Remplacer sa chaudière au fioul

Avec l’interdiction de renouveler une ancienne chaudière au fioul, les propriétaires de ce chauffage n’ont d’autres choix que de se tourner vers un autre système. Heureusement, ils sont accompagnés par de nombreuses aides pour changer leur chaudière. Mais quel nouveau chauffage choisir ? Voici un comparatif qui pèse le pour et le contre de chaque solution.



par quoi remplacer chaudiere fioul

Changer sa chaudière au fioul en 1 coup d’œil


Prix*AvantagesInconvénientsEn 1 mot
Chaudière
gaz de ville
5 000€
Aides -
Prix d’achat
Fiable
Compacte
Installation ventouse
Rejets CO2 +++Fiable et économique à l’achat à défaut d’être écologique. A privilégier si accès au gaz de ville.
Chaudière
à granulés
18 500€
Aides +++
Très écologique
Fiable
Coût d’utilisation
Prix d’achat
Volumineux
Performante et écologique. A privilégier si place pour le stockage des granulés.
PAC air-eau12 500€
Aides ++
Ecologique
Prix d’achat moyen
Compacte
Rafraîchiss. possible
Coût d’utilisation
Fiabilité
Perf. variables
Gaz à effet de serre
Solution compacte et écologique. A privilégier si le climat n’est pas trop rigoureux et si besoin d’un rafraîchissement en été.
PAC
géothermique
18 500€
Aides +++
Ecologique
Perf. Stable
Compacte
Rafraîchiss. possible
Coût utilisation
Fiabilité
Prix d’achat
Peu de pro
Gaz à effet de serre
Coûteuse à l’achat mais performante en toutes circonstances. A privilégier si installateur compétent.
Poêle
à granulés
5 500€
Aides +
Très écologique
Prix d’achat
Chaleureux
Coût d’utilisation
Pas un chauff. central
Manutention
Entretien
Bruit selon modèle
Economique et chaleureux mais ne constitue pas un chauffage central. A envisager pour une petite surface (< 100 m²) si le budget est serré.

* Les systèmes les plus coûteux peuvent s’avérer tout à fait compétitifs car ils sont très bien subventionnés par les aides financières.

Pourquoi remplacer sa chaudière au fioul ?

Obligation légale : En 2022, l’installation d’une nouvelle chaudière au fioul devient interdite (mais une réparation reste possible si les pièces sont disponibles). Il faut donc obligatoirement envisager une alternative si le chauffage n’est pas réparable ou obsolète.

changement chaudiere

Remplacement d’un chauffage au fioul par une chaudière à granulés

Intérêt technique : Une ancienne chaudière au fioul aura un rendement inférieur à un système récent, du fait de sa conception dépassée. Opter pour un chauffage neuf permet donc des économies de combustibles et un fonctionnement plus écologique.

Par exemple, une chaudière gaz actuelle est capable de récupérer une partie de la chaleur contenue dans les fumées ce qui améliore son rendement. Elle est aussi bien isolée pour limiter les pertes thermiques dans la chaufferie et équipée d’un système électronique pour optimiser la combustion.

chaudière gaz classique par condensation

Par rapport à une chaudière de 25 ans, le gain en rendement se situe autour de 25%. Réalisation : Chauffage 2000 (69).

Raisons économiques : Changer sa chaudière au fioul est aussi l’occasion de choisir une énergie plus locale qui ne dépend pas directement du cours du pétrole comme le bois par exemple. On constate en effet que le prix du fioul est très variable selon la conjoncture internationale. Le risque est de se faire « piéger » dans une énergie chère.


AnnéeContextePrix pour 1000 L
2007Stabilité630€
2008Choc pétrolier1010€
2009Récession mondiale700€
2012Tensions politiques1000€
2015Offre > Demande700€
2019Stabilité900€
2020 (nov.)Covid650€
2021 (mars)Post Covid835€

De plus, il existe des énergies qui offrent un coût d’utilisation plus bas. On remarque que le bois, les pompes à chaleur et le gaz de ville sont des solutions compétitives par rapport au fioul :


Prix pour 100 kWh
Soleil0€PAC air-eau8€
Bûches4.5€Gaz de ville8.5€
PAC géothermique7€Fioul9€
Granulés (sacs)7€Electricité17€
Granulés (vrac)8€Gaz propane20€

Plus-value écologique : Enfin, le fioul est une énergie très polluante car elle rejette beaucoup de C02, c’est précisément la raison de son interdiction. En comparaison, une chaudière à granulés émet presque 10 fois moins de gaz à effet de serre.

émissions de co2 par chauffage

Emissions de CO2 pour 1 kWh de chauffage (Données : label E+C-)

Rappelons que la stratégie bas carbone de la France prévoit une décarbonation totale du bâtiment en 2050 notamment en « promouvant les équipements à plus faible empreinte carbone ».

Par où commencer ? Pour faire les choses dans l’ordre, il faudrait idéalement renforcer son isolation avant de changer son chauffage (sol, mur, toit, combles). Cela permet de diminuer significativement les consommations d’énergie de la maison et de se prémunir durablement de l’augmentation du coût des énergies. On peut ensuite choisir un chauffage dimensionné au plus juste et donc moins coûteux.

Le contexte étant posé, la suite de l’article propose d’étudier les différentes solutions pour remplacer sa chaudière au fioul.

Remplacer sa chaudière au fioul par une chaudière gaz de ville à condensation ?

Fonctionnement : Sur une chaudière gaz classique, la combustion du gaz crée de la chaleur qui va être transmise à l’eau du circuit de chauffage grâce à des échangeurs de chaleur. Une chaudière dite « à condensation » va plus loin. L’ajout d’un condenseur permet de refroidir davantage les fumées jusqu’à ce que la vapeur d’eau qu’elles contiennent se condense. Cette condensation libère de l’énergie qui est captée par le réseau de chauffage.

fonctionnement chaudière gaz à condensation

Avantages : Les chaudières gaz à condensation constituent une technologie mature et robuste avec une filière très bien organisée. Elles sont très compactes et ne nécessitent pas de stockage de combustible. En plus, leur installation est facile puisqu’elles peuvent se poser en ventouse. Elles bénéficient en outre d’un tarif d’achat compétitif et d’un prix de l’énergie intéressant.

Inconvénients : Mais pour bénéficier de ce chauffage, il faut être raccordé au réseau de gaz de ville, c’est la principale limite du système. On peut aussi évoquer son caractère polluant (émissions de CO2 supérieures à 200 g par kWh) ce qui pourrait le rendre incompatible avec la réglementation à moyen terme.

En bref : Un choix sûr et économique à condition de disposer du gaz de ville. Pour le gaz en citerne, cette énergie est la plus chère du marché ce qui rend cette solution obsolète.

Remplacer sa chaudière au fioul par une chaudière à granulés ?

Fonctionnement : La chaudière brûle des granulés de bois pour produire de la chaleur. Ces granulés peuvent être acheminés automatiquement depuis un silo ou être chargés « sac par sac » dans le réservoir de la chaudière. Dans le premier cas, aucune manutention n’est requise mais l’installation prend plus de place et est plus coûteuse. Dans le second, la pose est économique mais cela suppose une manutention régulière (une fois par semaine environ).

fonctionnement d'une chaudière à granulés

Comme pour les chaudières gaz, il existe des appareils « à condensation » mais ils ne constituent pas encore le standard sur cette technologie. Une pose en ventouse est également possible sur certains produits sans que cela soit la norme non plus.

Avantages : Une chaudière à granulés constitue la solution la plus écologique et bénéficie d’un coût de l’énergie très compétitif. Le remplacement d’une chaudière au fioul par une chaudière à granulés est assez « transparent » pour l’utilisateur : on dépose l’ancien chauffage et la cuve à fioul, puis on installe la nouvelle chaudière avec un silo. La chaudière à granulés fonctionne ainsi de façon totalement automatique, comme celle au fioul. Une vidange du cendrier (une fois tous les deux mois) doit toutefois être opérée.

Inconvénients : L’investissement initial est important mais très bien subventionné par les aides financières. Le principal inconvénient réside dans le volume de l’installation qui peut comprendre un silo (facultatif) et un ballon tampon (facultatif). Une chaufferie est donc nécessaire.

chaufferie avec chaudière à granulés

Notons qu’il existe de très nombreuses tailles de silo pour s’adapter au mieux à la configuration de chaque chaufferie. Ce silo doit être rechargé tous les ans par un camion souffleur. Il doit se trouver à moins de 30 mètres de la buse de remplissage pour ne pas détériorer les granulés. Une contrainte à prendre en compte si l’accès à la maison est difficile.

En bref : Une solution performante et écologique si vous avez de la place. L’utilisation est très similaire à celle d’une chaudière fioul (stockage du combustible sur place avec rechargement annuel).

Remplacer sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur air-eau ?

Fonctionnement : La PAC air-eau puise de la chaleur dans l’air extérieur pour chauffer l’eau du circuit de chauffage. Elle se compose de deux unités. Un module extérieur qui capte la chaleur de l’air extérieur et élève son niveau de température. Un groupe intérieur qui la restitue dans le logement.

fonctionnement pompe chaleur air eau

Ce fonctionnement est possible grâce à un fluide frigorigène qui circule en circuit fermé entre les deux unités. Il va être successivement évaporé (captage de la chaleur à l’extérieur), compressé (augmentation de la chaleur) puis évaporé (libération de la chaleur à l’intérieur) avant d’être détendu (retour à l’état initial).

cycle thermodynamique pompe à chaleur air eau

Ce cycle thermodynamique consomme de l’électricité, principalement au niveau du compresseur, pièce maîtresse de l’installation. On peut considérer qu’une PAC air-eau a un COP autour de 2.5 à 3. Pour 1 kW d’électricité acheté, on obtient donc entre 2.5 et 3 kW de chaleur. Le prix de l’énergie est en conséquence assez intéressant.

Avantages : Cette solution est compacte et utilise de l’électricité qui reste une énergie facilement accessible. Notons tout de même qu’il est impératif d’avoir une fourniture électrique de bonne qualité (système inadapté pour une maison en bout de ligne). Elle constitue une solution plutôt écologique (la plupart de l’énergie provient de l’environnement extérieur) même si elle contient du fluide frigorigène dangereux pour l’environnement (entretien régulier requis pour vérifier les éventuelles fuites). Elle est aussi capable de rafraîchir le logement en été en faisant circuler de l’eau tiède dans un plancher chauffant.

Inconvénients : De par son fonctionnement, les performances de la PAC air-eau sont variables. Plus il fait chaud dehors, plus la part d’énergie gratuite prise dans l’environnement sera élevée (bon COP). Plus il fait froid, plus les performances se dégradent (mauvais COP et appoint électrique requis). Ce système est donc peu adapté en zone H1 où les hivers sont rigoureux.

inconvénients pompes à chaleur aérothermiques

Aussi, ce système pêche par sa fiabilité notamment au niveau du compresseur et de la carte électronique qui sont « des pièces relativement fragiles » comme expliqué par l’Agence Qualité Construction lors de son enquête sur la réparabilité des appareils. Cela peut occasionner des frais de maintenance élevés. Le bruit de l’unité extérieure est aussi à considérer avec attention pour les utilisateurs mais aussi pour le voisinage.

En bref : Une solution pertinente si vous vous situez dans une zone où les hivers sont doux et si vous avez un besoin de rafraîchissement en été.

Remplacer sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur géothermique ?

Fonctionnement : La PAC géothermique puise de la chaleur dans la terre pour chauffer l’eau du circuit de chauffage. En effet, la chaleur dans le sol se situe autour de 12°C à partir de 10 mètres de profondeur. Pour la récupérer, on peut utiliser des capteurs horizontaux que l’on enterre dans le jardin entre 60 et 120 cm de profondeur. Comptez 200 m² de capteurs pour chauffer une maison de 100 m². Un captage vertical est aussi possible. Il prend la forme d’un forage de 50 à 150 mètres dans lequel circule de l’eau glycolée. Comptez 1 à 3 forages pour une maison individuelle.

fonctionnement pompe a chaleur géothermique

La chaleur captée voit sa température augmentée grâce à une pompe à chaleur selon le même principe évoqué pour la PAC air-eau.

Avantages : Comme la chaleur de la terre est assez constante, les performances de la PAC géothermiques le sont aussi. Elles varient donc peu selon la météo ce qui en fait un système adapté à toutes les régions de France. Les performances sont très bonnes avec un COP moyen de 4.

En été, l’eau des capteurs peut circuler directement dans un plancher chauffant sans nécessité de faire fonctionner la PAC. Le rafraîchissement est donc quasiment gratuit. Le système est en outre écologique et prend peu de place dans la maison.

captage pompe à chaleur géothermique

A droite, captage vertical peu profond (corbeille). A gauche, forage en profondeur.

Inconvénients : L’installation des capteurs représente souvent un frein psychologique d’autant qu’il peut y avoir des contraintes administratives pour le forage. Le coût de départ constitue également un frein. Les installations, comme les installateurs, sont donc assez rares. On compte en effet 1 PAC géothermique posée pour 40 PAC air-eau, raison pour laquelle ce système est présenté en second bien qu’il soit plus efficace.

On retrouve également les contraintes liées à la fragilité des composants même si une PAC géothermique est moins complexe (pas de système de dégivrage nécessaire par exemple).

En bref : Une solution très performante à envisager si vous avez un jardin et un installateur compétent près de chez vous.

Remplacer sa chaudière au fioul par un poêle à granulés ?

Fonctionnement : Le poêle brûle des granulés et diffuse la chaleur produite directement dans la pièce où il se trouve. Parfois, il est doté d’une (ou deux) canalisation(s) pour chauffer une (ou deux) pièce(s) supplémentaire(s) à proximité. Un poêle à granulés comprend un réservoir qui offre le plus souvent 24 heures d’autonomie.

fonctionnement poêle à granulés

Avantages : Ce système est écologique, performant, confortable, relativement bon marché et peu coûteux à l’utilisation. Il offre en plus une touche chaleureuse à la maison.

Inconvénients : La principale limite vient du fait qu’il ne constitue pas un chauffage central pouvant fonctionner avec les radiateurs existants et assurer l’eau chaude sanitaire. La diffusion de la chaleur est donc limitée autour du poêle et les pièces fermées devront être équipées de radiateurs électriques.

rechargement sac poele granulés

Aussi, ce chauffage impose une manutention régulière. Il faut recharger le réservoir tous les jours en plein hiver et procéder au nettoyage du brûleur (5 minutes tout compris). Ce sont des contraintes à bien prendre en compte quand on a l’habitude d’un chauffage totalement automatique. Aussi, le bruit est à considérer car tous les appareils ne se valent pas sur ce point.

Notons qu’un poêle à granulés hydro est capable de se connecter sur le réseau de chauffage central mais ce chauffage est assez peu diffusé en France.

En bref : Une solution qui n’est pas à envisager en première intention car elle n’exploite pas le chauffage central de la maison. Elle peut toutefois être une bonne alternative si votre maison possède une surface raisonnable (autour de 100 m²) avec des espaces ouverts et que votre budget est serré. Ou encore, si votre capital d’aides a déjà été entamé par d’autres travaux comme l’isolation par exemple (qui reste la priorité).

D’autres alternatives pour changer sa chaudière au fioul ?

Les solutions proposées précédemment devraient satisfaire la plupart des besoins. On se propose maintenant d’évoquer brièvement d’autres alternatives plus spécifiques :

Chaudière bûches ou mixte granulés/bûches : Si vous avez du bois gratuit, une chaudière au bois bûches peut s’envisager. Elle nécessite par contre une manutention régulière (une à deux flambées quotidiennes). Une chaudière mixte bûches et granulés permet un fonctionnement beaucoup plus souple car les granulés prennent le relais automatiquement en cas d’empêchement.

chaudiere bois bûche avec ballon tampon

Chauffage et eau chaude solaire : Des panneaux solaires thermiques peuvent s’installer sur le toit en complément d’une chaudière ou d’une PAC. Fiables et écologiques, ils peuvent participer au chauffage et/ou à l’eau chaude sanitaire.

Principe du chauffage solaire (Ademe) - Poêle à bois en fonctionnement.

Poêle à bois : Le poêle à bois constitue une solution d’appoint efficace et chaleureuse dans la pièce de vie, notamment en fin de saison où il pourra se suffire à lui-même et éviter de redémarrer le système principal. Solution très fiable avec un coût de l’énergie très compétitif mais qui nécessite de la manutention.

Comparer plusieurs offres avant de s’engager

Vous l’aurez compris, il n’y a pas une solution universelle pour remplacer sa chaudière au fioul. Tout dépend du contexte. Ainsi, une habitation à proximité du réseau de gaz s’orientera plus facilement vers une chaudière gaz à condensation pour des raisons économiques.

A l’inverse, une maison éloignée des réseaux avec des hivers rigoureux optera probablement pour une chaudière à granulés tandis qu’un logement dans le sud équipé d’un plancher chauffant préférera peut-être une pompe à chaleur pour bénéficier d’un rafraîchissement en été.

Le plus souvent, plusieurs systèmes sont pertinents pour une même habitation. Il faut donc contacter des professionnels pour étudier différentes solutions et chiffrages. Une simulation des aides disponibles est également indispensable.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Conclusion : Plusieurs alternatives pour changer une ancienne chaudière au fioul



Remplacer son ancienne chaudière au fioul permet d’opter pour un système plus efficace et plus écologique. Ce changement est bien accompagné par les aides financières.

En pratique, si l’habitation n’a pas accès au gaz de ville, le match se joue le plus souvent entre une chaudière à granulés et une pompe à chaleur air-eau.

Pour aller plus loin, consultez nos publications sur les différents modes de chauffages : chaudière gaz à condensation, chaudières à granulés, bûches, mixtes ou pompes à chaleur air-eau et géothermiques.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.