La ventilation mécanique contrôlée double flux

La VMC double flux est très présente sur le marché ces dernières années. Cette ventilation promet en effet une réduction de la facture énergétique et une qualité de l'air améliorée. Cet article détaille ce système pour vous guider dans votre choix de ventilation.

Schéma de principe de la VMC double flux

schéma vmc double flux Le système permet par le biais d'un échangeur (bloc sous le toit) de récupérer la chaleur de l'air extrait (en orange) pour la transférer à l'air soufflé (en bleu puis vert). Il n'y a pas de mélange entre l'air extrait et l'air soufflé, il n'y a qu'un échange de chaleur. L'air est extrait dans les pièces dites de service : Cuisine, salle de bain, wc, cellier... Bref, toutes les pièces disposant d'un point d'eau. L'air est soufflé dans les pièces dites principales : salon, salle à manger, bureau, chambre,...

À noter que le caisson doit obligatoirement se trouver en volume isolé (pas d'installation en combles perdus isolés avec de la laine déroulée sur le plancher par exemple). De plus, toutes les gaines qui passent en volume non isolé doivent être calorifugées, pour éviter l'apparition de condensation qui serait dangereux pour la santé des occupants.

Le module doit également rester accessible pour que l'entretien puisse être réalisé régulièrement.
prix Prix d'un kit de VMC double flux : de 750 à 3000€

Choisir et entretenir sa VMC Double Flux

Se diriger vers un modèle certifié : Il existe 2 types de certifications : NF 205 (norme française) ou Phi (norme allemande du Passivhaus Institut, plus exigeante). Elles garantissent des rendements satisfaisants (visez un rendement NF > 90% et/ou un rendement Phi > 84%) et une consommation électrique des 2 ventilateurs raisonnable (visez une consommation NF inférieur à 50 W-Th-C et/ou une consommation Phi autour de 0,30 Wh/m³).

Bien dimensionner son débit : Il convient de choisir une VMC Double Flux adaptée au volume de sa maison. Un surdimensionnement entraine une surconsommation et un asséchement de l'air. Lors de l'installation, le professionnel doit équilibrer les débits bouche par bouche à l'aide d'un anémomètre.

Vérifier le confort acoustique : Le bruit des ventilateurs est à étudier (généralement autour de 40 dB chacun) ainsi que l'isolation acoustique des gaines.

Bien positionner la VMC Double Flux :

Des gaines durables : Il faut choisir dans tous les cas des gaines isolées (pour éviter l'apparition de condensation). Privilégiez des gaines rigides (ou semi-rigides) aux gaines souples dont la longévité est meilleure et dont les pertes de charge sont plus limitées.

Un entretien rigoureux : Pour être performante, la VMC Double Flux doit être entretenue régulièrement : changement des filtres (air insufflé et air extrait) tous les 6 mois, dépoussiérage de l'échangeur et des bouches, nettoyage des conduits tous les 10 ans. Assurez-vous donc que le dispositif soit facilement accessible et que les références des filtres soient bien précisées par votre installateur (prix des filtres autour de 20€). Ormis le changement de filtres, les autres entretiens sont globalement identiques VMC simple flux

Envisager une installation au meilleur prix : Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour installer une VMC double flux, il est important de réaliser plusieurs chiffrages afin de mettre les entreprises en concurrence et faire baisser mécaniquement les prix. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis VMC

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatIl vous faut choisir de préférence un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat. Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez plutôt les installateurs qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise. Observez leur réactivité : l'artisan est-il disponible ? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement ? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Comparaison technique avec la VMC simple flux

schéma comparaison différence vmc simple et double flux

Alors qu'avec une VMC Simple Flux, la température de soufflage est celle de l'air extérieur, ce qui peut provoquer de l'inconfort et refroidir la maison, la température de soufflage de la VMC descend rarement en-dessous des 10°C.

Système rentable ou non ?

Il est très difficile de savoir si le système sera rentable ou non. En effet, cela dépend du climat, de sa taille, de ses besoins de renouvellement d'air, etc.. Outre ces paramètres, le prix des systèmes est variable (selon l'efficacité de l'échangeur) et les consommations électriques des ventilateurs sont plus élevées qu'avec une VMC simple flux (40W pour une VMC DF contre 15W pour une VMC SF). Certains constructeurs sortent aujourd'hui des modèles un peu plus économes, mais dont le prix est plus élevé. Faire une étude comparative entre les deux solutions (léger surcoût possible du bureau d'études, mais toutefois nécessaire) permet de savoir si les consommations d'énergie (chaleur récupérée-consommation électrique) permettront réellement de faire des économies.

Avantages d'une VMC Double Flux

Inconvénients d'une VMC Double Flux

Le puits canadien

Présentation

Le puits canadien, ou provençal, est un système géothermique permettant de capter la chaleur du sol, afin de préchauffer l’air neuf arrivant dans la maison en hiver. A contrario, en été, il permettra de rafraîchir l’air.

Le puits canadien est la solution la plus efficace pour rendre rentable une VMC double flux. Elle permettra en effet d'avoir une température d'air soufflé plus élevée et des consommations d'énergie moindres. Si un puits canadien peut être monté soi-même, il faut cependant faire attention lors de la pose, notamment dans les zones avec des risques de présence de radon.

Comment fonctionne un puits canadien?

Le puits canadien est un procédé très simple qui consiste à faire passer l’air neuf arrivant dans la maison dans un conduit souterrain. L’entrée du conduit se fait au plus loin de l’habitation afin que la surface d’échange soit maximale. La distribution de l’air dans la maison s’effectue ensuite le plus souvent grâce à une VMC Double flux. Le conduit est placé à environ 2m sous terre. En effet, la température du sol (en été ou en hiver) varie très peu (environ 10°C). L'air neuf aura donc une température constante de 10°C ce qui permet un préchauffage plus intéressant qu'avec une VMC double flux seule. En été, cela permet d'avoir une climatisation quasiment gratuite.

Schéma de principe d'un puits canadien


schéma vmc double flux

Les technologies de puits canadien

Le puits canadien à air

Le puits canadien à air est le plus traditionnel. Les kits sont souvent appelés LEWT. Le conduit fait généralement 200mm de diamètre et doit avoir une pente constante pour que les condensats éventuels soient évacués correctement. Le puits canadien à air est sensible à la présence de radon. Cependant, le ventilateur de la VMC double flux qui est couplé au système suffit généralement à aspirer la quantité d'air neuf nécessaire.

Le puits canadien à eau (glycolée)

Le puits canadien à eau, ou eau glycolée dans les régions où le risque que le sol gèle existe, est très différent de son homologue à air. Tout d'abord, le conduit n'a pas besoin de pente, il n'y a pas de risque de condensats ni de problème de radon. La longueur du conduit sous terre est généralement plus importante qu'un puits canadien à air, mais le diamètre du tube est généralement 5 fois plus petit. (Pour rappel, l'eau échange 4 fois mieux que l'air). Cependant, un circulateur d'eau est nécessaire ce qui induit des consommations électriques supplémentaires. De plus, il faut également rajouter un échangeur (entre l'air neuf à préchauffer et l'eau (glycolée)). Enfin, les kits, SEWT, sont généralement moins chers. Le puits canadien à eau a donc de sérieux atouts. Si les performances thermiques ne sont pas forcément supérieures au puits canadien à air, puisqu'il requiert un circulateur et un échangeur supplémentaire, son prix est moins élevé. Attention toutefois en auto-construction du puits canadien, l'installation est légèrement plus complexe, notamment avec la mise en charge du circulateur.

Les contraintes d'un puits canadien (à air)

Avantages d'un puits canadien (à air ou à eau)

Inconvénients d'un puits canadien (à air ou à eau)

La VMC double flux thermodynamique

Présentation

Après la ventilation double flux, on trouve désormais des solutions plus "complètes", comme la ventilation double flux thermodynamique qui va permettre, en plus de ventiler, de chauffer l'air, de climatiser voire même de produire de l'eau chaude.

Le principe de la vmc double flux thermodynamique

Le principe est la combinaison d'une VMC double flux et d'une pompe à chaleur. Au-lieu de capter les calories de l'air extérieur, la PAC va ici capter l'énergie contenue dans l'air extrait. Elle la transmettra ensuite à l'air neuf qui sera soufflé. Cela permet d'avoir une température constante pour la PAC et ainsi de meilleures performances (COP de 3 en moyenne). A noter que l'on peut avoir un recyclage d'une partie de l'air, notamment pour avoir un débit d'air plus important. Dans la majorité des cas, le sytème peut-être réversible, c'est-à-dire qu'il peut climatiser.

schéma principe tzen vmc double flux thermodynamique prix Prix d'une VMC double flux thermodynamique : de 7000 à 15000€ (pose incluse)

Limitation aux maisons "passives"

Les puissances des VMC double flux thermodynamique sont assez faibles, en moyenne 3 à 5 kW. Hors, seules les maisons dites "passives" situées dans des zones climatiques favorables (H3) peuvent intégrer ce système de façon optimal. La question se pose alors de la rentabilité puisque ces maisons ont par définition de faibles besoins de chauffage, leur facture énergétique ne sera donc pas élevée de base. Pour les maisons ayant des besoins énergétiques plus élevés, il conviendra de mettre un autre système de chauffage, ce qui fait évidemment perdre de l'intérêt à la VMC double flux thermodynamique.

Rentabilité

Comme souvent sur ce genre de sytème, l'investissement initial et les coûts supplémentaires d'entretien annuel ne permettront généralement pas d'avoir une quelconque rentabilité.

Avantages d'une VMC Double Flux Thermodynamique

Inconvénients d'une VMC Double Flux Thermodynamique

Conclusion

Bien que le système ait l'air attrayant sur le papier, on ne peut pas s'attendre à des miracles. En effet, il ne constitue pas d'avancée technologique réelle mais plus l'apparition d'un système tout-en-un. Cependant, il est fort possible que l'installation soit au final moins fiable, avec un prix d'achat plus élevé et donc une rentabilité inexistante. Certains systèmes vont plus loin en proposant en plus la production d'eau chaude sanitaire.

Conclusion

La VMC double flux est un système qui ne peut pas être réellement considéré comme économique ou écologique. En effet, le surcoût d'investissement n'est pas toujours compensé par les économies d'énergie annuelles, d'autant que des frais d'entretien doivent également y être ajoutés. La VMC double flux est ainsi utilisée dans moins de 50% des maisons respectant la RT 2012, le reste étant équipé avec une VMC simple flux. Le puits canadien est cependant une bonne solution pour rendre rentable une VMC Double Flux et donne la possibilité de faire du rafraîchissement l'été.

Dans tous les cas si vous choisissez d'installer une VMC double flux :

Laisser un commentaire ou poser une question




#322 - thibault - 06 Avril 2019

merci pour vos réponses

donc si je suis votre raisonnement je devrais m'équiper d'une VMC DF et PC qui peut s'associer à un appoint électrique ? (une résistance électrique qui réchaufferai l'air avant de l’insuffler ?)

pour la production d'eau chaude je pense du coup m'orienter sur un système perenne et peu couteux, le ballon thermodynamique.

en ce qui concerne l'électricité, je pense rester sur du photovoltaïque qui seras revendu au réseau, la balance annuelle devrai être favorable si la maison est isolée selon les normes du passif (les principaux points de dépenses énergétiques étant le chauffage et la production d'eau chaude)

#321 - Benjamin (Admin) - 03 Avril 2019

Bonjour Thibault,
Sur du passif, la VMC DF avec puits canadien peut effectivement suffire, à condition tout de même de choisir un système performant et qui peut s'équiper d'un appoint électrique.

Concernant l'eau chaude, il n'est aujourd'hui pas réellement envisageable de n'avoir qu'une production solaire. Là encore il faudra un appoint (qui peut être une résistance électrique dans un ballon tampon).

Concernant les panneaux photovoltaïques, il faut les voir comme quelque chose en plus, j'entends par là découpler des systèmes. En effet, dans votre cas, les besoins en électricité seront importants (appoint chauffage et/ou eau chaude sanitaire) lorsque la production solaire sera la plus faible. Il n'est donc pas possible de dire que le photovoltaïque compensera cette différence. Dans l'absolu oui peut-être sur une année, mais pas en autoconsommation instantanée en hiver. Sauf à avoir un système de stockage mais ce n'est pas rentable et cela pose d'autres questions écologiques (fabrication batterie...).

#320 - Benjamin (Admin) - 03 Avril 2019

Bonjour Julien,
Je ne connaissais pas cette marque. Ils ont l'air relativement sérieux mais leurs produits ne sont pas les plus performants du marché. Ils annoncent par exemple un système avec un rendement de 82% quand Zehnder est sur du 90%.

#319 - Benjamin (Admin) - 03 Avril 2019

Bonjour Gaetan,
Sur une maison en standard passif, il est effectivement possible de se passer de chauffage.
En réalité, un appoint est tout de même nécessaire et il existe donc une résistance électrique qui va venir chauffer l'air en plus du préchauffage normal de la VMC Double Flux quand il fait trop froid. C'est pour ça que l'on dit que la VMC Double Flux va chauffer la maison.

#318 - thibault - 02 Avril 2019

bonjour,
nous sommes en plein dans les plans de notre future maison que l'on veut passive.
l'emploi d'une VMC double flux associé à un puits canadien. cet seule solution vous parait-elle suffisante pour une maison de 140m2 ?
quid de la production d'eau chaude ? (chauffe eau solaire/thermodynamique ?)
la production d'électricité seras confiée au photovoltaïque (tuiles ou panneaux ? ) avec revente du surplus.
bref on a pleins d'idées, mais ces idées amènent des doutes qui ont besoins de réponses claires et pérennes. merci a vous

#317 - Julien - 06 Mars 2019

Pour la rénovation de mon système de ventilation, je pensais demander à mon artisan d'installer une vmc double. Que pensez-vous des <a href="https://www.brinkclimatesystems.fr/">VMC double flux de chez Brink</a> ?

#316 - gigi - 01 Février 2019

Gaetan bonjour,
une centrale double flux échange des calories , encore fait il en avoir des calories a échanger, si pas de chauffage donc pas de source de calories, au bout d'un moment l'air ext et l'air int seront au même niveau, aux quelques degrés près de l'activité des occupants. ça me parait fumeux ou ils ne t'ont pas donné toutes les infos ?

#315 - Gaetan - 31 Janvier 2019

Bonjour,
Je vous contacte car je suis sur le point d'acheter un appartement du côté de Rennes. Dans ce nouvel immeuble qui répond à la norme RT2012, il n'y a aucun chauffage de prévu. Il est indiqué que le chauffage sera assuré par la centrale double flux uniquement... Pensez-vous que ce soit possible? Compte tenu de la très bonne isolation, le promoteur m'assure que ça ne pose pas de problème.
Merci beaucoup

#314 - Arthur (Admin) - 03 Janvier 2019

Bonjour kazem,
Pour faire face à l’humidité dans votre sous-sol, il faut aspirer l’air et le rejeter à l’extérieur. La mise en place de grilles de ventilation naturelles peut être votre solution.

#313 - kazem - 29 Décembre 2018

Bonjour
Sous notre immeuble, il ya une galerie en 10 m de profondeur je peux l'utiliser pour un puits canadien pour airer le sous-sol de immeuble pour faire face à l'humidité.
Merci

#312 - Benjamin (Admin) - 19 Novembre 2018

Bonjour Virg,
Je vous conseille de vous rapprocher de l'Adil qui sera mieux vous aiguiller sur la procédure à suivre. Ce n'est pas normal que le produit soit continuellement en défaut. Cela peut rentrer dans la garantie décennale (si c'est lié à la configuration d'installation).

#311 - Benjamin (Admin) - 19 Novembre 2018

Bonjour sboucherit,
Pouvez-vous préciser votre question?

#310 - Benjamin (Admin) - 19 Novembre 2018

Bonjour klm17,
Concernant la hotte, il faut en prévoir une avec clapet étanche + entrée d'air de compensation. Dans la majorité, c'est une hotte en recyclage qui est finalement retenue.
Pour le poêle il faut dans tous les cas une arrivée d'air dédiée pour être compatible RT 2012. Mais c'est donc également indispensable dès lors que l'on met une VMC DF (y compris en rénovation).

#309 - Benjamin (Admin) - 19 Novembre 2018

Bonjour FLORENTIN,
Une alternative serait d'avoir une "simple" batterie chaude (électrique même si du solaire existe) en sortie de l'échangeur de la VMC, ce qui diminue de manière conséquente l'investissement. Comme on est en passif, la différence de consommation avec une VMC thermodynamique sera relativement faible. En particulier s'il y a tout de même un chauffage (genre poele?).

#308 - sboucherit - 09 Novembre 2018

Bonjour,
Est-il possible de monter une VMC en utilisant les anciens conduits d'aspiration intégrée?

#307 - klm17 - 30 Octobre 2018

Bonjour
je souhaite savoir si une VMC double flux est compatible avec un poéle à bois en fonctionnement et une hotte aspirante avec evacuation par le toit ?
on m'a parlé de risque inversion de flux contrariant la vmcdouble flux

#306 - FLORENTIN - 18 Octobre 2018

Bonjour
Super article, bravo!
Je vais construite une maison ossature bois PASSIVE de 150mp dans le Cantal et je voudrais utiliser un VMC DF thermodynamique avec un puit canadien.
Est-ce que vous pensez que est le bon choix? Sinon qu'est-ce que je pourrais utiliser ?!
Merci d'avance pour votre aide

#305 - Aneth - 03 Octobre 2018

Bonsoir Benjamin,
Merci de cette réponse. C'est ce que je craignais : je vais devoir changer les fenêtres. Pas d'entrée d'air dans les chambres en dehors des fenêtres. Une seule par chambre, de taille assez moyenne.

#304 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Bonjour JC,
Vous trouverez les avantages et les inconvénients des VMC Simple Flux et par Insufflation respectivement ici :
- https://conseils-thermiques.org/contenu/vmc_simple_flux.php
- https://conseils-thermiques.org/contenu/ventilation_par_insufflation.php

Les peintures "anti-humidité" causent en général beaucoup de problèmes. En effet, un mur doit respirer et évacue naturellement l'humidité présente à l'intérieur. Avec ce type de peintures (à base d'aluminium et donc avec un impact sanitaire non connu), la respiration du murs n'est plus possible. Le taux d'humidité augmente progressivement et va détériorer le reste des murs, le plafond, etc...

#303 - Benjamin (Admin) - 03 Octobre 2018

Bonjour Aneth,
Est que les portes de vos chambres sont correctement détalonnées afin d'avoir un mouvement d'air suffisant?
Y a-t-il une entrée d'air dans les chambres?
Un renouvellement d'air insuffisant couplé à l’apparition de condensation sur des fenêtres vétustes peu effectivement entraînés un problème d'humidité dans la pièce à l'échelle d'une saison de chauffe.

#302 - Aneth - 30 Septembre 2018

Bonjour Benjamin,
Merci de votre réponse. La VMC fonctionne (test de la feuille de papier) et les pièces principales sont dotées de fenêtre (+ hotte pour la cuisine), mais le RDC est en partie enterré du fait de l'inclinaison du terrain : entrée + laverie niveau rue, avec 2 petites fenêtres années 80 sans aération, WC + salon enterrés avec puits de lumière et aération par la véranda qui se trouve au-dessus. 1er étage : chambre avec grande fenêtre (années 80), pallier avec escalier, SDE aveugle avec VMC, cuisine qui donne sur véranda (baies vitrées années 80) avec VMC. 2e étage : 2 chambres, toilettes, SDE avec VMC, fenêtres moyennes. Toiture en zinc. Isolation des combles. C'est au 2e étage surtout que nous avons beaucoup de condensation, particulièrement côté nord (SDE, pallier et 2e chambre).
Merci de votre aide.

#301 - hugue1 - 30 Septembre 2018

Bonjour
Je n'ai pas encore beaucoup de recul, mais je viens de faire installer une VMC double flux avec PAC intégrée de marque Mydatec et cela semble répondre parfaitement a mon besoin: rafraîchissement cet été et chauffage très agréable pour les premières nuits fraiches de l'automne
A suivre

#300 - Virg - 26 Septembre 2018

Bonjour
Propriétaire d'une maison de 6 ans avec 98m² habitable, chauffage au sol électrique, équipée d'une VMC double Flux (VORTICE Promotheo), je n'en peux plus des pannes, tous les 6 mois environs elle s'arrête malgré la maintenance (filtre, échangeur, etc), sans compter les arrêt intempestifs sans raisons connues.
Cette VMC m'a couté 10 000€ à l'installation lors de la construction il y a 6 ans.
Aujourd'hui encore, panne de communication avec la télécommande, impossible de faire redémarrer la machine!
Par quoi puis je la remplacer ou comment la faire fonctionner correctement?
Tous vos conseils et expériences sont les bienvenus.
Cordialement.

#299 - JC - 21 Septembre 2018

Bonjour,
J'ai une maison en proximité de bord de mer au Pays Basque où l'air est assez humide(!). Construction des années 50 (pas de murs doublés...).Je n'avais pas trop de problème d'humidité.
Mon nouveau locataire a entrepris de faire des travaux (poses de linos,peintures étanchéification des fenêtres). Et aujourd'hui il a beaucoup d'humidité, de moisissures etc. Il semble que la maison ainsi "améliorée" par les travaux souffre maintenant d'un manque d'aération (ou de respiration?).
Qu'est-il préférable pour améliorer la situation ? Une VMC, ou une VMI? Quels sont les avantage et les inconvénients de ces deux possibilités?
Ou y a t-il une troisième solution?
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.