Installation d’une chaudière à granulés

L’installation d’une chaudière à granulés est une option intéressante notamment en remplacement d’une chaudière au fioul. L’investissement élevé de départ est soutenu par de nombreuses aides financières et compensé ensuite par le faible coût de l’énergie. Pour autant, un tel chantier ne s’improvise pas. Il nécessite un temps de réflexion et le recours à un professionnel qualifié. Pour mieux comprendre, Conseils Thermiques revient en détails sur l’installation d’une chaudière à granulés de la visite technique à la mise en service.



installation chaudière granule


L’installation d’une chaudière à granulés en 1 coup d’œil

L’installation d’une chaudière à granulés est une tâche complexe. Elle nécessite à la fois des compétences en fumisterie mais aussi en plomberie voire en électricité. A moins d’être un bricoleur expert, le recours à un professionnel certifié « Qualibois Eau » est donc indispensable.

schéma installation chaudière à granulés

La durée de l’installation dépend de l’existant mais s’étale souvent sur 2 à 6 jours.

Visite technique

L’installation d’une chaudière à granulés débute par la visite technique d’un professionnel. Plusieurs points devront être évoqués à cette occasion, notamment :

Dimensionnement : Le professionnel doit relever les caractéristiques de la maison pour déterminer la puissance de la chaudière à granulés : situation géographique, niveau d’isolation, volume à chauffer, température de confort… Pour donner un repère grossier, on peut tabler en moyenne sur un besoin de 40 W/m3 pour les besoins de chauffage.

dimensionnement chaudière à granulés

Cette chaudière de 24 kW assure aussi le chauffage de l’eau chaude sanitaire.

A noter que la chaudière à granulés peut aussi assurer le chauffage de l’eau chaude sanitaire. Cette option est à privilégier car les granulés de bois bénéficient d’un coût de l’énergie très compétitif notamment par rapport à un chauffe-eau électrique.

Présence ou non d’un ballon tampon : Un ballon tampon fonctionne comme une batterie. Il stocke le surplus d’eau chaude produit par la chaudière et la restitue quand un besoin de chaleur se présente. La chaudière à granulés n’a donc pas à se rallumer systématiquement. Il y a principalement deux sons de cloche sur ce point selon les fabricants.

Certains affirment que le ballon tampon est toujours obligatoire de façon à ce que la chaudière fonctionne à sa puissance nominale (meilleur rendement) et que les cycles On/Off soient réduits (préservation de la résistance d’allumage, limitation des polluants).

panneau solaire thermique avec ballon tampon

Ici, un ballon tampon est impératif pour faire cohabiter deux énergies : le solaire et les granulés.

D’autres considèrent que la chaudière est capable de moduler sa puissance (de 30 à 100%) et que ce ballon est la plupart du temps facultatif. On peut ainsi s’affranchir d’un surcoût élevé (environ 2 000€) et d’une emprise au sol importante.

Reste que ce ballon tampon est obligatoire si vous souhaitez connecter une autre source d’énergie à l’installation (des panneaux solaires thermiques par exemple) ou si cette dernière comporte beaucoup de circuits de chauffage qui peuvent induire de fortes demandes simultanément.

Lieu d’installation : La plupart du temps, une chaudière à granulés s’installe dans un sous-sol à l’abri du gel. Il faut s’assurer que la dalle supporte le poids de la chaudière (environ 300-400 kg) et celui des granulés (plusieurs tonnes).

Installation d'une chaudière à granulés dans la maison

Exception à la règle dans cette maison neuve où la chaudière à granulés est installée dans le volume habitable.

Système de stockage des granulés : Trois solutions sont envisageables pour le stockage des granulés et le choix résulte d’un arbitrage « place / confort / budget » :


VisuelSolutionDescription
Chargement manuelUne petite réserve est accolée à la chaudière.
Le rechargement se fait par sacs toutes les semaines environ.
Une solution contraignante mais compacte et peu coûteuse.
Chargement automatique
à partir d’un silo manufacturé
La réserve comprend suffisamment de granulés pour une année de fonctionnement.
Le rechargement se fait par camion souffleur.
Un système très pratique mais volumineux et coûteux.
Chargement automatique
à partir d’une pièce attenante aménagée
Une pièce adjacente est adaptée pour stocker les granulés
selon le même principe que précédemment.
Souvent, le particulier effectue les travaux pour limiter les coûts d’installation.
Les fabricants mettent à disposition des tutoriels pour faciliter cette démarche.

Elaboration du devis : A la suite de cette visite technique, le professionnel établit un devis. Avant signature, il sera nécessaire d’étudier les nombreuses aides financières pour changer sa chaudière. Cette opération peut prendre de quelques semaines à plusieurs mois selon les aléas administratifs. Il faut donc anticiper pour débuter la saison de chauffe avec une chaudière neuve.

Mise en place de la chaudière à granulés dans la chaufferie

Accès à la chaufferie : Le plus souvent, les chaudières à granulés sont conçues pour passer des portes de 80 cm (hors palette).

transport chaudiere granulés dans la chaufferie

On peut gagner quelques centimètres en retirant l’habillage. La dernière solution consiste à la démonter entièrement.

largeur adaptable chaudière à granulés

Volume : La chaufferie doit disposer d’un volume suffisant pour accueillir la chaudière à granulés. Pour faciliter la maintenance, il faut préserver un espace de circulation tout autour.

espace de circulation dans la chaufferie

Chaque fabricant a ses préconisations sur ce point mais on compte généralement 50 cm sur le pourtour de la chaudière et 80 cm devant la porte. La hauteur de la pièce est également une donnée à prendre en compte car l’accès à l’entretien se fait par le dessus (180 à 230 cm minimum selon les produits).

Raccordement au système de stockage des granulés

L’alimentation en granulés se fait automatiquement depuis leur lieu de stockage (réservoir accolé, silo ou pièce dédiée) vers la chaudière. Classiquement, un silo textile est mis en œuvre à proximité de la chaudière.

Montage de la structure : Le silo textile se compose d’une structure en bois dont la solidité est assurée par un contreventement métallique et d’un réservoir en tissu.

Raccordement vers le camion souffleur : Le silo est relié à l’extérieur à l’aide d’un tube de remplissage. Il est conseillé que sa longueur ne dépasse par 10 mètres. Notons également que le camion souffleur doit pouvoir se garer à moins de 25 mètres du raccord de remplissage (longueur maximale de son tuyau).

raccordement entre le silo de stockage des granulés et le camion souffleur

Raccordement à la chaudière : Un système d’aspiration est ensuite connecté entre le silo et le réservoir intermédiaire de la chaudière à granulés. La longueur maximale des ces tubes d’aspiration est d’environ 20 mètres. Le silo ne se situe donc pas obligatoirement dans la même pièce que la chaudière.

raccordement entre le silo à granulés et la chaudière

Ici, le mur en béton a été percé pour permettre au silo et à la chaudière de communiquer.

En pratique, les granulés sont convoyés depuis le fond du silo vers le système d’aspiration par une vis sans fin, puis soufflés vers la chaudière.

Ventilation de la chaufferie

Pour que la combustion des granulés se fasse, il faut obligatoirement de l’oxygène. C’est le rôle de l’arrivée d’air qui peut s’établir de deux façons.

Aération de la chaufferie : Dans ce cas, l’air comburant est pris directement dans la chaufferie, celle-ci doit obligatoirement être ventilée en partie basse et en partie haute selon les préconisations suivantes.


PuissanceSection des aérations
8 à 25 kWBasse : 50 cm²
Haute : 100 cm²
25 à 35 kWBasse : 70 cm²
Haute : 100 cm²
35 à 50 kWBasse : 100 cm²
Haute : 100 cm²
50 à 70 kWBasse : 150 cm²
Haute : 100 cm²

Raccordement direct sur l’air extérieur : Ici, la chaudière est directement raccordée à l’air extérieur par un flexible. Cette installation dite « indépendante de l’air ambiant » est plutôt réservée aux locaux performants.

Raccordement de la chaudière à la fumisterie

La combustion des granulés génère des résidus qui doivent être évacués en dehors de la maison. Là encore, deux options sont possibles.

Installation classique : Une installation standard se compose d’un conduit de raccordement et d’un conduit de cheminée. Le conduit de raccordement assure la liaison entre la chaudière et le conduit de cheminée. Ce dernier évacue les fumées. La cheminée doit déboucher en zone 1 (40 cm au-dessus du faitage). L’installation comporte le plus souvent un modérateur de tirage et doit pouvoir être ramonée facilement.

installation chaudière à granulés fumisterie classique

Installation classique d’une chaudière à granulés (infographie : De Dietrich).

Installation en ventouse : Les chaudières à granulés dites «  à circuit de combustion étanche » peuvent déroger à cette règle et s’installer en ventouse. La sortie de cheminée peut alors déboucher en façade (zone 3) ou sous le faitage (zone 2).

installation chaudière à granulés ventouse

Les installations en ventouse horizontale ou verticale offrent plus de souplesse (infographie : Fröling)

A noter que les seuls appareils disposant d’un avis technique du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) sont homologués pour les poses en ventouse.

Raccordement au circuit de chauffage

Une chaudière à granulés est capable d’alimenter plusieurs réseaux de chauffages (radiateurs + plancher chauffant + eau chaude sanitaire par exemple). Dans le cas d’une rénovation, ces réseaux préexistent le plus souvent à l’installation. Chaque réseau se compose principalement des organes suivants.


Eléments fonctionnels
Pompe de circulationElle met l’eau en mouvement dans le réseau de chauffage.
Vanne 3 voiesElle régule la température du circuit en mélangeant
l’eau de départ (très chaude) et celle de retour (plus tiède).
Vanne d’arrêtElle permet d’isoler les éléments du circuit.
On peut par exemple déconnecter la pompe de circulation sans vider tout le circuit.
Eléments de contrôle
ManomètreIl contrôle la pression dans le circuit.
Sonde de températureElle contrôle la température de l’eau.
Eléments de sécurité
Vase d’expansionQuand l’eau est chaude, elle prend plus de place.
Le vase d’expansion permet d’absorber cette surpression
et de garder une pression correcte dans le circuit.
Soupape de sécuritéElle s’ouvre et libère le trop plein d’eau
si jamais la pression du réseau dépasse 3 bars.
PurgeursPlacés en haut des radiateurs, ils permettent d’éliminer l’air
qui peut s’infiltrer dans le réseau et perturber la circulation de l’eau.

Pour limiter les pertes thermiques, les tubes situés en dehors du volume isolé doivent être calorifugés (protection isolante autour des tuyaux).

chaudière à granulés calorifugeage de la tuyauterie

A la fin de l’installation, la tuyauterie est isolée pour ne pas chauffer inutilement le sous-sol.

Mise en place des dispositifs de régulation

Pour que l’eau chaude arrive à la bonne température et au bon moment, la chaudière à granulés dispose d’outils de régulation et de programmation.

Sonde extérieure : La chaudière à granulés adapte la température de l’eau en fonction de la température extérieure.

installation régulation chaudière à granulés

Sonde d’ambiance programmable : Elle indique à la chaudière la température actuelle de la maison et celle attendue. L’utilisateur peut par exemple demander 21°C lorsqu’il est présent à son domicile et 17°C la nuit ou en cas d’absence. Le circulateur s’active si un besoin de chaleur est détecté.

Robinets thermostatiques : Ils sont présents au niveau de chaque radiateur et permettent d’affiner la température « pièce par pièce » en jouant sur le débit d’eau qui traverse chaque émetteur de chaleur.

Raccordements électriques

Il reste enfin à alimenter les différents organes de la chaudière en électricité.

Branchements sur l’automate de la chaudière : L’automate de la chaudière à granulés constitue son « cerveau ». C’est ici que sont centralisées toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement du chauffage. Le thermostat d’ambiance et la sonde extérieure se branchent dessus par exemple.

branchements chaudière à granulés automate

Les branchements sur l’automate sont nombreux. Pour faciliter la maintenance, tous les câbles doivent être attachés et suivre les passages prévus.

Raccordement au réseau électrique de la maison : Les différents composants électriques (chaudière, silo, pompes…) doivent être raccordés au réseau électrique de la maison et protégés au niveau d’un tableau électrique par des disjoncteurs 16A.

branchements électriques chaudière à granulés

Parfois, il faut revoir l’installation électrique de la maison pour la mettre en conformité ou rajouter des prises.

Mise en service et formation de l’utilisateur

Mise en service : La mise en service prend environ une demi-journée et s’effectue par un technicien spécifiquement formé. Il s’assure du bon fonctionnement de chaque élément et configure le logiciel de la chaudière de façon à ce qu'il corresponde effectivement à l’installation. Pour ne rien oublier, le professionnel suit une check-list exhaustive dont vous pouvez télécharger un exemple. Il forme ensuite le particulier sur l'utilisation de sa chaudière.

mise en service chaudière à granulés

La check-list tient sur 2 pages A4, c’est un bon indicateur de la complexité de l’installation.

Programmation : Il guide l’utilisateur dans les menus pour qu’il programme seul les plages horaires de fonctionnement. Il configure également l’interface Wifi si la chaudière à granulés est dotée d’une commande à distance.

Entretien régulier : Sur les chaudières à granulés totalement automatiques, l’entretien régulier se résume à vider le cendrier tous les deux mois environ. Sur les appareils plus basiques, un nettoyage quotidien ou hebdomadaire du brûleur est requis.

entretien quotidien chaudière à granulés

Informations : Le professionnel informe aussi le particulier sur le fonctionnement de sa chaudière à granulés. Les étapes de remplissage des granulés ou de nettoyage des échangeurs de chaleur sont bruyantes et peuvent surprendre de prime abord.

Suivi de la chaudière à granulés

Mais le rôle de l’installateur ne s’arrête pas là puisqu’il doit suivre le matériel sur le long terme. Sur ce point, notons que la durée de vie conventionnelle d’une chaudière à granulés est estimée à 17 ans.

Entretien exceptionnel : Tous les ans, un nettoyage approfondi est obligatoire. A cette occasion, le pot et l’assiette de combustion sont démontés et tout l’intérieur de la chaudière est soigneusement aspiré.

entretien exceptionnel chaudière à granulés

Garantie : La garantie se répartit comme suit. Le fabricant a en charge la fourniture des pièces détachées. Cette garantie dure généralement 2 à 5 ans sur le corps de chauffe et 2 ans sur les composants électroniques. L’installateur assure quant à lui la main d’œuvre et les déplacements pour une durée standard de 2 ans. Des extensions de garantie peuvent être proposées en sus.

Prix de l’installation d’une chaudière à granulés

L’installation d’une chaudière à granulés coûte en moyenne 18 500€ TTC. C’est en tout cas sur ce montant que se basent les aides financières. Ce tarif peut bien sûr varier à la hausse ou à la baisse selon le matériel choisi et la complexité de l’installation. En prenant en compte les subventions, le reste à charge est estimé entre 4 500 et 16 000€ selon les revenus des ménages.

Dans tous les cas, il faut mettre en concurrence plusieurs installateurs pour comparer les prix et les solutions techniques.

Obtenir gratuitement un devis pour une chaudière à granulés
Vos coordonnées






En validant ce formulaire, j'accepte que mes coordonnées soient transmises uniquement à nos partenaires identifiés et exclusivement dans le cadre de ce service de mise en relation.

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

L’entretien annuel se chiffre entre 200 et 250€.

Conclusion : L’installation d’une chaudière à granulés, un projet qui s’anticipe

L’installation d’une chaudière à granulés se révèle complexe car elle nécessite des compétences variées à la fois en fumisterie, en plomberie et en électricité. A moins d’être un bricoleur expert, un professionnel certifié RGE Qualibois Eau s’avère donc indispensable. Il faut compter plusieurs jours pour l’installation mais le projet global se mûrit souvent pendant plusieurs mois.

Pour aller plus loin, consultez notre guide d’achat sur les chaudières à granulés ainsi que notre comparatif entre les chaudières à granulés et les pompes à chaleur. Un retour d’expérience sur une chaudière à granulés Easypell proposé à petit prix pourrait aussi vous intéresser.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.