Pompe à chaleur ou radiateurs électriques ?

Le choix entre une pompe à chaleur (climatisation réversible) et des radiateurs électriques peut se poser lorsque la maison n’est pas dotée d’un chauffage central. Ces appareils ont en commun de fonctionner à l’électricité et d’être presque sans entretien. En ce sens, ils sont donc adaptés à tous les publics. Pour autant, les différences sont nombreuses entre les deux systèmes. Voici un comparatif pour peser le pour et le contre de chaque solution.


pompe à chaleur ou radiateurs électriques

Comparatif pompe à chaleur air-air et radiateurs électriques



CritèrePompe à chaleur air-airRadiateurs électriques
PerformancesMétéo-sensibles, système
inadapté au climat rigoureux
COP réel de 2 à 2.5
Situation géographique
sans impact sur les performances
COP de 1
Confort
en hiver
Confort thermique moyen lié
au chauffage par convection forcée
Confort thermique mauvais (convecteur), moyen
(panneau rayonnant) ou bon (radiateur à inertie)
Confort
en été
Possibilité de climatiser
(conso. électrique en plus)
Sans incidence
BruitUnité extérieure (voisinage et habitants)
Unité intérieure (moindre mesure)
Faible incidence. Quelques bruits
de dilatation selon les modèles.
EntretienTrès limité
Adapté aux seniors
Quasi inexistant
Adapté aux seniors
EcologieIntérêt par rapport au chauffage élec.
Attention aux fluides frigorigènes
Energie électrique carbonée
en hiver (forte demande sur le réseau)
FiabilitéFragilité des composants
Faible compatibilité entre fabricants
Coût de réparation élevé
Fiable si marques réputées
Chauffage souvent changé en cas
de panne (faible investissement)
EsthétiqueSans plus-valueSans plus-value. Quelques chauffages
designs existent (très coûteux).
Prix utilisationEntre 2 et 2.5 fois moins cher
que le chauffage électrique.
Très élevé. Energie électrique
parmi les plus chères du marché.
Prix posé5000 à 10 000€ TTC selon la puissance150 à 600€ par radiateur
100€ la pose par radiateur
Eligible aux aides publiquesNonNon

Fonctionnement

Pompe à chaleur : La pompe à chaleur va puiser de la chaleur dans l’air extérieur, augmenter sa température puis la diffuser dans le logement. Pour ce faire, la PAC se compose d’une unité extérieure (qui capte la chaleur) et d’une ou plusieurs unités intérieures (qui la diffuse). Un fluide frigorigène circule en circuit fermé entre ces modules. Il va être successivement condensé puis évaporé selon les composants qu’il traverse. C’est ce cycle qui permet une élévation de la température entre l’air pris à l’extérieur (plutôt froid) et l’air soufflé à l’intérieur (chaud).

fonctionnement pac air air

Ce cycle consomme de l’électricité (principalement au niveau du compresseur) mais en définitive, la PAC produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. En été, le cycle peut s’inverser pour climatiser le logement. C’est pourquoi, on parle aussi de climatiseur réversible (= pompe à chaleur air-air).

Radiateur électrique : Ici, un courant électrique traverse une résistance qui va produire de la chaleur. Dans le cas d’un convecteur, cette résistance chauffe directement l’air ce qui en fait un système peu confortable. Dans le cas d’un radiateur à inertie, elle chauffe d’abord un fluide caloporteur ou une masse accumulatrice pour un rayonnement plus doux dans la pièce.

radiateur électrique à inertie sèche

La résistance ne chauffe pas directement l’air pour un meilleur confort

A retenir : Les deux systèmes fonctionnent grâce à l’électricité, une énergie facilement disponible qui ne nécessite pas de stockage, ni de manutention. En contrepartie, ces chauffages sont totalement dépendants du réseau électrique. On constate que la PAC est un produit plus performant mais aussi plus complexe, ce qui la rend moins fiable.

Performances

Pompe à chaleur : Comme la PAC air-air prélève de la chaleur dans l’air extérieur, ses performances dépendent des températures extérieures. Ce système sera donc peu adapté aux régions où l’hiver est rude (zone H1).

performances pompes à chaleur aérothermiques

C’est lorsqu’il fait froid dehors que la PAC est la moins performante.

Dans de bonnes conditions, on estime que la pompe à chaleur a un coefficient de performance (COP) réel entre 2 et 2,5. On divise donc par 2 les consommations par rapport au chauffage électrique. Attention sur ce point, les COP donnés sur les fiches techniques des appareils ne reflètent pas les performances réelles (données de laboratoire). Ils restent utiles pour comparer les produits entre eux.

Radiateur électrique : Les performances des radiateurs électriques ne dépendent pas des conditions climatiques. Le COP est toujours de 1 : pour 1 kWh acheté au réseau électrique, 1 kWh de chaleur est restitué.

Dimensionnement

Pompe à chaleur : L’installation efficace d’une PAC air-air requiert une étude thermique précise. En effet, le caractère météo-sensible des performances est à bien considérer. Par exemple, un modèle d’une puissance nominale de 6 kW ne pourra délivrer que 4.5 kW à -7°C (soit une baisse de 25%).

En cas de sous-dimensionnement, le logement ne sera pas assez chauffé et ses occupants auront froid. En cas de surdimensionnement, le condensateur sera trop sollicité par des cycles marche/arrêt trop fréquents ce qui diminuera la durée de vie du système.

isolation et chauffage

Peu importe le chauffage choisi, l’isolation reste l’investissement prioritaire.

Radiateur électrique : La puissance des radiateurs ne varie pas selon la météo. On compte le plus souvent 40 W par mètre cube ce qui donne le fameux repère « 1 kW pour 10 m² » (pour une hauteur sous plafond de 2.5 mètres). Cette estimation reste bien sûr à affiner selon la région et les performances de l’habitation. Voici quelques repères :


Climat / IsolationMauvaiseMoyenneBonneRT2012
Doux40 W/m335 W/m330 W/m315 W/m3
Tempéré50 W/m340 W/m335 W/m320 W/m3
Froid60 W/m350 W/m340 W/m325 W/m3

A retenir : Dans tous les cas, avant de chercher à remplacer son chauffage (quel qu’il soit), il est primordial de renforcer son isolation de façon à diminuer son besoin en énergie. Le logement conservera mieux la chaleur et le chauffage consommera moins, de quoi réduire durablement sa facture.

Confort

Pompe à chaleur : En hiver, la chaleur se diffuse par l’intermédiaire de ventilo-convecteurs. De l’air chaud est donc soufflé dans la pièce. Ce chauffage permet une montée rapide de la température (chauffage direct de l’air) mais n’offre pas de rayonnement (chauffage des personnes et des parois). Le confort perçu est donc moyen.

pac air air unité intérieure et extérieure

En été, le climatiseur réversible permet de réduire la température du logement en rejetant la chaleur dehors. Mais cela occasionne en contrepartie des consommations électriques supplémentaires.

Radiateur électrique : Le confort des radiateurs électriques dépend directement de leur technologie. Il peut être mauvais dans le cas des convecteurs (chauffage agressif de l’air), moyen dans le cas des panneaux rayonnants (composante de rayonnement plus importante) ou bon dans le cas des radiateurs à inertie. On utilisera donc plutôt ces derniers dans les pièces de vie. L’inconvénient est que la diffusion de la chaleur est lente.

confort radiateur électrique double coeur

Les radiateurs électriques « double cœur » sont les plus confortables.

Les radiateurs « double cœur » permettent de régler cet inconvénient. Ils disposent d’une façade chauffante réactive et d’un matériau accumulateur de chaleur. Ils offrent donc le meilleur confort possible pour des chauffages électriques mais restent plus coûteux.

Bruit

bruit PACPompe à chaleur : L’unité extérieure est une source de bruit qui pourra déranger les voisins, mais aussi les occupants si elle est placée à proximité d’une fenêtre par exemple. Voici quelques principes à respecter pour éviter les nuisances :

A l’intérieur du logement, la soufflerie des ventilo-convecteurs peut aussi être une source d’inconfort. La plupart des modèles récents permettent cependant de moduler le niveau de ventilation, notamment la nuit.

Radiateur électrique : Le bruit est une problématique moins importante sur ce chauffage. On constate toutefois sur certains appareils des bruits de dilatation lorsque les matériaux changent brutalement de température. Cela peut aller d’un léger « tic tic tic » à un claquement plus sonore et s’avérer dérangeant dans une chambre.

Entretien

Que ce soit pour les pompes à chaleur ou les radiateurs électriques, l’entretien régulier est très limité. Ces chauffages sont donc bien adaptés aux seniors. Pour le chauffage électrique, un simple dépoussiérage des radiateurs suffit. Pour la PAC, un changement régulier des filtres est à opérer.

entretien pompe a chaleur air air

Notons que la pompe à chaleur doit impérativement faire l’objet d’un entretien professionnel tous les deux ans afin de contrôler la bonne étanchéité du fluide frigorigène. Comptez environ 200€ pour cette prestation.

Fiabilité

Pompe à chaleur : La fiabilité est le talon d’Achille des pompes à chaleur car le système thermodynamique fait intervenir beaucoup d’électronique. Une étude de l’Agence Qualité Construction révèle que les compresseurs et les cartes électroniques sont « des composants relativement fragiles par rapport à d'autres appareils ». Elle poursuit en affirmant que la « majorité des composants de la pompe à chaleur ne sont pas réparables ».

dépannage pompe à chaleur

Cela entraine le changement de tout un sous-module, voire de la PAC elle-même et donc des frais de maintenance importants. Les pannes peuvent également être aggravées par de mauvaises conditions d’installation ou de dimensionnement. A noter également que le réseau électrique doit délivrer un courant de bonne qualité.

Radiateur électrique : Les radiateurs électriques sont des appareils moins technologiques et donc plus fiables. La pose est également très simple et ne présente pas de risques d’erreurs. Des utilisateurs alertent toutefois sur la durée de vie des produits d’entrée de gamme.

radiateur électrique pas cher

Nous vous recommandons de rester sur des marques avec un SAV reconnu comme les groupes Atlantic (marques Altantic, Thermor, Sauter), Noirot (marques Noirot, Applimo, Airélec), Zendher (marque Accova), Aterno… Le faible prix des radiateurs fait que la réparation se limite souvent au remplacement du chauffage.

Bilan environnemental

Pompe à chaleur : La PAC air-air utilise en partie de l’énergie issue de l’environnement et permet de diviser par 2 la consommation électrique. La plus-value est donc évidente par rapport au chauffage électrique. Pour nuancer, il faut préciser que le bilan environnemental de la PAC reste moins bon par grand froid quand le recours à un appoint électrique est nécessaire.

Aussi, la pompe à chaleur emprisonne un fluide frigorigène qui est le plus souvent un puissant gaz à effet de serre. Il est donc impératif de faire contrôler régulièrement le chauffage. L’institut Négawatt estime les pertes à 2% par an et 5% en fin de vie.

radiateur électrique programmable

Avec un COP de 1, les radiateurs électriques sont bien moins écologiques que les PAC air-air.

Radiateur électrique : De prime abord, on pourrait penser que le bilan environnemental des radiateurs électriques est plutôt bon puisqu’en France, le nucléaire est faiblement émetteur de CO2. Pourtant, le label E+C- estime le bilan carbone de l’électricité à 210g/kWh en moyenne pour le chauffage. Cela s’explique car le chauffage électrique, très consommateur d’énergie, crée des pics de consommation qui obligent à recourir aux énergies fossiles pour la production d’électricité. Les radiateurs électriques ne constituent donc pas une solution écologique.

A retenir : La PAC présente un réel intérêt environnemental par rapport aux radiateurs électriques. Les chauffages au bois du type poêles à granulés ou à bûches restent les plus performants de ce point de vue (42g de CO2 par kWh selon l’Ademe).

Prix

Pompe à chaleur : Le prix d’une pompe à chaleur dépend principalement de sa puissance. On a donc doublement intérêt à d’abord isoler son logement avant de changer de chauffage. Il faut compter entre 5 000 et 10 000€ pour une PAC installée par un professionnel RGE.

Radiateur électrique : Un radiateur électrique de 1 000 W coûte généralement entre 150 et 600€ selon sa technologie. On peut retenir que l’on peut acquérir un radiateur à inertie de bonne facture pour 250€ environ. Il faut rajouter à cela 100€ de pose par chauffage.

A noter que ni les pompes à chaleur air-air, ni les radiateurs électriques ne sont éligibles aux aides publiques mais peuvent bénéficier d’une prime privée. Pour obtenir le meilleur prix, il faut réaliser plusieurs devis pour mettre en concurrence les professionnels et demander une prime AVANT la signature des devis.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

Avantages et inconvénients



Pompe à chaleurRadiateur électrique
Avantages
Performant dans les régions où l’hiver est douxPeu cher à l'achat
Prix au kWh intéressantInstallation facile
Rafraichissement possible en étéConfort satisfaisant (rad. à inertie)
Bénéfice environnementalFiabilité et durée de vie
Entretien limitéSans entretien
-Sans frais d'entretien exceptionnel
Inconvénients
Peu adapté au climat rigoureux (zone H1)Très cher à l'utilisation
Bruit (unité extérieure principalement)Rentabilité à moyen terme
Confort moyen en chauffagePas écologique
Fiabilité et coût de maintenanceConfort mauvais (convecteur)
Appoint le plus souvent nécessaireNon éligible aux aides publiques
Si rafraichissement, conso. électriques en été-
Fluide frigo. dangereux pour l’environnement-
Non éligible aux aides publiques-

Conclusion : Pompes à chaleur ou radiateurs électriques ?




La pompe à chaleur air-air est bien plus performante que les radiateurs électriques (consommations divisées par 2) mais aussi plus écologique. En contrepartie, l’investissement de départ est bien plus élevé et la complexité du système fait que la fiabilité n’est pas toujours au rendez-vous. On pourra retenir que les radiateurs électriques, deux fois plus coûteux à l’utilisation, se justifient seulement pour les logements très bien isolés avec de faibles consommations. Une PAC aura un intérêt dans les zones où le climat est doux et s’il y a un besoin de climatisation en été.

A noter que les poêles à granulés pourront être une bonne alternative à ces chauffages. Ils sont à la fois plus écologiques et soutenus par les aides publiques. Consultez nos comparatifs « poêle à granulés ou PAC » et « poêle à granulés ou radiateurs électriques » pour en savoir plus. Les poêles à bois, extrêmement fiables et économiques à l’usage, pourraient aussi vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




#1 - Nanou - 25 Mars 2021

Pas de question, mais bravo pour cet article super complet, clair et intéressant.
Pas encore de commentaire ou de question.
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.