Les sèche-serviettes électriques

Chauffer confortablement une salle de bain tout en profitant d'une serviette chaude, c'est la promesse des sèche-serviettes électriques. Pourtant, il existe de nombreuses technologies et tous les appareils ne proposent pas les mêmes prestations. Voici un guide d’achat pratique pour trouver le produit qu’il vous faut.



seche serviette électrique

Les radiateurs sèche-serviettes en 1 coup d’œil

Voici une synthèse des technologies de sèche-serviettes électriques pour choisir un produit correspondant bien à votre attente.


Chauffage
serviettes
Confort
salle de bain
Montée en
température
  Prix  L’avis de la rédaction
Convecteur☺ ☺A éviter
Rayonnant☺ ☺☺ ☺☺ ☺Le minimum
Soufflant☺ ☺ ☺Diffusion rapide de la chaleur
Inertie☺ ☺☺ ☺ ☺€€Bon compromis chauffage
serviette/salle de bain
Tubes ou lames☺ ☺ ☺☺ ☺ ☺€€
Mixte☺ ☺ ☺☺ ☺ ☺☺ ☺ ☺€€€Meilleur choix mais plus cher

Les radiateurs sèche-serviettes convecteurs et rayonnants

Convecteur : Une simple résistance en position basse chauffe directement l’air. Les serviettes logent sur un support accroché au radiateur. Dans cet exemple, la façade fait simplement office de « déco » et ne rayonne pas du tout car l’intérieur du radiateur est bien vide !

seche serviette electrique convecteur

Le chauffage des serviettes est limité puisque la plupart de la chaleur s’échappe par le haut. La salle de bain est chauffée rapidement grâce à la grande réactivité de la résistance. Cependant, un phénomène de stratification important se crée (chaud en haut, froid en bas). Ce système nous semble être le moins pertinent pour l’usage recherché.

Rayonnant : Deux plaques rayonnantes verticales montées en parallèle offrent cette fois-ci une plus grande surface d’échange. Les serviettes sont donc mieux chauffées mais que d’un seul côté.

seche serviette electrique panneau rayonnant

La salle de bain profite d’une chaleur toujours rapide mais plus confortable que sur un convecteur (moins de stratification). Un choix correct.

Les radiateurs sèche-serviettes soufflants

Technologie : Une résistance thermique chauffe directement l’air et une soufflerie se charge de diffuser rapidement la chaleur dans la pièce. Ces sèche-serviettes soufflants présentent souvent des tubes pour loger 2 ou 3 serviettes. À la caméra thermique, on remarque qu’un tube est traversé par une résistance alors que le second fait simplement office de support. La partie qui abrite l’électronique reste froide (modèle Thermor) :

seche serviette electrique soufflant

Chauffage des serviettes : Le chauffage des serviettes est logiquement assez peu homogène et concentré au milieu de la serviette.

Chauffage de la salle de bain : En contrepartie, la chaleur se diffuse très vite dans la pièce grâce au ventilateur. Cela peut occasionner du bruit même si la plupart du temps, l’usage de la soufflerie reste ponctuel. Sur ce modèle, on mesure environ 55 dB en fonctionnement ce qui n’est pas gênant lors d’une douche par exemple (bruit couvert par l’eau) mais peut être fatigant autrement. La chaleur reste assez agressive et peut provoquer une sensation de « froid » à la sortie de la douche (courant d’air sur la peau). Notons toutefois que cette ventilation peut s’arrêter à tout moment.

bruit seche serviette soufflant

Gestion de la condensation : La soufflerie et la forte puissance du chauffage font que l'air est chauffé de façon agressive et augmente sa température. En conséquence, il est capable de contenir plus de vapeur d'eau. Ainsi, l'humidité générée par la douche se condense moins sur les parois. Ce phénomène se manifeste par l’absence d’eau sur la vitre après une douche par exemple :

humidité salle de bain seche serviette soufflant

Mais l'humidité ne disparait pas pour autant et dans tous les cas, une ventilation reste nécessaire pour l'évacuer.

Les radiateurs sèche-serviettes à inertie aluminium

Technologie : Les sèche-serviettes à inertie présentent un grand corps de chauffe assez réactif en aluminium. Des supports permettent de loger les serviettes. À la caméra thermique, on distingue une large surface d’échange assez homogène, les tubes en revanche ne sont pas traversés par une résistance.

seche serviette electrique inertie

Chauffage des serviettes : Le chauffage des serviettes est assez homogène même s’il ne se fait que d’un seul côté.

Chauffage de la salle de bain : La chaleur diffusée est douce (pas de stratification) mais plus lente que sur un modèle soufflant.

Les radiateurs sèche-serviettes à tubes ou à lames

Technologie : Des tubes ou des lames sont chauffés par un fluide ou une résistance ce qui confère au sèche-serviette une très grande surface d’échange. À la caméra thermique, on observe bien une chaleur très homogène pour une température de surface d’environ 60°C (sèche serviette fluide Acova) :

seche serviette electrique tube

Chauffage des serviettes : Comme les tubes sont espacés et déportés par rapport au mur, il est possible de placer la serviette de part et d’autre des tubes pour réchauffer toute sa surface.

Chauffage de la salle de bain : En revanche, le chauffage de la pièce est un peu plus lent car une partie de la chaleur est captée par les serviettes. La chaleur diffusée est douce.

Les radiateurs sèche-serviettes mixtes

Les sèche-serviettes mixtes représentent la technologie la plus avancée. Le plus souvent, les serviettes sont chauffées par des éléments à tubes. Une soufflerie peut s’activer ponctuellement pour chauffer rapidement la salle de bain.

seche serviette electrique mixte

De ce fait, les sèche-serviettes mixtes combinent tous les avantages (chauffage homogène des serviettes et de la salle de bain) sans les inconvénients.

Pour plus d’efficacité, la soufflerie doit être positionnée en bas ce qui limite la stratification. L’inconvénient du bruit est cependant toujours présent (60 dB mesurés sur cet appareil).

Prix et critères d’achat d’un radiateur sèche-serviette électrique

Technologie : Si le budget le permet, le plus judicieux est d’opter pour une technologie mixte « tubes ou lames + soufflerie » de façon à combiner tous les avantages.

Puissance : Le dimensionnement est d’environ 100 W par m² ce qui fait que l’on a rarement besoin de plus de 1000 W dans une salle de bain. Mais comme ces chauffages sont souvent utilisés très ponctuellement, ils doivent être très réactifs. Pour cette raison, l’option « soufflerie » intègre la plupart du temps une puissance supplémentaire pour une montée très rapide en température. Par exemple, un sèche-serviette de 600 W et une soufflerie de 1000 W pour un total de 1 600 W.

Régulation : La régulation est un critère très important car elle conditionne pour une grande partie la consommation électrique du chauffage. En effet, le sèche-serviette doit chauffer au plus près de votre présence pour optimiser la facture d’électricité. On distingue 4 systèmes qui ne se valent pas.

1. La régulation basique : Elle comprend un simple sélecteur On et Off. Il n’est donc pas possible d’anticiper son arrivée, ni de programmer une extinction. C’est le système le moins efficace.

2. Le Timer non programmable : Cette fois, on peut demander au sèche-serviette de s’arrêter après une durée fixée par défaut (2 heures dans notre exemple). On ne peut toujours pas cependant programmer une mise en chauffe avant son arrivée dans la salle de bain.

régulation seche serviette electrique

3. Le Timer mécanique : Cette régulation autorise une programmation du chauffage sur une plage de 24 heures. Elle se règle facilement en actionnant des taquets aux heures de fonctionnement. Ce système suffit la plupart du temps. En revanche, il faut que le besoin soit toujours le même pour chaque jour ce qui n’est pas toujours le cas (rythme différent le weekend par exemple).

4. Le Timer électronique : La programmation se fait cette fois grâce à un afficheur LCD et reste plus complète car elle autorise une gestion différenciée pour chaque jour de la semaine. Cette régulation convient à tous les usages mais le paramétrage logiciel peut s’avérer compliqué (recours à la notice).

Design : On trouve des sèche-serviettes pour tous les goûts : couleur personnalisable, façades en verre miroir, ardoise ou vitrocéramique. Attention toutefois, car derrière les « belles façades » se cachent souvent des technologies basiques type « convecteur » qu’il faut plutôt éviter.

seche serviette electrique design

Certains sèche-serviettes à tubes ou à lames affichent un design asymétrique pour rompre la monotonie des barreaux.

Prix : Le prix varie selon la puissance et la technologie sélectionnées. Il va le plus souvent de 60€ à 300€ pour les radiateurs à tubes et de 200 à 600€ pour les sèche-serviettes mixtes. Voici quelques exemples de produits qui nous semblent disposer d’un bon rapport qualité/prix :



Installation et entretien d’un sèche-serviette électrique

L’installation reste accessible à un bricoleur « moyen » mais ne s’improvise pas. Dans un premier temps, il faut s’assurer que le sèche-serviette est à une distance réglementaire des points d’eau (norme NFC 15-100). La plupart du temps, les sèche-serviettes sont classés IP 24 et peuvent s’installer dans les volumes 2 et 3. Si possible, le radiateur devra masquer la prise électrique pour un meilleur rendu esthétique.

installation seche serviette electrique

Une fois l’emplacement choisi, il faut positionner le support à l’aide d’un niveau. Il peut prendre la forme de tiges métalliques si l’appareil est collé au mur ou de fixations déportées pour un radiateur à tubes. On procède ensuite au raccordement électrique en prenant soin de couper l’alimentation générale (rouge ou brun = phase, bleu = neutre, noir = fil pilote). Le sèche-serviette peut alors être placé sur son support en vissant les fixations.

Si vous n’avez pas de compétences en électricité, l’aide d’un professionnel est indispensable. On compte habituellement 90€ HT pour la pose d’un sèche-serviette (TVA à 10% sur l’ensemble du devis). Il faudra mettre les professionnels en concurrence pour obtenir le meilleur prix. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :


Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Chauffage

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

Concernant l’entretien, il reste très simple puisqu’il suffit de dépoussiérer le sèche-serviette. Cela peut se faire avec un chiffon microfibre pour appareils à tubes afin de préserver l’efficacité du corps de chauffe.

entretien seche serviette electrique

Pour les soufflants, on nettoie les ailettes à l’aide d’une brosse à dents ou d’un pinceau.

Conclusion : des sèche-serviettes pour tous les besoins et tous les budgets

Pour le choix de la technologie, on retiendra que les sèche-serviettes mixtes « tubes + soufflerie » satisferont à la fois les besoins d’une serviette chaude et d’une montée rapide en température dans la salle de bain. La régulation reste également un critère important de l’achat. La programmation doit permettre de trouver une salle de bain chaude à son arrivée. Pour aller plus loin, consultez nos guides d’achat sur les radiateurs à inertie ainsi que sur les panneaux rayonnants.

Laisser un commentaire ou poser une question




#2 - Xavier (admin) - 03 Mai 2019

Bonjour Vincent,

J'aurais plutôt tendance à vous conseiller de rester sur des matériaux réactifs comme l'acier ou aluminium pour un usage ponctuel (on veut généralement que la salle de bain chauffe vite).

A bientôt,

#1 - Vincent - 02 Mai 2019

Bonjour,
Quelle matière faut il privilégier, (acier, fonte ou alu)?
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.