Conseils ThermiquesConseils Thermiques

Le plancher chauffant

Les planchers chauffants ont longtemps été décriés à juste titre et reviennent petit à petit à la mode. Il en existe de très nombreux types et nous allons tenter ici d'en faire une liste exhaustive, avec leurs avantages et inconvénients.

Historique

Le plancher chauffant est une technique assez ancienne puisqu'on en trouvait déjà il y a plus de trente ans. Cependant, à cette époque, les températures utilisées étaient celles des radiateurs, à savoir 50 à 65°C. A cette température, il se produit un phénomène de stratification de l'air avec notamment une température près de la surface du sol très élevée. Cela avait pour conséquence de faire gonfler les jambes et provoquait donc un inconfort certain. La technologie a donc été modifiée et elle revient aujourd'hui au premier plan en ayant gommé cet inconvénient (basse température).

L'architecture

Un sandwich

architecture d'un plancher chauffant

En escargot en PER

plancher chauffant escargotLes tuyaux d'un plancher chauffant ne doivent jamais se chevaucher et pour cela, ils sont installés en escargot. Les tubes seront plus ou moins espacés selon la puissance voulue, ainsi, l'escargot sera plus compact dans une salle de bain. Le matériau des tubes est le PER (polyéthylène réticulé), il est plus souple et moins cher que le cuivre qui était utilisé auparavant. Il est également plus facile à mettre en place puisqu'il n'y a aucune soudure à faire.

Les plaques à plots (tubes à eau)

plaque à plots plancher chauffantLes plaques à plot permettent un placement très facile et très rapide des tubes. En effet, elles permettent de "coincer" les tubes sans matériel supplémentaire et les écarts sont directement intégrés avec les plots. Toutefois, les plaques à plot sont généralement peu isolantes ce qui en fait une solution très bon marché mais peu efficace thermiquement.

Les plaques planes (tubes à eau)

 plaques planes et agrafeuse pour plancher chauffantLes plaques planes sont quadrillées pour permettre une installation la plus aisée possible (écart visible rapidement). Cependant, la mise en place des tubes se révèle tout de même plus complexe qu'avec les plaques à plot. De plus, les tubes sont ici maintenus avec des agrafes, enfoncées directement dans les plaques. Ces plaques en polyuréthane ont des caractéristiques thermiques sensiblement supérieures à celles des plaques à plots.

Les plaques planes (résistance électrique)

plancher chauffant electriquePour un plancher chauffant électrique, on utilise des plaques planes. Sur ces dernières, on vient ensuite poser un treillis sur lequel seront fixées les résistances à l'aide de rislan. Certaines résistances sont par ailleurs vendues directement attanchées à un treillis qu'il suffira alors de dérouler.

Les technologies de plancher chauffant

Basse température, une obligation

Qu'ils soient électriques ou à eau, les planchers chauffants doivent être alimentés en "basse température", c'est-à-dire de l'ordre de 30-25°C. Ceci est la condition sine qua none pour qu'il n'y ait pas de phénomène de jambes lourdes. A noter que des basses températures augmenteront l'efficacité d'une chaudière gaz à condensation (plus de condensation).

Le plancher chauffant électrique

plancher chauffant electriqueLe plancher chauffant électrique est une solution qui apporte plus de confort thermique que des convecteurs ou même des planchers rayonnants. Cependant, la régulation est plus difficile quoique plus aisée qu'un plancher chauffant à eau puisque les résistances peuvent être coupées instantanément. Il n'y a évidemment pas de possibilité de rafraîchissement.

Le plancher chauffant à eau

Le plancher chauffant à eau est aujourd'hui très utilisé. En effet, il permet d'avoir un meilleur confort thermique par rapport aux radiateurs ainsi qu'un encombrement quasiment nul. De plus, les régimes de températures d'eau qui sont (et doivent) être utilisés correspondent parfaitement aux capacités des pompes à chaleur (qui ont du mal à produire des températures élevées) ainsi que des chaudières basse température et à condensation.

plancher chauffant nourriceLe seul point noir est là encore la régulation. En effet, l'inertie de la chape flottante créée un déphasage important entre les apports qu'il peut y avoir dans la maison (notamment solaire) et la baisse effective de la température du sol. C'est pourquoi il n'est pas recommandé d'installé un plancher chauffant dans une maison très isolée et/ou très bien exposées avec de nombreux vitrages au sud. En effet, cela pourrait provoquer des surchauffes importants au moindre rayon de soleil puisque les apports solaires s'additionneront de manière significative avec la chaleur produite par le plancher chauffant qui chauffera donc pour rien, si ce n'est pour surchauffer.

Côté alimentation, le plancher chauffant à eau est alimenté via une nourrice (photo ci-contre) donc chaque départ/retour correspond à une boucle.

Le plancher chauffant solaire

Il est possible d'alimenter un plancher chauffant grâce à des capteurs solaires. Une dalle plus importante pourra être mise en place pour avoir une inertie supérieure et donc compenser les périodes sans soleil. Une chaudière ou une pompe à chaleur pourra être mise en place comme appoint.

Le rafraîchissement

Certaines pompes à chaleur sont dites réversibles, c'est-à-dire qu'elles permettent de faire un rafraîchissement en été. Ce type de système est parfaitement compatible avec un plancher chauffant. Il ne faut cependant pas espérer un rafraîchissement très important. En effet, le sol doit rester à une température minimale, sinon il risque d'y avoir l'apparition de condensation. Il existe également de nombreux moyens pour éviter de climatiser.

Conclusion

Le plancher chauffant est une solution qui convient à la majorité des systèmes de production de chaleur. Le confort thermique est aujourd'hui assuré par des températures basses. Le seul point noir est la régulation. Certains automates performants arrivent tout de même à limiter cet effet négatif en anticipant au mieux les variations d'apports solaires et de température.

Laisser un commentaire ou poser une question




#100 - Benjamin (Admin) - 20.01.17

Bonjour Papilou83,
Pour voir ce qu'il est possible de faire niveau réglage, il faut savoir quelle est la régulation (marque/modèle du thermostat)?
Même sans réglage, le fait d'utiliser la cheminée va diminuer les consommations d'électricité. En effet, l'eau dans le plancher chauffant va moins se refroidir et donc la PAC va moins tourner.
Avez-vous (ou pouvez-vous?) mettre en place un réduit de température la nuit et lorsque vous n'êtes pas là? Cela permet également de faire des économies sans altérer le confort.

Le soucis de la cheminée, c'est qu'elle diffuse mal la chaleur dans la maison. Du coup, si vous diminuez la température au thermostat ou si vous le mettez trop près de la cheminée, il n'y aura plus de chauffage dans les autres pièces, ce qui n'est pas forcément souhaitable...

Ce qu'il faut voir aussi, c'est est-ce que la température atteint 17°C dans le couloir? Sinon ça veut dire que la PAC tourne en permanence?

#99 - Papilou83 - 20.01.17

Bonjour Benjamin,
Nous avons un plancher chauffant air/eau avec Pac Général SI6. Nous recherchons à optimiser notre conso EDF surtout en période froide -4° la nuit, en effet la conso électrique est très élevée 125Kw par 24H thermostat 20,5 dans séjour salon.. J'ai fait un test en positionnant mon thermostat dans le couloir en régulant à 17°, j'ai une entrée à 31/32° et une sortie à 26/27°, en fermant légèrement la zone séjour salon j'obtiens une température de 20,5° constante avec une conso de 92Kw . J'ai une cheminée feu de bois que j'ai fait fonctionné hier soir sans modifier mes réglages j'avais hier soir 22 degrés dans le séjour salon. Je vais regarder ma conso aujourd'hui afin de vérifier si c'est intéressant d'utiliser la cheminée par période de grand froid. J'aimerai avoir des préconisations de réglages pour le couple PAC/Cheminée, ma maison est située dans le sud, moyennement isolée, fenêtres au sud/ouest pas de soleil pénétrant avant 17H grâce à une avancée sur la terrasse. Installation faite en janvier 2015, plancher Réhau pas de 15. Merci d'avance pour votre aide. Bernard

#98 - Benjamin (Admin) - 15.01.17

Bonjour jeanne.lnzl,
Le plancher chauffant est une solution parmi les plus performantes.
La production basse température permet d'avoir de bon rendement, que ce soit avec une chaudière gaz à condensation ou une pompe à chaleur.
Le fait de n'avoir aucun radiateur permet d’agencer les pièces plus facilement.
Les points de vigilance sont l'isolation du plancher qui doit être supérieure à une isolation classique et la régulation qui doit pouvoir permettre d'anticiper en prenant en compte l'inertie.
En effet, le plancher chauffant peut être difficile à gérer, notamment en cas d'apports internes ou externes (soleil) et provoquer des surchauffes.

#97 - jeanne.lnzl - 14.01.17

Bonjour,
quelles efficacités énergétiques comportent ce chauffage?
Merci d'avance

#96 - Benjamin (Admin) - 11.01.17

Bonjour,
@Angelique : Il existe des moyens d'insonorisé la pompe à chaleur afin de limiter les bruits (sauf ceux face à la PAC). Il existe des entreprises spécialisées mais il est possible de le faire soit même si on est bricoleur (armature + dalle isolation phonique). Il faut juste veiller à bien conserver les aérations (s'il y en a) et ne rien mettre devant la PAC.

@Cyrilo : Envoyez-nous une photo par mail (conseils.thermiques at gmail.com)

@JAF : Le plancher chauffant électrique n'a quasiment aucune chance de passer la RT 2012. Dans le Nord, où les PAC et le solaire ne sont pas performants, je m'orienterai vers le gaz (Chaudière gaz condensation).
Restera à trouver un moyen de production d'énergie renouvelable, cela peut être un ballon thermodynamique (pas très performant et intéressant dans le nord face à une production gaz) ou un poêle à granules (mais attention à la régulation avec l'inertie du plancher chauffant).

#95 - JAF - 11.01.17

Bonjour,
Je vais faire construire un plain pied de 140 m2 dans le Nord de la France. J'hésite entre un plancher chauffant électrique ou à eau. Quel est votre avis question fiabilité, coût, entretien, etc.. enfin, lequel choisiriez vous si c'était pour vous?
Merci.

#94 - Cyrilo - 10.01.17

Bonjour,
Locataire dans un appartement avec plancher chauffant où il fait bien assez chand, j'ai réglé les valves sur zéro (je n'ai pas accès aux nourrices mais ai des valves pour chaque pièce dans mon appartement).
Je suis convaincu que de l'eau chaude passe quand même dans le plancher. Mon propriétaire me dit que non.
Mais question est la suivante: au-dessus de chaque valve, il y a comme une sorte de grosse visse incrustée, à fleur de la paroi. J'aimerais essayer de la visser pour couper l'eau mais je crains de faire une bêtise...
Merci!

#93 - Angelique - 10.01.17

Bonjour
J'ai un plancher chauffant à eau
Fonctionne avec PAC air eau
Le constructeur me l'a placé à côté de la chambre
Bruit insuportable l'hiver donc insomnies
Par quoi puis je remplacer ma PAC?

#92 - Benjamin (Admin) - 07.01.17

Bonjour,
@John : 24°C est un peu trop juste pour chauffer une véranda, surtout à cette altitude.
Concernant l'isolation des tubes, il faut plutôt s'orienter vers une coque isolante ou un manchon d'isolation (calorifugeage).

En effet, la durée de vie de la mousse expansive est relativement limité dans le temps.
Un calorifugeage acheté dans le commerce aura une durée de vie plus importante.

@Olivier D. : Il y a deux choses différentes :
- Les erreurs de la chaudière : aucun rapport avec le thermostat, à moins que celui-ci soit HS. Quelle marque et modèle de chaudière et quelle erreur?
- La position du thermostat : La position du thermostat dans la pièce principale est normal. Par contre, il faut effectivement veiller à ce qu'il soit à l'abri du soleil et pas sur un mur extérieur. Idéalement, il faudrait le déplacer, sinon, mettre au moins un cache pour protéger du soleil.
Quel est la marque/modèle du thermostat? Car idéalement, il faut un thermostat capable d'anticiper la chauffe en fonction de l'inertie... Avec bien sûr 2 zones différentes pour les 2 départs différents (plancher chauffant/radiateur) si c'est le cas?

S'il y a 2 départs différents (2 pompes), alors l'idéal serait même d'avoir un thermostat pour chaque pompe (1 au RdC, 1 à l'étage).

Dites-en plus pour que nous puissions vous aider plus en détails.

#91 - Olivier D. - 06.01.17

Bonjour,

Nous avons fait construire il y a un peu plus d'un an, et nous avons emménagé dans notre nouvelle maison depuis décembre 2016.
Hors, depuis le début nous constatons des variations importantes de chauffage dans les pièce les plus éloignées (chauffage au sol : pose en Escargot PER)..
Depuis quelques jours, nous avons des erreurs au niveau de la chaudière qui nécessite de la relancer tous les matins.... Bref, j'ai appelé le Chauffagiste qui avait fait l'installation, et celui ci m'explique que le constructeur aurait posé le Thermostat d'Ambiance (qui pilote le chauffage au sol du RDC, et le chauffage type radiateur à l'étage) au mauvais endroit (Pièce Principale, donnant directement sur les baies vitrées orientées plein sud, et directement au dessus du passage des 7 circuits PER... et même à Lille en Hiver et bien mon Thermostat affiche 25°)...
Donc, il m'explique que l'apport calorifique apporté par l'excellente isolation de la maison (RT 2012 - BBC), ainsi que le positionnement du Thermostat, empêche la bonne régulation de la température... Il va jusqu'à me dire que dans le cas d'un chauffage au sol il ne faut JAMAIS de thermostat (je vous rappelle que c'est lui qui l'a fait l'installation y a un peu plus d'un an.... )
Du coup, j'ai l'impression qu'il me prends pour un C.N .......
Pourriez vous me faire un retour sur les propos de celui ci ??

Merci d'avance,

Olivier

#90 - John - 05.01.17

Bonjour,
J'aimerais poser un plancher chauffant dans une véranda mais je dois passer par l'extérieur de la maison.
La température de l'eau à la sortie de ma PAC est en moyenne à 24 degrés et j'habite à une altitude de 600m.
Pensez-vous que ce soit possible si je fais passer mes tubes à 60cm de profondeur, en suspension, dans un tuyau en plastique de 15cm de diamètre, tuyau que je rempli ensuite de mousse expansive. ? ?

#89 - Benjamin (Admin) - 27.12.16

Bonjour,
@Deniss : Cela dépend du climat. S'il est relativement clément, il sera économiquement et énergétiquement parlant de mettre un ballon ECS Thermo. Si le climat est relativement rude (nord et est de la Loire), économiquement cela, ne sera peut-être jamais rentable et d'un point de vue énergétique le gain ne sera pas exceptionnel.
L'équation est simple : le gaz est aujourd'hui 2 fois moins cher que l'électricité.
Cela signifie qu'il faut un COP annuel minimum de 2 ce qui est loin d'être assuré dans une région relativement froide.

Il faut également pouvoir supporter l'investissement supplémentaire sans rogner sur d'autres postes performants énergétiquement (il ne faut pas économiser 2000€ sur l'isolation pour mettre un ballon ECS...).
Par ailleurs, l'ajout d'un ballon ECS se fait en volume chauffé = encombrement de près d'1 m²... cela fait déjà 0,8% de la surface prise pour cela (= 0,8% du coût global d'une certaine manière).

@Fred : 24°C n'est pas suffisant pour chauffer directement. Par contre, avec une pompe à chaleur, vous pourrez chauffer de manière très économique (COP >4)

#88 - Fred - 26.12.16

J'ai une source thermale à 24° dans ma cave... est-ce suffisant comme température ? Quel debit d'eau serait necessaire pour chauffer 130 m2 bien isolés ?

#87 - Deniss - 23.12.16

Bonjour,
Dans le cadre d'une construction neuve maison 130m² avec 1 étage, plancher chauffant en rdc et radiateur basse température étage.
nous retenons le chauffage au Gaz donc chaudière à condensation, mais certain préconise de coupler pour l'eau sanitaire un chauffe eau thermodynamique.
que préconisez vous ...

#86 - Benjamin (Admin) - 23.12.16

Bonjour,
@Meda : Il faut compter environ 100W/m² soit environ 2000 W pour la véranda. Cela devrait donc suffire "tout juste", mais il faudra une bonne isolation du plancher.

@Quicky07 : Oui, un bureau d'étude thermique. Il faut en effet une étude thermique et un plan de calepinage.

#85 - Quicky07 - 22.12.16

Bonjour,
Nous devons installer un plancher chauffant hydraulique dans notre maison en cours de construction/réhabilitation et je souhaiterai le faire moi même.
Est ce que quelqu'un peut faire l'étude et me fournir des plans d'implantation des boucles en fonction des pièces et des épaisseurs d'isolant ?
Merci à vous

#84 - Meda - 20.12.16

Bonjour,

Nous sommes en train de faire construire une veranda de 20m2 qui a cependant relativement peut de surfage de vitrage.
Est-cequ'un plancher chauffant electrique peut suffir à chauffer cette "pièce" ? en se projetant sur le fait que nous sommes en région parisienne et qu'on souhaite que la pièce reste confortable même quand il fait 0°C dehors et sans soleil/la nuit...

#83 - Benjamin (Admin) - 20.12.16

Bonjour Manu26,
Le désambouage consiste à injecter des produits pour décoller et supprimer les boues présentes dans le circuit.

Le coût est excessivement variable selon la surface et les produits utilisés, mais il faut compter un peu moins de 1000€.
Je vous conseille dans tous les cas de faire au moins 3 devis.

#82 - Manu26 - 12.12.16

Bonjour,
J'ai un plancher chauffant qui a 15 ans sur chaudière fioul, il n'a jamais été fait de desembouage. Pouvez-vous m'indiquer en quoi cela consiste et quel serait le prix pour environ 100 m2 de plancher ? Merci d'avance

#81 - jean jean - 06.12.16

merci Benjamin
Je recontacte mon électricien pour vérification.
;-)

#80 - Benjamin (Admin) - 05.12.16

Bonjour,
@Jeje : Non il n'est pas vraiment envisageable de mettre un plancher chauffant dans un appartement.
A moins d'accepter de chauffer l'appartement en-dessous car le plancher n'est pas isolé (+ naturellement celui d'au-dessus).

De plus, refaire une chape me paraît plus que compliquer...

@jean jean : Non ce n'est pas normal mais c'est courant. Il arrive souvent que des résistances électriques soient en panne. Selon la nature de la panne il est plus ou moins facile de réparer. (Premier test à faire, mesurer la résistance de la résistance, si celle-ci est infinie alors résistance HS).

@Engu : Oui, il est possible de mettre l'isolation de part et d'autre du plancher (selon en diminue l'inertie). Si cela est fait en une fois, l'action est éligible au CITE. Toutefois, cela impose de passer par un professionnel (qualifié RGE).
Et oui vous y gagnerez, en particulier dans le cas d'un passage en plancher chauffant...

#79 - Caroline89 - 03.12.16

ok steph73, je vous remercie, je vais en parler à mon proprio.

#78 - jean jean - 03.12.16

bonjour j'ai un chauffage au sol electrique.
Dans ma piece principale salon s.a.m, le carrelage est chaud uniquement sur la moitie. Est-ce normal ?

#77 - steph73 - 30.11.16

Bonjour,
Ils font un trou seulement à l'endroit où se situe le problème. Chez nous, ils ont pu réparer en creusant le plafond à l'étage inférieur.

#76 - Caroline89 - 29.11.16

Bonjour,
mais en cassant le sol, et tout refaire ?

#74 - steph73 - 27.11.16

Bonjour,
@Caroline89: il est possible de faire réparer une résille. Des sociétés sont spécialisées pour détecter précisément où se situe le problème et faire une réparation.

#75 - Jeje - 29.11.16

Bonsoir
Est ce que c'est possible de l'installer dans un appartement ?

#74 - steph73 - 27.11.16

Bonjour,
@Caroline89: il est possible de faire réparer une résille. Des sociétés sont spécialisées pour détecter précisément où se situe le problème et faire une réparation.

#73 - Engu - 15.11.16

Bonjour,
Heureux futur proprietaire, je prevois de changer le chauffage (systeme d'air pulsé des annees 60) par un chauffage au sol sec.
Je souhaite garder la chaudiere actuelle qui tient apparemment la route (c'est pas une PAC ou autre).
Pour l'isolation, je lis qu'il faut une isolation avec R > 2.1 lorsqu'on est sur un local non chauffé et un R > 3 si on veut pouvoir beneficier d'un credit impot avec certains materiels isolants.
Le probleme est que la reseve semble insuffisante pour atteindee le R > 2,1.
Est ce qu'on peut isoler par le sous sol egalement pour arriver a un R > 2, 1 (ou 3) ? Est ce que ce sera efficace ? Est ce que le credit impot marchera ?
J'imaginais mettre de l'isolant TMS 30mm ou 40mm (r=1, 75) sur la dalle beton du RDC et le reste necessaire sous la dalle au sous sol.
Est ce que tout cela a du sens ? (Les murs sont deja isolés + double vitrage)
Merci par avance pour vos conseils

#72 - Benjamin (Admin) - 08.11.16

Bonjour jobro,
Comment avez-vous remarqué que passer de 19°C à 20°C était consommateur?
En effet, il n'y a pas vraiment de raison pour que cela soit le cas. Thermiquement, il est toujours plus avantageux de mettre en place un réduit.

Pour vous en assurer, vous pouvez relevé votre compteur d'électricité et comparer 2 jours en mode confort uniquement et 2 jours en mode réduit/confort. Mais il faut que les jours soient semblables niveau climat et utilisation annexe de l'électricité.
Vous pouvez aussi mettre en place un compteur de consommation électrique (voir un mini-compteur d'électricité) qui permettent de n'avoir que les consommations de la PAC.

#71 - jobro - 08.11.16

Bonjour,
Nous venons de rentrer dans notre maison neuve équipée d'un plancher chauffant avec PAC Air/eau, je cherche à savoir si il y a des pratiques meilleurs que d'autres sur la programmation (Confort/Eco).
Je m'explique, j'ai remarqué que le fait de passé de 19° en Eco à 20° en Confort, était assez consommateur, et je me demandais, si il n'était pas préférable de laisser tout le temps à 20°, sachant que l'on n'est rarement absent une journée complète de la maison.

Cordialement

#70 - Benjamin (Admin) - 06.11.16

Bonjour,
@Sophie ST : Installer un chauffage au sol sur une installation gaz déjà adaptée pourrait causer des soucis de régulation, d'autant qu'il faut pouvoir limiter la température car la température des radiateurs n'est pas la même que celles d'un plancher chauffant.

@nemon : La stratification sera importante et pourrait causer de l'inconfort. Toutefois, chauffer un tel volume reste un vrai défi. Il faut privilégiez un chauffage par rayonnement ce qui est le cas d'un plancher chauffant (même si les températures sont basses).

@Caroline89 : Malheureusement, il n'est effectivement pas rare de voir des résistances électriques qui "claquent". Et la solution est souvent d'ajouter un nouveau mode de chauffage. La proposition de l'électricité n'est donc pas incohérente (mieux vaut choisir un chauffage radiant qu'un convecteur).

@vera : Oui, il est possible de mettre un plancher chauffant électrique sur un ancien carrelage (mais cela impose de tout surélever, ce qui n'est pas toujours possible).

#69 - vera - 05.11.16

Bonjour, est-il envisageable de poser un plancher chauffant électrique sur un ancien carrelage et de carreler par dessus?
Merci!

#68 - Caroline89 - 25.10.16

Bonjour,
ayant eu un soucis avec le thermostat du chauffage au sol, qui ne veut plus se régler, dans la partie couloir, de la maison que je loue; l'électricien vient de me dire que d'après lui, ce n'est pas le thermostat le problème; cela serait une résistance du chauffage au sol dans le couloir qui aurait cédé; et la seule solution serait de mettre un convecteur, car sinon il faut casser tout le sol.
Et je trouve que dans certaines pièces, il y a des zones plus froides que d'autres, est-ce normal ?
Je suis septique, besoin d'avis svp. Merci. Cdlt.

#67 - nemon - 25.10.16

Bonjour,
Nous souhaitons installé un plancher chauffant électrique dans un séjour cathédrale de 40m2. Est-il possible d'installer cela sans le carrelage existant? et est-ce qu'un plancher chauffant électrique est efficace dans un salon avec 7m de hauteur sous plafond?
Par avance, merci.

#66 - Sophie ST - 18.10.16

Bonjour Benjamin,
En effet si plancher chauffant on poserait des plaques isolantes prétracées" RAIPUR" pour isoler du sous sol.

La chaudière est de 2009 et puissance 24 KW. Elle chauffe toute la maison : 90m² et l'eau (branchée "artisanalement" sur le chauffe eau par le précédent propriétaire mais fonctionne bien)
Il y a 6 radiateurs (gaz) actuellement que nous pensions conserver et répartir dans la pièce.

La PAC est le modèle : FTXS-K 35CVMB qui date de 2004.
Nominal froid 3,5 KW - nominal chaud 4 KW

La surface de la pièce ouverte est approximativement de 54m²

Pensez-vous qu'un sol chauffant pourrait être un vrai plus dans notre cas?

Merci par avance,
Sophie

#65 - Benjamin (Admin) - 17.10.16

Bonjour,
@Lolita : Qu'y a-t-il comme régulation? Une thermostat dans chaque pièce? Une régulation centrale?

@Sophie ST : Avoir un plancher chauffant sur 20 m², qui plus est dans une pièce ouverte peu effectivement posé des problèmes de régulation et/ou d'inconfort. Et cela signifierait aussi isoler le sous-sol (sous-face du plancher).
Mais pour répondre correctement, quelle est la répartition des systèmes existants?
- Chaudière (quelle année?) -> radiateurs -> quelle surface?
- PAC (quelle année) : quels émetteurs? quelle surface?



#64 - Sophie ST - 17.10.16

Bonjour Benjamin,
Je me permets de vous contacter car nous sommes dans la réfection d'une maison meulière (90m² total) et nous allons avoir une pièce ouverte de 54 m² ; nous devons refaire intégralement la dalle du salon (20m²) et nous nous posons la question d'y intégrer un sol chauffant sur cette surface. Le salon donne sur une baie vitrée (2m40 Nord-Ouest). L'isolation des murs extérieurs sera faite. La maison est posée sur un sous sol non chauffé. Il y a également des radiateurs (chaudière gaz) et une pompe à chaleur réversible existante (Daikon).
J'ai lu dans vos post que la multiplication des sources pouvait être source de problèmes ; quels-sont-ils ? Pensez-vous qu'un sol chauffant pourrait être un vrai plus dans notre cas?
Merci par avance pour votre réponse.
Sophie

#63 - Lolita - 12.10.16

Bonjour
Nous avons une dalle chauffante électrique dans la maison que nous louons mais nous savons PAS comment elle fonctionne car lorsque nous l'allumons nous avons les factures EDF qui explose notre propriétaire ne sais pas non plus car elle. N'a jamais habitee la maison ET LA Societe qui a fait l'installation n'existe plus
Pourriez vous me communiquer une Societe ki pourrai nous faire les réglables merci d'avance

#62 - Benjamin (Admin) - 06.08.16

Bonjour,
@Karo : Cela dépend surtout des surfaces. Si le salon est trop grand, la différence de température pourra être grande entre les 2 parties de la pièce et donc peu confortable. D'autant qu'on est souvent moins actif dans le salon...
Si le plancher chauffant n'est pas envisageable côté salon, mieux vaut tout de même prévoir une arrivée électrique pour un radiant au cas où...

@Nonochar : Effectivement certains installateurs affirment qu'un pas de 40 cm ne permet pas de chauffer correctement à cause d'une puissance de chauffage limite des tubes. Mais ces calculs sont peu vérifiable sur le terrain et ne font pas du tout consensus.
Normalement, la température de départ du chauffage est limitée (à vérifier sur votre installation) puisque la température de surface est limitée pour éviter les problèmes de jambes lourdes. Si cela est déjà le cas aujourd'hui (exemple d'un départ à 35/40°C max), alors il n'y aura aucun problème à mettre une PAC.

#61 - Nonochar - 02.08.16

Bonjour,
Je possède actuellement une chaudière au gaz, je souhaiterais passer à une pompe a chaleur air/eau.
J'ai un plancher chauffant avec un pas de 40 cm au rdc et 20 cm à l'étage et ce pour une maison de 220m2 de 1988.
Est il possible de passer à une PAC ? (Un installateur m'a dit que pour un pas de 40 cm cela ne fonctionnerait pas bien)
Merci

#60 - Karo - 30.07.16

Bonjour,

Salon et salle à dîner à aire ouverte .

Puis-Je installer plancher chauffant électrique & céramique dans la salle à dîner et plancher bois flottant sans chauffage dans le salon ?

Il y aura - il surconsommation vu que pièce totale serait chauffée qu'à moitié ?

Un converter.,dans chaque pièce .

Bref, serait que pour le confort des pieds nus côté céramique !

Merci

#59 - Benjamin (Admin) - 26.04.16

Bonjour Emilefalco,
Pour un élément de moins de 200kg, il n'y a aucun problème et surtout aucun risque d'écrasement du PER. Le seul risque est que la dalle se fissure légèrement en surface au bout de quelques années.

#58 - Emilefalco - 20.04.16

Bonjour,
Peut-on installer un poêle à bois de moins de 200 kg sur un plancher chauffant (à eau) avec revêtement parquet installé en 2008 ? La réserve normalement prévue pour cela sert-elle à empêcher un écrasement du PER ou plutôt à éviter une "interférence" avec le chauffage au sol ?
Merci de votre réponse.
Emile

#57 - Benjamin (Admin) - 18.02.16

Bonjour fistoul,
Il faut utiliser le minimum de fluide frigorigène. En effet, c'est un produit relativement onéreux et dont les fuites sont très néfastes pour l'environnement.
Une installation qui contient trop de fluide frigorigène est soumis à des réglementations très contraignantes (et coûteuses).

#56 - Benjamin (Admin) - 12.02.16

Bonjour Michel,
Oui normalement un produit est mis contenant notamment de l'anti-mousse.

#55 - Michel - 12.02.16

Pouvez vous me préciser si l'eau circulant dans les tuyeaux (Rehau) doit elle être additionnée d'un produit pour éviter les dépôts , calcaire, boues etc.....Merci.

#54 - fistoul - 09.02.16

Est-il possible de réalise un chauffage avec échangeur extérieur à air et chauffage par le sol en utilisant le fluide frigorigène circulant?
Pourquoi? parce que j'ai actuellement un problème avec le circuit extérieur enterré

#53 - syle 3 - 06.02.16

reponse #50 -

chaudière neuve et posée en 36 fois sans frais. frisquet
rainurage facile mais très long. scie circulaire. je vais essayer à la rainureuse mais les lignes droites?
aluminium alimentaire 13 microns de la marque au champs.

je suis trouvable sur google avec ceci:

sylvain le point omega film moyen techniques

#52 - Benjamin (Admin) - 05.02.16

Bonjour,
@Slya :
Malheureusement, il a assez peu de retours d'expérience sur les dalles sèches. D'autant que les produits compatibles avec des PC sont rares et les informations disponibles très commerciales (elle est belle ma dalle sèche)..
En rénovation, les dalles sèches semblent effectivement être une bonne alternative (simplicité de mise en oeuvre + épaisseur plus faible).
Avec moins d'épaisseur et moins de poids, il y aura effectivement moins d'inertie avec une dalle sèche, mais si cette dernière restera conséquente (poids non négligeable de la dalle sèche, inertie de l'eau...).
(Pas de message privé disponible à l'heure actuelle).

@JMI :
BONJOUR...
Le désembouage d'un plancher chauffant n'est pas obligatoire, mais il est conseillé de le faire régulièrement (entre 5 et 10 ans). Le changement de la PAC est une bonne opportunité afin de repartir sur des bases propres, et de ne pas encrasser tout de suite la PAC.

#51 - JMI - 05.02.16

lors du remplacement d'une PAC Air/Eau, le désembouage du plancher chauffant est-il obligatoire et quelle en est la réglementation ?

#50 - Slya - 04.02.16

Bonjour Syle,
oui, cela m'interesse de savoir comment se passe ta mise en eau.
Tu as opté pour une chaudière d'ocaz au final ?
Autre question, c'est compliqué de rainurer soi-meme la FdB ?
Et pour l'alu, tu as mis quoi ?
Je découvre ce site aujourd'hui, il y a moyen de s'adresser des messages privés ?

#49 - Syle 3 - 04.02.16

Bonjour Slya, je pense mettre en eau mon PCBT en dalle sèche d'ici 1 mois. A l'arrivée de la chaudière.Demandez-moi par le site et je vous dirais.
9 boucles, 120m2. Dalles isolant bois isonat 40 mm rainurées par moi-même. Papier alu sous tubes, 2 couches BA 13 et carrelage flottant.

#48 - Slya - 04.02.16

Bonjour,
Votre article pointe l'inertie et la difficulté de régulier la T°d'un PCBT "traditionnel".
Pourquoi n'évoquez vous pas les PCBT en dalle sèche ? (qui justement ne présentent qu'une faible inertie).
Je souhaite installer ce système comme mode exclusif de chauffage dans ma maison (en rénovation), et c'est très difficile de trouver des avis sur le sujet.
Quel est le votre ? Merci d'avance

#47 - Benjamin (Admin) - 05.01.16

Bonjour dd88,
L'équilibrage des réseaux de chauffage, qu'ils soient radiateur ou plancher chauffant est relativement complexe et risqué.
Pour un plancher chauffant, le réglage s'effectue sur la vis de retour. Visser pour diminuer le débit dans une boucle où la température ressentie/mesurée trop importante et à l'inverse dévisser la vis là où la température ne semble pas suffisante.
Cependant, il ne faut tourner la vis que de 10% d'un tour maximum en faisant une marque visible sur la position actuelle.
Ensuite attendre minimum 1 jour pour voir s'il y a une différence (inertie dalle). Si pas ou peu de changement, retournez un peu la vis etc...
Il faut impérativement y aller petit à petit.

#46 - dd88 - 05.01.16

bonjour,pouvez vous me dire comment optimiser le réglage des vannes départ et retour de la nourrice de mon plancher chauffant a eau glycolée(dont les longueurs de PEC par pièce sont différentes)alimenté par PAC,pour la meilleure régulation?

#45 - Syle 3 - 06.11.15

Merci. Je vais trouver une chaudière d'occasion.

Pas de CCMI, pas de garant obligatoire, histoire très compliquée; Il en a planté 4 autres + entre 10 et 15 sous-traitants...Le juge de commerce lui a sévèrement chauffé les oreilles. On verra ce que donne le pénal.

#44 - Benjamin (Admin) - 06.11.15

Bonjour syle2,
Le bricolage n'est pas vraiment permis sur un plancher chauffant. Même avec un installation conforme, il est souvent difficile de le réguler. Alors monter son propre système, surtout à partir d'un ballon d'eau chaude va être tout sauf économique à l'utilisation.
Dans votre cas, j'aurai opté, si cela est possible (câblage + abonnement EDF) de mettre quelques panneaux radiants qui sont peu onéreux et que l'on peut réguler facilement.
Concernant la liquidation judiciaire, normalement le garant du constructeur doit permettre de finir la maison sans véritable surcoût?
Bon courage

#43 - syle3 - 03.11.15

Bonjour, suite à la liquidation judiciaire de mon constructeur, je n'ai plus un sou pour acheter une chaudière. j'ai vu sur internet en photo une installation plancher chauffant alimentée par un ballon électrique standard et un circulateur + quelques trucs. Quelqu'un pourrait-il m'aider à savoir si je peux m'en sortir avec cette solution (environ 300 euros le tout) au lieu de 4000 de chaudière.

Ce serai une solution d'attente avant de me redresser de cette catastrophe.

plancher 120m2, 9 circuits. sols parquet et carrelage (quand on pourra) . Maison bois mieux que RT2012. PER multicouche, boucles de 85 à 90m.

en calculant, je tombe sur 125 litres d'eau dans les tuyaux (PI*r2*810 mètres) r rayon intérieur du tuyau = 0.007 m.

par exemple 300 litres dans le ballon à 35°, départ et retour dans le ballon par circulateur sur une perte de 5°, vase d'expansion si nécessaire, protection thermique en sortie de ballon et grand luxe si possible, désemboueur.

Merci

#42 - Benjamin (Admin) - 28.09.15

Bonjour Ponsi,
Il est très difficile de détecter l'emplacement des réseaux de plancher chauffant...
Je pencherai plutôt pour changer la technique de pose des WC, soit avec une colle spéciale (faites pour...) soit un WC suspendu. Dans les 2 cas, pas besoin de percer la dalle et d'avoir un risque de percer les tubes du chauffage...

#41 - Ponsi - 24.09.15

Bonjour,
Une petite question pas du tout technique!! Nous venons d'acheter une maison avec plancher chauffant, comment savoir où passent mes tuyaux nous avons aucun plan de pose...On souhaiterait poser des WC dans une salle de bain mais nous avons trop peur de percer le réseau!!
En vous remerciant par avance,

#40 - kkozzyy - 22.09.15

Bonjour Benjamin
Je me suis renseigné un peu partout et apparement pas de soucis pour mettre 2 X 60 mm mais de meme structure ,dans mon cas polystyrene éxtrudé .
Et effectivement bien moin cher que mettre du 120 mm car trés trés cher !!
Merci à toi

#39 - Benjamin (Admin) - 14.09.15

Bonjour kkozzyy,
Les panneaux de 120 mm sont moins courants, mais quand on cherche un peu sur internet on s'aperçoit qu'on en trouve pour moins cher que du 2x60mm, ce qui semble logique...
A priori pas de contre-indication pour mettre 2x60mm, mais je le déconseillerai quand même... Il ne faut pas oublier que tout repose dessus et j'ai dans l'idée que les points d'écrasement seraient plus nombreux avec 2 couches.

#38 - kkozzyy - 10.09.15

Bonjour à tous,
Je vais poser un plancher chauffant à eau et j ai une hauteur de 170 mm à recuperer ,est ce que je peux doubler les panneaux de polyurethane ( 2 X 60 ) car je dois mettre 120 mm d'isolant et les panneaux de 120 mm d 'épaisseur son trés cher ?!
cordialement

#37 - Benjamin (Admin) - 19.08.15

Bonjour David O.
Ce n'est pas réellement recommandé... Mieux vaut s'arranger pour ne pas avoir de croisement.
Si ce n'est pas possible, il est envisageable de faire une saignée effectivement, mais ce n'est pas une partie de plaisir! Par contre, mieux vaut mettre une isolation autour du tuyau (éviter les pertes thermiques + limiter la chauffe de la dalle).

#36 - David O. - 17.08.15

bonsoir Benjamin (Admin) vaut-il mieux enterrer le tuyau d'alimentation collecteur dans la dalle d'origine en faisant une tranché avant de poser l'isolant et le plancher chauffant pour éviter d'avoir tuyaux d'alimentation et tuyaux du plancher chauffant au même niveau? Merci d'avance de votre réponse. Cordialement.

#35 - David O. - 21.07.15

Bonjour Benjamin (Admin) merci pour vos conseils qui me seront très utiles. Je vait mettre comme vous me le conseillés sur papier mon projet avant tout. Merci encore et bonne journée.

#34 - Benjamin (Admin) - 20.07.15

Bonjour David O.,
Les 2 sont parfaitement possibles, cela dépend beaucoup de la configuration des pièces...
Avec 7 départs, mieux vaut que cela soit au centre de la maison, car sinon cela veut sans doute dire passer les 7 départs dans un couloir, qui sera alors totalement surchauffé.

Je vous conseille de faire un plan avec les "escargots" des 7 départs voire comment vous allez pouvoir passer, car il ne faut pas oublier qu'il n'est pas possible de les faire se croiser...
Et qu'il faut laisser un espace suffisant entre les tuyaux (sinon surchauffe)...

#33 - David O. - 14.07.15

Bonjour merci pour votre réponse Benjamin (Admin). Question : Est-ce mieux de positionner le collecteur au plus près de la chaudière dans un local technique ou au milieu de la maison (collecteur centré 15 m de tuyau pour raccorder à la chaudière) avec du multicouche 26 comme vous me l'aviez conseiller ?

#32 - Benjamin (Admin) - 10.07.15

Bonjour David,
Pour 7 départs, il faut normalement un diamètre de 26 en multicouche.

#31 - David O. - 10.07.15

bonjour en renovation je voudrais intaller un plancher chauffant .jai deja acquis quelques que conaissance,tube bao diametre 16 montage d un collecteur 7 sorti chaudiere gaz 24kw avec module mcd . JE voudrais savoir diametre tuyau multicouche pour alimenter le colecteur et je suis a 15m de la chaudiere. merci pouir votre reponse

#30 - Benjamin (Admin) - 31.05.15

Bonjour tomy,
Oui, il y a un écart très important au niveau des consommations électriques. Environ 3 fois supérieures avec un plancher chauffant électrique comparé à une Pac.
Il existe de nombreux types de PAC, celles à privilégiez sont les PAC Eau/eau car leurs performances sont beaucoup plus élevées que les PAC Air/Eau. L'investissement est certes plus important mais ce sont les seules à bénéficier du Crédit d’impôt de 30%.

#29 - tomy - 25.05.15

bonjour,
J'ai pour projet de renover une vieille maison soi quasiment de repartir de 4 murs. Je veux mettre du chauffage au sol sur tous le rez de chaussée + sur un 1/2 étage. J'hesite entre un plancher chauffant electrique et un plancher chauffant à eau avec une pompe à chaleur.
Que me conseilleriez-vous ? avantages -inconvenients?
Je serai plutot partant sur un plancher chauffant electrique, qui pour moi n'a pas besoin d'entretien comme une pompe à chaleur. Y a t il un gros ecart sur la conso électrique ? cordialement.

#28 - Benjamin (Admin) - 22.05.15

Bonjour Tony,
La PAC Air-Eau ne sont pas très performantes et ne sont donc pas rentables.
Je vous conseillerais donc de vous intéresser aux PAC Eau/Eau qui sont beaucoup plus performantes (géothermie horizontale ou verticale).
Le puits canadien peut également être une piste de réflexion.

Une production au gaz peut également être envisagée si la production d'eau chaude fait intervenir une source d'énergie renouvelable (solaire ou thermodynamique).

#27 - tony - 20.05.15

bonjour ,

j envisage de construire une maison plein pied environ 120m2 .
isolation gr32 140mm MUR + ouate de cellulose 40cm "combles perdus" . 2 baies vitrée 240*210 + 2 bais vitrées 215*210 dans les pièces de vie .

D après vous installer une pac air_eau avec plancher chauffant est-il judicieux ou y a t il des moyen plus intéressants pour le chauffage
cordialement tony

#26 - Benjamin (Admin) - 04.05.15

Bonjour JLL,
Oui, il y a un risque à poser une chape liquide. Pour l'éviter, on peut effectivement mettre un pare-vapeur sur l'osb, mais il faut que celui-ci soit parfaitement étanche... Bien attendre le séchage complet avant de mettre quoi que ce soit dessus (mieux vaut attendre 15j de plus que d'avoir une dalle qui n'a pas sécher et reste humide pendant des mois, au risque de transmettre l'humidité à l'OSB).

Par contre pas besoin d'un quelconque film sur les tuyaux du plancher chauffant. Ils sont fait pour avoir la chape directement dessus.

#25 - JLL - 04.05.15

onjour Chers conseillers,
je rénove une maison, et aimerai mettre un plancher chauffant (sol et 1er étage). Mes questions portent sur le plancher du 1ème étage sachant qu'il y aura un solivage bois, est ce que je fais bien si dans l'ordre :
Phaltex sur les solives, OSB 18mm, TMS 56mm, chape béton allégé.
Dois-je rajouter un pare-vapeur sur l'OSB ?
Dois-je rajouter une sorte de film poreux sur les tuyaux du plancher chauffants avant de faire la dalle ?
Puis-je poser une chape liquide ?
Des risques d'infiltration d'eau lors de la pose de la dalle ?
Merci de vos recommandations et conseils éclairés.
Bien à vous
JLL

#24 - georges - 17.04.15

Je voudrais réagir sur l'inertie d'un plancher chauffant et ses risques d'inconfort dans une maison de type BBC. Pour avoir une chance d'atteindre la cible des 50 kwhep/m².an pour les 5 usages, les déperditions ne devraient pas dépasser 20 w/m² quand il fait -7°C à l'extérieur. L'émission d'un plancher étant de 11 w/m².°C, il suffit donc d'une différence d'à peine 2°C entre la température superficielle de ce plancher et celle de l'ambiance pour satisfaire les besoins. Si l'on chauffe à 20°C, le plancher ne dépassera donc pas 22°C de température superficielle quand il fera -7°C dehors. Par conséquent, en cas de surchauffe de l'ambiance par des apports gratuits, le plancher n'émettra plus dès que l'air atteindra 22°C. Ce n'est donc pas le plancher qui sera la cause de la surchauffe au delà de ces 22°C. A la limite, le plancher participera à l'évacuation des calories excédentaires au delà de 22°C, l'eau sortant du plancher devenant plus chaude que l'eau y entrant, si la pompe continue de tourner. Il s'agit donc, au contraire, d'un système parfaitement autorégulant. Le seul inconvénient que j'y verrais serait le risque de développement d'algue, de boues ou de bactéries avec ces très basses températures, nécessitant une surveillance accrue et des traitements d'eau ad 'hoc, et encore....

#23 - Benjamin (Admin) - 04.04.15

Bonjour pierre j,
Il faut forcément une chape (adapté = qui ne craint pas la dilatation) d'au moins 30 mm au-dessus du plancher chauffant. Les tubes seront donc noyés dans la chape.

#22 - pierre j - 03.04.15

Peut-on envisage de poser directement sur la dalle à plots, munie de ses tuyaux, un plancher en OSB par exemple qui reposerait donc sur les plots? OU bien est-ce que les plots ne sont pas faits pour de telles charges

#21 - Benjamin (Admin) - 18.03.15

Bonjour jeremy,
Le plancher chauffant est une solution certes confortable mais qui présente quelques problématiques, notamment de la régulation. Cela se pose d'autant plus lorsqu'il y a plusieurs sources de chaleur (radiateur, poêle, ou baie bien exposée).
Je pense donc qu'un poêle suffit à avoir une chaleur suffisante, surtout dans une pièce unique, à la limite mettre 1 ou 2 radiants en appoint (en cas d'absence prolongée par exemple).
Vous pouvez ainsi investir le budget du plancher chauffant dans une isolation performante (en plus du peole donc).

#20 - jeremy - 17.03.15

Bonjour, remettant à neuf un batiment de 120m² (deux étages de 60m²), je me pose la question de l'interêt du plancher chauffant uniquement pour la pièce de vie du rdc de 60m²... sachant que nous souhaitons avoir un poêle pour la convivialité et des radiateurs à l'étage pour les chambresvet une isolation performante... quel est votre avis ? merci de nous éclairer...

#19 - Benjamin (Admin) - 07.02.15

Bonjour françois, les plaques que vous avez posées sont faites exprès pour la pose d'un plancher chauffant.
Les chapes "traditionnelles" ne sont plus autorisées en RT 2012 (dans le cas d'un plancher chauffant). Je pense donc qu'il vaut mieux partir sur une chape fluide...

#18 - françois - 31.01.15

Bonjour,
Je suis entrain de renover une maison ancienne. aprés avoir poser un isolant au sol (plaques de 94mm polyurethane knauf)estil encore possible de poser un circuit de chauffage par le sol qui sera pris directement dans la dalle de beton autoplacant fibré,d'une épaisseur de 8 a 9 cm

#17 - Benjamin (Admin) - 08.01.15

Bonjour Ninja57,
Votre problème est particulier, puisque généralement, dans une pièce orientée plein sud, la plus grosse difficulté est de gérer les surchauffes.
Dans votre cas, ce pose donc le problème de l'efficacité de votre plancher chauffant. Êtes-vous sûr que l'eau circule correctement dans cette boucle et quelle n'est pas bouchée? (Le sol est-il chaud? S'il y a des manomètres au niveau de la nourrice, qu'indique t-il?

#16 - Ninja57 - 31.12.14

Bonjour, ma maison est entièrement chauffée avec plancher chauffant. Régulation correcte sauf dans notre salon/séjour (60 m2)avec mezzanine (hauteur de plafond au plus haut de 6m env) de nombreuses portes fenêtres exposées plein sud (8 portes fenêtres). Difficultés à chauffer cette pièce des température extérieure atteignant 0 et inférieure à 0. Nous avons heureusement comme appoint une cheminée à feu de bois. Pourriez-vous analyser mon problème et me conseiller plus précisément sur ces automates qui permettent de mieux régler la régulation. Merci et bonne St Sylvestre à tous.

#15 - Benjamin (Admin) - 31.12.14

Bonjour Christophe,
Les robinets servent à réguler la pression dans chaque boucle. Ils doivent donc être "plus ou moins" ouverts ou fermés... Il y a d'ailleurs le plus souvent un manomètre juste au-dessus.

Si votre plancher chauffant chauffe de moins en moins, cela peut être dû à l'accumulation de boue dans les tuyaux, de ce fait, de moins en moins d'eau chaude passe. Il y a donc moins de chaleur émise par le plancher chauffant.

Les causes de l'embouage sont multiples : Ph, tartre, corrosion, typologie de l'installation, porosité à l'oxygène, ...

Dans tous les cas, vous pouvez faire appel à un professionnel pour confirmer le diagnostic et éventuellement faire faire des devis pour un désembouage.

#14 - Christophe - 31.12.14

Bonjour
Ma maison est entièrement chauffée (3niveaux)avec un plancher chauffant. PER + nourrices ROTH
Le chantier date de 2010
Au fur et a mesure des années je trouve que cela chauffe de moins en moins
Question
Quelle position doivent avoir les robinets sur la nourrice d arrivée. Ferme ou ouvert. Il y a un petit teton au dessus . Je pense qu il faut qu il soit enfonce donc le robinet visuellement ferme
Il y a sur la nourrice de retour des capuchons avec des écrous dessous.
Faut il purger les circuits ? Si oui puis je le faire en cette période de l année

Merci de votre retour
Question
Quelle doit etre la position des robinets sur
J ai un doute sur la position des robinets sur

#13 - nico - 01.12.14

Bonjour,

Dans la conclusion vous indiquez que certains automates performants permettent de mieux réguler la température. Pourriez vous préciser quels systèmes ? quelle marque ?

Merci

#12 - Benjamin (Admin) - 24.07.14

Bonjour,
L'inertie ne fait pas très bon ménage avec un plancher chauffant car cela rend sa régulation difficile.
Il faut savoir que les dalles sèches sont peu utilisées en France et qui dit peu de produits sur le marché dit prix élevé ce qui est le cas pour la solution que vous décrivez.
De plus, je ne comprend pas vraiment l'utilité d'avoir un plancher chauffant + un poêle à bois. Si votre maison est correctement isolée comme cela doit être le cas avec la RT 2012 (si c'est bien la construction d'une maison neuve), le poêle à bois suffit normalement à chauffer tout un étage voire toute la maison si est elle est bien conçue et pas trop grande. Sinon la solution d'un plancher chauffant uniquement à l'étage devrait suffire.

#11 - Miss travaux! - 19.06.14

Bonjour,

Je réfléchis à une solution de plancher chauffant de type "vivracome", c'est à dire, un isolant d'environ 3cm comprenant des rainures dans lesquelles il y a les serpentins d'eau + une fine couche d'alu qui répartie la chaleur + un fermacel sur lequel on vient ensuite poser un revêtement de sol.

Avez-vous un avis là-dessus??
(mon plombier me dit que c'est le top quand on compte utiliser un poêle assez souvent, pour éviter les problèmes de surchauffe du à l'inertie d'un plancher chauffant tradi coulé dans une chape).

Mais d'un autre côté, d'habitude, on cherche plutôt à avoir de l'inertie???!

#10 - ECOTERM.FR - 11.03.14

Bonjour,
dommage de ne parler que d'un plancher chauffant traditionnel avec chape
un plancher chauffant dalle à sec est tellement plus performant
si vous souhaitez plus d'informations à ce sujet, n'hésitez pas à me contacter !

#9 - Benjamin (Admin) - 20.08.13

Bonjour,
Les plaques à plot ne sont pas obligatoires, il existe aussi des dalles lisses (isolantes aussi) sur lesquelles sont agrafées les tubes. Je reste cependant étonné qu'il ne vous indique pas ce qui a été réellement posé? N'est-ce pas écrit dans le CCTP?
Je ne suis pas sûr que la température du sol soit réellement significative car l'inertie et les apports de chaleur externe au plancher chauffant pourrait faire varier la température de manière "aléatoire" ou du moins peu corrélée avec la température instantanée de l'eau.
Effectivement, un défaut de plancher chauffant peu être visible grâce à des fissures dans le carrelage notamment. Cependant, cela reste un cas extrême et par la même difficilement contestable par le constructeur.
Demander les rapports est une bonne idée au cas où la garantie décennale devrait être saisie.
Bonne continuation

#8 - livol - 16.08.13

Bonjour Benjamin,
merci pour votre reponse.
Mon probleme est que la chappe est deja posee et que je ne peux verifier la couche isolante qui n' est pas de un plaque a plot. C' est pourquoi j' ai un doute.
La mise en chauffe a commence hier : 25C, 1.5bar sur la chaudiere. Il n' y pas de thermometre sur les nourrices mais uniquement un thermostat. Je vais demander comment sont mesurees les temperatures d' entree sortie et du sol. Je vais egalement demander un rapport de mise en route.
je vais egalement demander le rapport de mise sous pression (quand, duree, pression depart finale, air ou eau) mais je n'ai pas eu de reponse.
Que dois-je verifier apres la mise en chauffe (crack ?) ? Ou doivent etre mesuree les temperatures (eau uniquement ou sol ?) ?
merci,

encore,

Olivier

#7 - livol - 16.08.13

Bonjour Benjamin,
merci pour votre reponse.
Mon probleme est que la chappe est deja posee et que je ne peux verifier la couche isolante qui n' est pas de un plaque a plot. C' est pourquoi j' ai un doute.
La mise en chauffe a commence hier : 25C, 1.5bar sur la chaudiere. Il n' y pas de thermometre sur les nourrices mais uniquement un thermostat. Je vais demander comment sont mesurees les temperatures d' entree sortie et du sol. Je vais egalement demander un rapport de mise en route.
je vais egalement demander le rapport de mise sous pression (quand, duree, pression depart finale, air ou eau) mais je n'ai pas eu de reponse.
Que dois-je verifier apres la mise en chauffe (crack ?) ? Ou doivent etre mesuree les temperatures (eau uniquement ou sol ?) ?
merci,

encore,

Olivier

#6 - Benjamin (Admin) - 14.08.13

Bonjour,
Effectivement, la mise en chauffe est différente selon le DTU dont il est question.
Cependant, cela peut dépendre de la température initiale de la chappe (si elle est déjà à 20/25°C comme c'est le cas aujourd'hui, cela est moins gênant. Dans tous les cas, le DTU impose bien la fourniture d'un procès verbal de mise en chauffe. Je vous invite donc à la demander si possible et de vérifier que les informations y figurant sont correctes.
Concernant l'isolation, effectivement, il y a rarement de problème puisque les plaques à plots ou les plaques sur lesquelles seront agrafées le tube sont par nature isolante. Mais vous devriez pouvoir demander ce qui sera posé précisément.
Les risques à ne pas suivre le DTU sont surtout problématiques pour votre maître d’œuvre dont l'assurance pourrait ne pas fonctionner en cas de malfaçon découverte par la suite (garantie décennale), cependant je suis loin d'être juriste!
Des thermomètres existent pour les nourrices de plancher chauffant afin justement de pouvoir vérifier les températures entré/sortie, s'il n'y en a pas de prévu vous pouvez toujours en installer

#5 - livol - 13.08.13

Bonjour,
J' ai 4 questions :
1/ Mon maitre d'oeuvre propose de realiser la mise en chauffe de la facon suivante : monter de 25 a 40C en 5jours et rester une journee a 40C. Le chauffage serait coupe 24h avant de placer le carrelage.
Cela me semble eloigne de la DTU 65.14. Qu' en pensez-vous ? Que dois-je verifier ?
2/ la DTU recommande dans mon cas (chauffage au sol sur vide sanitaire) une couche isolante de Rth >2m2.K/W. Quand j' interroge mon maitre d' oeuvre sur le sujet il ne sait pas me repondre et ne peux me fournir de dossier technique sur la mise en oeuvre du chauffage au sol. Il m' a explique que tout les chauffages au sol s'installe de la meme facon et que le dossier technique ne sert pas...
3/ Quel sont les risques a ne pas suivre la DTU ?
4/ que doit-on verifier (et comment) pendant et apres la mise en chauffe (temperature eau et sol, aspect visuel...)

#4 - domluc - 26.07.13

Bonjour,Est ce une bonne solution dans mon chalet qui est tout de même isolé? la réservation au sol est de 17 cm.

#3 - Benjamin (Admin) - 02.06.13

Bonjour,
Je n'ai jamais entendu parler de cette configuration.
Avez-vous trouvé des renseignements sur ce procédé depuis?

#2 - Philippe - 05.05.13

Bonjour,
J'ai entendu parler de la possibilité en rénovation, de fixer les tubes de PER directement sur le carrelage existant, sans dalles à plots.
Je n'arrive pas à trouver de renseignements sur ce systéme, sur Internet.
Qu'en pensez vous? Merci

#1 - Benjamin (Admin) - 25.02.13

Bonjour,
Effectivement cela peut être une bonne solution, encore faut-il pouvoir le poser... Quelle type, et quel état de surface faut-il en dessous?
Cela oblige également à notamment réhausser tous les ouvrants, ce qui peut tout de même être problématique, même en rénovation importante.
Quel type de système y a t-il aujourd'hui? A savoir pour voire si l'emplacement des radiateurs a été "prévu" lors de la conception de la maison. Si ce n'est pas le cas, l'installation de radiateurs pourraient poser problème pour ensuite aménager sans difficulté et sans perdre trop de place inutilement...

#0 - pierro - 19.02.13

Bonjour, dans le cadre de la rénovation d'une maison de 1956 où le système de chauffage est à repenser, j'aimerai avoir votre avis concernant l'efficience d'un système de plancher chauffant rayonnant (type devicell dry de Déléage). En effet sur une dalle plancher ces systèmes (sans chape à couler) sont-ils performants en termes de confort apporté et d'économie d'énergie notamment par rapport à des radiateurs inertiels à chaleur douce ?
Remonter