les propriétaires désirent réduire leur dépendance au réseau afin d’être le plus auto-suffisant possible. La production des panneaux solaires devra couvrir le talon de consommation (ventilation, réfrigérateurs, box internet…) et une part des autres usages spécifiques (aspirateur, machine à laver, plaques de cuisson…).

Modèle économique : Les acquéreurs sont assez bricoleurs et choisissent d’installer eux-mêmes les panneaux pour bénéficier d’un prix avantageux et limiter les contraintes administratives. Cela les prive en revanche de la valorisation du surplus.

Choix techniques pour l’installation photovoltaïque en autoconsommation

Emplacement : La toiture de la maison est bien orientée et apte à recevoir des panneaux photovoltaïques. Toutefois, cela suppose de « prendre un risque » en grimpant sur le toit et de modifier l’étanchéité en plaçant des rails de fixation. Cette solution sera donc rapidement écartée au profit d’une installation au sol car le terrain est très grand.

avis panneau solaire autoconsommation

Support : Un support surélevé par rapport au sol est préféré à un bac à poser. Il facilite l’entretien du jardin.

Orientation et inclinaison : La pose au sol permet de choisir l’orientation au mieux. Toutefois, les utilisateurs ont choisi de placer les panneaux dans l’alignement du potager pour des raisons esthétiques (sud-est). Une inclinaison de 35° a été retenue pour favoriser la production toute l’année.

panneau solaire autoconsommation au sol

Panneaux : Pour améliorer la rentabilité, les panneaux les plus simples sont sélectionnés : polycristallin, 275 Wc, 89€, garantie 10 ans. Deux ou quatre modules sont suffisants au regard des faibles consommations d’électricité. Cela réprésente une puissance totale entre 550 Wc et 1 100 Wc. A noter qu'aujourd'hui, le standard pour un module est de minimum 400 Wc, on pourrait donc réaliser la même installation avec seulement 3 panneaux.

Onduleur : Sur cette petite installation, des micro-onduleurs sont privilégiés. Ils sont faciles à installer et bénéficient d’une bonne garantie (10 ans).

Simulation et rentabilité de l’autoconsommation

Dans ce cas, la rentabilité dépend directement du taux d’autoconsommation : plus on consomme l’électricité produite, plus l’installation est amortie rapidement. Il convient donc de limiter au maximum le surplus. Pour étudier la rentabilité, les propriétaires ont utilisé un outil d’évaluation de l’Ademe. Voici ses conclusions en prenant en compte un kWh à 16 centimes et une augmentation de 2% par an :


2 panneaux / 550 Wc / 900€
Tx d’autoconso.30 %*40%*50%60%75%
RentabilitéNon18 ans14.5 ans12 ans10 ans
Gain la 1ère année30€40€51€61€76€
Gain sur 20 ans- 824€136€396€656€1046€
4 panneaux / 1 100 Wc / 1 600€
Tx d’autoconso.30%40%50%60%*75%*
Rentabilité21 ans16 ans13 ans11 ans8.5 ans
Gain la 1ère année61€81€102€122€153€
Gain sur 20 ans- 44€476€997€1521€2300€

*Hypothèse non réaliste

Choix : C’est finalement la solution « 4 panneaux » qui est retenue en visant un taux d’autoconsommation assez ambitieux de 50%. En partant sur 4 panneaux plutôt que 2, cela évite de « faire évoluer » le système par la suite et limite les frais fixes. Par exemple, les frais de port s’élèvent à 100€ donc autant ne les payer qu’une seule fois. Pour l’anecdote, si cette petite installation était effectuée par un professionnel, elle ne serait probablement jamais rentable.

quatre panneaux solaires en autoconsommation

Réduction modérée sur la facture : On remarque que même dans le meilleur des cas, les réductions sur la facture d’électricité ne sont pas mirobolantes. Elles ont cependant vocation à augmenter au fil du temps et d’autant que le prix de l’électricité augmente.

A noter que les sites marchands proposent aussi des simulations. Mais bien souvent, ils se basent sur des hypothèses très favorables (75 % d’autoconsommation) et pas toujours réalistes à moins d’acheter un gestionnaire pour optimiser son autoconsommation. Un investissement coûteux dont la rentabilité est incertaine, surtout sur des petites installations.

Installation des panneaux solaires en autoconsommation

Réception : La livraison s’effectue par un transporteur qui a convenu d’un rendez-vous à l’avance. Les particuliers ont apprécié que les panneaux soient suffisamment bien protégés tout en limitant l’emballage. Par contre, ils remarquent l’absence d’une notice « clé en main ».

installation panneau solaire autoconsommation

Montage du support (4 heures – Jour 1) : Le support métallique est assemblé en intérieur avant d’être déplacé dans le jardin. Il faut ensuite préparer le terrain pour le mettre de niveau.

installation panneau solaire autoconsommation

Après, les rails de fixation des panneaux sont mis en place et le lestage des bacs est assuré. Les particuliers regrettent l’absence d’une plaque de finition pour masquer le leste.

installation panneau solaire autoconsommation

Fixation des panneaux (3 heures – Jour 2) : Les panneaux photovoltaïques sont maintenus sur les rails par des supports métalliques.

installation panneau solaire autoconsommation

Fixation des micro-onduleurs et câblage (2 heures – Jour 2) : Les micro-onduleurs sont fixés à l’arrière des panneaux. Comme les câbles sont assez courts, le micro-onduleur doit obligatoirement se placer entre 2 panneaux ce qui l’expose à la pluie. Les propriétaires ont dû rajouter une plaque de protection.

installation panneau solaire autoconsommation

Les branchements sont réalisés de façon provisoire pour que l’installation soit fonctionnelle mais avec des câbles posés au sol.

Finalisation (6 heures – Plusieurs jours) : Il faut creuser une tranchée d’environ 30 mètres entre les panneaux et la maison ce qui n’est pas une mince affaire.

installation panneau solaire autoconsommation

Les propriétaires ont aussi profité de ce chantier pour remettre « au propre » toute l’installation électrique. A noter que pour les novices, un branchement sur une prise est possible sur une installation au sol.

Administratif (3 heures) : Cela consiste à créer une demande de raccordement en autoconsommation totale sur le site d’Enedis. Les questions sont assez nombreuses et un contact avec l’agence locale permet d’y voir plus clair sur certains champs à remplir.

Concernant la mairie, aucune démarche n’est requise dans le cas d’une pose au sol avec une hauteur inférieure à 1m80.

Avis sur les panneaux solaires en autoconsommation

Après plusieurs mois d’utilisation, on recueille le témoignage des autoconsommateurs concernant leur utilisation de l’électricité.

Qu’est-ce que ça change d’autoconsommer son électricité ? Cela change beaucoup les habitudes. Par exemple, on fait fonctionner le plus possible les appareils en journée. La machine à laver et le lave-vaisselle tournent maintenant le jour alors qu’ils étaient programmés la nuit auparavant.

programmation appareil électrique

On est aussi plus vigilant à la météo. On profite d’une journée ensoleillée pour passer l’aspirateur ou mettre à charger les appareils : téléphones, tablette, outils rechargeables, vélo électrique...

On décale également les usages de façon à ce que tous les appareils ne fonctionnent pas au même moment. Comme on cuisine souvent à l’avance, on étale les cuissons tout au long de l’après-midi. Avant, elles étaient concentrées entre 15h et 17h (heures creuses).

Avez-vous un outil de suivi quotidien ? Oui, une application permet de suivre la production et la consommation en temps réel (toutes les 5 minutes). C’est une donnée très utile pour adapter ses comportements. On consulte l’application plusieurs fois par jour.

suivi production panneau solaire autoconsommation

Par contre, celle-ci n’est pas très pratique car elle ne s’actualise pas toute seule. Il arrive aussi que les données soient inaccessibles plusieurs jours de suite. Elles n'apparaissent qu'à posteriori. C'est décevant compte tenu du prix du dispositif (200 à 300€).

Avez-vous calculé votre taux d’autoconsommation ? Oui, en consultant le compteur de production au niveau des panneaux et l’électricité injectée sur le réseau grâce au compteur Linky, on peut connaître notre ratio.

taux autoconsommation

En janvier, ce taux était de 50% soit pile dans l’objectif. En mai, ce taux global a chuté à 41%. Cela s’explique car la production est 3 fois supérieure en mai par rapport à janvier alors que les usages n’ont pas bougé. Cette donnée n’avait pas forcément été anticipée.

production mensuelle panneau solaire autoconsommation

Pouvez-vous quand-même aller plus loin ? Nous avons déjà un ballon d’eau chaude électrique de 200 L inutilisé en ce moment. Nous réfléchissons à le faire fonctionner d’avril à septembre, là où la production est la plus forte. L’idée est de changer la résistance de 2 400 W (très énergivore) par une plus petite de 800 W qui correspond bien à nos capacités de production. L’investissement de 20 à 30€ est faible et en programmant le chauffe-eau la journée, cela devrait permettre d’autoconsommer beaucoup plus d’électricité. On gagnera aussi beaucoup en termes de bilan carbone par rapport au fioul.

autoconsommation électrique

Constatez-vous une diminution de vos factures ? Ce n’est pas flagrant. La simulation donne une économie annuelle autour de 100€ donc cela ne se voit pas forcément sur la facture mensuelle (8€ par mois).

Qu’est-ce qui vous motive dans cette installation en autoconsommation ? C’est le côté vertueux du système. On contribue, même petitement, à la transition énergétique en diminuant notre part d’électricité nucléaire. Le fait de partager son surplus avec son voisinage a aussi du sens.

Quel entretien pour vos panneaux ? Cela se limite à une surveillance régulière et à nettoyer au passage quelques déjections d’oiseaux. Mais sinon, la pluie s’en charge très bien toute seule.

Et si vous pesiez le pour le contre ? Le pour, en plus du côté vertueux déjà évoqué, c’est que les panneaux « font parler » ! Le voisinage est curieux de ce dispositif et cela permet d’échanger sur ce sujet. Le moins concerne l’application de suivi qui n’est pas suffisamment au point.

L’autoconsommation électrique en questions

Les visiteurs occasionnels manifestent toujours un intérêt pour les panneaux solaires et posent des questions pratiques. En voici une synthèse :

Êtes-vous autonome en électricité ? Non, une installation en autoconsommation comme celle-ci n’est JAMAIS « autonome » en électricité. En effet, elle ne peut fonctionner que si le réseau électrique fonctionne également. Si une panne survient au niveau du réseau avec une chute d’arbre sur les lignes par exemple, les panneaux solaires ne produiront absolument rien. Il s’agit d’une mesure de protection. Ainsi, si un agent intervient sur la ligne, l’installation photovoltaïque des particuliers ne constitue pas un risque pour lui.

panneau photovoltaique au sol

Le terme « autonome » n’est donc pas du tout d’actualité bien qu’il puisse s’agir d’un argument marketing puissant. C’est plutôt le terme « autosuffisant » qui convient ici. Par exemple, il arrive que les panneaux produisent plus que les consommations de la maison. Dans ce cas, du surplus est envoyé vers le réseau et la maison ne soutire rien, elle est autosuffisante.

Consultez notre article sur les panneaux solaires autonomes pour en savoir plus.

Avez-vous des batteries pour stocker l’électricité ? Il est possible d’ajouter des batteries pour stocker le surplus et le réutiliser plus tard, on peut dans ce cas parler d’autonomie. Mais soyons clairs, la mise en œuvre d’une batterie n’est absolument pas rentable. Elle doit en plus se remplacer tous les 5 à 10 ans selon sa technologie et son utilisation.

Que pouvez-vous alimenter avec 4 panneaux solaires ? Par beau temps, les 4 panneaux vont produire autour de 800 W (selon la saison). Cela suffit pour alimenter de nombreux appareils qui consomment peu mais longtemps. Par exemple, on peut cumuler dans ce cas :


AppareilsPuissance
Talon : VMC, box, frigo, veilles…250 W
Ordinateur fixe + écran100 W
Charge vélo électrique70 W
TV 32 pouces50 W
Ordinateur portable25 W
Charge d’un téléphone5 W
TOTAL500 W*

*Il reste environ 300 W de marge pour participer à des usages plus énergivores.

Mais dès que les appareils sont énergivores, la capacité de production des panneaux est rapidement dépassée. Avec une bouilloire de 3 000 W ou une cafetière de 1 000 W par exemple.

Où va l’électricité que vous ne consommez pas ? Elle est cédée gratuitement au réseau et va au plus proche. L’électricité est donc consommée par les voisins, même s’ils n’en perçoivent jamais les effets sur leur facture d’électricité.

Prix des panneaux solaires en autoconsommation

Dans ce cas d’une pose par soi-même, le prix se situe entre 0.8 et 1.5€ le Wc selon la puissance crête choisie et le type de panneaux. Le prix est très compétitif mais les pistes de rentabilité sont moins nombreuses.



Voici le devis détaillé des prestations chez le marchand Oscaro Power :


ProduitQtéPrix
Câble AC monophasé
section 2.5 mm² au mètre
4083€
Câble Terre section 6mm² au mètre5045€
Câble Terre 6mm² 60cm
avec 1 cosse + connectique
12€
Câble pour micro-onduleur YC600123€
Raccord de câble AC113€
Connectique de Terre Terragriff47€
Micro-onduleur photovoltaïque
APSystems YC600
2348€
Panneau solaire CSUN 275 Wc4300€
Coffret protection1124€
Disjoncteur 20 A17€
Support fixation GSE panneau au sol1290€
Supervision
(outil de suivi Smartphone)
1Offert
Total HT1 242€
Livraison99€
TOTAL TTC1 589€

Si vous préférez une pose par un professionnel qui ouvre le droit au tarif d’achat subventionné, il faudra plutôt compter entre 2 et 3€ du Wc. Il est toutefois toujours important de réaliser plusieurs devis pour comparer les prix.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Avantages et inconvénients des panneaux solaires en autoconsommation


AvantagesInconvénients
Rentables…… à condition de bien préparer son projet
Très fiablesDe nombreuses fausses promesses de marchands
Administratif facile (sans vente)Administratif complexe (avec vente du surplus)
Oblige à la sobriété-
Ecologiques-
Pose accessible aux bricoleurs-

Conclusion : Un principe vertueux… mais pas miraculeux !

L’autoconsommation est un moyen vertueux de consommer autrement son l’électricité et de partager son surplus de production avec son voisinage. Cependant, obtenir un bon taux d’autoconsommation ne s’improvise pas car la production est supérieure en été quand les besoins sont souvent les plus faibles. Il faut donc se méfier des fausses promesses et une rentabilité inférieure à 10 ans devra vous questionner.

Pour aller plus loin, consultez les avantages et les inconvénients d’une pose au sol ainsi qu’un tutoriel facile pour installer soi-même ses panneaux solaires.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#57 - Michel Artois - 21 Décembre 2022

Sous panneaux (qui sont noirs, çà n'arrange rien) la° peut dépasser les 60° en plein soleil d'été. Une solution possible est de se fabriquer des rallonges MC4 pour éloigner un peu les M-O des panneaux et les ombrer. ++

#56 - Feuggy - 19 Décembre 2022

On verra bien. J'ai un onduleur sur mon autre installation (100%) revente qui en est à 13ans de fonctionnement pour une durée de vie moyenne de 10ans mais effectivement il n'est pas sous les panneaux mais bien à l'abri. La chance qu'on peut avoir c'est que nous avons souvent du vent dans notre région mais effectivement à voir. ++

#55 - Michel Artois - 19 Décembre 2022

J'ajoute un dernier point et je m'arrête là: ce qui pourra "tuer" les onduleurs sous panneaux, c'est la répétition éventuelle des canicules qui en rajouteront énormément à la chaleur déjà produite par la conversion en 220V.

#54 - Michel Artois - 19 Décembre 2022

Je partage tout à fait l'avis de Feuggy. Le 1er ...et seul chiffre essentiel à analyser c'est la conso instantanée que l'on peut faire pendant que les panneaux produisent car tout le reste sera réinjecté. Plus on multiplie les panneaux, plus la réinjection explose : impossible de consommer en continu 4kW/H si on les produit, sauf étude et aménagements TRES étudiés.
C'est votre cas si vous atteignez 70% d'auto-conso avec 2,4kWC, ce qui est proche du maximal possible. Si vous pouvez maintenir ce chiffre , rajouter du stockage ne ferait qu'effondrer la rentabilité, pour viser une autonomie très contraignante.En hiver ce pourcentage augmente, mais parce que la production diminue. Cà n'a pas dû se faire tout seul mais Chapeau pour le résultat! Si l'onduleur tient dans le temps et pas de grêle méchante...j'allume un cierge...
Merci pour votre retour!

#53 - feuggy - 19 Décembre 2022

Je suis d'accord avec Michel. Il faut très bien calculer (estimer plutôt) la capacité de son installation. J'ai beaucoup de collègues et amis qui sont partis sur du 3.5 voir 4 KW alors que je leur avais avait dis que ça risquait d'être bien trop au vu de ma petite expérience. Après 7 mois d'expérience je suis à 70% d'autoconsommation et l'intersaison est la pire puisque bcp de renvoie sur le réseau gratuit. Depuis peu propriétaire d'un VE j'espère pouvoir améliorer encore mon taux d'autoconso.

#52 - Michel Artois - 19 Décembre 2022

J'ajoute à mon message ci dessous un exemple simple sur les aléas de l'auto-conso si mal calculée : un LV en éco (1h25) contrôlé au wattmètre c'est 1,2kW. On se dit qu'avec 4 panneaux (1200w au mieux) on lave gratis. Mais non, un cycle c'est 25mn à 2000w pour la chauffe et le séchage, donc nos 1200w + 900w d'EDF...et 250w pendant 1H (pompe de lavage seule) , avec donc 950w recédés à EDF. Conclusion: un lavage LV de 1,2kW , c'est 400w récupéré sur les panneaux...et 950W injectés à EDF. Rendement de 33% maximum, et uniquement si pleine production des panneaux en plein soleil. Idem pour tout ce qui chauffe (MAL, four, petit chauffage etc...). Seule une dérivation vers un gros consommateur sur plusieurs heures (ECS) peut limiter partiellement la perte. Amicalement.

#51 - Michel Artois - 19 Décembre 2022

Pour ma part j'ai retourné l'auto-conso sans revente en tous sens et ce n'est pas pour moi aux tarifs d'équipement actuels pour un taux de rentabilité qui en surprendra plus d'un. Beaucoup sautent là dessus comme sur les pâtes, l'huile, le sucre et la moutarde en d'autres temps. C'est la même dynamique.
Les micro-onduleurs restent une loterie vu leur durée de vie. Le stockage, même en LFP, ne tiendra pas du tout dix ans de performance maxi si utilisé quotidiennement avec de l'ampérage, et quelle contrainte!. Et si la mayonnaise prend, EDF reverra tout çà avec un Linky fait (entre autres) pour çà...Cà commence déjà avec une taxe maintenant incluse pour les "réinjecteurs", et qui n'en restera pas là.
Je fignole mon isolation, je revois mon ECS, je régule ma PAC au mieux,...et puis je remets toute ma consommation à plat, et je pense faire largement mieux que ces économies de bout de chandelle agités par des malins comme un pompon de foire.
Merci pour cet article très bien fait et objectif!

#50 - Xavier (admin) - 10 Août 2022

Bonjour feuggy,

Merci pour ce retour ! En ce moment, la période de production est à son maxi (division quasiment par 3 en hiver). Sur le marché de gros, l'électricité est en ce moment à 355€/MWh donc c'est possible que les prix augmentent fortement à la fin du bouclier tarifaire (31 décembre 2022 pour le moment).

A bientôt

#49 - feuggy - 09 Août 2022

2.4KWc installé fin mai et déjà 1170Kwh de produit après 80j de fonctionnement dont 310Kwh envoyé gratuitement sur le réseau (26.4%) soit quand même une économie de 145€ (à 0.168€/Kwh chez Total). Je devrais rentabiliser mon installation en moins de 10ans, c'était le but.

#48 - Xavier (admin) - 08 Août 2022

Bonjour Fred,

Oui, dans une perspective d'autoconsommation, c'est intéressant d'avoir plusieurs orientations, surtout si votre "surplus" est injecté gratuitement sur le réseau. Nous en parlons à cette adresse : https://conseils-thermiques.org/contenu/autoconsommation-solaire.php#7

Avec 6 panneaux (2 400Wc, environ 1 900 W le plus souvent en pratique), vous devriez pouvoir couvrir votre talon de consommation dès lors qu'il y a du soleil et alimenter largement votre chauffe-eau électrique.

Il faut faire attention à ce que les panneaux ne se fassent pas de l'ombre mutuellement.

A ma connaissance, il n'y a pas d'outils gratuits qui permettent de comparer une installation avec plusieurs champs.

A bientôt

#47 - Fred - 31 Juillet 2022

Bonjour Je suis occupé à préparer mon projet et me pose la question pour l'orientation des panneaux je vais les installer au sol et souhaite savoir si il n'est pas plus intéressant pour avoir une production plus longue dans la journée de les installer en "U" 2 a l'est 2 au sud et 2 à ouest dans mon cas ce qui aurait pour effet d'avoir une production lissé sur la journée plutôt que d'avoir une pointe de production l'après-midi
Merci de vos retours

#46 - Phil53 - 22 Juillet 2022

Bonjour, retour d’expérience
Votre site est super intéressant et est le reflet de l’autoconsommation, j’ai moi même effectué mon installation de 1 kw au mois d’avril .
Environ 1200€ pour 1kw
Mon premier raisonnement était de me dire que je gagne de l’argent plus qu’un livret A
Et c’est vrai dès les premiers mois.
1000€ a 2% = 20€
Production en 3 mois = 400kw - 178 kw en ré injection perdu = 220 * 0,19 = 41€

Le calcul est rapide , je suis déjà bénéficiaire en 3 mois par rapport à un livret A

J’ai mis une horloge sur le chauffe eau et réduit. La puissance a 1kw . Vous pouvez aussi l’isoler avec de la laine de verre ou autre . C’est un gain très important
En hivers , la production sera moins importante mais consommé à 100%
Vive l’autoconsommation, j’ai déjà convertis un ami . ..

#45 - Soanne - 15 Juillet 2022

Bonjour,
Merci pour ces explications sur l’autoconsommation. J’ai choisi de me tourner vers des panneaux solaires thermiques pour des raisons économiques et écologiques. Je trouve que c’est la solution idéale afin de réduire les dépenses énergétiques tout en participant à la protection de l’environnement. J’ai complété mon installation avec des batteries de stockage récemment et c’est encore mieux. ☺

#44 - Xavier (admin) - 16 Juin 2022

Bonjour Sylvain Solar,

L'onduleur est toujours sous-dimensionné par rapport à la puissance des panneaux qui est donnée en "puissance crète". En pratique, un panneau de 400 Watt crète ne va produire qu'environ 80% de sa puissance soit 320W. Il peut bien sûr y avoir des pics plus importants de façon ponctuelle et si la puissance devient supérieure à 350W, l'onduleur "écrète" (il bride le surplus). Mais cette configuration n'arrive quasiment jamais. La configuration de Sunology est donc tout à fait cohérente.

Il faut surtout retenir que la puissance en Watt crète sert à comparer les panneaux entre eux mais ne reflètent pas la puissance réelle délivrée.

A bientôt

#43 - Sylvain SOLAR - 15 Juin 2022

Les panneaux SUNOLOGY sont équipé d'onduleurs 350W au lieu des 400W annoncé sur leur sites !! Beaucoup de clients commencent à se plaindre....

#42 - Xavier (admin) - 25 Avril 2022

Bonjour jpi066,

Les panneaux solaires PV ne peuvent pas délivrer une puissance très forte de façon instantanée (à moins d'en mettre vraiment beaucoup). Ils sont plutôt faits pour produire longtemps de l'électricité. De ce fait, votre charge de voiture devra se faire probablement à 8 ou 10 A pour rester sur une puissance relativement faible (1840 à 2300W).

A priori, il semble qu'une installation de maximum 3 kWc soit un assez bon compromis entre l'usage de la voiture et les autres consommations. Mais il faut passer par un logiciel de calcul pour faire des simulations :
https://conseils-thermiques.org/contenu/outil-calcul-production-solaire.php

(La meilleure façon d'économiser de l'électricité reste de tenter de réduire toutes les consommations inutiles).

A bientôt

#41 - jpi066 - 16 Avril 2022

Bonjour.
Quelle serait la solution la plus rentable en autoconsomation, sachant que je possède un véhicule électrique 64kwh. Le véhicule peut être mis en charge à 8, 10, 12, 16, 24 et 32 A. Je suis retraité la voiture est presque toujours à la maison. Je fais environ 25000Km/an (environ 4500wh) dont 300 kwh pris à l'exterieur. Ma consommation électrique annuelle environ 9500Kwh. J'habite Au bord de la mer (Pornic) face à la mer. La réverbération à t-elle une influence sur le rendement des panneaux. Merci pour vos reponses.
Cordialement.

#40 - Xavier (admin) - 13 Avril 2022

Bonjour Mica,

Votre moteur devrait faire autour de 1 600W (à vérifier sur votre modèle) ce qui est relativement puissant. Il faudrait autour de 6 panneaux (2 kWc) pour couvrir ce besoin.

Il y a tout intérêt à se raccorder au réseau pour profiter de l'énergie solaire dans la maison même quand la pompe de piscine ne fonctionne pas.

A bientôt

#39 - Mica - 12 Avril 2022

Bonjour, merci pour cet article qui répond a pas mal de questions et donne envie de se lancer. Mon souhait serait de l'installer principalement pour faire tourner le moteur d'une piscine de 128m3 (dans le var). Est ce possible ou trop energivore? Ou bien de simple panneaux solaire portable peuvent-ils suffire? Faut-il dans tous les cas se mettre en réseau avec enedis? Merci

#38 - Xavier (admin) - 14 Mars 2022

Bonjour JDC,

Oui, de façon un peu "grossière", vous pouvez considérer que votre installation va effectivement produire environ 80% de sa puissance crète dans de bonnes conditions. Donc, une installation de 9 kWc pourra alimenter le chargeur mais elle sera très chère (20 000€ environ).

Pour voir si cela est intéressant, il faut étudier les points suivants :

- Puissance des panneaux PV : Les panneaux PV ne sont pas vraiment adaptés pour envoyer de grosses puissances. Il faudrait probablement s'orienter vers une batterie de voiture de moyenne capacité avec un chargeur qui va charger un peu plus lentement.

Si on regarde la Dacia Spring par exemple, il est indiqué un temps de charge de 7h environ pour passer de 20 à 80% à 2.3 kW. Ce temps peut être couvert par une installation de 3 kWc (8 000€ environ).

- Matche entre production et consommation : Il faut pouvoir recharger la batterie de la voiture pendant la journée (pas possible à priori si vous travaillez à l'extérieur).

A bientôt

#37 - JDC - 11 Mars 2022

Merci pour votre retour, en envisageant l'achat d'une petite voiture électrique dont le chargeur consomme 7,4 kW, dois-je en déduire qu'il faut prévoir une installation de 9 kW afin que la quasi totalité de la charge se fasse via les panneaux lors d'un ensoleillement optimum ? Bien à vous.

#36 - Xavier (admin) - 08 Mars 2022

Bonjour JDC,

Une orientation sur plusieurs pans (est-ouest par exemple) peut être intéressante pour augmenter la durée de production dans la journée et optimiser l'autoconso. Vous allez moins produire en valeur absolue qu'avec une orientation plein sud mais vous allez probablement "mieux" utiliser l'énergie (amplitude horaire plus large).

Si vous envisagez une batterie, l'intérêt est moins évident car vous dépendrez moins de l'ensoleillement à l'instant T. Il faut étudier la rentabilité de cette batterie sur un logiciel comme autocalsol par exemple (outil gratuit de l'INES).

Il faut aussi bien étudier la puissance nécessaire car en l'état, avec une chaudière à granulés et un CESI, votre consommation d'électricité doit être plutôt faible (1 kWc suffirait probablement). La donne peut changer selon vos investissements futurs.

A bientôt

#35 - JDC - 07 Mars 2022

Bonjour, actuellement en train de finir une rénovation de maison des années 70 dans l'Hérault et au vu des surenchères probables sur le coût de l'énergie, nous prévoyons une installation 3 kW en autoconsommation avec stockage (batterie), backup (en cas de coupure électrique) et revente du surplus.

Notre toit est orienté plutôt ouest, sud-ouest. Poser une partie des panneaux côté est serait-il judicieux pour optimiser l'autoconso ?

On prévoit donc la mise en place d'une batterie pour être indépendant du réseau en cas de coupure générale et pour gagner également en autoconsommation.

Notre chauffage est central via une chaudière à granulés qui gère le CESI. Celui-ci fonctionnera sur résistance électrique hors période de chauffe et nous envisageons de le faire fonctionner en partie via les panneaux.
Le reste de notre consommation est classique (pas de piscine prévue) mais il est possible que nous installions une climatisation réversible (pour le frais) et un chargeur pour voiture électrique bien que je n'apprécie pas cette solution faussement écologique mais les tarifs à la pompe sont en train d'exploser...
VMC hygro B, plaques de cuisson à gaz, réfrigérateur combiné congélateur, four + micro-ondes, 1 lave-linge, 1 lave-vaisselle, 6 personnes dans le foyer.

Merci pour votre site qui est une mine de bons conseils !

#34 - Xavier (admin) - 22 Février 2022

Bonjour Kayukan,

Merci pour le partage d'expérience :-)

A bientôt
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.