Les isolants minces ou isolants multicouches

Les isolants minces aussi appelés produits réfléchissants ou isolants multicouches sont arrivés il y a une dizaine d'années sur le marché de l'isolation. Recommandés par certains professionnels, leurs performances font débat et nous essayerons d’apporter ici une réponse concrète, en nous intéressant en particulier à la résistance thermique du produit.

présentation isolants minces

Les isolants minces, un complément d'isolation seulement

Un isolant mince enveloppe des matériaux isolants (des bulles d’air par exemple) avec feuilles réfléchissantes. Ces feuilles limitent les échanges thermiques par rayonnement entre les matériaux ainsi séparés.

composition couches isolants minces

Le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est chargé de donner les certifications techniques des produits. Selon différentes configurations de pose, il détermine les caractéristiques comme la résistance mécanique, la classification au feu mais aussi la résistance thermique. Longtemps, les isolants minces n’ont pas eu de certification. Certains produits en ont aujourd’hui, mais en tant que complément d’isolation et non en tant qu'isolant principal.

L’Ademe estime quant à elle qu’une isolation avec 2 cm isolants multicouches réalisée dans des conditions idéales (isolant mince entouré de deux lames d’air inertes) 2 cm d'épaisseur ne peut pas dépasser 2 m².K/W (performances comparables à 6 cm d’isolants traditionnels). On peut rappeler à titre de comparaison que la résistance thermique minimale requise est de 6 m².K/W pour des rampants.

Comment connaître le pouvoir isolant d'un isolant mince ?

La résistance thermique intrasèque : La résistance thermique intrinsèque est la capacité du produit à isoler, tout seul. Classiquement, les isolants minces font entre 3 et 50 mm d’épaisseur et ont une résistance thermique intrinsèque (certifiée) de 0.25 m².K/W pour les meilleurs soit une conductivité thermique de 0.033 W/m².K, pas beaucoup mieux que la laine de verre (0.035 W/m².K).

On peut par exemple citer l’isolant mince Airflex proposé par KDB, certifié Acermi et disposant d’un avis technique du CSTB pour la mise en œuvre. Le produit concurrent Trisolin 12 d’Actis affiche quant à lui une résistance thermique de 6.5 m².K/W pour une épaisseur de 5 cm mais ces performances ne sont pas certifiées.

pose isolants minces sur rampantsLa qualité de pose des isolants minces : La mise en œuvre de l’isolant multicouche va également être déterminante dans son efficacité. Il existe de très nombreuses techniques de pose, notamment pour l’isolation des combles, qui est le domaine de prédilection des isolants minces puisque la pose est relativement aisée et de nombreuses configurations sont possibles. On retiendra deux grandes catégories : 1 lame d’air ou 2 lames d’air. Exemple de performances thermiques :

  1. Avec 1 lame d’air, 160 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 20 mm : R = 5.3 m².K/W
  2. Avec 2 lames d’air, 100 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 25 mm : R = 4.8 m².K/W

Pour rappel, plus le R est élevé, meilleure est l’isolation. Les valeurs précédentes tiennent comptent des ponts thermiques et correspondent à environ 25 cm de laine de verre. Pour le même prix, d'autres techniques d'isolation plus efficaces et plus faciles à mettre en place existent.

Attention aux risques de condensation avec les isolants minces

isolation rampant isolants mincesDans tous les cas, il faut retenir que la plupart des isolants multicouches constituent une «une barrière à la vapeur d’eau » et jouent ainsi le rôle de pare vapeur. L'isolant mince doit toujours se trouver du côté intérieur (côté chaud). En effet, Si cela n'est pas respecté (exemple d'un rajout d'isolant après la pose d'un isolant mince), les risques de condensation sont très importants, ce qui pose ensuite des problèmes de dégradation des isolants voire de la structure même (charpente, etc.).

Si l'isolant mince est posé en complément d'une laine de verre (ou de tout autre isolant) déjà existante, il faudra s'assurer que celle-ci ne dispose pas d'un pare-vapeur ou bien il conviendra de le lacérer.

Bonne configuration : Parement intérieur / Isolant Mince / Lame d'air / Isolant classique (sans pare-vapeur, ou pare-vapeur lacéré) / Pare-Pluie + Ossature du toit

Mauvaise configuration : Parement intérieur / Isolant Classique (Avec ou sans pare-vapeur) / Lame d'air / Isolant mince / Pare-Pluie + Ossature du toit

Prix des isolants minces et aides financières

Les isolants multicouches restent assez coûteux avec un prix de 13€ du m² pour les produits certifiés. A titre de comparaison, cela représente le même prix que 32cm de laine de verre.

Si vous avez un projet d’isolation, il faudra dans tous les cas mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le prix le plus juste, mais aussi pour connaitre plusieurs alternatives.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo rge reconnu garant environnementIl est bien possible de bénéficier des aides financières avec les isolants minces à conditions que la pose se fasse par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et en complément d’un isolant traditionnel car sinon, il ne sera pas possible de satisfaire le niveau d’isolation minimal requis. Consultez notre article dédié aux aides pour l'isolation pour découvrir l'ensemble des primes disponibles.

Les polémiques autours des isolants minces

Au-delà des performances même des différents isolants multicouches, il existe plusieurs polémiques à leur sujet. Le but n’est pas ici de donner un avis, mais uniquement de les recenser.

L'impartialité du CSTB mise en cause : On l’a dit, le CSTB est l’organisme chargé de délivrer les performances des différents matériaux utilisés dans le bâtiment. Or, le CSTB aurait échangé des informations avec Saint Gobain et le Filmm (syndicat des laines minérales traditionnelles) dans le but de retarder les certifications des isolants minces, concurrents potentiels des isolants traditionnels.

artisan pose isolants minces toiture

Des arguments commerciaux parfois douteux : Les professionnels, pour vendre les isolants minces font référence à d’autres utilisations du produit. Le premier argument est la bouteille thermos (isothermiques). Or, ce qui joue réellement le rôle d’isolant dans une bouteille Thermos, ce ne sont pas les parois (analogie à l’isolant multicouche) mais bien la présence d’air inerte entre ces parois totalement étanches.

Autre cas souvent évoqué, les couvertures de survie (utilisées notamment par les pompiers). De nombreuses raisons expliquent ce choix par les pompiers, comme le fait qu’il n’y ait aucun problème de contact avec d’éventuelles plaies ce qui n’est pas le cas d’une couverture ou qu’elles sont imperméables. Elles permettent, c’est vrai, de limiter les pertes thermiques d’un corps notamment les pertes par rayonnement et convection, mais dans une maison, l'isolant mince étant recouvert d'une plaque de plâtre ou d'un lambris, le côté réfléchissant ne représente pas d'intérêt.

Avantages des isolants mincesrouleau isolants minces

Inconvénients des isolants minces

Conclusion : les isolants minces, utiles en complément

Les isolants minces ne respectent pas leurs promesses, d’un point de vue thermique. Le slogan « 5 cm d’isolant multicouche remplace 30 cm de laine minérale » n’est pas certifié. En revanche, les isolants multicouches ont un intérêt lorsque la place est très contrainte en complément d’une solution d’isolation traditionnelle. Placé côté intérieur de la paroi (côté chauffé), ils peuvent en sus jouer le rôle de pare-vapeur. Mais attention, il convient de respecter scrupuleusement les consignes de pose au risque de voir les performances très dégradées. Si vous recherchez un isolant très performant sur de faibles épaisseurs, le polyuréthane qui dispose du meilleur pouvoir isolant certifié, pourrait vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#143 - Dan - 12 Septembre 2023

Bonsoir, j'ai mis un idolant mince multicouche depuis des annees dans ma maidon ancienne dans le grand est (langres) avec des murs de 600 mm d'épaisseur. Les panneaux decoupes sont placés entre des tasseaux puis recouverts de placo. L'humidité est adsorbée par les tasseaux et le carton du placo. Elle s'échappe par des ouies ou par conduction dans le bois, mais par nature c'est une maison très sèche. J'ai fabriqué des doubles fenêtres et mesuré des ecarts de 5 degrés entre les espaces, ce qui montre l'efficacité du 25 couches utilisé ( 1 cm d'épaisseur). Tout n'est pas fait mais depuis 5 ans, ma note de chauffage n'augmente pas méme si le prix a crû. La compensation est bien là. Je considère que ce matériau est satisfaisant pour une région tres chaude en été et très froide en hiver.

#142 - Miguel - 31 Août 2023

Bonjour, à l'automne dernier j'ai refais l'isolation de combles aménagés avec des panneaux polyuréthane recticel fitforal d'épaisseur 100, j'ai pu constater qu'au niveau chaleur c'est très insuffisant malgré une bonne résistance thermique correcte, je souhaiterais connaître quel complément d'isolation je pourrais rajouter sachant qu'il me reste 100mm
Je souhaiterais faire ce complément par l'extérieur
Merci pour votre réponse

#141 - Alexandre - 01 Août 2023

Bonjour,
Mon beau père m'a conseillé un isolant mince thermo réflecteur 25 composants d'environ 8 cm d'épaisseur. Je souhaite mettre cet isolant sous un escalier en bois menant à un garage.
J'ai isolé les murs de l'escalier avec un polystyrènes extrudés de 4 cm.

Je dois agrafer l'isolant sur chaque sous marche? est-ce le bon isolant pour ma cage d'excalier?
Merci à vous

#140 - Elisa63 - 13 Juillet 2023

Bonjour, je souhaite compléter l'isolation des sous rampants qui est configurée comme suit : voliges en bois avec espacement horizontal de 5mm env entre elles, isolant multicouche/isolant mince/tuiles.
D'après votre analyse si je décide de rajouter un isolant type plaque de liège ou placo+laine de verre je suis dans la mauvais configuration : du coup que dois je faire ? Refaire un isolation par l'extérieure est inenvisageable question coût :-(
(Pour info : toit et couverture entièrement refaite en 2008)
Merci de votre retour

#139 - Annael - 18 Mai 2023

Bonjour, N'ayant que très peu de hauteur dans mes combles, et n'ayant pas d'écran de sous-toiture, je voudrais savoir s'il était pertinent de mettre du polystyrène expansé entre chevrons (type Ktherm chevron) et par en-dessous, côté intérieur, un isolant mince (Actis Triso super 12). Sans sous-toiture, une laine minérale entre chevrons me semble inadaptée (si tempête et que l'eau s'infiltre, la laine prendra l'eau, et deviendra inefficace). Ou vaut-il mieux ne mettre que l'isolant mince ...? Merci pour vos retours,
Annaël.

#138 - ubaldo - 13 Mai 2023

Bonjour,
Je souhaite savoir si il y a un intérêt autre qu esthetique à combler certains espaces entre le bas des plinthes et le parquet?cela ne peut il pas poser de soucis de combler ces espaces?merci

#137 - renorampant - 04 Mai 2023

Bonjour, la "mauvaise configuration" mentionnée dans votre article est elle toujours mauvaise si la lame d'air sous l'isolant mince placé à l'extérieur est bien ventilée?
Nous refaisons l'isolation par dedans, en changeant l'ancienne laine de verre à peine grisée sur la face supérieure après 40 ans. La configuration était: parement / laine de verre / lame d'air (8cm) / isolant mince faisant office de pare pluie / tuiles... C'est navrant de devoir enlever l'isolant mince alors qu'il joue probablement un rôle réfléchissant en infrarouge thermique et semble intéressant pour le confort d'été.
Si on le laisse, quelle épaisseur de lame d'air sous l'isolant mince devrait on laisser pour assurer la ventilation d'une éventuelle condensation? Merci!!

#136 - papyzeus - 26 Avril 2023

Bonjour
nous aimerions isoler un utilitaire pour un faire un van ,

qe pensez vous du multicouche . associé à quel autre revetement ?

merci
cldt
JLD

#135 - Gilles - 12 Mars 2023

Bonjour. Je viens de vous lire avec intérêt. Vous dites que le côté reflectorisant n’a aucun intérêt si il est recouvert de plaque de plâtre. Je ne suis pas d’accord , vous savez que le rayonnement infra rouge existe. La chaleur de la pièce dont bénéficie le placo se heurte à cette barrière réflectorisante . Je crois qu’il s’agit de 50% réfléchi.

#134 - Laura (admin) - 06 Mars 2023

Bonjour Leon,

Est ce que vous pourriez nous en dire plus sur la composition de la toiture, y-a t-il un autre isolant, une lame d'air ventilée ?

L'inconvénient de choisir ce type d'isolant c'est qu'il est très fermé à la vapeur d'eau. Cela engendre des risques de condensation au niveau de la charpente.
D'autres solutions existent, nous avons rédiger un article dédié à l'isolation de la toiture par l'extérieur :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture-exterieur.php

A bientôt,

#133 - Leon - 06 Mars 2023

Bonjour,
Peut-on poser du multicouche thermeo mur en extérieur de toiture, sur de la volige ?

#132 - Christy49 - 03 Février 2023

Bonjour j ai un mur en pierre a isoler. Le problème c est que c'est un mur dans mon escalier donc très peu de place pour l isolation. Que me conseillez vous ?

#131 - Xavier (admin) - 06 Janvier 2023

Bonjour coucou et aiborn,

Il n'est pas possible d'ajouter un isolant fibreux derrière un isolant mince. Il faut en effet respecter la règle suivante :

"De l'intérieur vers l'extérieur, la perméabilité à la vapeur d'eau doit être croissante."

En plaçant un isolant mince (imperméable à la vapeur d'eau), vous allez bloquer la vapeur d'eau. Elle risque de condenser quand la température va chuter et votre isolant dessous va s'en trouver dégrader.

A bientôt

#130 - coucou - 01 Janvier 2023

Bonjour, peut on poser sur de la laine de roche déjà en place un isolant mince sans avoir des problèmes de condensation sous cet isolant mince
vu qu'il n'est pas respirant .Je vous remercie pour votre réponse .Cordialement.

#129 - AIBORN - 17 Décembre 2022

Bonjour,
Je souhaite isoler ma toiture mais avant de faire des erreurs j'aimerai avoir votre avis.
Il s'agit d'une toiture en ardoise, les ardoises sont fixées par crochet sur liteau, il y a un revetement noir groudronné en-dessous des liteaux (ce n'est pas un pare-vapeur), ce revêtement est fixé sur des voliges et les voliges sont fixées sur les chevrons. Ma question, je voudrai poser un isolement mince sur mes chevrons et doubler par la suite avec des panneaux de laines de bois 120mm. Cette configuration est-elle envisageable ? Par avance, merci.

#128 - pf26 - 22 Novembre 2022

L'avantage principal des isolants minces, non mentionné ici, est le fait qu'ils économisent de la place pour le doublage de murs - des essais que j'ai mesurés, avec une lame d'air de 25mm de part et d'autre d'un multicouche 25 couches, j'avais l'équivalent de 10cm de laine de roche (donc pour 2 fois moins épais) - par ailleurs, on en trouve pour 2 à 3 fois moins cher qu'indiqué ici (4.2E/m²TTC livré en 25 couches). Enfin, une thermos, c'est du presque vide entre les parois..

#127 - Dominique - 31 Octobre 2022

Dans quelle mesure et sous quelles conditions le chaume peut-il être considéré comme l'isolation thermique complémentaire d'un isolant mince pour obtenir un résultat certifié et satisfaisant

#126 - Laura (admin) - 13 Octobre 2022

Bonjour pierre,

Pour ne pas bloquer les flux de vapeur d'eau présents naturellement, il faudra vous orienter vers un isolant biosourcé.
Le meilleur rapport qualité prix sera la laine de bois.
Si vous envisagez des travaux d'isolation, il faudra vous assurer en parallèle du bon fonctionnement de la ventilation.

Pour plus d'information, nous avons rédigé un article dédié à cet isolant :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php

A bientôt,

#125 - pierre - 11 Octobre 2022

Bonjour,
Je possède une maison ancienne (de 1895) dont tous les murs extérieurs sont en meulière. Quel type d'isolation par l'extérieur puis-je envisager?
Merci pour votre réponse

#124 - anne - 07 Juillet 2022

Bonjour,
Est-ce que vous recommandez la pose d'un isolant mince sur un bati ancien?
Merci

#123 - Sanfermin - 07 Juillet 2022

Cet isolant multicouches sera t'il efficace positionné derrière un radiateur pour renvoyer la chaleur ?
Merci.

#122 - Julien - 26 Juin 2022

Bonjour , j’ai un bungalow que je souhaite isoler par l’extérieur avec un isolant min 23 couches. Le l’appliquerais sur le l’osd . Il y a t’il un risque de condensation ?
Cdt

#121 - Karl - 05 Mars 2022

Bonjour
J'ai choisi une entreprise RGE pour poser une isolation dans des combles . Je doute de l'isolation thermique. Voici la référence des isolants:
Isolation en rampants toitures ( produit isolant alvéolaire marque actif référence tetris super 12 épaisseur 120 mm résistance thermique 6 m2k/w. Norme NFL EN 16012+A2)
Isolation de pignons de toitures ( isolant réflecteur alvéolaire marque actif référence tetris super 8. Épaisseur 80 mm résistance thermique 3.80 m2 K/w )

Est ce isolant ? Est ce aux normes ? Quels recurs ai-je ?
Merci

#120 - Manu 33 - 28 Février 2022


Bonjour merci pour votre précédente réponse j’ai a nouveau des questions, en sous rampant on me propose rouleaux de laine de verre nu ISOVer ISO confort 35 .80 mm ainsi qu’un isolant en laine de verre 200 millimètres Et une membrane frein vapeur ça me semble correct qu’en pensez-vous, et du coup est-il nécessaire de poser un isolant minces en sur toiture pour avoir une bonne coupure de pont thermique ou faut-il Ne Pas en mètre du faite que les sous rampant sont isolés pour les murs qui sont en moellons de 60 cm on me propose une isolation laine de verre ISOVer 120 mm revêtu de kraft et Une membrane frein vapeur merci pour votre aide car suivant mes recherches compliqué de trouver pour l’isolation des moellons je me perds un peu entre l’isolation mur pierre groupe 1 et groupe 2je ne sais pas à quoi correspondent les murs en tout cas merci pour votre travail
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.