Panneaux solaires : Quelle puissance choisir ?

Investir dans des panneaux solaires pour produire localement sa propre électricité a du sens. Mais encore faut-il que la puissance des panneaux solaires soit correctement dimensionnée pour que la production soit en adéquation avec les besoins. Voici un guide pour comprendre ce que signifie concrètement la puissance d’un panneau solaire et calculer la puissance de son installation au plus juste.



puissance panneau solaire

Puissance des panneaux solaires photovoltaïques

Puissance crête : La puissance des modules photovoltaïque s’exprime en Watt « crête », notée Wc. Il s’agit de la puissance maximale (d’où le terme de « crète ») que va produire le panneau solaire dans des conditions standardisées. Cette donnée sert donc à comparer la puissance des panneaux entre eux. Un module photovoltaïque a généralement une puissance comprise entre 275 et 350 Wc. Sur les fiches techniques, vous trouverez aussi des Watt « peak » ou Wp. Il s’agit strictement de la même unité, exprimée en anglais.

puissance crête panneau solaire

Caractéristiques techniques du panneau solaire SolarWatt Vision 60M

Puissance réelle : Mais attention, la puissance « crête » ne correspond pas tout à fait à la puissance réelle puisqu’elle se place des conditions optimales. En pratique, un panneau solaire produit plutôt autour de 75% de sa puissance crête dans de bonnes conditions. Vous pouvez vous référer aux caractéristiques NMOT (plus proches des conditions réelles) de la fiche technique. On constate par exemple qu’un panneau de 305 Wc produit plutôt 226 W en pratique.

Puissance variable : La puissance délivrée par un panneau solaire dépend énormément de l’ensoleillement et de la saison. Sur une installation de 5.5 kWc, on a relevé une production journalière maximale de 33.5 kWh au meilleur de l’année contre 1.5 kWh au plus faible. La production n’est donc pas constante.

puissance variable panneau solaire

Sur une journée, on observe souvent une courbe de production en « dents de scie » car la production varie selon la couverture nuageuse.

D’une façon globale, on peut estimer qu’un mois de décembre sera 3 fois moins productif qu’un mois de juin. Attention donc, pour dimensionner correctement la puissance de son installation solaire, il ne suffit pas de prendre en compte sa consommation d’électricité annuelle et de mettre en face la même production photovoltaïque ! Il faut considérer le moment où surviennent les consommations.

Puissance des panneaux solaires et profil de consommation

Pour calculer la puissance de son installation de façon cohérente, il faut donc commencer par comprendre sa consommation d’électricité.

Courbe type : La consommation d’électricité sur une journée ressemble généralement à cette courbe de charge (hors chauffage) :

courbe consommation électrique

On observe en jaune des consommations permanentes que l’on appelle le « talon de consommation » ou le « bruit de fond ». Cela correspond aux appareils qui tournent en continu ou de façon régulière : moteur de VMC, réfrigérateur, congélateur, veille des appareils, box internet, réveils... La puissance instantanée se situe autour de 300 W.

On remarque aussi des pics bleus. Ce sont des consommations ponctuelles beaucoup plus importantes : bouilloire, micro-onde, plaques de cuisson, four... Comme elles sont brèves et intenses, elles sont difficiles à couvrir avec des panneaux solaires (au risque de surdimensionner l’installation tout le reste du temps).

panneau solaire sur toitureConsommations pertinentes : Les consommations à prendre en compte pour bien dimensionner la puissance des panneaux solaires sont celles qui surviennent au milieu de la journée et plutôt en été (le moment où les panneaux produisent le plus). Ainsi, il ne faut pas prendre en compte le chauffage électrique pour calculer la puissance totale de son installation. En effet, le chauffage électrique intervient en hiver (production la plus faible) et plutôt au moment où il n’y a pas de soleil (matin et soir). Le raisonnement est différent pour un chauffe-eau électrique qui peut être programmé pendant la journée. Consultez notre article dédié à l’optimisation de l’autoconsommation pour en savoir plus.

Outils pour mesurer finement sa consommation : Un moyen simple de comprendre sa consommation d’électricité est de noter régulièrement la « puissance soutirée » sur son compteur Linky sur les heures d’ensoleillement. Sur l’image suivante, la puissance de 287 VA correspond au bruit de fond d’une maison individuelle (VA = Volt Ampère que l’on peut considérer comme des W pour simplifier).

mesurer consommation électrique

Pour aller plus loin, l’utilisation d’un Wattmètre vous renseignera sur les consommations instantanées des différents appareils. Ici, un poêle à granulés en veille (4 W). Ce sera également une belle occasion de supprimer les veilles inutiles.

Quelle puissance choisir pour ses panneaux solaires ?

Au regard de ce qui vient d’être expliqué, on peut retenir qu’une petite puissance suffit pour couvrir les consommations résiduelles de la maison. Plus on s’oriente vers une grande puissance, plus il sera dur de valoriser la production d’électricité par les consommations. On s’orientera donc plus vers une solution de vente de l’électricité dans ce cas :


PuissanceUsage
500 Wc à 1 kWcCouvre un peu plus que le talon
de consommation : VMC, réfrigérateur, aspirateur…
1 à 3 kWcCouvre le talon et une partie des autres usages :
chauffe-eau, machine à laver, lave-vaisselle…
3 kWc et +A moins de posséder des équipements
énergivores : voiture électrique, climatisation,
piscine… Cette puissance est plus adaptée
à la vente d’électricité.

Ce tableau donne des repères généraux, il reste à affiner selon vos habitudes de consommation. A noter qu’il est tout à fait possible de réaliser deux installations distinctes : une petite pour valoriser sa production dans le cadre d’une autoconsommation (réduction de sa facture d'énergie) et une plus importante pour vendre l’électricité produite (obtention d'un revenu mensuel).

Envisager une petite puissance pour autoconsommer son électricité

Objectif : Le but ici est « simplement » de couvrir son talon de consommation. Pas question donc d’être autonome en électricité toute l'année ! Une installation d’une puissance de 500 Wc à 1 kWc vous fera économiser de l’ordre d’une centaine d’euros sur votre facture annuelle.

panneau solaire petite puissance

Ici, une installation d’une puissance de 1.1 kWc

Avantages : Cette installation de petite puissance en autoconsommation sans revente a le mérite d’être simple à mettre en œuvre.

D’un point de vue administratif, seule une convention d’autoconsommation est nécessaire auprès d’Enedis. Comptez 3 heures pour remplir le formulaire en ligne et suivre l’avancée du dossier. Une déclaration préalable de travaux en mairie est également impérative si la hauteur des panneaux dépasse 1m80.

panneau solaire puissance 1 kWc

Côté technique, il est possible d’installer soi-même les panneaux en optant pour des kits pré câblés (pas de nécessité d’un consuel dans ce cas). L’installation peut facilement évoluer en rajoutant des panneaux solaires a posteriori.

Inconvénients : L’éventuel surplus n’est pas valorisé financièrement et cela nécessite de bien dimensionner la puissance de son installation. L’impact sur la facture d’électricité reste modéré mais la rentabilité est assez rapide.

Prix : Si vous réalisez l’installation vous-même en achetant un kit, le prix de revient se situe autour de 1.5€ le Wc. Comptez ainsi environ 800€ pour une puissance de 550 Wc (2 panneaux) ou 1 500€ pour 1.1 kWc (4 panneaux) :



Dans ces conditions, la rentabilité se situe autour de 12 ans selon les régions.

Envisager une installation de forte puissance pour vendre sa production

Objectif : Le but ici est de « remplir votre toiture » de panneaux solaires et de vendre la production d’électricité. Une installation de 3 kWc rapportera par exemple autour de 650€ (3600 kWh vendus à 0.185 €). Il est possible d’aller jusqu’à 9 kWc pour les particuliers.

Avantages : Ce type d’installation contribue plus significativement à la production d’énergie solaire. En vendant l’électricité produite à EDF OA, le tarif d’achat subventionné par l’état est garanti pour 20 ans. Passé ce délai, vous serez libre de vendre votre électricité à un autre fournisseur, le tarif sera alors beaucoup moins intéressant mais la rentabilité sera déjà acquise.

panneau solaire vente totale

Notez bien que même si toute l’électricité produite est « vendue », elle n’en reste pas moins consommée localement par vous ou vos voisins, car les électrons vont toujours au plus court. Ces électrons ne sont simplement pas décompter de la facture.

Inconvénients : Cela oblige à passer par un professionnel certifié pour l’installation. L’administratif est aussi plus lourd car un contrat doit être établi avec EDF OA et il faut bien compter un trimestre pour le suivi du dossier. L’installateur peut parfois prendre en charge les démarches moyennant un surcoût. Il faut que les choses soient expressément indiquées sur le devis.

Prix : En passant par un professionnel, il faut compter entre 2 et 3€ du Wc soit environ 7 500€ pour une installation de 3 kWc. A cette somme s’ajoute notamment un coût de raccordement, entre 600 et 1 500€ selon l’état du réseau. La rentabilité se situe généralement entre 12 et 20 ans selon la région concernée.

Il faudra dans tous les cas faire jouer la concurrence pour étudier plusieurs solutions techniques et commerciales.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Puissance et nombre de panneaux solaires

Maintenant que l’on a choisi la puissance de son installation photovoltaïque, reste à déterminer combien de panneaux solaires sont nécessaires. Voici un tableau récapitulatif selon les régions :


PuissanceLieuProduction
kWh
Nombre de panneauxSurface
500 WcParis54023.5 m²
Nantes600
Bordeaux625
Marseille775
1 kWcParis1 0803 à 45 à 7 m²
Nantes1 200
Bordeaux1 250
Marseille1 550
3 kWcParis3 2409 à 1115 à 19 m²
Nantes3 600
Bordeaux3 750
Marseille4 650

Conclusion : Une puissance à calculer selon vos besoins

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires dans une perspective d’autoconsommation, vous vous dirigerez surement vers une puissance entre 500 et 1 000 Wc. Dans ce cas, il convient de calculer finement ses besoins en utilisant son compteur Linky et un wattmètre.

Si vous désirez installer beaucoup de panneaux solaires photovoltaïques pour produire un maximum d’énergie renouvelable, vous vous orienterez vers une puissance entre 3 et 9 kWc. La production sera valorisée par la vente de l'électricité selon le contrat choisi (soit la totalité, soit le surplus qui n'est pas autoconsommé).

Pour aller plus loin, consultez notre article dédié à la rentabilité des panneaux solaires photovoltaïques. Nos publications sur l’optimisation du rendement des modules et le calcul de la production des panneaux pourraient aussi vous intéresser.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.