L'étanchéité à la vapeur d'eau

L'étanchéité à l’air pose de nombreux problèmes notamment du point de vue des pertes thermiques et du confort. Cependant, un autre point, au moins aussi problématique est l'étanchéité à la vapeur d'eau

Humidité, condensation et valeur sd

L’humidité

L’humidité, aussi appelée vapeur d’eau, est la quantité d’eau contenue dans l’air. On la mesure avec le taux d'hygrométrie. Plus celui-ci est élevé, plus l'air contient de l'eau. A une hygrométrie de 100%, on a l'apparation de brouillard, cela ne veut pas dire que 100% de l'air est composé d'eau, mais plutôt qu'il est saturé, qu'il ne peut plus stocker plus d'eau, on a l'apparition de condensation.

La vapeur d'eau est véhiculée par l'air extérieur mais également par l'usages des bâtiments au niveau des points d'eau notamment (cuisine, salle de bain). C'est la ventilation qui a le rôle d'évacuer cette humidité de la maison, pour garder un air sain et éviter l'apparition de condensation et de moisissures.

La condensation

La condensation apparaît lorsque l'air ne peut plus stocker de vapeur d'eau, c'est-à-dire à un taux d'hygrométrie de 100%. Mais la quantité d'eau que peut stocker l'air dépend de la température. Plus l'air est froid, moins il peut stocker de vapeur d'eau. La condensation a donc tendance à se former lors d'un choc de température, par exemple le long d'une vitre froide, ou dans un isolant. La température à laquelle la condensation apparaît est appelée le point de rosée. Pour la connaître, on utilise un diagramme de Mollier de l'air humide ou diagramme psychrométrique. Exemple de "calcul" du point de rosée :
temperature de point de rosee sur diagramme psychometrique

La valeur Sd

On finit ce petit chapitre de définition par la valeur Sd, sans doute moins connue que les 2 précédents alors qu’elle joue un rôle majeur dans le combat contre la vapeur d’eau. En effet, la valeur Sd caractérise la capacité d’un produit à ne pas laisser passer l’humidité. Elle s’expime en mètre et plus sa valeur est grande, moins il laissera l’humidité le traverser. Ainsi, les pare-vapeur (que nous verrons un peu plus tard) ont des valeurs Sd élevées. Certains produits, comme l'aluminum par exemple, complètement étanches à la vapeur d'eau ont une valeur Sd infinie.

Ne pas confondre étanchéité à l’air et à l’humidité

Perspiration

Pour éviter ces problèmes d’humidité, les murs doivent être perspirants. C’est-à-dire avoir la capacité à laisser passer l’humidité (mais pas l’air), dans une certaine mesure évidemment. C’est ici que la valeur Sd rentre en jeu puisque c’est grâce à elle que l’on pourra déterminer quel matériau on pourra mettre selon la couche. Un mur perspirant permettra à l’humidité contenue dans le mur (qui vient de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison) de pouvoir être évacuée (à l’extérieur). Pour cela, on veillera à mettre des couches avec des valeurs Sd de moins en moins élevées, de l’intérieur vers l’extérieur. On mettra donc le pare (ou frein)-vapeur au plus près de l’intérieur (face intérieur de l’isolation, dans le cas d’une isolation par l’intérieur) et on finira avec un enduit avec une valeur Sd très petite.

Le coup du sac plastique

Blocage à l’intérieur des murs

Si l’on ne prend pas la précaution de faire en sorte que le mur soit perspirant, on peut se retrouver dans le cas de figure suivant. Un pare-vapeur avec une valeur Sd assez élevée (normal) et un enduit extérieur avec aussi un valeur Sd importante (pas normal). Que se passe t-il? Moins d’humidité provenant de l’extérieur, on peut penser que c’est une bonne chose. Mais en faisant ça, on va en réalité piéger l’humidité dans le mur. En effet, les pare-vapeur ne sont pas parfaitement imperméables à l’humidité. Cette dernière va alors s’accumuler dans le mur et on aura alors des risques très accrus d'apparition de condensation, puisque les murs ne pourront plus évacuer cette vapeur d’eau et sécher comme cela devrait être le cas. Cette problématique existe également si l'on pose un isolant classique par-dessus un isolant mince préalablement posé.

Blocage à l’intérieur de la maison

Deuxième cas de figure, un peu plus rare et plus problématique. Dans un bâtiment avec peu de ventilation, on applique une soi-disant “peinture isolante” (qui évidemment n'isole rien, faut-il encore le rappeler...?). Cette dernière a, outre ces capacités de résistance thermique nulles, une valeur Sd très importante. Comme il n’y a pas (ou pas assez) de ventilation, l’humidité ne sera pas évacuée ni par les murs, ni par le renouvellement d’air. L’humidité sera alors piégée à l’intérieur de la maison, ce qui augmente les risques de condensation et de moisissures.

Pare-vapeur, frein-vapeur, pare-pluie

Pare-vapeur

maison froid Imperméable à la fois à l'air et à la vapeur d'eau, le pare-vapeur a une valeur Sd très élevée. Cependant, comme nous l'avons vu, ce n'est pas forcément la bonne solution, car le mur doit rester perspirant. Les risques d'effet "sac plastique" sont donc assez élevés avec ce type de produit. Traditionnelement, le pare-vapeur était du papier kraft (une des faces de la laine de verre notamment). Cependant, cette solution est aujourd'hui désuète et remplacée par d'autres matériaux (très nombreux).

Les isolants minces, qui ne doivent être utilisés qu'en complément d'une isolation plus performante, sont composés de feuille d'aluminium complètement imperméable à la vapeur. De ce fait, l'isolant mince doit toujours se trouver du côté intérieur (côté chaud). Si cela n'est pas respecté (exemple d'un rajout d'isolant après la pose d'un isolant mince), les risques de condensation sont très importants, ce qui pose ensuite des problèmes de dégradation des isolants voire de la structure même (charpente, etc).

Si l'isolant mince est posé en complément d'une laine de verre (ou de tout autre isolant) déjà existante, il faudra s'assurer que celle-ci ne dispose pas d'un pare-vapeur auquel cas, il conviendra de le lacérer.

Frein-vapeur

Le frein-vapeur quant à lui, à une valeur Sd moindre que celle du pare-vapeur. Il laisse donc plus passer de l'humidité (mais reste bien étanche à l'air). Cela permettra au mur de mieux respirer. C'est la solution aujourd'hui la plus recommandée.



Pare-pluie

Le pare-pluie n'est nécessaire que lorsque l'on est en isolation par l'extérieur. Il permet de parer aux intempéries (pluie/vent). Le pare-pluie n'est pas résistant à la diffusion de la vapeur d'eau, sa valeur Sd est donc très faible et ne remplace absolument pas un pare/frein-vapeur.

Traiter vos problèmes d'humidité

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour traiter vos problèmes d'humidité, il est important de réaliser plusieurs chiffrages afin de mettre les entreprises en concurrence et faire baisser mécaniquement les prix. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de mise en relation comme Enchantier:

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

logo artisan qualibatIl vous faut ensuite choisir de préférence un artisan RGE Qualibat (Reconnu Garant de l'Environnement). Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Vous trouverez la liste des entreprises certifiées directement sur le site du gouvernement. Privilégiez plutôt ceux qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique et qui restent disponibles et réactifs. Au niveau du budget, le traitement de l'humidité peut se traduire par l'installation d'une ventilation mécanique contrôlée, dont le coût prix total devrait se chiffrer autour de 3000€. Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Conclusion

La respiration des murs, avec notamment l'évacuation de l'humidité qu'il pourrait s'y accumuler est une problématique qui devient prépondérante avec le renforcement de l'étanchéité à l'air ou l'utilisation de produits comme les isolants minces qui sont très étanches à la vapeur d'eau et doivent ainsi être posés dans les règles de l'art. Il faut donc veiller à choisir les bons produits, mais également à soigner la mise en oeuvre. En effet, ce sont généralement des techniques nouvelles que les artisans connaissent peu et qu'ils peuvent mal appréhender.

Laisser un commentaire ou poser une question




#80 - Geo - 20 Mars 2019

Bonjour,

Je vais isoler mon garage, ossature bois, toit plat (membrane EPDM sur panneau Durelis). Le garage est ventilé naturellement par un chapeau de ventilation d'un côté, et la porte de garage de l'autre (non étanche à l'air).
Pour les murs, j'ai pensé à des panneaux de laine de verre ou de roche, recouverts soit d'un pare vapeur, soit d'un OSB.
Pour le plafond, que me conseillez-vous ? Est-ce que des rouleaux de laine de verre plaqués contre le panneau + OSB pour la finition seraient une bonne solution ? Faut-il un pare-vapeur ?

Merci d'avance.

#79 - Laura (admin) - 14 Janvier 2019

Bonjour Aurel,
Si votre toiture a été conçue dans cet ordre : EPDM, OSB, laine de bois, pare-vapeur, parement intérieur ; je ne vois pas de raison qu'il y ait des problèmes de condensation si tout a été bien mis en œuvre.
Vous pouvez faire des simulations sur le site :
https://www.ubakus.de
Et effectivement, une lame d'air (elle doit être ventilée) entre l'OSB et l'isolant pourrait résoudre le problème.
Est-ce que le problèmes de condensation se limite à une zone en particulier ?

#78 - Tomtom - 11 Janvier 2019

Bonjour,
J'ai problème de murs humides (en machefer) par remontee capilaire dans une maison de 1930. Je souhaite traiter le problème avant de lancer des travaux d'isolation (par l'extérieur + interieur).
Je voudrais savoir si les solutions existantes (injection d'isolant dans les murs ou traitement électromagnétique ) sont fiables? Les devis sont super élevés et j'ai des retours assez variés sur ces sujets...
Merci d'avance.

#77 - Aurel - 09 Janvier 2019

Merci d'avance pour vos réponses et conseils,

#76 - Aurel - 09 Janvier 2019

Bonsoir,
Je viens de terminer une extension avec un toit plat en EPDM avec une charpente et un plancher bois. Nous avons fait une isolation par l'intérieur sur demande du couvreur. Nous avons ainsi posé des panneaux de fibre de bois (160+40) qui touche l'OSB avec un pare-vapeur. Nous rencontrons des problèmes de condensation qui apparaît sur l'OSB. Est-ce dû au manque d'espace d'air entre l'OSB et l'isolant, explication fournie par le couvreur. Comment peut-on y remédier ?

#75 - barbare46 - 04 Décembre 2018

Non rien de spécial la laine est mouillé par le dessus ce qui me confirme que ça viens bien des combles mais j'ai rien vu d'autre
j'ai vérifier les conduits VMC tout a l'air bon.
J'ai fait venir se matin un autre couvreur certifié Qualibat mais il n'as rien su me dire pour lui effectivement il y a un problème
Il a constaté que la laine de verre était une vrai éponge mais n'arrive pas a savoir d’où sa viens
Du coup je dois refixer un rdv pour qu'il revienne avec une autre personne un expert ou je ne sais quoi d’après ce que j'ai compris

sinon chaudière a gaz dans le garage 2 étages en dessous (maison de 2002) qui alimente des radiateur a eau dans toutes les pièces

#74 - Xavier (admin) - 26 Novembre 2018

Bonjour Barbare46,

L'entreprise semble effectivement peu crédible.

La meilleure solution me semble de contacter l'ADIL de votre département qui pourra vous apporter une réponse "juridique" claire et avoir une certaine autorité sur l'entreprise (service gratuit des pouvoirs publics) :
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

A bientôt,

#73 - barbare46 - 26 Novembre 2018

Bonjour,
je viens vers vous car j'ai un souci
j'ai fait appel a une entreprise car tout les matin j'ai une tache mouillé qui apparait sur le plafond de ma chambre qui disparait vers 9h30-10h.
Malgré le faite qu'il neige, pleuve ou autre elle ne réapparait pas dans la journée mais tous les matin elle est la.
L'entreprise et venu me changer 3 tuiles + un demoussage en me disant que ça venait de là du coup je les paye.
Je rappel l'entreprise car 10 jours après car j'ai toujours mon problème ( j'ai attendu 10 jour voir si ça allé sécher ou non).
L'entreprise reviens et me dit que ça vient de la noue moi j'insiste pour qu'ils montent dans les combles a plusieurs reprise mais non ils sont sur d'eux. Ils montent sur le toit et me change la noue.
Je rappel l'entreprise 1 semaine après car toujours la fuite.
L'entreprise reviens décide de monter dans les combles et la ne comprenne pas car pas de fuite pour eux au niveau de la toiture et donc son persuadé que ça vient d'un problème d'humidité.
De la ils repassent la semaine d’après me mettent 4 chatière histoire que mes combles soit mieux aéré et du coup de chasser l'humidité et en profite pour remettre 1 rouleau de laine de verre dans les combles car il en manque pour eux.
Aujourd'hui j'ai toujours ma fuite je ne sais pas quoi faire si quelqu'un a une idée?
Sinon l'entreprise me demande le règlement des intervention à par la première qui a déjà était réglé
Ai je l'obligation de les régler étant donné que j'ai toujours ma fuite?
Je commence a être perdu et je sens que je me fais avoir.
Merci d'avance pour vos réponse

#72 - Benjamin (Admin) - 10 Août 2018

Bonjour Justine,
Il n'y a pas de contre-indication à votre projet. D'autant que les risques de condensation et d'humidité sont moindres sur une pièce non chauffée (par rapport à un mur directement sur l'extérieur).
En finition, vous pouvez utiliser classiquement du BA13 ou du fermacell par exemple.
Concernant le papier peint, attention de bien choisir un papier (et une colle) qui laisse passer la vapeur d'eau (éviter les revêtements vinyles ou "mousses").

#71 - Justine - 29 Mai 2018

Bonjour,
je rénove actuellement mon salon dans une maison mitoyenne ancienne en pierre calcaire, le but étant de faire une isolation thermique par l'intérieur. J'ai déjà fait un côté du mur (celui qui donne sur l'extérieur, en face sud, en béton chaux-chanvre). J'en suis au plus grand côté qui donne sur une pièce intérieure non chauffée mitoyenne des voisins. Mur en pierre, pas d'humidité apparente. Je pense utiliser de la laine de bois qui sera calée derrière des rails métalliques (déjà posés, que j'ai conservés du fait d'un ancien Placo).
Est-ce une solution adéquate ? Si oui, que poser sur les rails ensuite, du Placo? Puis du papier peint en finition? C'est ce que je pensais faire mais au fil de mes recherches sur internet, je me rends compte de la complexité des diverses situations que l'on rencontre et je ne sais plus quelle solution choisir.
Merci d'avance de prendre le temps de me renseigner. Cela m'apportera une aide très précieuse.

#70 - Benjamin (Admin) - 25 Mai 2018

Bonjour lolo,
Vous avez a priori carte blanche...
Je vous conseillerai tout de même du polystyrène. Ce n'est pas vraiment écologique, mais il résiste très bien à l'humidité ou aux dégâts des eaux. Hors, cela reste un risque avec un toit plat et une "simple" membrane (EPDM).
Pour les murs, vous pouvez vous orientez vers de la laine de verre TH32 pour limiter l'emprise si nécessaire ou bien opter pour de la laine de roche qui a un bon rapport qualité/prix.


#69 - lolo - 19 Mai 2018

Bjr: Je vais construire un garage de 40m² accolé à un pignon de ma maison. Ce garage sera ossature bois à toit plat de 6% de pente recouvert en OSB et posé sur dalle béton isolé avec polyuréthane avant coulage. Je vais recouvrir mon toit avec une membrane EPDM, je souhaite isoler par le dessous de L'OSB ma question est, quel isolant installer sachant que je vais isoler les murs sur les 3 cotés restant. Merci de vos réponses.

#68 - JM - 23 Octobre 2017

Je viens de faire installer un poêle a bois dans mon séjour. L'artisan a percé ma dalle sous l'emplacement du poêle pour connecter l'arrivée d'air du poêle. Or depuis, j'ai commencé a voir que les joints autour du poêle était très humide et maintenant il y a une petit flaque d'eau derrière le poêle sur le carrelage. Les tuyaux d'eau qui alimente la maison ne passe pas a cet endroit, je pense que c'est de l’humidité. Que puis-je faire ? l'installateur du poêle doit venir voir. Sa responsabilité est-elle engagé ? D'avance merci pour votre réponse

#67 - Alex - 02 Juillet 2017

Bonsoir Benjamin,
Meci pour votre reponse
Cordialement
Alex

#66 - Benjamin (Admin) - 30 Juin 2017

Bonjour Alex,
Il faut laisser une lame d'air ventilée de 2 cm entre le pare-pluie et l'isolant, sinon en cas de condensation sous le pare-pluie, cela mouillera l'isolant en dessous ce qui dégradera l'isolant + risque de dégradation de la charpente à long terme.

#65 - alex - 22 Juin 2017

Bonjour
j'ai acquéri récemment une maison de 2004. sous les tuiles (en terre cuite) je dispose de pare-pluies (souple de couleur noire). je voulais savoir si pour isoler mon toit de garage je suis obligé de fair e une lame d'air entre l'isolant et pare-pluie. je compte poser coton recyclé entre les chevrons et visser les plaques de polyuréthane rigide sur les chevrons. merci pour vos conseils

#64 - Benjamin (Admin) - 21 Juin 2017

Bonjour Ortega,
Pourquoi pas, mais difficile de connaître la valeur Sd (donc la performance) exacte de votre papier kraft. Il faut par ailleurs voir pour un kraft armé pour éviter le déchirement.

#63 - Ortega - 18 Juin 2017

Puis je utiliser du kraft 125 gr comme par vapeur en toiture et en mur derrière du placo?
Merci

#62 - Benjamin (Admin) - 04 Février 2017

Bonjour Mijo,
Effectivement, il y a un risque pour que de la vapeur d'eau s'accumule dans le mur.
Si c'est techniquement faisable, le plus sûr serait d'enlever la faïence...

#61 - Mijo - 02 Février 2017

Bonjour, salle de bain au nord, très froide. Mur extérieur nord : une fenêtre - s'ouvrant sur l'extérieur- et faïence. Je souhaiterais isoler ce mur par l'intérieur (obligatoire car je suis dans un immeuble) mais je crains de la condensation entre l'isolant et la faïence. Y a-t-il une possibilité? Merci beaucoup

#60 - Benjamin (Admin) - 31 Janvier 2017

Bonjour Luc,
Je ne connais pas bien la réglementation suisse, mais en France, il est déjà obligatoire d'avoir un système de ventilation mécanique centralisée (VMC).
Si vous n'avez pas d'entrée d'air dans les ouvrants des pièces principales, il n'est pas étonnant d'avoir de la condensation (car l'extraction est inefficace du fait qu'il n'y ait aucune entrée d'air + une maison étanche). Rajouter à cela qu'il devrait y avoir aussi une extraction dans toutes les pièces de service (SdB, WC et cuisine).

Avec cette configuration, l'humidité doit pouvoir s'évacuer sans soucis. Sauf si vous avez mis par exemple une peinture anti-humidité qui ne laisserait pas passer la vapeur d'eau?

Pour moi, votre soucis ne vient pas de la configuration de l'isolation mais plutôt de l'absence de VMC. Dans une maison neuve étanche sans VMC, il est logique d'avoir des problèmes de moisissures sur les parois.

Par quel professionnel êtes-vous passé pour la construction de votre maison? (archi? maitre d'oeuvre? constructeur?)

#59 - Luc - 30 Janvier 2017

ERRATUM!
Re-bonjour,
j'ai fait une petite erreur dans ma description: les panneaux constituants le plancher des combles ne sont pas des panneaux d'OSB, mais des panneaux d'agglomérés, non hydrofugés.
Meilleures salutations.

#58 - Luc - 30 Janvier 2017

Bonjour,
je viens de faire construire ma maison, qui a été terminée il y'a 6 mois (maçonnerie classique, isolation des murs par l'extérieur). Elle ne possède par de ventilation particulière, sauf des extractions dans les salles de bains. Elle est encore très humide et nous avons de la condensation sur nos fenêtres doubles vitrages. Donc nous aérons 2-3x/jour pendant 5 minutes et ça va mieux.
Mon problème se trouve dans le plafond du premier étage, qui donne dans les combles non-chauffés. Il a fait très froid ces derniers temps, et en montant dans les combles, j'ai remarqué de la condensation et des moisissures à divers endroits. Le plafond du premier (qui fait office de plancher des combles) est constitué (intérieur vers les combles) de lambris, d'une lame d'air, d'un pare-vapeur, d'une isolation en laine de verre et de panneaux OSB. Ce sont les panneaux OSB qui moisissent. Ils se gondolent, sont humides et j'en ai dévissé un et dessous le panneau est couvert de moisissure.
Auriez-vous une idée de ce que je peux faire?
Dois-je percer les panneaux OSB pour permettre à l'humidité de s'évacuer? Dois-je créer une lame d'air entre la laine de verre et les panneaux OSB? Est-ce le pare-vapeur qui a été mal posé (il s'agit d'un Siga Majpell 25)? Faut-il isoler la toiture pour diminuer le gradient de température entre l'intérieur de la maison et les combles?
merci pour votre aide!

#57 - Benjamin (Admin) - 30 Janvier 2017

Bonjour Thierry,
Sinon, il faut simplement attendre que les températures soient moins extrêmes pour limiter de fait les risque de condensation sur le métal lors de la pose...
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.