Comparatif des poêles à bois

Il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver devant l’exhaustivité de l’offre lorsque l’on souhaite acquérir un poêle à bois. Conseils Thermiques vous propose une synthèse qui dresse les caractéristiques essentielles de chaque technologie. Vous pourrez ainsi vous orienter efficacement vers le type de poêle à bois qui correspond le mieux à votre besoin.



comparatif poele a bois

En 1 coup d'oeil


Type de poêleBesoin
Poêles à bûchesChauffage d’appoint robuste
Temps disponible pour assurer la manutention
Possibilité de faire son bois
Poêle à granulés
sans électricité
Chauffage d’appoint robuste
Autonomie de 24 heures
Poêle à granulésChauffage principal jusqu’à 100 m²
Autonomie de 24 heures
Poêle MixteChauffage principal avec manutention au choix
Allie automatisation des granulés et belle flambée de la bûche
Autonomie de 24 heures
Poêle à granulés
canalisable
Chauffage principal jusqu’à 120 m² avec faible manutention
Autonomie de 24 heures
Poêle de masseChauffage d’appoint
Temps dispo. pour assurer la manutention toutes les 12-24 heures
Chaleur très agréable
Possibilité de faire son bois

Performances des poêles à bois

Performances : Tous les appareils de chauffage au bois récents sont très performants. En effet, la quasi-totalité des poêles sont labellisés Flamme Verte 7 étoiles et affichent au minimum 75% de rendement.


CritèresPoêle à boisPoêle à granulés
Rendement énergétique (%)≥ 75≥ 87
Émissions de monoxyde de carbone (mg/Nm3)≤ 1500≤ 300
Émissions de particules (mg/Nm3)≤ 40≤ 30

Certains produits ne sont toutefois pas porteurs du label car cette certification a un coût. Néanmoins, tous respectent ces mêmes caractéristiques techniques, obligatoires pour prétendre aux nombreuses aides financières.

Parmi les poêles à bois, ce sont les poêles à granulés qui offrent le meilleur rendement (autour de 90 %) grâce à une combustion optimisée de façon électronique.

électronique dans un poêle à granulés

Un poêle à granulés en a sous le capot !

Les poêles de masse présentent des performances comparables car ils brûlent une grande quantité de bois en une seule fois et à très haute température. La chaleur est captée par un manteau accumulateur grâce à un long canal des fumées, puis restituée sur plusieurs heures.

construction poele de masse

L’habillage du poêle de masse se construit autour d’une chambre de combustion à haute température.

Le poêle à bûches est peu en deçà des chauffages précédemment cités (rendement autour de 80%) mais on reste très loin devant une cheminée ouverte (10 à 15% de rendement) ou un appareil d’ancienne génération qui n’était pas pourvu d’une arrivée d’air de postcombustion (65% maximum pour un chauffage entre 1994 et 2004).

Bilan environnemental : Le bois est une ressource renouvelable qui a souvent une origine locale ce qui lui confère une faible énergie grise. Il faut donc peu d'énergie (transformations, transports...) pour fabriquer le produit final.

comparaison énergie grise énergie

Les combustibles bois consomment peu d'énergie avant leur utilisation.

De plus, l’Ademe estime les émissions de CO2 très faibles, de l’ordre de 33 g de CO2 par kWh. A titre de comparaison, c’est 10 fois moins que pour une chaudière fioul et 8 fois moins que pour le gaz.

poele bois allumage inversé

L’allumage inversé ou « top down » est plus propre.

Il faut néanmoins respecter les consignes d’utilisation, notamment pour les bûches : brûler du bois bien sec et réaliser un allumage inversé qui limite les émissions de polluants au démarrage.

Diffusion de la chaleur avec les poêles à bois

Une unique source de chaleur : Les poêles à bois sous toutes ses formes ne présentent qu’un seul point chaud et ne peuvent donc chauffer qu’un espace assez restreint (de l’ordre 100 m²). Les différences de températures mesurées sont de l’ordre de 2 à 4°C entre les zones les plus proches de l’appareil et celles les plus éloignées. Ce type de chauffage est donc particulièrement adapté aux espaces ouverts et nécessite un chauffage d’appoint pour les pièces fermées.

poele granulés au milieu du salon

Le poêle à granulés canalisable autorise une adaptation en envoyant la chaleur vers une ou deux pièces supplémentaires, mais la surface maximum reste toujours limitée (120 m² environ). Pour des espaces plus grands ou pour une meilleure répartition de la chaleur, on se dirigera plutôt vers les chaudières à granulés ou les poêles hydro.

Confort : D’une façon générale, tous les poêles à bois offrent un confort satisfaisant car ils diffusent la chaleur à la fois par convection (chauffage de l’air) mais aussi par rayonnement (chauffage des parois). Sur un poêle à bûches qui n’est pas doté d’un ventilateur de convection, la chaleur a tendance à être intense près du poêle et à diminuer rapidement au fur et à mesure de l’éloignement. A l’inverse, le poêle à granulés offre des températures plus lissées car la chaleur est poussée par une soufflerie.

relevés de température ave cun poêle à granulés

Ecarts de température mesurés avec un poêle à granulés.

Mais c’est certainement le poêle de masse qui délivre le meilleur confort car toute la chaleur ou presque est émise par rayonnement, exactement comme un petit soleil.

poêle de masse qui rayonne

On rapporte ce témoignage d’un utilisateur pour rendre les choses plus concrètes :

« Le PDM (poêle de masse) a un rayonnement intense lors de la flambée à travers la vitre mais c’est tout. Le reste du temps, on a une chaleur diffusée lentement par rayonnement. Etant donné que la montée en température des briques de terre crue est progressive, on sent la chaleur émise par les briques toute la journée, comme un halo de chaleur douce entourant le PDM. Et pas de chaleur sèche. C’est vraiment une sensation très douce. »

En contrepartie, la puissance émise est assez faible ce qui destine le poêle de masse a des logements compacts ou bien isolés.

Installation des poêles à bois

Arrivée d’air : Quel que soit le chauffage au bois choisi, une arrivée d’air est indispensable pour apporter l’oxygène nécessaire à la combustion. L’air peut être pris directement dans la maison ou puisé à l’extérieur. Cette dernière configuration est à privilégier. Elle garantit que l’apport en air sera suffisant (même si des travaux d’étanchéité ont lieu par la suite dans l’habitation) et évite des interactions avec d’autres appareils qui influencent l’air (hotte, ventilation).

arrivée d'air sur un poêle

Ici, l’air est pris à l’extérieur via un conduit qui passe dans le vide sanitaire.

Evacuation des fumées : Un conduit vertical doit également être mis en œuvre pour évacuer les fumées. Son diamètre dépend de la température des fumées. On compte généralement 80 à 100 mm pour les poêles à granulés et plutôt 150 mm pour les appareils à bûches. La sortie des fumées doit impérativement débouchée en zone 1, au dessus du faîtage. Ainsi, le vent influencera très peu le tirage.

débouché sortie fumée poêle bois

Sur ce point, les poêles à granulés (avec électricité) se démarquent. Ils peuvent, sous certaines conditions, être installés en ventouse au niveau de la façade. Cela facilite les installations dans les habitations dépourvues de conduits de cheminée.

petit poêle à granulés installé en ventouse

Pro RGE Qualibois : Dans tous les cas, la certification Qualibois vous orientera vers un professionnel formé à l’installation de ce type de chauffage. Prudence toutefois, il ne s’agit pas d’un gage absolu de qualité. Consultez notre article dédié au choix du professionnel pour en savoir plus.

Utilisation quotidienne avec les poêles à bois

Programmation : Les appareils électriques comme les poêles à granulés disposent tous d’une programmation permettant l’allumage et l’extinction du poêle aux horaires souhaités. De ce fait, ils peuvent servir de chauffage principal. A l’inverse, les appareils à bûches ne constituent qu’un chauffage d’appoint. En contrepartie, ils peuvent se targuer d’une meilleure fiabilité et d’une indépendance totale au réseau électrique.

poele à granulé programmable

Manutention : La présence d'un réservoir sur les appareils à granulés leur confère une autonomie d'au moins 24 heures au cœur de l'hiver. Le poêle à bûches requiert quant à lui un rechargement très régulier, toutes les 30 à 45 minutes. Autrement dit, il faut être présent au domicile. Sur les poêles de masse, les flambées se font en une fois (une le matin et une le soir par exemple) ce qui autorise davantage de souplesse.

allumage poêle bois bûche

Les poêles mixtes sont aussi assez flexibles sur ce point car les granulés peuvent prendre automatiquement le relai. Le plus souvent, l'utilisateur recharge en bûches lorsqu'il est présent et les granulés assurent la continuité du chauffage lors des absences.

Notons toutefois que le chauffage aux granulés n'est pas forcément à la portée de tous, notamment des seniors. Chaque sac de pellets pèse tout de même 15 kg qu'il faut soulever pour alimenter la trémie. Rajoutons à cela le transport entre votre terrain et votre maison, quand vous vous faites livrer une tonne de granulés.

Entretien : L’entretien est une contrainte à prendre en compte quel que soit le poêle à bois choisi. Même un poêle à granulés nécessite un entretien quotidien pour libérer les orifices du brûleur qui permettent l’apport d’air comburant. Cela prend environ 5 minutes.

entretien quotidien poêle à granulés

Sur un poêle de masse et sur un poêle à bûches, il faut faire tomber les cendres qui recouvrent la grille foyère avant chaque flambée puis vider le cendrier toutes les semaines environ. Le nettoyage de la vitre se fait aussi régulièrement.

Stockage du combustible avec les poêles à bois

Pour les bûches : Les bûches doivent être stockées sous un abri bien ventilé pendant une durée d’au moins 18 mois. Idéalement, elles seront fendues pour améliorer leur séchage et leur combustion.

séchage bûche ademe

Recommandations de l’Ademe pour le stockage des bûches.

Pour les granulés de bois : Il faut ici prévoir de la place au sec car les pellets craignent l’humidité. Les sacs de granulés peuvent se stocker dans la maison sans faire de poussière à la différence des bûches.

stockage granulés de bois

Pour une tonne de pellets, il faut compter un volume de 1,6 mètre cube ce qui n'est pas négligeable. Consultez notre comparatif des combustibles pour en savoir plus.

Niveau sonore des poêles à bois

Installés le plus souvent en plein milieu du salon, une attention spécifique doit être portée au bruit des poêles à bois. Sur ce point, l’avantage revient clairement aux poêles fonctionnant sans électricité et qui diffusent la chaleur par convection naturelle.

bruit poele bûche

Sur un poêle à bois, on entend seulement le crépitement du feu.

Par opposition, les poêles à granulés diffusent la chaleur par convection forcée. Ils sont équipés d’un ventilateur qui pousse plus rapidement la chaleur dans la pièce. Si la vitesse de celui-ci est la plupart du temps réglable de 0 (arrêt) à 5, il peut occasionner une gêne sonore. A cela s’ajoute le bruit du moteur de vis sans fin qui permet d’alimenter le foyer en granulés.

bruit poêle granule

Heureusement, les fabricants ont énormément progressé sur ce point et on trouve désormais des poêles à granulés parfaitement silencieux. Si ce critère est important à vos yeux, n’hésitez pas à consulter notre comparatif du bruit des poêles à granulés.

Fiabilité des poêles à bois

Encore une fois, la fée électricité n’a pas que des avantages… Si les poêles à granulés sont plus performants et bénéficient d’un fonctionnement totalement automatique, ils sont logiquement moins fiables. En effet, ils disposent de nombreux équipements électroniques : une bougie d’allumage, des moteurs (extraction des fumées, vis sans fin, convection forcée), des capteurs pour assurer la sécurité et une carte mère qui orchestre le tout. Les pièces détachées se trouvent néanmoins facilement et restent accessibles. Le principal est donc de trouver un installateur bien implanté sur votre secteur et qui pourra vous dépanner rapidement si besoin (moins de 45 minutes de route).

pag sans élec

Le poêle à granulés sans électricité est dépourvu d’électronique.

Les poêles à granulés sans électricité s’affranchissent des pannes électriques tout en jouissant d’une autonomie intéressante (1 à 2 rechargements par jour). En ce sens, ils se situent au croisement des poêles à bûches et des poêles à granulés.

Design des poêles à bois

Design : Si les premiers poêles à granulés ressemblaient ni plus ni moins à des armoires métalliques peu gracieuses, ils rivalisent désormais sans problème avec les poêles à bûches. L’esthétisme est avant tout un excellent argument de vente qui a une incidence très significative sur le prix des appareils.

poele bois design

Exemples d’appareils élus aux Red Dot Product Design Awards qui récompensent les produits au design ambitieux.

Flamme : Il reste toutefois difficile d’aller concurrencer les poêles à bûches sur l’aspect de la flamme. Celle d’un poêle à bûches apparait plus large et lente alors que celle d’un poêle à granulés est plutôt localisée et vive.

Prix des poêles à bois

A l’installation : Il existe des écarts de prix très importants entre les différents poêles à bois. Le prix parfois très élevé des poêles de masse (20 000€ posé) vient du fait qu’il s’agit d’appareils sur-mesure. Les poêles mixtes restent également rares et assez coûteux (8 à 10 000€ posé).

Les poêles à bûches et les poêles à granulés sont plus abordables. On peut compter respectivement un budget d’environ 4 500€ et 5 500€ pour une installation complète. De nombreuses aides financières viennent en plus accompagner cet investissement. Dans tous les cas, il est important de réaliser plusieurs devis afin de mettre les entreprises en concurrence et faire baisser les prix.

Pour cela, Conseils Thermiques s'associe à plusieurs partenaires afin de vous mettre en relation avec des artisans locaux certifiés RGE. Vous pourrez ainsi étudier plusieurs propositions techniques et commerciales gratuitement et sans engagement.

Je souhaite rencontrer des entreprises >

Ces travaux de rénovation énergétique donnent droit à des subventions (prime énergie). Si vous avez déjà un devis (non signé), vous pouvez encore y prétendre.

Je souhaite obtenir ma prime énergie >

A l’utilisation : Le prix du combustible reste assez faible relativement aux autres énergies. A titre de comparaison, les bûches sont environ quatre fois moins chères que l’électricité et les granulés, deux fois moins coûteux. De plus, les combustibles bois ont l’avantage de s’acheter par anticipation, l’utilisateur a donc toujours « conscience » de sa consommation.

Comparatif final des poêles à bois


comparatif chauffe bois poele buche comparatif chauffe bois poele granule sans electricite comparatif chauffe bois poele granule comparatif chauffe bois poele mixte comparatif chauffe bois poele granule canalisable comparatif chauffe bois poele masse
DésignationPoêle
à bûches
Poêle granulés
sans électricité
Poêle
à granulés
Poêle
Mixte
Poêle à granulés
canalisable
Poêle
de masse
Rendement80%85%90%80 à 90%90%90%
Diffusion chaleurRayonnement
Conv. Natur.
Rayonnement
Conv. Natur.
Rayonnement
Conv. forcée
Rayonnement
Convection
Rayonnement
Conv. forcée
Rayonnement
Type de chauffageAppointAppointPrincipalPrincipalPrincipalAppoint
Surface max.
à chauffer
100 m²100 m²100 m²100 m²120 m²100 m²
CombustiblesBûchesGranulésGranulésBûches ou
Granulés
GranulésBûches
Prix combustible0.45€ / kWh0.8€ / kWh0.8€ / kWh0.63€ / kWh0.8€ / kWh0.45€ / kWh
RechargementToutes les
45 minutes
1 fois
par jour
1 fois
par jour
1 fois
par jour
1 fois
par jour
1 à 2 fois
par jour
AutomatiqueNonNonOuiOuiOuiNon
FiabilitéSans
électronique
Sans
électronique
2 cartes élec.
3 moteurs
Bougie
2 cartes élec.
3 moteurs
Bougie
2 cartes élec.
4 moteurs Bougie
Sans
électronique
BruitNonNon1 soufflerie
1 vis sans fin
1 soufflerie
1 vis sans fin
2-3 souffleries
1 vis sans fin
Non
Autonomie élec.OuiOuiNonOui
(mode bois)
NonOui
Prix
hors pose
500
à 4 000€
1 500
à 4 000€
2 000
à 5 000€
5 000
à 7 000€
2 500
à 5 500€
4 000
à 20 000€

Conclusion : Des poêles à bois pour tous les besoins



Il existe donc un chauffage au bois pour chaque besoin. Ces appareils ont en commun d’être performants, écologiques et peu chers à l’utilisation ce qui fait leur succès. Les poêles à bûches restent plus contraignants au quotidien mais plus fiables tandis que les poêles à granulés assurent un chauffage automatique mais demeurent plus fragiles. Notre comparatif « poêle à bois versus poêles à granulés » pourrait vous intéresser sur ce point.

Dans les faits, les technologies ne sont pas si cloisonnées et on trouve de nombreux produits hybrides. On peut citer le cas des poêles à bûches à allumage automatique ou des poêles à granulés à convection naturelle qui se rapprochent beaucoup des poêles à bois.

Pour chauffer une surface plus importante (> 120m²) avec une meilleure répartition des températures, il faudra se diriger vers un poêle hydro ou une chaudière à granulés.

Laisser un commentaire ou poser une question




En validant ce formulaire, j’accepte que mon message soit affiché de façon publique. Nous vous recommandons de ne pas diffuser d’informations personnelles : téléphone, mail, adresse... L’association Conseils Thermiques conserve des données pour le bon fonctionnement de ce service. Plus d’informations sur notre page relative à la protection des données.

#38 - Xavier (admin) - 12 Mai 2022

Bonjour Antoine,

Il y a bien des aides publiques (Maprimerénov') pour le changement de votre chaudière. Par contre, c'est vrai que la prime privée (CEE) sera bien moins importante (200€ contre 2 500 ou 4 000€). Ca vaut quand même le coup de faire un chiffrage.

Mais les appareils à bûches (indépendants de l'électricité et très fiables) restent une très bonne solution en appoint d'une chaudière récente. Vous pourriez laisser une température de réduit avec la chaudière (17°C) et monter rapidement en température de confort avec le poêle ou l'insert.

Pour le choix de votre appareil, un insert ou un poêle labellisé Flame Verte 7 étoiles sera très performant. La marché s'oriente plus vers les poêles, voir cette étude p12 :
http://www.energies-renouvelables.org/observ-er/etudes/Observ-ER-Marche-2021-appareils-chauffage-bois20220411.pdf

Cela est peut-être lié au fait que les aides restent supérieurs pour les poêles (sans raison technique à priori car les performances sont identiques) et que le choix en termes de design est très important.

A bientôt

#37 - Antoine - 11 Mai 2022

Site très interessant, merci!
Dans mon cas j'aimerai utiliser mon bois (chêne) pour chauffer le salon et un bureau attenant et garder ma chaudière à condensation récente pour le chauffage "de base". En effet aucune prime je crois comprendre pour changer une chaudière à condensation.
J'aimerai pour cela simplement ajouter un insert dans ma cheminée existante dont le foyer est grand et bénéficie d'une arrivée d'air dédiée. Mais je lis très peu de choses sur les inserts et j'ai l'impression que ce n'est pas une solution très recommandée. Faudrait-il mieux carrement supprimer la cheminée et installer un poele à la place?
Petite précision, j'ai 3 circuits d'eau: basse temperature dans le sol du salon, 2 convecteurs d'appoint dans des zones sans plancher chauffant (200m2 de surface totale) un 3eme pour les convecteurs de l'étage (sans plancher chauffant). Je me gratte la tête, mais je vais aussi chercher un spécialiste sur Nantes.

#36 - Xavier (admin) - 08 Avril 2022

Bonjour Philippe D.

Le poêle "dragon" est un poêle de masse autoconstruit :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-rocket.php

Vous trouverez des produits plus "industriels" chez les fabricants (même si ça reste de l'artisanat bien souvent). Par contre, les devis sont souvent élevés car il faut du temps et pour un chauffage d'appoint, le budget a de quoi être dissuasif. Voir ces articles :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-masse.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-de-masse.php

Autant partir sur un poêle à bois standard labellisé FV7 étoiles (300-400€ en GSB) auquel va s'ajouter la fumisterie et la main d'œuvre (3 000€). Le reste à charge avec les aides devrait être relativement abordable (selon votre situation).

A bientôt

#35 - Philippe D. - 07 Avril 2022

Bonjour,
On voit pas mal d'expérimentations de poêles "dragon" dans les milieux écolos. Ces poêles semblent particulièrement intéressants par leur technologie simple, leur fort rendement et le fait qu'ils émettent peu de fumées.

Qu'en est-il de cette technologie chez les fabricants grand public ? Personnellement, je recherche ce genre de poêle en petit modèle, pour un chauffage complémentaire, sans avoir à le fabriquer moi-même afin d'éviter tout risque et de respecter les normes de sécurité.

#34 - Xavier (admin) - 05 Janvier 2022

Bonjour Marc,

Cette solution n'est pas possible. Une cave non ventilée est humide et va faire rouiller votre appareil.

Il faudrait passer un flexible dans la cave et faire un trou sur l'extérieur si la longueur n'est pas trop importante (4 mètres maxi, à confirmer par la notice du poêle).

Sinon, il faut envisager de ventiler la cave. Un vide sanitaire est considéré comme ventilé si la section totale de ses ouvertures sur l'extérieur (en cm²) est au moins égale à 5 fois la surface au sol (en m²).

A bientôt

#33 - Marc - 27 Décembre 2021

Bonjour , je voudrais prendre l air pour mon poêle pellets à l extérieur de la pièce , mais ma seule solution est de prendre l air dans la cave qui se trouve dessous et est légèrement humide ,que me conseillez vous MERCI

#32 - Xavier (admin) - 16 Novembre 2021

Bonjour eric,

Merci pour vos encouragements. Voici ce que je peux vous dire concernant votre projet.

- Au regard du volume, il semble pertinent de garder votre réseau de chauffage central.

- Si vous avez du bois gratuit, c'est clair qu'il faut chercher une solution pour se chauffer avec. Il en existe trois :
+ Poêle buche hydro
+ Chaudière bûches
+ Chaudière mixte

- Par contre, si vous n'êtes pas l'occupant principal, la bûche a de quoi rebuter d'autant que les systèmes hydro requièrent un temps d'apprentissage pour être utilisés correctement. Cet aspect semble en contradiction avec l'usage de la maison qui va voir se succéder différents utilisateurs. En ce sens, une solution "mixte" semble mieux adaptée (caractère automatique des granulés).

- Le poêle bouilleur est une solution intéressante à condition de prendre du temps pour former les locataires à chaque fois (?). Le poêle pourra être surdimensionné car un ballon tampon va absorber le surplus. Cela permettra de limiter les phases de chauffe et de les réaliser à haut rendement. Voir ce doc :
https://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/recommandation-pro-rage-appareils-chauffage-divise-buches-habitat-individuel-01conception-reno-2015.pdf

- La difficulté va être de trouver un pro certifié Qualibois module eau qui a l'habitude de poser des poêles hydro. Peut-être pouvez-vous contacter la société Cashin qui est spécialisée dans les poêles hydro et qui devrait avoir un réseau d'installateurs : info@cashin-france.com.

Bonne réflexion et à bientôt

#31 - eric - 15 Novembre 2021

Bonjour,
Merci tout d'abord pour la qualité et l'objectivité de ce site.

J'ai une maison normande (comprenant un étage), diffile à isoler et d'un volume important de 560 M3. Chauffage actuel unique par chaudière gaz propane (très cher évidement).
Ayant du bois à disposition j'envisage de mettre prochainnement un Poele Bois à buche Hydro raccordé au chaufface central existant.


J'ai qq questions..

1/Que pensez vous de ce choix d'un poele Hydro raccordé au chauffage central (dans un contexte ou je prefère les poeles aux inserts, et que par ailleurs je souhaite "securiser l'utilisation de la cheminée existante qui est ouverte et presque inefficace en terme de chauffe de ce fait )
2/Quelle puissance conseillez de poele Hydro ?
Dans un précédent devis pour une chaudiere bois granulé choix que nous excluons en définitive) la puissance évoquée par un chauffagiste était de : modulation puissance entre 5 - 18K.

POur complete information le poele sera situé dans la cheminée dans un sejour de 30 m2 hauteur 2.40 m et plus loin il y a le salon de 40 m2 mais hauteur de plafond 5M en "cathédrale".

3 / Quelle marque et modele serait adaptés selon vous.

Information importante : la maison est à usage principal de location de week end et vacances. Hors location, et lorsqu 'elle n'est ps utilisée, la température est maintenue via la chaudiere gaz au minimum (12 degrés ) pour éviter toute dégradation.
Merci de votre éclairage..
Cordialement
Eric

#30 - Xavier (admin) - 21 Septembre 2021

Bonjour Bruno,

Sur un appareil à trois vitres, le rayonnement est intense sur 3 côtés ce qui oblige à des distances de sécurité plus grandes (définies par chaque fabricant). Souvent, on table sur 20 cm pour une paroi opaque et plutôt 100 cm pour une paroi vitré. Un appareil à 3 vitres a donc un intérêt si vous pouvez en faire le tour (pour profiter du rayonnement) tout en ayant un peu d'espace (car le rayonnement à proximité est intense et pas forcément supportable en position statique).

Vous pouvez installer 2 poêles avec 2 conduits de fumées séparés. Vous trouverez l'ensemble des règles techniques à cette adresse :
https://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/recommandation-pro-rage-appareils-chauffage-divise-buches-habitat-individuel-02installation-reno.pdf

A bientôt

#29 - bruno - 20 Septembre 2021

bonjour, je voudrais installer un poele a bois (buches faites à la maison) dans un foyer ouvert. Fonte et panoramique ou 3 vitres ; cela aura une incidence négative par rapport à un poele avec 1 seule vitre ?
Comme il y a deux boisseaux j'envisage de mettre un deuxième poele au rez de chaussée (sous la dale du poele pricipal) est-ce compatible ? Quelles sont les contraintes techniques svp ?
Merci

#28 - Xavier (admin) - 14 Juin 2021

Bonne Anne,

A ma connaissance, même les poêles à bois avec une combustion optimisée de façon électronique n'affichent pas de tels rendements. On se situe autour de 80 % :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-bois-moderne-haas-sohn.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-bois-nex-rikatronic-4.php

Un poêle à granulés sera plus proche de ses performances. Visez le label Flamme Verte 7 étoiles. (au moins 87% de rendement). La plupart des poêles du marché sont certifiés.

A bientôt

#27 - Anne - 12 Juin 2021

Bonjour,
A la suite de l’ètude thermique je suis à la recherche d’un poêle de 8,6Kw à rendement minimal de 90%. Je dispose de beaucoup de bois, existe-t’il des poêles à bûches avec ces caractéristiqus ou dois-je chercher un poêle à pelets ?

#26 - Xavier (admin) - 03 Mai 2021

Bonjour Hervé,

On dimensionne le poêle pour le salon et les pièces ouvertes sur celui-ci. Il est recommandé de ne pas surdimensionner la puissance (surchauffe, mauvaise combustion).

Voir p.28 à 30 de ce document pour avoir tout le détail :
https://www.programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/recommandation-pro-rage-appareils-chauffage-divise-buches-habitat-individuel-01conception-reno-2015.pdf

A bientôt

#25 - Hervé - 01 Mai 2021

Je sais qu'il faut 1KW pour dix mètres carrés (poêle à bois). J'ai 70M2. Un vendeur m'a dit que c'était plutôt mieux de prendre un 8KW parce que j'ai le couloir qui mène à ma cage d'escalier en face. Son argument est-il valable?
D'une façon générale vaut-il mieux prendre un poêle un peu plus puissant que sa surface ou risque t'on de surchauffer. En gros, si on a 70m2 carré, risque t'on d'être un peut juste avec un 7 Kwatts et vaut-il mieux prendre un 8KW ?

#24 - Xavier (admin) - 28 Janvier 2021

Bonjour Renard,

Nous n'avons pas testé d'appareils chez Max Blank mais la masse des appareils (autour de 120 kg pour un poêle de 7 kW en finition acier) laisser penser que l'épaisseur des matériaux en jeu est satisfaisante et que les produits sont de qualité. A voir ce qu'il en est avec le produit que vous recherchez mais ce devrait être pareil.

Le label FV7 étoiles n'est pas obligatoire pour bénéficier des aides mais les critères techniques de ce label le sont ! Je vous renvoie à cette page pour plus de détails :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-sans-electricite.php

A bientôt,

#23 - Renard - 27 Janvier 2021

Bonjour,
Que vaut la marque Max blank en terme de fiabilité .Et le label flamme verte est il indispensable pour obtenir une réduction d'impots ou crédit 'd'impots .
Merci de votre réponse

#22 - Xavier (admin) - 05 Novembre 2020

Bonjour Camille,

Les critères pour un "bon" poêle à bois sont les suivants :

- Masse importante (comptez 100 kg pour un poêle avec une finition classique en acier).
- Un rendement autour de 80% qui témoigne d'une double combustion. Le label Flamme Verte 7 étoiles peut vous guider (même s'il n'est pas obligatoire en tant que tel pour bénéficier des aides).

Beaucoup d'appareils répondent à ces critères (des poêles allant de 1 000 à 5 000€). Le design joue un rôle important dans le prix.

Vous trouverez des infos plus détaillées à cette adresse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-bois.php

A bientôt,

#21 - Camille - 04 Novembre 2020

Bonjour,
Nous sommes en train de rénover une maison (120 m2) en région parisienne et souhaiterions un chauffage d'appoint par un poele à bois dont nous apprécions également l'aspect esthétique.
Avez-vous des conseils de modèle et de marque à nous communiquer ?
Merci !

#20 - Xavier (admin) - 25 Septembre 2020

Bonjour Sylvie,

Pour un poêle de masse, il faut compter une installation d'au moins 10 000€. Vous trouverez :

Des infos techniques ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-masse.php

Un retour d'expériences ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-de-masse.php

Une synthèse des aides financières ici :
https://conseils-thermiques.org/contenu/credit-impot-poele-granule.php

A bientôt,

#19 - Sylvie - 13 Septembre 2020

Je cherche un poele de masse a buches pour une surface d une piece de 180 m carre
Restitution superieure ou egale a 80 pour cent
Esthetique ceramique blanche sobre et de bon gout ou fonte quel prix moyen avec installation faut il compter sachant que j ai un condduitde cheminée à habiller pour le poêle
Peut on me fournir des photos et une synthèse claire des aides
Merci

#18 - Xavier (admin) - 04 Septembre 2020

Bonjour Laurent74,

Avec une telle surface à chauffer, je ne pense pas que le poêle à bois puisse chauffer tout l'espace de façon homogène (il faut souvent chaud à proximité du poêle et moins chaud quand on s'éloigne). Un appoint pourra donc être nécessaire dans les pièces éloignées.

Concernant le chauffage en lui-même, il faut prendre la plus petite puissance possible. En pratique, vous trouverez plus facilement des appareils de 6 kW (et plus difficilement une puissance inférieure).

J'aurais tendance à vous conseiller un habillage plutôt massif pour disposer d'une certaine inertie. J'ai peur qu'avec un poêle "tout acier", la pièce chauffe très vite et que vous soyez obligé de réduire l'arrivée d'air très vite pour limiter la puissance (mauvaise combustion) ou d'éteindre et d'allumer le poêle souvent (contraignant).

Avec une inertie, la chaleur va se diffuser plus lentement. Je pense que vous pourrez utiliser plus efficacement la puissance nominale (le temps de réchauffer la masse) et avec une seule flambée par jour (liée à l'inertie d'où moins de contraintes). Comme un petit poêle de masse en quelque sorte (même si le fonctionnement n'est pas vraiment identique).

Vous pouvez regarder par exemple le poêle Contina de chez Rika (masse accumulatrice de 150 kg) qui me semble assez bien correspondre. Il doit y avoir d'autres appareils de ce type mais il faut considérer qu'il seront plus cher qu'une finition acier.

Je vous mets le lien vers l'article sur les poêles de masse :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-masse.php

A bientôt,

#17 - Laurent74 - 04 Septembre 2020

Bonjour
Je souhaite acheter un poêles à bois pour notre maison.
C'est une maison ossature bois bioclimatique "passive". En réalité très proche du passive car il y a quand même des déperditions de chaleur.

On a passé un hiver avec un simple chauffage de chantier soufflant(3kw) et ceux des salles de bains. Tout électrique.

J'ai du mal à déterminer la puissance dont j'ai besoin. L'étude thermique initiale lors du dépôt de permis disait 6kw. Le thermicien m'a expliqué que son étude donne un besoin à 4kw/4.5kw mais que par sécurité arrondit au dessus soit 5kw et qu'il ajoute une marche de sécurité donc 6 kw.

la surface à chauffé fait 157m2, c'est notre chauffage principal et nous n'avons pas prévu d'arrivé d'air pour un poêles étanche (erreur de conception de notre part) nous avons une wmc double flux à haut rendement couplé avec un puit canadien hydraulique. du triple vitrage au nord, 40cm d'isolant dans le toit et 30 dans les murs.

D'après vous pour évitez la surchauffe c'est mieux de prendre un 4.5kw/5kw en acier? On avais fait un devis pour un Hwam mais très chère et l’artisan voulais nous imposer un 8kw au mini.

Je suis preneur de tout conseil car je suis bien perdu dans tout ses données et possibilité d'achat.

Merci à vous et félicitation pour votre site, il est très bien conçue.

#16 - Xavier (admin) - 16 Juin 2020

Bonjour Phil95,

Merci pour vos encouragements !

Nous avons 2 retours concernant les poêles à bois avec régulation automatique. Chez Rika et Haas + Sohn mais vous en trouverez aussi chez Seguin qui distribue la marque Hwam (modèles IHS Smart Control) :

https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-bois-nex-rikatronic-4.php
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-bois-moderne-haas-sohn.php

Est-ce que ça marche ? Oui, car la combustion est gérée de façon automatique grâce à une sonde. Tout se passe comme si on ajustait en permanence les réglages d'arrivée d'air pour avoir la meilleure combustion possible.

On a donc une meilleure combustion et moins de rejets polluants. Je ne saurais pas vous le chiffrer précisément en termes d'économie car cela dépend de l'usage que vous faites d'un poêle à bois normal. Si vous utilisez le poêle quotidiennement, je pense que ça vaut le coup. Si vous faites juste une flambée occasionnelle le WE, cela me parait moins significatif.

L'intérêt est que le poêle fonctionne aussi sans électricité (ce qui est un avantage non négligeable du poêle à bois). Les inconvénients reste le surcoût du produit, le moindre choix au catalogue et potentiellement l'entretien sur la partie électronique.

A bientôt,

#15 - Phil95 - 15 Juin 2020

Bonjour,
Tout d'abord merci pour votre site qui est une mine d'informations très intéressantes!
J'aimerai connaitre votre avis sur les poêles à bois à régulation automatique?
Qu'en pensez vous? Avez vous déjà des retours? Quelles contraintes ou avantages? Quelles marques et/ou modèles dominent le marché (j'ai besoin d'un 7 ou 8 kw)? L'économie est elle bien réelle?
Merci pour vos réponses et encore bravo pour votre site!
Philippe
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de façon anonyme sans utilisation de données personnelles.
Plus d’informations sur notre page relative la protection des données.