Comparatif des matériaux isolants

Le but de cet article est de présenter les principaux matériaux isolants et de construction, pour les comparer. Avant tout, il faut garder à l'esprit que plus la valeur lambda λ (la facilité d'un matériau à laisser passer la chaleur) est faible plus le matériau est isolant. De même, plus la résistance thermique (notée R) est élevée, meilleures sont les performances thermiques.

Pourquoi et comment isole-t-on ?

Pourquoi ? On sait que l'isolation joue un rôle majeur dans l'objectif de diminuer les consommations énergétiques d'un bâtiment. De plus en plus de matériaux isolants font leur apparition, notamment des matériaux écologiques. Nous allons donc voir comment les comparer avant de présenter en détails chaque matériau.

Comment ? La principale technique d'isolation est de piéger le plus d'air possible. En effet, la conductivité de l'air est très basse (0,0262W/m².K) à une condition cependant, que l'air soit le plus immobile possible.

Comment calculer la performance d'un isolant ?

La performance d'une isolation se mesure en fonction de la capacité à ne pas faire passer une puissance (thermique) à travers une surface. C'est pourquoi, à l'instar d'un conducteur électrique, les isolants thermiques sont caractérisés par une certaine conductivité (thermique). La résistance thermique, ce qui nous intéresse donc, est calculée comme suit :

R = e/λ
e : épaisseur du matériau [m]
λ : conductivité thermique [W/(m.°C)]
R : résistance thermique [m².°C/W]

Exemples

On veut une résistance thermique R = 5 m².°C/W
Quelle est l'épaisseur minimale à mettre en place ?

Voilà pour comparer les matériaux isolants entre eux. Pour comparer deux structures de murs (isolant + matériau porteur + parement intérieur), vous pouvez vous diriger vers le site ubakus. Il vous permet de comparer l'isolation d'une paroi complète (ainsi que le déphasage et la résistance à la vapeur d'eau) en sélectionnant simplement les matériaux et les épaisseurs choisis. C'est rapide, facile, gratuit et efficace !

Vue d'ensemble des matériaux isolants

Il existe en 3 grandes catégories d'isolants qui possèdent des avantages et des inconvénients.

isolant laine rocheLes laines minérales : classiquement, il s'agit de la laine de verre et de la laine de roche. Elles ont un très bon rapport performance/prix et une bonne tenue au feu (adaptées aux chauffages au bois). Cependant, leur bilan environnemental n'est pas très favorable (énergie grise importante dûe la fusion du sable ou de la roche et faible taux de reyclage). Par ailleurs, ces laines ne sont pas très denses et offrent un faible déphasage et donc un confort d'été mauvais (à limiter dans les combles si possible).

isolant polyurhétaneLes isolants synthétiques dérivés de la pétrochimie : il s'agit du polystyrène (expansé ou extrudé) et du polyuréthane. Ils sont également peu coûteux et offrent des performances excellentes (gain de place). Ils ne craignent pas du tout l'humidité ce qui les rend particulièrement adaptés aux usages extérieurs (isolation extérieure). Ils ont par ailleurs une bonne résistance à la compression (isolation sous dalle). En revanche, leur très faible densité implique un très faible déphasage et un confort d'été mauvais (pas d'utilisation dans les combles). Leur bilan écologique est très défavorable et les vapeurs dégagées en cas d'incendie sont mortelles.

isolant chanvreLes isolants bio-sourcés : il s'agit d'isolants d'origine végétale (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton, liège, paille...), d'origine animale (laine de mouton, plumes d'oie) ou issus du recyclage (ouate de cellulose fabriquée à partir de prospectus, le textile recyclé fabriqué à partir de vieux tissus). Les performances thermiques sont bonnes et ces isolants sont généralement assez denses (idéal dans les combles pour un bon confort d'été). Ils permettent aussi une évacuation naturelle de la vapeur d'eau (notamment les isolants d'origine végétale) et ont l'avantage de posséder un bilan environnemental très favorable. En revanche, le prix est souvent plus élevé sauf pour les produits issus du recyclage. À ce titre, la ouate de cellulose constitue probablement le meilleur rapport performance/prix/confort d'été/environnement.

Les matériaux isolants, caractéristiques techniques

Nous pouvons distinguer 3 catégories d'isolants : ceux issus des minéraux, ceux issus de la pétrochimie et les isolants biosourcés.



Ouate de cellulose :

La ouate de cellulose est obtenue à partir de papiers recyclés qui ont reçu des traitements pour garantir la résistance au feu, empêcher la formation de moisissure et la venue de rongeurs. Sa composition en fait un isolant biosourcé qui associe forte perméabilité à la vapeur d’eau et une bonne régulation de l’humidité. Elle reste cependant sensible au tassement.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,038 à 0,042ouate_de_cellulose
AvantagesBon marché
Ininflammable
Traitement contre les nuisibles inoffensifs pour la santé (sel de Bore)
InconvénientsPrésence possible d'additif pour ignifuger
Sujette au tassement (y compris par son propre poids)
Inflammation pulmonaire possible lors de la pose, utiliser gants et masque
EnvironnementEnergie grise : 50 kWh/m3
Production : recyclage du papier
Recyclabilité : difficile à cause de l'encre du papier
PrixDe 10 à 25€/m² pour R = 6 m²K/W
1,44€/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée à la ouate de cellulose pour en savoir plus.




Laine de bois :

La laine de bois, aussi appelée fibre de bois, est obtenue par défibrage de chutes de bois ou d’arbres autrement inexploités. Elle est appréciée pour sa forte contribution au confort d'été et pour ses qualités hygroscopiques.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,036 à 0,046laine de bois
AvantagesBonne longévité
Confort d'été
InconvénientsSensible à l'humidité
Doit être traitée contre les rongeurs
Doit être ignifugée
Est souvent couplée avec 25% de polyuréthane pour lier les fibres entre elles
EnvironnementEnergie grise : 161 kWh/m3
Production : déchets de l'industrie du bois
Recyclabilité : oui
Prix20 à 30€/m² pour R = 6 m².K/W
3€/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée à la laine de bois pour en savoir plus

Laine de chanvre :

Cette plante peut être transformée en laine de chanvre, un isolant biosourcé qui associe forte perméabilité à la vapeur d’eau et régulation de l’humidité.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,039 à 0,060laine de chanvre
AvantagesBonne isolation phonique
Naturellement ininflammable
Longévité élevée
Naturellement insensible aux rongeurs (même si c'est un végétal à la base)
Insensible à l'humidité, particulièrement adaptée pour les pièces humides
InconvénientsCertains fabricants lient le chanvre avec du polyuréthane, évitez ces produits (préférez ceux liés à l'amidon qui est naturel)
Parfois traitée au sel de Bore, bien qu'ininflammable naturellement, là encore évitez ces produits
Panneaux de chanvre pas forcément faciles à mettre en place car assez difficiles à couper
EnvironnementEnergie grise : 48 kWh/m3
Production : tige du chanvre (agriculture)
Recyclabilité : oui (végétal sans traitement)
Prix26 €/m² pour R = 5 m².K/W
8,12 €/m² pour R = 1m².K/W
Consultez nos fiches isolant dédiées au chanvre pour en savoir plus

Laine de mouton :

Après la tonte des moutons, la laine est lavée, démêlée, peignée, lavée et enfin façonnée pour arriver aux isolants commercialisés. Il est tout de même possible de se fournir de la laine de mouton brute directement à un éleveur de moutons.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,035 à 0,045laine de mouton
AvantagesBonne longévité
Bonne résistance à l'humidité
Possibilité de production locale
InconvénientsDoit être ignifugée et traitée contre les rongeurs
La pose doit se faire avec masque + gants
Choisir de la laine de mouton sans ajout de polyester
Faible inertie et donc moins de confort en été
Difficulté de mise en œuvre pour des parois verticales (plus adaptée pour des combles)
EnvironnementEnergie grise : 51 kWh/m3
Production : 100% laine de mouton
Recyclabilité : oui
PrixEntre 10 et 20 €/m² pour R = 2,78 m².K/W
Entre 2 et 8 €/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée à la laine de mouton pour en savoir plus

Liège expansé :

L'écorce du chêne-liège est prélevée tous les 8 à 10 ans, en exploitation raisonnée, pour fabriquer des bouchons, de la décoration et … de l’isolation ! C’est sous sa forme expansée qu’il est le plus utilisé en France ; les granules de liège sont chauffés à la vapeur à une température de 300°C, ils doublent de taille et s’agglomèrent sous l’action naturelle de sa résine, la subérine. Mais on peut trouver du liège en vrac pour remplir des murs par exemple.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,037 à 0,041liège expansé
AvantagesNaturellement imputrescible : longévité élevée
L'un des meilleurs isolants phoniques, souvent utilisé dans les salles de spectacle
InconvénientsLa production d'un chêne est faible, environ une récolte de liège tous les 10 ans
EnvironnementEnergie grise : 450 kWh/m3
Production : à partir de l'écorce des chênes liège
Recyclabilité : oui
Prix80€/m² pour R = 5 m².K/W
14,56€/m² pour R = 1m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée au liège pour en savoir plus

Laine de lin

Les fibres des tiges de lin non utilisées pour le textile sont assemblées et thermoliées dans la plupart des cas avec du polyester. On la trouve donc majoritairement sous forme de panneaux mais aussi en vrac.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,0.35 à 0,041Laine de lin
AvantagesMatériau sain
Isolation phonique
Résistant au vieillissement
InconvénientsPrix élevé
EnvironnementEnergie grise : 48 kWh/m3
Production : à partir du lin donc naturelle
Recyclabilité : oui
Prix21.4€/m² pour R=2.7m².K/W
7.9€/m² pour R=1m².K/W

Laine de coco :

La fibre de coco est récupérée sur l'extérieur de la noix de coco. Ces fibres sont assemblées pour former des rouleaux souples ou des panneaux plus rigides.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,037 à 0,047laine de coco
AvantagesNe craint pas l'humidité
Bonne isolation acoustique
Naturellement imputrescible : longévité élevée
InconvénientsLa culture du cocotier utilise parfois des pesticides
N'est pas issue de production locale, beaucoup de CO2 dégagé pour le transport
Doit être ignifugée au sel de Bore, même si la laine de coco a une bonne résistance au feu naturellement
EnvironnementEnergie grise : 230 kWh/m3
Production : bourre de la noix de coco (extérieur de la noix de coco)
Recyclabilité : oui
Prix27€/m² pour R=2.5m².K/W
10,8€/m² pour R=1m².K/W

Laine de verre :

La laine de verre est obtenue en fusionnant du sable et des produits verriers. Elle emprisonne de l’air inerte au sein de ses fibres ce qui lui confère un fort pouvoir isolant.


Pouvoir isolant (W/m.K)0.032 à 0.046laine de verre
AvantagesBon marché
Facile à mettre en place
Produit connu de tous les artisans
Matériau léger
InconvénientsPeut provoquer des irritations cutanées lors de la pose
Craint l'eau lors de la pose (ne pas manipuler mouillée)
Sujette au tassement (y compris par son propre poids)
Confort d'été faible
EnvironnementEnergie grise : 250 kWh/m3 (18kg/m3)
Production : à partir de matériaux naturels (sable, calcaire...) ou recyclage du verre
Recyclabilité : Difficile donc non rentable et inexistante à l'heure actuelle
PrixEntre 8 et 15€/m² pour R = 6,5m².K/W
1,33€/m² pour R=1m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée à la laine de verre pour en savoir plus.




Laine de roche :

La laine de roche est issue de la fusion du basalte (pierre noire d’origine volcanique) ou de laitier de hauts fourneaux (produit créé lors de la fabrication de la fonte) et dispose d’une excellente résistance au feu.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,033 à 0,044laine de roche
AvantagesBon marché
Matériau léger
Facile à mettre en place
Produit connu de tous les artisans
Existe en rouleau, en panneau rigide et en soufflage
InconvénientsCraint l'eau lors de la pose (ne pas manipuler mouillée)
Sujette au tassement (y compris par son propre poids)
EnvironnementEnergie grise : 150 kWh/m3
Production : à partir de roche volcanique
Recyclabilité : oui
PrixDe 20 à 50€/m² pour R = 5 m².K/W
1,8€/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée à la laine de roche pour en savoir plus.

Perlite exfoliée :

Provient d'une roche volcanique siliceuse, la perlite est chauffée à près de 1200°C, ce qui provoque son expansion. On la trouve le plus souvent en vrac mais aussi sous forme de panneaux, associée à d'autres éléments.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,050 à 0,060Perlite exfoliée
AvantagesBonne isolation phonique
Naturellement insensible aux rongeurs
Longévité très élevée
Ininflammable
InconvénientsPrix élevé
EnvironnementEnergie grise : 230 kWh/m3 (transport)
Production : présent à l'état naturel
Recyclabilité : oui (réutilisable)
Prix2,04€/m² pour R=0,4m².K/W
5,1€/m² pour R=1m².K/W

Vermiculite :

Comme pour la perlite, la vermiculite provient d'une roche et sous l'effet de la chaleur se voit augmenter de manière considérable son volume. Très légère, elle est distribuée dans la plupart des cas en vrac mais on la trouve aussi sous forme de panneaux.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,060 à 0,080Vermiculite
AvantagesBonne isolation phonique
Naturellement insensible aux rongeurs
Longévité très élevée
Ininflammable
InconvénientsTrès sensible à la vapeur d'eau, doit subir un traitement hydrofuge
Controverse sur les risques de cancer, pourrait contenir de l'amiante
EnvironnementEnergie grise : 230 kWh/m3
Production : Roche volcanique expansée à plus de 1000°C
Recyclabilité : oui (réutilisable)
Prix2,20€/m² pour R=0,4m².K/W
5,5€/m² pour R=1m².K/W

Polyuréthane :

Les isolants en polyuréthane sont fabriqués à partir d’un moussage de polyols, de méthylène diisocyanate, d’agents gonflants et d’additifs. Son très fort pouvoir isolant fait que le polyuréthane est parfois qualifié de « meilleur isolant thermique ».


Pouvoir isolant (W/m.K)0,022 à 0,028polyurethane
AvantagesRésistance mécanique élevée
Bonne résistance à l'humidité
InconvénientsLongévité assez faible
Irritation en cas de contact prolongé
Dégagement de gaz toxique en cas d'incendie
EnvironnementEnergie grise : 974 kWh/m3
Production : issu du pétrole
Recyclabilité : non
PrixDe 20 à 50€/m² pour R = 6 m².K/W
7,39€/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche isolant dédiée au polyuréthane pour en savoir plus

Polystyrène extrudé :

Le polystyrène extrudé est un isolant issu de l’industrie pétrochimique. Son fort pouvoir isolant permet de réduire nettement l’épaisseur à mettre en œuvre par rapport à un isolant traditionnel.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,027 à 0,040Polystyrène extrudé
AvantagesRésistance mécanique élevée
Résistance à la compression
Matériau très léger
InconvénientsFaible isolation acoustique
Dégagement de gaz toxique en cas d'incendie
EnvironnementEnergie grise : 795 kWh/m3
Production : issu du pétrole
Recyclabilité : non
PrixDe 30 à 40€/m² pour R=6,5m².K/W
2.7€/m² pour R=1m².K/W
Consultez nos fiches isolant dédiées au polystyrène expansé et au polystyrène extrudé pour en savoir plus

Matériaux de construction isolants

Attention, les lambdas sont généralement plus élevés avec ces matériaux mais leur épaisseur est largement supérieure, ce qui peut donner des résistances thermiques similaires à un mur "classique"

Béton cellulaire :

Le béton cellulaire, aussi appelé siporex ou thermopierre, est composé de sable (44%), de chaux (10%) et de ciment (3%) qui sont mélangés avec de l’eau (41%) pour former une pâte. Celle-ci gonfle sous l’effet de la poudre d’aluminium (0.6%) ce qui crée de nombreuses cellules emprisonnant l’air (d’où le terme de « cellulaire »). La pâte est enfin moulée puis chauffée à 180°C pour former des blocs solides. Au final, l’air inerte (qui joue le rôle d’isolant) occupe 80% du volume d’un bloc de béton cellulaire contre 20% pour la masse solide.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,09 à 0,16béton cellulaire
AvantagesNaturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs
Rapide à poser
InconvénientsMauvaise isolation phonique
Sensible à l'arasement
Mauvaise inertie (matériau léger)
Fabrication avec des particules d'aluminium (bulles d'air): danger (non prouvé) pour le cerveau
EnvironnementEnergie grise : 400 kWh/m3
Production : mélange eau, chaux, sable, ciment + particules aluminium
Recyclabilité : oui (en granulés par exemple)
Prix26,8 €/m² pour R = 2 m².K/W
13 €/m² pour R = 1 m².K/W
Consultez notre fiche dédiée au béton cellulaire pour en savoir plus

Brique de chanvre :

La chènevotte (granulats de fibres de chanvre) est mélangée dans la plupart des cas à de la chaux et de l'eau pour former des blocs à assembler pour la fabrication de murs.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,05 à 0,11 (selon la proportion de chaux)brique de chanvre
AvantagesNaturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs (même si c'est un végétal à la base)
Bonne isolation phonique
Insensible à l'humidité, particulièrement adaptée pour les pièces humides
Longévité élevée
InconvénientsParfois traitée au sel de Bore, bien qu'ininflammable naturellement, là encore évitez ces produits
EnvironnementEnergie grise : 90 kWh/m3
Production : mélange chaux-chanvre
Recyclabilité : oui
Prix13,46€ (la brique de 600*300mm²) pour R=2m².K/W
6,73€ (la brique de 600*300mm²) pour R=1m².K/W
Consultez notre fiche dédiée au chanvre pour en savoir plus

Brique monomur :

Il s'agit de gros blocs de briques de terre cuite assurant une légère isolation.


Pouvoir isolant (W/m.K)0,07 à 0,18brique monomur
AvantagesNaturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs
Insensible à l'humidité
Longévité élevée, aucune dégradation au cours du temps
Sert comme matériaux de construction (comme des parpaings) et d'isolation en même temps
InconvénientsProblèmes d'acoustiques (résonnance, "click" aux interrupteurs)
La technique des joints (minces et à sec) exige un bon savoir-faire que n'ont pas forcément les artisans
L'un des matériaux nécessitant le plus d'énergie pour sa fabrication, sa qualité d'écologie est donc en partie usurpée
EnvironnementEnergie grise : 450 kWh/m3
Production : terre cuite
Recyclabilité : non
Prix20,3€/m² pour R = 2,5 m².K/W
8,12€/m² pour R = 1 m².K/W

Matériaux de construction sans pouvoir isolant important

Ce sont les matériaux de construction traditionnelle qui doivent être couplés avec un matériau isolant

Brique de terre crue (aussi appelée banco ou adobe) :


Pouvoir isolant (W/m.K)0,75brique de terre crue
AvantagesBonne isolation phonique
Naturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs
Régule très bien l'humidité
Peut être faite maison
InconvénientsMain d'oeuvre importante (le plus souvent utilisée en auto-construction)
EnvironnementEnergie grise : 110 kWh/m3
Production : mélange terre, eau et 20% de paille
Recyclabilité : oui
Prix0 à 4,4€/m² pour R = 0,13 m².K/W
3.38€/m² pour R = 1 m².K/W
(!pour rappel peut-être fait maison!)

Parpaing :


Pouvoir isolant (W/m.K)0,9parpaing
AvantagesNaturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs
Longévité élevée
Facile à mettre en place (habitude des maçons)
InconvénientsImperméable à l'humidité (ne laisse pas le mur respirer)
EnvironnementEnergie grise : 275 kWh/m3
Production : pierre, gravier, sable, 7% ciment, 6% eau
Recyclabilité : non
Prix9€/m² pour R = 0,22 m².K/W
40,5€/m² pour R = 1 m².K/W

Brique de terre cuite :


Pouvoir isolant (W/m.K)0,17 à 0,8brique de terre cuite
AvantagesNaturellement ininflammable
Naturellement insensible aux rongeurs
Longévité élevée
Facile à mettre en place (habitude des maçons)
InconvénientsImperméable à l'humidité (ne laisse pas le mur respirer)
EnvironnementEnergie grise : 450 kWh/m3
Production : terre cuite
Recyclabilité : oui
PrixTout comme la conductivité thermique, le prix des briques de terre cuite peut varier énormément

Obtenir le meilleur prix pour ses travaux d'isolation

Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo artisan qualibatChoix du professionnel : Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur : l'artisan est-il disponible ? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement ? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Analyse des devis : Si votre isolation actuelle a plus de 10 ans, vérifiez que le devis prévoit bien son retrait. Il est possible que celle-ci ait pris l'humidité par endroit, que les ponts thermiques n'aient pas été traités avec précaution, ou que cela ait bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d'en mettre un s'il n'y en avait pas. Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de durable. Vérifiez que le niveau d'isolation proposé est suffisant pour atteindre des performances intéressantes : R = 7 m².K/W minimum (combles), R = 6 m².K/W minimum (rampants), R = 4 m².K/W minimum (murs). Enfin, prenez toujours le temps de la réflexion avant de vous engager.

Conclusion

En fonction de vos exigences environnementales et de vos contraintes budgétaires, un large choix d'isolants s'offre à vous. Classiquement, avec un budget limité, vous opterez probablement pour la laine de verre qui remplit bien son rôle en hiver, même si le confort d'été n'est pas au rendez-vous. À performances thermiques équivalentes, la ouate de cellulose possède un meilleur impact environnemental et un déphasage bien meilleur : elle constitue le meilleur rapport qualité prix. Pour aller plus loin en terme d'écologie, vous pouvez vous diriger vers un isolant 100% naturel comme la laine de mouton ou la paille. Notons que les travaux d'isolation sont éligibles aux aides financières en vigueur. Enfin, un matériau isolant s'associe bien souvent à un matériau porteur, consultez notre comparatif des matériaux de construction pour en savoir plus.

Laisser un commentaire ou poser une question




#222 - Laura (admin) - 14 Septembre 2020

Bonjour Michel 30,

Un isolant réflecteur peut vous apporter un peu de confort l'été. Mais nous conseillons ce type d'isolant uniquement lors de manque de place et il faut être particulièrement vigilant lors de la pose pour éviter tout risque de condensation.
Le plus efficace serait de remplacer la laine de verre par de la ouate de cellulose (au moins 35cm) dans vos combles perdus. C'est un choix qui implique plus de travaux, mais qui sera plus efficace et durable.

A bientôt,

#221 - Michel 30 - 08 Septembre 2020

Merci de votre réponse. Ma laine de verre à 20 ans mais est assez mal posée sur à la fois combles et rampant. Existe-t-il des couvertures réfléchissantes de la chaleur ( principe de la couverture de survie) qui pourraient sans enlever l'isolation existante et en la positionnant juste sous les tuiles augmenter le confort d'été ?
Merci de votre aide

#220 - Laura (admin) - 07 Septembre 2020

Bonjour Michel 30,

Tout d'abord, il faudrait faire un état des lieux de votre laine de verre. Depuis combien d'années a-elle été appliquée ? Présente-t-elle des signes de vieillesse (si oui identifier la cause) ?
Vous ne précisez pas si la laine de verre est posée dans les combles perdus ou sur les rampants :

Combles perdus : si elle est encore en bon état et peut remplir son rôle encore quelques années, vous pouvez ajouter par dessus de la ouate de cellulose soufflée. C'est pour nous, le meilleur compromis prix/confort (hiver + été)/écologie.

Isolation des rampants : plus compliqué à mettre en œuvre, si vous avez encore de la place vous pouvez ajouter une épaisseur de laine de bois. Ou pour être certain de gagner en confort d'été, enlever la laine de verre et la remplacer par de la laine de bois. Vous pouvez aussi découvrir la toiture et ajouter de la laine de bois par dessus (plus couteux mais peut être l'occasion d'une réfection de toiture).

A bientôt,

#219 - Michel 30 - 06 Septembre 2020

J'ai une isolation de toiture en laine de verre. Effectivement le confort d'été n'est pas bon et avec le réchauffement climatique c'est de pire en pire. Que conseillez vous de rajouter même si il faut découvrir la toiture.
Merci

#218 - jean - 06 Septembre 2020

bonjour ,je souhaite mettre une protection thermique dans ma cheminee entre le tuyau d evacuation de fumer et la poutre de parement .je possede soit de la laine de roche avec habillage feuille type alu epaisseur 15mm soit plaquo rose epaisseur 10mm .le tout maintenu par une corniere en metal .que me conseiller vous ?????? MERCI DE VOTRE REPONSE

#217 - Laura (admin) - 31 Août 2020

Bonjour Raphael,

Comme je vous le précisais la dernière fois :
"Pour quelques centaines d'euros, nous vous conseillons la ouate de cellulose. L'isolation de vos combles est un investissement sur votre confort pour un certains nombre d'années !"

A bientôt,

#216 - Laura (admin) - 31 Août 2020

Bonjour Laurent,

Effectivement, aujourd'hui, le prix du kWh est proche entre le gaz de ville et les granulés. Le reste à charge sera moins important avec une chaudière gaz.

A bientôt,

#215 - Raphael - 29 Août 2020

Bonjour,
Désolé encore une question. j'ai lu dans les réponses que la ouate de cellulose soufflée était à privilégier ce qui est logique (comble les espaces vides ne permettant plus à l'air de passer).
Mais mon constructeur propose de la ouate de cellulose en panneaux, aussi je me demande s'il ya une différence notable entre cette dernière et des panneaux en laine de verre et si le surcoût est vraiment justifié ?
Bonne fin de journée

#214 - Raphael - 26 Août 2020

Merci Laura pour ce retour,
Bonne journée

#213 - Laurent - 25 Août 2020

Merci Laura pour votre retour!
J'ai eu un retour du constructeur qui me dit qu'il n'est pas vraiment envisageable de faire une isolation par l'extérieur pour une maison neuve pour deux raisons: Je suis dans une zone où il faut l'accord des architectes des bâtiments de France et à priori une isolation par l'extérieur ne peut donner un bon rendu esthétique ce qui pose un problème pour les Bâtiments de France et 2) le PLU exige un certain type de crépis qui n'est pas possible sur une isolation externe. Bref, je suis surpris du retour.
Je suis effectivement raccordé au Gaz de ville pour le chauffage au sol, c'est pour cela que l'on part sur cette solution. J'ai lu l'article sur les chaudières à granulés que je trouve très intéressant. Mais j'ai l'impression que comme nous avons la possibilité d'avoir le gaz de ville et qu'une chaudière à gaz est moins chère à l'achat qu'une chaudière a granulés, le retour sur investissement d'une chaudière à granulés sera assez long ?

#212 - Laura (admin) - 24 Août 2020

Bonjour Laurent,

Pour les murs : nous préconisons de viser un R=5 m²·K/W pour plus de confort si votre budget le permet. Ce sera un choix durable. Les 12mm de laine de verre calculés doivent correspondre au R=3.75 m²·K/W (mini RT2012).

Pour les combles : comme pour les murs, nous préconisons d'aller au delà de la RT2012 et de viser un R=10 m²·K/W si possible. La ouate de cellulose sera à privilégier sur ce poste si le budget est serré plutôt que l'isolation des murs. La toiture est davantage soumise aux fortes températures.

Pour la VMC : effectivement, le confort est nettement supérieur. Nous vous recommandons cependant d'aller visiter des installations déjà réalisées par le professionnel choisit pour vous assurer de la qualité de pose.

Concernant la chaudière, êtes-vous raccordé au gaz de ville ? Dans le cas contraire, nous vous déconseillons cette solution. Si cela vous intéresse, nous avons rédigé des articles sur les chaudières à granulés :
https://conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule.php

A bientôt,

#211 - Laura (admin) - 24 Août 2020

Bonjour Raphael,

La ouate de cellulose est un produit plus cher à la base que la laine de verre, voilà pourquoi le prix du devis doit être plus élevé.
Pour quelques centaines d'euros, nous vous conseillons la ouate de cellulose. L'isolation de vos combles est un investissement sur votre confort pour un certains nombre d'années !

A bientôt,

#210 - Laurent - 13 Août 2020

Bonjour,
Félicitation pour votre site, il est vraiment très clair et riche d'informations!
Suite aux lectures des différents articles, j'ai quelques questions:
Je suis en discussion avec un constructeur pour construire une maison, voici la proposition
- Doublage extérieur laine de verre GR32 – 120 mm – R=3.75w/m² sur ossature OPTIMA
· Isolation des combles en laine soufflé 360 mm – R=8 w/m²
· Cloisons STYL 48/72 + laine de verre 45 mm
- Châssis, fenêtres, porte fenêtres en Aluminium Bicolor (couleur à définir) 4/16/4 gaz
argon, warm-Edge
- parpaings de 20 x 20 x 50
- Chaudière gaz pour plancher chauffant
- Ballon ECS thermodynamique CALYPSO split 270 litres (4 personnes dans le foyer)
- VMC hygroréglable catégorie B
- Orientation de la maison Sud/Nord qui a été pensé selon vos conseils de bioclimatisme

Concernant l'isolation
- Est-ce qu'un R=3.75w/m² est suffisant pour avoir une bonne isolation ? Je ne parle pas tant pour avoir la RT 2012 que pour avoir un vrai confort de vie ?
- Est-ce que 12mm de ldv est suffisant ? Je vais de toute façon demander un devis pour remplacer la ldv par de la ouate pour un meilleur déphasage mais si le budget ne passe pas, dois-je augmenter l'épaisseur de la ldv pour un meilleur R
- J'ai vu que vous préconisez l'isolation exterieure pour conserver l'inertie des matériaux, je vais donc demander un devis
- Concernant les combles, à priori, il est préférable de partir sur du 400mm versus 360mm et idem d'avoir de la ouate ?
- Concernant la VMC et suite à votre article un double flux semble apporter un meilleur confort
Merci pour vos conseils,
Bonne journée,



Je suis en discussion avec

#209 - Raphael - 13 Août 2020

... quand je dis risqué, je veux parler de le tenue dans le temps, si par exemple le matériau est sujet à des phénomènes de tassement ... ou d'autres problèmes que j'ignore,
Bonne journée

#208 - Raphael - 13 Août 2020

Merci Laura pour cette réponse aussi rapide. Mon constructeur me dit que la ouate de cellulose est plus chère, sans doute parce que c'est encore peu répandu. Je vais lui dire que la matière première ne coûte pas plus cher que la laine de verre ou de roche. Peut-être que la pose est un peu plus difficile (j'ai lu qu'il fallait éviter des phénomènes de tassement dans le temps) et risquée ? Bien cordialement

#207 - Laura (admin) - 07 Août 2020

Bonjour Raphael,

La laine de verre Isoconfort 35 peut être appliquée en respectant le DTU 45.10. Une membrane pare-vapeur doit aussi être installée dans les règles de l'art.

La laine de roche va être plus performante pour le confort d'été que la laine de verre. Nous avons fait un article de comparaison entre ces deux isolants :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-verre-ou-laine-de-roche.php

La ouate de cellulose soufflée est pour nous le meilleur rapport qualité/prix/écologique, si vous souhaitez plus de renseignements :
https://conseils-thermiques.org/contenu/ouate-de-cellulose.php

A bientôt,

#206 - Raphael - 07 Août 2020

Bonjour,
Je vais faire construire (petite maison en parpaing à étage avec charpente traditionnelle) et je m'interroge sur l'isolation des combles aménagés.
Le constructeur propose une épaisseur de 300mm (1X160 + 1X140) en laine de verre du type "isoconfort 35 d'Isoler" (R annoncé = 8,55). Toutefois, la norme DTU 45.10 vient de sortir
Je souhaite savoir si cette proposition répond au nouveau DTU ?
Par ailleurs, est-ce que de la laine de roche (certes plus cher) serait préférable ? Notamment pendant les périodes de chaleur, résistance à l'humidité, rongeurs ... ?
D'avance merci pour les infos que vous pourriez me communiquer.
Bon week-end

#205 - Laura (admin) - 28 Juillet 2020

Bonjour Bobo,

Ce n'est pas indispensable mais l'ancienne couche d'isolant doit être en bon état, sans traces d'usure ou de tassement.
Le fait d'enlever l'isolation existante engendre un coût supplémentaire.

A bientôt,

#204 - Bobo - 28 Juillet 2020

Bonjour, Est'il indispensable d’ôter la couche d'isolant existante (+ de 10 ans) avant de projeter une nouvelle couche de flocons. La plupart des professionnels ne le proposent pas (dans le cadre de l'isolation à 1 euro). Qu'en pensez-vous? Merci

#203 - Laura (admin) - 20 Juillet 2020

Bonjour Lina,

Tout d’abord, il convient de vérifier l’étanchéité de votre caisson de volets roulants. Un défaut simple à corriger avec du joint silicone entre le caisson et le plafond ou le mur intérieur. Dans un deuxième temps, il est possible de renforcer le coffre en le doublant par exemple avec une plaque de bois aggloméré de forte densité ou un panneau de liège expansé.
Enfin, pour atténuer le bruit vous pouvez garnir le coffre de volets roulants d’un isolant phonique comme par exemple une nappe de feutre de bois.

A bientôt,

#202 - Lina - 19 Juillet 2020

Quel est le materiau le plus efficace pour isolation phonique de coffres de volets roulants en.bois? Et quelle est la meilleure épaisseur à utiliser si on a la place dans le caisson? Merci d vos contributions .

#201 - Laura (admin) - 16 Juillet 2020

Bonjour Gérard,

Il n'y a pas besoin de pare-vapeur.
Par contre il faudra peut être un pare-pluie avant bardage ou un enduit extérieur.

A bientôt,

#200 - Gérard - 10 Juillet 2020

#194 - Gérard - 06 Juin 2020

Bonjour,
J'ai un petit travail d'isolation à refaire (environ 3m²) juste au-dessus de l'entrée principale de la maison.
J'ai opté pour quelques panneaux de laine de roche par l'extérieur (3 couches croisées de 5 cm d'épaisseur d'après les infos que j'ai eu).
Dois-je mettre quand-même un pare-vapeur ou les parpaings sont suffisants pour faire office de pare-vapeur?
Je précise que je ne suis pas certain s'il y a ou non déjà de l'isolant derrière ces parpaings, mais en tout cas on sent bien le froid côté intérieur de ce mur.
Merci d'avance

#199 - Laura (admin) - 10 Juillet 2020

Bonjour ju',

Nous n'avons pas encore travaillé sur ce sujet qui nous parait tout de même intéressant à creuser !

L'important pour un isolant pour la toiture, c'est sa capacité à retenir la chaleur avec le déphasage. Donc si ces isolants respectent ce critère, nous voyons pas de "contre-indication" pour les appliquer.

A bientôt,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.