L'isolation de la toiture par l'extérieur et le sarking

La toiture est le point sensible de votre maison en hiver comme en été. En effet, elle représente 20% des déperditions de chaleur dans votre logement. Encore assez peu mise en œuvre en France, l’isolation de la toiture par l’extérieur demeure pourtant efficace et peut être envisagée à l’occasion de la réfection de la toiture. Quelles sont les différentes techniques ? À quel coût ? Et quel est le meilleur isolant ? Conseils thermiques vous répond en détails.isolation de la toiture par l'exterieur

Dans quel cas refaire l'iolation de la toiture par l'extérieur ?

L’isolation de la toiture par l’extérieur vous impose d’enlever votre toiture existante s’il s’agit d’une rénovation. C'est donc une opération plus couteuse que l’isolation des rampants par l’intérieur. On l’envisagera plutôt si votre toiture est vieillissante et que vous souhaitez la renouveler. Les travaux d’isolation et de couverture seront alors réalisés dans le même temps.

Néanmoins, si le coût des travaux ne vous freine pas, elle reste une technique d’isolation très efficace. Surtout en ce qui concerne le traitement des ponts thermiques avec la méthode du sarking.

L’isolation de la toiture par l’extérieur s’adresse donc aux personnes souhaitant garder le maximum de surface habitable sous les toits dans un projet de construction ou à l’occasion de la réfection de la toiture en réhabilitation.

Les différentes techniques d’isolation de la toiture par l’extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur peut se réaliser deux manières différentes. Soit l’isolant est intercalé entre les chevrons qui constituent la toiture. Soit l’isolant est placé au-dessus de ces chevrons, c’est la méthode du sarking.

Pour rappel, les chevrons sont des éléments de structure du toit en bois. Ils sont positionnés perpendiculairement sur les pannes, relient le haut et le bas de la toiture et serviront de support pour le revêtement.

localisation des chevrons sur la toiture

L'isolation entre les chevrons

Il est possible d’isoler la toiture entre les éléments de structure de la charpente. L’épaisseur de l’isolant à mettre en œuvre peut passer au second plan puisqu’elle n’empiétera pas sur la surface habitable. Les isolants en vrac seront particulièrement adaptés car ils viendront simplement remplir les caissons de toiture à l’épaisseur souhaitée. Il s’agit de la solution qui permet de lier le côté pratique, économique et écologique.

Pour une isolation avec des bottes de paille, on fabriquera les poutres en I aux dimensions de celles-ci. Pour réduire les risques de ponts thermiques, les caissons doivent être dimensionnés au plus près de l’isolant (ou inversement !).

Dans ce cas précis, des caissons porteurs préalablement remplit de paille en atelier, ont été posés directement sur les pannes de la toiture. On peut alors choisir n’importe quel isolant en vrac comme par exemple de la ouate de cellulose. Une technique qui nécessite beaucoup de temps de préparation en atelier, mais qui permet de mettre la maison hors d'eau et hors d'air très rapidement.

isolation de la toiture avec des caissons porteurs remplis de paille

Au-dessus des chevrons : le sarking

isolation de la toiture avec le sarkingDans le cas d’une isolation selon le principe du sarking, un revêtement ainsi qu’un pare-vapeur sont posés au-dessus des chevrons. Viendra ensuite l’isolant (panneaux rigides), des panneaux pare-pluie et un contre lattage pour fixer la couverture si un débord de toit n’est pas nécessaire. Si un débord de toit est nécessaire alors on viendra poser des contre-chevrons qui constitueront des caissons remplis d’isolant (source photo : ADEME).

Le fait qu’il n’y ait pas d’éléments porteur entre l’isolant ne créée pas de rupture et donc limite au maximum l’apparition des ponts thermiques. Pour aller jusqu’au bout de la démarche, on viendra coller des rubans adhésifs sur les liaisons entre panneaux rigides.

Quel isolant choisir pour l'isolation de la toiture?

L’isolation de la toiture par l’extérieur peut se mettre en œuvre avec des produits isolants différents. Au sein des caissons ou entre les chevrons, des isolants souples ou en vrac pourront être utilisés. Tandis que les isolants posés directement au-dessus des chevrons seront des panneaux semi-rigides ou rigides.

L’efficacité thermique n’est pas le facteur à prendre en compte en premier lieu pour votre achat car l’épaisseur de l’isolant n’empiétera pas sur la surface habitable. En revanche, puisqu’il s’agit de l’isolation de la toiture, le confort d’été est primordial lors de votre choix.


IsolantConditionnementBiosourcéEpaisseur mini.Confort d’étéPrix
Polystyrène extrudéPanneauNon20 cmFaible
PolyuréthanePanneauNon20 cmFaible
Fibre de boisPanneauOui24 cmFort€€
Ouate de celluloseVracOui29 cmFort
PailleBotteOui-Fort
ChènevotteVracOui30 cmFort
LiègePanneauOui24 cmFort€€€

Notre conseil : l’isolant présentant le meilleur compromis coût/confort/mise en œuvre est la fibre de bois en panneaux.



Les aides financières pour isoler votre toiture

aides financières travaux rénovationDe nombreuses aides financières sont disponibles pour isoler votre logement. Différentes aides peuvent financer une partie de votre projet selon vos ressources : crédit d’impôt, Eco PTZ, TVA à taux réduit, Habiter mieux de l’ANAH, les CEE, les chèques énergie. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié aux aides financières.

Lors de votre projet, pour être efficace et bénéficier des aides financières en vigueur, il faut respecter deux conditions :

1. Epaisseur à mettre en œuvre : il faut viser une résistance thermique (notée R, qui caractérise le pouvoir isolant) d’au moins 6 m².K/W pour l’isolation de la toiture par l’extérieur. Ces valeurs vous seront souvent proposées par défaut par les artisans car elles leur permettent d’être très compétitifs sur le marché (accès aux aides financières).

Néanmoins, il s’agit d’un minimum et Conseils Thermiques vous recommande de privilégier une résistance thermique supérieure si la place le permet (R = 7-8 m².K/W). D’une part, le surcoût sera faible car la partie relative à la main d’œuvre restera quasiment identique et d’autre part, vous anticiperez sur les réglementations à venir. Ainsi, votre bien sera valorisé durablement et il ne sera plus nécessaire de repenser l’isolation des combles aménageables avant très longtemps (ce qui ne sera de toute façon plus rentable).

2. Une pose dans les règles de l'art : la seconde condition à respecter pour obtenir les aides financières est de confier la pose à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Celui-ci pourra vous guider dans les dispositifs d’aides et réaliser une pose « dans les règles de l’art ».

Prix d'une isolation de la toiture par l'extérieur

L’isolation de la toiture par l’extérieur est une opération d’isolation assez coûteuse. Comme pour l’isolation des murs par l’extérieur, elle nécessite un revêtement (la toiture). Les devis pour poser une nouvelle toiture s'élèvent en moyenne à 60€/m² (fourniture et pose) mais la dépose de l’ancienne toiture n’est pas comprise dans ce prix. Les cas étant tellement différent les uns aux autres, il est difficile de chiffrer cette opération.

Pour isoler votre toit et refaire la toiture dans le même temps, il faut compter entre 140 et 180€/m².

Pour obtenir le prix du marché le plus juste, il faut mettre les entreprises en concurrence (au moins 3).

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Avantages et inconvénients de l'isolation extérieure de la toiture



AvantagesInconvénients
Sarking : pas de ponts thermiquesTechnique plus onéreuse
Pas de perte de surface habitableMoins connue des artisans
Pas nécessaire de déménager durant les travaux-

Conclusion

Correctement mise en œuvre, l’isolation de la toiture par l’extérieur est une technique efficace pour parvenir à un très bon confort thermique, notamment avec la méthode du sarking. Le cout reste assez élevé par rapport à l’isolation des combles aménageables par exemple pour une rénovation. Néanmoins, si votre toiture est vieillissante et votre isolation aussi, c’est l’occasion de mener les travaux dans le même temps !

Laisser un commentaire ou poser une question




#32 - Laura (admin) - 03 Septembre 2020

Bonjour Vio,

Pour corriger mes propos, il faut une membrane assurant l’étanchéité à l'air et la régulation à la vapeur d'eau placée coté chaud.

Pour le choix de la membrane, il faut examiner le Sd.
Si vous posez un pare-pluie très ouvert à la vapeur d'eau, un frein vapeur avec un Sd de 1 à 2 m suffit. Le parement intérieur doit avoir un Sd 5 fois supérieur à celle du parement extérieur (Sd mini de 1m).

A bientôt,

#31 - Laura (admin) - 25 Août 2020

Bonjour Noel,

Nous vous déconseillons l'isolation du toit avec du polyuréthane (ou mousse PUR et non MUR). La toiture est soumise à de fortes températures en été, et cet isolant n'est pas adapté pour le confort d'été. De plus certaines personnes nous ont fait des retours en mentionnant être gênés par le bruit de pluie.
Les isolants biosourcés ne seront pas aussi efficacement thermiquement à même épaisseur que le polystyrène ou le polyuréthane. Il faut donc mettre plus épais pour obtenir la même résistance thermique R. Par contre ils assurent de manière générale un bon confort d'été.

A bientôt,

#30 - Vio - 24 Août 2020

Suit à votre Réponse #27,
Le pare vapeur ou frein vapeur. Dans la littérature on voit frein vapeur qui laisse transiter la vapeur d eau du chaud vèrs le froid.
Je fais faire des devis et Gédimat et point p préconise un pare vapeur Delta FOL. PVB qui est étanche à la vapeur.
Cela fait perdre l avantage de la fibre de bois?
Je suis confu vous parler aussi d’un pare vapeur Étanche dans votre réponse ou une confusion de langage?
Merci pour vos premier conseil que j essaie de mettre en œuvre

#29 - Noel - 23 Août 2020

Re-bonjour,
Que pensez-vous de la mousse MUR comme isolant entre les chevrons (methode Sarking)?

Merci d'avance pour votre reponse

#28 - noel - 19 Août 2020

Pour l'isolation exterieure de mon toit (maison mitoyenne des deux cotes), on me propose un isolant fin en polyurethane et une toiture en tuile terreale. Qu'en pensez-vous? Existe-t-il des isolants fins biosources? Il semblerait qu'une isolation par fibre de bois requiert un rehaussement du toit, donc autorisation urbanistique. En vous remerciant par avance pour vos precieux conseils.

#27 - Laura (admin) - 12 Août 2020

Bonjour Vio,

Tout d'abord, 25 cm parait être un minimum, si vous pouvez viser 30 cm, vous augmenterez votre confort et anticiperez sur les prochaines réglementations.
Il n'y aucun avantages à choisir deux isolants différents pour l'isolation de votre toiture, si ce n'est réduire le coût de l'opération avec la laine de verre.
Pour un confort d'été optimum, nous vous conseillons d'utiliser uniquement de la laine de bois. Un pare-vapeur suffit, placé coté chaud.
Vous pouvez même compléter avec des panneaux pare-pluie de laine de bois coté toiture.

A bientôt,

#26 - vio - 12 Août 2020

Suitte, une problématique est le pare vapeur pour deux type d isolant un doit être étanche l’ autre respirer...
Merci

#25 - Vio - 12 Août 2020

Bonjour,
Je suis dans le 74 Haute Savoie.
Pour ITE toiture sharing je souhaite un isolation de 25 cm d’épaisseur avec bon isolant phonique et isolant bon en été (déphasage). Puis-je utiliser laine de verre avec laine de bois si oui qu elle épaisseur valoriser pour chacun.
Merci

#24 - Laura (admin) - 03 Août 2020

Bonjour flaguy,

Il faudrait faire un état des lieux de votre isolation actuelle, est-elle en bon état ? Présente-t-elle des signes de vieillesse ?

Si c'est le cas et que vous avez un projet d'aménagement de ces combles, il peut être intéressant de rénover la toiture et d'en profiter pour l'isoler par l'extérieur.

Si vous ne souhaitez pas aménager les combles, vous pouvez refaire votre isolation si celle-ci semble moins performante en soufflant de la ouate de cellulose par exemple. Si ce n'est pas le cas, la simple réfection de toiture suffira.

Comme préciser dans l'article, les coûts d'isolation par l'extérieur + réfection toiture sont compris entre 140 et 180€/m². Mais ceci dépend des particularités des projets.

A bientôt,

#23 - Laura (admin) - 03 Août 2020

Bonjour CamilleG,

Oui il serait tout à fait possible de venir isoler par l'extérieur. Cela impose par contre de déposer la toiture, le coût est donc plus conséquent.

A bientôt,

#22 - flaguy - 01 Août 2020

Bonjour.
La toiture de ma maison en ardoise présente des oxydations importantes au niveau des crochets galvanisés . Elle a 41 ans .
L'isolation des combles est de 2 fois 75 mm de laine de verre.
les ardoises sont posées sur un lit de voliges.
Que me conseillez vous comme travaux d'amélioration en même temps que la rénovation de la toiture? Avez vous une estimation du coût?.
Merci

#21 - CamilleG - 07 Juillet 2020

Bonjour,
Nous avons acheté une maison il y a trois ans, on nous avait dit que les combles étaient aménageables. Après la visite d'un artisan, celui ci nous indique qu'au vu de la structure de la charpente, les fermes ne sont pas assez épaisses pour accueillir une isolation intérieur (seul une épaisseur de 15cm d'isolant pourrait être installé ce qui n'est pas dans les normes), après avoir lu les différentes infos que vous fournissez dans cette article, je me demandais si il est possible, d'isoler une toiture uniquement par l'extérieur du coup ? Cela pourrait résoudre notre problème.

#20 - Laura (admin) - 06 Juillet 2020

Bonjour Jean-Christophe,

Effectivement les 15 cm au total ne suffisent surement pas à assurer un bon confort thermique dans votre maison.
L'isolation par l'extérieur vous permet de ne pas perdre de surface habitable et de diminuer fortement les ponts thermiques. Par contre c'est une solution plus onéreuse, même en conservant vos ardoises.

L'ancien isolant doit être remplacé si il présente des signes de vieillesse : vagues, tassement ...

Pour l'isolation de la toiture, il est primordial de choisir un isolant avec un déphasage suffisant. Pour l'isolation de la toiture par l'extérieur, nous vous conseillons la fibre de bois. C'est plus rare, mais il est possible de remplir des caissons de ouate de cellulose et de venir les poser par la suite sur le toit. Encore plus rare mais possible, la paille peut tout à fait être utilisée pour isoler une toiture par l'extérieur.

A bientôt,

#19 - Jean-Christophe - 15 Juin 2020

Bonjour,
Nous avons acheté il y a deux ans notre maison (construite en 1968´s). Les combles étaient aménagés par les anciens propriétaires avec du Triso9 et la laine de roche (15cm d’épaisseur au total). Par contre, nous sentons bien la différence de température en hiver comme en été. Nous nous posons la question si c’est intéressant de faire une isolation par extérieur. Notre toiture est en bon état (en 4 pans). Serait-il possible de récupérer nos ardoises dans l’opération afin de réduire le coût. Les artisans vont-ils enlever l’isolation existante ou y ajouter une nouvelle couche? Quel isolant devrions-nous privilégier ? Merci par avance de votre aide. Cdt.

#18 - Laura (admin) - 02 Juin 2020

Bonjour Vincent G,

Sans aucun doute, pour obtenir un confort d'été maximal, nous vous conseillons la laine de bois (qui sera aussi performante en hiver). Il est possible de poser la laine de bois semi-rigide entre les chevrons et de mettre des panneaux pare-pluie en laine de bois par dessus.

En contrepartie, nous vous déconseillons le polyuréthane qui est inefficace pour le confort d'été.
La laine de verre et la laine de roche seront des entre-deux.

Pour plus d'information sur la laine de bois, vous pouvez consulter notre article dédié :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php

A bientôt,

#17 - Vincent G - 02 Juin 2020

Bonjour, j'envisage de remplacer ma toiture et de mon isolation actuelle de combles aménagées quasiment inexistante.

Je souhaite donc utiliser le sarking pour cela et 3 artisans contactés me proposent de l'effectuer avec des panneaux de polyuréthane d’épaisseurs différentes et ils proposent égalent soit de la laine de verre, de roche ou bien de la laine de bois entre les chevrons. Que faut-il privilégier pour avoir un confort maxima en hiver et été ? Merci.

#16 - Laura (admin) - 25 Mai 2020

Bonjour Noel,

Nous vous recommandons plutôt la laine de bois effectivement.

Le confort d'été sera beaucoup plus grand avec la laine de bois et son prix sera moindre.

Pour plus d'informations sur ces isolants nous avons rédigé des fiches où nous avons listé les avantages et inconvénients :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-mouton.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php

A bientôt,

#15 - Noel - 24 Mai 2020

J'envisage de refaire l'isolation de mon toit par l'exterieur et pensais utilizer la laine de mouton. Vous ne listez pas cet isolant mais parlez de la fibre de bois comme un bon compromise. Lequel de ces deux isolants me recommandriez-vous? Quels sont les avantages et les inconvenients de l'un et de l'autre? Merci.

#14 - Laura (admin) - 04 Mai 2020

Bonjour Julie,

Il vous faut choisir un isolant adapté à votre mur en granit, et conserver son coté "respirant", de même pour l'enduit.
S'il s'agit de remontées capillaire venant du sol, il faut d'abord traiter ce problème spécifique avant de venir isoler.
Sinon, les panneaux de fibres de bois peuvent être collés directement sur le mur (si celui est assez régulier) et enduits derrière. De même pour des briques de chanvre.
En cas de murs trop irrégulier, il est possible de venir remplir par exemple de ouate de cellulose entre ossature bois rapportée et ensuite de posé des panneaux de fibre de bois dense.

A bientôt,

#13 - Julie - 30 Avril 2020

Bonjour
Je vais rénové une ancienne maison en pierre (granit il me semble 60cm minimum)
J'aimerais faire une isolation extérieur sous enduit (je suis dans le périmètre d'un monument classé obligé de garder une façade traditionnels) pour garder l'inertie des pierres.
J'habite en Loire atlantique proche Loire donc sûrement climat humide. J'hésite entre la fibre de bois et la laine de roche...
Merci d'avance

#12 - Laura (admin) - 24 Avril 2020

Bonjour Vince,

Effectivement si l'aspect de la toiture est modifiée, une déclaration préalable de travaux en marie est nécessaire.
En ce qui concerne la taxe foncière, elle est basée sur la valeur de votre bien. Si votre surface habitable a été augmentée par exemple.

A bientôt,

#11 - vince - 08 Avril 2020

Bonjour, j'aurais aimé savoir si pour faire une isolation extérieure d'un toit, il fallait faire une déclaration de travaux ou autres démarche administrative ? Est ce que ça peut entraîner la révision de la taxe foncière ? merci

#10 - Laura (admin) - 10 Février 2020

Bonjour Eric 50,
Tout d'abord je ne connais pas les poids au m² de l'ardoise ou des tuiles béton. Un artisan sera mieux vous conseiller.
Le sarking peut être envisagé dans le même temps que la réfection de la toiture : panneaux isolant en laine de bois et pare-pluie en laine de bois au dessus des chevrons.
Le sarking apporte beaucoup d'avantages (pas de pont thermique, étanchéité à l'air excellente, pas de perte de surface...) et vu que vous avez le projet de réfection de toiture, il serait dommage de passer à coté !
Pour plus d'informations sur le sarking :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture-exterieur.php

Si vous choisissez d'isoler entre les chevrons, nous vous recommandons des isolants sous forme de panneaux ou rouleaux (fibre de bois ou laine de coton pour assurer un confort d'été) et de fixer un panneaux pare-pluie par dessus en fibre de bois dense.

A bientôt,

#9 - Eric50 - 09 Février 2020

Bonjour
Nous envisageons de remplacer notre toiture en tuile béton par de l’ardoise et de refaire l’isolation. Nous habitons au bord de mer (Cotentin) avec régulièrement des vents à plus de 80km/h. Notre maison de 1992 d’une surface de 100m2 est construite en béton cellulaire de 20cm d’épaisseur. La charpente est saine, les tuiles sont poreuses, l’isolant (laine de verre ou de roche) s’est tassé et le pare-pluie tombe en poussière.
Est-ce que le m2 de couverture en ardoise est moins lourd que de la tuile béton
Quel serait le système le plus approprié par rapport au poids ? Peut-on faire du sarking sur une maison en béton cellulaire ou partir sur un système intégra reno de Isover ou simplement refaire une isolation entre chevron et dans ce cas quel serait le matériau le plus adapté au vent
Merci bien
Eric
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.