L'isolation de la toiture par l'extérieur et le sarking

La toiture est le point sensible de votre maison en hiver comme en été. En effet, elle représente 20% des déperditions de chaleur dans votre logement. Encore assez peu mise en œuvre en France, l’isolation de la toiture par l’extérieur demeure pourtant efficace et peut être envisagée à l’occasion de la réfection de la toiture. Quelles sont les différentes techniques ? À quel coût ? Et quel est le meilleur isolant ? Conseils thermiques vous répond en détails.isolation de la toiture par l'exterieur

Dans quel cas refaire l'iolation de la toiture par l'extérieur ?

L’isolation de la toiture par l’extérieur vous impose d’enlever votre toiture existante s’il s’agit d’une rénovation. C'est donc une opération plus couteuse que l’isolation des rampants par l’intérieur. On l’envisagera plutôt si votre toiture est vieillissante et que vous souhaitez la renouveler. Les travaux d’isolation et de couverture seront alors réalisés dans le même temps.

Néanmoins, si le coût des travaux ne vous freine pas, elle reste une technique d’isolation très efficace. Surtout en ce qui concerne le traitement des ponts thermiques avec la méthode du sarking.

L’isolation de la toiture par l’extérieur s’adresse donc aux personnes souhaitant garder le maximum de surface habitable sous les toits dans un projet de construction ou à l’occasion de la réfection de la toiture en réhabilitation.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture par l’extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur peut se réaliser deux manières différentes. Soit l’isolant est intercalé entre les chevrons qui constituent la toiture. Soit l’isolant est placé au-dessus de ces chevrons, c’est la méthode du sarking.

Pour rappel, les chevrons sont des éléments de structure du toit en bois. Ils sont positionnés perpendiculairement sur les pannes, relient le haut et le bas de la toiture et serviront de support pour le revêtement.

localisation des chevrons sur la toiture

L'isolation entre les chevrons

Il est possible d’isoler la toiture entre les éléments de structure de la charpente. L’épaisseur de l’isolant à mettre en œuvre peut passer au second plan puisqu’elle n’empiétera pas sur la surface habitable. Les isolants en vrac seront particulièrement adaptés car ils viendront simplement remplir les caissons de toiture à l’épaisseur souhaitée. Il s’agit de la solution qui permet de lier le côté pratique, économique et écologique.

Pour une isolation avec des bottes de paille, on fabriquera les poutres en I aux dimensions de celles-ci. Pour réduire les risques de ponts thermiques, les caissons doivent être dimensionnés au plus près de l’isolant (ou inversement !).

Dans ce cas précis, des caissons porteurs préalablement remplit de paille en atelier, ont été posés directement sur les pannes de la toiture. On peut alors choisir n’importe quel isolant en vrac comme par exemple de la ouate de cellulose. Une technique qui nécessite beaucoup de temps de préparation en atelier, mais qui permet de mettre la maison hors d'eau et hors d'air très rapidement.

isolation de la toiture avec des caissons porteurs remplis de paille

Au-dessus des chevrons : le sarking

isolation de la toiture avec le sarkingDans le cas d’une isolation selon le principe du sarking, un revêtement ainsi qu’un pare-vapeur sont posés au-dessus des chevrons. Viendra ensuite l’isolant (panneaux rigides), des panneaux pare-pluie et un contre lattage pour fixer la couverture si un débord de toit n’est pas nécessaire. Si un débord de toit est nécessaire alors on viendra poser des contre-chevrons qui constitueront des caissons remplis d’isolant (source photo : ADEME).

Le fait qu’il n’y ait pas d’éléments porteur entre l’isolant ne créée pas de rupture et donc limite au maximum l’apparition des ponts thermiques. Pour aller jusqu’au bout de la démarche, on viendra coller des rubans adhésifs sur les liaisons entre panneaux rigides.

Quel isolant choisir pour l'isolation de la toiture?

L’isolation de la toiture par l’extérieur peut se mettre en œuvre avec des produits isolants différents. Au sein des caissons ou entre les chevrons, des isolants souples ou en vrac pourront être utilisés. Tandis que les isolants posés directement au-dessus des chevrons seront des panneaux semi-rigides ou rigides.

L’efficacité thermique n’est pas le facteur à prendre en compte en premier lieu pour votre achat car l’épaisseur de l’isolant n’empiétera pas sur la surface habitable. En revanche, puisqu’il s’agit de l’isolation de la toiture, le confort d’été est primordial lors de votre choix.


IsolantConditionnementBiosourcéEpaisseur mini.Confort d’étéPrix
Polystyrène extrudéPanneauNon20 cmFaible
PolyuréthanePanneauNon20 cmFaible
Fibre de boisPanneauOui24 cmFort€€
Ouate de celluloseVracOui29 cmFort
PailleBotteOui-Fort
ChènevotteVracOui30 cmFort
LiègePanneauOui24 cmFort€€€

Notre conseil : l’isolant présentant le meilleur compromis coût/confort/mise en œuvre est la fibre de bois en panneaux.



Les aides financières pour isoler votre toiture

aides financières travaux rénovationDe nombreuses aides financières sont disponibles pour isoler votre logement. Différentes aides peuvent financer une partie de votre projet selon vos ressources : crédit d’impôt, Eco PTZ, TVA à taux réduit, Habiter mieux de l’ANAH, les CEE, les chèques énergie. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié aux aides financières.

Lors de votre projet, pour être efficace et bénéficier des aides financières en vigueur, il faut respecter deux conditions :

1. Epaisseur à mettre en œuvre : il faut viser une résistance thermique (notée R, qui caractérise le pouvoir isolant) d’au moins 6 m².K/W pour l’isolation de la toiture par l’extérieur. Ces valeurs vous seront souvent proposées par défaut par les artisans car elles leur permettent d’être très compétitifs sur le marché (accès aux aides financières).

Néanmoins, il s’agit d’un minimum et Conseils Thermiques vous recommande de privilégier une résistance thermique supérieure si la place le permet (R = 7-8 m².K/W). D’une part, le surcoût sera faible car la partie relative à la main d’œuvre restera quasiment identique et d’autre part, vous anticiperez sur les réglementations à venir. Ainsi, votre bien sera valorisé durablement et il ne sera plus nécessaire de repenser l’isolation des combles aménageables avant très longtemps (ce qui ne sera de toute façon plus rentable).

2. Une pose dans les règles de l'art : la seconde condition à respecter pour obtenir les aides financières est de confier la pose à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Celui-ci pourra vous guider dans les dispositifs d’aides et réaliser une pose « dans les règles de l’art ».

Prix d'une isolation de la toiture par l'extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur est une opération d’isolation assez coûteuse. Comme pour l’isolation des murs par l’extérieur, elle nécessite un revêtement (la toiture). Les devis pour poser une nouvelle toiture s'élèvent en moyenne à 60€/m² (fourniture et pose) mais la dépose de l’ancienne toiture n’est pas comprise dans ce prix. Les cas étant tellement différent les uns aux autres, il est difficile de chiffrer cette opération.

Pour isoler votre toit et refaire la toiture dans le même temps, il faut compter entre 140 et 180€/m².

Pour obtenir le prix du marché le plus juste, il faut mettre les entreprises en concurrence (au moins 3). Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier :


Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Isolation des combles (sol ou sous-pente)

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

Avantages et inconvénients de l'isolation extérieure de la toiture



AvantagesInconvénients
Sarking : pas de ponts thermiquesTechnique plus onéreuse
Pas de perte de surface habitableMoins connue des artisans
Pas nécessaire de déménager durant les travaux-

Conclusion

Correctement mise en œuvre, l’isolation de la toiture par l’extérieur est une technique efficace pour parvenir à un très bon confort thermique, notamment avec la méthode du sarking. Le cout reste assez élevé par rapport à l’isolation des combles aménageables par exemple pour une rénovation. Néanmoins, si votre toiture est vieillissante et votre isolation aussi, c’est l’occasion de mener les travaux dans le même temps !

Laisser un commentaire ou poser une question




#8 - Laura (admin) - 10 Décembre 2019

Bonjour vince44,
Tout d'abord la laine de bois pour l'isolation de la toiture est un très bon choix pour le confort d'hiver et d'été.
Le minimum pour obtenir les aides financières est un R=6, vous y aurez donc le droit. Seulement je vous invite, si c'est possible pour vous, de viser un R de 7. Le surcoût ne doit pas être énorme et le confort sera meilleur.
Vous pouvez peut-être bénéficier d'autres aides financières (CEE ?), je vous invite à prendre contact avec un conseiller FAIRE (gratuit et indépendant) :
https://www.faire.fr/

Enfin le prix de la prestation me parait tout à fait correct. Néanmoins si vous arrivez à faire un autre devis du même type à un autre professionnel, vous pourrez faire jouer la concurrence.

A bientôt,

#7 - vince44 - 09 Décembre 2019

Bonjour,

Nous avons un projet que nous sommes en train d'étudier et de faire chiffrer.
Je me permets de vous le soumettre tant au niveau du prix qu'au niveau technique.

Notre maison a été construite en 1995 et l'isolation est d'origine. Nous avons des rampants et l'étude thermique a montré des défauts d'isolation thermique important ponctuel avec des infiltrations d'air au niveau des poutres apparentes et tout autour des velux. L'isolation est faite avec de la laine de verre classique ; et j'imagine qu'elle a du se tasser un peu.

Nous souhaitons remplacer cet isolant par de la fibre de bois d'une épaisseur de 240 mm et d'un coefficient thermique R= 6,30
Ce remplacement est fait par l'extérieur avec découvrement partiel de la toiture, délitonnage partiel et enlèvement de l'ancien isolant.
Est-ce que le matériau, l'épaisseur et le coefficient thermique sont-ils bons thermiquement ? suffisant pour le crédit d'impôt ?
On nous présente un coût à 139,90€ HT / m2 et nous avons environ 50 m2 à faire.
Après négociation, on arrive à gagner 10% soit 126 € HT / m2
Quel est votre avis sur le prix de la prestation ?

Au plaisir de vous lire,


#6 - Laura (admin) - 01 Octobre 2019

Bonjour Gaëlle,

Effectivement c'est un sujet que nous aimerions développer au travers d'un article car les toitures végétalisées présentent de nombreux avantages :
- Lissage des températures en hiver et atténuation forte de la montée en température de l'isolant en été.
- Apport de biodiversité et absorption de l'eau de pluie (intérêt lors de grande crue)

Le point négatif serait la mise en œuvre pour une durabilité maximum, mais des solutions simples existent aujourd'hui comme des bacs préfabriqués. Et nous n'avons pas d'idée du coût que cela peut représenter.

A bientôt,

#5 - Gaëlle - 28 Septembre 2019

Bonjour,
Votre site dispense de précieux conseil pour quelqu’un qui, comme moi, souhaite faire construire une maison aussi écologique que possible et je vous en remercie. Cependant celui-ci ne fait nullement mention des toitures végétalisées qui, me semble-t-il, constitue un excellent isolant. Quel est votre point de vue sur le sujet ?
Merci

#4 - Laura (admin) - 06 Juin 2019

Bonjour Sam51,
Pas si sûr que l'isolation avec de la ouate de cellulose soit plus chère qu'un complex polyuréthane + laine de verre.
Sans prendre en compte le prix, ces deux isolants présentent des comportements hygroscopiques différents. Le polyuréthane bloque tous les transferts d'eau et la laine de verre en laissera passer. Il y a donc un risque de formation de condensation entre ces deux isolants.
Je comprends très bien que l'aspect économique est important mais la durabilité de votre isolation (et de votre structure de toit) l'est tout autant. Je vous conseille de faire un devis auprès d'un autre professionnel pour avoir un avis différent (avec de la ouate de cellulose ou de la laine de bois).

#3 - Sam51 - 04 Juin 2019

Merci Laura pour votre réponse
Le budget est serré et ne me permet pas de mettre d autre isolant plus coûteux..
Et que pensez vous si je fais une toiture 2/3 exterieur et 1/3 exterieur
Donc rester en 140mm et 5.6R en extérieur et remettre une laine de verre intérieur pour atteindre 1/3 de R donc environ 1.5R
Un total de R de 7.1 pour le plafond
Es ce que le fait de rajouter de la laine de verre va atténuer la chaleur en été et combler le deficit phonique ?
Sachant que ce ne sera pas un toit accessible
Bien cordialement

#2 - Laura (admin) - 04 Juin 2019

Bonjour Sam51,

Effectivement l'isolation par l'extérieur pour s'avérer très intéressante.
Je pense que l'épaisseur de l'isolant est de 140mm ? Si c'est le cas je vois sur la page du produit un R = 5.60 (le minimum pour passer la RT 2012 est 6), nous conseillons de viser un R à 7 ou 8.
Ce genre d'isolant présente les défauts d'être très mauvais pour le confort d'été et l'isolation phonique.

Nous conseillons plutôt de vous orienter vers des isolants biosourcés. Sachez qu'il est possible d’insuffler de la ouate de cellulose en vrac dans des caissons remplis en atelier et assemblés sur le chantier. Dans ce cas, la configuration pourrait être la suivante :

EPDM
caissons (type OSB) de ouate de cellulose (au moins 30cm) ou ouate de cellulose intercalée entre les poutres en I
Membrane d’étanchéité
placo

Vous pouvez aussi vous renseigner sur le liège qui résiste bien à l'humidité mais qui est plus couteux. Enfin certains panneaux de laine de bois spécifiques aux toitures terrasses peuvent être utilisés.

A bientôt,

#1 - Sam51 - 03 Juin 2019

Bonjour à tous
Je suis en reflexion pour une toiture en Epdm non accessible pour une construction neuve
j'ai lu qui fallait priviligier une toiture chaude, c'est à dire isolation par l'exterieur, je compte mettre de l'exterieur vers interieur :

membrane epdm de chez IBS TECH Sure Seal
PIR de 140cm kingspan TR27
pare vapeur
OSB
Charpente fermette ou solivage
placo

Dois je quand même faire mettre une isolation entre charpente et placo ? si oui laquelle ? quelle épaisseur ?
Quid de l'isolation phonique si je ne met rien

Merci d'avance pour vos conseils car le budget toiture a explosé avec ce système mais j'essaye de trouver le meilleur compromis qui tienne la route ..
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.