Les isolants minces ou isolants multicouches

présentation isolants mincesLes isolants minces aussi appelés produits réfléchissants ou isolants multicouches sont arrivés il y a une dizaine d'année sur le marché de l'isolation. Recommandés par certains professionnels, leurs performances font débat et nous essayerons d’apporter ici une réponse concrète, en nous intéressant en particulier à la résistance thermique du produit.

Les isolants minces, un complément d'isolation seulement

Un isolant mince enveloppe des matériaux isolants (des bulles d’air par exemple) avec feuilles réfléchissantes. Ces feuilles limitent les échanges thermiques par rayonnement entre les matériaux ainsi séparés.

composition couches isolants minces

Le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est chargé de donner les certifications techniques des produits. Selon différentes configurations de pose, il détermine les caractéristiques comme la résistance mécanique, la classification au feu mais aussi la résistance thermique. Longtemps, les isolants minces n’ont pas eu de certification. Certains produits en ont aujourd’hui, mais en tant que complément d’isolation et non en tant qu'isolant principal.

L’Ademe estime quant à elle qu’une isolation avec 2 cm isolants multicouches réalisée dans des conditions idéales (isolant mince entouré de deux lames d’air inertes) 2 cm d'épaisseur ne peut pas dépasser 2 m².K/W (performances comparables à 6 cm d’isolants traditionnels). On peut rappeler à titre de comparaison que la résistance thermique minimale requise est de 6 m².K/W pour des rampants.

Comment connaître le pouvoir isolant d'un isolant mince ?

La résistance thermique intrasèque : La résistance thermique intrinsèque est la capacité du produit à isoler, tout seul. Classiquement, les isolants minces font entre 3 et 50 mm d’épaisseur et ont une résistance thermique intrinsèque (certifiée) de 0.25 m².K/W pour les meilleurs soit une conductivité thermique de 0.033 W/m².K, pas beaucoup mieux que la laine de verre (0.035 W/m².K).

On peut par exemple citer l’isolant mince Airflex proposé par KDB, certifié Acermi et disposant d’un avis technique du CSTB pour la mise en œuvre. Le produit concurrent Trisolin 12 d’Actis affiche quant à lui une résistance thermique de 6.5 m².K/W pour une épaisseur de 5 cm mais ces performances ne sont pas certifiées.

pose isolants minces sur rampantsLa qualité de pose des isolants minces : La mise en œuvre de l’isolant multicouche va également être déterminante dans son efficacité. Il existe de très nombreuses techniques de pose, notamment pour l’isolation des combles, qui est le domaine de prédilection des isolants minces puisque la pose est relativement aisée et de nombreuses configurations sont possibles. On retiendra deux grandes catégories : 1 lame d’air ou 2 lames d’air. Exemple de performances thermiques :

  1. Avec 1 lame d’air, 160 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 20 mm : R = 5.3 m².K/W
  2. Avec 2 lames d’air, 100 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 25 mm : R = 4.8 m².K/W

Pour rappel, plus le R est élevé, meilleure est l’isolation. Les valeurs précédentes tiennent comptent des ponts thermiques et correspondent à environ 25 cm de laine de verre. Pour le même prix, d'autres techniques d'isolation plus efficaces et plus faciles à mettre en place existent.

Attention aux risques de condensation avec les isolants minces

isolation rampant isolants mincesDans tous les cas, il faut retenir que la plupart des isolants multicouches constituent une «une barrière à la vapeur d’eau » et jouent ainsi le rôle de pare vapeur. L'isolant mince doit toujours se trouver du côté intérieur (côté chaud). En effet, Si cela n'est pas respecté (exemple d'un rajout d'isolant après la pose d'un isolant mince), les risques de condensation sont très importants, ce qui pose ensuite des problèmes de dégradation des isolants voire de la structure même (charpente, etc.).

Si l'isolant mince est posé en complément d'une laine de verre (ou de tout autre isolant) déjà existante, il faudra s'assurer que celle-ci ne dispose pas d'un pare-vapeur ou bien il conviendra de le lacérer.

Bonne configuration : Parement intérieur / Isolant Mince / Lame d'air / Isolant classique (sans pare-vapeur, ou pare-vapeur lacéré) / Pare-Pluie + Ossature du toit

Mauvaise configuration : Parement intérieur / Isolant Classique (Avec ou sans pare-vapeur) / Lame d'air / Isolant mince / Pare-Pluie + Ossature du toit

Prix des isolants minces et aides financières

Les isolants multicouches restent assez coûteux avec un prix de 13€ du m² pour les produits certifiés. A titre de comparaison, cela représente le même prix que 32cm de laine de verre.

Si vous avez un projet d’isolation, il faudra dans tous les cas mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le prix le plus juste, mais aussi pour connaitre plusieurs alternatives.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo rge reconnu garant environnementIl est bien possible de bénéficier des aides financières avec les isolants minces à conditions que la pose se fasse par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et en complément d’un isolant traditionnel car sinon, il ne sera pas possible de satisfaire le niveau d’isolation minimal requis. Consultez notre article dédié aux aides financières pour découvrir l'ensemble des aides disponibles.

Les polémiques autours des isolants minces

Au-delà des performances même des différents isolants multicouches, il existe plusieurs polémiques à leur sujet. Le but n’est pas ici de donner un avis, mais uniquement de les recenser.

L'impartialité du CSTB mise en cause : On l’a dit, le CSTB est l’organisme chargé de délivrer les performances des différents matériaux utilisés dans le bâtiment. Or, le CSTB aurait échangé des informations avec Saint Gobain et le Filmm (syndicat des laines minérales traditionnelles) dans le but de retarder les certifications des isolants minces, concurrents potentiels des isolants traditionnels.

artisan pose isolants minces toiture

Des arguments commerciaux parfois douteux : Les professionnels, pour vendre les isolants minces font référence à d’autres utilisations du produit. Le premier argument est la bouteille thermos (isothermiques). Or, ce qui joue réellement le rôle d’isolant dans une bouteille Thermos, ce ne sont pas les parois (analogie à l’isolant multicouche) mais bien la présence d’air inerte entre ces parois totalement étanches.

Autre cas souvent évoqué, les couvertures de survie (utilisées notamment par les pompiers). De nombreuses raisons expliquent ce choix par les pompiers, comme le fait qu’il n’y ait aucun problème de contact avec d’éventuelles plaies ce qui n’est pas le cas d’une couverture ou qu’elles sont imperméables. Elles permettent, c’est vrai, de limiter les pertes thermiques d’un corps notamment les pertes par rayonnement et convection, mais dans une maison, l'isolant mince étant recouvert d'une plaque de plâtre ou d'un lambris, le côté réfléchissant ne représente pas d'intérêt.

Avantages des isolants mincesrouleau isolants minces

Inconvénients des isolants minces

Conclusion : les isolants minces, utiles en complément

Les isolants minces ne respectent pas leurs promesses, d’un point de vue thermique. Le slogan « 5 cm d’isolant multicouche remplace 30 cm de laine minérale » n’est pas certifié. En revanche, les isolants multicouches ont un intérêt lorsque la place est très contrainte en complément d’une solution d’isolation traditionnelle. Placé côté intérieur de la paroi (côté chauffé), ils peuvent en sus jouer le rôle de pare-vapeur. Mais attention, il convient de respecter scrupuleusement les consignes de pose au risque de voir les performances très dégradées. Si vous recherchez un isolant très performant sur de faibles épaisseurs, le polyuréthane qui dispose du meilleur pouvoir isolant certifié, pourrait vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




#80 - risette 63 - 14 Janvier 2021

bonjour, peut on mettre 2 couches d'isolant mince séparées par une couche d'air (tasseaux), puis encore d'autre tasseaux pour poser un lambris .
tout cela sur un rampant .
Merci

#79 - Maria - 13 Janvier 2021

Bonjour, je souhaite isoler mes combles aménageables, actuellement j'ai des lames de polystyrène sous les rampants, une entreprise de isolation m'a proposé de isoler avec du Tetris super 12 a coût de 1 €. Afin d'améliorer la performance énergétique, est-ce que je pourrais laisser le polystyrène et mettre l'isolant mince par dessus, ou c'est mieux de l'enlever le polystyrène ? Je vous d'avance pour votre réponse

#78 - Laura (admin) - 11 Janvier 2021

Bonjour Fabio,

Si vous avez la possibilité de le faire, il vaut mieux retirer l'isolant mince avant d'isoler avec la fibre de bois.

A bientôt,

#77 - Fabio - 10 Janvier 2021

J'ai posé il y a une dizaine d année un isolant mince dans des combles perdus, au sol. J'y ai remis des plaques mdf 16 mm par dessus. Aujourd hui mon toit va être équipe d'un écran sous toiture et je désire refaire mon isolation ' correctement'. Je pense mettre une membrane et une isolation fibre de bois ... est ce utile que je retire l isolant mince ? J' ai peur au niveau condensation et aération des solivettes merci pour vos réponses

#76 - Fabio - 10 Janvier 2021

Bonjour,

#75 - Laura (admin) - 04 Janvier 2021

Bonjour jcb,

Vous faites mention d'un pare-vapeur coté tuile, mais cela devait être un pare-pluie plutôt ?
Nous déconseillons l'usage d'isolant mince comme vous faites mention.
Un nouveau pare-pluie respirant pour remplacer l'ancien respectera les transferts d'humidité qui ont lieu naturellement.

A bientôt,

#74 - jcb - 22 Décembre 2020

Bonjour, j'envisage de faire poser de la laine de roche dans mon grenier soit en soufflé soit en déroulé. en plus j'envisage de faire poser sur les rampants un isolant compa alu bulle car le pare-vapeur d'origine est grandement dégradé (40) par contre mes tuiles sont bonnes. Est ce une solution à risque pour le bois de la charpente ? merci de votre retour

#73 - Laura (admin) - 11 Décembre 2020

Bonjour Bucarest,

Nous ne recommandons pas la pose d'isolant mince, sauf en cas de fortes contraintes de place (et isolation par l'extérieur non possible).
Nous ne recommandons pas non plus les entreprises qui pratiquent le démarchage, elles offrent généralement de moins bonnes prestations techniques et enchaînent les chantiers.

Vous trouverez des artisans RGE à cette adresse et sur le même site vous trouverez aussi comment contacter un conseiller FAIRE (gratuit et indépendant) qui pourra faire le point sur les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre :
https://www.faire.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

A bientôt,

#72 - Laura (admin) - 11 Décembre 2020

Bonjour Didier,

Le mieux serait de demander l'avis à un artisan sensible aux problèmes d'humidité dans le bâti.
Comme déjà précisé, le gros point noir de l'isolant mince, c'est son coté très peu respirant.
Mais je ne connais pas les propriétés du papier goudronné que vous mentionnez. Peut-être les transferts d'humidité sont déjà stoppés à cet endroit ?

A bientôt,

#71 - Bucarest - 10 Décembre 2020

J'ai eu une entreprise qui va me poser pour 1 euro un isolant alvéolaire marque ACTIS reference Tetris super 12 épaisseur 175 mm Résistance 6m2K/W. je n'y connais rien . pourrais je faire poser du placo ensuite par dessus ? Merci pour votre réponse car je suis un peu paumé. Est ce une arnaque ?

#70 - Didier - 10 Décembre 2020

Bonjour,
J'entame la rénovation d'un chalet bois vieux de 35 ans.
Une isolation mince a été posée sur les murs intérieurs par l'ancien propriétaire(Isolation 1€). Avant de procéder à la pose d'un l'habillage de ces murs(plaque de placo en laissant une lame d'air), je m'interroge sur les risques de condensation pouvant dégrader mon ossature bois du chalet.
Pourriez-vous me dire ce que vous pensez de cette structure complexe (en partant de l'extérieur vers l'intérieur) :
- Bardage bois traité de 20 mm
- Papier goudronnée
- Plaque aggloméré d'origine
- Laine de verre d'origine en bon état sur 14 cm
- plaque de placo avec une face en papier aluminium au contact du pare-vapeur de la laine de verre
- puis l'isolant mince TETRIS Super 8 avec un R indiqué de 3,80 agrafé dans la plaque de placo. La face blanche est sur le côté intérieur
- et donc pour finir l'habillage, on rajouterait une plaque de placo en laissant une lame d'air.
Merci d'avance pour votre aide

#69 - Laura (admin) - 24 Novembre 2020

Bonjour Faleni,

Comme pour denis, le problème avec l'isolant mince est son coté imperméable qui peut induire des dégradations sur le bâti. De plus une lame d'air de cette épaisseur est un peu juste.
Cela induit une moindre performance thermique, mais il vaut mieux venir isoler seulement avec de la laine de verre.
Petite précision : si vous souhaitez améliorer votre confort d'été, il faudra au minimum plutôt s'orienter vers la laine de roche. Et pour un confort optimal, la laine de bois sera l'idéal.

Enfin si votre toiture est à rénover, il est peut être envisageable pour vous de grouper ce chantier avec l'isolation ? Il est possible dans ce cas de faire une isolation par l'extérieur et vous ne serez pas bloqué par des problèmes d'épaisseur d'isolant. C'est la solution pour améliorer au mieux la performance thermiques de votre maison, mais la plus coûteuse aussi.
Pour plus d'informations :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-toiture-exterieur.php

A bientôt,

#68 - Laura (admin) - 24 Novembre 2020

Bonjour denis,

Nous ne recommandons pas l'isolant mince pour l'isolation de la toiture. Le problème réside dans le fait qu'il ne laisse passer aucun transferts d'humidité, s'il est bien posé, votre grenier ne sera alors plus ventilé.

Il vaut mieux venir poser un pare-pluie et un isolant en laine minérale ou biosourcé. Si vous ne disposez pas d'assez de place, pourquoi ne pas envisager la pose d'un pare-pluie (en fibre de bois par exemple), d'isoler au sol de votre grenier et de poser un plancher pour le stockage.

A bientôt,

#67 - Faleni - 22 Novembre 2020

Bonjour,
Je souhaiterai faire un montage: triso super 12 agrafé sous les chevrons de toiture (coté intérieur), pose de liteaux 22 mm pour la lame d'air, rail et montant de 61 et 60 mm de laine de verre dans l'ossature métallique. Est ce que ce montage est bon au niveau de la création d'humidité? Le but est de garder le maximum de panne visible.

Cordialement.
Faleni.

#66 - denis - 21 Novembre 2020

Bonjour

J'aimerais isoler une sous pente avec un isolant mince.Il y avait auparavant de la laine de verre de 10 cm entre chevrons que j'ai du retirer. Mes chevrons font 9 cm d'épaisseur plus 3cm de lattes à tuiles.Si je fixe uniquement mon isolant mince sur les chevrons ma lame d'air sera de 12cm. En sachant que mon toit est ventilé naturellement, la poussière passe entre les tuiles, y a t'il un risque de condensation? Cette sous pente restera un grenier. Peut 'on mettre de l'isolation entre chevrons, moins de 10 cm pour avoir une lame d'air et l'isolation mince. Dernière question qu'elle doit être l'épaisseur mini de la lame d'air ? Cette isolation servirais également à empêcher la poussière de se déposer sur le matériel entreposé dans ce grenier.
En vous remerciant de votre réponse.
Cordialement
Denis

#65 - Laura (admin) - 29 Octobre 2020

Bonjour ben,

Nous vous déconseillons tout d'abord la projection de mousse PUR, les retours que nous avons sont souvent assez négatifs.

L'isolant mince peut effectivement être recommandé dans les cas où la place manque, mais sa pose doit être impeccable pour ne pas créer de désordre par la suite (rouleaux bien jointés avec du scotch spécifique et bords soignés).

L'avantage des panneaux PUR, c'est qu'à même épaisseur, il seront plus performants en hiver que la laine de verre ou la laine de roche.
Par contre leur point faible, c'est le confort d'été, la laine de roche est à privilégier dans ce cas.

Sachez que la laine de bois est à peu près équivalente pour le confort d'hiver et plus performante pour le confort d'été que la laine de roche.

A bientôt,

#64 - ben - 29 Octobre 2020

Bonjour,

Nous voulons changer notre toiture et isoler par l'extérieur.
C'est une maison ancienne avec des lucarnes (chien assis). Nous ne disposons pas de beaucoup d'épaisseur 120 mm.
On nous propose 3 solution:
- 20 cm de panneau PUR et relevé la toiture (je ne comprend pas comment il vont faire avec les chiens assis)
- Projeter de la mousse 12cm PU sans par vapeur et placer les tuiles.
- 12 cm d'isolant au choix panneau PUR ou laine de roche/verre avec pardessus un isolant fin multicouche non etanche à la vapeur.
Je suis un peu perdu...
merci pour votre aide

#63 - Laura (admin) - 12 Octobre 2020

Bonjour Wowy,

Nous ne recommandons les isolants minces que dans les cas où l'épaisseur est un contrainte forte.
Si la place vous le permet, il vaut mieux isoler avec de la laine de verre, de la laine de bois ou de la ouate de cellulose.
De même pour les rampants, la laine de bois ou la ouate de cellulose vous garantiront un confort d'été contrairement à l'isolant mince.
Le risque d'humidité est toujours présent car les isolants mince sont imperméables. La pose doit être impeccable.

A bientôt,

#62 - Laura (admin) - 12 Octobre 2020

Bonjour Lolo,

Effectivement, si la continuité du pare-vapeur ne peut pas être garantie, mieux vaut ne pas en poser.
La laine de verre est imputrescible et perd ses qualités isolantes en cas d'exposition à l'humidité prolongée. La laine de bois est putrescible en cas d'humidité persistante mais régule mieux la vapeur d'eau.
Dans tous les cas, si le bâtiment est bien ventilé, que le renouvellement de l'air est assuré, il ne devrait pas y avoir de problème d'humidité.
Par contre la laine de bois sera beaucoup plus efficace pour le confort d'été que la laine de verre (important pour l'isolation des rampants).

A bientôt,

#61 - Wowy - 10 Octobre 2020

Bonjour
Je rénove une maison et bien entendu je m’intéresse à l’isolation à un euro pour les murs et greniers
Pour ce qui est des combles non aménageables, pas de difficulté : ouate de cellulose ou laine de roche pulsée
Concernant les murs, j’ai de la brique de 22cm, de la laine de verre de 5cm et une cloison en briquette de 5cm. Une entreprise me propose du Tetris super 8 sur tasseau côté intérieur et je pense que ça pourrait être une bonne solution étant donné que je dois refaire une cloison sèche pour passer mes câbles électriques. Qu’en pense vous?
S’agissant de la partie rampant, je pensais mettre 8cm de laine de roche entre les chevrons (sous le pare pluie) et un isolant mince fixé perpendiculairement aux chevrons sur les liteaux. Enfin un plafond en placo via des suspentes avec 2cm de vide d’air avec l’isolant mince. Cette solution est elle viable? Le risque d’humidité serait il limitée avec les vides d’air de part et en autre de l’isolant mince?
Merci à vous

#60 - Lolo - 02 Octobre 2020

Bonjour,
Je suis encore dans mes histoires d'isolation de mes rampants et suite au passage d'un ami architecte chez moi, j'ai décidé de ne pas faire insuffler d'isolant, mais de faire isoler par un plaquiste en technique traditionnelle (rouleaux de laine de verre/pare vapeur/ossature placo). Un plaquiste qui est passé hier m'a dit qu'il était contre le fait de mettre un pare-vapeur en rénovation. Il disait que ça allait être très compliqué de faire une vraie étanchéité sur mes rampants, et que si il y avait le moindre trou dans le pare vapeur, TOUTE l'humidité allait passer par ce trou et que cela allait dégrader le placo, l'isolant, risque de faire pourrir la charpente, etc.... Du coup, lui, disait qu'il valait mieux ne pas mettre de pare vapeur et que l'humidité allait passer tranquillement à travers le placo puis l'isolant de manière plus homogène et que cette "petite" humidité répartie sur l'ensemble des rampants allait s'évaporer en traversant l'isolant. Vous en pensez quoi ? Pare Vapeur quand même, même si on ne peut pas faire un travail nickel ? Ou pas de Pare Vapeur si l'étanchéité ne peut pas être parfaite ? Je vous avoue que cela fait longtemps que je me renseigne sur mon isolation et j'ai eu beaucoup d'avis contraires, alors qui croire ? Autre question: Comment réagit la fibre de bois et la laine de verre lorsqu'elle sont traversées par de l'humidité ? Certain disent que la laine de bois réagit mieux que la laine de verre, d'autres disent que la laine de bois risque de pourrir et faire de la mérule alors que la laine de verre supportera bien. Il y en a qui disent que la laine de verre perd ses capacités isolantes dès qu'elle est humide, d'autres disent plutôt ça de la laine de bois.... C'est tellement dur de s'y retrouver ! Merci avance pour vos conseils !

#59 - Laura (admin) - 14 Septembre 2020

Bonjour Joëlle,

L'entreprise a voulu dire qu'à la même épaisseur, l'isolant mince est un des meilleurs isolants.
Nous conseillons ce type d'isolant pour les chantiers où la place est très restreinte, ou en complément d'isolation.
Ce produit peut se révéler efficace, mais la pose doit être impeccable ! Par contre, c'est un isolant très inefficace pour le confort d'été.

Nous recommandons plutôt de choisir des isolants laissant passer les transferts de vapeurs d'eau comme la laine de bois ou la ouate de cellulose (qui sont en plus performant pour le confort d'été). Mais il est évident que pour un R de 7, l'épaisseur sera trois fois plus importante.

A bientôt,

#58 - Laura (admin) - 14 Septembre 2020

Bonjour Nelson36,

Comme pour tout autre produit, il faudrait comparer les caractéristiques du produit pour savoir si le prix plus élevé est justifié.

A bientôt,

#57 - Joëlle - 13 Septembre 2020

Bonjour,
Je viens de lire vos commentaires sur l'isolant mince et je suis perdue.
Une entreprise me propose de poser un isolant multicouche tetris super 8 (je crois que cest l'épaisseur) pour un R 7, l'entreprise présente ce produit comme le meilleur en matière d'isolation.
J'ai déjà en place 10 cm de laine de verre et ils me demandent de l'enlever je pense à cause du risque de condensation.
Est-ce que ce produit existe vraiment, est-il efficace s'il est posé seul, et efficace hiver comme été.
J'ai besoin de votre avis et de conseils puisque je refais mon isolation qui n'est pas assez efficace.
Je vous remercie.
Joëlle
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.