Construction d’une maison en bois et en paille

L’alliance du bois et de la paille offre une solution technique très pertinente. D’une part, l’empreinte écologique est limitée grâce à l’utilisation de matériaux locaux et biosourcés. D’autre part, la paille apporte l’inertie qu’il manque à l’ossature bois pour garantir un bon confort d’été. Retour d’expériences sur ce duo gagnant.

Le projet en 1 un coup d’œil

L’objectif était de faire une maison économe en énergie à la fois au niveau de la construction (choix de la paille comme matériau local) et de l’utilisation (performances thermiques très fortes). Le recours aux énergies fossiles devait également être limité le plus possible.


CaractéristiquesMaison RT 2012 de 160 m²
Prix : 1830€ du m²
Isolation mursCoffrage bois rempli de paille, Ep. 40 cm
R = 7.1 m².K/W
Isolation toitureOuate de cellulose, Ep. 60 cm
R = 12 m².K/W
Isolation solPolyuréthane TMS, Ep. 10 cm
R = 4.65 m².K/W
ChauffageChaudière à granulés
combinée solaire thermique
VentilationVMC Simple flux hygro B
Eau Chaude6.75 m² de panneaux thermiques
Electricité20m² de panneaux photovoltaïques
Autoconsommation partielle

Une conception bioclimatique

La maison respecte les règles de l’architecture bioclimatique. Au nord, le garage fait office d’espace tampon pour protéger la maison du froid. A l’est, le soleil matinal donne sur les chambres. A l’ouest, une baie vitrée éclaire la pièce de vie le soir. Cette ouverture est protégée par un volet roulant extérieur pour éviter le soleil rasant en été.

maison bioclimatique bois paille

La façade sud est logiquement la plus ouverte au soleil au niveau de la pièce de vie et permet de réchauffer efficacement la maison en hiver. Il est prévu de fabriquer des brises soleil au niveau de ces baies vitrées pour se prémunir des chaleurs estivales. Des pieds de vignes à feuilles caduques (qui perdent leurs feuilles de façon saisonnière) rempliront parfaitement cet usage : apports solaires massifs en hiver, protection des surchauffes en été.

plan maison bois paille

Bâti, un duo bois / paille efficace

Maison en bois et en paille

Choix : Locale, performante et très peu gourmande en énergie grise, la paille s’est vite imposée comme la solution principale pour cette maison écologique d’autant que son utilisation est désormais validée par un procédé de construction par le RFCP (Réseau Français de la Construction Paille).

transport botte paille isolation

Création : Le propriétaire a mis la main à la pâte avec l’aide d’un ami agriculteur et a constitué environ 2200 bottes de paille à l’aide d’une presse. Il a ensuite fallu les stocker dans un grenier le temps que le projet se concrétise. Cela a tout de même pris une dizaine d’années, l’occasion d’avoir un retour sur la longévité des bottes de paille. En effet, au bout de 10 ans, le propriétaire a écarté seulement une dizaine de bottes trop abîmées. L’absence de grains dans la paille n’a pas attiré les rongeurs mais il faut rester vigilant sur ce point dans le cas d’un stockage prolongé.

caisson bois rempli de paille

Assemblage : Les bottes de paille sont insérées en pression dans des caissons en bois. Le travail en atelier permet à la fois des bonnes conditions de travail pour les artisans et une meilleure gestion des déchets. Les panneaux sont stockés au sec avant leur montage sur site. Au niveau de la paille, il faut veiller à ce que l’orientation des fibres soit verticale pour améliorer l’isolation thermique (le flux d’air qui porte les calories traverse plus difficilement dans ce sens). Les découpes sont réalisées à la tronçonneuse car la paille compressée est très dense (comme du bois).

assemblage maison bois paille

Les panneaux sont assemblés sur le chantier en 2 jours environ à l’aide d’une grue. Il faut ensuite protéger rapidement les murs nus de la pluie. Au niveau du soubassement, celui est surélevé (40 cm environ) de façon à éviter les remontées capillaires au niveau de l’isolant.

isolation paille caisson boisPerformances : Au total, pour une épaisseur d’environ 40 cm, on obtient des performances très intéressantes en hiver avec une résistance thermique autour de 7.1 m².K/W (contre 5 m².K/W habituellement pour une maison RT 2012). En été, la paille apporte une inertie bienvenue à l’ossature bois pour une alliance efficace. En effet, on obtient un déphasage très intéressant d’environ 17 heures (idéalement au moins 12 heures) et une excellente atténuation des amplitudes thermiques. Comprenez qu’en été, la chaleur pénètre assez peu dans le logement et de manière très lente (pas de pic de surchauffe). A titre de comparaison, cette solution « bois/paille » est bien plus intéressante qu’une solution « bois/laine de verre » (voir notre retour d’expérience).




Remerciements à l’entreprise Rebours qui a accepté avec plaisir le challenge de cette construction écologique (53 200 Ampoigné).

Isolation des combles et du sol

Au niveau des combles, c’est la ouate de cellulose (isolant issu du recyclage du papier) qui été choisie. Elle a l’avantage de présenter un prix très abordable (comparable à la laine de verre) avec un excellent confort d’été. Le soufflage de 60 cm (50 cm après tassement) offre une résistance thermique de 12 m².K/W (contre 9 5 m².K/W habituellement pour une maison RT 2012).

Au niveau de la dalle béton, le polyuréthane (isolant synthétique) a été privilégié pour sa grande résistance à la compression et à l’humidité et pour ses performances thermiques inégalées (10 cm - 4.65 m².K/W soit le niveau standard sur ce type de maison). Un des rares matériaux non biosourcé sur ce projet.

Cloisons intérieures

Les cloisons intérieures ne contribuent pas à la performance thermique de l’ensemble du bâti mais participent du confort acoustique de l’habitation. Au niveau des murs, c’est la laine de bois qui a été choisie pour ses excellentes propriétés acoustiques (la laine de coton peut également jouer ce rôle). Pour le plancher intermédiaire, de la fibre de bois (plus dense) a été privilégiée. Le résultat est bien à la hauteur des attentes puisqu’il faut monter à l’étage pour se faire entendre depuis le RDC !

Mur en pisé

Pour ajouter encore de l’inertie à cette construction bois / paille déjà bien étudiée, le propriétaire a décidé de rajouter un mur en pisé. Le mélange d’argile, de sable et de gravier est ainsi compacté à l’aide d’une dame. La masse de 3 tonnes a été anticipée au niveau du vide sanitaire.

mur pise inertie

Systèmes, place aux énergies renouvelables

Pour aller de pair avec ce mode constructif bois / paille écologique, il était cohérent de rester sur des systèmes tirant parti des énergies renouvelables.

Chauffage, une chaudière à granulés ÖkoFEN de dernière génération

Choix du système : Avec 160 m² de surface habitable, un chauffage central était impératif pour répartir correctement la chaleur. Une chaudière ÖkoFEN Pellematic Smart XS de 10 kW remplit cette fonction. En effet, la chaudière à granulés est capable de moduler à 3 kW pour répondre au faible besoin de chaleur de l’habitation et dispose d’un rendement très élevé (107%) car elle récupère la chaleur contenue dans les fumées (chaudière à granulés à condensation).

chaudiere granule condensation okofen

Emetteurs de chaleur : La chaudière à granulés comprend un réservoir de 340 L et est couplée à un plancher chauffant au niveau du RDC et à des radiateurs à eaux pour l’étage. Le propriétaire a pris soin de bien dimensionner les émetteurs pour augmenter le stockage d’eau disponible : un plancher chauffant très basse température (pas rapprochés de 10 ou 15 cm au lieu de 20 cm) et radiateurs à eau volumineux.

Autonomie : La chaudière est raccordée à un petit silo de 450 kg. Cette capacité est assez faible mais peut couvrir une année de demande sans aucune action de l’utilisateur. En effet, les granulés sont acheminés depuis le silo par une turbine aspirante (bruit d’un aspirateur une fois par jour). Le particulier achète le granulés à la palette (1 tonne tous les deux ans environ).

Panneaux solaires thermiques : Pour le chauffage de l’eau, 6.75 m² de panneaux solaires thermiques sont installés de façon à couvrir les besoins en eau chaude notamment l’été (3 panneaux de 2.25m²). L’installation est idéale avec une orientation des panneaux plein sud et une inclinaison de 45° sur un pan de toit spécifique. En moyenne sur l’année, la production solaire couvre environ 40% des besoins de chauffage et eau chaude (département de la Mayenne). La famille fait une utilisation rationnelle de l’eau chaude en adoptant les bons gestes.

chaudiere granule combinee solaire

Sur la photo, on observe que le petit arbre à droite peut faire de l’ombre, il sera coupé pour optimiser l’installation. Ce système de panneaux solaires thermiques s’entretient environ tous les ans (nettoyage des panneaux, contrôle du fluide calorifique et des fuites). Si la production est trop forte, le surplus de chaleur se décharge dans une petite piscine.

Régulation : L’ensemble du dispositif (bois + solaire) est piloté par une régulation fine et intuitive. Il est notamment possible de connecter la chaudière à une station météo locale de façon à optimiser au mieux les deux énergies.

regulation chaudiere okofen

Prix : Il faut compter environ 18 000€ pour l’installation de la chaudière avec les 6.75 m² de panneaux solaires thermiques.

VMC Simple flux hygro

bouche vmc hygroreglableAu niveau de la ventilation, une VMC simple flux hygro basse consommation a été préférée à une VMC double flux. En effet, la maison étant située dans un environnement calme sans nécessité d’un appoint de chauffage, la ventilation double flux ne se justifiait pas forcément. Cela entrainait aussi des contraintes dont le particulier ne voulait pas : entretien (changement de 2 filtres pour 20€ environ tous les 6 mois), prix (+ 2000€ HT environ) et légère augmentation des consommations électriques (22 à 60 W-Th-C contre 9 W-Th-C dans ce cas).

La prestation n’est cependant pas comparable car une ventilation double flux apporte davantage de confort avec un préchauffage de l’air neuf et une meilleure qualité de l’air intérieur.

Production d’électricité photovoltaïque

Pour pousser la démarche jusqu’au bout, la maison est équipée de 20 m² de panneaux solaires photovoltaïque en autoconsommation. Cet aspect est traité dans un article spécifique dédié à l’autoconsommation solaire.

Prix de la maison bois / paille

Cette maison aura coûté environ 1830€ du m². Pour réduire les coûts, le propriétaire qui est aussi un acteur du bâtiment a assuré le suivi de chantier auprès des artisans. Notons que le budget aurait pu être optimisé pour arriver autour des 1700€ du m² car le chiffrage inclut un grand garage, un atelier et un système domotique pas forcément indispensables. Les matériaux choisis (véritables ardoises, charpente traditionnelle, bardage bois) restent également coûteux.

On est logiquement sur un prix supérieur à celui une maison RT 2012 traditionnelle (à partir de 1300€ du m²). Les prestations ne sont cependant pas comparables. Cette maison bois / paille offre à la fois un confort supérieur en hiver (conception bioclimatique, résistance thermique supérieure), mais également en été (matériaux biosourcés bien meilleurs à ce niveau).

Dans tous les cas, pour obtenir le prix le plus juste, il convient de réaliser au moins 3 chiffrages de votre projet. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier :


Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

Avantages et inconvénients de la maison bois / paille


MinimaleMoyenneMeilleure
OrientationOrientation standard suivant l’alignement de la routeOrientation SudOrientation Sud + protections solaires
ConceptionPlan typeBâti fixe, intérieur sur-mesurePlan sur-mesure
Confort hiverRT 2012RT 2012 +Niveau passif ou positif
Confort étéFaible inertieFaible inertie + aménagementsForte inertie
EcologieMaison maçonnée
+ isolants synthétiques
Maison ossature bois
+ isolants synthétiques
Maison ossature bois
+ isolants biosourcés
PrixElevé : > 1700€ du m²1450 à 1700€ du m²Faible < 1450€ du m²

Conclusion : une solution performante et écologique

L’alliance du bois et de la paille offre donc une solution technique idéale en termes d’écologie et de confort. Pour aller plus loin, la fiche isolant sur la paille vous en dira davantage sur ces caractéristiques techniques. Le retour sur une maison ossature bois / laine de verre, moins performante mais moins chère pourrait également vous intéresser tout comme les règles de conception bioclimatique et économique.

Laisser un commentaire ou poser une question




Pas encore de commentaire ou de question. Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.