Les poêles à granulés étanches

Les poêles à granulés dits « étanches » sont souvent source de confusion. En effet, il n’est pas rare d’obtenir des avis totalement contradictoires sur l’obligation ou non d’installer un poêle « étanche ». Cette difficulté est liée à l’ambiguïté du terme « étanche » qui recouvre en fait deux cas bien distincts. Conseils Thermiques tente une clarification.



poele granule étanche

Les différentes installations possibles

Pour bien comprendre la notion de poêles « étanches », il faut avoir une vue globale des installations possibles :

zone installation poele granule étancheZone 1 (toujours à privilégier) : Pour une installation en zone 1, l’évacuation des fumées se fait 40 cm au-dessus du faitage ce qui fait que le vent influence le moins possible le tirage.

Zone 2 (ventouse verticale) : Le conduit d'évacuation des fumées sort au niveau de la toiture sans dépassement du faitage (zone de turbulences).

Zone 3 (ventouse horizontale) : Le conduit d'évacuation des fumées débouche au niveau de la façade (zone de turbulences).

Les installations en zones 2 et 3 s’envisagent quand une installation en zone 1 n’est pas possible.

Les poêles à granulés « étanches » au sens « indépendants de l’air ambiant »

poele granule configuration étancheDéfinition : La première interprétation du terme « étanche » concerne une installation « en configuration étanche ». Cela signifie que l'air comburant (l'air qui arrive vers le poêle pour assurer la combustion) est pris directement à l'extérieur de la maison. On parle aussi de fonctionnement « indépendant de l’air ambiant ».

Par exemple, l'air comburant est amené depuis l’extérieur par un flexible de diamètre 50 à 80 mm selon les produits. De cette manière, le poêle « étanche » n’interfère pas avec l’air intérieur et ne perturbe pas le bon fonctionnement des autres appareils qui manipulent l'air (VMC ou hotte).

Quelle installation ? Un poêle en « configuration étanche » s’installe le plus souvent en zone 1.






Neuf ou rénovation ? Une installation en « configuration étanche » est indispensable dans le neuf pour respecter les exigences d'étanchéité à l'air. En rénovation, elle demeure la solution à privilégier pour éviter de dégrader la qualité de l'air intérieur et garantir un apport d’air suffisant.

Quels sont les poêles compatibles ? Aujourd’hui, la quasi-totalité des poêles à granulés possèdent une arrivée d’air directe. En terme de marketing, ils sont souvent présentés comme « compatibles RT 2012 » ou « indépendants de l’air ambiant ». Pour le vérifier, il suffit de regarder le schéma technique. A l’arrière du poêle, on doit voir un orifice prévu pour l’entrée d’air à proximité de l’évacuation des fumées.

Les poêles à granulés « étanches » au sens de « certifiés étanches »

Définition : Un poêle à granulés « certifié étanche » doit pouvoir prévenir d’un refoulement de fumées dans l’habitation en cas de surpression liée au vent.

Quelle installation ? Un poêle « certifié étanche » peut donc être installé en ventouse (zone 2 et zone 3) selon certaines conditions. On utilise le plus souvent un conduit concentrique (lui aussi certifié) qui permet à la fois l’évacuation des fumées et l’arrivée d’air comburant :

poele granule certifié étanche

Neuf ou rénovation ? Pour une pose en zone 1, un poêle à granulés certifié étanche n’est jamais obligatoire que ce soit pour le neuf ou pour la rénovation. En zone 2, un poêle certifié étanche est obligatoire en neuf et en rénovation. En zone 3, la pose est INTERDITE dans le neuf mais autorisée en rénovation avec un poêle à granulé « certifié étanche ».

Qui certifie les poêles à granulés ? Le plus souvent, il s’agit du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Un poêle "étanche par le CSTB" doit :

Les fabricants peuvent aussi passer par un laboratoire externe comme Céric (laboratoire de Poujoulat). Ils engagent alors leur responsabilité en cas de litige. Voici des exemples de documents en fonction des certificateurs :

mcz doc etancherika como etancheinterstoves marina etanche
MCZ DocRika ComoInterstoves Marina 11 et 14 kW
Certifié par le CSTBValidé par le constructeurValidé par le constructeur
Avis techniqueDocument fabricantDocument fabricant

Quels sont les poêles compatibles ? Ceux qui disposent d’un avis technique du CSTB. Comme la certification est onéreuse, les poêles à granulés d’entrée de gamme sont rarement certifiés étanches. Pour savoir si un poêle à granulés est bien certifié, il suffit le plus souvent de taper « nom du poêle + CSTB » sur un moteur de recherche afin de trouver le document détaillant les conditions d’installation.

Points de vigilance : L’installation en ventouse reste très contrainte, notamment la zone 3 qui présente les risques suivants :

A titre d'exemple, la notice du poêle Bosch Stove 53 précise que les vents dominants ne doivent pas dépasser 12.5 m/s pour assurer un fonctionnement correct et sans danger de l'appareil. Consultez notre article dédié aux poêles à granulés « ventouse » pour connaître toutes les subtilités de ce type de pose.

Etanche ou pas étanche ?!

Voici un résumé des installations conformes en fonction de la zone (1,2,3) du type de poêle (certifié étanche ou non) et du conduit d'arrivée d'air (concentrique ou non) :

installation conforme poele granule étanche

Prix des poêles étanches

Un poêle à granulés avec une arrivée d’air directe ne coûte généralement pas plus cher car cette prestation est souvent incluse « de série ». Sur l’entrée de gamme, un « kit de raccordement RT 2012 » est parfois proposé pour 60€ HT. Cela permet simplement d’afficher un prix produit plus bas au départ.

poele granule non étanche

Thermorossi 1000 : arrivée d'air directe en option (+63€ HT)

Un poêle à granulés « certifié étanche » est en revanche souvent plus coûteux (prix de la certification à amortir et conception spécifique). En règle générale, on ne trouve pas de poêles certifiés à moins de 2 500€ HT. Néanmoins, les « gros » fabricants arrivent à proposer des appareils à partir de 1250€ HT. On peut citer les modèles Cadel Sweet 3 ou Invicta Nola 8 par exemple. Les magasins en ligne proposent également des offres à prix serré tout en assurant un bon niveau de service (SAV français compétent) :



Si vous envisagez l’achat d’un poêle à granulés, il faudra dans tous les cas mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le meilleur prix.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Etude de cas 1 : un poêle « étanche » dans le neuf

« Bonjour, nous faisons construire actuellement une maison RT2012 de 90 m2 avec un étage et avec un poêle à pellets en zone 1. Nous sommes perdus au sujet de l’obligation que le poêle soit étanche. Notre constructeur nous indique que le poêle doit obligatoirement être étanche pour le test d’étanchéité. Trois installateurs, comme vous, nous indiquent qu'une installation avec un poêle non étanche ne pose aucun problème. Qu’en pensez- vous ? Y a-t-il un risque lors du test d’étanchéité pour la certification RT 2012 ? Merci d’avance »

Dans ce cas, une « certification étanche » n’est pas utile car vous êtes en zone 1 (sortie de cheminée en dehors de la zone de turbulences). En revanche, une installation « en configuration étanche » est impérative. Comprenez qu’il faut que votre appareil soit obligatoirement relié à l’air extérieur par un tuyau flexible pour ne pas prendre l’air dans la maison.

« Notre test d'étanchéité s‘est bien passé avec un poêle non certifié étanche. Nous tenions à vous remercier de nous avoir fait économiser un bon billet ! »

Etude de cas 2 : un poêle « étanche » en rénovation

« Bonjour, je viens de faire l'acquisition d'une maison de 1992 avec une cheminée à foyer ouvert que je voudrais remplacer par un poêle à granulés. Mon installateur me demande de faire une arrivée d’air alors que l’ancienne cheminée fonctionne bien comme ça. Est-ce normal ? »

Dans une maison moyennement étanche à l’air, il est probable que les infiltrations d’air parasites suffisent au bon fonctionnement du poêle. Toutefois, il faut toujours préférer une arrivée d’air directe.

poele granule étanche arrivée air directe

Cela garantit un débit d’air suffisant et assure la pérennité de l’installation. En effet, si vous faites des travaux de rénovation énergétique (changement des fenêtres, isolation), cela peut renforcer l’étanchéité de votre maison et faire que le poêle ne fonctionne plus. Une arrivée d’air directe évite aussi une sensation de « froid » (arrivée d’air extérieur non maîtrisée) et les interférences avec d’autres appareils qui manipulent l’air (VMC, hotte).

Etude de cas 3 : une pose en zone 2 non conforme

« Bonjour. Avez un retour d'expérience sur le modèle Skia Fusion ? Pour une réalisation en zone 2, l'installateur nous conseille une arrivée d'air indépendante sur cet appareil plutôt que la solution technique du conduit concentrique PGI. »

Un poêle certifié étanche par le CSTB est obligatoire pour une pose en zone 2 ce qui ne semble pas être le cas pour cet appareil. A défaut, c'est le fabricant qui doit réaliser ses propres tests avec un laboratoire indépendant. Ces tests donnent lieu à la rédaction d'un livret de fumisterie qui précise les modalités de pose. Si le revendeur Skia ne peut pas vous fournir ce livret où il est clairement mentionné les modalités d'une pose en zone 2, alors une telle installation n'est pas possible et sera non conforme. Dans ce cas, je vous conseille de vous diriger vers un autre installateur, ce n'est pas ce qui manque.

« J'ai eu confirmation auprès de l'installateur qu'aucun modèle Skia n'est à ce jour certifié avec une installation en zone 2. »

Des poêles étanches, souvent source de confusions !

On retiendra qu’un poêle « étanche » est souvent source de confusion car le terme recouvre deux cas bien différents et la plupart du temps, les interlocuteurs ne parlent pas de la même chose.

Le premier cas concerne un fonctionnement « indépendant de l’air ambiant ». On peut vérifier cette information en regardant à l’arrière du poêle si une arrivée d’air directe est possible (orifice de 50 à 80 mm). Vous trouverez plus d’information sur notre article dédié à l’installation d’un poêle à granulés en zone 1.

Le second cas correspond à une installation en « ventouse » et suppose que le poêle à granulés soit « certifié étanche » par un laboratoire. Consultez notre article dédié aux poêles « ventouse » pour en savoir plus.

Laisser un commentaire ou poser une question




#60 - Xavier (admin) - 19 Février 2021

Bonjour Ben,

L'arrivée d'air est toujours froide. Dans notre installation témoin, elle part de dehors, traverse le vide sanitaire, la dalle en béton, un sol en parquet stratifié puis arrive sur le poêle.

Le flexible se fixe ensuite en hauteur à 10-30 cm du poêle selon les appareils. Ce flexible n'est jamais chaud. A la caméra thermique, on voit un point bleu foncée à l'endroit de la traversée :
https://conseils-thermiques.org/contenu/images/poele-granule-rika-livo-camera-thermique.png

A ma connaissance, il n'y a pas de distances de sécurité à respecter sur ce poste (voir p.90) :
https://conseils-thermiques.org/contenu/documents/recommandation-professionelle-poele-granule-renovation.pdf

A confirmer toutefois avec votre installateur.

A bientôt,

#59 - Ben - 19 Février 2021

Bonjour,

Merci pour ce site qui est très intéressant!
Dans le cadre d'une construction en ossature bois avec dalle bois sur vide sanitaire, nous avons l'intention de poser un poêle étanche.
Je pensais initialement faire passer un conduit dans le vide sanitaire et traverser la dalle juste au niveau du poêle pour son arrivée d'air. Par contre, sachant que j'ai une dalle bois, je me pose des questions sur les possibilités de cette façon de faire par rapport aux normes. Même si c'est un conduit d'arrivée d'air, il risque de chauffer sur les premiers centimètres et je ne suis pas sur que je peux lui faire traverser une dalle bois tout en respectant les normes. De plus, je dois assurer la continuité de l'isolation et de l'étanchéité à l'air.
J'ai vu qu'il existait le système "efficience" de chez poujoulat qui pourrait répondre à ma problématique mais c'est beaucoup plus cher. Auriez-vous des indications/conseils vis à vis de mon projet ? En vous remerciant!

Benjamin

#58 - Xavier (admin) - 28 Janvier 2021

Bonjour HTMS,

"Etanche" signifie que l'évacuation des fumées et la prise d'air comburant se font en dehors du logement (le poêle est physiquement dans la maison mais tout ce qui est utile à son fonctionnement est en dehors).

Mais cela n'empêche pas l'installation d'assurer la continuité de l'isolation dans les combles (s'il y en a une). Il faut revoir avec le pro pour isoler le trou avec des matériaux incombustibles si cela est possible.

A bientôt,

#57 - HTMS - 27 Janvier 2021

Bonjour,
J’ai une question concernant l’installation de mon poêle à pelé.
Voilà, j’ai fait une acquisition d’un poêle à granulés depuis novembre dernier, tout fonctionne bien. Seulement depuis la déperdition de température me semble plus importante. J’ai essayé de comprendre et je constate que le passage du tube d’évacuation de fumée et de la canalisation au niveau des combles n’est pas fermé et de ce fait l’air frais dans les combles descends dans la maison. En espace de 2h on peu perdre jusqu’à plus de 4 degrés avec une température extérieure supérieur à 7 degrés avec une maison de norme RT 2005 Je suis parti voir mon installateur qui me répond que c’est tout à fait normal. Je précise qu’il y a un coffrage avec des grilles de décompression. Je suis monté dans les combles et je constate que je peux passer ma main a travers le trou laissé.
Est ce que c’est normal d’avoir ce trou sachant que c’est sensé être étanche?
Merci pour vos réponses.

#56 - becamo - 26 Janvier 2021

Merci beaucoup de votre réponse

#55 - Xavier (admin) - 25 Janvier 2021

Bonjour becamo,

La norme recommande de ne pas dépasser 2 m de tronçon avec une allure horizontale donc je pense qu'il n'y a pas de risque avec 30 cm. Mais elle recommande aussi une pente ascendante d'au moins 3% (sinon, il y a un risque que les cendres se déposent sur cet endroit sans pouvoir tomber dans le T de décendrage). Je vous conseille donc plutôt de mettre votre tronçon de 30 cm entre 2 coudes à 45°C ou de le laisser accessible pour le nettoyer de temps en temps.

A bientôt,

#54 - Xavier (admin) - 25 Janvier 2021

Bonjour the_pimus,

Toute l'équipe (2 salariés et 2 bénévoles) se joint à moi pour vous remercier de vos encouragements. Ils nous motivent à vous proposer un contenu "le plus utile possible".

On réfléchit effectivement à faire un menu plus lisible car c'est vrai que c'est un peu la jungle !

Bon courage dans votre projet de rénovation. Vous l'aurez compris, la priorité va à l'enveloppe du bâtiment qui doit être la plus performante possible (limitation durable des consommations d'énergie, réduction de sa dépendance au prix de l'énergie). Cela passe par une rénovation "globale" avec un lot de travaux bien coordonnés. Je vous renvoie vers la lecture de cet article si vous ne l'avez pas déjà lu :

https://conseils-thermiques.org/contenu/renovation-maison.php

A bientôt,

#53 - becamo - 25 Janvier 2021

j'ai un conduit de 80 pour poele à pellets , j'ai un passage à plat de 30cm est ce convenable

#52 - the_pimus - 22 Janvier 2021

Bonjour,
je n'ai pas de question. Juste une toute petite remarque que je garde pour la fin car ce n'est pas l'objet premier de ce message : des remerciements.

A Xavier notamment. Et au reste de l'équipe, si, comme je le crois, le reste du site et de la démarche est du même niveau que ce que Xavier propose.

Nous sommes en location dans une maison mal isolée, donc le poêle à granulés mal installé a engendré un feu de conduit. Nous le remplaçons donc, au frais du propriétaire, et les informations trouvées dans les articles et les QR en-dessous m'ont permis d'échanger avec des professionnels, juger leurs propositions et faire de bons choix.
Nous sommes également en cours de projet d'achat d'une maison à rénover de la manière la plus efficace possible. Puits canadien, isolation, VMC double flux, chaudière granulés ou poêle granulés bouilleur semblent former le bon choix. Là aussi, c'est grâce à ce site web que nous nous "formons" et comprenons les enjeux (majeurs !) des choix à faire.

Merci infiniment donc pour te le travail fourni. Merci pour la sincérié et le désintérêt de la démarche. Merci pour l'information de qualité.

Il n'est pas exclu que nous postions un jour un cas concret demandant votre éclairage, mais pour l'instant, sans que l'on vous "dérange" et grâce aux questions des autres aussi, vous nous avez déjà beaucoup aidé.

Ma remarque va au menu déroulant, dans lequel on ne retrouve pas toutes les pages, du site, et qui mériterait d'être éclairci et sous-catégorisé.

Vous êtes de bons conseils (thermiques).
Bon week-end à tous.

#51 - Flo19 - 11 Janvier 2021

Bonjour
Je compte installer un poêle à granulés qui va devenir mon chauffage principal en surface en rez de chaussée je vais avoir environ 80 m2 dont 70m2 ouverts. Sachant que j ai un étage et que la chaleur montera j ai plusieurs avis chez les commerçants un me dit qu il faut au minimum un 10 kW et un autre me dit que 8kw sera suffisant pour éviter les arrêts et redémarrages. J ai une maison de 2000 isolée au normes 2012 avec plancher chauffant électrique. Si en pensez vous ? Et ensuite des poêles sont en fonte et d autres en fonte et pierre réfractaire lequel est le mieux ? Merci pour votre aide

#50 - Xavier (admin) - 11 Janvier 2021

Bonjour Flo19,

Vous devez retuber votre conduit au bon diamètre (80 ou 100 mm) afin d'avoir un tirage adapté aux granulés.

A bientôt,

#49 - flo19 - 08 Janvier 2021

Bonjour, je souhaite remplacer mon système polyflamm par un poel a granule étanche. pour mon polyflamm j'ai un tubage dans le conduit de cheminée en 280 à partir du plafond du salon. Est-ce qu'il sera possible de mettre un réducteur pour le raccorder au tubage du poele qui doit être en 100 je crois, et dans ce cas comment procéder pour le ramonage ?
Merci pour toutes vos infos

#48 - Xavier (admin) - 18 Décembre 2020

Bonjour becamo,

Si le conduit est à l'extérieur, il doit impérativement être isolé (sinon les fumées assez froides vont condenser).

Il faut remonter en zone 1 (le plus souvent à 40 cm au dessus du faitage) en dehors des zones de turbulence pour une installation classique.

Si vous êtes en dessous (ventouse verticale en zone 2), il vous faut un poêle certifié étanche.

A bientôt,

#47 - becamo - 17 Décembre 2020

Je sors dehors à travers le muret je monte avec des tuyaux etanche à l'exterieur jusqu'ou dois je monter et me faut il une ventouse?et si je la mets pas que se passe til?

#46 - Arno - 16 Décembre 2020

merci Xavier

#45 - Xavier (admin) - 10 Décembre 2020

Bonjour Arno,

La première idée avec une arrivée d'air donnant sur une pièce ventilée sur l'extérieur me parait bien possible. Je ne pense pas que ce soit le cas de la deuxième configuration. Je vous renvoie aux recommandations professionnelles p.89-93 :
https://conseils-thermiques.org/contenu/documents/recommandation-professionelle-poele-granule-renovation.pdf

A bientôt,

#44 - Arno - 09 Décembre 2020

merci pour votre retour

du coup ,j'ai pousser la réflexion encore plus loin :)
l'installation du poêle est provisoire.. le trou dans le mur c'est cadeau ;)
j'envisage de replacer le poele a l'emplacement de la cheminée
l'idée etant d'utiliser le conduit
j'envisage une prise d'air depuis le garage ( il existe deja un orifice )
l'evacuation des fumées se ferait par le tube concentrique qui irait jusqu'au faite de la cheminée
je repasserais en Zone 1
l'idée suivante serait de crée une aspiration etanche depuis le plafond des chambres de l'etage pour les renvoyer dans le tubeconcentrique ( la partie normalement dediée a l'arrivée d'air) et ainsi refluer l'ai au rez de chaussée
l'interet serait double puisque je recupererais les calorie du tube interne des fumées (juqu'a quelle temperature?...)
cela refroidirait legerement ce dernier ( en espérant qu'il n'y ai pas de condensation)
mais surtout créer un circuit d'air du RdC vers l'etage
tout les flux d'air serait isolé les uns des autres( fumées, arrivée et ambiant)
cette solution est t'elle envisageable ?

quoi qu'il en soit , bravo pour votre site

#43 - Xavier (admin) - 08 Décembre 2020

Bonjour Arno,

Bonne question ! A priori, cela devrait marcher techniquement (pendant le fonctionnement du poêle) mais il doit y avoir une bonne raison si la réglementation interdit cette configuration séparée en zone 3.

Peut-être en cas de coupure d'électricité, il y aurait un risque que les fumées restent dans le poêle (plus d'extracteur des fumées) ? Je ne sais pas :-(

A bientôt,

#42 - Arno - 07 Décembre 2020

bonjour
je viens de faire l'acquisition d'un poele a granule a ventouse installé en zone 3
apres l'installation de la fumisterie vie un tube concentrique en respectant les consignes
je me demande quels auraient ete les risque si je n'avais pas utilisés le tube concentrique et que j'avais fait 2 trous dans mon mur et donc 2 tuyaux distinct en dissociant l 'arrivé d'air de l'évacuation des fumée

#41 - jim - 03 Décembre 2020

Merci pour votre réponse

#40 - Xavier (admin) - 03 Décembre 2020

Bonjour Jim,

A priori, des appareils étanches de 6 kW devraient convenir, je peux vous citer :

- MCZ Alyssa - 6 kW
- Palazzetti Marianne - 6 kW
- Nobis A8 round (7 kW)

Mais vous devriez trouver ce type de produit chez un peu tout le monde, il faut contacter des installateurs pour voir ce qu'ils vous proposent.

A bientôt,

#39 - Jim - 01 Décembre 2020

Bonjour,
Suite à une installation de poeles defectueuse dans un immeuble recent il nous est proposé après
avoir remonté les extractions de 1.4m pour eviter les interactions entre les différents tubages(5 par cheminée) un seul et unique poele (stove italy duetto 6)susceptible de répondre à la poblématique étancheité et grande hauteur(12m)
Cette proposition étant contestée(esthetique, encombrement...) par plusieurs copropiétaires pourriez vous svp m'indiquer s'il existe d'autres poeles à même de répondre à cette double exigence
Je vous en remercie par avance

#38 - Xavier (admin) - 24 Novembre 2020

Bonjour Nobo,

Si vous faites une pose en zone 2, votre appareil doit être certifié étanche.

Il n'y a pas nécessité de dépasser le faitage de 40 cm (mais l'avis technique de la fumisterie doit préciser la hauteur minimale par rapport au toit).

Vous trouverez tous les éléments relatifs à votre configuration p. 64 à 71 de ce document :
https://conseils-thermiques.org/contenu/documents/recommandation-professionelle-poele-granule-renovation.pdf

A bientôt,

#37 - nobo - 23 Novembre 2020

Bonjour, Pour une installation en zone 2 avec une arrivée de l'air comburant indépendante suis je obligé d'installer un poêle à pellets certifié étanche ? et quelle hauteur de tuyau doit on respecter sur la toiture ? y a t'il obligation dans ce cas de dépasser de 0.40 M le faitage ? Merci de l'avis d'expert.......
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.