Les isolants minces ou isolants multicouches

présentation isolants mincesLes isolants minces aussi appelés produits réfléchissants ou isolants multicouches sont arrivés il y a une dizaine d'année sur le marché de l'isolation. Recommandés par certains professionnels, leurs performances font débat et nous essayerons d’apporter ici une réponse concrète, en nous intéressant en particulier à la résistance thermique du produit.

Les isolants minces, un complément d'isolation seulement

Un isolant mince enveloppe des matériaux isolants (des bulles d’air par exemple) avec feuilles réfléchissantes. Ces feuilles limitent les échanges thermiques par rayonnement entre les matériaux ainsi séparés.

composition couches isolants minces

Le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est chargé de donner les certifications techniques des produits. Selon différentes configurations de pose, il détermine les caractéristiques comme la résistance mécanique, la classification au feu mais aussi la résistance thermique. Longtemps, les isolants minces n’ont pas eu de certification. Certains produits en ont aujourd’hui, mais en tant que complément d’isolation et non en tant qu'isolant principal.

L’Ademe estime quant à elle qu’une isolation avec 2 cm isolants multicouches réalisée dans des conditions idéales (isolant mince entouré de deux lames d’air inertes) 2 cm d'épaisseur ne peut pas dépasser 2 m².K/W (performances comparables à 6 cm d’isolants traditionnels). On peut rappeler à titre de comparaison que la résistance thermique minimale requise est de 6 m².K/W pour des rampants.

Comment connaître le pouvoir isolant d'un isolant mince ?

La résistance thermique intrasèque : La résistance thermique intrinsèque est la capacité du produit à isoler, tout seul. Classiquement, les isolants minces font entre 3 et 50 mm d’épaisseur et ont une résistance thermique intrinsèque (certifiée) de 0.25 m².K/W pour les meilleurs soit une conductivité thermique de 0.033 W/m².K, pas beaucoup mieux que la laine de verre (0.035 W/m².K).

On peut par exemple citer l’isolant mince Airflex proposé par KDB, certifié Acermi et disposant d’un avis technique du CSTB pour la mise en œuvre. Le produit concurrent Trisolin 12 d’Actis affiche quant à lui une résistance thermique de 6.5 m².K/W pour une épaisseur de 5 cm mais ces performances ne sont pas certifiées.

pose isolants minces sur rampantsLa qualité de pose des isolants minces : La mise en œuvre de l’isolant multicouche va également être déterminante dans son efficacité. Il existe de très nombreuses techniques de pose, notamment pour l’isolation des combles, qui est le domaine de prédilection des isolants minces puisque la pose est relativement aisée et de nombreuses configurations sont possibles. On retiendra deux grandes catégories : 1 lame d’air ou 2 lames d’air. Exemple de performances thermiques :

  1. Avec 1 lame d’air, 160 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 20 mm : R = 5.3 m².K/W
  2. Avec 2 lames d’air, 100 mm d’isolant classique, isolant mince 30 mm, lame d’air non ventilée 25 mm : R = 4.8 m².K/W

Pour rappel, plus le R est élevé, meilleure est l’isolation. Les valeurs précédentes tiennent comptent des ponts thermiques et correspondent à environ 25 cm de laine de verre. Pour le même prix, d'autres techniques d'isolation plus efficaces et plus faciles à mettre en place existent.

Attention aux risques de condensation avec les isolants minces

isolation rampant isolants mincesDans tous les cas, il faut retenir que la plupart des isolants multicouches constituent une «une barrière à la vapeur d’eau » et jouent ainsi le rôle de pare vapeur. L'isolant mince doit toujours se trouver du côté intérieur (côté chaud). En effet, Si cela n'est pas respecté (exemple d'un rajout d'isolant après la pose d'un isolant mince), les risques de condensation sont très importants, ce qui pose ensuite des problèmes de dégradation des isolants voire de la structure même (charpente, etc.).

Si l'isolant mince est posé en complément d'une laine de verre (ou de tout autre isolant) déjà existante, il faudra s'assurer que celle-ci ne dispose pas d'un pare-vapeur ou bien il conviendra de le lacérer.

Bonne configuration : Parement intérieur / Isolant Mince / Lame d'air / Isolant classique (sans pare-vapeur, ou pare-vapeur lacéré) / Pare-Pluie + Ossature du toit

Mauvaise configuration : Parement intérieur / Isolant Classique (Avec ou sans pare-vapeur) / Lame d'air / Isolant mince / Pare-Pluie + Ossature du toit

Prix des isolants minces et aides financières

Les isolants multicouches restent assez coûteux avec un prix de 13€ du m² pour les produits certifiés. A titre de comparaison, cela représente le même prix que 32cm de laine de verre.

Si vous avez un projet d’isolation, il faudra dans tous les cas mettre les entreprises en concurrence pour obtenir le prix le plus juste, mais aussi pour connaitre plusieurs alternatives.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

La plupart des travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

logo rge reconnu garant environnementIl est bien possible de bénéficier des aides financières avec les isolants minces à conditions que la pose se fasse par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et en complément d’un isolant traditionnel car sinon, il ne sera pas possible de satisfaire le niveau d’isolation minimal requis. Consultez notre article dédié aux aides financières pour découvrir l'ensemble des aides disponibles.

Les polémiques autours des isolants minces

Au-delà des performances même des différents isolants multicouches, il existe plusieurs polémiques à leur sujet. Le but n’est pas ici de donner un avis, mais uniquement de les recenser.

L'impartialité du CSTB mise en cause : On l’a dit, le CSTB est l’organisme chargé de délivrer les performances des différents matériaux utilisés dans le bâtiment. Or, le CSTB aurait échangé des informations avec Saint Gobain et le Filmm (syndicat des laines minérales traditionnelles) dans le but de retarder les certifications des isolants minces, concurrents potentiels des isolants traditionnels.

artisan pose isolants minces toiture

Des arguments commerciaux parfois douteux : Les professionnels, pour vendre les isolants minces font référence à d’autres utilisations du produit. Le premier argument est la bouteille thermos (isothermiques). Or, ce qui joue réellement le rôle d’isolant dans une bouteille Thermos, ce ne sont pas les parois (analogie à l’isolant multicouche) mais bien la présence d’air inerte entre ces parois totalement étanches.

Autre cas souvent évoqué, les couvertures de survie (utilisées notamment par les pompiers). De nombreuses raisons expliquent ce choix par les pompiers, comme le fait qu’il n’y ait aucun problème de contact avec d’éventuelles plaies ce qui n’est pas le cas d’une couverture ou qu’elles sont imperméables. Elles permettent, c’est vrai, de limiter les pertes thermiques d’un corps notamment les pertes par rayonnement et convection, mais dans une maison, l'isolant mince étant recouvert d'une plaque de plâtre ou d'un lambris, le côté réfléchissant ne représente pas d'intérêt.

Avantages des isolants mincesrouleau isolants minces

Inconvénients des isolants minces

Conclusion : les isolants minces, utiles en complément

Les isolants minces ne respectent pas leurs promesses, d’un point de vue thermique. Le slogan « 5 cm d’isolant multicouche remplace 30 cm de laine minérale » n’est pas certifié. En revanche, les isolants multicouches ont un intérêt lorsque la place est très contrainte en complément d’une solution d’isolation traditionnelle. Placé côté intérieur de la paroi (côté chauffé), ils peuvent en sus jouer le rôle de pare-vapeur. Mais attention, il convient de respecter scrupuleusement les consignes de pose au risque de voir les performances très dégradées. Si vous recherchez un isolant très performant sur de faibles épaisseurs, le polyuréthane qui dispose du meilleur pouvoir isolant certifié, pourrait vous intéresser.

Laisser un commentaire ou poser une question




#59 - Laura (admin) - 14 Septembre 2020

Bonjour Joëlle,

L'entreprise a voulu dire qu'à la même épaisseur, l'isolant mince est un des meilleurs isolants.
Nous conseillons ce type d'isolant pour les chantiers où la place est très restreinte, ou en complément d'isolation.
Ce produit peut se révéler efficace, mais la pose doit être impeccable ! Par contre, c'est un isolant très inefficace pour le confort d'été.

Nous recommandons plutôt de choisir des isolants laissant passer les transferts de vapeurs d'eau comme la laine de bois ou la ouate de cellulose (qui sont en plus performant pour le confort d'été). Mais il est évident que pour un R de 7, l'épaisseur sera trois fois plus importante.

A bientôt,

#58 - Laura (admin) - 14 Septembre 2020

Bonjour Nelson36,

Comme pour tout autre produit, il faudrait comparer les caractéristiques du produit pour savoir si le prix plus élevé est justifié.

A bientôt,

#57 - Joëlle - 13 Septembre 2020

Bonjour,
Je viens de lire vos commentaires sur l'isolant mince et je suis perdue.
Une entreprise me propose de poser un isolant multicouche tetris super 8 (je crois que cest l'épaisseur) pour un R 7, l'entreprise présente ce produit comme le meilleur en matière d'isolation.
J'ai déjà en place 10 cm de laine de verre et ils me demandent de l'enlever je pense à cause du risque de condensation.
Est-ce que ce produit existe vraiment, est-il efficace s'il est posé seul, et efficace hiver comme été.
J'ai besoin de votre avis et de conseils puisque je refais mon isolation qui n'est pas assez efficace.
Je vous remercie.
Joëlle

#56 - Nelson36 - 08 Septembre 2020

j'ai testé l'isolant mince SEDIS-MULTILIN que je considère comme remarquable comme isolant thermique tant contre le froid que contre le chaud. Cet isolant est vendu en rouleau de 15 m² par Ciffréo-bona au prix de 218€ TTC . Or on trouve maintenant dans les grandes surfaces de bricolage apparemment un produit similaire (mince multicouches) et même surface pour 70 euros soit trois fois moins cher ! Ce qui normalement interpelle. Si quelqu'un peut m'en dire la différence, Merci

#55 - Laura (admin) - 07 Septembre 2020

Bonjour Mag,

Effectivement la laine de verre est un isolant qui apporte un confort d'été faible, et il en est de même pour l'isolant mince.
Si j'ai bien compris, votre devis mentionne une épaisseur de laine de verre de 75mm + un isolant mince.
Malheureusement, si vous êtes contraint en place il n'y aura pas d'autres solution pour améliorer considérablement votre confort d'été.
Vous pouvez cependant choisir des isolant plus performants sur ce point : la ouate de cellulose ou la fibre de bois. Mais pour un confort en été comme en hiver, il faut appliquer au minimum 250mm de ce type d'isolant.

A bientôt,

#54 - Mag - 05 Septembre 2020

Bonjour
Nous avns un devis pour refaire l'isolation de notre toiture avec pose de laine de verre GR32 en 75 plus isolant multicouche.
Certains me disent que ce n'est pas suffisant pour la saison d'été nous sommes dans le sud de la France . Qu'en pensez vous
Merci de votre reponse

#53 - Laura (admin) - 01 Septembre 2020

Bonjour Masoeur,

L'inconvénient de ce type d'isolant, c'est qu'il bloque mes transferts d'eau entre l'extérieur de la maison et l'intérieur.
Dans votre cas, il y a eu soit une fuit au niveau du pare-pluie ou de la toiture, ou la lame d'air n'a pas été respectée.

Nous vous conseillons de prendre contact avec l'artisan ayant réalisé les travaux afin de voir si sa garantie décennale peut fonctionner.

A bientôt,

#52 - Masoeur - 31 Août 2020

Est il normal qu une pose d isolation multicouche recouvre toute la charpente intérieure dont les grosses poutres ? Pose effectuée il y a 3 ans aujourd’hui une des grosses poutres vient de casser elle etait dans une poche d’eau et a donc pourrie..
Merci de votre réponse

#51 - Laura (admin) - 31 Août 2020

Bonjour mary,

L'isolant multicouche n'est pas recommandé seul pour l'isolation de la toiture.
Il peut être intéressant en complément d'isolation lors de contrainte de place.
Nous conseillons des isolants comme la fibre de bois ou la ouate de cellulose pour garantir un confort en été comme en hiver.

A bientôt,

#50 - Laura (admin) - 31 Août 2020

Bonjour Miss Lise,

Nous ne connaissons pas les propriétés de ce produit de peinture.
Le mieux, pour compenser le manque d'inertie du van, serait de choisir un isolant avec une forte capacité thermique comme la laine de bois ou la ouate de cellulose.

A bientôt,

#49 - mary - 31 Août 2020

Bonjour je refais ma toiture. Il n y a pas d isolation entre le plafond et les tuiles. Est ce bon de mettre du multicouche ?

#48 - Miss lise - 18 Août 2020

Bonjour
J’habite en Bulgarie et vais aménager un van. On m’a dit de mettre d’abord de la peinture anti-condensation sur le métal mais j’en ai demandé chez Mr Bricolage (qu’on a ici, oui oui!) et ils en ont pas. Ils me proposent une peinture qui fait une couche caoutchouteuse; en connaissez vous les qualités?
Par dessus je compte mettre de la laine de verre, du multicouche, lame d’air et lambris.
Merci pour vos conseils
Lise

#47 - Lolo - 13 Août 2020

Merci Benjamin pour cette réponse. Donc vous validez l idée de tendre des lés de pare-pluie en les agrafant sur les fermettes à 2cm de la volige, et pulser de laine de roche dans les caissons que cela ferait, entre le pare pluie côté volige et le frein vapeur côté interieur ? Pas mal de mes amis me disent de le faire moi même, avec des panneaux de 20cm d epaisseur de laine de bois. Mais j ai l impression que les découpes dans les panneaux ne seront pas parfaites et que ce sera moins jointif et du coup moins performant que de la laine pulsée qui elle va dans tous les interstices et bloque mieux les circulations d air dans le dispositif isolant... Mais ais je raison ???
Un ami aussi me disait que si le frein vapeur était tendu et agrafé sur les fermettes, cela sera autant de ponts thermiques que de fermettes. Je pensais que le bois etait plutot un isolant, mais il a l air de dire que non.... qu en pensez vous ?
Autre chose: la société qui pulserait la laine de roche parle de tendre côté interieur un FREIN vapeur à sd de 5 et non un PARE vapeur (sd>18). Donc l humidité intérieure ne sera pas bloquée mais freinée et pourra aller dans l isolant, ce qui évitera l eau de stagner entre mon lambris et le frein vapeur. Pourquoi pas.... Mais du coup, cote volige, est ce bien un HPV que je dois mettre ? J ai acheté un HPV de valeur sd de 0,02. C est la bonne valeur de sd ? Arf, je vous aurais bien envoyé des photos de la charpente, que vous voyiez l histoire.... merci encore pour vos conseils avisés et rapides !

#46 - Benjamin (Admin) - 13 Août 2020

Bonjour Lolo,
Il faut bien évidemment respecter le DTU et donc conserver une lame d'air (ventilé e). Les risques de dégradation de la charpente sont élevés si la lame d'air n'est pas respectée. Cela ne vaut pas le coup de prendre le risque.

Par ailleurs, il vaut toujours mieux choisir un film HPV qui permet d'avoir une meilleure gestion de l'humidité dans la paroi. Concernant le classement R2 ou R3 cela correspond a la largeur entre chevrons.
R2 : 60 cm
R3 : 90 cm

Bon courage

#45 - Lolo - 13 Août 2020

Bonjour. Mon projet concerne l'isolation de mes rampants dans ma maison de Camaret Sur Mer. Je souhaite faire intervenir une entreprise d isolation qui pulserait de la laine de roche en flocons dans les "caissons" qui seraient créés entre le pare vapeur qui serait tendu sur mes fermettes côté interieur et ma volige côté toiture. Or on m a fortement recommandé de ne pas pulser la laine de roche directement contre la volige. Le DTU préconise une lame d air de 2 cm entre l isolant et la volige. On m a donc conseillé de mettre en place cette lame d air en mettant des liteaux de 2cm d épaisseur sur la volige et en tendant des lés de Pare Pluie HPV qui seraient agrafés sur les fermettes à 2 cm de la volige. Ce pare pluie bloqueraient les flocons de laine de roche à 2 cm de la volige, comme le préconise le DTU. Pensez vous que ce soit NECESSAIRE de faire ça, ou puis je ne pas respecter le DTU et me passer de cette lame d air ? L humidité éventuellement presente dans la laine aux éventuels changements de température risque t elle de faire moisir ma volige si l isolant est en contact avec la volige, ou est ce sans risque ? Si il faut impérativement cette lame d air, dois je prendre du HPV avec une résistance à l arrachement en R2 ou en R3 ? Bref, je suis un peu perdu avec ce chantier.... J aimerai faire simple et pulser la laine directement entre le pare vapeur et la volige, mais j ai peur de ne pas respecter le DTU.... qu en pensez vous ??? Merci !!!

#44 - Laura (admin) - 20 Juillet 2020

Bonjour Stéphane,

Si votre toiture est noire, la repeindre dans une teinte claire permettra déjà de moins capter la chaleur. L'ADEME préconise la couleur blanche, ivoire, beige, jaune, verte ou encore terre de dune.
Je ne vois qu'un seul autre moyen, c'est d'isoler la toiture mais ceci implique des travaux (démonter la toiture ou isoler de l'intérieur).
Mais nous sommes loin d'être expert dans le domaine, des professionnels de ce type d'habitat sauront peut être vous conseiller.

On peut aussi imaginer implanter des arbres à proximité pour se protéger naturellement du soleil.

A bientôt,

#43 - Stéphane - 18 Juillet 2020

Bonjour,
Nous logeons dans un mobil home pendant la durée de nos travaux.
Que pouvez vous nous proposez comme isolant / système à positionner sur la toiture (tôle laquée noire) -hormis de la peinture isolante - pour améliorer notre confort d'été (mobile-home en plein soleil) et sans gros travaux ?
Merci

#42 - Laura (admin) - 16 Juillet 2020

Bonjour François,

Nous n'avons pas étudié ces produits réfléchissants.
Nous vous proposons un autre axe à étudier : les pare pluie en laine de bois. Il faudrait vérifier avec les fabricants s'ils résistent aux UV en expliquant votre cas.

A bientôt,

#41 - François - 16 Juillet 2020

Bonjour,
J'envisage avant pose de panneaux photovoltaïques de remplacer le pare vapeur sous toiture Tyvek en polyéthylène, qui s'est dégradé par le soleil en 20 ans, par un isolant mince.
Cet isolant mince compléterait dans la partie mansardée, une isolation en ouate de cellulose de 30 cm d'épaisseur.
Quel type de membrane pourrait tenir dans le temps sous une toiture plein sud. J'ai reçu plusieurs propositions multi couches avec isolant coton et lin mais pour la partie réfléchissante extérieure, je crains que ce soit de l'aluminium armé avec des matériaux synthétiques qui se dégradent dans temps.
Certains fabricants ont-ils trouvés des feuilles réfléchissantes durables ?

#40 - Laura (admin) - 15 Juillet 2020

Bonjour Asseyo,

Si vous avez une contrainte de place cela peut être une bonne solution. L’étanchéité doit être particulièrement soignée lors de la pose des isolants.
Si vous disposez d'assez de place, nous vous recommandons de mettre l'épaisseur en laine de roche suffisante pour atteindre un R minimum de 6.

La laine de bois est plus efficace sur le confort d'été. Pour plus d'informations :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php

A bientôt,

#39 - ASSEYO - 15 Juillet 2020

Bjr
Je souhaite isoler mes combles non habitable ,les rampants
Que pensez vous de cette solution:
-entre les chevrons pose d’une laine de roche épr 50mm non collée aux tuiles
-pose d’un isolant mince type Tetrix super 12
Merci de votre réponse et conseil
Cdlt
Lionel Motta

#38 - Laura (admin) - 15 Juillet 2020

Bonjour Will,
Cela me parait un peu juste, il faut faire le calcul avec le R de la laine de bois choisie.
Les rampants doit être isolés avec un R de 6 minimum.
Mais en moyenne nous avions calculé un minimum à 24cm.

Pour plus d'informations sur la laine de bois :
https://conseils-thermiques.org/contenu/laine-de-bois.php

A bientôt,

#37 - Will - 15 Juillet 2020

Merci pour votre réponse, que pensez-vous de la laine de bois en 200 MM sous les rampants ? Est ce trop ou pas assez ? Nous mettons lambris comme revêtement.
Merci encore

#36 - Laura (admin) - 15 Juillet 2020

Bonjour Will,

L'isolant mince peut être intéressant en complément d'isolation dans des configuration où il manque de place.
Le confort d'été est primordial pour l'isolation de vos combles, et les isolants minces ne sont pas adaptés.
Nous vous conseillons la laine de bois ou la ouate de cellulose.
Sachez qu'il est possible de faire appel à un artisan (RGE) et de faire une demande de prime CEE en parallèle des travaux effectués. Vous devrez dans ce cas avancer la somme des travaux et la prime sera versée dans un second temps. Le dossier doit être déposé avant signature du devis :
https://www.passrenov.com/espaceclient/calculer-montant-prime-energie.php

Dans ce cas, l'isolation ne reviendra pas à 1€. Mais une isolation de mauvaise qualité, même à 1€ n'est pas une "bonne affaire".
Vous pouvez aussi prétendre à d'autres aides financières cumulables, pour faire le point :
https://www.faire.gouv.fr/trouver-un-conseiller

A bientôt,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.