L'isolation du plancher bas

Les déperditions de chaleur par le sol de votre maison sont de l’ordre de 7 à 10%. C’est deux fois moins que pour le toit ou les murs. Néanmoins, pour notre confort, il est important de « couper » le froid qui vient du sol. Quelles sont les différentes techniques ? À quel coût ? Et quel est le meilleur isolant ? Conseils thermiques vous répond en détails.isolation du plancher bas

Dans quel cas mettre en œuvre une isolation du sol ?

Dans la grande majorité des cas, l’isolation du sol s’envisage dans les projets en construction pendant la phase du chantier. Dans ces cas, l’isolation fera la durée de vie de la maison. Refaire l’isolation du sol nécessite de le casser en premier lieu, il est donc primordial de prévoir une isolation de qualité lors de la construction de la maison.

Dans les maisons construites avant les années 2000, il est possible que le plancher ne soit pas isolé. Si cela représente une réelle gêne pour vous, il est tout à fait possible d’isoler le plancher bas de votre maison. Cependant, nous insistons sur le fait que les parties de la maison à isoler en priorité sont la toiture et les murs. Car c’est au niveau de la toiture et des murs que les déperditions sont les plus élevées. La mise en oeuvre est en outre plus aisée sur ces deux postes.

Les différentes techniques d'isolation du plancher

Le plancher bas peut être isolé de plusieurs manières. Selon les cas, il est possible de mettre en place l’isolation par le dessus, le dessous ou entre les éléments du plancher.

L'isolation par le dessous

isolation du plancher bas par le dessousCette technique peut s’avérer être pratique dans le cas d’une réhabilitation car elle ne nécessite pas de casser le sol en place. Si votre maison possède un sous-sol ou un vide-sanitaire, on vient placer l’isolant sur la partie inférieure du plancher bas.

On pourra utiliser des panneaux isolants souples qui pourront venir épouser les éventuelles régularités de la face intérieure du plancher. Si celle-ci est parfaitement plane, il est possible d’isoler en collant des panneaux rigides.

L'isolation par le dessus

isolation du plancher bas par le dessusL’isolation au-dessus du plancher s’envisage dans la majorité des cas lors de la construction de la maison. En effet, si on souhaite ce type d’isolation en rénovation, il faudra casser le sol en place.

On viendra poser des panneaux isolants sur le plancher. Ces panneaux doivent résister à la compression et être adaptés à un éventuel chauffage au sol. Il est ensuite possible de couler une chape pour rattraper les éventuels défauts de planéité et poser le revêtement de sol souhaité.

Pour éviter de créer des ponts thermiques, on veillera lors d’une isolation par le dessus de limiter au maximum les espaces entres les plaques d’isolants. On pourra venir couvrir les jonctions à l’aide de ruban adhésif.

L'isolation entre les éléments du plancher

Lorsque les planchers sont à ossature bois ou métallique, il est possible d’utiliser des isolants en vrac comme du liège ou de l’argile expansé entre des solives par exemple. L’avantage des isolants en vrac est de pouvoir se glisser dans les moindres interstices.

Cette technique peut être appliquée en neuf comme en rénovation. Pour éviter l’apparition des ponts thermiques on pourra venir poser une très fine couche d’isolant prenant appui sur les solives du plancher.


Pour isoler le sol de manière écologique et économique, il est possible de fabriquer des mélanges à base d'isolants biosourcés comme le chanvre pour obtenir une dalle isolante. Les dalles isolantes n'ont pas un fort pouvoir isolant alors on les intégrera dans des projets de complément d'isolation.

isolation du plancher bas avec du chanvre

Pour conclure, l’isolation par le dessous s’adresse davantage aux projets de rénovation de la maison. Les isolants utilisés peuvent être des panneaux souples ou semi-rigides pour venir épouser la surface. Tandis que l’isolation par le dessus s’envisagera dans la majorité des cas lors d'un projet de construction. Enfin, l’isolation entre les éléments du plancher peut être mise en œuvre aussi bien lors d’une construction que lors d’une rénovation.

Quel est le meilleur isolant ?

Selon la technique utilisée pour isoler le plancher, les propriétés des isolants seront très différentes. Dans certains cas, l'isolant pourra être soumis à la compression ou à l'humidité, des éléments à prendre en compte lors de votre choix :


IsolantConditionnementEpaisseur mini.Technique d'isolation du plancherBiosourcéPrix
Ouate de cellulosePanneau12 cmEn dessousOui€€
Laine de boisPanneau12 cmEn dessousOui
Liège expanséPanneau12 cmEn dessous et au-dessusOui€€€
Vrac12 cmAu dessus
ChanvreDalle à base de chanvre25 cmAu dessusOui€€
Laine de verrePanneau / rouleau10 cmEn dessousNon
Laine de rochePanneau / rouleau10 cmEn dessousNon
PolystyrènePanneau10 cmEn dessous et au dessusNon
PolyuréthanePanneau7 cmEn dessous et au-dessusOui€€€
Mousse8 cmEn dessous et au-dessous

Les isolants adaptés au sol et possédant le meilleur rapport qualité/prix sont ceux à base de polystyrène ou de polyuréthane. Cependant si vous souhaitez vous orienter vers un choix plus écologique le liège est une très bonne alternative.



Les aides financières pour votre isolation

Un certain nombre d’aides financières sont disponibles pour isoler votre logement. Différentes aides peuvent financer une partie de votre projet selon vos ressources : crédit d’impôt, Eco PTZ, TVA à taux réduit, Habiter mieux de l’ANAH, les CEE, les chèques énergie. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié aux aides financières.

Lors de votre projet, pour être efficace et bénéficier des aides financières en vigueur, il faut respecter deux conditions :

1. Epaisseur à mettre en œuvre : il faut viser une résistance thermique (notée R, qui caractérise le pouvoir isolant) d’au moins 3 m².K/W pour l’isolation du plancher bas. Ces valeurs vous seront souvent proposées par défaut par les artisans car elles leur permettent d’être très compétitifs sur le marché (accès aux aides financières).

Néanmoins, il s’agit d’un minimum et Conseils Thermiques vous recommande de privilégier une résistance thermique supérieure (R = 4 m².K/W). D’une part, le surcoût sera faible car la partie relative à la main d’œuvre restera quasiment identique et d’autre part, vous anticiperez sur les réglementations à venir. Ainsi, votre bien sera valorisé durablement et il ne sera plus nécessaire de repenser à l’isolation avant très longtemps (ce qui ne sera de toute façon plus rentable).

2. Une pose dans les règles de l'art : la seconde condition à respecter pour obtenir les aides financières est de confier la pose à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’environnement). Celui-ci pourra vous guider dans les dispositifs d’aides et réaliser une pose « dans les règles de l’art ».

Notons que l'isolation du sol est éligible au dispositif "isolation à 1€" sous conditions de ressources, consultez notre article dédié à ce sujet.

Prix d'une isolation du plancher

Le budget d’une isolation du plancher bas peut être très différent selon qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une construction. Le coût sera moindre lors d’une construction car les travaux seront prévus pour accueillir cette isolation. Voici une idée du prix de la fourniture pour une isolation avec des plaques de polyuréthane :

• Plaques de TMS 5.6 mm + 6.8 mm et adhésif orange : 1445 € HT pour 90m²

Nous soulignons qu’il s’agit là d’un prix avant déduction de potentielles aides financières. Pour y prétendre, il faut faire appel à un professionnel et mettre les entreprises en concurrence (au moins 3) afin d’obtenir le prix du marché le plus juste.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Conclusion

L’isolation du sol peut contribuer à augmenter votre confort thermique. Néanmoins, elle doit être planifiée soit dans le cadre d’une rénovation globale, soit dans un deuxième temps si la toiture et les murs ne possèdent pas d’isolation efficace. Dans le cadre d’une rénovation, cette opération peut se révéler coûteuse et rendre votre maison inhabitable pendant quelque temps. Si vous êtes dans un projet de construction, l’isolation du sol est rendue obligatoire pour respecter la RT2012, il n’empêche de bien réfléchir au type d’isolation pour qu’elle soit le plus durable possible.

Laisser un commentaire ou poser une question




#6 - Laura (admin) - 28 Mai 2020

Bonjour Louis,

Si vous souhaitez isoler le plancher de votre maison et qu'il est déjà certifié avec un U=0.23, cela correspond à un R environ de 4, ce qui est très correct pour ce poste.

Nous ne vous recommandons donc pas forcément d'isoler le plancher.

A bientôt,

#5 - Louis - 28 Mai 2020

Bonjour et merci pour votre site très riche.

Petite question néanmoins : y a t il un intérêt à mettre un isolant contre les fondations dans le cas d'une maison individuelle isolée par l intérieure avec un planché up 23 ? est ce que cela peut avoir un vraie utilité ... ?

Merci

#4 - Laura (admin) - 11 Mai 2020

Bonjour Sylvain,

Nous vous conseillerons le verre cellulaire ou les plaques de liège, qui sont tous deux résistants à la compression et à l'humidité.

A bientôt,

#3 - Sylvain - 09 Mai 2020

Bonjour,

Merci pour votre site très riche en information. Néanmoins je n'ai pas trouvé d'information pour isoler par le sol un spa extérieur enterré (cela serait sympa de traiter les piscines :-)). J'ai en effet ce projet que j'espère rendre presque neutre écologiquement avec une bonne isolation et chauffage solaire (heureusement je suis dans le sud). Mon projet se veut le plus 'naturel' possible (au moins en apparence, je cherche à faire de faux rocher en béton), surtout pas de coque plastique.

Mes contraintes sont donc en vrac: écrasement, milieu humide, peu de cycle de température au contact de la terre (source infinie), potentiellement nuisibles (sale nom quand même!), température élevée, accessoirement volume d'isolation réduit, mais petite surface ~4m².

J'ai cru comprendre que certains matériaux perdaient leur R une fois le 'déphasage passé' ou leur capacité d'absorption remplie. Du coup cela change tout en enterré. Personne ne communique sur le R 'saturé'.

Le verre cellulaire pourrait être pas mal, mais difficile à trouver à prix raisonnable et difficile à casser (pour moi). Je pensais fibre de bois, mais vous dites que ça craint l'eau, béton en chanvre mais R faible, polystyrène extrudé mais écologiquement à éviter, peut-être couche de liège?

Bref ce n'est pas facile ; je vous serais hyper reconnaissant de m'éclairer et sans doute d'autres. Merci beaucoup d'avance.

PS: c'est la rubrique 'isolation par le sol', la moins loin de ce projet, mais peut être hors sujet... désolé.

#2 - Laura (admin) - 02 Mai 2019

Bonjour yanbar,

Dans notre article, il y a des liens vers les fiches isolants qui précisent leur classement au feu.

A bientôt !

#1 - yanbar - 02 Mai 2019

Bonjour,
je souhaite connaitre le classement feu des isolants du plancher bas (isolation par le dessous)
Cordialement
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.