Comment entretenir sa VMC ?

La qualité de l'air que nous respirons est primordiale pour notre santé. La Ventilation Mécanique Contrôlée ou VMC a pour but de renouveler l’air de nos logements. Une fois qu’elle est bien dimensionnée, il faut garantir son fonctionnement, cela passe par un bon entretien ! Conseils Thermiques vous propose cet article qui vous guidera pour entretenir au mieux votre VMC.



Entretien VMC



Pourquoi entretenir sa VMC ?

Rôle de la ventilation :
La VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée est un système permettant le bon renouvellement de l’air dans le logement. La ventilation élimine l’humidité et les polluants dégagés par nos activités. Le fait qu’elle soit « contrôlée » signifie que les débits d’air minimum sont fixés afin de garantir un air sain.

La ventilation mécanique contrôlée peut être dite de simple flux ou de double flux. Dans le premier cas, l’air rentre par des entrées d’air placées dans les pièces de vie (salon, chambres…) et sort par les pièces comportant un point d’eau (cuisine, salle de bain, WC…). Dans le second cas, la circulation de l’air est la même, mais ce système permet de récupérer les calories de l’air vicié pour les injecter dans l’air neuf. L’air entrant sera donc préchauffé (ou refroidit lors de hautes températures) avant d’entrer dans le logement avec un système double flux.

Principe VMC simple et double flux

Source : ADEME

Importance de la ventilation :
Si le renouvellement de l’air n’est pas assuré, il peut apparaître des moisissures, de l’humidité, une dégradation du bâti en général. Il peut aussi y avoir des conséquences sur la santé des occupants. Il faut savoir que l’air intérieur est, le plus souvent, plus pollué que l’air extérieur. Un bon système de ventilation n’empêche en aucun cas une aération minimum quotidienne du logement 5 minutes par jour.

Une VMC qui ne fonctionne pas correctement peut aussi être bruyante, consommer beaucoup plus d’énergie, et voir sa durée de vie amoindrie. Dans des cas plus extrêmes de négligence sur une longue durée, les VMC peuvent se révéler être des départs de feu dans les combles.

Pour plus d’informations, consultez notre article « Pourquoi et comment ventiler sa maison ? ».

A quelle fréquence entretenir sa VMC ?

Pour garantir son fonctionnement, la VMC doit être entretenue régulièrement. Avant d’aborder la fréquence, il convient de faire un rappel sur les différents composants d’une VMC :

Les entrées d'air : ces grilles se trouvent le plus souvent sur le haut des fenêtres. Comme leurs noms l’indiquent, ce sont par elles que l’air neuf arrive dans le logement. Elles sont placées dans les pièces de vie : salon, chambres…

Les bouches d'extraction : ces bouches ont pour rôle d’extraire l’air vicié. Elles se trouvent dans les pièces comprenant un point d’eau comme les salles de bains, cuisines, toilettes…

Les gaines : elles relient les bouches d’extraction au caisson moteur, c’est par elles que transite l’air vicié pour être évacué à l’extérieur du logement.

Le caisson : on y trouve le moteur permettant l’aspiration de l’air au niveau des bouches d’extraction et la carte électronique. Toutes les gaines se rejoignent au niveau du caisson moteur.

Les entretiens à réaliser sur les VMC sont :


FréquenceOpérations à réaliser
Tous les 3 moisFiltres des bouches double flux à nettoyer
Tous les 6 moisEntrées d'air et bouches d'extraction à laver
Tous les ansVMC simple flux : dépoussiérage du caisson
VMC double flux : filtres dans le caisson
Tous les 2 ansVérification complète pour les VMC gaz

Les entretiens sont donc à réaliser régulièrement. Pour les bouches d’extraction et les entrées d’air, on peut retenir les périodes d’automne et de printemps. Pour le caisson, le printemps sera la période idéale après des mois passés le plus souvent à l’intérieur avec une ouverture des fenêtres plus faible.

Entretien d'une VMC simple flux

L’entretien d’une VMC simple flux est simple et accessible à tous. Sur ce type de VMC, les éléments à nettoyer sont les entrées d’air, les bouches d’extraction et le caisson moteur.

Les entrées d'air : il faut enlever délicatement l’entrée d’air de la fenêtre (parfois la dévisser), sortir la mousse, le cas échéant, et la laver à l’aide d’un pinceau ou d’un chiffon humide. On peut aussi se servir d’un aspirateur. Cet entretien est à réaliser tous les 6 mois.

Nettoyage entrée d'air

Les bouches d'extraction : les retirer délicatement du mur ou du plafond et les laver à l’aide d’un pinceau, un chiffon microfibre ou à l’eau savonneuse si elles sont grasses (cuisine). Cet entretien est à réaliser tous les 6 mois.

Nettoyage bouches d'extraction

Le caisson moteur : il doit normalement être accessible pour son nettoyage. Il convient de l’ouvrir et de débarrasser les saletés du ventilateur à l’aide d’un pinceau ou d’un chiffon. Attention, les "clips" de fermeture sont parfois fragiles. Cet entretien est à réaliser tous les ans.

Nettoyage caisson moteur

Les gaines : le réseau doit être lavé idéalement tous les 7 à 10 ans en fonction de la maintenance de l’installation.

Entretien d'une VMC double flux

L’entretien d’une VMC double flux est plus contraignant que pour une VMC simple flux. En effet, la VMC double flux compte plus d’éléments différents : filtres chaussette sur les bouches d’extraction, préfiltre sur la bouche d’arrivée d’air neuf, filtres à l’intérieur du caisson, gaines.

Les filtres sur les bouches d'extraction : doivent être lavés tous les 3 mois et se remplacent tous les 2 à 3 ans (un sachet de 10 coûte environ 30 €).

Préfiltre sur l'arrivée d'air : à surveiller régulièrement, car son encrassement dépend énormément des facteurs extérieurs comme les saisons ou l’emplacement de votre maison, son remplacement coûte 25€.

Filtres dans le caisson : ils doivent être changés tous les ans et coûtent environ 50 €.

Filtres VMC double flux

A gauche filtre dans le caisson – A droite filtre sur les bouches d’extraction



Les gaines : le réseau doit être lavé tous les 7 à 10 ans en fonction de la maintenance des filtres.

Gaines VMC double flux

Quel professionnel choisir pour entretenir sa VMC ?

Nous l’avons vu, la plupart des opérations pour l’entretien des VMC peut être fait par tous, même s’il est possible de le confier à un professionnel. Par contre, le lavage des gaines à minima doit être réalisé par un professionnel.

Dans le cas d’une VMC gaz, l’entretien doit aussi être effectué par un professionnel spécialisé, tous les ans en copropriété ou en maison individuelle.

Pour choisir un professionnel qualifié, la mention RGE Qualibat ou Qualifelec doit être mentionnée. Ceci atteste la compétence de l’entreprise dans ce domaine de travaux.

Logo qualibat qualifelec

Dans tous les cas, la réalisation de plusieurs devis permet d'obtenir les tarifs les plus justes. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de mise en relation gratuite et sans engagement.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Conclusion : sortez vos chiffons !



L’entretien de votre VMC est impératif pour garantir une bonne qualité de l’air dans votre logement. Et vous l’aurez vu, l’entretien est simple et accessible pour la majorité d’entre nous. Pour avoir plus d’informations sur la ventilation, vous pouvez consulter nos articles spécialisés sur la VMC simple flux et double flux.

Laisser un commentaire ou poser une question




Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.