Comparatif des matériaux isolants

Le but de cet article est de présenter les principaux matériaux isolants et de construction, pour les comparer. Avant tout, il faut garder à l'esprit que plus la valeur lambda λ (la facilité d'un matériau à laisser passer la chaleur) est faible plus le matériau est isolant. De même, plus la résistance thermique (notée R) est élevée, meilleures sont les performances thermiques.

Pourquoi et comment isole-t-on ?

Pourquoi ? On sait que l'isolation joue un rôle majeur dans l'objectif de diminuer les consommations énergétiques d'un bâtiment. De plus en plus de matériaux isolants font leur apparition, notamment des matériaux écologiques. Nous allons donc voir comment les comparer avant de présenter en détails chaque matériau.

Comment ? La principale technique d'isolation est de piéger le plus d'air possible. En effet, la conductivité de l'air est très basse (0,0262W/m².K) à une condition cependant, que l'air soit le plus immobile possible.

Comment calculer la performance d'un isolant ?

La performance d'une isolation se mesure en fonction de la capacité à ne pas faire passer une puissance (thermique) à travers une surface. C'est pourquoi, à l'instar d'un conducteur électrique, les isolants thermiques sont caractérisés par une certaine conductivité (thermique). La résistance thermique, ce qui nous intéresse donc, est calculée comme suit :


R = e/λ e : épaisseur du matériau [m]
λ : conductivité thermique [W/(m.°C)]
R : résistance thermique [m².°C/W]

Exemples

On veut une résistance thermique R = 5 m².°C/W
Quelle est l'épaisseur minimale à mettre en place ?

Voilà pour comparer les matériaux isolants entre eux. Pour comparer deux structures de murs (isolant + matériau porteur + parement intérieur), vous pouvez vous diriger vers le site Uparoi. Il vous permet de comparer l'isolation d'une paroi complète (ainsi que le déphasage et la résistance à la vapeur d'eau) en sélectionnant simplement les matériaux et les épaisseurs choisis. C'est rapide, facile, gratuit et efficace!

Vue d'ensemble des matériaux isolants

Il existe en 3 grandes catégories d'isolants qui possèdent des avantages et des inconvénients.

isolant laine rocheLes laines minérales : Classiquement, il s'agit de la laine de verre et de la laine de roche. Elles ont un très bon rapport performance/prix et une bonne tenue au feu (adaptées aux chauffages au bois). Cependant, leur bilan environemental n'est pas très favorable (énergie grise importante dûe la fusion du sable ou de la roche et faible taux de reyclage). Par ailleurs, ces laines ne sont pas très denses et offrent un faible déphasage et donc un confort d'été mauvais (à limiter dans les combles si possible).

isolant polyurhétaneLes isolants synthétiques dérivés de la pétrochimie : Il s'agit du polystyrène (expansé ou extrudé) et du polyuréthane. Ils sont également très bon marché et offrent des performantes excellentes (gain de place). Ils ne craignent pas du tout l'humidité ce qui les rend particulièrement adaptés aux usages extérieurs (isolation extérieure). Ils ont par ailleurs une bonne résitance à la compression (isolation sous dalle). En revanche, leur très faible densité implique un très faible déphasage et un confort d'été mauvais (pas d'utilisation dans les combles). Leur bilan écologique est très défavorable et les vapeurs dégagées en cas d'incendie sont mortelles.

isolant chanvreLes isolants bio-sourcés : Il s'agit d'isolants d'origine végétale (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton, liège, paille...), d'origine animale (laine de mouton, plumes d'oie) ou issus du recyclage (ouate de cellulose fabriquée à partir de prospectus, le textile recyclé fabriqué à partir de vieux tissus). Les performances thermiques sont bonnes et ces isolants sont généralement assez denses (idéal dans les combles pour un bon confort d'été). Ils permettent aussi une évacuation naturelle de la vapeur d'eau (notamment les isolants d'origine végétale) et ont l'avantage de posséder un bilan environnemental très favorable. En revanche, le prix est souvent plus élevé sauf pour les produits issus du recyclage. À ce titre, la ouate de cellulose constitue probalement le meilleur rapport performance/prix/confort d'été/environnement.

Les matériaux isolants, caractéristiques techniques


Matériaux de construction isolants

Attention, les lambdas sont généralement plus élevés avec ces matériaux mais leur épaisseur est largement supérieure, ce qui peut donner des résistances thermiques similaires à un mur "classique"

Consultez notre fiche dédiée au chanvre pour en savoir plus.

Matériaux de construction sans pouvoir isolant important

Ce sont les matériaux de construction traditionnelle qui doivent être couplés avec un matériau isolant

Comment choisir le bon isolant ? Quelques points de repères...


Le choix économique, la laine de verre


pose laine de verre

Définition

La laine de verre est obtenue en fusionnant du sable et des produits verriers. Elle isole la construction en emprisonnant de l'air et c'est bien l'air inerte qui joue véritablement le rôle d'isolant.

Le prix

Si votre décision est limitée par votre budget alors vous choisirez la laine de verre comme isolant, tout simplement car elle représente le produit le moins cher du marché. Consultez le prix d'une isolation RT 2012 avec de laine de verre (maison 120m²) : murs et toiture.



Les avantages :

epaisseur minimum isolant espace info energie

La laine de verre peut s'utiliser en isolation par l'intérieur ou en isolation répartie. Vous pouvez consulter en détails toutes les techniques d'isolation ici. Vous pouvez voir ici une maison RT 2012 isolée avec de la laine de verre (isolation répartie dans une ossature bois).

Les inconvénients :

Le bilan écologique

Les matières premières nécessaires à la fabrication de la laine de verre ne sont pas renouvelables (sable, verre). Néanmoins, ce choix possède malgré tout un écobilan relativement favorable... Pourquoi ? Car la laine de verre est fabriquée, en partie, à partir de matériaux recyclés. Son énergie grise s'élève (pour R = 1) à 17,27 MJ ce qui est tout à fait correct. Aussi, au cours de sa vie, cet isolant va "économiser" de l'énergie car vous allez moins chauffer votre construction. On considère donc que la laine de verre économise davantage d'énergie qu'elle n'en consomme. Par contre, c'est un produit lui même difficilement recyclable. Enfin, la laine de verre est classée comme "meilleur choix" dans le classement NIBE (Nederlands Instituut voor Bouwbiologie en Ecologie, l'institut écologique des pays-bas). Vous trouverez ici le classement des isolants traditionnels et naturels selon leur impact environnemental.

Le compromis performance /écologie /prix : la ouate de cellulose

soufflage ouate de cellulose

Définition

La ouate de cellulose (ou "isolant de cellulose") est fabriquée à 85% de papiers recyclés, la publicité ou les journaux par exemple. Vu la quantité industrielle dans nos boites aux lettres (Mettez un "Stop pub!"), il était bienvenu de leur trouver une utilité. Les 15% restants sont des additifs permettant une longue durée de vie au produit (ignifugeants et fongicides). La ouate de cellulose se présente en "vrac" (des petites boules qui sont insufflées dans les murs) ou en panneaux rigides.

Le prix

Si vous êtes davantage soucieux des préoccupations écologiques mais que votre budget est assez serré, vous opterez sans aucun doute pour la ouate de cellulose. Légèrement plus coûteuse que la laine de verre, elle constitue le meilleur compromis entre économie et écologie pour isoler sa construction.



Les caractéristiques


Les avantages:

Les inconvénients :

Le bilan écologique

maison eco cube

La matière première est un déchet (de la publicité papier) qui est revalorisé pour créer un isolant. De ce point de vue, la ouate de cellulose évite un gaspillage inutile, on peut la qualifier "d'isolant écologique". Au niveau de l'énergie grise, elle s'élève (pour R = 1) à 5,82 MJ ce qui est très faible. 3 fois moins que la laine de verre ! On la recycle également mieux que la laine de verre pour refaire du papier, du compostage ou comme combustible. Enfin, elle est également classée comme "meilleur choix" dans le classement NIBE.

Le choix écologique, la paille


Définition

botte paille

Il s'agit tout simplement de la paille que l'on trouve dans le champ voisin, ni plus, ni moins ! Cette paille est séchée puis recompactée pour emprisonner l'air. Ici encore, c'est l'air inerte qui isole votre construction.

Le prix

Si vous disposez d'un budget assez conséquent pour votre construction, vous pouvez vous diriger vers un produit 100% écologique : la paille. Malheureusement, si vous ne réalisez pas vous même votre construction "la paille industrielle" est plus chère que les isolants cités plus haut. Comptez environ 9% de plus sur le total de la maison... Voir l'article relatif au prix d'une maison en paille

Les caractéristiques /Le bilan éconologique

Les murs sont constitués de bottes de paille et sont donc assez épais (au moins 45 cm). Pour cette épaisseur, on obtient une résistance thermique de 6 m2.K/W, tout à fait adaptée à la RT2012. La masse des bottes de paille permet également une inertie satisfaisante et un confort d'été satisfaisant. À noter enfin, que la paille possède une très grande résistance à l'humidité (jusqu'à 30% de sa masse).

Les isolants minces réfléchissants

epaisseur minimum isolant espace info energie

Les isolants à éviter sont les isolants minces et réfléchissants. Ils sont onéreux et ne constituent qu'une isolation d'appoint. Voir comment utiliser les isolants minces efficacement.

Obtenir le meileur prix pour ses travaux d'isolation

Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Isolation des combles (sol ou sous-pente)

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatChoix du professionnel : Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur : l'artisan est-il disponible ? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement ? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Analyse des devis : Si votre isolation actuelle a plus de 10 ans, vérifiez que le devis prévoit bien son retrait. Il est possible que celle-ci ait pris l'humidité par endroit, que les ponts thermiques n'aient pas été traités avec précaution, ou que cela ait bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d'en mettre un s'il n'y en avait pas. Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de durable. Vérifiez que le niveau d'isolation proposé est suffisant pour atteindre des performances intéressantes : R = 7 m².K/W minimum (combles), R = 6 m².K/W minimum (rampants), R = 4 m².K/W minimum (murs). Enfin, prenez toujours le temps de la réflexion avant de vous engager.

Conclusion

En fonction de vos exigences environnementales et de vos contraintes budgétaires, un large choix d'isolants s'offre à vous. Classiquement, avec un budget limité, vous opterez probablement pour la laine de verre qui remplit bien son rôle en hiver, même si le confort d'été n'est pas au rendez-vous. À performances thermiques équivalentes, la ouate de cellulose possède un meilleur impact environnemental et un déphasage bien meilleur : elle constitue le meilleur rapport qualité prix. Pour aller plus loin en terme d'écologie, vous pouvez vous diriger vers un isolant 100% naturel comme la laine de mouton ou la paille. Notons que les travaux d'isolation sont éligibles aux aides financières en vigueur. Enfin, un matériau isolant s'associe bien souvent à un matériau porteur, consultez notre comparatif des matériaux de construction pour en savoir plus.

Laisser un commentaire ou poser une question




#160 - Laura (admin) - 20 Juin 2019

Bonjour solages,
Pour pouvoir bénéficier des aides financières, la résistance thermiques minimale à respecter est de 1.5 m².K/W à la Réunion.
Tout dépend l'isolant que vous soufflez dans les combles. Si on prend l'exemple de la ouate de cellulose (meilleur rapport efficacité/coût) : 100mm donnera un R=2,5 et 200 mm un R=5 (sans prendre en compte le tassement). Vous gagnerez en confort en soufflant les 200mm si vous êtes exposé à des températures froides.
Pour avoir un conseil adapté à votre zone géographique, je vous conseille de prendre rendez-vous avec un espace info-énergie (gratuit et indépendant) ou d'appeler un conseiller FAIRE :
https://www.faire.fr/trouver-un-conseiller

A bientôt,

#159 - solages - 19 Juin 2019

J'habite à 400m d'altitude à la Réunion et je souhaite isoler mes combles perdus. Dois-je choisir 100mm ou 200mm d'isolation soufflée? Quelles réelles différences de performance?
Merci

#158 - Gasreroman - 06 Juin 2019

Bonjour je dois isolé un camion en vue reconversion en camping car je compte multiplier différentes catégories isolante afin d etre polivalent été hiver et phonique, exclue naturellement tout matériaux inflammable. Mon idée laine naturelle entre deux couche multiple composants reflechisant..
Cordialement. MR NESME.

#157 - ECOLO - 24 Mai 2019

Bonjour, pour isoler une maison entière comble compris, quelle matériau et le moins dangereux pour la santé, avec porteur identique non dangereux pour la santé, et t'il possible que je fasse mes brique de terres moi même couplé avec un isolant naturel non dangereux, merci beaucoup

#156 - Laura (admin) - 20 Mai 2019

Bonjour machat,

La mousse de polyuréthane n'est pas un mauvais choix pour une isolation du sol par le dessous. Nous attirons seulement votre attention sur certains retours de personnes ayant isoler de cette manière leur maison et qui ont été dérangées par les dégagements émis. A relativiser pour vous car il s'agit de votre vide-sanitaire.

Si votre plafond de vide-sanitaire à isoler ne présente pas de grosses irrégularités, il est préférable de venir poser des panneaux de polyuréthane. Ce sera légèrement plus cher mais le risque pour la santé diminue fortement.
Pour en savoir plus sur l'isolation de votre sol, vous pouvez consultez notre article :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-plancher.php

A bientôt,

#155 - machat - 09 Mai 2019

j'ai un vide sanitaire à isoler sous dalle de moellons de 114m2 sur H1m.
On me propose une isolation par projection de mousse polyuréthane de type isochape de Europiso en application sur 80mmm dépaisseur RT=3,10.
Est ce un produit valable, j'ai peur de faire un bétise, j'ai besoin de conseils.
Je vous remercie

#154 - PRGR37 - 16 Avril 2019

Bonjour,
Je dois refaire ma couverture en ardoise et je souhaite en profiter pour renforcer l'isolation des combles en partie aménagés.
J'hésite entre 2 solutions:
Solution 1:
Conserver la laine de verre existante et rajouter en isolation par l'extérieur (sarking) des panneaux isolants Utherm sarking de 130 mm d'épaisseur pour avoir un R de 6 pour les rampants et sur la totalité du toit (combles perdus et aménagés). Cette solution implique que la couverture sera surélevée de 130 mm au minimum avec un risque d'esthétique avec des bardelis en zinc qui feront en finalité 200 mm environ. De plus cette solution m'apportera t elle un confort d'été supplémentaire?
Solution 2:
Adjonction de laine de verre dans les parties non aménagées avec 300 mm (R=7,5) sur sols et plafonds et 120 mm (R=3,75) sur le cloisonnement d'encuvement.
Adjonction d'une isolation par l'extérieur (sarking) avec un isolation mince type Tri Iso super 12 Boosth'R (R=6,125) sur la totalité de la couverture pour palier à l'impossibilité de rajouter de la laine de verre dans les rampants.
Cette solution offre l'avantage de ne pas à avoir à surélever la toiture ou très peu (uniquement 4,5 cm) donc pratiquement pas d'impact esthétique.
Mais est ce que cette solution m'améliorera t elle le confort d'été et n'y a t il pas de risque de condensation?
Merci de me dire ce que vous pensez des 2 solutions (énergétiquement et esthétiquement) et me conseiller pour l'une des 2 solutions.
Cordialement

#153 - Laura (admin) - 16 Avril 2019

Bonjour MG,

Tout d'abord, nous avons un article totalement dédié aux isolants minces à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolant_mince.php

Ensuite, nous sommes très sceptiques quant à l'efficacité thermique de ce type d'isolant en hiver. Quant au confort d'été nous n'avons aucun doute sur le fait que cet isolant fait partit des plus mauvais.
Il existe d'autres isolants bien plus efficace sur ces points comme la ouate de cellulose ou la laine de bois. Pour vous aider dans votre choix nous avons un article dédié à l'isolation des rampants :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture.php

A bientôt

#152 - MG - 08 Avril 2019

Bonjour,
Pour faire une partie de ma pièce à vivre en séjour cathédrale on me propose d'isoler la toiture avec un produit "top comble" avec performance "R = 4,05 m² K/W - Efficacité été / hiver" . J'ai rarement entendu parler de ces isolants minces, n'ai lu aucune recommandation à leur sujet et il n'y a rien sur votre site. Que dois je en penser? Merci de vos renseignements.
Cordialement

#151 - Laurent - 07 Avril 2019

Bonjour,

Je souhaite isoler un wagon pour y faire un gîte.
Avec une faible épaisseur d'isolant, je veux surtout garder le maximum d'espace à l’intérieur du wagon.
Quel isolant choisir pour le thermique et le phonique?

Merci pour vos conseils.
Cordialement

#150 - Laura (admin) - 26 Février 2019

Bonjour JmD,
Il existe effictement des panneaux rigides synthétiques (polystyrène, polyuréthane) sur lesquels on peut marcher sans les abîmer (forte) compresion mais qu'ils sont prévus sous une châpe. Sinon, il existe aussi des complexes avec des isolants biosourcés tels que la fibre de bois, le liège ou fermacell + fibre de bois par exemple. Le sol pourra être posé directement sur ces complexes. Dans ces deux cas, il est possible de trouver des produits avec des R satisfaisants.

A titre informatif, une isolation de plancher intermédiaire ne contribue pas à isoler "thermiquement" la maison (ce sont les parois en lien avec l'extérieur qui comptent) mais peut avoir un intérêt phonique ? Ou si vous ne vous servez plus de votre étage et que vous souhaitez isoler la partie basse de la maison ?

A bientôt,

#149 - jmD - 25 Février 2019

J aimerais savoir si il existe des panneaux isolants porteur (que l on puisse marcher dessus)avec une resistance thermique se rapprochant de celui de la laine de verre R = 0,04. C est pour isoler une dalle beton 1er étage.

#148 - Laura (admin) - 20 Février 2019

Bonjour BD,
D'un point de vue pratique, l'impact de la note est anecdotique, cela ne va pas "dévaloriser" votre maison. Au moment de la vente, les futurs acheteurs voudront plutôt connaître vos factures de chauffage.
Vous pouvez essayer d'expliquer au certificateur que les valeurs prises ne correspondent pas à votre maison (en joignant vos avenants) et demander un nouveau calcul. Mais nous ne disposons pas de ce type de logiciel donc nous ne pouvons pas vous assurer que la maison passera dans ce cas en A.
Sachez que lors d'une vente d'un bien achevé depuis plus de deux ans, le DPE (calcul les consommations énergétiques de votre maison) est obligatoire. Donc les futurs acheteurs disposeront aussi de ce diagnostic pour se faire une idée.
A bientôt

#147 - BD - 19 Février 2019

Bonjour,
je viens de faire construire ma maison qui a obtenue la note B (51) en consommation d'énergie mais aurait pu avoir A si inférieur ou égal à 50.
Mais mon constructeur a utilisé des mauvaises briques Homebric20 (R 1.30) au lieu de la PorothermTH+ (R 1.32), j’ai donc payé au plâtrier une plus-value pour le remplacement de l’isolant intérieur TH32 (R 3.8) par du PREGYTHERM (R 4.10). De même, je ne sais pas si le rajout d’un écran de toiture augmente ou non l’isolation mais il n’est pas mentionné dans l’étude.

Peut-être que ces changements non pris en compte dans le calcul de la note de consommation auraient pu faire que la note soit A plutôt que B…
qu'en pensez-vous ?
merci


#146 - Xavier (admin) - 05 Février 2019

Bonjour Yja,

Le niveau d'isolation reste proportionnel à l'épaisseur mise en oeuvre. Les enduits isolants sont intéressants en complément mais ne peuvent pas se suffire à eux-mêmes (résistance thermique insuffisante).

En revanche, ils restent utiles pour traiter les ponts thermiques de liaison au niveau de la façade :
https://conseils-thermiques.org/contenu/pont-thermique.php

A bientôt,

#145 - Yja - 04 Février 2019

Bonjour
Qu’en est-il des enduits dits « isolants thermiques » à appliquer en intérieur ou à l’extérieur ?
Merci

#144 - Laura (admin) - 21 Janvier 2019

Bonjour Charles-Elie,

Si vous souhaitez isoler les rampants de vos combles aménagées, il faut que vous preniez en considération le confort d'été dans votre choix. La ouate de cellulose ou la laine de bois vous apporteront ce confort contrairement à la laine de verre, le polyuréthane ou le polystyrène. Pour en savoir plus consultez notre article dédié :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture.php

Pour l'isolation de vos murs, il faut garder le coté perspirant de la paroi. Le polystyrène et le polyuréthane sont des isolants très étanches, il peut y avoir des problèmes de formation de condensation entre le mur et l'isolant. Il vaut mieux vous orienter vers la laine de verre, la ouate de cellulose ou la laine de bois selon votre budget. Vous pouvez consultez nos articles sur l'isolation des murs par l'intérieur ou l'extérieur :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-exterieure.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-mur-interieur.php

A bientôt

#143 - Charles-Elie - 17 Janvier 2019

bonjour,

Je viens d'acquérir une charmante ferme entièrement a rénové. Je n'arrive pas a me décider.. J'aimerai une bonne isolation pour mes combles ( sachant que je vais faire 3 chambres, un bureau et une salle de bain) ainsi que mes murs du bas. J'ai la possibilité de mettre de la laine de verre car je ne manque pas de place. Mais après avoir constaté au prés de mes proches ainsi que sur quelques forums, je me dit que du polyuréthane ou du polystyrène extrudé sont quand même mieux sur plusieurs points... Le budget est supérieur mais cela vaut-il vraiment le coup? Merci de votre réponse.

#142 - Laura (admin) - 10 Janvier 2019

Bonjour jp,

Vos chevrons font 8 cm, mais est ce que ça veut dire que vous voulez trouver un isolant de cette épaisseur ? Car il est aussi possible de venir appliquer des contre chevrons pour venir fixer le reste d'isolant si vous souhaitez une plus grande épaisseur.
Néanmoins, si vous avez une contrainte de place et que votre sous-toiture est ventilée, des panneaux de polyuréthane seront les plus efficaces à petite épaisseur (attention si vous avez des problèmes de surchauffe l'été il vaudra mieux choisir de la laine de bois ou des panneaux de ouate de cellulose).

Il n'y a pas d'obligation pour isoler les murs de votre garage. De la même manière que pour la toiture, si vous avez des contraintes d'espace, partez sur des panneaux de polyuréthane.

A bientôt

#141 - Laura (admin) - 10 Janvier 2019

Bonjour Anne,

Le verre cellulaire se présente sous la forme de panneaux isolants très fermés aux transferts d'humidité. Il est très résistant à la compression et très durable même en milieu humide.
En ce qui concerne les performances, il se place dans la moyenne des lambda des isolants. Enfin nous n'avons pas de retours pour les prix mais c'est un isolant au prix élevé.
Il peut être intéressant pour l'isolation des parties humides de la maison (sous-bassement) ou à forte contrainte mécanique.

Difficile de répondre à votre deuxième question, chaque isolant possède ces qualités et ses défauts et tout dépend à quelle demande ils doivent répondre.
Nous avons des guides spécifiques par utilisation pour vous éclairer sur le choix des isolants disponibles sur le site, n’hésitez pas à les consulter.
A bientôt

#140 - Laura (admin) - 09 Janvier 2019

Bonjour Laurent,
Pour votre première question, votre idée est bonne. La ouate de cellulose pour l'isolation des combles perdus est un excellent compromis économique/écologique/performance. Pour l'isolation des rampants par l'intérieur il est aussi possible de souffler de la ouate de cellulose derrière une membrane d'étanchéité. Mais les panneaux de fibre de bois sont aussi une bonne alternative accessible aux bons bricoleurs !
N'hésitez pas à consulter nos articles sur l'isolation des combles perdus et l'isolation des rampants :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-comble-perdu.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture.php
Pour votre deuxième question, nous vous conseillons d'isoler avec des panneaux de fibre de bois semi-rigides. Un choix performant l'hiver comme l'été et biosourcé. Vous pouvez consultez notre article dédié sur l'isolation de la toiture par l'extérieur :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture-exterieur.php
A bientôt

#139 - Anne - 09 Janvier 2019

Que pensez-vous du foamglass, quelles sont les performances, les tarifs?
Quels sont les équivalents et nouveaux matériaux?

merci d'avance.

#138 - jp - 08 Janvier 2019

Bonjour,
je souhaite isoler mon garage attenant à la maison
quel isolant choisir pour la toiture sachant que les chevrons font 8cm d'épaisseur et qu'il existe un écran noir entre tuiles et chevrons ( date de construction année 2000)
faut-il obligatoirement isoler les murs en parpaings si la toiture est isolée et avec quoi?
merci pour vos conseils

#137 - Laurent - 07 Janvier 2019

J'ai oublié de préciser : pour les rampants, l'isolant en place fait une dizaine de cm a l'heure actuelle, fonc fatalement il faudra démonter le lambris et voir la hauteur sous toiture diminuer d'une dizaine de cm à priori pour avoir un R éligible aux subventions.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.