Le polyuréthane ou mousse de polyuréthane

Le polyuréthane possède le meilleur pouvoir isolant parmi les isolants usuels. Il sera donc très intéressant lorsque la contrainte de place est forte. Le polyuréthane est en outre très résistant à la compression et adapté en milieu humide ce qui lui confère une grande polyvalence. En revanche, le produit est inadapté au bâti ancien, a un mauvais comportement au feu, et ne contribue pas au confort d'été.



Le polyuréthane en un coup d’œil : 14/20

Les isolants en polyuréthane sont fabriqués à partir d’un moussage de polyols, de méthylène diisocyanate, d’agents gonflants et d’additifs. En ce qui concerne les panneaux, cette expansion est encadrée par 2 parements (généralement en aluminium) qui assurent l’étanchéité à l’air de l’isolant et sa pérennité. Son très fort pouvoir isolant fait que le polyuréthane est parfois qualifié de « meilleur isolant thermique ».


Pouvoir isolant (W/m.K)0.022 à 0.028
Confort d’étéFaible
Isolation phoniqueFaible
Résistance au feu (A à E)E
Durée de vie (Années)>50
BiosourcéNon
Adapté au bâti ancienNon
PrixMoyen
Comble perduOui
Mur et cloison intérieurOui
RampantOui
Toiture (sarking)Oui
Mur extérieurOui
Plancher basOui

Quelle épaisseur de polyuréthane pour une isolation efficace ?

Le polyuréthane nécessite peu d’espace pour obtenir de bonnes performances d’isolation en hiver. Voici une vue d’ensemble des épaisseurs à mettre en œuvre pour les principales utilisations :

IsolationEpaisseurR (m².K/W)*
Mousse de polyuréthane
Rampants15 cm6+
17.5 cm7++
20 cm8+++
Murs10 cm3.8+
11 cm4.2++
13 cm5.2+++
Polyuréthane en panneaux
Rampants14 cm6.3+
16 cm7.2++
Murs9 cm4++
11 cm5+++
Sol7 cm3.1+
9 cm4++
10 cm4.5+++

*R représente la résistance thermique. Plus celle-ci est élevée, meilleur est le pouvoir isolant.

La mousse de polyuréthane

Conditionnement : Le polyuréthane peut prendre la forme d’une mousse à injecter directement sur un support. Elle se présente sous forme liquide dans un fût et gonfle après sa projection. Ce procédé permet à l’isolant de se nicher partout et de limiter les ponts thermiques. Dans le même temps, cette mousse de polyuréthane expansive assure une fonction d’étanchéité à l’air (selon le CSTB).

polyurethane projete

Utilisation : La mousse de polyuréthane se destine à l’isolation intérieure de la toiture, des murs et des sols (isolant en sous-face de dalle et plancher intermédiaire) même si tous les usages ne possèdent pas d’avis technique. Deux fabricants se distinguent ici :


ProduitFabricantPouvoir isolantApplicationAvis CSTB
Isotrie 340Isotrie0.025 W/m.KMur intérieurTélécharger
Isotrie 240Sol sous-face de dalle
Plancher intermédiaire
Télécharger
Isolat PurIsolat0.026 W/m.KTélécharger

Epaisseur : Voici les épaisseurs de mousse de polyuréthane à viser en fonction des postes. Celle-ci doit être de 2 cm minimum et 20 cm maximum. La mousse de polyuréthane n’est pas compatible avec une autre couche d’isolant.


UtilisationEpaisseurPouvoir Isolant
R - m2.K/W
Confort d’étéPrix TTC
au m²*
Toiture
rampants
17.5 cm7.05++Plancher boisPlancher béton22€
20 cm8.05+++25€
Mur10 cm3.85+Bois / ParpaingBrique16€
11 cm4.25++17€
13 cm5.2+++18€
Sol8cm3.1+-11€
10 cm3.85++12€

*Pose incluse car celle-ci doit obligatoirement être faite par un professionnel sur support sain et non humide.

Confort : On remarque qu’il faut une épaisseur relativement faible pour atteindre des performances satisfaisantes en hiver. En revanche, l’isolant n’apportera que peu d’inertie thermique à la maison et ne protégera pas très efficacement contre la chaleur estivale :

isolation polyurethane

Dans cet exemple, l’isolant atténue assez peu la fluctuation des températures extérieures et le pic de température est rapidement atteint dans le logement (7.3 heures contre 12 heures idéalement).

Alternatives : Avec un pouvoir isolant encore plus fort, seul le polyuréthane rigide en panneaux (voir point suivant) pourra concurrencer la mousse de polyuréthane en terme d’épaisseur. Si vous n’êtes pas contraint par l’espace, de nombreux isolants s’offrent à vous : laine de verre ou laine de roche niveau économique, ouate de cellulose ou laine de bois pour le confort d’été.

Le polyuréthane en panneaux


panneau polyurethane

Conditionnement : Dans sa version rigide, le polyuréthane prend la forme de panneaux plutôt légers (densité de 32 kg/m3). Ils sont néanmoins très résistants et peuvent être utilisés pour les tous les cas de figure que ce soit pour l’isolation intérieure ou l’isolation extérieure en passant par les toitures terrasses. Voici quelques références produits :


ProduitFabricantPouvoir isolantEpaisseur - cmAvis CSTB
EnerthermIKO0.022 W/m.K3 à 20Télécharger
SopremaSoprema3 à 16Télécharger
EfigreenEfyos
Thane DallageKnaufTélécharger
Bouyer LerouxMur’max12.2Télécharger

Epaisseur : Les panneaux de polyuréthane ont une épaisseur allant de 3 à 20 cm selon les produits. Il suffira d’une faible épaisseur de polyuréthane pour atteindre de bonnes performances en hiver :


UtilisationEpaisseurPouvoir Isolant
R - m2.K/W
Confort d’été
Isolation intérieure
Prix TTC
au m²
Toiture terrasse
et rampants
16 cm7.25+Plancher boisPlancher béton60€
18 cm8.15++Plancher boisPlancher béton63€
20 cm9.05+++65€
Mur9 cm4.05++Bois
Parpaing
Brique44€
10 cm4.552€
11 cm5+++57€
Sol7 cm3.15+-38€
9 cm4.05++44€

Confort : En revanche, l’isolant n’apportera aucune plus-value en été. Seule une isolation des murs maçonnés par l’extérieur pourra atténuer significativement la chaleur estivale en incluant le matériau porteur à l’inertie thermique de la maison.

Prix d’une isolation en polyuréthane

Le polyuréthane en mousse à projeter reste assez bon marché car sa pose est rapide (pas de découpe) et nécessite peu de main d’œuvre (une personne suffit). Il faut compter entre 10 et 25€ du m² selon l’épaisseur choisie.

mousse polyurethane

Le polyuréthane en panneau est plus onéreux car il nécessite davantage de travail. On se situe autour de 50 à 70€ du m² hors finition selon le niveau d’isolation désiré.

Si vous avez un projet d’isolation, il faudra dans tous les cas mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le prix le plus juste, mais aussi pour connaître plusieurs alternatives.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

rgeEn passant par un artisan RGE, votre isolation pourra, dans certains cas, bénéficier de l’isolation à 1€. Pour plus d'informations sur les aides financières consultez notre article dédié.

Le polyuréthane en questions

laine de verre acermiDu polyuréthane Acermi ? Acermi certifie exact le pouvoir isolant des matériaux par des contrôles indépendants. La mousse de polyuréthane, annoncée avec un lambda de 0.026 ou 0.025 W/m.K, n’est pas certifiée car elle se situe en dehors du champ de compétences de l’organisme. En revanche, la plupart des panneaux en polyuréthane le sont.

Polyuréthane 22 ou 28 ? Les panneaux de polyuréthane les plus performants possèdent une conductivité thermique de 0.022 W/m.K contre 0.028 W/m.K pour les moins isolants. Si vous êtes contraint par la place, il faudra faire attention à cette valeur et choisir la plus faible.

PUR ou PIR ? Le PolyURéthane (PUR) se décline également sous la forme de Poly-IsocyanuRate (PIR) qui possède des caractéristiques très proches à l’exception d’une meilleure réaction au feu (classement D s2 d0).

Peut-on poser du polyuréthane soi-même ? Concernant la mousse de polyuréthane, le recours à un professionnel est obligatoire car la pose nécessite des compétences fines, une formation spécifique et un équipement de sécurité adapté. Il faut aussi être capable de contrôler l’expansion de la mousse et la régularité de la couche obtenue ainsi que son épaisseur.

isolant polyurethane

La pose des panneaux de polyuréthane peut être assurée par un particulier

Un pare-vapeur est-il nécessaire ? Il faut toujours veiller à ce que la résistance à la vapeur d’eau de la paroi soit plus forte du côté chauffé. La plupart des panneaux de polyuréthane disposent d’un pare-vapeur intégré (couche d'aluminium, valeur Sd infinie), d’autres non.

Crise du polyuréthane et alternatives : Le MID (méthyl-di-isocyanate) est la matière première nécessaire à la fabrication du polyuréthane. Celle-ci est rare et le stock disponible implique inévitablement des fluctuations de prix.

Pour une isolation par l’extérieur, les alternatives sont le polystyrène expansé (PSE), le polystyrène extrudé (PSX). On peut également citer la laine de roche à haute densité, la fibre de bois et le liège.

Pour l’isolation intérieure, la laine de verre ou de roche, la ouate de cellulose et la laine de bois constituent de bonnes solutions.

Néanmoins, si vous êtes contraint par la place, aucune de ces alternatives ne pourra rivaliser en terme de pouvoir isolant et donc d’épaisseurs.

Quelle isolation phonique ? Le polyuréthane ne joue pas un rôle significatif dans l’atténuation des bruits. Il est même déconseillé si vous souhaitez avoir une bonne isolation phonique.

Quel comportement à l’humidité ? Le polyuréthane est insensible à l’humidité et imputrescible. Il pourra donc s’accommoder des milieux humides comme les caves ou les sous-sols sans risquer de détérioration. Il faut cependant apporter une attention particulière lors de la pose des panneaux. Vu qu'ils sont très hydrophobes, s'il y a des intertices entre ceux-ci, l'eau viendra s'y loger en priorité et peut rester bloquée derrière. Une bonne étanchéité entre les panneaux est donc indispensable.

polyurethane humidité

Le polyuréthane n’a pas de capacité hygroscopique (il ne peut pas réguler naturellement la vapeur d’eau). Il bloque l’humidité et empêche ainsi le mur de respirer, il est donc à proscrire dans le bâti ancien.

Quel comportement au feu ? Le polyuréthane est généralement classé E (voire D pour les meilleurs produits), sa réaction au feu est donc mauvaise. De plus, sa combustion génère des gaz mortels pour l’homme comme le cyanure d'hydrogène ou le monoxyde de carbone. Le polyuréthane ne doit jamais être en contact direct avec les cheminées et les conduits.

danger polyurethaneQuels dangers du polyuréthane sur la santé ? Selon la FDS (Fiche de Données de Sécurité), les panneaux rigides de polyuréthane ne sont pas classés « comme un produit dangereux » et ne nécessitent pas de précautions particulières si ce n’est les règles d’usage (port de gants pour les découpes, interdiction de fumer, bonne ventilation du lieu de travail si les découpes génèrent trop de poussières).

En revanche, la mousse de polyuréthane présente de nombreux risques car le diisocyanate est encore présent lors du moussage : irritation ou allergie cutanée, irritation des yeux, symptômes allergiques ou d'asthme, difficultés respiratoires par inhalation, susceptible de provoquer le cancer. Sa pose ne peut se faire que par un professionnel spécifiquement formé et exige des protections en conséquence (lunette de protection intégrale, gants et sous gants, combinaison intégrale, masque à filtre FFP2D).

Quel bilan environnemental pour le polyuréthane ? Le polyuréthane est un isolant synthétique né de la pétrochimie. L’énergie nécessaire à sa fabrication est importante (30kWh / kg soit 4 fois plus que la laine de verre et 15 fois plus que la ouate de cellulose). Néanmoins, sur l’ensemble de son cycle de vie (durée de vie de 50 à 75 ans), le polyuréthane apparait bien classé (A « très bon choix ») par le BRE (Building Research Establishment) notamment en comparaison du polystyrène extrudé (E « à éviter »).

Avantages et inconvénients du polyuréthane



AvantagesInconvénients
Meilleur pouvoir isolantCoûteux
Facilité de mise en œuvre (panneaux)Matières premières non renouvelables
Adapté aux milieux humidesMauvais classement au feu (vapeurs toxiques)
Connu de tous les artisans (panneaux)Mauvaise isolation phonique
Résistant à la compression (panneaux)Inadapté au bâti ancien
Produits certifiés Acermi (panneaux)Pas de plus-value sur le confort d’été
-Craint les rongeurs

Conclusion 14/20 : Un isolant très efficace mais pas exempt de défauts

Le polyuréthane possède un pouvoir isolant exceptionnel ce qui lui vaut parfois le qualificatif de « meilleur isolant thermique ». Cela représente effectivement un avantage majeur dans le cas d’une isolation intérieure où la place peut être limitée. En contrepartie, son influence sur le confort d’été est faible, son prix en panneaux élevé et son comportement au feu mauvais. En termes de tarif, les autres isolants synthétiques comme le polystyrène expansé ou le polystyrène extrudé seront une bonne alternative. Les personnes désireuses d’un isolant plus écologique se tourneront davantage vers la laine de bois ou la ouate de cellulose.

Laisser un commentaire ou poser une question




#67 - Laura (admin) - 03 Septembre 2020

Bonjour Lolo,

Tout d'abord, nous déconseillons l'isolation de la toiture avec des panneaux ou mousse de polyuréthane. Cet isolant ne permet pas un bon confort d'été alors que la toiture est soumise à de fort rayonnements solaires.
Si vous avez de la place, la laine de roche et un bon choix. Pour nous le meilleur compromis : la ouate de cellulose. C'est un isolant plus coûteux mais son surcoût vous apportera un meilleur confort plus un certains nombre d'années.
En ce qui concerne les ravals, il faut voir si en ne les isolant pas, cela crée un pont thermique. C'est à dire si il y a une discontinuité de l'isolation entre la toiture et les murs. Si c'est le cas, nous vous recommandons de les isoler.

A bientôt,

#66 - Lolo - 24 Août 2020

Bonjour, Je dois réaliser mon isolation dans les semaines qui viennent. Je précise que mes combles sont aménagés et je dois isoler mes rampants. C'est une charpente à fermettes en 4*20cm. J'ai donc possiblement 20cm d'isolation possible entre ma volige (clouée directement sur les fermettes côté extérieur et le pare vapeur que je pense agrafer sur les fermettes côté intérieur. J'étais parti sur un complexe volige / lame d'air de 5cm / panneaux de laine de roche de 15cm d'épaisseur posés ENTRE les fermettes / 2eme couche croisée de panneaux de laine de roche de 5cm d'épaisseur posée SUR les fermettes / liteaux de 1,4cm d'épaisseur / pare vapeur / lambris. Mais quel boulot ! Et puis j'ai des ravals qui sont non-accessibles pour poser des panneaux de laine sauf pour une insufflation et ça m'embête de devoir les casser pour isoler correctement ces endroits. Ceci dit, si je ne les casse pas et que je fait insuffler un isolant, je ne pourrai pas mettre de pare vapeur dans ces ravals. Je viens de voir la solution des panneaux de polyuréthane, voire mieux, le polyuréthane soufflé. Pourrais je faire intervenir une société qui soufflerait du polyuréthane sur les 20cm de profondeur des fermettes et directement dans les ravals ? Faut il impérativement un pare vapeur côté intérieur ou le Polyuréthane ne nécessite pas de pare vapeur ? Si oui, puis je quand même me passer de pare vapeur dans les ravals ? La mousse de Polyuréthane peut être projetée directement sur la volige ou doit on ménager une lame d'air entre l'isolant et la volige, comme c'est le cas avec les laines minérales ? Si je projette directement la mousse sur la volige et entre les fermettes sur 20cm, et que je pose mon lambris direct sur les fermettes côté intérieur, les fermettes ne vont pas être des ponts thermiques, ou bien ce n'est pas grave car le bois de charpente est isolant ? Merci d'avance pour vos réponses !!

#65 - Laura (admin) - 27 Juillet 2020

Bonjour moi,

La résistance thermique permet de mesurer la performance d'un isolant à une certaine épaisseur.
Plus le R sera grand, plus le matériau est isolant.

A bientôt,

#64 - Laura (admin) - 27 Juillet 2020

Bonjour Fabien,

Oui les plaques de polyuréthane peuvent être utilisée pour l'isolation des sols.

A bientôt,

#63 - moi - 26 Juillet 2020

c'est quoi la résistance thermique

#62 - Fabien - 25 Juillet 2020

Bonjour,

Nous rénovons une maison de 1982 elle est composée d'un sous-sol (cave aménagée avec chape, buandrie, provisions de nourriture...) RDC et d'un étage. Nous allons refaire la salle de bain, est-ce que le PU est isolant pertinent pour les sols?

Merci pour vos conseils.

#61 - Xavier (admin) - 29 Juin 2020

Bonjour Julien,

Une maison ossature bois fera bon ménage avec un isolant dense avec une capacité thermique élevée comme la laine de bois, ou la paille par exemple :
https://conseils-thermiques.org/contenu/maison-bois-paille.php

Il sera difficile d'obtenir de bons résultats avec un isolant synthétique comme le polyuérathane.

Je vous invite à vous rendre sur le site ubakus.de pour faire des simulations sur le confort d'été en fonction des matériaux choisis :
https://www.ubakus.de/u-wert-rechner/index.php?

A bientôt,

#60 - Julien - 29 Juin 2020

Bonjour, j'ai un projet de construction bois. En regardant une émission à la télé je suis tombé sur quelqu'un qui isolait des murs par mousse polyuréthane projetée. Je trouvais le principe pas mal car le produit va vraiment partout mais à la lecture de votre article j'ai un peu peur pour les périodes de canicules. Est ce qu'il y a un moyen d'améliorer le confort d'été avec ce type de produit ?
D'avance merci pour votre retour.

#59 - Jo - 12 Juin 2020

D'accord je vous remercie pour vos retours. Comme quoi on entend pas toujours que du bon, c'est un revendeur qui m'a dis qu'on pouvais marcher sur la laine minéral, avec les produits qu'ils font maintenant... J’avais le doute quand même.
Le technicien m'a déconseillé la ouate de cellulose (forcément il vend sont produit), soit disant trop volatile avec du vent ça se déplace dans les combles, et trop chimique. Lourd aussi mais avec la dalle bétonnée je me fais pas de soucis. Donc ça vaut le coup que je me renseigne quand même merci ! Mais toujours le problème de ne pas pouvoir marcher dessus je suppose ?

Alexandre oui c'est sur que les prix sont gonflés un peu avec la mousse mais ça dépasse pas trop le budget donc ça va. C'est surtout que je vois des futures économies dans le fioul.
Je n'ai pas de doute sur la durée dans le temps ni l’efficacité, mais je m’interrogé quand même sur l'efficacité hiver et été, ainsi que différents points.
La PU peu être le bon compromis, comme je n'ai pas besoin de prendre un confort d'été optimal.

#58 - Alexandre - 11 Juin 2020

Jo, niveau budget, le polyuréthane qu'il soit en plaques ou projeté, ce n'est pas le plus compétitif mais particulièrement en projeté, c'est extrêmement efficace c'est certain, à mon avis c'est même le plus efficace et solide dans le temps. Dans votre situation, si on met le côté "écologique" à part, ce serait l'idéal je pense. Mais Laura , qui est pro, vous conseillera peut-être mieux.

#57 - Laura (admin) - 11 Juin 2020

Re Jo,

Les plaques de polystyrène ne sont pas plus fragiles et, à vérifier avec un professionnel, je ne pense pas que vous puissiez directement marcher sur la mousse PU et il est certain que vous ne pouvez pas le faire avec la laine minérale.
Effectivement, il n'est pas possible de marcher sur la ouate, la solution serait de venir poser un plancher par dessus.
La mousse PU peut convenir, sous condition que vous puissiez marcher dessus. Si ce n'est pas le cas, il peut être intéressant de comparer le prix avec la ouate de cellulose.

A bientôt,

#56 - Jo - 10 Juin 2020

D'accord merci pour la réponse rapide. Comme je dois garder un accès à mes combles et donc pouvoir marcher sur le planché, il faut que je choisisse en fonction. D'où mon intérêt d'hésiter entre la mousse et la laine qui me permettront de circuler.
Je ne vais pas opter pour les plaques de polystyrène car c'est un chantier que je fait faire avec les aides et aussi est ce peut-être un peu plus fragile.
Je veux simplement avoir le moins de pertes possible de la température intérieur été comme hiver (comme tout le monde je pense). Mais sans que ce soit un gros coût comme le liège et surement le bois.

Et concernant la ouate de cellulose j'ai peur que ce soit fragile si je marche dessus ou que ça se déplace en cas de gros vent extérieur.

Comme vous me dites que je ne suis pas obligé de prendre un isolant procurant un confort d'été optimal, la mousse polyuréthane ne serait elle pas le meilleur compromis efficacité durabilité et facilitée de circulation ?

Merci d'avance

#55 - Laura (admin) - 10 Juin 2020

Bonjour Jo,

Le fait que vous disposez d'un plancher avec une dalle béton dans vos combles vous "dispense" de choisir un isolant procurant un confort d'été optimal.
Pour le coté pratique, nous vous orienterons vers des plaques de polystyrène (bien jointées avec du scotch spécifique) pour pouvoir marcher ou stocker des affaires dessus.
Outre l'aspect écologique (l'alternative serait le liège mais il est plus coûteux), le seul point noir serait les fumées toxiques dégagées lors d'un incendie, mais si les combles sont bien isolées du reste de la maison, cela ne devrait pas posé problème.
Si vous souhaitez un bilan écologique plus favorable, la laine minérale sera un meilleur choix, et encore mieux la ouate de cellulose (meilleur compromis coût/efficacité/écologique).

A bientôt,

#54 - Jo - 09 Juin 2020

Bonjour,

Je vais refaire l'solation des combles perdu de ma maison. J'hésite entre de la laine minérale blanche projetée, et de la mousse polyuréthane projetée. Toutes les deux pour un R de 7.
Ma maison est sur un étage et sans vide sanitaire, je vis à cet étage et il y a déjà une isolation extérieur. Je veux refaire les combles car l'isolation date trop et même inefficace à certains endroits.

Que choisir, pour un confort climatisation et chauffage sans trop de déperdition ?? Sachant que le planché de mes combles est une dalle bétonnée sur poutre et hourdis. Et que j'ai bien lu l'article et les commentaires concernant l'humidité et la mousse.. Mais je n'ai pas de planché bois, et la charpente au dessus est bien ventilée.
Je précise que la maison a plus de 50 ans mais une très bonne conception.

Merci d'avance pour les réponses

#53 - Alexandre - 09 Juin 2020

Je me permet de compléter la réponse à Sébastien pour la transformation de son garage, car j'ai du vécu à transmettre. L'idée est a priori excellente de mettre du liège. Mais, sans vide sanitaire, il fait être sûr et certain que la dalle béton ne transmette aucune humidité, sinon c'est la catastrophe assurée.
Dans notre cas, pour une pièce prévue à la base en tant que chambre, impossible de faire un vide sanitaire car directement sur la roche. Rétrospectivement, le maçon aurait dû nous proposer d'en faire un "artificiel" en sur-élevant le plancher béton. Mais bref, la dalle garde un peu d'humidité sans pour autant qu'il n'y ait de remontées , 2 entreprises différentes l'ont vérifié. J'ai posé l'isolant en liège sur la dalle, puis un parquet en bambou compressé. Le truc indestructible et probablement le bois le plus résistant à l'humidité. Avec la climatisation réversible en chauffage, phénomène de condensation sous le parquet, malgré une ventilation positive de la maison. Liège et parquet dans l'axe du souffle de la clim à mettre à la déchetterie 10 mois après.
Avant de faire un cuvelage, j'ai tout enlevé, posé un double film polyéthylène, puis des panneaux de 3cm d'épaisseur de polyuréthane, intégralement joints par du scotch spécial isolation, y compris sur les bords. Puis j'ai mis une sous-couche fine spéciale parquet, et enfin mon parquet bambou. Je viens de le faire, on va voir ce que ça donne, mais j'ai bon espoir d'échapper à la note astronomique d'un cuvelage.
Les plaques de plâtre sur les murs s'arrêtent à 3cm au moins au-dessus de la dalle béton, et sont recouvertes à leur base par du scotch d'isolation. Enfin, pour être certain qu'aucune accumulation d'eau éventuelle ne puisse se faire, j'ai foré deux barbacanes de 40mm dans l'un des murs au niveau du plancher béton et sous le plancher béton avec sortie libre, en décaissant légèrement et faisant s'évacuer plus bas dans la pente.

#52 - Laura (admin) - 02 Juin 2020

Bonjour Davide,

Le problème du polyuréthane est son manque d'inertie pour le confort d'été. Pour l'isolation des murs, les parpaings joueront ce rôle de masse mais pour l'isolation des rampants cela peut poser problème.

D'autres isolants comme la laine de bois ou la ouate de cellulose feront bénéficier un meilleur confort d'été et seront tout aussi efficace en hiver. Seulement il faudra mettre davantage d'épaisseur pour ce type d'isolant (5 à 8cm de plus).

A bientôt,

#51 - Davide - 02 Juin 2020

Bonjour,

Nous allons refaire une demie toiture dans l’immeuble et je me demandais si la mousse de polyuréthane à cellule ouverte serais une solution pour un appartement qui se trouve dans les combles. Celle-ci serait mise dans les faux plafonds et sur les mur qui donne accès à l’extérieur. Pouvez-vous m’aider merci d’avance

#50 - Laura (admin) - 18 Mai 2020

Bonjour sebastien,

Si vous ne disposez que de peu de hauteur sous plafond, un isolant en plaque de type polystyrène ou polyuréthane est adaptée (le liège est l’alternative écologique). De plus, sa pose est accessible à de bons bricoleurs.
Sachez que l'agrandissement de votre surface habitable peut être soumis à quelques règles. Il faut donc tout d'abord vous renseigner en mairie pour savoir quelle démarche entreprendre (déclaration préalable de travaux ?).

A bientôt,

#49 - sebastien - 17 Mai 2020

bonjour
je souhaite transforme mon garage de 16 m2 qui a une dalle béton sans vide sanitaire en chambre , que puis je faire pour isoler le sol . je suis perdu . merci de votre aide

#48 - Alexandre - 13 Mai 2020

Merci Laura pour votre réponse si rapide.
J'ai parcouru beaucoup d'articles de votre site hier soir, c'est en effet passionnant ! Je m'intéresse énormément à ces histoires d'isolations , structure bois etc et à la lecture du site, on s'aperçoit en effet que les structures bois ne sont finalement pas forcément la panacée, qu' en tous cas, il faut bien regarder ces histoires d'inertie , pas seulement le R et le lambda. Merci d'alimenter un site aussi complet et accessible aux gens qui ne sont pas du métier !

#47 - Laura (admin) - 13 Mai 2020

Bonjour Alexandre,

Justement le gros avantage d'une laine de bois par rapport à du polyuréthane est qu'elle dispose de plus d'inertie. La chaleur rentre plus lentement dans les maisons lors des pics de température et elle est évacuée lorsque les températures diminuent : la nuit. La ventilation nocturne est effectivement très importante pour faire sortir de cette chaleur.

Dans votre cas, ce sont les parpaings qui jouent ce rôle d'inertie. Comme expliqué dans nos tableaux, la question de l'inertie de l'isolant se pose pour des structure en bois.

A bientôt,

#46 - Alexandre - 12 Mai 2020

Pardon, je complète un peu mon message précédent pour préciser qu'en raison de la trop grande proximité de la roche, il n'a pas été possible de faire de vide sanitaire sous cette pièce. Alors est-ce que cela intervient dans le fait qu'il faille peu la chauffer en hiver et peu la refroidir en été parce qu'elle bénéficie d'une certaine inertie thermique de la dalle béton au sol ?
Ou pour l'été est-ce parce que le polyuréthane protège beaucoup le rafraîchissement créé par la climatisation ? Donc c'est ma configuration qui ferait que le polyuréthane serait particulièrement indiqué, alors que si la pièce n'avait pas de climatisation, ce serait un désastre ?

#45 - Alexandre - 12 Mai 2020

Bonjour
Je me pose la question de cette affirmation qui revient très souvent concernant le polyuréthane et son efficacité nulle en confort d'été. En effet, si je comprends bien, ce serait en raison de son déphasage beaucoup plus court que la laine de bois par exemple, qui serait donc l'un des meilleurs isolants de ce point de vue.
Pourtant, si je comprends bien ce qu'est le déphasage, la laine de bois va du coup "renvoyer" le maximum de la chaleur emmagasinée en pleine nuit, c'est à dire au moment où on a le plus besoin de regagner en fraîcheur non ? Alors qu'au contraire, cela fera déjà un bon moment que le polyuréthane se sera "débarrassé" de cette chaleur. Et à épaisseurs égales , vu son coefficient R et son lambda, le polyuréthane laisse beaucoup moins facilement passer aussi bien le froid que le chaud par rapport à tous les autres isolants. Donc comment en arriver à la conclusion que c'est un mauvais isolant d'été ?
J'ai une pièce de la maison qui est isolée avec du polyuréthane soufflé sur les murs. Les murs sont en parpaings, avec un bardage en bois ventilé . Le toit est un toit terrasse avec 80mm de panneaux de polyuréthane, sur lesquels il y a la membrane d'étanchéité, recouverte par une terrasse en bois. Et aussi bien en hiver qu'en été , le chauffage et la climatisation fonctionnent à très faible vitesse. Donc cela viendrait plutôt contredire le manque de confort d'été. Je précise que je suis sur Marseille, la chaleur et le soleil, c'est de l'intense...alors est-ce qu'il y a quelque chose que je n'ai pas compris dans mon raisonnement, et j'aurais pu avoir une isolation encore plus efficace avec autre chose ? Merci d'avance pour votre éclairage !

#44 - Laura (admin) - 05 Mai 2020

Bonjour Ugo,

Effectivement il est possible d'utiliser certaines fibres de bois spécifiques à cet usage (bien consulter les documentations techniques).
Sinon vous pouvez opter pour des plaques de liège ou du verre cellulaire qui sont des isolants incompressibles et très résistants, mais plus couteux.

A bientôt,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.