Une chaudière à granulés en remplacement du fioul : retour d’expériences

Les chaudières à granulés constituent une solution privilégiée pour remplacer un vieux chauffage au fioul et bénéficier d’un coût de l’énergie plus attractif. Il suffit de changer l’ancienne chaudière et de mettre en œuvre un silo à granulés à place de la cuve au fioul. Très simple en théorie donc… Mais qu’en est-il en pratique ? Retour d’expériences.



chaudière granule remplacement fioul


Contexte : Une vieille longère chauffée au fioul

Cette grande longère de 280 m² située dans l’ouest de la France a été rénovée au fil des années et possède un niveau d’isolation satisfaisant (30 cm d’isolants au niveau du toit, 12 cm pour les murs, 6 cm pour le sol).

longère chauffée au fioul

La maison était initialement chauffée par une chaudière au fioul qui assurait aussi la production d’eau chaude sanitaire. En parallèle, un insert bûches présent dans la pièce de vie sert le plus souvent possible, au point de représenter l’énergie principale de la maison.

insert bois et chauffage central

Ce fonctionnement nécessite une forte maintenance mais comme le particulier fait lui-même son bois, ce chauffage est gratuit. En plus, l’insert est équipé de gaines qui distribuent la chaleur dans plusieurs pièces de la maison.

Choix d’une chaudière à granulés en remplacement du fioul

Choix du nouveau système : Plusieurs explications ont motivé le particulier à changer sa chaudière au fioul. D’une part, ce chauffage « d’au moins vingt ans » arrivait en fin de vie. D’autre part, avec les agrandissements successifs liés à la rénovation, la chaudière de 20 kW était devenue sous-dimensionnée par rapport au volume à chauffer et la sensation de froid était palpable.

radiateur à eau dans une longère

La chaudière au fioul ne pouvait plus assurer correctement le chauffage de la maison.

Le propriétaire a d’abord envisagé une pompe à chaleur air-eau en alternative au fioul. Ce projet a finalement été abandonné pour plusieurs raisons. D’abord, la qualité de la fourniture en électricité n’était pas suffisante au regard de la fiabilité des composants électroniques de la PAC (maison située en bout de ligne). Ensuite, le fait de devoir augmenter la puissance du compteur électrique (et le coût de l’abonnement) n’emballait pas le particulier.

Mise en concurrence : Il s’est donc tourné vers une chaudière à granulés pour laquelle il a réalisé deux devis. Un premier pour une chaudière à granulés à condensation ÖkoFEN. Un second pour un modèle Domusa Teknik. C’est ce dernier qui sera finalement sélectionné notamment car le professionnel s’occupait de toutes les démarches administratives pour percevoir les aides financières. Un point essentiel pour l’acheteur pour qui les nombreuses aides disponibles ont clairement pesé dans la balance dans le choix du chauffage. Le modèle à condensation imposait une alimentation d'eau pour le nettoyage quotidien du condenseur ainsi qu'un raccordement aux eaux usées pour évacuer les condensats, ce qui n’était pas du goût du propriétaire.

chaudière à granulés avec un réseau de chauffage

L’investissement dans une chaudière à granulés a été possible grâce aux aides financières.

Appréhensions : Avant de s’engager sur un devis à 5 chiffres, il restait encore quelques appréhensions à lever. Le particulier s’inquiétait notamment d’une augmentation brusque du prix des granulés comme pour le fioul. Une crainte levée par le caractère local des granulés de bois dont le coût ne dépend pas directement du cours du pétrole. Cela n’empêche bien sûr pas le combustible d’augmenter en suivant le prix de la matière première.

L’acheteur était également préoccupé par le manque de notoriété de la marque. Sur ce point, le professionnel a fait valoir que Domusa Teknik était leader en Espagne sur ce segment du marché.

Caractéristiques techniques : Voici les caractéristiques techniques de la chaudière retenue.

Vue d’ensemble de l’installation

Dans ce cas, l’installation se compose principalement des éléments suivants :

schéma hydraulique chaudière granulés

1. Chaudière : Produit de la chaleur grâce à la combustion des granulés.
2. Réservoir : Alimente la chaudière en granulés (autonomie de quelques jours)
3. Silo (facultatif) : Augmente la taille du réservoir pour une année d’autonomie
4. Ballon tampon : Stocke l’eau chaude et la redistribue dès que nécessaire
5. Ballon eau chaude : Inclus dans le ballon tampon pour gagner de la place
6. Sonde extérieure : Participe à la régulation de la chaudière
7. Module hydraulique : S’assure que l’eau circule dans le réseau de chauffage

Installation de la chaudière à granulés

Positionnement de la chaudière à granulés : La chaudière à granulés est positionnée en lieu et place de celle au fioul dans une dépendance accolée à la maison. Un espace de circulation est ménagé autour du chauffage pour faciliter les opérations d’entretien.

chaufferie avec chaudière à granulés

Stockage des granulés : Un silo textile pouvant contenir 2 tonnes de granulés est monté dans une pièce adjacente. Son remplissage se fait au niveau d’une buse grâce à un camion souffleur. Aucune manutention de sacs n’est requise.

silo textile granulés

Pour raccorder ce silo à la chaudière, le mur mitoyen en parpaings a été percé. C’est un système d’aspiration qui achemine les granulés vers la chaudière.

système aspiration granulés de bois

Fumisterie : La chaudière est connectée à un conduit de raccordement qui comprend un modérateur de tirage à contrepoids. Ce dernier est doté d’un clapet qui s’ouvre quand le tirage est trop important. Cela régule le tirage et assèche le conduit.

chaudiere granule avec moderateur de tirage

Le conduit de raccordement rejoint ensuite le conduit de fumée qui débouche au dessus du toit. A noter que toute la fumisterie est isolée de façon à éviter une éventuelle condensation de la vapeur d’eau contenue dans les fumées.

Ventilation du local : La chaufferie est ventilée en partie haute et en partie basse de façon à garantir un apport d’air suffisant pour la combustion des granulés.

Ballon tampon : Le ballon tampon est placé à proximité de la chaudière et permet d’augmenter le volume d’eau chaude disponible. De cette façon, la chaudière n’a pas à se rallumer systématiquement lorsqu’il y a une demande de chauffage. Cela augmente sa durée de vie. Le ballon tampon contient aussi un réservoir d’eau chaude sanitaire de 130 L, représenté en pointillé.

ventilation chaufferie et ballon tampon

Cette capacité peut sembler insuffisante pour les besoins d’une famille mais il faut considérer que l’eau est ici chauffée à 70°C. Comme on utilise de l’eau autour de 40°C maximum, l’eau très chaude du ballon est mélangée avec de l’eau froide. Cela augmente mécaniquement le volume d’eau chaude disponible.

Module hydraulique : Ce module hydraulique comprend une pompe de circulation et une vanne mélangeuse pour envoyer l’eau chaude vers les chauffages de la maison. Il n’y a qu’un seul circuit de chauffage dans ce cas.

module hydraulique chaudière à granulés

On remarque que les tubes sont isolés avec des manchons. Cela évite de perdre inutilement de la chaleur dans la chaufferie.

Régulation : Une sonde est placée dehors, côté nord. Elle indique la température extérieure pour que la chaudière adapte la température de départ. Un thermostat sans fil est positionné côté intérieur et comprend une programmation. Il ordonne au circulateur d’envoyer de l’eau chaude dans les radiateurs dès que nécessaire.

sonde extérieure et tableau électrique

Protection électrique : Toute l’installation est protégée au niveau d’un tableau électrique.

Réception des travaux et mise en service

Impact des travaux : L’installation a duré au total quatre jours en plein cœur de l’hiver. Pendant cette période de transition, le propriétaire a utilisé uniquement l’insert bois pour chauffer la maison et un ancien chauffe-eau électrique pour l’eau chaude sanitaire.

Mise en service : La mise en service s’est faite en deux temps. A la fin de l’installation, le professionnel a rempli le réservoir accolé à la chaudière avec des sacs de granulés ce qui a permis d’utiliser la chaudière en attendant de remplir le silo textile.

réservoir de granulés accolé à la chaudière

Le silo textile est facultatif mais permet d’éviter la manutention de sacs

Le camion souffleur est arrivé quelques jours plus tard. Notons que la distance raisonnable entre le camion et la buse est de 20 mètres (30 maxi) afin de ne pas détériorer les granulés. Le professionnel a ensuite mis en route le système d’aspiration pour un fonctionnement totalement automatique.

Questionnement : A la réception des travaux, le particulier s’est demandé comment gérer la quantité de granulés dans le silo textile. En pratique, quand l’aspirateur n’envoie plus de granulés, une alarme se déclenche au niveau de la chaudière pour indiquer que le silo est vide. Il faut alors contacter de nouveau le fournisseur de granulés.

quantité de granulés dans le réservoir de la chaudière

Pendant ce temps, la chaudière peut continuer de fonctionner avec les granulés présents dans le réservoir accolé (environ 1 semaine d’autonomie). Au pire, il est possible de recharger ce réservoir « sac par sac » à l’aide d’une trappe située à l’arrière (solution d’urgence peu pratique).

Utilisation et prise en main de la chaudière à granulés

Utilisation : Au quotidien, le propriétaire utilise le thermostat programmable placé à l’intérieur de la maison pour définir des horaires de chauffe. Une fois les réglages trouvés, il n’est pas utile d’y revenir sauf changements dans l’emploi du temps. Le panneau de commande tactile sur la chaudière ne sert quant à lui que pour l’installateur.

thermostat chaudière granulés

Programmation : Le propriétaire demande une température de 19°C de 7 heures à 21 heures. En dehors de ces plages, la chaudière est éteinte. Il s’agit donc d’un réglage qui favorise les économies d’énergie plutôt que le confort. En cas d’absence, il abaisse simplement la température à 15°C. Le particulier envisage de remplacer le thermostat existant par un thermostat connecté type Netatmo afin de gérer sa chaudière à distance et de bénéficier d’une interface sur Smartphone plus conviviale.

Confort thermique obtenu avec la chaudière à granulés en remplacement du fioul

Les premières chauffes ont mis en évidence que la chaudière était mal réglée car la température grimpait au-dessus de celle demandée. Le professionnel est donc revenu pour ajuster la courbe de chauffe afin de réduire la température de départ ce qui a solutionné le problème.

longère chauffée aux granulés de bois

L’objectif de chauffer cette vieille bâtisse est atteint.

Aucune sensation de froid n’a été ressentie depuis l’installation de la nouvelle chaudière. Cela s’explique par deux raisons principales. D’une part, le dimensionnement de la puissance a été revu à la hausse pour mieux correspondre aux nouveaux besoins de la maison (25 kW pour les granulés contre 20 kW pour la chaudière au fioul). D’autre part, le rendement de la nouvelle chaudière est bien meilleur du fait de sa conception plus récente.

En revanche, le propriétaire a été confronté à un problème de « concurrence » avec l’insert. En effet, lorsqu’il chauffait avec l’insert, le thermostat d’ambiance n’ordonnait pas à la chaudière de se mettre en route. De ce fait, les chambres éloignées de l’insert n’étaient pas chauffées. Pour résoudre ce problème, on peut déplacer le thermostat plus loin dans la pièce de vie de façon à ce qu’il ne soit pas influencé par l’insert. Or, ce n’était pas possible dans ce cas en raison de l’épaisseur des murs qui coupait la communication radio avec la chaudière.

problème communication thermostat

Houston, on a un problème !

Une autre solution consiste à placer le thermostat dans une pièce plus froide à proximité de la chaudière, c’est ce qui a été fait ici. La température dans les chambres est ajustée par des têtes thermostatiques au niveau de chaque radiateur.

Au niveau de l’eau chaude sanitaire, le ballon d’ECS fait le job sans problème et la chaudière a toujours été capable de délivrer de l’eau à la température demandée.

ballon eau chaude avec résistance électrique

En été, pour ne pas solliciter toute la chaudière pour les besoins en eau chaude sanitaire, le particulier utilise la résistance électrique intégrée au ballon.

Aspects pratiques

Bruit : Au départ, l’utilisateur a été surpris d’entendre un bruit inhabituel au niveau de la chaufferie. Il s’agissait en fait de l’aspirateur de granulés qui s’était enclenché pour remplir la chaudière. Cette phase est brève (2 minutes environ) mais bruyante. Il est possible de la programmer pour ne pas déranger les occupants.

remplissage automatique chaudière à granulés

Le remplissage automatique des granulés fait du bruit

Cette chaudière à granulés est aussi équipée d’un compacteur de cendres (proposé en option) qui peut également se remarquer. Comme son nom l’indique, il compacte les cendres à l’aide d’une vis sans fin pour diminuer la fréquence de vidange du cendrier. Cela occasionne un grincement notable pendant 1 minute environ à chaque démarrage mais cela ne s’entend pas dans la maison.

Entretien régulier : Sur ce modèle, l’entretien est totalement automatique. Les cendres présentes dans le brûleur sont évacuées vers le cendrier par un système de plaque coulissante. Les échangeurs de chaleur dans lesquels circulent les fumées sont brossés automatiquement à chaque démarrage. Le particulier n’a qu’à vider le cendrier. Cette opération est à effectuer une fois tous les mois en temps normal mais seulement deux fois par saison ici, grâce au compacteur de cendres.

chaudière à granulés avec compacteur de cendres

Consommation de granulés : La consommation annuelle se situe autour de deux tonnes. Mais attention, il faut considérer que l’insert bois est utilisé la moitié du temps environ et que la température demandée est faible. En tant que chauffage principal, il faudrait au moins doubler cette consommation.

Remplissage du silo : Le silo de 2 tonnes est rempli une fois par an seulement car l’insert bois assure la moitié de la demande en chauffage. Remarquons sur ce point qu’un silo de 4 tonnes aurait permis une autonomie annuelle complète (sans dépendance à l’insert) mais la place manquait pour installer une telle réserve.

Entretien annuel : Tous les ans, un entretien exceptionnel est requis. Il comprend notamment le ramonage du conduit ainsi qu’un nettoyage approfondi de la chaudière et du réservoir accolé. Cette prestation coûte autour de 200€.

entretien bruleur chaudiere à granulés

Le brûleur est démonté lors de l’entretien annuel obligatoire

Par rapport au fioul : En définitive, le propriétaire ne remarque pas vraiment de changement au quotidien par rapport au chauffage fioul. Il apprécie que la puissance de la nouvelle chaudière soit bien adaptée et de ne plus sentir la désagréable odeur de fioul. Pour le reste, la chaudière aux granulés se fait oublier tout comme l’ancienne au fioul. Il faut juste surveiller le réservoir à cendres de temps en temps mais une alerte au niveau de la chaudière indique lorsqu’une maintenance est requise.

Prix de la chaudière à granulés en remplacement du fioul

Investissement : Une chaudière à granulés représente un investissement plus coûteux qu’un chauffage à énergie fossile. Elle bénéficie toutefois d’un plus faible coût de l’énergie et d’un subventionnement généreux par les aides financières. Voici le montant de la facture dans ce cas.


Chaudières à granulés 25 kW
avec ballon tampon et kit hydraulique
8 000 €
Options : compacteur de cendres
et thermostat intérieur
800 €
Silo textile 2 tonnes
et système d’aspiration
3 100€
Fumisterie1 800€
Main d’œuvre
Dépose chaudière fioul inclus
2 000€
1 tonne de granulés300€
Total HT16 000€
Total TTC16 880€

Grâce aux aides financières, le reste à charge a été de 6 000€. C’est un prix plutôt attractif pour le client même s’il faut toujours prendre le temps de réaliser plusieurs devis pour comparer les offres.

Obtenir gratuitement un devis pour une chaudière à granulés
Vos coordonnées






En validant ce formulaire, j'accepte que mes coordonnées soient transmises uniquement à nos partenaires identifiés et exclusivement dans le cadre de ce service de mise en relation.

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Gain sur la facture : Par rapport au fioul, le particulier estime diminuer sa facture de 30%. Cette différence s’explique uniquement car le prix de l’énergie est plus intéressant. En effet, la consommation d’énergie de la maison ne change pas. Elle est d’environ 20 000 kWh dans ce cas. Seuls des travaux sur l’isolation du logement (combles, toiture, murs, sol) permettent d’agir sur ce poste et de réduire durablement sa dépendance au prix de l’énergie.

Conclusion : Un investissement à refaire !

Le propriétaire désirait un chauffage avec un coût de l’énergie attractif lorsqu’il n’utilisait pas son insert bois. Mission réussie pour la chaudière à granulés qui remplit parfaitement cette fonction. Le particulier apprécie que ce système soit soutenu par les aides financières, sans quoi, il aurait préféré une solution moins coûteuse. L’aspect écologique constitue aussi un plus mais n’a pas pesé dans la balance lors du choix.

L’utilisateur regrette en revanche que le stockage des granulés soit si volumineux. Si c’était à refaire, il remplacerait de nouveau sa chaudière au fioul par une chaudière à granulés et conseille cette solution à ses proches.

Pour aller plus loin, consultez notre guide d’achat sur les chaudières à granulés ainsi que notre présentation détaillée des chaudières à granulés Domusa Teknik.

Laisser un commentaire ou poser une question




#1 - Rock - 14 Octobre 2021

Super article, Mon entreprise depuis 4-5 mois pose aussi des chaudieres a granules. La demande est nettement grandissante.
Pas encore de commentaire ou de question.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.