Une yourte d’habitation permanente, quel bilan?

Vivre en yourte toute l’année, c’est possible ! Anne-Sophie Bobey et Olivier Dauch sont fabricants de yourtes d’habitation écologiques depuis 2005. Ils ont rêvé de ce projet pendant 10 ans avant de trouver un terrain propice en Aveyron pour le réaliser. Ils nous livrent leur retour d’expériences sur cette yourte d’habitation qui s’adapte avec brio aux enjeux de performances énergétiques, sociales et environnementales.

La yourte d’habitation en 1 coup d’œil

Le système constructif de cette yourte est détaillé dans un article spécifique tout comme son suivi de chantier. Pour rappel, voici un résumé des caractéristiques essentielles :


CaractéristiquesYourte RT 2012 de 80 m² habitables
105 m² de surface utile
Isolation mursLaine de mouton, Ep. 24 cm
R = 6.3 m².K/W
Isolation toitureLaine de mouton, Ep. 24 cm
R = 6.3 m².K/W
Isolation solOuate de cellulose, Ep. 28 cm
R = 7 m².K/W
FenêtresDouble vitrage performant
Ug 1.1 W/m²K
ChauffagePoêle de masse rocket
VentilationVMC manuelle
Fenêtres + Dôme zénithal
Eau ChaudeBallon solaire thermosiphon
Eaux uséesToilettes sèches
Phytoépuration
Production22 m² de panneaux photovoltaïques
3.5 kWc

Quel confort en hiver dans cette yourte d’habitation ?

La yourte est équipée d’un poêle de masse rocket qui diffuse une chaleur par rayonnement très agréable mais le chauffage principal de la yourte reste le soleil qui est capté de manière totalement passive.

chauffage poele rocket

En effet, les vitrages sont placés au sud afin de suivre la course solaire pendant toute la période de l’année où l’on est susceptible d’avoir besoin de chauffage. Cette configuration nous permet de profiter au mieux de la chaleur naturelle, gratuite et très agréable du soleil.

yourte habitation fenetre

Même en période froide (jusqu’à -8°C par exemple l’hiver dernier), 5 heures de soleil même un peu voilées suffisent à chauffer la yourte à 20°C en fin de journée. Il nous est ainsi arrivé de passer plusieurs jours sans chauffage alors que le thermomètre descendait en-dessous de 0°C tous les matins. Le retour à la maison depuis de notre atelier bien plus froid en fin de journée est un vrai bonheur !

Vivre dans une yourte, est-ce possible même en été ?

Le confort d’été reste le point faible de la yourte d’habitation du fait de son manque d’inertie pour stocker la chaleur et lisser les températures. Cependant, l’absence d’inertie a aussi des qualités même en été !

Lors d’une discussion avec une connaissance habitant dans une maison paille avec enduit terre dans un écovillage à proximité, nous nous sommes rendu compte que nous avions eu sur l’été, les mêmes maxima dans nos habitats respectifs.

yourte habitation en été

Dans la maison paille, avec une forte inertie, la chaleur met beaucoup de temps pour pénétrer mais dans les périodes caniculaires, la température monte à l’intérieur au bout de plusieurs jours. La forte inertie empêche alors la température de redescendre notablement dans la nuit. Dans la yourte, la température monte plus rapidement mais l’isolant joue quand même son rôle et retarde un peu sa pénétration.

En fin de journée, la température est la même dans les deux habitats au plus chaud de l’été. Dans la nuit par contre, la yourte perd plus facilement ses calories en aérant en grand la yourte. La température chute donc en quelques heures et les nuits sont finalement plus fraîches dans la yourte.

Comment gérez-vous l’ouverture des ouvrants ?

Maintenir un confort thermique correct en été demande un peu d’apprentissage. Le dôme doit être ouvert en quasi-permanence afin d’évacuer l’excès de chaleur qui monte au centre de la yourte, sous lui. L’ouverture crée un courant d’air naturellement entre l’intérieur et l’extérieur.

protection solaire yourte habitation

Pour améliorer ce confort, nous nous sommes vite rendu compte qu’il nous fallait rajouter en été des toiles d’ombrage sur la terrasse. Au-delà du fait d’avoir de l’ombre sur la terrasse, cela coupe une grande partie de la réverbération du soleil sur les lattes de la terrasse. Nous avions pu constater lors de l’installation de la terrasse que celle-ci entraînait un excédent de température.

Les isolants biosourcés sont réputés pour leur confort, comment cela se traduit-il au quotidien ?

Les murs sont isolés en laine de mouton qui dispose effectivement de propriétés hygroscopiques très intéressantes. Elle peut par exemple se gorger de vapeur d’eau jusqu’au tiers de son poids, sans perdre ses qualités d’isolation. Placée ici entre des toiles perspirantes (qui laissent passer la vapeur d’eau mais pas l’eau liquide), c’est donc un énorme tampon hygrométrique tout autour de la yourte qui stabilise naturellement l’humidité ambiante à un niveau sain : de 40 à 50 % d’humidité relative dans 95 % des cas. Quelquefois un peu au-dessus ou au-dessous mais de quelques % seulement et très rarement. Cette hygrométrie est très confortable.

yourte habitation exterieur

Concrètement, nous sommes en tee-shirt à 17°C là où il nous fallait un pull à 20°C dans un précédent logement très humide. Le ressenti à l’intérieur est très bon et les conditions de température et d’humidité donnent quasiment tout le temps une ambiance très confortable. En fin d’après-midi l’été, au moment le plus chaud où il ne faut pas encore ouvrir, c’est un peu moins vrai. Mais même alors, l’hygrométrie ambiante idéale nous permet de mieux tolérer ce pic.

De plus, côté hygiène, pas de développement de moisissures, de champignons, de bactéries, de mauvaises odeurs, limitation des acariens, même pas de buée sur le miroir de la salle d’eau après une ou plusieurs douches… Et tout ça sans aucun moteur, ni consommation d’énergie.

Autant d’un point de vue thermique qu’hygrométrique, c’est le meilleur habitat de la bonne quinzaine que j’ai eu jusqu’à présent.

La ventilation manuelle est-elle efficace ?

L’aération de cette yourte d’habitation principale se fait en ouvrant les fenêtres du bas, mais aussi le dôme zénithal. Cela fonctionne très bien mais il faut un temps d’apprentissage et avoir compris le comportement thermique de la yourte, notamment en été pour éviter la surchauffe. Au final, c’est une habitude à prendre mais le fonctionnement est très satisfaisant, plus conscient qu’une VMC double flux.

ventilation manuelle yourte

A condition d’avoir pris la peine de placer la zone de cuisson plutôt dans la moitié centrale qu’en périphérie, la ventilation naturelle joue également le rôle d’extraction naturelle des fumées de la cuisine. L’ouverture du dôme est modulable, de rien à 15 cm environ, ce qui permet d’augmenter ou réduire au besoin cette évacuation.

Comme évoqué précédemment, la régulation naturelle de l’hygrométrie dans la yourte par la laine contribue aussi au bien-être du point de vue de la ventilation.

Vivre en yourte, quel confort acoustique ?

L’isolation acoustique est moyenne car les murs ne sont pas « pleins ». La laine de mouton est un isolant acoustique correct mais plutôt dans une densité supérieure (35 kg/m³). Dans notre cas (15 kg/m³), la priorité est donnée à l’isolation thermique…

isolation yourte laine mouton

L’environnement est donc présent dans la yourte mais « étouffé ». C’est un aspect qui classe plus la yourte en habitat rural qu’urbain. Les bruits de la nature (vent, pluie, oiseaux...) sont plutôt agréables et même les citadins qui ont séjourné ici s’y sont très vite habitués. Cela donne une ambiance sonore plutôt apaisante. Lors d’un orage ou d’un gros coup de vent, la yourte bouge, le bruit est présent. Nous ne l’avons pas encore vécu ici, mais il est apparemment difficile de dormir en pleine tempête, au-delà de 120 km/h de vent. Mais dans une maison classique aussi...

Les toilettes sèches ne représentent-ils pas une contrainte au quotidien ?

toilette secheNos toilettes sèches sont en fonction depuis 3 ans maintenant. Tout se passe bien. La corvée de vidage du seau est un peu lourde au quotidien. Nous allons prochainement installer une séparation d’urines, prévue depuis le départ. Cela permet de diviser par 3 ou 4 le nombre de seau à vider.

Grâce à ces toilettes, nous économisons plusieurs dizaines de litres par jour et par personne. Une chasse d’eau, c’est autour de 20 à 30 % de nos consommations d’eau. Ici, c’est quelques litres de copeaux par jour !

Le compostage est facile, il faut vider une fois l’an sur une aire de compost. Nous utilisons ce compost au jardin après deux ans de maturation.

Cette yourte d’habitation nécessite-t-elle un entretien particulier ?

Les toiles choisies mettent à l’abri notre yourte pour une durée de 12 à 15 ans. Il y a un entretien régulier à faire tous les 3 à 5 ans, mis en place par aspersion sur la toile pour un coût de quelques centaines d’euros. La toile intérieure est à l’abri et vieillit très bien.

Au niveau des systèmes (poêle rocket, aération manuelle, chauffe-eau solaire en thermosiphon…), tout a été pensé dans une démarche « low-tech ». Leur fonctionnement est totalement passif et ne nécessitent pas d’entretien.

Vous imaginez prochainement une yourte à énergie positive ?

Oui, pour finaliser la yourte, nous allons créer une annexe technique en ossature bois qui aura plusieurs fonctions :

extension yourte habitation

L’eau chaude est donc actuellement fournie par un chauffe-eau à gaz. Il va être remplacé dans les prochains mois par un kit solaire en thermosiphon (la chaleur monte seule, pas de régulation et de pompe électrique) que nous nous sommes procuré auprès de l’entreprise Solaire Diffusion qui fournit les achats groupés de plusieurs associations régionales APPER solaire. Les critères de choix (qualité, fiabilité, origine) correspondent à nos valeurs et les prix proposés sont très intéressants. Les kits sont fournis complets, à poser. Il faut consacrer un peu de temps à comprendre tout ça et être bricoleur mais c’est accessible à tous ceux qui souhaitent s’en donner la peine.

Pour la production d’électricité, un toit solaire de 3,5 kWc produira 4.1 kWh par an en moyenne. La production d’électricité rapportera plus que la consommation ne nous coûtera sur l’année, probablement camping compris. Notre production électrique sera donc supérieure à la consommation annuelle.

Quel bilan environnemental pour cette yourte d’habitation ?

Nous avons eu la chance de faire une analyse du cycle de vie de notre yourte d’habitation, c’est à dire d’étudier l’impact total de la construction sur l’environnement. En partant de l’extraction des matériaux, en passant par leur mise en œuvre et leur recyclage en fin de vie pour chaque élément et matériau de la yourte. C’est une étude complexe difficile à résumer ici que vous pouvez consulter dans son intégralité.

yourte habitation domeOn peut retenir que le plus gros intérêt écologique de la yourte est avant tout la faible quantité de matériaux et d’énergie mobilisés lors de la fabrication de l’habitat. Le chantier lui-même est très léger et a un impact environnemental et sur le paysage quasi négligeable.

Elle se défend très bien aussi au quotidien avec de faibles besoins en énergie et en eau et un entretien très modeste. Le recours aux énergies renouvelables est optimisé ici avec de l’eau chaude solaire, du photovoltaïque qui rendront bientôt l’habitat positif, un chauffage au bois extrêmement économe qui reste très simple. Les systèmes de l’habitat sont le plus simple possible afin de minimiser leurs consommations énergétiques et l’énergie grise nécessaire à leur réalisation. Les risques de panne sont aussi diminués.

En ce qui concerne l’électricité spécifique, la yourte a été conçue pour être la plus économe possible : éclairage leds, électroménager A+++ (le lave-linge sera branché sur l’eau chaude solaire) et éclairage naturel optimisé toute l’année.

Envisager une habitation atypique

La construction d'une habitation atypique se mêle souvent à un projet d'autoconstruction. Dans ce cas, le recours à un professionnel se révèlera indispensable pour vous aider dans votre démarche : dessin des plans, suivi administratif, assistance technique sur chantier...

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Conclusion : Une yourte d’habitation confortable

Vivre dans une yourte à l’année est donc tout à fait possible et confortable. Le confort en hiver est ici garanti par une orientation sud qui capte les apports solaires passifs et par le poêle rocket qui apporte un complément bienvenu par mauvais temps. La laine de mouton participe au confort thermique en toute saison en régulant efficacement l’humidité. Des protections solaires restent cependant indispensables en été pour éviter la surchauffe. Pour aller plus loin, consultez l’article dédié aux solutions techniques mises en œuvre sur cette yourte et découvrez également son suivi de chantier. Notre publication sur les maisons à ossature bois pourrait aussi vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




#2 - Olivier Dauch - 04 Mai 2020

Bonjour,
Je suis le fabricant et l'occupant de cette yourte.
Il est souvent difficile et très cher de trouver un terrain constructible autour des grande villes, encore plus peut-être autour de la méditerranée. Je ne connais pas vraiment le contexte local et ne peux guère vous aider.
Pour le contexte règlementaire, vous pouvez voir le détail sur la législation ici http://yourtes.net/legislation.html et plus d'infos là http://yourtes.net/habiter.html#Autorisation_dinstaller_:_Permis_de
Concernant le permis de construire ou pas, un comparatif rapide :
- avec permis de construire : autorisation illimitée dans le temps, une fois obtenu et le délai de deux mois après l'obtention passé, il est définitif et personne ne pourra jamais vous embêter. Depuis la RT2012, le surcoût est important. Plus d'isolant (de 12 à 16 cm on passe à 20/24 cm), un plancher qui double en matériaux, une membrane pour l'étanchéité à l'air, plus de fenêtres et portes, des ouvrants plus performants et plus techniques mais avec des matériaux un peu plus cher et plus longs à faire, etc... Le surcoût est important. En contrepartie, il y a une meilleure acceptation de ces yourtes RT2012 par les administrations même si ce n'est toujours pas simple et un confort amélioré mais qui était déjà bon. La yourte détaillée dans cet article est conforme à cette norme.
- sans permis de construire : budget plus restreint, les terrains non constructibles sont plus accessibles mais vous êtes hors la loi lorsqu'il s'agit de vous installer avec une cuisine et une salle d'eau à l'intérieur de la yourte. Il est possible de vivre dans une yourte et de la considérer comme une tente mais les conditions sont assez restrictives (petite taille, pas d'installations sanitaires,...). En-dehors de ces critères, il est possible que vous ayez des soucis : un voisin mal luné qui va contacter la mairie ou la DDT qui vont vous demander de démonter la yourte. Si vous ne démontez pas, il est possible que cela se poursuive jusqu'au tribunal où l'issue est incertaine. Les procès sont très rares au vu du nombre de personnes habitant en yourte mais combien de personnes démontent avant d'en arriver là ? Impossible à dire.
La solution sans permis de construire est à mon sens difficile à envisager quand on souhaite installer une yourte grande (>40 m2) avec cuisine, salle d'eau, système d'assainissement, etc... Toutes ces installations seront longues à démonter. Une petite yourte avec des installations plus sommaires, cela peut s'envisager. C'est pour cela que je conseille plutôt d'opter pour le permis de construire pour des yourtes grandes et assorties à d'installations plus lourdes. Mais à chacun de voir en fonction du contexte local et de la connaissance des risques encourus.
Vous pouvez trouver sur internet des personnes mentionnant qu'un permis n'est pas nécessaire pour une yourte mais, dans le cas d'une yourte destinée à être habitée à l'année, ces affirmations relèvent plus du militantisme que de la réalité. Je suis d'accord avec l'idée qu'un habitat réversible comme la yourte devrait être plus simple à installer qu'une maison classique mais le code de l'urbanisme ne reflète pas du tout cette opinion.
Bonne journée,
Olivier Dauch
www.yourtes.net

#1 - David - 29 Avril 2020

Bonjour et merci pour cet article très intéressant et détaillé. Ma femme et moi étudions la possibilité de vivre en yourte. Nous avons un enfant de 5 ans et habitons Marignane près de Marseille. Nous somme en appartement.
Vivre en yourte nous plairait beaucoup. Par contre côté terrain ça à l'air plus compliqué d'après ce que je vois sur internet . Autorisation ou pas etc... pouvez vous nous éclairer svp sur les recherches à faire ? Comment avez vous procéder de votre côté ? Merci

Cordialement.
David
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.