Les VMC hygroréglables

La VMC hygroréglable est un système de ventilation simple flux capable d’assurer le renouvellement de l’air aussi bien en neuf qu’en rénovation. Elle garantit à la fois un air sain (élimination des polluants) et la pérennité du bâti (évacuation de l’humidité). Conseils Thermiques vous guide dans le choix de ce système peu coûteux et performant.



Fonctionnement d’une VMC hygroréglable

Voici les différents éléments qui composent un système de ventilation hygroréglable :

fonctionnement vmc hygroreglable

1. Entrée d’air / 2. Bouche d’extraction / 3. Conduit / 4. Moteur VMC / 5. Sortie toiture

Le moteur de la VMC aspire puis extrait l’air vicié depuis les pièces techniques (salle de bain, WC, cuisine). La dépression ainsi créée fait que l’air neuf entre dans l’habitation par les entrées d’air au niveau des pièces principales (pièces de vie, chambres).

Dans le cas d’une VMC hygroréglable, le débit de ventilation est adapté pièce par pièce en fonction du taux d’humidité. Le renouvellement de l’air est ajusté au plus près des besoins ce qui optimise les consommations d’énergie que ce soit au niveau du chauffage (moins d’air chaud extrait) ou de la consommation électrique du moteur (moins puissant). On constate bien une augmentation de la puissance en fonction du débit d’extraction au niveau du groupe moteur :

debit vmc hygroreglable

Dans le cas d’une ventilation hygroréglable de type B. Les bouches d’extraction comme les entrées d’air modulent leurs débits selon l’humidité ambiante :

entrée d'air et bouche hygroreglables

On parle de ventilation hygroréglable de type A lorsque les entrées d’air sont autoréglables (débit fixe). Pour que l’installation reste cohérente et efficace, on privilégiera toujours la solution VMC hygroréglable de type B (entrées d’air et bouches hygroréglables).

Dans tous les cas, la réglementation impose un fonctionnement continu de la ventilation avec des débits à respecter en fonction du nombre de pièces. Ce débit est réduit dans le cas d’une VMC hygroréglable :


Nombre de pièces1234567
Débit m3/h10101520253035

Installation d’une VMC hygroréglable

Il faut en premier lieu poser les manchettes au niveau des pièces techniques. Pour cela, on dessine la forme ronde en suivant le contour de la manchette puis on découpe le placo à l’aide d’une petite scie à main. On place ensuite les gaines isolées dans chacune des manchettes en respectant bien les diamètres : 125 mm pour la bouche cuisine, 80 mm pour les sanitaires.

installation vmc hygroreglable etape 1

On coupe ensuite l’alimentation de la VMC pour raccorder le groupe moteur. Celui-ci est généralement suspendu à l’aide d’une cordelette pour éviter les vibrations qui pourraient causer des nuisances sonores. Le raccordement électrique est très classique (Phase, Neutre, Terre). Lors que le moteur à 2 vitesses, un interrupteur basculera la phase entre les 2 bornes prévues (généralement notée L1/L2 ou V1/V2).

installation vmc hygroreglable etape 2

On découpe ensuite les gaines pour les raccorder au moteur en veillant à éviter les coudes ou les longueurs inutiles. La jonction peut se faire à l’aide d’un collier de serrage ou grâce à un système de clip du fabricant. Les piquages non utilisés doivent être bouchés, idéalement avec un bouchon souvent fourni (ou au scotch en secours). Toutefois, si le moteur est surdimensionné, il peut être intéressant de mettre une gaine « en attente » dans le grenier. Cela permettra de ne pas sur ventiler l’intérieur ce qui provoquerait des pertes de chaleur inutile et parfois du bruit lié au flux d’air trop important. La gaine créée dans ce cas des pertes de charge supplémentaires.

installation vmc hygroreglable etape 3

On place enfin les bouches selon la finition choisie. Celle de la cuisine peut disposer d’une alimentation électrique pour fonctionner selon 2 vitesses.

installation vmc hygroreglable etape 4

Exemple d’une VMC hygroréglable dans une maison neuve RT 2012

Pour mieux comprendre le fonctionnement, on se propose d’étudier un cas concret. Une VMC hygro B Aldes Bahia est installée dans une maison neuve RT 2012 de 120 m² qui comprend 2 salles de bain, 1 WC et une cuisine. Une bouche d’extraction (en rouge) est donc installée dans chacune de ces pièces. Des entrées d’air (en bleu) assurent le renouvellement de l’air :

vmc hygroreglable maison neuve

Sur cette construction neuve, la longueur des conduits a été optimisée

Bruit : Le bruit de la ventilation au quotidien n’est absolument pas dérangeant. De base, le bruit est déjà assez faible (36 dB ou moins). De plus, le débit n’augmente qu’en cas d’activité ce qui couvre sans mal le flux d’air. Au niveau du caisson, le bruit est important (50 dB) mais celui-ci est placé dans les combles et ne représente aucune gêne au quotidien.

bruit vmc hygroreglable

Niveau sonore mesuré au niveau du caisson (50 dB), de la bouche cuisine vitesses 1 (33 dB) et 2 (36 dB)

Le seul inconvénient se situe au niveau des bouches à détection de présence. Dès que le capteur s’active, il ouvre brusquement la trappe dans un « clac » rapide (moins d’une seconde) et assez sonore qui fait sursauter au début. On s’y habitue ensuite rapidement.

bouche hygroreglable

Le mécanisme qui ouvre les bouches est bruyant

Confort : Les courants d’air froids sont limités par la pose des bouches d’entrée d’air dont le volet est orienté vers le haut.

Consommation : Sur cet ancien modèle, la consommation moyenne est de 33 W-Th-C, c’est 5 fois plus que sur les derniers produits sortis ! Lors du renouvellement, un moteur basse consommation sera privilégié (6.5 W-Th-C).

Entretien : L’entretien est simple et peu chronophage. Tous les 3 mois, on dépoussière les entrées d’air à l’aide d’un chiffon doux. Tous les 6 mois, les bouches doivent également être nettoyées.

vmc hygroreglable entretien bouche

Seul l’entretien au niveau du groupe moteur peut être contraignant car il faut accéder aux combles ce qui n’est pas toujours aisé. On ouvre l’appareil en déverrouillant les ergots puis on dépoussière la roue à l’aide d’un pinceau.

vmc hygroreglable entretien moteur

Avis : L’installation est bien optimisée (faible longueur de gaines et entrées d’air vers le haut) et aucune panne n’a été constatée en 4 ans d’utilisation. Cependant, la consommation du moteur est assez élevée comparée aux modèles actuels. Le changement du moteur seul pourrait ainsi faire économiser environ 30€ par an.

Critères de choix d’une VMC hygroréglable

Consommation : La consommation est un critère de choix primordial. En effet, il existe différents types de VMC hygroréglables qui n’offrent pas du tout les mêmes prestations :


Type de VMC HygroréglableConsommationPrix moteurCoût sur 10 ans
Ancienne génération40 W-600€
VMC hygroréglable classique20 W170€300€
VMC hygroréglable basse conso9 W250€135€

On constate que le surcoût pour un modèle basse consommation par rapport à un modèle classique (+80€) est amorti en 4.5 ans environ. Comme la durée de vie sur ce type de produit est d’au moins 10 ans, il y a tout intérêt à opter pour les VMC les plus performantes. Voici comment reconnaître une VMC hygroréglable basse consommation, les références fabricants sont suivies de la mention :vmc hygroreglable basse consommation

Notons que les marques des grandes surfaces de bricolage se contentent de VMC hygroréglables classiques.

Aide financière : Si vous passez par un professionnel pour l’installation de votre VMC hygro B, les modèles basse consommation sont éligibles au CEE (Certificats d’Economies d’Energies). Cela peut prendre par exemple la forme d’un bon d’achat chez une grande surface alimentaire. Les enseignes Auchan, Carrefour ou Leclerc par exemple ont toutes un site « prime énergie » dédié. En fonction de vos revenus, la prime s’élève autour de 100€ soit le surcoût pour un modèle basse consommation.

Bouches : Il faut s’assurer de choisir des bouches hygroréglables. Elles sont alimentées soit par piles (1 pile LR06 1.5V par bouche) soit sur secteur. Ensuite la commande peut être automatique (à détection de présence) ou manuelle (avec une tirette, une télécommande ou un interrupteur). Le design a également son importance et les modèles récents seront souvent plus discrets. Pour les utilisateurs les plus exigeants, il est possible de commander des bouches à la couleur de la décoration intérieure.

entrée air hygroreglable

Entrées d’air : Les entrées d’air doivent aussi être hygroréglables avec un flux d’air orienté vers le plafond pour plus de confort. Certaines entrées d’air sont munies d’un filtre à pollen qu’il faut changer au moins une fois par an. Niveau design, on trouve aussi des couleurs personnalisables.

Vitesse : Certains moteurs autorisent plusieurs niveaux de vitesse pour évacuer plus rapidement les polluants (cuisine). On peut citer les modèles HP (Haute Pression) chez Atlantic par exemple.

VMC hygroréglable connectée : Pour les technophiles, Aldes propose une ventilation connectée (EasyHome PureAir Connect). On peut notamment choisir le niveau de ventilation à l’instant T (quotidien, vacances ou boost), programmer le débit selon des plages horaires et consulter le niveau de polluants dans la maison (COV, CO2, Pollen). L’application rappelle à l’utilisateur le moment de l’entretien ou le changement des filtres :

vmc hygroreglable connectée

Prix des VMC hygroréglables

Le prix d’une VMC hygroréglable ne doit pas se résumer au tarif d’achat. En effet, la consommation d’électricité est décisive car l’appareil fonctionne 24h sur 24. Il faut retenir qu’une VMC hygroréglable basse consommation sera toujours plus rentable qu’un modèle hygroréglable classique.

Pour un moteur seul, le prix va d’environ 160€ (20 W-Th-C classique) à 240€ (9 W-Th-C basse consommation). Il n’est cependant pas recommandé d’installer un moteur hygroréglable si les bouches d’extraction et les entrées d’air ne sont pas elles-mêmes hygroréglables.

Bien souvent, les VMC hygroréglables sont commercialisées en kit dont le prix varie de 220€ (classique) à 300€ (basse consommation). Attention à bien comparer le prix des kits car les prestations ne sont toujours identiques. Par exemple, les éléments suivants peuvent ne pas être fournis : gaines isolées, interrupteur 2 vitesses, bouchon pour bouche non utilisée, piles… Le design des bouches jouent également.

Les trois fabricants principaux (Aldes, Atlantic et Unelvent) proposent des produits voisins dont les prix sont très proches. En ce sens, il n’y a pas un produit significativement moins cher qu’un autre. Il faut faire jouer la concurrence pour trouver les meilleures offres.

Prix de la pose d’une VMC hygro B

prix pose vmc hygroreglableL’installation est accessible à un bon bricoleur. Pour ceux qui n’ont pas les compétences ou le temps nécessaire, il faudra faire appel à un professionnel. Le prix pour la fourniture et la pose d’une VMC hygroréglable B basse consommation varie entre 700 et 2 000€ HT selon la complexité de l’installation :

A titre d’exemple, le devis obtenu lors du projet présenté en amont (maison neuve dans des conditions idéales, entrées d’air non comprises) :

Pour obtenir le meilleur prix, il sera nécessaire de mettre les entreprises en concurrence. Pour recevoir rapidement plusieurs devis, vous pouvez utiliser une application en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier :


Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis VMC

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

Comparatif des VMC hygroréglables

La plupart des produits sont certifiés par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) ce qui permet de pouvoir les comparer de façon objective. Voici un échantillon représentatif du marché (prix des kits hors gaines):


VisuelMarqueDésignationPiquagesConso. W-Th-CBruitGarantiePrix moteurPrix Kit T3+
VMC HYGRORÉGLABLE B CLASSIQUE
comparatif vmc hygroreglableVorticeVort Hygroréglable
Penta
5 ø80 + 1 ø12545.5362NC101€
comparatif vmc hygroreglableLeroy MerlinEquation4 ø80 + 1 ø12527.236399€189€
comparatif vmc hygroreglableAldesEasyHome
Hygro Classic
4 ø80 + 1 ø12520.5372160€225€
comparatif vmc hygroreglableUnelventOzeo6 ø80 + 1 ø12518305185€230€
comparatif vmc hygroreglableAtlanticHygrocosy6 ø80 + 1 ø12520.7342190€259€
VMC HYGRORÉGLABLE B BASSE CONSOMMATION
comparatif vmc hygroreglableVorticeVort Hygroréglable
Penta ES
5 ø80 + 1 ø12515362NC201€
comparatif vmc hygroreglableUnelventOzeo Ecowatt6 ø80 + 1 ø1254.5305240€270€
comparatif vmc hygroreglableAldesEasyHome Hygro
Premium MW
5 ø80 + 2 ø1257.3362240€300€
comparatif vmc hygroreglableAtlanticHygrocosy BC6 ø80 + 1 ø1259362245€305€
VMC HYGRORÉGLABLE B COMPACTE BASSE CONSOMMATION
comparatif vmc hygroreglableAldesEasyHome Hygro
Premium Compact MW
4 ø80 + 1 ø1258.4362258€258€
comparatif vmc hygroreglableUnelventOzeo Flat Ecowatt4 ø80 + 1 ø1256.4NC5250€349€
comparatif vmc hygroreglableAtlanticHygrocosy BC
Flex
6 ø80 + 1 ø12510.1302260€372€

Avantages et inconvénients de la VMC hygroréglable


AvantagesInconvénients
Installation à la portée d’un bon bricoleurSolution hygroréglable A à éviter
Peu coûteuse (300€)Moteur non basse consommation à éviter
Faible entretienNe récupère pas les calories de l’air extrait
Très fiable
Confortable
Econome en énergie
Silencieuse (moteur dans les combles)
Système connu de tous les électriciens
Compatible neuf et rénovation

Conclusion 17/20 : La VMC hygroréglable, une solution indétrônable ?

La VMC hygroréglable est donc à la fois une solution peu coûteuse, confortable, efficace et peu exigeante en termes d’entretien. C’est donc un excellent choix, d’autant qu’elle peut être installée dans le neuf comme en rénovation. Si votre budget est plus limité, la VMC autoréglable peut également être une bonne solution mais uniquement en rénovation. Pour en savoir plus, consultez toutes les technologies de VMC Simple flux. Les maisons à très haute performance énergétique (niveau passif) se tourneront davantage vers les VMC double flux pour plus de confort.

Laisser un commentaire ou poser une question




#1 - Benjamin (Admin) - 13 Septembre 2018

Bonjour Alexandra,
En rénovation et sur une maison peu étanche, le plus simple et le moins onéreux est de poser une VMC autoréglable :
https://conseils-thermiques.org/contenu/vmc-autoreglable.php
Un détalonnage de 1 à 2 cm suffit généralement à assurer une circulation d'air minimum (notamment pour le renouvellement d'air dans les chambres la nuit).

#0 - Alexandra - 30 Août 2018

Bonjour,
Nous avons une maison de plein pieds de 90 m2 de 1968 (nous avons des combles de disponibles). Nous avons isolé les combles et rencontrons désormais des problèmes d'humidité.
Nous avons fait venir un technicien d'une centrale de référencement qui nous a conseillé le système de Vmc à suppression.
Des amis bricoleurs nous conseillent plutôt une Vmc hygrométrique (il y en a pleins de sortes).
Nous sommes un peu perdu.
Nous souhaitons réaliser nous même les travaux.
Nous souhaitons avoir un produit économique, silencieux et bien entendu résolvant nos problèmes d'humidité.
Je crains par ailleurs que le fait de raboter de 3 cm toutes les portes ne soit pas très esthétique. A combien au minimum doit-on raboter les portes ?
Que pouvez vous nous conseiller ?
Je vous en remercie
Cordialement
Alexandra
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.