Le chanvre : un isolant polyvalent

Le chanvre est une plante cultivée depuis la période du néolithique, on l'utilisait déjà comme béton associé à la chaux pour construire les maisons. Plus récemment, cette plante peut être transformée en laine de chanvre, un isolant biosourcé qui associe forte perméabilité à la vapeur d’eau et régulation de l’humidité.

Le chanvre en un coup d'œil : 16/20


Pouvoir isolant (W/m.K)0.039 à 0.06
Confort d’étéFort
Isolation phoniqueBonne
Résistance au feu (A à E)E
Durée de vie (Années)30 à 60
BiosourcéOui
Adapté au bâti ancienOui
PrixMoyen
Comble perduOui
Mur et cloison intérieurOui
RampantOui
Toiture (sarking)Non
Mur extérieurOui
Plancher basOui

Quelle épaisseur de laine de chanvre pour une isolation efficace ?

L’isolation thermique avec laine de chanvre par l’intérieur est intéressante au niveau des murs, des combles et des rampants. Il existe aussi les briques de chaux chanvre qui s’adapteront davantage aux murs et comme support d’enduit en isolation par l’extérieur, et au sol. Dans ce dernier cas, la largeur est définie par le produit en lui-même.

Ici on s’intéressera à l’épaisseur de laine de chanvre à poser pour chacun des 3 postes cités :

IsolationÉpaisseurR (m2.K/W)*
Combles
Perdus**
28 cm7+
32 cm8++
40 cm10+++
Rampants24 cm6+
28 cm7++
32 cm8+++
Murs15 cm3.75+
18 cm4.35++
20 cm5+++

*R représente la résistance thermique. Plus celle-ci est élevée, meilleur est le pouvoir isolant.

Prix d'une isolation au chanvre et aides financières

Pour une isolation en laine de chanvre en rouleaux ou en panneaux, pour un R = 5 (pour l'isolation des murs), il faut prévoir un budget d’environ 25€ le m². Les blocs de chanvre ont une efficacité thermique moindre et sont plus chers, comptez environ 70€ le m² pour un R = 3 m².K/W.

Pour réaliser un enduit chaux chanvre, la paille de chanvre ou chènevotte est vendue en vrac, l’efficacité thermique est là aussi moindre, pour une épaisseur de 5 cm ou un R = 1 m².K/W, vous dépenserez environ 10€ par m².

La paille de chanvre peut aussi être soufflée dans les combles par exemple, pour un R = 7 m².K/W (minimum à atteindre dans les combles) il faut prévoir un budget de 25€/m² en prenant en compte le tassement.

En respectant la résistance de 7 m².K/W pour l’isolation des combles et en faisant appel à un artisan pour les travaux, vous pouvez être éligible aux aides financières en vigueur.

Pour obtenir le prix du marché le plus juste, il faudra néanmoins mettre les entreprises en concurrence.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Ce chantier peut être pris en charge jusqu'à réduire la facture à 1€ (en fonction des ressources) grâce au CEE. Consultez notre article sur l'isolation à 1€ pour plus d'informations.

Le chanvre pour l'isolation intérieure des murs

Conditionnement : pour l’isolation intérieure des murs on utilisera des rouleaux ou des panneaux de laine de chanvre.

Épaisseur : la résistance thermique minimale pour l’isolation des murs à viser est de 3.75 m2.K/W ce qui correspond à une épaisseur de laine de chanvre d’environ 15 cm. On pourra être plus ambitieux et aller jusqu’à 18-20 cm de laine de chanvre avec un faible surcoût.

Prix : il faut compter environ 25€ TTC/m² pour une isolation optimale des murs.


Caractéristiques TechniquesPouvoir IsolantPrix TTC
rouleau laine de chanvreNomMarqueÉpaisseur - cmR - m2.K/Wau m²
TechnilaineTechnichanvre164+23€
20 cm5+++26€
Biofib chanvreBiofib164+22€
205+++26€

pose panneaux de laine de chanvreConfort : en hiver, les performances seront au rendez-vous pour un budget très limité. De plus, le confort d’été est satisfaisant grâce à l’inertie de cet isolant. En effet, même avec un mur ossature bois, le temps de déphasage est très correct (8 à 9h).

Alternatives : vous pouvez vous tourner vers la laine de bois qui sera encore plus efficace pour le confort d’été mais qui est légèrement plus coûteuse. La ouate de cellulose en insufflation (avec une application soignée) sera autant efficace pour un coût moindre.

Le chanvre pour l'isolation extérieure des murs

pose blocs de chanvreConditionnement : les blocs de chanvre sont parfaits pour l’isolation extérieure des murs en construction ou en réhabilitation. De plus, ils sont aussi très bien adaptés pour réaliser des cloisons à l’intérieur.

Épaisseur : les blocs existent en 10, 15, 20 et 30 cm. Si on compte uniquement sur les blocs de chanvre pour l’isolation (pas de complément), nous conseillons une épaisseur de 30 cm pour obtenir un R=4,5.

Prix : il faut compter entre 35 et 100€ du m² en fonction de l’épaisseur de la brique.

Confort : la brique de chanvre assure un très bon confort été comme hiver.

Alternatives : la laine de bois propose un meilleur confort d'été à prix équivalent.

Le chanvre comme enduit

Conditionnement : on achète le chanvre en vrac dans des sacs de 15, 20 ou 100 voire 200 kg pour ensuite faire son mélange avec de la chaux ou de la terre du jardin !

Épaisseur : dépend de votre support essentiellement, pour d’anciens murs en pierre ou en terre il faudra 5 cm d’enduit contre 10 cm pour un mur en bloc béton ou brique selon Technichanvre.

Prix : pour une épaisseur de 5 cm le prix sera d’environ 10€/m².

Confort : le béton ou enduit chaux-chanvre s’avère très intéressant à appliquer sur des murs en pierre, en brique ou en terre pour atténuer le ressenti de paroi froide et ainsi améliorer votre confort thermique. Le béton chaux-chanvre possède une résistance thermique de 1 m².K/W pour 5 cm d’épaisseur, on peut l’utiliser en complément mais pas comme isolant à part entière.

Le chanvre en questions...

Est-ce que je peux réaliser mon isolation en chanvre moi-même ? Oui c’est bien sûr possible, la mise en œuvre pour la laine de chanvre et les blocs de chanvre est assez simple. L’isolation des combles avec du chanvre en vrac et l’application d’un enduit requiert plus de matériel et de technique.

logo natureplusDes produits à base de chanvre certifiés ? Très peu de produits à base de chanvre sont certifiés, on peut citer la marque Thermonatur qui possède deux produits labellisés Natureplus. Ce label garantit des matériaux de construction durables à haute valeur environnementale.

L'isolation à base de chanvre peut-elle se tasser ? Si vous faites le choix d’isoler vos combles avec du chanvre en vrac (proposé généralement en mélange) il faudra prendre en compte un tassement de 20% dans vos calculs.

Le chanvre pour mon isolation phonique ? L’isolation acoustique peut s’avérer très intéressante notamment pour les panneaux de laine de chanvre.

Des dangers avec une isolation à base de chanvre ? Il n’y pas de dangers connus liés au chanvre. Notez que les enduits fait avec du bitume peuvent dégager des gaz toxiques en cas d’incendie.
Certains fabricants préconisent l’ajout de sel de bore au chanvre en vrac pour l’isolation des combles par exemple. Ce produit garantit la résistance au feu et empêche le développement de moisissures ou la venue des rongeurs. Conformément aux textes de loi, si la concentration de ce sel ne dépasse pas 5% de la composition de la ouate de chanvre, celle-ci est non dangereuse pour la santé. Il est néanmoins primordial de bien se protéger pendant la pose :

danger application chanvre en vrac

Comment réagissent les isolants à base de chanvre à l'humidité ? Ce matériau ne se dégradera pas dans le cas d’une exposition à l’humidité accidentelle mais est putrescible lorsque cette exposition devient prolongée. La pose doit alors être impeccable avec la mise en place d’un frein vapeur coté « chaud ».

Quel bilan environnemental pour le chanvre ? La culture du chanvre présente de nombreux atouts : pas de désherbants ni de pesticides et nécessite très peu d’eau.
L’énergie grise pour la chènevotte est assez faible (10 fois moins élevée que pour la laine de verre). Celle de la laine de chanvre est moyenne (légèrement inférieure à la laine de verre). La chènevotte et la laine de chanvre n’ont pas été évaluées par le NIBE et le BRE.

Quel est le comportement au feu du chanvre ? Les isolants à base de chanvre sont classés E (très inflammable et propagateur de flamme), donc ils sont sensibles au feu. La mise en place d’un parement coupe-feu s’avère nécessaire. Les briques chanvre-chaux et les enduits à base de chanvre sont quant à eux classés B (faiblement combustible). Voir cette vidéo d'un test au feu :

Le chanvre est-il sensible aux rongeurs ? Les isolants à base de chanvre ne sont pas consommables par les rongeurs (ils s’intéressent aux graines).

Avantages et Inconvénients du chanvre



AvantagesInconvénients
Très bon confort d’étéLa forme en vrac craint le tassement
Bilan environnemental très satisfaisantPrix moyen
Biosourcé-
Bon régulateur hygroscopique-
Bonne isolation phonique-

Conclusion: 16/20

Le chanvre est un isolant bio-sourcé intéressant : culture respectueuse de l’environnement, s’adapte très bien au bâti ancien, confort d’été assuré et simplicité de mise en œuvre pour la laine de chanvre. Enfin, il est possible de réaliser un enduit qui viendra compléter une isolation déjà existante avec un très faible bilan carbone. La paille et la ouate de cellulose devraient également vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




#59 - Laura (admin) - 23 Août 2021

Regis,

Le R est une donnée que le fabricant fournit et est bien spécifique à chaque produit.

Voici des calculs avec des valeurs moyennes :
Bloc de chanvre de 10cm, R = 1.50
Pour les panneaux de bois massif, il faut compter environ un R de 0.75 pour 90 mm d'épaisseur.
Donc avec les deux panneaux de bois massifs, vous arrivez à un R de 1.5. En ajoutant les blocs de chanvre, on arrive à un R = 3.

On est donc assez loin d'un R de 4. Comme précisé dans l'article, nous recommandons de plus grosses épaisseurs pour les blocs de chanvre.

A bientôt,

#58 - regis - 23 Août 2021

justement sur le R je souhaitais savoir ce que cela donne avec 90mm de bois massif 100mm de chanvre et 90mm de bois massif....

#57 - regis - 23 Août 2021

je pense que oui.... mais j'avais besoin de vos lumieres la dessus

#56 - Laura (admin) - 23 Août 2021

Bonjour Régis,

C'est un bon moyen de construire une maison avec un faible impact carbone.
Néanmoins arrivez-vous à atteindre une bonne isolation (R mini de 4)?

A bientôt,

#55 - regis - 20 Août 2021

Bonjour,
Que pensez vous comme isolation de 90 bois massif- 100mm blocs de chanvre - 90 bois massif.....?
merci de vos reponses

#54 - écologiterre - 19 Juillet 2021

pour 120M² donc compter 6 jours de boulot. si on le fait avec de l'osb, on peut rajouter une journée de boulot. mais le plastique est moins éco que l'osb (ça reste à prouver)

#53 - écologiterre - 19 Juillet 2021

nulle bessoin de frais ou de par vapeur pour cette isolant qui gère naturellement l'humidité. il peut absorber jusqu'à 30% de son propre poids en eau sans altérer ses capacité propres.
lorsque l'on fait une maison en ossature bois, le frein vapeur va simplement servir de coffrage perdu mais l'on pourrait tout aussi bien utiliser un OSB à visser. mais on perds du temps avec cette option. si l'on veut pouvoir réaliser une maison de 120M2 avec un R de 7 en mur périférique,

#52 - Nathan - 08 Juin 2021

Bonjour,
Je m'interroge sur la nécessité de l'étanchéité à la vapeur pour une isolation par l'intérieur en blocs de chanvre.

Comme pour les autres isolants naturels, j'aurais tendance à mettre un frein-vapeur pour limiter la migration de vapeur, mais tout de même bénéficier du comportement hygroscopique de l'isolant.

Cependant, le fabricant des blocs Isohemp ne semble pas préconiser de membrane pour son produit (blocs chaux-chanvre) en isolation par l'intérieur, ce que je ne comprends pas... J'ai par ailleurs vu plusieurs personnes utiliser ce produit, et à chaque fois c'était sans membrane, avec un enduit de finition directement appliqué aux blocs.

Voir p23 de la doc ci-dessous: https://www.isohemp.com/sites/default/files/fichiers/isohemp_guide_des_applications.pdf

Auriez-vous une explication quant à la non-nécessité d'une étanchéité à la vapeur pour ce type d'isolation? Est-ce que ça vous semble tenir la route ?

J'aurais tendance à croire que ça va condenser à la jonction entre la maçonnerie et l'isolant, mais peut-être l'isolant absorbe-t-il suffisamment l'humidité pour bloquer la condensation le temps que le taux d'humidité intérieure permette un séchage des blocs ?

Merci,
Nathan

#51 - sly - 20 Mai 2021

C'est une maison de 1900 que l'on rénove et on vient de refaire entièrement la toiture avec un nouveau pare pluie, nouvelles tuiles, grilles anti rongeurs et oiseaux and co.

on souhaite faire l'isolation des rampants avec une première couche de chanvre et une seconde couche posée de façon croisée en laine de bois puis mettre du placo pour pouvoir y faire les chambres des enfants.

je m'interrogeais sur le fait de savoir s'il était déconseillé de mélanger deux types d'isolant pour une toiture

Merci pour votre réponse

#50 - ecolocaterreducoin - 20 Mai 2021

pour rappel, il est déconseillé d'isoler une toiture, un doublage, un faux plancher etc. en chénevotte vrac séche. risque de parasites...

#49 - écolocaterreducoin - 20 Mai 2021

sans plus de détails il est difficile de répondre avec précision, mais en admettant que l'on parte de la couverture vers la finition intérieur :
ardoise, liteau, contre liteau (20/38), pare pluie (souple HPV ou rigide fibre de bois), chevron remplie fibre de bois ou laine de chanvre ou panneau chanvre bois...., pannes, remplie panneau (avec ou sans colle polyesther), puis raillage bois ou placo et finition intérieur.
en neuf c'est plus simple. on part de la finition intérieur (ba 13 lambris ...) on remplie le tout en vrac avec un béton de chanvre allégé ( déphasage 20 h00) et on ferme avec le pare pluie et la couverture.

#48 - sly - 19 Mai 2021

Bonsoir,
est-il possible d'isoler les rampants de la toiture avec une première couche de chanvre (pour repousser les rongeurs) et de mettre en seconde couche de façon croisée de la laine de bois puis frein vapeur ?
merci pour votre réponse

#47 - écolocaterreducoin - 22 Mars 2021

si votre maison est des année 70, un petit coup de jeune en ITE chaux chanvre serait un excellente solution car cela couperai tous les ponts thermique en vous permettant de ne pas renier sur l'espace intérieur.

#46 - Vero - 22 Mars 2021

Bonjour
Je pensais isoler les murs intérieurs d’une maison de 1970 en moellon recouverts de ciment (ciment +sel de mine)de chaque côté +enduit plâtre côté intérieur, le chanvre me tente mais peut-on et doit-on le coller aux murs de plâtre? Merci de votre réponse

#45 - ecolocaterreducoin - 10 Mars 2021

bien sur que c'est judicieux. Ce matériaux permet une parfaite étanchéité à l'air tout en laissant respirer les murs (perspiration) et la vapeur d'eau.
c'est un isolant avec une valeur de déphasage de 19h00 pour 30cm et une très bonne effusivité (sensation de paroi chaude baisser le thermostat).
pour un R de 5 compter entre 20 et 30 cm selon que vous fassiez en projection machine ou en bétonnière banchage et selon le type de chaux et le mélange choisi.
En toiture, isole parfaitement des coups de chaux estival. c'est un sorte de pompe à chaleur qui fait aussi climatiseur l'été (écage de calorie compression et détente d'un gaz)

#44 - renov' - 10 Mars 2021

bonjour
je rénove une vielles batisse de 1616 avec des mur en pierre de 70 a 80 cm d'épaisseurje souhaite faire une isolation chaux chanvre de l'interrieur mais je suis dans les hautes alpes ou les temperatures le mois d'hiver sont négatives. quand pensez vous, est ce judicieux ?

cordialement

#43 - écolocaterreducoin - 27 Février 2021

la laine vrac enferme plus d'air que la chènevotte.(capacité isolante d'un matériaux dépend de son aptitude a enfermer de l'air). Si la laine est rigidifiée pour la pose en plaque, sachons qu'il n'existe pas encore de liant naturelle autre que les minéraux carbonatés (chaux ciments). donc ècolo oui mais attention au type de pose.

#42 - ecolocaterreducoin - 27 Janvier 2021

A noter que pour de la chènevotte en vrac, préférez un enrobage à la chaux en bétonnière par exemple. c'est moins nocif que le sel de bore et cela évitera le tassement et donc la perte d'efficacité.

#41 - Micu - 14 Janvier 2021

Ok super, c'est tout à fait clair! Cependant j'ai déjà engagé le monsieur, il fait pas mal de chose dans la maison, c'est un ami. Vous avez raison ce n'est pas toujours bien d'être plus "compétent" que l'artisan et de lui dire comment faire. Je pense que je le laisse se débrouiller, et de le laisser comme il travaille habituellement. Merci quand-même pour tous vous conseils!!!!

#40 - Benjamin (admin) - 14 Janvier 2021

Micu,
Je botterais en touche en sollicitant un autre artisan. Il n'est jamais bon "d'imposer" un matériau a un artisan. S'il n'a pas d'habitude la pose est moins efficace et le coût souvent plus cher (temps de pose plus important, moins de quantité donc moins de prix de gros...). Choisir entre poser de la laine de roche avec pare-vapeur intégré ou de la laine de chanvre sans pare-vapeur n'est pas vraiment cohéren, tant l'approche est différente et difficilement compréhensible de la part de même artisan...

#39 - Micu - 14 Janvier 2021

Monsieur,
Merci pour votre rapide retour. Juste une dernière chose. L'artisan voulait mettre à la base de laine de roche rockwool. Pourriez-vous me dire qui est mieux si je ne peux pas convaincre l'artisan pour mettre la freine vapeur: laine de chanvre ou laine de roche avec kraft.
Merci vraiment!!!

#38 - Benjamin (admin) - 14 Janvier 2021

Micu,
La gestion de l'humidité est une affaire de risques donc ce n'est jamais sûr a 100% dans un sens ou dans l'autre.
Mais a savoir tout de même que la laine de verre installé a très probablement un kraft qui fait office de pare-vapeur...

#37 - Micu - 14 Janvier 2021

Bonjour Benjamin,
Merci pour votre réponse.
Donc si j'ai bien compris, si on pose pas de pare-vapeur, on perd en efficacité, mais ce n'est pas 100% qu'on va endommager l'isolant? Pour info, l'ancienne isolation a été la laine de verre posée avec BA13 depuis 25ans, et il y a eu aucune trace de l'humidité sur les placos avant que je les a démonté. Merci pour votre retour.

#36 - Benjamin (admin) - 14 Janvier 2021

Bonjour Micu,
Les règles de l'art laisseraient plutôt à penser qu'il faut bien ménager un espace entre le mur et l'isolant. Ne serait-ce pour que l'isolant ne soit pas en direct à l'humidité aux endroits des fissures. Dans les faits, les murs en pierre sont rarement droit et pour faire quelque chose d'aplomb, il est rare de coller de façon continue l'isolant sur le mur. De plus, coller ou non ne change pas grand chose à l'inertie du mur qui de toute façon devient le rôle est moindre en isolation par l'intérieur.
Concernant le pare-vapeur, les exemples que nous avons avec ce matériau étaient avec pare-vapeur. Celui-ci sert autant à la diminution des risques de condensation dans l'isolant qu'à l'étanchéité à l'air qui est un critère de performance important sur l'isolation d'un mur ancien. Mais le pare-vapeur (et le scotch) coûte cher et prenne du temps ce qui n'est pas toujours très vendeur...(surtout sur du chanvre qui entraîne déjà une plus-value financière).
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.