La ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation peut être une très bonne alternative pour ventiler sa maison, notamment s'il y a la présence d’un puits canadien et/ou d’un poêle à bois. Elle convient également parfaitement à une autoconstruction, puisque sa mise en oeuvre est assez aisée. Seule la présence d'un préchauffage obligatoire peut poser problème.

Principe de la ventilation par insufflation

ventilation par insufflation La ventilation par insufflation, est peu connue et peu mise en place. Le principe est l’exact opposé d’une VMC “classique”. En effet, le ventilateur aspire l’air extérieur et l’injecte à l’intérieur. Le bâtiment se retrouve alors en surpression. L’air vicié est donc “poussé” à l’extérieur par les grilles d’aération situées dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC).

Mise en place

La mise en place d’une ventilation par insufflation est assez simple, du fait qu’il n’y a pas de gaines à poser dans le bâtiment. Elle peut donc être une très bonne alternative à la VMP (ventilation mécanique ponctuelle).

Le préchauffage

Pour ne pas souffler de l’air trop froid et risquer de faire apparaître de la condensation, il est impératif de préchauffer l’air entrant. Il existe de nombreuses techniques pour le faire.

Electrique : Une résistance électrique va préchauffer l’air, classiquement entre 15°C et 18°C. C’est la solution la plus basique et la plus facile à mettre en place, mais sûrement pas la moins onéreuse au niveau du coût de fonctionnement. Cela ne permet pas en outre de faire des économies d’énergie, comme cela est annoncé sur certains sites constructeurs...

Puits canadien (provençal) : La ventilation par insufflation est tout à fait capable de fonctionner avec un puits canadien, c’est même la ventilation la plus "logique" par rapport au système. Cependant, une résistance électrique doit tout de même être mise en place. En effet, lors des grands froids, la température du sol peut chuter sous les 10°C, ce qui pourrait poser problème.

Solaire : Une autre solution écologique est le solaire. Classiquement, on fait passer l’air entrant dans un serre. La température, généralement élevée de celle-ci, permet ainsi de préchauffer l’air.

Adaptabilité

La ventilation par insufflation est, comme nous l’avons vu, adaptable à de nombreux systèmes. La compatibilité avec le puits canadien et le préchauffage solaire, tout comme l’absence de gaines en font une solution cohérente pour une auto-construction de maison écologique. De plus, le fait d’être en surpression permet un meilleur tirage des cheminées ou poêles à bois, ce qui peut résoudre certains problèmes en rénovation.

Prix

Il faut compter en 2000€ et 3000€ TTC, pose incluse. Cependant, elle peut tout à fait être poser par un bon bricoleur lors d’une rénovation ou dans le cadre d'une autoconstruction.

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour installer votre ventilation par insufflation, il est important de réaliser différents chiffrages afin de mettre les entreprises en concurrence et faire baisser mécaniquement les prix. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis VMC

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatIl vous faut choisir de préférence un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat. Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez plutôt les installateurs qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise. Observez leur réactivité: l'artisan est-il disponible? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Avantages

Inconvénients

Test de la ventilation mécanique par insufflation Ventilairsec

test ventilation par insufflationContexte

Des problèmes d'humidité sont constatés suite à des travaux de rénovation. L'isolation a été renforcé et les anciennes fenêtres changées pour du double vitrage. La maison est ainsi devenue plus étanche et du salpêtre est apparu autour des fenêtres et sur les murs. Le taux d’humidité était de 70% (valeurs normales entre 40 et 60%). Pour éliminer l'humidité, une ventilation mécanique par insufflation est envisagée.

Devis

Installation

La VMI Ventilairsec est installée dans les combles. L'air entrant y est pris directement à travers une chaussette filtrante. Dans le cas où les combles ne sont pas ventilés, il faut prendre l'air entrant à l'extérieur via une gaine. L'installation a été facile et rapide: l'artisan amis moins d'une heure pour mettre en place l'appareil. Le plus long a été de raboter les portes de 2 à 3 cm pour garantir une circulation d'air suffisante. Notons que pour que l'installation de la VMI soit efficace, il faut mettre en place (ou conserver) des grilles de sorties d'air dans les pièces humides. Pour une maison de 75m², une une bouche unique d'insufflation est souvent installée. Elle est reliée à la VMI via une gaine isolée et installée au centre de la maison. Au niveau électrique, un disjoncteur différentiel a été installé.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

Utilisation

Fonctionnement: La VMI peut se régler sur une vitesse de 1 à 10. Au cours de l'installation, l'installateur fixe une valeur de consigne pour un fonctionnement optimal selon la configuration du logement. (Ici, la valeur est fixée à 7). Cette valeur de consigne peut être changée avec l'aide de l'installateur. Le système est très efficace. En moins d'une semaine, les traces d'humidité ont totalement disparu sans jamais réapparaître. La VMI fonctionne en général sur une plage de vitesse de 7 à 9 et redescend rarement sous la vitesse 6. Pour plus d'informations, téléchargez la notice de la ventilation par insufflation Ventilairsec Prestige.

test vmi ventilation mécanique par insufflation

Régulation: Notons la présence d'une température de coupure pour éviter la surconsommation (valeur par défaut: 30°C, amplitude de 20 à 60°C). Dans ce cas, la température a été fixée à 20°C par l'installateur. Ainsi, dès qu'il fait plus chaud (moins d'humidité), la VMI tourne à vitesse minimale. Sur ce modèle, on peut également choisir 3 paliers de préchauffage (12/15/18°C) en fonction du confort thermique attendu.

Bruit: Le bruit occasionné peut être gênant en fonctionnement continu. Cependant, il reste acceptable au regard du confort apporté. Pas de gêne la nuit.

Entretien: il faut changer le filtre tous les ans (300 jours), comptez 15€. L'opération est aisée pour le particulier, il faut cependant avoir accès aux combles (ou à l'endroit où est installé la VMI). Attention, le non respect des consignes d'entretien entraine l'annulation de la garantie.

Avis final: 16/20

La VMI a bien permis de faire disparaitre les traces de salpêtre dans la maison. Son installation facile la rend particulièrement adaptée aux rénovations. Le bruit reste présent mais acceptable pour le confort. La VMI est en outre fabriquée en France et garantie 5 ans pièce (1 an main d'oeuvre). Astuce: Pour une utilisation optimale, il faut faire cette démarche avant la réalisation de travaux d'efficacité énergétique (isolation, vitrage) pour éviter d'endommager les nouvelles installations avec la présence d'humidité.

Conclusion

La ventilation par insufflation peut être une très bonne alternative pour ventiler sa maison, notamment s'il y a la présence d’un puits canadien et/ou d’un poêle à bois. Elle convient également parfaitement à une autoconstruction ou à une rénovation, puisque sa mise en oeuvre est assez aisée. Seule la présence d'un préchauffage obligatoire peut poser problème.

Laisser un commentaire ou poser une question




#279 - rogertaylor - 08 Octobre 2017

Bonjour!
voici ma situation:
-maison de 80m2
-date de 1860
-Sur 3étages (rdc avec une sdb non aéré, 1 etage avec salon-salle à manger et un 2eme etage , anciens combles aménagés en 2 chambres).
-Exposition Nord
-mitoyenne de tous les côtés sauf façade.
Ancien corps de ferme avec sur voute avec caves.

Voilà pour la description! :)
Nous avons donc certainement des remontés capillaire (c'est ce que nous confirme murprotec et muretanche, 2 entreprises spécialisées dans le traitement de l'humidité).
Muretanche et une autre entreprise nous propose une VPH, quand pensez vous? (d'autant que la maison et un peu atypique de part sa répartition)

De plus les entreprises nous informe-confirme que nous avons un taux d'humidité de 85% et que les murs sont imbibé d'eau.
ils nous conseil également des injections dans les murs du rdc.
Que pensez vous de ce procédé svp?

Tout cela est utile (vu le prix j'ai pas envie de me tromper! :) )?Sinon, que faire?

Allez merci par avance

#278 - Martin - 31 Août 2017

Bonjour,

nous venons d'acheter une vieille maison (plus de 200 ans) de 120m2 bien humide avec remontées capillaires et condensation. j'ai regarder sur internet et ai fait venir deux techniciens d'entreprise spécialisées différentes qui me propose l'installation d'un VMI pour la condensation et l'un des technicien m'a en plus proposé un système électromagnétique pour les remontées capillaires. Est ce cohérent? est ce qu'une VMC hygroréglable seule n'est pas plus approprié? je vous remercie pour vos conseils.

#277 - Oliver - 29 Juillet 2017

Bonjour.
Pour ceux qui hésitent à installer une VMI, voilà mon expérience.
J'ai rénové une maison des années 1970. Dans la salle de bains et les chambres, j'ai constaté de la moisissure jusqu'à avoir des gouttes d'eau sur le mur d'une chambre. J'ai installé une VMC qui a réglé le problème dans la salle de bains mais pas dans les autres pièces. Du coup je fais venir des spécialistes. Verdict ma maison est trop bien isolé et n'arrive pas à évacuer l'air ambiant. On me propose la VMI. Premier prix 5000 euros, 2ième prix 2500 euros. Entre le choix de refaire toutes mes tapisseries ou installer une VMI, nous décidons la deuxième solution. Après 3 ans d'installation, plus aucune humidité dans la maison. Le problème est réglé définitivement. J'ai même constaté que mon second fils n'est plus malade comme auparavant. Concernant les inconvénients, la VMI fait un peu de bruit mais pas plus que certaines VMC. La VMI préchauffe l'air jusqu'à 17 degrés, il faut un chauffage d'appoint. Le gros revers de la médaille c'est que ça augmente la consommation d'électricité mais j'économise sur le fioul. Pour une maison de 170M2, comptez 300 euros environ de plus sur la consommation d'électricité.
Voilà en gros, je suis content d'avoir passer le pas pour la VMI.

#276 - El hombre - 14 Juillet 2017

Bonjour,

Suite à l’intitulé du forum, je précise que l’isolation à 1€ symbolique n’est pas une arnaque.

En effet les fournisseurs d’energie (Edf, Engie etc…) étant obligés par le gouvernement de financer ce type de travaux, ce sont eux qui règlent la facture.

Pour en bénéficier il suffit tout simplement d’être en dessous du plafond de revenu annuel (qui varie selon la région et le nombre de personnes habitant la maison).

N’hésitez pas à contacter la société Iso energie via leur site https://iso-energie.fr/ pour tout renseignements ou utilisez leur simulateur vous saurez si vous y avez le droit ou pas

Cordialement

EL HOMBRE

#275 - WebTop - 14 Juillet 2017

Bonjour,

Suite à l’intitulé du forum, je précise que l’isolation à 1€ symbolique n’est pas une arnaque.

En effet les fournisseurs d’energie (Edf, Engie etc…) étant obligés par le gouvernement de financer ce type de travaux, ce sont eux qui règlent la facture.

Pour en bénéficier il suffit tout simplement d’être en dessous du plafond de revenu annuel (qui varie selon la région et le nombre de personnes habitant la maison).

N’hésitez pas à contacter la société Iso energie via leur site https://iso-energie.fr/ pour tout renseignements ou utilisez leur simulateur vous saurez si vous y avez le droit ou pas

Cordialement

WEB TOP

#274 - sandrine75 - 14 Juillet 2017

Bonjour,

Suite à l’intitulé du forum, je précise que l’isolation à 1€ symbolique n’est pas une arnaque.

En effet les fournisseurs d’energie (Edf, Engie etc…) étant obligés par le gouvernement de financer ce type de travaux, ce sont eux qui règlent la facture.

Pour en bénéficier il suffit tout simplement d’être en dessous du plafond de revenu annuel (qui varie selon la région et le nombre de personnes habitant la maison).

N’hésitez pas à contacter la société Iso energie via leur site https://iso-energie.fr/ pour tout renseignements ou utilisez leur simulateur vous saurez si vous y avez le droit ou pas

Cordialement

Sandrine!

#273 - sandrine75 - 14 Juillet 2017

Bonjour,

Suite à l’intitulé du forum, je précise que l’isolation à 1€ symbolique n’est pas une arnaque.

En effet les fournisseurs d’energie (Edf, Engie etc…) étant obligés par le gouvernement de financer ce type de travaux, ce sont eux qui règlent la facture.

Pour en bénéficier il suffit tout simplement d’être en dessous du plafond de revenu annuel (qui varie selon la région et le nombre de personnes habitant la maison).

N’hésitez pas à contacter la société Iso energie via leur site https://iso-energie.fr/ pour tout renseignements ou utilisez leur simulateur vous saurez si vous y avez le droit ou pas

Cordialement !

Sandrine

#272 - Bobol - 26 Juin 2017

Bonjour,

Juste une remarque par rapport au commentaire 270 de Ben. Il y a une mauvaise compréhension du pourcentage d'humidité dans l'air. L'air chaud peut en effet contenir plus d'eau que l'air froid, du coup quand on réchauffe un volume donné d'air, on fait baisser son taux d'humidité. En hiver, l'air qu'on fait rentrer dans la maison est en général très sec. Quand il fait 100% d'humidité à 5°C par exemple, l'air qui rentre dans la maison est ramené à 20°C, et descend alors à environ 30% d'humidité, ce qui est trop sec ! La ventilation a donc tendance à trop sécher l'air par temps froid, et non l'inverse ! Et le principe est le même en VMC et en VMI, car aucun des deux systèmes ne retire l'eau de l'air. C'est seulement en temps humide et chaud (type orageux) que la ventilation peut entraîner des problèmes, car l'air est saturé d'eau, et déjà chaud. On peut avoir, sans réel remède, 80 à 100% d'humidité dans la maison. C'est là que la VMI avec puits canadien se fait remarquer, car l'air chaud est refroidit et peut condenser au niveau de la surface d'échange, ce qui rabaisse un peu le taux d'humidité au moins quand le sol est encore froid. Cela doit fonctionner aussi un peu avec une VMC DF je suppose. On peut retirer de l'eau à l'air en le refroidissant (les systèmes de climatisation sont très forts à ça, notamment en climat tropical toujours saturé d'eau), mais pas en le chauffant !

Mais par ailleurs, la question ne se pose pas: on ne vit pas dans des navettes spatiales, et on est amenés à ventiler pour évacuer l'excès d'humidité, CO2 et autres, que ça soit par VMmachin, ventilation naturelle, ou en ouvrant les fenêtres le matin. Et cela entre clairement en compétition avec le chauffage en hivers, le refroidissement les journées d'été, et le taux d'humidité les journées orageuses.

Bien cordialement,

Florian Bolgar

PS: Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l'humidité relative de l'air, le diagramme suivant illustre mon propos:
https://www.econologie.com/forums/montages-injection-eau/humidite-courbe-de-saturation-de-l-air-et-rh-mollier-t5928.html
Si on se place à quantité d'eau dans l'air constante, on voit que l'humidité relative diminue quand on chauffe l'air.

#271 - Benjamin (Admin) - 23 Mai 2017

Bonjour Ben,
Un taux d'hygrométrie de 60% est tout à fait satisfaisant quand il pleut.
Il est vrai que la VMC fait rentrer de l'air humide, mais celui-ci est bien souvent chauffer directement (radiateurs sous les entrées d'air) ce qui change finalement peu avec le préchauffage d'une VMI.

L'installation d'une VMI est simple, à condition de pouvoir percer les murs des pièces humides...
Si vous voulez une meilleure qualité de l'air vous pouvez mettre une entrée d'air dans les chambre car le taux d'hygrométrie le matin doit être assez élevé du fait de la respiration et la transpiration humaine.

De plus, même en VMI, la surface et l'année de la maison font que l'étanchéité ne doit pas être au top donc il y aura toujours de l'air "humide" qui rentrera.

Concernant la petite vitesse ko, bien souvent il s'agit du condensateur (qui est en fait un double condensateur). Vous pouvez le changer facilement pour quelques euros en en commandant un neuf sur internet.

#270 - Ben - 22 Mai 2017

Bonjour,

A lire les commentaires, il semblerait qu'une VMI ne soit pas une solution très intéressante.

J'ai une maison en forme de L d'environ 160m2 (RDC+étage) qui date de 1990. isolation d'environ 10cm pour les murs et 20cm dans les combles. J'ai une VMC simple flux qui ne fonctionne pas très bien (Vitesse 1 ko) et une gaine qui va vers un point d'eau du bas ne me semble pas bien reliée (0 bruit, pas d'aspiration et pas d'accès pour vérifier).

Les fenêtres ont dû être changées il y a quelques années, par contre il n'y a pas d'entrées d'air dans chaque pièce de vie (chambres,...) hormis une dans le salon et 2 dans la véranda. les portes ne sont pas rabotées. chauffage électrique + cheminée.
Malgré tous ces mauvais points il n'y a pas de problème d'humidité constaté même si l'hygrométrie semble très liée à l'hygrométrie extérieur.
Quand il pleut dehors, on dépasse facilement les 60% à l'intérieur malgré la cheminée.

La mise en place d'une VMC double flux semblant trop complexe (gaines), je trouvais que la VMI pouvait être une bonne idée.
Notamment car l'air entrant est plus sec et préchauffé. Et puis car l'installation est relativement simple.
Avec une VMC, je trouve bizarre l'idée de faire rentrer de l'air extérieur froid et chargé à 80% d'humidité dans une maison que l'on cherche à "sécher" et à chauffer ! Même si l'objectif est plus d'éliminer les pollutions intérieures. L'été ça va mais l'hiver c'est contre productif.

j'ai un devis excessif (> 7K€) pour une VMI.

J'ai prévu par ailleurs de changer l'isolation des combles qui n'est pas homogène ni suffisante.

Que me conseilleriez-vous pour améliorer le confort thermique et la qualité de l'air ?

Merci,

Ben

#269 - Benjamin (Admin) - 26 Avril 2017

Bonjour mxde,
- En VMI : il doit y avoir des sorties d'air dans les pièces humides. Pas d'entrée d'air (hormis celle de la VMI dans les pièces principales (=il faut boucher les entrées d'air au-dessus des fenêtres dans les pièces principales)

- En VMC : il doit y avoir des entrées d'air dans les pièces principales et pas de sorties d'air (hormis les bouches d'extraction) dans les pièces humides (=il faut boucher les entées d'air au-dessus des fenêtres dans les pièces humides)

Concernant le choix entre les 2, le prix, le coût de fonctionnement et le bruit sont largement à l'avantage de la VMC (100€ (hors pose) à l'achat + 50€ de fonctionnement à l'année).
La VMI à l'avantage d'avoir un meilleur confort pour l'habitant (sauf niveau bruit), mais pour une facture d'électricité plus importante.

Pour le WC du RdC, en VMC, cela ne pose pas de soucis (si possibilité de monter une gaine jusqu'à la VMC). En VMI, vous pouvez envisager de mettre une gaine qui passe dans la cave mais qui doit sortir directement vers l'extérieur (et non dans la cave). Attention de bien prendre une gaine isolée.

#268 - mxde - 14 Avril 2017

Bonjour,
Je viens d’acheter une maison de 1900, entièrement à rénover. Nous avons prévu d’isoler la totalité des murs et plafonds. L’électricien m’a conseillé une VMI. Il s’agit d’une maison avec 1 étage d’environ 110 m² habitable. Au niveau de l’entrée et jusqu’au cœur de la maison, nous avons réalisé une grande ouverture sur l’étage qui permet d’accueillir l’escalier et de mettre en valeur un œil de bœuf situé à l’étage et qui sera visible en rdc. L’électricien me propose de mettre 2 bouches d’insufflation au-dessus de la trémie et du palier de l’étage, ce qui me semble plutôt cohérent car assez central et qui permettra de faire circuler l’air à l’étage et au RDC. Qu’en dites-vous ? Nous avons également fait changer les fenêtres, elles ont une ouverture en haut. Dois-je conserver cette ouverture ? Et si oui, pour l’ensemble des pièces ou seulement pour la cuisine et les salles de bain ? Dois-je prévoir des sorties complémentaires dans les salles de bains et cuisine ? Enfin, j’ai un wc au rdc qui n’est pas accolé à un mur donnant sur l’extérieur. Je suis assez inquiet concernant l’évacuation des odeurs. Par contre, j’ai une cave semi enterré dessous naturellement ventilée. Pensez-vous que je puisse prévoir une sortie des wc directement dans la cave ? Merci en tout cas pour ce site riche en informations.

#267 - Benjamin (Admin) - 14 Avril 2017

Bonjour fujifi,
Quelques points :
- Une bouche pour 165 m² et 2 niveaux = totalement inefficace (en tout cas dans les pièces les plus éloignées) + bruit + courant d'air à proximité)

- Prix beaucoup trop élevé (surtout pour une seule bouche) pour un matériel qui vaut 1000€ de fourniture

- La prime énergie de 2200,77€ n'existe pas. Le dispositif de certificats d'économies d'énergie existe mais on peut espérer tout au plus quelques centaines d'euros pour certains travaux éligibles = pas la ventilation par insufflation

- Les moisissures proviennent certainement de l'étanchéification de la maison (= changement ouvrants) + de l'isolation des murs (étanchéification + migration de l'humidité à travers les murs perturbés notamment en cas de frein vapeur trop efficace ou de solution en polystyrène.

La première étape est de vérifier qu'il y a des entrées d'air dans les pièces de vie (y compris chambres) et qu'elles en sont pas bouchées.

La deuxième étape est de savoir si la pose d'une VMC simple flux est envisageable (= passage de gaines dans la majorité des pièces humides).

Si ce n'est pas possible, il faut plutôt s'orienter vers un système "décentralisé" = quelques extracteurs dans les pièces humides (idéalement 2 par étages).

Donc pour résumer = il faut oublier la VMI.
Si techniquement il est possible de mettre une VMC, il faut y aller ; si ce n'est pas possible, il faut mettre quelques extracteurs (programmables), avec dans tous les cas des entrées d'air dans les pièces de vie.

#266 - fujifi - 12 Avril 2017

Excusez moi dans mon message précédent je n'ai pas précisé ma maison est de 1940 en pierre et isolation récente convenable. 165m2 sur deux niveau avec mezzanine centrale. Traces de moisissures dans plusieurs pièces. On me propose une seule bouche au plafond de la mezzanine. Je crains que le niveau sonore soit très important.

#265 - fujifi - 12 Avril 2017

Bonjour et merci pour toutes les info que vous partagez sur ce site. Je viens de recevoir un devis pour une vmi VENTILAIRSEC soit 7402.56€ ce qui me parait exorbitant ! pour faire passer la pilule l'artisan me dit que je pourrais bénéficier de la prime Energie soit 2200.77€. Malgré tout cela fait encore 5181,72€ loin des tarifs que vous annoncez. Je suis en Bretagne près de la mer, l'hygrométrie est importante, est-ce pour cela que l'on me propose un matériel si onéreux ? Merci de vos conseils.

#264 - Benjamin (Admin) - 02 Avril 2017

Bonjour ep,
Si vous en avez la possibilité, une VMC paraît la plus cohérente vu la configuration de la maison (grande surface + étage + entrées d'air dans les pièces de vie).

Dans votre cas, pour une VMC, il faudra pouvoir mettre des bouches d'extraction (reliées à la VMC) dans les pièces d'eau.

Dans le cas d'une VMI il faut pouvoir mettre au moins 2 bouches de soufflage dans la maison, boucher les entrées d'air dans les pièces de vie et avoir des grilles d'aération dans les pièces d'eau (donc directement vers l'extérieur). Mais la circulation d'air sera beaucoup moins efficace (puisque plus de circulation naturelle dans certaines pièces de vie, autrement dit celles ou il n'y a pas l'une des 2 bouches de soufflage de la VMI (qui sont d'ailleurs souvent mises dans les couloirs).

Cependant, avec une étanchéité moyenne, il faut mieux s'orienter vers une VMC autoréglable. L'hygroréglable ne servira à rien et engendra un surcoût (caisson + changement des grilles d'entrées d'air).

#263 - ep - 16 Mars 2017

Bonjour Benjamin, tout d'abord bravo pour ce site et merci pour toutes les réponses rapides que vous apportez.

Voici mon cas, je rénove une maison de 1930 de 140 m² sur deux étages et j'ai découvert des traces d'humidité dans une chambre. Les anciens propriétaires ont remplacé les anciennes huisseries par des fenêtres PVC double vitrage avec grille d'aération en haut des ouvrants. Cependant , hormis 2 VMP dans les salle de bains il n'y a pas de ventilation controlé.
Je souhaitais installer une VPI pour "chasser" l'air vicié régulièrement mais au vue de certains commentaire je suis un peu perdu.
Dans mon cas dois-je installer plusieurs bouche d’insufflation (au moins une par niveau) et des bouches d'extractions dans les pièces d'eau?
Comme je suis dans une vieille maison et que l'étanchéité n'est pas parfaite est-ce que cela ne risque pas de ne pas bien homogénéiser le renouvellement d'air?
Est ce qu'une VMC simple flux hygro B ne serait plus judicieuse dans mon cas?
Merci d'avance

#262 - Benjamin (Admin) - 18 Février 2017

Bonjour eric35,
A mon sens, il vaut mieux mettre une grille de ventilation.

#261 - eric35 - 17 Février 2017

Merci Benjamin,
Et en ce qui concerne ma porte au rdc qui communique avec le premier étage il vaut mieux comme j'ai cru comprendre poser une grille de ventilation au dessus ou simplement la détalonner ?

#260 - Benjamin (Admin) - 16 Février 2017

Bonjour eric35,
Si c'est une sortie d'air chaud de l'insert, il n'y a pas forcément de contre-indication.

#259 - eric35 - 13 Février 2017

Bonjour,
Je vais faire poser une vmi dans une maison à 1 étage avec une porte communiquant à l'étage inférieur au niveau du rdc. j'ai vu qu'il était souhaitable de poser une grille à 20 cm du plafond pour une bonne circulation, par contre il veut faire poser l'entrée d'air à côté d'une autre entrée d'air chaud provenant de mon insert et je me demandais si ça pouvait poser un problème ces 2 bouches l'une à côté de l'autre.
Merci d'avance

#258 - Benjamin (Admin) - 08 Février 2017

Bonjour,
@Alex : La chaleur ne sera pas forcément mieux répartie et si l'air soufflé sera plus chaud que celui de l'extérieur, c'est surtout parce qu'il y a une résistance électrique... Pas vraiment d'économie à espérer donc au contraire (peut-être moins en chauffage, mais plus en électricité). Pensez à détalonner les portes.

@Mlle-Y : Vous pouvez la découpler tout en vous laissant la possibilité de la couper avant de vous coucher (même si c'est la nuit que le plus d'humidité est produite dans la chambre...).
S'il est tourne toute la journée cela fera une différence.
Après il faut un réel passage d'air, juste une sensation que de l'air passe n'est pas suffisant.
Vous pouvez regarder avec la fumée d'une bougie tout juste éteinte pour voir si le mouvement d'air est conséquent ou non.

Essayer comme cela pendant quelques temps et voyez si vous remarquer une différence.

#257 - Mlle-Y - 08 Février 2017

Benjamin, apriori oui l’air circule par cette grille que la porte de la chambre soit ouverte ou non, celle-ci étant située en hauteur et devant mesure environ 25cmx15cm dans ces eaux là. Je vais donc tenter de détalonner + voir s’il est envisageable de découpler la ventilation de la lumière, bien que celle-ci soit très bruyante… La disposition des pièces a t-elle une incidence ? La SDB et la chambre étant séparée par le séjour...

#256 - Alex - 08 Février 2017

Benjamin,

Suite à tous vos conseil sur ce site, ainsi que vos réponses à mes interrogations, je pense partir sur une vmi dans les combles.
Les ouvertures dans les différentes pièces ( WC, SBD, cuisines et chambre ) me serviront donc à faire évacuer l'air vicier présente.
Cela me permettra également je pense de gagner un petit peu en chaleur puisuqe celle-ci devrait être mieux répartie grace à la VMI et l'air entrante mions froide que l'actuelle qui est l'air extérieure direct ( corrigé moi si je me trompe ).

Merci encore.

#255 - Benjamin (Admin) - 08 Février 2017

Alex,
Avant le remplacement probablement récents des ouvrants, il ne devait pas y avoir de problème de moisissures.
Avec des ouvrants plus étanches et sans entrée d'air, c'est des moisissures quasi assurées.
La VMI peut résoudre ce soucis, mais de simple entrées d'air suffirait peut-être... (difficile de la prédire)
Par contre impossible de se servir des tuyaux de décompression...

#254 - Alex - 08 Février 2017

Bonjour Benjamin et merci de votre réponse,

Une VMI dans les combles vous semble t-il une bomme solution pour mes problème de moisissures ?
Les bouches d'aérations hautes et basses serviraient bien de sortie pour l'air vicié et cela même par les conduits de décompression ?

#253 - Benjamin (Admin) - 08 Février 2017

Mlle-Y,
Cela ne coûte rien d'essayer. De toute façon, peu importe le ventilation installée, il est toujours conseillé de détalonner les portes.
Est-ce que de l'air passe par "la petite grille" lorsque les portes sont ouvertes? et fermées?
Vous pouvez aussi envisager de découpler la ventilation de la lumière, selon comment c'est câblé...
Car si la ventilation ne tourne pas assez longtemps, cela peut aussi être une des causes de vos soucis.

#252 - Mlle-Y - 08 Février 2017

Bonjour Benjamin,
Merci pour votre retour réactif. J'ai oublié de préciser que la ventilation dans la SDB est reliée à l'interrupteur de la lumière et ne s'active uniquement lorsque celle-ci est allumée + il y a une "petite grille" dans la chambre, censée faire passer l'air je présume. Est-ce que du coup détalonner les 2portes SDB + chambre suffira ? Encore merci !

#251 - Benjamin (Admin) - 08 Février 2017

Bonjour,
@Alex : Les tuyaux qui partent des WC à la toiture sont des conduits de décompression.
La VMI doit pouvoir prendre l'air à l'extérieur et la souffler dans le salon. Si ce n'est pas possible, vous pouvez vous orientez vers une VMC à condition de pouvoir mettre des bouches d'extraction dans les pièces de service.

@Mlle-Y : Si vous avez déjà une ventilation dans la SdB, alors faites une entrée d'air dans la chambre + détalonner la porte. Vu la surface, cela devrait suffire.

#250 - Mlle-Y - 07 Février 2017

Bonjour,
Déjà merci pour ce site où j'ai pu glaner beaucoup d'informations mais j'ai encore besoin de petites précisions. Je possède un appartement de 37m2 depuis un an avec une grille d’aération dans la cuisine et une ventilation dans la SDB. Aucun problème dans ces pièces-là ni dans le séjour.
Seul soucis dans la chambre de 15m2 où je rencontre une odeur d'humidité + moisissure sur les murs. J’ai contacté 2 entreprises différentes qui me proposent d’installer une VMI pour lutter contre la condensation : 1er devis : 3750€ TTC, 2nd : 2200€ TTC. Ma question : est-ce vraiment la bonne solution et comment faire confiance avec un si grand écart ? Puis-je envisager de la faire installer par un bon bricoleur ? Je suis au 1er et dernier étage, je ne suis pas certaine de pouvoir faire une trappe pour la poser dans les combles dans l’hypothèse où je dispose de combles...
Merci pour votre retour.
Cordialement,

#249 - Alex - 01 Février 2017

Bonjour,
Je possède une maison de 1975 sur un étage d'environ 100m² 4 chambres, 1 sdb, 1WC. Elle présente des traces de moisissure sur les murs des chambres et du salon.
Je suis en cours de rénovation en isolant les murs des chambres ( laines de roche + plaques de platre ).
La maison possède un boisseau du rdc jusqu'au toît, qui passe des WC au rdc, puis la sdb à l'étage et enfin le toi. pas de ventilation dans la maison ( aeration haute et basse dans la cuisine, dans les WC et une haute dans la sdb, pas de fenêtre dans la sdb ). Dans ce boisseau je constate 3 tuyaux ( 1 pour la chaudière gaz qui va de la chaudièe jusqu'au toît directement, un qui vient des WC au rdc et qui monte jusque la sdb à l'étage et qui atteint le toît et un autre qui pars également de WC au rdc et qui monte je ne sais ou ?? ).
Une des 4 chamres ( à l'étage ) n'a pas d'ouverture sur sa porte fenêtre, le salon ( au rdc est dans le même cas. Les autres chambres possèdent des trous dans le plafond qui donne sur les combles ( non utilisés ).
Je pense que ces moisissures sont du à des ponts thermique ( voila pourqoui la rénovation des murs ), mais également au manque de ventilation. Je souhaite donc installer une VMI.
Pourriez-vous me donner votre avis sur ceci ?
Pensez-vous que je puisse utiliser le boisseau ou dois-je installer la VMI dans les combles qui ne sont pas accessible pour le moment ?

Merci d'avance.

#248 - Clinty - 31 Janvier 2017

Merci de vos conseils. Je vais faire installer une trappe de visite dans les combles au dessus de la salle de bain pour pouvoir faire des devis d'installation de vmc. Je vous tiens au courant. Cela fait du bien de pouvoir discuter de nos problèmes ici, merci encore pour votre temps et vos conseils. Cordialement

#247 - Benjamin (Admin) - 31 Janvier 2017

Bonjour,
Il faut demander à un électricien, sans leur laisser le choix donc en précisant bien que vous souhaitez une VMC et sans les laisser faire leur discours pour vous vendre une VMI 3000€ alors qu'une VMC coûte moins de 1000€....

#246 - Clinty - 31 Janvier 2017

Merci pour votre réponse. En fait la salle de bain est en aveugle, sans mur en lien avec l'extérieur et se trouve de façon ouverte dans la chambre. Les installateurs me proposent une vmi dans le salon. Les sorties d'airs seront les aérations dans les fenêtres de l'appartement. Effectivement je me suis demandé le bruit que cela pourrai occasionner. Pour le moment chaque artisan contacté veux absolument me vendre une vmi. Quel type de société pourrais je contacter pour un conseil et pose en vmc selon vous ? Je suis sur Marseille mais je ne sais plus à quel corps de métier demander. Électricien ? Chauffagiste ? Autre ? Merci beaucoup

#245 - Benjamin (Admin) - 31 Janvier 2017

Bonjour clinty,
En VMI, l'air est soufflé dans une pièce principale et doit pouvoir sortir par une pièce de service (en l’occurrence la salle de bain).
S'il n'y a pas de possibilité de faire une sortie d'air dans la salle de bain, la VMI est de fait hors jeu.

D'autant que généralement, les débits des VMI sont élevés et le bruit n'est pas négligeable (donc dans un T1 ou T2, cela peut être très dérangeant).

Je vous conseille donc d'opter pour une VMC classique, avec généralement une bouche d'extraction pour la cuisine et une pour la SdB/WC. Il faudra idéalement une entrée d'air dans la pièce de vie.

#244 - clinty - 30 Janvier 2017

Bonjour à tous voilà ce qui m'amène.
J'ai acheté par le biais d'un vendeur en immobilier un appartement. Celui ci présentait bien au moment de la vente. on voyait que les murs avaient été repeints un peu vite fait mais cela allait. J'ai fait faire des travaux par un artisan en aout dernier. Je suis allé voir l'appartement il y a une semaine et les locataires m'ont montré les murs. Quel ne fût pas ma surprise de constater que le mur ou se trouve les fenêtres, que ce soit dans la chambre ou dans le salon était moisi. Les 2 cadres accrochés au mur sont moisis ! Le plâtre tombe et se fissure. Il y a des traces de moisi partout. L'appartement était nickel en septembre. En quelques mois le mur qui est celui donnant sur l’extérieur est moisi de partout. J'ai halluciné complètement.
Je précise qu'il n'y a pas d'aération dans la salle de bain qui se trouve de façon ouverte dans la chambre. Je savais que je devrais y mettre une aération mais je ne pensais pas que cela serai si urgent. Je n'ai pas la place de mettre une aération à part dans les combles car les murs de la salle de bains ne débouchent pas vers l'extérieur.
Je parcours donc les forum et je me dis que je dois intaller une VMC hygro ou une VMI. Premier devis société UMITECH 3200 euros avec la VMI VENTILAIRSEC. Appartement de 2 pièces 35 mètres carrés avec donc une seule grille d'aération qu'ils installent.
Je vois que sur le forum certains passent par un électricien et montent ce genre de système :
http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/ventilation-centralisee-par-insuflation-s-p-e148823

Je suis donc un peu perdu. Il y a 50 cm de combles au dessus de la salle de bain qui est dans la chambre et qui sont à moi. Par contre plus de combles dans le salon mitoyen.
Que me conseillez vous ? une VMI à 400 euros installée dans les combles avec la création d'une trappe pour y accéder dans la salle de bain car pour l'instant il n'y en a pas ou l'installation d'une VMC également dans les combles ? merci de vos réponses. Je suis vraiment largué là. Je me dis qu'une VMC ferai l'affaire pour les histoires de moisissures et d'aération, mais la VMI à l'air pas mal également.

Merci beaucoup pour votre aide.

PS : en passant suivant la réponse si quelqu'un connait un bon électricien sur Marseille pour l'installation je suis preneur

#243 - Benjamin (Admin) - 30 Janvier 2017

Bonjour fabzaza,
Je ne connais pas la taille du filtre qui est installé (Gros, Moyen ou Fin)?
Il y a des chances pour que ce soit un M5 (aussi appelé F5) ou du F7 (plus fin).
Vous pouvez en trouver en rouleau (donc à découper et à mettre à la place de l'ancien filtre) pour moins de 100€ (et vous pourrez faire au moins 10 filtres dedans!). Il faut chercher filtre à rouleau VMC F5 ou F7.

A noter que vous pouvez mettre 2 filtres (si les 2 passent dans le cadre donc selon l'épaisseur). En en mettant un gros (G4) et un moyen/fin (F5 ou F7). Le filtre le plus fin s'encrassera beaucoup moins vite).

#242 - fabzaza - 29 Janvier 2017

Bonjour
nous avons fait installer une ventilation positive eoletec 2 l'année dernière.
Cette année, l'artisan me fait parvenir un devis pour changer le filtre à particules pour la somme de 125€. Est ce dans la fourchette normale de prix? Quelle alternative? Merci

#241 - Guillaume H - 23 Janvier 2017

Merci beaucoup Benjamin pour vos conseils avisés,

Cela me donne confiance pour me lancer moi-même dans ces travaux.

Bonne continuation à vous

#240 - Benjamin (Admin) - 19 Janvier 2017

Bonjour Guillaume H,
Dans le cas d'une ventilation mécanique, les débits à respecter sont les suivants :
Nombre de pièces principales 1 2 3 4 5 6 7
Débit total minimal en m3/h 35 65 75 90 105 120 135

Donc dans un T4, le débit mini (celui à viser) est de 90 m3/h.

La différence entre 100 m3/h et 350 m3/h ce ressentira forcément sur la facture d'énergie + le confort (sensation de courant d'air + bruit).

Couper l'insufflation (ou l'extraction) est interdit lorsque le bâtiment est occupé. Et cela n'est pas recommandé puisque la nuit par exemple, notre corps rejette de la vapeur d'eau (respiration + transpiration) qu'il faut évacuer (+ apporter de l'air neuf).

Il est plutôt envisageable de réduire le débit en période d'inoccupation (sans toutefois l'arrêter complètement).

#239 - Guillaume H - 16 Janvier 2017

Bonjour benjamin,

Merci beaucoup pour votre réponse. J'ai quelques autres questions :

-Pour mon appartement de 83m², quel débit minimum ? Est-ce nécessaire d'avoir un débit de 350 m3/h comme le préconise les entreprises (avec les CTA / VPH / Ventilairsec...) ? Ou un débit d'environ 100m3/h peut être suffisant pour mon appartement de 83m² ?

-En hiver, le fait d'insuffler de l'air froid dans mon appartement en continu, cela ne va-t-il pas refroidir énormément (particulièrement lorsqu'il fait proche de 0 dehors, voir moins) ? Si oui, y aurait-il un intérêt à mettre un programmateur pour couper l'insufflation d'air au moment le plus froid de la nuit (mais pas trop longtemps non plus, entre 01h00 et 06h00 par exemple) ?
Notemment, si j'ai un débit très important (350m3/h), cela va-t-il beaucoup refroidir l'appartement ?

merci bien

#238 - Benjamin (Admin) - 14 Janvier 2017

Bonjour Guillaume H,
Vous pouvez effectivement installer vous-mêmes (ou par un électricien) un système de ventilation par insufflation.
Si celui-ci n'est pas dans les combles, il faut faire surtout attention au décibel produit (3dB = réduction du bruit par 2).

Nous n'avons pas testé les produits cités mais ils sont de marque (Unelvent) et les caractéristiques semblent relativement bonnes.
Concernant le préchauffage, avec un débit de 100 m3/h, cela donne pour une résistance de 500W (classique) une montée en température théorique maximal de 14°C.
Mais il faut prendre un compte l'efficacité de l'échange thermique entre la résistance et l'air. En prenant une efficacité de 50%, cela donne une montée en température maxi de 7°C.
En prenant en compte que la résistance s'enclenche lorsque l'air est à 10°C, cela donne une température de soufflage de 17°C ce qui est proche des 18°C souvent annoncés.
Donc à 0°C extérieur, la température de soufflage sera d'environ 7 ou 8°C.

Concernant la longueur de la gaine, 2m est tout à fait correct.

#237 - Guillaume H - 12 Janvier 2017

Re bonsoir,

Je complète mon message, voici un plan de mon appartement (avec bouches d'aérations, fenêtres sdb-buanderie et toilettes-buanderie), car avant la buanderie était un patio qui donnait dehors et il y avait des fenêtres pour l'aération des toilettes et de la sdb. Mais ça a été fermé et c'est donc devenue une pièce il y a longtemps, et rien n'a jamais été fait pour la ventilation.

#236 - Guillaume H - 12 Janvier 2017

Bonjour,

Les commentaires à cet article sont une mine d'information.
Je suis exactement dans le même cas que saidou #129 et #126.
je viens d'acheter un appartement de 83m² en mai 2016, problèmes d'humidité cet hiver du à aucune ventilation de l'appart (seulement 2 bouches d'aération dans la cuisine, et rien dans la sdb ni toilettes). Humidité sur les murs, formation de moisissure, etc... 3 entreprises, 3 même diagnostiques, 3 propositions de VMI (CTA et VPH), 3 devis entre 3100 et 4000€ (garantie décénale de résultat, détalonnage des portes, mise en place d'aération sur les fenêtres).

Je suis donc en train de voir si je ne peux pas trouver des machines similaires sur des sites marchands et les installer moi-même ou les faire installer par un électricien comme vous l'avez suggéré Benjamin.

J'en arrive à mes questions : sachant que je n'ai pas de combles, quels types de machines recommandez-vous pour installer dans un appartement ?
Après beaucoup de recherches, j'ai peut-être trouvé des machines sur le site de econology :
-Ventilation positive haute efficacité Econology
-Ventilation Positive FIRST D125 Econology
-Ventilation positive Lo Carbon Pozidry Ventilair

Qu'en penseez-vous ?

Mais j'ai encore du mal à m'y retrouver. Je me pose également des questions sur le préchauffage : toutes les sociétés nous promettent de l'air préchauffé à au moins 15 voir 18°C. Mais, est-ce vraiment réalisable lorsque il fait des températures très basse dehors ? L'air insufflé par leur machine est-il tout le temps à la température de 18°C ? Les machines vu sur le site d'econology, ce sont des machines qui enclenchent le préchauffage lorsque la température extérieure tombe en dessous de 8 ou 10°C, et l'arrête au dessus de 18°C. Donc clairement sur ces machines l'air ne sors pas a 18° et probablement pas non plus à 15° mais plus proche de 10-12°C à mon avis.
Si cette différence entre les machines VPH, CTA, ventilairsec, etc... est vraie, alors une si grosse différence de prix entre eux et le faire soi-même s'explique un peu plus. Mais cette différence existe-t-elle vraiment ?

Enfin, autre question : il faudra que j'emmène l'air à la machine dans une gaine qui mesurera un peu moins de 2 mètres, cela pose-t-il un problème ?

Bon, vous l'avez compris, je suis plein de questions, peu bricoleur et gravement paumé après la tonne d'information que j'ai trouvé en quelques jours XD

je vous remercie d'avance pour vos réponses, et j'ai déjà trouvé énormément d'informations rien qu'en parcourant vos commentaires

#235 - Benjamin (Admin) - 04 Janvier 2017

Bonjour,
@Jaimzh : Non, il n'y a aucun dispositif d'aide pour une ventilation par insufflation. Ni pour aucun type de ventilation d'ailleurs.

@Gidel : Malheureusement, ce n'est pas vraiment envisageable. Car même en imaginant un échangeur d'air avec l'air de l'insert, il se poserait la question de la condensation dans l'échangeur et de son évacuation.
La plupart des ventilations par insufflation ont une résistance électrique de préchauffage, notamment pour éviter se problème de condensation.
Vous pouvez donc vous orienter vers une batterie électrique circulateur (exemple avec des produits de la marque BCFMKM). Il faut choisir par contre choisir un système de régulation sans nécessité de devoir monter au grenier (cette marque en propose aussi).
Il faudra par contre être un peu bricoleur ou faire appel à un bon électricien en lui expliquant bien ce que vous voulez...
La puissance à retenir se situe entre 300 et 500W.
Bien faire attention (mais c'est normalement toujours le cas), à ce qu'il y ait des capteurs de température pour couper en cas de surchauffe (qui peuvent survenir rapidement s'il n'y a plus de débit d'air).

@GhostLine : Il y a beaucoup de trous, de soupirail et d'étage pour s'y retrouver.
L'idéal serait de rendre le sous-sol et le studio indépendant.
On pourrait avoir :
- RdC : Extracteur d'air coté cuisine / Entrée d'air opposée à la cuisine
- Sous-sol : VMC (qui n'en ai pas vraiment une car elle n'est pas centralisée) qui rejette via mur du studio / Entrée d'air par le soupirail.

Si c'est vraiment une VMC (donc avec plusieurs gaines possibles), alors pourquoi pas avoir une extraction du studio via la VMC.

Concernant la hotte, je suis relativement réservé compte-tenu de la surface et de la configuration. Il faudrait mieux tabler sur une hotte à charbon plutôt qu'une hotte à extraction qui générer de grande perturbation (avec risque d'aspirer l'air de la salle de bain...).

N'hésitez pas à m'envoyer un schéma pour que je comprenne mieux par mail : conseils.thermiques at gmail.com

#234 - Ghost Line - 03 Janvier 2017

Bonjour Benjamin,

Je suis embêté car dans une configuration atypique : je dispose d'un studio en rez de chaussé, construit dans une maison type longère (je n'ai que deux fenêtres, toutes deux du même côté), et d'une cave en pierre meulière avec un soupirail (qui débouche côté rue, juste sous une de mes fenêtres).
Pour être parfaitement exhaustif, j'ai deux entrée d'air en hauteur on fond de mon appartement, et un trou de communication entre le fond de l'appartement et la cave (mur opposé au soupirail) ; et il y a un autre appartement au dessus du mien (ouf, je crois que tout y est !).

1er point : j'ai décidé, à l'achat, d'installer ma salle de bain dans la cave. Dans un premier temps, elle était ventilée par une VMC installée au rez de chaussé qui "piquait" de l'air extérieur et le poussait vers la salle de bain par le biais du trou de communication existant. Mais ayant décidé de vivre dans cet appartement, j'ai démonté la VMC, l'ai positionné dans l'emplacement du soupirail et ai décidé d'aspirer l'air de la salle de bain grâce à cette dernière (j'ai monté un tuyau entre la VMC et le dessus de la douche). Le trou de communication n'étant pas condamné entre le sous sol et le studio, je présume que l'air est automatiquement aspirée, par dépression, entre ces deux pièces.
Du coup, histoire de "ne pas gâcher", j'aspire de l'air frais de dehors pour ventiler la cave, qui me sert de bureau / atelier.

2nd point : Du coup, dans le studio, je n'ai plus qu'une ventilation naturelle (entre les ouïes de ventilation des fenêtres en double vitrage d'un côté et les deux trous de l'autre). Outre l'efficacité limité (je me doute) de ce système, j'envisage d'utiliser un des deux trous pour installer une hôte.

Mes questions :)
Que me conseilleriez vous de faire pour maintenir un niveau suffisant de ventilation au rez de chaussé, sachant qu'il s'agit aussi d'une pièce à vivre ?
Dans le sous sol, puis je envisager de créer une circulation d'air en aspirant de l'air extérieur via le soupirail (tuyau plat) en l'aspirant jusqu'au mur opposé au soupirail, puis en l'évacuant avec la VMC du côté du soupirail (alimentation en air et évacuation à l'air libre et côte à côte) ?

Merci par avance pour vos précieux conseils.

#233 - Gidel - 03 Janvier 2017

J'ai une VIP posée depuis mars 2016 , il y a 10 jours , j'ai constaté de gouttelettes d'eau sur le plastique par où l.air est pulsé dans mon couloir .il s'agit de condensation..... car l'air insufflé est à température de comble hivernale .
Je chauffe ma maison au bois avec un insert et un système de soufflerie à 4 bouches .
peut-on réchauffer l'air insufflé par la VPI avec la chaleur récupérée de l.insert et par quel moyen et pour quel coût ?
Merci de m'éclairer

#232 - Jaimzh - 20 Décembre 2016

Bonjour, existe-t-il des aides (eco-PTZ, prime énergie, déduction fiscale, ...) liées à l'installation d'une VMC par insufflation ?

#231 - Benjamin (Admin) - 16 Décembre 2016

Bonjour Jean-claude,
L'écran HPV est effectivement une bonne chose, il est fait pour être hautement perméable à la vapeur d'eau.
Autrement dit, c'est un écran qui ne laisse pas passer les gouttes d'eau (pare-pluie), mais qui permet à l'humidité du grenier de sortir.
Hors, avec l'isolant multicouche, c'est complètement l'inverse! Dans les couches, il y a de l'aluminium qui ne laisse pas du tout passer la vapeur d'eau. -> C'est isolant multicouche doit normalement être posé entre l'intérieur du logement et l'isolant classique. Donc pas du tout dans la configuration ici posée!
Donc il y a un risque que la vapeur d'eau s'accumule dans le grenier si celui-ci n'est pas assez ventilé (y a-t-il des chatières ou des tuiles de ventilation?), notamment en été.

Autre point : sans pare-vapeur en sous-face de la ouate, l'air chaud qui monte de l'intérieur du logement à des risques de venir condenser à l'intérieur de l'isolant (car la baisse de température dans l'isolant est suffisamment rapide pour que de la condensation se forme).

Donc oui, il y a des risques que la ouate soit "fusillée" dans 4 à 5 ans, mais ce n'est pas à cause de la ventilation dans le logement, mais bien d'une mauvaise pose à l'origine avec l'absence de pare-vapeur en sous-face de la ouate et la pose d'un isolant multicouche en sous-face de la toiture !

Je vous conseille de vérifier au moins une fois tous les 3 mois si la ouate n'est pas humide... Et surtout de ne pas refaire de travaux avec cette entreprise!


#230 - Benjamin (Admin) - 15 Décembre 2016

Bonjour,
@cramneaj :
Si vous avez une maison avec une VMC, 180 m² et 2 niveaux, vous pouvez d'ores et déjà oublier la ventilation par insufflation.
Peu importe le nom qu'on lui donne ou la marque, c'est globalement la même chose (VMI, VPH) (y compris au niveau du contrôle de l'hygrométrie).

La ventilation par insufflation ne permettra pas d'améliorer la répartition de la chaleur, au contraire.

Concernant les montants, est-il possible de faire confiance à quelqu'un qui vend un produit 7000€ mais qui sous prétexte de négociation fait un rabais de 40%?

Donc même réponse que Jean-Claude, gardez vos 4700€ et investissez-les dans des travaux qui auront un réel impact.

(Vous pouvez commencer par isoler les coffres de volets roulants!)

@Jc59 : 2 choix :
- Installer 3 ventilateurs indépendants, programmables (au moins manuellement) dans la cuisine / SdB / WC (1 ventilateur par étage).
- Installer une VMC mais sur 3 niveaux ça me parait compliquer et je ne vois pas en quoi il faut un moteur silencieux pour la chambre car il n'y a pas de bouche dans les chambres...?

Il faut oublier dans tous les cas la ventilation par insufflation, sur 3 niveaux avec une ou 2 bouches, ce sera inefficace (ou en tout cas beaucoup moins efficace que les 2 premières solutions).

#229 - cramneaj - 15 Décembre 2016

Bonjour Benjamin,

nous avons été en contact à propos de l'installation d'un thermostat.
Je m'intéresse également à la VMI ou plus précisément à la VPH (ventilation positive hygrorégulée) dont le principe m'a l'air très semblable (si ce n'est qu'il y a un contrôle de l'hygrométrie). En fait j'ai exactement le même problème que Jean-Marie ci-dessous (maison de 180 mx2 sur deux niveaux) si ce n'est que j'ai un chauffage au fioul et qu'on me propose l'installation d'un appareil fabriqué par EOLETEC pour 4700 euros (mais une seule bouche seulement en l'occurrence). Mais je pense qu'il doit s'agir du même type d'installation car le prix de départ avant négociation était également de 7000€.
J'ai également une VMC qui induit un fort gradient de température dans les pièces entre le haut et le bas de la pièce car comme il y a des volets électriques anciens en bois dans beaucoup de pièces avec le coffre à l'intérieur, on fait rentrer beaucoup d'air froid par les volets, je pense à cause de la VMC qui aspire de l'air en permanence. Je n'ai pas spécialement d'humidité dans la maison et j'en attends donc essentiellement un meilleur "confort" dans la répartition de la chaleur. Cependant je ne trouve pas cela bon marché. Avez vous une opinion sur cet appareil de chez EOLEtec par rapport à l'appareil de chez Ventilairsec qui est décrit ci-dessus ? Savez vous si les deux appareils sont réellement concurrents (auquel cas le ventilairsec a l'air nettement meilleur marché) ? Peut-on passer par le site pour avoir des devis d'installation "ventilairsec" ?
Cordialement

JMB

#228 - Jc59 - 11 Décembre 2016

Bonjour Benjamin,
Je rencontre un probleme d'odeur d'humidité dans la partie inférieure de la maison qui est en l'occurence une salle de bain que je n'exploite pas et une chambre sans oublier la condensation sur les fenetres à l'étage. Pour faire simple, la maison se situe sur 3 niveaux, la partie inférieure étant limite enterré. La maison fait 120m2.
Il y avait dans cette chambre une remontée capillaire que j'espère avoir résolue grâce à des injections faites tous les 12cm... le vendeur qui a réalisé ces injections me conseil aussi de poser une vmi dans les combles et surtout pas de vmc qui pour lui ne serais d'aucune utilité...
J'ai fais différents devis avec différents artisans: la réponse est assez simple: si l'artisan pose une vmi, il me propose une vmi ou si c'est un artisan qui pose des vmc, il me propose une vmc.
Le devis étant - de 3000€ Pour la vmi voir bcp plus et de 700 à 1700 pour la vmc (avec tuyaux et moteur silencieux car c'est pour la chambre).
Je désire savoir ce qui me permettre d'anéantir l'odeur d'humidité dans la partie inférieure de la maison. Il est important de mentionner que je n'ai pas de vmc même dans la salle de bain de l'etage et que cela accentue l'humidite à l'etage.
Merci de votre aide.

#227 - Jean claude - 10 Décembre 2016

Bonjour Benjamin,
Merci pour votre réponse rapide.
Que voulez-vous dire concernant l'isolant multicouche qui ne devrait pas être là sachant qu'on nous a dit qu'il était obligatoire avec la ouate pour la garantie décennale ? (Il s'agit d'un isolant multicouche thermoreflecteur et écran hpv isolation combles en sous toiture). Et pour la ouate je ne pense pas qu'il y a un pare vapeur dessous. La ouate est venue remplacer la laine de verre de 35 ans). Hygrométrie à environs 55 !)

#226 - Benjamin (Admin) - 10 Décembre 2016

Bonjour Jean-Claude,
Malheureusement, démarchage et mauvaise affaire voire arnaque sont trop souvent synonymes.
Je ne vois pas l'intérêt de changer votre circuit électrique.
Par ailleurs je suppose qu'il y a une ventilation naturelle suffisante puisque vous n'avez pas d'humidité à ce jour. La ouate ne changera rien.

Cela étant dit, y a-t-il un pare vapeur sous la ouate ? Est ce qur le grenier est suffisamment aéré ? Car l'isolant multicouche en sous toiture ne devrait pas être là.
Mais ça n'a pas de rapport avec la pose d'une ventilation dans la maison. (Connaissez vous le taux d'hygrométrie de la maison= humidité ambiante ?)

#225 - Jean-Claude - 10 Décembre 2016

Bonjour,
Dans notre maison datant de 1979, je viens de faire réaliser des travaux d'isolation (remplacement laine de verre par ouate de cellulose et sous toiture multicouche). je viens d'être démarché par un vendeur qui me conseille fortement de remplacer mes boîtiers électriques qui fonctionnent avec des fusibles pour 2000 euros ! Cerise sur le gateau, je lui parle de ma nouvelle isolation et me conseille fortement (n'ayant pas de VMC) d'installer une VPH pour 6500 euros car si je laisse en l'état la ouate de cellilose sera fichu dans 4 ou 5 ans à cause de l'humidité (j'en ai pas à ce jour !) ! jusqu'où vais-je devoir aller !!! merci de me conseiller SVP

#224 - Jean Marie - 06 Décembre 2016

Merci pour cet éclairage

Cordialement

#223 - Benjamin (Admin) - 05 Décembre 2016

Bonjour Jean Marie,
Le gain en chauffage sera de zéro. La répartition de la chaleur ne sera pas non plus améliorée plus que ça (ce n'est pas la fonction d'une ventilation).
Il est logique d'avoir un écart de la sorte entre le haut et le bas.

La VPH (ventilation par insufflation) peut se justifier dans des logements de petites surfaces, avec aucune ventilation mécanique.
Ici c'est tout l'inverse 190 m2 avec une VMC Simple Flux.

En résumé, passez à côté de l'arnaque qui vous ferait faire une dépense inutile de 7000€!

Avec 7000€, mieux vaut investir dans l'isolation, dans la pose d'un insert canalisable (ou un poele) ou dans une régulation performante du chauffage électrique, voire dans les 3 en même temps!
Cela vous apportera de réelles économies de chauffage en plus d'un meilleur confort.

#222 - Jean Marie - 05 Décembre 2016

Bonjour
J'ai une maison (1982) de 190 m² sur 2 niveaux (2 salle de bains et 2 WC ), j'ai actuellement une VMC simple flux, ayant installé des panneaux AIRSUN et un chauffage électrique et une cheminée au RDC , on me propose une ventilation positive hydrorégulée (Vph) avec deux bouches de sortie à l'étage, le prix proposé est, je trouve relativement élevé de 7000€ pour l'installation ( pose du matériel, de deux bouches, rabotage des portes, et coupure des joints de portes et fenêtres donnant vers extérieures pour évacuation de l'air vicié ) , ma question est la suivante est ce que le résultat préconisé et escompté sera bénéfique c'est à dire gain en chauffage, répartition de l'air chaud (en particulier l'hiver) soit uniforme dans toutes les pièces surtout au RDC ( écart de 3 à 4°C entre haut et bas )

#221 - Benjamin (Admin) - 26 Novembre 2016

Bonjour jigga,
1) Non les extracteurs traversent le mur. Ils sont motorisés et à brancher sur le secteur.

2) Les bouches d'extraction seront effectivement au plafond. Mais il faut des entrées d'air dans les pièces principales.

3) Cela n'est effectivement pas vraiment un bon choix, mais peut-être plus facile pour lui. Cela dépend cependant de la configuration de la maison (plan?).

4) Dans tous les types de ventilation, il est toujours recommandé de détalonner les portes pour permettre à l'air de circuler correctement dans toutes les pièces.

#220 - jigga - 24 Novembre 2016

@benjamin, excuser les questions mais n'étant pas bricoleur j'ai quelques interrogations concernant les conseils que vous m'apporter...

1) Lorsque vous me parlez d'extracteurs avec commande cela veut-il dire que je doivent les raccorder à une sortie plafond (grille au plafond déjà existante dans ma salle de bain mais je ne suis pas sur que ça évacue quoi que ce soit...). Doivent-ils être motorisés, électrique ou à pile???

2) Dans le cas d'une VMC simple flux, vous me parlez de percer les murs mais je ne comprend pas pourquoi... Si j'installe l'appareil dans mes combles n'est-il pas plus judicieux de mettre des bouches d'extraction au plafond?

3) Dans le cas d'une VMI, le technicien me propose de mettre la bouche de soufflage dans l'entrée, cela me parait curieux, qu'en pensez-vous?

4) Pour finir, dans tous les cas que vous me présentez je suppose qu'il sera nécessaire d'étalonner les portes de 15mm?

D'avance merci pour vos retour très instructifs

#219 - Benjamin (Admin) - 24 Novembre 2016

@Jigga : La ventilation n'est donc clairement pas suffisante et il n'est pas étonnant de voir des traces de moisissures sur les murs. Vous ne le voyez peut-être que dans une chambre, mais cela peut être le cas dans d'autres (mais peut-être caché par le papier peint ou des meubles).

3 choix possibles selon faisabilité technique :
- 2 ou 3 extracteurs (avec commande) dans les pièces humides + entrées d'air dans les pièces principales
- VMC Simple Flux : bouche d'extraction dans les pièces humides (bouchage des entrées d'air existantes) + entrées d'air dans les pièces principales
- Ventilation par insufflation : 1 bouche de soufflage dans la salle à manger + grille de sortie d'air dans les pièces humides compris cuisine

La VMC Simple flux semble la plus pertinente sous réserve de pouvoir percer la dalle dans les 3 pièces de service (SdB, WC, cuisine) + percer les murs. Même avec cela, le coût sera largement moindre que 3000€ et il est même possible de le réaliser soi-même (bon bricoleur).

La solution des extracteurs peut être une solution "d'attente" en regardant s'il est nécessaire de mettre des grilles d'entrée d'air dans les pièces principales (les infiltrations d'air existantes pouvant suffire).

La solution ventilation par insufflation permettra, comme les autres solutions, de ne plus avoir de problème d'humidité mais pour un coût d'investissement élevé, des risques de bruit et une surconsommation électrique.

#218 - jigga - 24 Novembre 2016

@Benjamin, je me suis trompé, l'isolation est de 10cm dans les combles.
Concernant les pièces d'eau, ce sont des entrées d'air simple.
Je ne pense pas que cela soit des remontées capilaires étant donnée que mon logement est sur sur un sous sol total surélevé...
Merci pour votre retour ;)

#217 - Benjamin (Admin) - 24 Novembre 2016

Bonjour,
@Remi : La ventilation par insufflation (comme la VMC DF) possède des filtres qui, selon leur taille, permettent de filtrer plus ou moins bien l'air entrant (pollens, etc...). Mais effectivement, cet argument est beaucoup plus discutable lorsque l'on prend l'air dans des combles isolés par de la laine de verre...

@jigga : La première étape serait d'augmenter l'épaisseur de l'isolant dans les combles. 5 cm ce n'est vraiment pas suffisant (20 cm minimum).

Vous avez des extracteurs dans les pièces d'eau ou se sont juste des trous dans le mur?

La cause peut aussi très bien être la présence de remontées capillaires. Est-ce que le mur Est du sous-sol est aussi humide?

Avant d'investir, il faut d'abord voir d'où vient le problème.

#216 - jigga - 24 Novembre 2016

Bonjour à tous,
Voila, j'ai une maison de 75m² dans le val d'Oise sur un niveau, avec sous-sol total non habité qui tiens lieu de buanderie et combles non aménagé mais isolé au sol par de la laine de verre (5cm).
Depuis un moment je remarque dans la chambre parentale des traces de moisissures sur le mur (exposé est).
J'ai néanmoins décidé de faire un placard en MDF contre ce mur (bêtise quand tu nous tiens!) et constate que la paroi interne comporte des traces de champignons tout comme le mur...
Je tiens à préciser que j'ai des fenêtres PVC double vitrages sans extraction d'air hormis salle de bain et toilettes. J'ai une hotte dans la cuisine et j'aère la maison 10 minutes par jours toute l'année.
Mes questions sont les suivante :
- Pourquoi cette humidité viens se loger uniquement dans la chambre parentale?
- Comment pensez vous que je puisse régler le problème d'humidité ?
Je vous remercie pour vos retour et me tiens disponible pour d'éventuels compléments d'informations
PS : Un commercial me propose une VPH pour un montant d'environ 3.000€, des avis???

#215 - Remi - 24 Novembre 2016

Comment parler de qualité d'air avec une VMI Ventilairsec quand l'air est pris en toiture ou pire dans les combles avec la présence de l'isolant et poussières.
La VMC simple flux résous les problème d'humidité et consomme beaucoup moins d'énergie.

#214 - Peggy - 19 Novembre 2016

Bonsoir benjamin,
La société ventilairsec s'est aussi déplacé et finalement c'est la vmi qui est en panne. On doit m'en remonter une neuve. Pour les sorties et entrées d'air, tout est cfm mais à suivre lorsque la machine sera installée. Bon week-end.

#213 - Benjamin (Admin) - 10 Novembre 2016

Bonjour Papitou,
Ce calcul est théoriquement juste, si on part du principe que la chaleur sera répartie instantanément dans le volume d'air à traiter (28L/s), ce qui ne sera bien sûr pas du tout le cas. Il faut donc partir sur une consommation bien supérieure.
Deuxième point, évacuer l'air par les aérations des fenêtres cela veut dire :
- Mauvaise répartition car l'air s'échappera d'abord par la pièce principale où se trouvera la bouche de soufflage.
- Risque non négligeable que l'air vicié des pièces techniques transite par les pièces principales...

Il y a quelques avis sur la ventilation par insufflation dans les commentaires ci-dessous. On peut retenir :
- Des soucis lors de la pose (installation non appropriée/non conforme)
- Une conso électrique qui grimpe (aucune économie)
- Globalement un taux d'hygrométrie en baisse, mais par rapport à une situation préalable sans aucune VMC, voire sans aucune entrée d'air



#212 - Papitou - 10 Novembre 2016

Merci de votre réponse. Je pense utiliser le préchauffage en hiver pour sécher l'air entrant et apporter un peu de chaleur dans la maison. Selon mes calculs il faudrait 0,4 kW pour chauffer 100 m3/h de 5°C à 15°C, pour un coût de l'ordre de 10 €/mois. Ce préchauffage est effectivement l'avantage de la VMI, par rapport à la VMC, en apportant un air plus sec et plus chaud.
Les aérations des fenêtres et ventilations hautes des pièces techniques seraient utilisées comme sorties de l'air injecté. Il faudra veiller à une bonne répartition des sorties pour une ventilation homogène de la maison.
Je suis intrigué par les prix exorbitants pratiqués par les fournisseurs et installateurs. Techniquement je peux installer moi-même ce matériel, mais encore faut-il pouvoir l'acheter à un prix raisonnable.
Encore merci pour cet échange. Les avis sur la VMI sont contradictoires. J'espère trouver des avis de personnes l'ayant installée.

#211 - Benjamin (Admin) - 09 Novembre 2016

Bonjour Papitou,
En bord de mer, il n'est pas incohérent d'avoir un taux d'humidité >60%.
Il serait dommage d'investir plusieurs milliers d'euros dans une système de ventilation par insufflation alors que l'un des avantages, à savoir le préchauffage de l'air, ne sera pas utilisé.
D'autant que vous vous équipez de fenêtres avec des entrées d'air ce qui n'est pas réellement compatible avec une ventilation par insufflation.

Vous pouvez donc vous orientez, soit vers une VMC si l'installation dans les combles et le passage de gaine est réalisable, soit vers une VMP (extracteurs dans les pièces humides). Dans tous les cas, vous n'aurez plus besoin des aérations basse et haute dans les pièces de service (= augmentation du confort). Il sera cependant possible d'utiliser les aérations hautes pour y mettre les extracteurs. Il faut bien choisir les extracteurs si cette solution qui est retenue (pas besoin d'extracteurs évacuant 70 m3/h!) et faire attention au bruit (privilégier les modèles à moins de 30 dB).

#210 - Papitou - 07 Novembre 2016

Nous avons une maison en bord de mer en Charente, non habitée de novembre à mars. On constate un peu d'humidité. Le taux d'humidité est souvent de 60 à 70% même en été. La maison dispose d'aérations hautes et basses qui ne suffisent visiblement pas. La maison, construite en 1980, est correctement isolée et les fenêtres sont en cours de remplacement, avec aération en haut. Pour améliorer la situation nous envisageons la poste d'une ventilation mécanique : VMC ou VMI dont on nous a parlé.
Que conseillerez-vous dans cette situation ?
D'avance merci pour ces conseils.
Cordialement

#209 - Benjamin (Admin) - 07 Novembre 2016

Bonjour Peggy,
La ventilation n'est pas forcément la seule responsable des problèmes de condensation et de moisissures.
Des problèmes d'isolation et notamment de ponts thermiques ainsi que des vitrages de mauvaise qualité peuvent engendrer aussi des soucis de condensation.
Les "réglettes" sont relativement standard et au pire, il est possible soit de les régler, soit de les changer pour un coût très raisonnable...

Comme dit avant, vous êtes ici à l'envers avec des sorties d'air quasi inutilisables (en ventilation par insufflation) dans les pièces de service et des sorties d'air dans les pièces de vie.

Je suis curieux de la réponse de l'installateur...

#208 - Peggy - 07 Novembre 2016

Merci beaucoup pour toutes ces informations. Nous avions une vmc de type hygroreglable b mais l'hiver, nous avions de la condensation sur les fenêtres et le bureau moisissait sur les murs. Les réglettes de nos 3 fenêtres de salon salle à manger ne sont apparemment pas aux normes. C'est pour cela que 2 ouvertures de 80mm ont été fait dans le mur. Je suis en train de recontacter l'installateur.

#207 - Benjamin (Admin) - 06 Novembre 2016

Peggy,
J'ai mélangé 2 commentaires, en ventilation par insufflation :
- Pas d'entrée d'air dans les pièces de vie
- Sorties dans les pièces de service (mais avec des grilles et non des anciennes bouches VMC).

Le fait que la sortie d'air soit des anciennes bouches VMC empêche une circulation convenable de l'air (qui a donc du mal à sortir car les gaines créées des pertes de charge).
Mais il n'y a aucune raison non plus pour créer des entrées d'air dans les pièces de vie!

La question est pourquoi avoir retirer la VMC alors que la solution pour qu'elle soit efficace (puisque aapparemment elle ne l'était pas) était simplement de faire des entrées d'air dans les pièces de vie?! Ce que vous venez de faire pour une ventilation par insufflation alors que c'est complètement contre-productif! (renforce les risques de courant d'air, de circulation de l'air pollué des pièces humides vers les pièces de vie, ...).

Le meilleur conseil serait de vous séparer de la VMI et de remettre une bloc VMC à 100€... Ou bien de faire ce qu'il faut = grille d'air dans les pièces humides et pas de grille dans les pièces de vie.

#206 - Peggy - 06 Novembre 2016

L'entrée d'air est réglé à 15°c. Ces bouches étaient condamnées mais j'ai demandé à ce qu'elles soient raccordees vers l'extérieur car nous avions aussi cette condensation.

#205 - Benjamin (Admin) - 06 Novembre 2016

Bonjour Peggy,
A combien est réglé le température d'entrée d'air?

#204 - Peggy - 06 Novembre 2016

Bonjour, nous venons de faire installer une vmi de chez ventilairsec mais la nuit, nous avons énormément de condensation sur toutes les fenêtres et la porte d'entrée. La société qui est venue nous l'installer est revenu hier car nous n'evacuons pas assez l'air vicié. 2 Bouches ont été rajoutées sur nos murs de salle à manger salon mais ce matin tjs le même problème. Notre maison est sur 2 étages : 2 chambres 1 palier en haut, 1 cuisine avec salle à manger salon ouvert 1 sdb 1 wc 1 bureau en bas. 1 bouche vmi sur la montée d'escalier et l'autre dans le coin de la cuisine. Reglette fenêtres dans notre bureau, récupération des bouches WC et sdb ancienne vmc sorties sur le toit. Si j'ouvre toute ma maison en grand, le taux d'hygrométrie passe à 60% et la nuit lorsque tout est fermé on passe à 70-75%. Que doit on faire car la maison commence à être humide et la moisissure apparaît ? Merci pour votre aide.

#203 - Benjamin (Admin) - 27 Octobre 2016

Bonjour lapie21,
Le taux d'humidité conseillé se situe entre 30% et 70%. Dans les maisons performantes (notamment au niveau de l'étanchéité à l'air), le taux d'humidité ne dépasse généralement pas les 50%.
En dessous de 30%, l'air est considéré comme trop sec et peu causé des problèmes d'assèchement des muqueuses.

Il n'y a donc dans votre cas absolument AUCUNE raison pour poser un système de ventilation supplémentaire (qui plus est à un prix bien bien au-dessus des prix du marché qui se situent souvent entre 3000 et 5000€ max).

Le seul conseil est donc de NE PAS donner suite à ce démarchage.
Pour comprendre pourquoi cet air est si sec, il faudrait savoir l'emplacement de la maison, l'année, la qualité de l'isolation et de l'étanchéité à l'air et le mode actuel de ventilation.

#202 - lapie21 - 27 Octobre 2016

Je viens d'avoir la visite d'une entreprise qui a pris des mesures d'humidité chez moi (taux entre 26 et 39) et qui me conseille de poser une VMI pour un montant de 7400 € TTC, pose comprise de marque Ventilairsec version prestige. Quand pensez-vous ?
Merci de votre réponse.

#201 - Benjamin (Admin) - 23 Octobre 2016

Bonjour,
@delphinelouise : Les trous ne seront normalement pas fait dans les fenetres mais plutôt dans les murs.
Avec une VMC, les entrées d'air sont dans les pièces de vie.
Avec une ventilation par insufflation, les entrées d'air sont dans les pièces de service (avec un point d'eau).
Mais sans aucun doute, une VMC avec des grilles d'air permettra de résoudre vos problèmes d'humidité.

@Michel : Pour les odeurs, la solution est de prendre l'air à l'extérieur (en veillant à ce que l'étanchéité de la gaine d'entrée d'air soit bonne au niveau du caisson). Le film hydrofuge est justement là pour éviter les remontés capillaires.

@Agatha58 : La solution est de mettre un extracteur d'air dans la SdB (percement dans le mur).

#200 - Agatha58 - 23 Octobre 2016

Merci de votre reponse rapide. Alors, problème ! Nous venons d'acheter une maison dont la salle de bain est au rez de chaussée, entourée de pièces. Les chambres sont au dessus. Donc, impossible de mettre une évacuation vers l'extérieur. Que faire ? Dans tous les cas, merci.

#199 - Michel - 23 Octobre 2016

Bonjour. J'ai une maison ancienne où j'ai injecté de la résine en bas des murs pour éviter les remontées humides. Il y a aussi une extension en bois récente où les murs (en bois) sont posées sur une dalle béton (il y a un film hydrofuge)? je pense qu'il est inutile de faire des injections de résine sur les soubassements béton en dessous des murs bois. Merci de me confirmer (ou pas!) mon analyse.

#198 - Michel - 23 Octobre 2016

J'ai fait poser une VMI. Le caisson est situé dans les combles inutilisés où il y a de la laine de roche sur le plancher (flocons par insufflation). L'odeur de laine de roche est très présente dans la partie habitation. Le filtre est bien posé. J'ai surélevé le caisson, mis des plaques sur la laine de roche pour éviter les poussières. Rien n'y fait. Une solution? Merci

#197 - delphinelouise - 17 Octobre 2016

bonjour,
nous sommes propriétaire d'une maison ancienne en pierres, en Bretagne, que nous n'habitons pas de façon permanente. Rénovée, elle dispose d'une VMC simple flux, et de nouvelles fenêtres, sans grilles de ventilation. Des moisissures sont apparues, et j'envisage de faire poser des grilles de ventilation aux fenêtres. Cependant, une société "spécialiste des problèmes d'humidité" me conseille d'installer une VMI. Dans un premier temps, je souhaite quand même essayer la solution des grilles de ventilation dans les fenêtres. Je voudrais savoir, dans le cas où cela ne suffirait pas et qu'il faille installer une VMI, si les percements faits dans les fenêtres pour la VMC seront compatibles avec la VMI. Merci

#196 - Benjamin (Admin) - 05 Octobre 2016

Bonjour Fanfan,
Si vous n'en avez pas un besoin spécifique (c'est-à-dire de problème particulier d'humidité dans la maison), la pose d'une ventilation quelle qu'elle soit ne vous fera rien gagner (à part un trou dans vos finances à l'investissement et à l'usage cf. conso électrique ++).

Engie ne vend pas de système de ventilation, ni de système tout court. Engie vend de l'énergie et c'est tout.

Si vous n'avez rien signé alors n'allez pas plus loin. Si vous avez le contact, dites lui que vous avez changé d'avis. Et s'il vient quand même (puisque apparemment le "technicien" n'est pas encore venu?), ne lui ouvrez tout simplement pas la porte.
Attention, certains démarcheurs ont des techniques de visites et de ventes limites (pression psychologique voire physique).

Si vous n'êtes pas sûr (car le démarchage par téléphone entretiennent souvent ambiguïté, me suis-je engagé ou non?), faites valoir votre droit de rétraction de 14 jours :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R38397

#195 - Fanfan - 05 Octobre 2016

Bonjour
J'ai eu un démarchage par téléphone pour qu'un technicien passe pour tester l'humidité de la maison
Il se présente Engie. .pour le VPH. ..et en tout petit est marqué EOLETEC
Qu'en est il ? Est ce sérieux pour la pose de ce matériel VPH. .pour 4000€ avec aide de l'état et 4700 sans aide.
Merci de m aiguiller car j'ai bien peur de m'être faite avoir .
Auquel cas peut on casser ce contrat dans les 7 jours ?

#194 - Txo - 01 Octobre 2016

Bonjour Benjamin, merci pour vos eclaircissements.
Je vais faire passer un artisan independant qui s'occupe pas mal de pb d'humidité et s'expose sur certains forums (Climatnat). Le développement des moisissures malgré les belles températures me pose question (d'autant que d'aprés le diagramme de Mollier nous n'avons pas ou peu frolé le point de rosé depuis plus de 3 mois), il faut qu'en plus de renforcer l'isolation j'envisage une solution de ventilation plus performante je pense.
Bonne continuation à vous, merci encore.

#193 - Benjamin (Admin) - 30 Septembre 2016

Bonjour Txo,
L'analogie avec la bouteille sera bonne si effectivement il n'y avait qu'un seul point d'extraction, ce qui n'est pas le cas avec une VMC.
A l'inverse, la plupart des systèmes de ventilation par insufflation n'ont qu'une seule bouche de soufflage, qui ventile donc bien une zone donnée (mais pas forcément plus qu'une VMC...) mais très mal les autres zones (ex d'un étage...). C'est un des raisons pour lesquelles l'insufflation est plutôt réservée à des maisons de petites tailles de plein-pied.

Si vous avez des remontées capillaires, il existe des produits à injecter en faisant des percements tous les 50 cm (selon les produits). Cela est faisable soi-même.

Poser des extracteurs dans les chambres n'est pas une bonne idée car cela perturberait complètement le flux d'air, il serait tout à fait possible de faire transiter l'air humide par les pièces de vie (ce qui est le cas avec une ventilation par insufflation et ce qui en est pour ma part également un des freins).
Si on reprend l'analogie de la fumée, cela reviendrait à évacuer de la fumée par des pièces où il n'y en a pas à l'origine...

Avec des points de soufflage et d'extraction multiples et des passages d'air toujours possibles (détalonnage de porte, voire idéalement ouverture des portes en journée), l'écoulement d'air est probablement plus homogène en VMC qu'en insufflation (par un point), à débit identique...
Ne pas refaire le doublage revient à cacher le problème avec de la peinture pour 1,2,3 ans mais sans le régler et avec le risque qu'il s'aggrave.

Le fait physique à avoir en tête et qui plaide incontestablement en faveur de l'isolation :
- température d'air : 20°C
- Humidité relative : 70 %
-> Point de rosé = 14°C
En d'autres termes, cela signifie que si la paroi intérieure du mur est à 14°C, il y aura l'apparition de condensation et de tous les problèmes inhérents .Condensation, qui part gravité, s'accumule surtout en bas des murs. Si le mur, peut, au départ, absorber cette condensation, il y aura au bout d'un moment saturation et alors moisissures rapides à l'intérieur. Mais comme le mur sèche au soleil, la saturation peut prendre plus mois, voire plusieurs années et n'intervenir que sur certaines périodes (généralement mars/avril, avec que le soleil ne réchauffe naturellement le mur). La transmission "au doublage intérieur" pouvant intervenir rapidement, par exemple si le doublage est directement en contact avec le mur. (sans lame d'air). L'isolation, permet de "refroidir" progressivement l'air, en freinant au passage la progression de la vapeur d'eau ("humidité") grâce à un pare-vapeur, pour qu'il n'y ait plus de ce problème de point de rosée au contact du mur, en plus des économies d'énergie évidentes qui en découlent.

Pour faire pas mal de caméra thermique (mais un simple thermomètre infrarouge suffit pour s'en apercevoir), avoir des endroits à 14°C au niveau des murs est plus que courant lorsqu'il n'y a pas d'isolation, ou lorsqu'il y a des ponts thermiques non traités (cas classique de l'angle de mur... Qui devient noir progressivement...).
Il est d'ailleurs à noter que ponts thermiques riment souvent avec mauvaise étanchéité à l'air, qui aggrave les risques de condensation.

#192 - Txo - 30 Septembre 2016

Ouho, vous êtes drolement réactif! merci beaucoup Benjamin.
Effectivement je pense qu'il y a un vrai pb d'isolation, je vais faire intervenir un artisan pour cela. Pour répondre à vos questions: l'hygrométrie est assez homogene, y compris dans la chambre infectée (puisque depuis la découverte du pb il y a 2 ans nous avons placé des rubson, laissé les portes des pieces ouvertes, aéré régulièrement, mis le chauffage à 16-17°C...) et un poil inférieure dans les pieces d'eau, elles sont équipées de bouches de VMC. Il y a clairement plus de moisissures au RDC qu'à l'étage (les remontées capillaires ne doivent pas être étrangères à ça), à l'étage 2 angles sont très modérément touchés, dans la chambre, dont 1 à l'intérieur d'un dressing encastré et l'autre à l'endroit ou le plafond rejoint presque le sol, favorisé par un défaut de ventilation aprés y avoir placé un meuble bas, les 2 angles sont coté murs extérieurs (pont thermique avec isolation ne couvrant probablement pas l'angle si il y a une isolation). On vient de faire repeindre la chambre, il s'agit de ponts thermiques coté sud, sur des zones mal ventilées, du coup ça m'embete de refaire le doublage sur ce mur et je me repose la question: est-ce que (indépendamment de son prix déraisonnable) une VMI ventilera un peu mieux ces angles morts et poussera un peu mieux l'air humide de ces pièces plus excentrées et à distance des bouches de VMC vers l'extérieur? J'ai l'impression que les mouvements d'air de VMC sont plus laminaires et directs que la VMI (exemple -très marketing mais très illustatif de la bouteille plastique percée dans laquelle on envoie de la fumée par le goulot, la fumée remplit tout l'espace avant d'être évacuée par les trous du fond, si à l'inverse on aspire par le goulot de la fumée située à l'extérieur devant les trous du fond, on retrouve un flux de fumée laminaire qui ne va pas dans les angles).
Je sais l'opinion que vous avez des fournisseurs de VMI et j'adhère 100% à ces réflexions, néanmoins pour traiter mon pb il faudrait que je fasse une barrière aux remontées capillaires dans nos murs, améliore l'isolation et le doublage des murs et améliore la ventilation (au moins sur mon terrain plat je n'aurais pas à faire de drain extérieur!): traiter le mur nous couterait plus de 5000 euros, la VMC ne peut être améliorée, poser des extracteurs dans chaque chambre me parait une solution bruyante et du coup dégradant un peu le confort de vie car en plus du bruit il faudrait constamment penser à l'allumer quand on sort des chambres. Du coup je me demande (au vu de l'urgence pour notre famille qui s'agrandit) si la VMI + isoler au mieux le mur nord au RDC ne serait pas un compromis qui permettrait au moins la disparition des moisissures?

J'arrête là sinon je risque de saturer le cloud et il va pleuvoir! Merci Benjamin et bravo pour votre analyse votre intégrité et votre riche site que je découvre depuis qq jours.

#191 - Benjamin (Admin) - 30 Septembre 2016

Bonjour Txo,
L'apparition de moisissures relatif à des murs humides peut avoir de nombreuses causes :
- Remontées capillaires
- Ventilation insuffisante
- Ponts thermiques / / Problème d'isolation / Problème de chauffage

Vu votre "état des lieux", je pencherais en priorité pour le 3ème point.
En effet, la priorité, est d'isoler correctement ces pièces (=10 cm de LdV, ou mieux, de la laine de bois qui résiste naturellement aux variations d'hygrométrie) avec un pare-vapeur (toujours côté chaud) et avec une lame d'air suffisante entre le mur et l'isolant (ce qui ne doit pas être le cas à l'heure actuelles)... Certaines vieilles maisons ont même une lame d'air ventilée entre le mur extérieur et le doublage, justement pour éviter la transmission de l'humidité du mur au doublage.

En coupant le chauffage, fermant les volets mais aussi la porte intérieure :
- Quasiment plus de ventilation
- Accumulation d'humidité dans les murs et aucun séchage possible côté intérieur vu la température à laquelle devait être la pièce plus chauffée...
= Apparition de moisissures.

Il serait intéressant de connaître les travaux de rénovation qui ont pu également avoir lieu dans les pièces qui sont depuis touchés...? Mais un doublage mal posé (sans frein vapeur, avec un isolant mince mal posé, sans isolation, etc...) peu engendrés des problèmes 3, 5 voire 10 ans après. (Chaque année, le mur et le doublage deviennent de plus en plus humide (il sèche un peu l'été), et la moisissure commence à apparaître et comme le problème est ancien, il faut comprendre d'où ça vient et prendre les mesures en conséquence...).

Vous parlez de l'hygrométrie intérieure, mais vous ne précisez pas dans quelle pièce? Un taux d'hygrométrie de 65% et même jusqu'à 70% de pose pas plus de problème que ça. Les zones climatiques ne sont également pas toutes logées à la même enseigne (exemple Bretagne, Pays Basques...) ou l'air est naturellement plus humide que dans d'autres coins de France.

Pensez à bien détalonner les portes pour favoriser le passage de l'air, notamment dans les pièces à problème.

Pour résumer :
- Déterminer ce qu'il y a dans les doublages, y a-t-il un isolant? un frein vapeur? Une lame d'air? Un isolant mince? Rien du tout?
- Programmer l'isolation de ces pièces, en traitant en particulier ces ponts thermiques
- Détalonner les portes si ce n'est pas déjà fait et vérifier que les entrées d'air fonctionnement bien (test du papier, côté extérieur, si l'entrée d'air est visible côté extérieur...).
- Chauffer suffisamment les pièces concernées (=assèchement de l'air)

Bon courage


#190 - Txo - 30 Septembre 2016

Bonjour Benjamin, G2 & tous. Voici mon souci: nous avons des problemes de moisissures depuis 2 ans malgré la vmc simple flux existante et bien posée. Nous vivons depuis 4 ans dans une maison de 110m² (RDC + étage sous le toit) construite en 1972 et rénovée entre 2007 et 2011. La piéce de vie est au sud du RDC qui comporte au nord 2 chambres, l'étage se compose d'une chambre au sud et d'une salle de bain au nord (il existe aussi une petite salle de bain et des toilettes au RDC) + une partie laissée en comble dans la partie basse du plafond, les 2 étages sont reliés par une cage d'escalier centrale, l'ensemble des pieces donne sur les paliers de cette cage d'escalier. Tous les murs sont doublés avec du plaquo, je ne sais pas s'il existe une isolation derriere le plaquo (épaisseur entre plaquo et mur de 5cm environ). Les moisissures ont commencé à apparaitre dans l'une des chambres du RDC (un peu plus enclavée que l'autre), elle a débutée sur le plaquo du mur nord (celui en contact avec l'extérieur), en bas et sur toute la hauteur derrière les rideaux et derrière les tableaux posés haut sur ce mur. Elle s'est propagée sur les autres murs, les meubles, et la partie dressing située coté intérieur de la maison, touchant les affaires s'y trouvant (habits chaussures...). Cela est apparu alors que nous avions délaissé cette chambre plusieurs mois laissant volets fermés et sans chauffage. Ce phénomène persiste malgré plusieurs nettoyages javel, la désertification des meubles pour plus d'aeration, l'aération régulière... Il existe depuis d'autres zones touchées correspondant également à des ponts thermiques mal ventilés (angles de chambres...). La maison est équipée d'une VMC simple flux autoréglable tournant constamment à vitesse 2, avec extraction dans chaque salle de bain, toilette, cuisine, chaque fenetre (double vitrage PVC) est équipée de grilles d'aérations efficaces (larges plages rectangulaires), sauf celles des salles de bains. Les murs seraient humides d'aprés le technicien de murprotec, ce qui parait plausible vue la qualité argileuse du sol, la pluviométrie en Pays Basque et l'existence de salpetre, néanmoins encore une fois tous les murs sont doublés et les champignons gagnent tout l'espace de vie sans dommage sur le parquet ou les plinthes, sans tache brune sur la peinture en bas du mur et des moisissures sont présentes à l'étage et dans 2 angles de mur non humide. L'hygrométrie dans l'air intérieur est à 65% sur ma station météo, 75% sur l'appareil du technico-commercial. Je pense qu'il existe un réel problème de condensation non réglé par la VMC.

L'atmosphère est chargée se spores et nous occasionne pas mal de petits soucis pulmonaires mais si on réagit aujourd'hui c'est que la chambre du petit commence à sentir la moisissure et le 2e arrive dans quelques mois. Alors on va réduire les ponts thermiques en reprenant le plaquo des 2 chambres en contact avec le mur nord en agrandissant l'espace mort entre mur et plaquo à 10cm et en l'isolant, virer le jonc de mer du dressing attenant pour le remplacer par un parquet, renettoyer le tout à l'éponge peu humide imbibée de javel ou de St Marc bicarbonate et voir, mais si ça n'a pas marché on aura perdu 3 mois avant l'arrivée de bébé. Alors je me pose vraiment la question de la ventilation par insufflation, pas celle de murprotec qui est démesurément chère, plutôt celle de Ventilairsec posée par un artisan du coin Qualibat. Peu nous importe de sur-payer cette technique si elle permet de mieux ventiler les angles morts et de mieux chasser l'humidité. Comment réussir à renouveler mieux l'air de la maison pour en chasser l'humidité??? La VMI fera-t-elle mieux dans notre cas particulier que notre VMC: renouveler un peu plus vite notre air et ventiler un peu mieux les angles morts???

Désolé pour le pavé, j'ai essayé d'être aussi exhaustif que possible. Merci d'avance pour votre aide précieuse. Bonne soirée à tous.

PS: il existe beaucoup d'avis négatifs sur la VMI surtout liés au sentiment d'arnaque devant des prix clairement abusifs et le coté peu écolo/écono du préchauffage de l'air insufflé. Néanmoins on ne lit pas beaucoup de retours d'expérience et ceux-ci sont rarement négatifs, à se demander s'il ne s'agit pas de revendeurs déguisés. Donc tout retour d'expérience sur les VMI serait bienvenu surtout si la VMI remplace une VMC insuffisante...

#189 - Benjamin (Admin) - 12 Août 2016

Bonjour jean-michel,
Une VMC est normalement faite pour tourner 24h/7j. Ceci étant dit, où est pris l'air neuf? Si c'est directement dans les combles (et non à l'extérieur), alors il n'est pas étonnant d'avoir un soufflage d'air chaud.
Dans ce cas, vous pouvez couper la ventilation, sous réserve de bien ventiler de manière naturelle la maison, autrement dit en ouvrants les fenêtres. Notamment la nuit (pour que la maison emmagasine de l'air froid) et le matin (aération notamment des chambres).
Pour couper la ventilation, il suffit de couper le disjoncteur du circuit concerné, normalement, le circuit ne devrait alimenter que la ventilation. Vous pouvez également (faire) mettre un interrupteur pour couper le circuit.

#188 - jean michel - 12 Août 2016

bonjour
j ai acquis une vph EOLEtec et je voudrais savoir si l ont peu la couper en été quand la chaleur est forte car elle pulse de l air chaud
Merci

#187 - Benjamin (Admin) - 09 Août 2016

Bonjour Flo59,
Avant d’incriminer la ventilation, il faut être sûr que c'est bien la cause de l'humidité dans le bas des murs.
En effet, cela peut tout à fait être dû à des remontées capillaires, en particulier si les traces d'humidité ne sont que en bas des murs et que au RdC...

Je suppose qu'il n'y a pas de ventilation mécanique?
Y a-t-il une ventilation naturelle type entrée/sortie d'air dans la cuisine, la Salle de bain et les WC?
Les fenêtres sont-elles récentes? Si oui, ont-elles des entrées d'air?

S'il n'y a aucune ventilation ni mécanique, ni naturelle, il sera indispensable de mettre en place une ventilation mécanique (problème d'humidité ou non).
Cela peut passer par l'installation d'une VMC ou d'une VMI. Cependant, cette dernière n'est pas très adaptée pour une maison à étage, où une VMC sera plus efficace.
La mise en place d'une VMC dans une maison à étage peu par ailleurs être complexe en rénovation.
Compte-tenu de la "petite" surface, la pose d'extracteurs (très peu coûteux) dans les pièces humides est sans doute la meilleure solution.

Concernant la capacité d'une VMI à régler les problèmes d'humidité, c'est le cas de tous les types de ventilation (lorsque le problème vient d'un manque de ventilation), du moment qu'ils sont adaptés et bien posés. Seul hic en défaveur de la VMI, son coût, souvent prohibitif comparé à la pose d'une VMC et encore plus comparée à la pose de quelques extracteurs (qui peut être faite par un bon bricoleur).

#186 - Flo59 - 09 Août 2016

Bonjour Benjamin,
J'ai acheté une maison type 1930 de 86m2 + les combles que nous allons aménager (pas très grandes).
En détapissant le rez-de chaussée nous nous sommes rendus compte que le bas des murs est humide avec des traces de moisissures noires... ça sent l'humidité dans toute la maison. Mon fils est asthmatique, c'est donc une très mauvaise surprise. En faisant appel à des experts, on nous conseille l'installation d'une VMI. Qu'en pensez-vous ? A t-on des retours positifs sur ce système de ventilation et cela peut-il régler notre problème d'humidité ?

#185 - Benjamin (Admin) - 25 Juillet 2016

Bonjour,
@Alizee : L'isolation en sous-face du carrelage n'est pas une réelle isolation. Il faudrait pour ça avoir un isolant en sous-face de la dalle.

@foued : Cela peut provenir soi du bloc moteur (contrôler qu'il est bien suspendu et que ce n'est pas le roulement qui fasse autant de bruit), soit des gaines (ex : une seule gaine fonctionne sur un bloc prévue pour 3/4 gaines ou plus), soit des entrées d'air qui ont été détériorées et qui sont donc ouvertes au maximum en permanence.

#184 - foued - 17 Juillet 2016

Bonjour,
Je ne comprend pas pourquoi ma VMC émet un bruit assourdissant. Y a-t'il une personne qui Pourrait m'expliquer pourquoi?
Merci

#183 - Salima - 02 Juillet 2016

Merci beaucoup pour vos réponses .

#182 - Alizee - 02 Juillet 2016

Bonjour. La salle de bain est orientée au nord avec un mur semi enterré (1,80 mètres environ). Le wc est orienté sud et se trouve en face de la salle de bain. Je ne connais pas le taux d'hygrométrie mais les serviettes de bains ne sèchent pas et restent humides.
On nous a dit que le sol était isolé sous le carrelage lorsque nous avons acheté mais le seul moyen de le confirmer serait de tout casser... la température intérieure de la maison etait de 20 degrés et plus de 30 à l'extérieur. Hier nous avons eu 30 degrés à l'extérieure et le carrelage n'a pas condensé. Peut être que la temperature du sol est remontée et que le fait d'aérer tout le temps nous a fait baisser le taux d'humidité de la maison.

#181 - Benjamin (Admin) - 01 Juillet 2016

Bonjour,
@NicolasV : je vous invite à contacter l'installateur qui pourra vous dire si c'est un défaut ou non. Est-ce que la ventilation fonctionne encore?
Concernant la consommation, il n'est pas possible de faire ne serait-ce qu'une simple estimation. Cela dépend du climat, du taux d'hygrométrie, de la consigne, ...

@Alizee : Quel est le taux d'hygrométrie dans la maison lorsque cela se produit? Lorsque de la condensation se forme sur un carrelage, la ventilation n'est pas seule responsable. En effet, cela signifie que le carrelage est très froid par rapport à la température intérieure. De ce fait, l'air vient se condenser sur la paroi froid du carrelage. Cela dépend donc des températures intérieures et du carrelage et du taux d'hygrométrie. Est-ce que le carrelage est correctement isolé? Une VMI est clairement à bannir (inefficacité en étage) et une VMC sera difficile à mettre en place. Mieux vaut envisager la pose d'un ou 2 extracteurs supplémentaires (cuisine et ou WC). Précision importante, est-ce que ces pièces sont orientées au nord?

@Eric : Merci beaucoup pour ce retour d'expérience. Effectivement, un certains nombres d'installateurs de VMI ne vivent que quelques années rendant le SAV très difficile, y compris lorsque le matériel est encore sous garantie. La pratique du modèle différent arrive assez régulièrement. La raison est simple : peu de gens vont vérifier dans les combles que le modèle posé est le bon...

@Sallima : Il n'y a pas de différence entre une VMI et une VPH, c'est juste que Ventilation positive hygrorégulée, c'est plus vendeur... Dans le cas d'une maison à étage, mieux vaut mettre en place quelques extracteurs qui seront plus efficaces et coûteront 10 fois moins cher...

#180 - Sallima - 27 Juin 2016

Bonjour,
Je souhaite installer une VMI ou une VPH, je n'ai toujours pas compris la différence . Ma maison est composé du Rdc et de 2 étages, uniquement la chambre à coucher qui est humide et la salle de bain, orienté nord. Les autres pièces, il n'y a pas d'humidité. Au Rdv il y'a une véranda, la température est plus froide au Rdc.
Nous avons déjà eu des devis autour de 3000 € pour les 2 appareils avec l'installation. Je ne sais pas lequel choisir. Merci pour réponse.

#179 - Eric - 26 Juin 2016

Bonjour,

Je vais faire simple, vous jugerez :
J’ai fait installer à mon domicile une ventilation mécanique par insufflation (VMI) Ventilairsec en avril 2013. Cette prestation a été assurée par la société AC Ouest, sise à Guilers, Finistère, qui a cessé son activité (liquidation judiciaire en date du 14 avril 2015). La garantie fabricant de 5 ans proposée a constitué un critère décisif quant à cet investissement.

J’estime utile de vous préciser avoir déjà réalisé cinq appels en garantie auprès de cette société avant sa fermeture définitive :
- avarie de télécommande en août 2013,
- avarie identique en avril 2014, avec remplacement de la dite-télécommande,
- avarie de liaison non filaire entre télécommande et ventilateur en septembre 2014 (« réparée » pour l’anecdote avec un hasardeux calage de composants avec du carton par l’installateur…),
- nouvelle avarie de télécommande en novembre 2014, avec un soi-disant envoi dans vos ateliers par l’installeur, avec 10 jours de délais et une affirmation selon laquelle « ce problème est bien connu »,
- une semaine après, avarie identique avec échange standard de la télécommande, et 15 jours de délais.

Le 21 juin 2016, j’ai constaté un nouveau dysfonctionnement, rendant la VMI indisponible : blocage de la vitesse de ventilation au minimum, télécommande inopérante et affichage d’une température de 99°… J'ai transmis un courriel à VENTILAIRSEC afin de susciter une action . La réponse fut téléphonique uniquement, et nettement en-deçà de mes légitimes attentes : il s’agirait d’un problème connu de sonde imposant la dépose de l’ensemble ventilateur pour envoi dans vos ateliers. Le technicien m’a demandé de procéder à cette opération moi-même (déconnexion électrique, désolidarisation des manches d’arrivée et distribution d’air filtré, dispositif d’accrochage), et ce dans un espace confiné et peu accessible (combles sous toiture, avec moins d’un mètre de hauteur). Il m’a indiqué qu’en cas d’intervention d’un technicien, les frais de main-d’œuvre seraient à ma charge !

J'ai contacté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui considère que :
- les documents annexés à la facture d’achat sont sans équivoque : la garantie commerciale est de cinq ans,
- toute intervention de ma part sur une installation sous garantie est de nature à la remettre en cause, je ne suis pas un professionnel du domaine,
- les mentions indiquées sur le site Internet (copie écran) sont également explicites, et vous engagent, sauf à considérer qu’il s’agit de pratique commerciale trompeuse (réprimée par le code de la consommation) :
« Garantie Ventilairsec sur sa gamme de produits :
Tous nos produits ont une garantie pièces et main d'œuvre »
Avec GROS logo : 5 ANS.

En outre, fait aggravant, lors de l’achat d’un filtre sur leur site Internet en novembre 2015 , j’ai découvert que le modèle de VMI effectivement en place n’est pas conforme à la facture, ce qui m’a conduit incidemment à commander dans un premier temps un matériel inadéquat. Cet échange avec leurs services a mis en lumière une anomalie (tromperie ?) quant à la nature de la chose vendue, susceptible de constituer également une infraction.

Je suis parti en procédure contentieuse.

Réfléchissez bien....

#178 - Alizee - 25 Juin 2016

Bonjour,
Suite à la remontée soudaine des températures nous avons de la condensation sur notre carrelage (essentiellemnent dans la salle de bain et les wc) ainsi que sur le reservoir de nos wc. Notre maison est de 2012... sans vmc. Nous avons un extracteur dans la salle de bain qui tourne tous les matins mais c'est bien le seul de la maison. Nous avions déjà constaté ce problème il y a 3 ans et depuis plus rien jusqu'à il y a 3 jours. Pas de moisissures constatées pour le moment.
Nous pensons faire poser une vmc ou vmi pour diminuer l'humidité de la maison.
Mes questions sont donc les suivantes:
Un système de ventilation sera-t-il suffisant?
Si oui faut il une vmc ou vmi? (Maison sur 3 niveaux avec combles aménagées).

D'avance je vous remercie de vos reponses!

#177 - NicolasV - 22 Juin 2016

La télécommande m'indique que la température maximum d'absorption est atteinte. Le message clignote. Est-ce un message de dysfonctionnement de la ventilation.?
Par ailleurs j'ai un ÉOLtec VPH ECO Design. ref : 3CS ECO pour un volume d'air traité maximum de 400 m3
Combien de KWH consomme t 'il en moyenne ?
Merci

#176 - Benjamin (Admin) - 18 Juin 2016

Bonjour véronique,
Malheureusement, il n'y a pas énormément de littérature concernant la prise d'air dans le cas d'une VMI. Il est possible de prendre l'air de l'extérieur ou des combles.
La question d'une prise d'air dans le conduit de cheminée, servant par ailleurs pour la chaudière est beaucoup plus épineuse.
Je ne pense en effet pas que cela soit conforme aux règles de l'art, notamment sur la question incendie.
En effet, en cas de feu sur la cheminée et/ou le conduit de cheminée, la VMI aspirera de la fumée pour la souffler dans la maison! Ce ce qui représente un risque important pour les occupants et aurait pour effet de propager rapidement le feu.

De ce point de vue, je pense que la prise d'air dans un conduit de cheminée utilisé n'est pas conforme et pourrait être mis en exergue par l'assurance en cas de sinistre...

#175 - véronique - 15 Juin 2016

Nous venons de faire installer une VMI. L'installation est en effet rapide et la société à vérifier les circulation d'air (détalonnage des portes...). Néanmoins ils ont branché l'appareil sur le conduit cheminée or notre chauffagiste nous a dit qu'ils n'avaient pas le droit.
La chaudiere à condensation est tubée. Le chauffagiste cherche t il a nous faire peur ? Le directeur de la société a pourtant posé des questions quant à la chaudière. Merci

#174 - Benjamin (Admin) - 13 Juin 2016

Bonjour John,
Pour garder l'efficacité du puits, éviter l'apparition de condensats ou de le purger, le mieux est de mettre un by-pass.
(en étant un peu - beaucoup - bricoleur, il y a moyen d'en faire un soi-même). Ce dernier va, en fonction des différentes températures (intérieures, extérieures, soufflage, puits, ...) choisir entre l'air extérieur et l'air du puits canadien.
L'astuce réside dans le fait de laisser toujours passer un brin d'air dans le puits canadien (donc au maxi travailler sur 10% air puits canadien / 90% air extérieur). Cela évite également de longues périodes d'inactivité du puits.

#173 - John - 11 Juin 2016

Bonjour,
Idéalement, mon projet de MOB (théoriquement pas de problème d'humidité) avec poêle de masse sera équipé d'un puits canadien qui débouchera au sous sol pour être ensuite insufflé avec un faible débit dans la/les pièce(s) principale(s) et avec une sortie d'air dans la salle de bain : Une VMI sans préchauffage électrique. Je souhaiterais du coup pour les intersaisons insuffler directement l'air extérieur sans passage par le puits.
Déjà, cela vous semble t-il réalisable ? Et ayant lu des avis contraires sur le sujet, ma question serait la suivante : est il possible de couper le passage de l'air dans un puits canadien (que je souhaite en grès) sans dégrader la qualité de l'air à l’intérieur de celui-ci ?
J'ai tendance à privilégier toujours la solution la plus simple mais si je peux éviter de purger le puits 4 fois/ans...
D'avance un grand merci.

#172 - Benjamin (Admin) - 25 Mai 2016

Bonjour Vanessa,
Une configuration classique de VMC (reprise d'air dans les pièces humides et entrées d'air dans la chambre) suffira à diminuer l'hygrométrie dans toutes la maison. A condition de permettre une circulation d'air suffisante (en détalonnant les portes par exemple et en les laissant ouvertes le jour).

#171 - Vanessa - 24 Mai 2016

Les problèmes dont nous sommes victimes sont aussi essentiellement dans nos chambres (plinthes et par ci par là sur plafond).
Moi j'aimerai mettre vmc (si nous allons sur ce procédé, toujours la même chose) avec bouches dans chambres également (quitte a mettre interrupteur pour la nuit, niveau bruit).
Soit une bouche dans wc, salle de bain, cuisine et 2chambres.

Mais certains me disent que ça se mets pas dans les chambres normalement. Chose que je sais plus ou moins, vu que pas salle d'eau, mais ça ne serait pas un mal, vu que bien ciblé dans chambres aussi.
J'ai peur que si on la mets que pièces d'eau ça ne résoudra pas les problèmes d'humidité dans chambres

Qu'en pensez vous ?

Merci

(désolée d'en demander toujours plus)

#170 - Vanessa - 20 Mai 2016

Fenêtres de salle/salon, cuisine, toutes celles des chambres.
Pas s.d.b vu que petite vmc.
(si vmc sera mise, on enlèvera celle de cuisine si j'ai bien compris). (car que s.d.b en a une, pas wc ni cuisine)
Mais comme je vous avez dis, cela a été fait que depuis peu.
Les problèmes étaient déjà avant.
Depuis qu'on a fait ça, plus de condensation sur vitres déjà dans les chambres au réveil.
Une bonne chose)

#169 - Benjamin (Admin) - 20 Mai 2016

Bonjour Vanessa,
Sur quels ouvrants se trouvent les grilles d'aération?

#168 - Vanessa - 20 Mai 2016

Et oui, on a fait mettre des ouvrants dernièrement (3mois environ) aux fenêtres qui en étaient toutes dépourvues... (ce qui n'arrangeait en rien je suppose les problèmes.
Car j'ai bien compris que le problème était un manque de ventilation dans mon logement et un trop plein d'humidité rejeté par notre vie quotidienne, maintenant c'est comment le régler efficacement, sans se faire pigeonner et ni se ruiner inutilement si un système plus simple et moins onéreux saura tout autant efficace )

#167 - Vanessa - 20 Mai 2016

Merci Benjamin,

Je vais en effet faire des devis pour des vmc hygroréglables, voir ce qu'ils me proposent.
Car les professionnels de l'humidité eux sont catégoriquement. Une vmc ne réglera pas mes problèmes d'humidité au contraire les accentuerait... (je ne vois pas comment...).
Je pense qu'ils venaient juste vendre une vmi, et rien d'autre, prêts a me dissuader d'une manière comme une autre de prendre une autre technique pour régler mes problèmes.
(enfin, à force je ne sais plus, assez perdue... Qui écouter... ?je verrai ce que me diront ceux avec les vmc.... Qui eux viendront me vendre des vmc lol)

Merci pour vos conseils. Et votre site est vraiment bien, j'y ai trouvé pas mal d'explications simples et précises.

#166 - Benjamin (Admin) - 17 Mai 2016

Bonjour Vanessa,
La ventilation, qu'elle soit par une VMI ou une VMC permettra de résoudre vos soucis d'humidité et d'odeur. L'importance est que le renouvellement d'air soit suffisant, peu importe la manière. La VMI est facile à installer en rénovation et le système peu connu permet de vendre tout et n'importe quoi à tous les prix...


Le premier point pour faire le choix entre les 2 systèmes (VMI ou VMC) est de savoir si des entrées d'air sont existantes, soit dans les murs (dans les pièces de service?) soit dans les ouvrants (dans les pièces principales).

Dans toutes les cas, il est préférable de prendre un système hygroréglable qui permet de consommer moins d'énergie (le débit variant en fonction de l'hygrométrie).

Le filtre est important. Pour un air neuf, il faut plutôt s'orienter vers un filtre F7 (le G4 étant un filtre "grossier" et est plutôt réservé pour un pré-filtrage). Mais le coût n'est pas le même, de même que la fréquence de changement. Cela dépend également de l'environnement dans lequel vous êtes situé (urbain/rural, ...).

Il n'est pas possible de donner un chiffre pour le préchauffage de l'air, mais le surcoût peut être conséquent vu le prix du kWh électrique (1 kWh = de 13 à 15 ct€).

En été, le préchauffage peut être (heureusement!) complètement éteint.

Essayer d'avoir une devis pour une VMC, cela vous permettra d'avoir une idée du coût que cela peut représenter, tout en sachant qu'il n'y aura pas de maintenance (filtres à changer) et pas de consommation supplémentaire d'électricité.

#165 - Vanessa - 14 Mai 2016

#144 - dim ?
Bonjour, de quelle région êtes vous, pour avoir des prix si attractifs ?

#164 - Vanessa - 14 Mai 2016

Bonjour Benjamin,

Ayant des soucis d'humidité dans les coins des murs aux plafonds ainsi qu'aux coins des sols dans les chambres à l'étage et d'autres traces par ci par là dans montée escaliers et plafonds chambres parentale, sans oublier l'odeur persistante de "vieux" dans la maison. (des années 70, achetée il y a 3 ans), nous avons contacté diverses entreprises qui ont été unanime au sujet d'une vmi (que nous n'avions jamais entendu parlé) plutôt qu'une vmc qui ne serait inefficace sur ce genre de problème.
Les devis varies de 3100€ (vmi eolec)à 5900€ (vmi airsec), mais aussi sur la ventilairsec à 3700€.
Nous avons donc un penchant pour celle ventilairsec.( au milieu...), il y a t'il une marque plus intéressante qu'une autre ?
Surtout niveau économique par la suite.
La cta3 si j'ai bien compris n'est pas hydro réglage. Ce procédé est donc a banir si on ne veut pas faire un crédit au moment de la régulation EDF?

Faut il mieux s'orienter sur une hydro réglable? et le filtre a t'il un poids a avoir dans notre décision ? (f7 ou g4?)

Sinon question dépense électrique, en moyenne. Combien faut-il compter réellement d'augmentation annuelle en électricité ?

J'ai bien compris qu'il y avait différents palliers de préchauffe,mais sommes nous également obligé de préchauffer l'été ou l'air extérieur sera supérieur ?
Ou laisse t'elle passer l'air sans y "toucher" et être en "pause" ce lapse de temps ?

On hésite vraiment. Et avons peur de se lancer dans ce procédé étant donné que c'est un coût important. Voulons trouver la bonne machine. Au bon prix, être sûr que c'est bien la solution à notre problème et rester raisonnable dans notre consommation électrique.

Merci d'avance.

#163 - Benjamin (Admin) - 09 Mai 2016

Bonjour,
@Aster : Si vous avez de l'électricité dans la cave, la meilleure solution serait de mettre en place un extracteur au niveau de l'ouverture afin de ventiler de manière efficace la cave.
Cela y diminuerait l'humidité et donc les odeurs inhérente.

@Philippe : Cela est surprenant de ne pas avoir au moins des ventilations basses et hautes dans les pièces de service (cuisine, WC, Salle de bain,...).
Sans doute la ventilation naturelle par les ouvrants était suffisante.
Mais comme ces ouvrants ont été remplacés par des modèles n'ayant pas d'entrées d'air (ce qui est une erreur), il n'est pas étonnant d'avoir de la condensation et de la moisissure (probablement dans les murs côté nord).
La présence d'une ventilation VMC ou VMI est donc bien la solution pour avoir un renouvellement d'air suffisant, permettant d'assurer un air sain, autant pour vous que pour vos murs.

#162 - Philippe - 06 Mai 2016

La réponse à votre question subsidiaire est qu'il n'y a ni entrées d'air dans le mur, ni dans les fenêtres. Pour ce qui est du conduit de ventilation dans l'immeuble: pas à ma connaissance.

Merci beaucoup en tout cas pour votre réponse qui est très claire et qui va grandement m'aider dans mon choix.

#161 - Aster - 05 Mai 2016

Bonjour,
j'habite une maison ancienne "coupée en 4,qui a été isolée avec un système de vmc simple , et présente un problème de ventilation de la cave semi-enterrée :une seule aération à mi hauteur.Il en résulte une odeur de moisissure dans la cave qui se répand dans la maison.Que me conseilleriez vous , en sachant que je suis locataire seulement, merci.Bien cordialement.

#160 - Benjamin (Admin) - 03 Mai 2016

Bonjour Philippe,
Peu importe le système de ventilation, dans votre cas, c'est la présence d'une ventilation suffisante qui permettra de résoudre vos soucis d'humidité.
Si le problème ne se situe que dans une pièce, alors il vaut mieux installer un simple extracteur. Cela n'est pas très onéreux et la plupart des modèles sont pilotables manuellement.
Si l'ensemble des ouvrants ont été changés et selon la surface et le climat, il faudra peut-être alors mieux installer une VMC, mais cela est toujours compliqué en appartement. Idem pour la VMI, les risques de bruit et de surventilation sont importants.

Ce qui est sûr : si la VMC ne règlerait pas le problème (mais ce serait le cas ici) alors une VMI non plus...

Question subsidiaire : N'y a-t'il pas de conduit de ventilation dans l'immeuble? Et y a-t'il des entrées d'air dans le mur ou les fenêtres qui ont été installées?

#159 - Philippe - 03 Mai 2016

Bonjour,
J'habite un appartement rénové dans un immeuble ancien (>100 ans). Lors de la rénovation, des fenêtres étanches ainsi qu'une cuisine "américaine" ont été installées dans le salon. Résultat: de la condensation se forme sur un mur froid donnant sur la rue (pas de traces ailleurs, en particulier rien sur les fenêtres qui l'encadrent). Ce mur, humide, se dégrade.
L'architecte de l'immeuble m'a dit qu'il fallait aérer la pièce, sans me donner davantage de conseils.

J'ai donc fait réaliser deux devis pour faire installer une VMC. Un premier professionnel m'a fait un devis raisonnable après avoir regardé sommairement le mur.
Un second a regardé plus en détail et m'a dit qu'il n'y avait aucune garantie qu'une VMC règle le problème... contrairement, d'après lui, à une VMI. Son devis est autrement plus salé (sans être excessif si j'en crois les chiffres de votre article).
Compte-tenu de la différence de prix, j'aimerai être certain de la nécessité d'opter pour la VMI plutôt que pour une VMC. Comment savoir?

#158 - Benjamin (Admin) - 19 Avril 2016

Bonjour olivier2591,
Les ventilations par insufflation ne sont pas conformes à la RT 2012 qui impose une ventilation par dépression.
La ventilation par insufflation est plutôt destiné à la rénovation et plus particulièrement aux petites surfaces, où une bouche sera suffisante.
Dans ce cas, le but de la VMI est surtout d'évacuer correctement l'humidité des pièces humides et on laisse le soin aux infiltrations naturelles de renouveler l'air dans les pièces de vies... Donc, en effet, comme vous le dites, pas compatible avec une maison étanche.

#157 - olivier2591 - 11 Avril 2016

bonjour, actuellement j'habite une maison que j'ai rénové avec une VDF. je suis très content de cette solution mais ce fut un vrai casse tète pour installer les gaines de d’insufflation et d'extraction. aujourd'hui j'ai le projet de construire une maison neuve (donc RT2012) à base de conteneurs maritimes, ne disposant pas d'une grande hauteur sous plafond (env 2.30m) je cherche une alternative moins contraignante que la VDF. Je suis tombé sur votre site et je découvre ce système de VMI et j'avoue ne pas saisir complètement le fonctionnement de la VMI pour une maison RT2012. je m'explique :
-la VSF et VDF: insufflation (air neuf, extérieur ou préchauffé) dans TOUTES les pièces sèches et extraction dans les pièces humides donc une circulation de l'air dans TOUTES les pièces.
- La VMI : insufflation dans UNE ou DEUX pièce sèche (pièces de vie) et extraction dans TOUTES les pièces humides. Mais que devient la circulation de l'air dans les autres pièces comme les chambres, le bureau, ou autre. Car la RT2012 impose une maison étanche à l'air donc normalement pas de fuite vers ces lieux ? ou non maîtrisée et très aléatoires ? ne faut-il pas prévoir sur chaque ouvrant en partie hautes un débit de fuite (donc limité ET contrôlé)afin de favoriser la circulation de l'air de ces pièces sèches ?
Je pose cette question car je ne souhaite chauffé cette nouvelle construction qu'a l'aide d'un poêle à bois ou granulés et a repartir au mieux la chaleur au 4 coins de la maison ;-)

#156 - Benjamin (Admin) - 09 Avril 2016

Bonjour caro,
Les filtres de la VMI ne sont tout simplement pas assez fin pour limiter suffisant la rentrée de la pollution extérieure, ce qui peut expliquer les traces noirs au niveau des grilles de sorties d'air. Cela peut également être dû à la poussière qui noircie lorsqu'elle est fortement chauffée, avec un convecteur (grille pain par exemple).
Même problème pour les odeurs, les filtres ne sont pas assez fins. (plus les filtres sont fins, plus ils sont chers, moins il durent longtemps et plus la VMI consomme).
Pour le bruit, si c'est celui de l'extérieur, cela signifie que les grilles de sorties d'air ne sont pas de bonne qualité.
Si c'est le bruit de la VMI, cela peut signifier qu'il n'y a pas assez de pertes de charge (pas assez de longueurs de tuyaux et donc que l'air va trop vite dans les gaines). Vérifiez également que le caisson est bien suspendu, sinon les bruits du moteur seront beaucoup plus facilement transmis à l'intérieur du logement.

#155 - caro - 26 Mars 2016

bonsoir En location d un t2 j'ai une vmi qui insuffle de l'air cette vmi en marche et 3 mois apres le changemant du filtre et ceci fait par l'installateur de celle-ci je ne comprend pas que j'ai les memes odeurs de la rue et les égouts et ne parlons pas du bruit d'ailleurs pourquoi y a t'il de la poussière très fine et noir sur la grille à l'intérieur de l'appart es-ce que c'est normal?

#154 - maurice - 06 Mars 2016

bonsoir merci pour tous les renseignement

#153 - Benjamin (Admin) - 06 Mars 2016

Bonjour Cécile13600,
Dans les 2 cas, il est impératif de mettre en place des grilles d'entrée d'air dans les pièces principales (chambre + salon), c'est ce qui manque principalement aujourd'hui.

Les installateurs de VMI disent que ça fait baisser le taux d'hygrométrie car les systèmes ont une résistance électrique qui va préchauffer l'air. En le chauffant, l'air devient naturellement plus sec.
Avec une VMC + un chauffage efficace, l'air ambiant tout aussi sec.

En VMI, il n'y a souvent qu'une bouche de soufflage. Il n'y en a pas dans les chambres.
En la mettant au-dessus du canapé, les risques de bruit existent, mais surtout des risques de sensation de courant d'air, même si l'air est préchauffé.

Y a t'il une différence de prix importante?

#152 - Benjamin (Admin) - 06 Mars 2016

Bonjour maurice,
Si les combles sont suffisamment ventilés, il est effectivement possible de prendre l'air dans les combles, sinon à l'extérieur.
Air des combles = plus chaud
Air extérieur = plus sain (même si la VMI possède des filtres)

#151 - dim - 04 Mars 2016

tout dépend le modèle mais vous pouvez prendre l'air a l'extérieur ou dans les combles, dans tous les cas l'air est filtré avant insufflation !

#150 - maurice - 04 Mars 2016

bonjours je comprend pas beaucoup de personne me disent que la vmi prend l air dans la maison pour etre recycler dans la maison on a du mal les renseigner ou ils n ont pas compris car je ne voit aucun document qui me donne ce fonctionnement l air est bien pris a l exterieur ou dans les combles est ce qu il est possible d avoir plus de renseignement (cdrl)

#149 - Cécile13600 - 01 Mars 2016

Bonjour,

nous avons acheté cet été un appartement de 67m² des années 60, plein Sud, face à la mer mais très humide (80% en moyenne, surtout dans notre chambre).
Pas de système de ventilation, fenêtres double vitrage en PVC. Nous sommes partis 2 semaines en vacances à Noël et tous les tissus de la chambre avaient moisis à notre retour (coussins, vêtements, etc.) et moisissure sur le rebord des fenêtres et sur les murs de la salle de bain. Nous avons fait des devis pour VMC et VMI et ne savons pas quel système choisir.
Les commerciaux pour les VMI nous disent bien que ce système va faire baisser le taux d'hygrométrie dans notre chambre. Les professionnels proposant une VMC nous disent que la VMC (avec bouche aération cuisine, WC, SDB) ne changera pas grand-chose pour l'humidité de notre chambre.
Je me demande si la VMI installée dans le salon serait vraiment efficace et particulièrement dans la chambre et salle de bain.
Est-ce que le système de VMI est supportable en terme de bruit s’il est placé dans le salon (au dessus du canapé) ?
Un grand merci pour vos conseils.
Bien cordialement,
Cécile

#148 - Benjamin (Admin) - 19 Février 2016

Bonjour Lina1965,
Le cuvelage est effectivement une solution pour lutter contre les remontés capillaires, mais qui reste extrême car très onéreuse.
Pour commencer, vous pouvez d'abord essayer l'injection de résines.
C'est une solution qui coûte environ 200€ de produit (si vous le faites vous même).

Concernant la ventilation positive, ce n'est rien d'autre qu'une ventilation par insufflation classique.
Vu votre mode de chauffage en Air/air, cela paraît peu intéressant (la maison est déjà en surpression avec le soufflage du chauffage).
Si vous avez vraiment des problèmes d'humidité dans une ou 2 pièces, vous pouvez plutôt installer des extracteurs, qui marcheront ponctuellement (détection de présence ou temporisation).

#147 - Lina1965 - 19 Février 2016

Bonjour,
J'ai une maison de 170 m2. Une société est venue pour des soucis d'infiltrations dans la cave enterrée. Pour cela, elle nous propose un cuvelage à 18000 euros. Par ailleurs, elle a trouvé des défauts dans la maison indiquant la présence de ponts thermiques importants qui provoquent des différences énormes de chaleur entre le sol et le plafond, et quelques rares points d'humidité dans deux salles. Résultat elle propose aussi la pose d'une ventilation positive Eoletec pour 4000 euros, nous informant que le cout énergétique sera modéré et compensé par l'économie sur notre chauffage actuel PAC AIR AIR.
Deux questions pour un non bricoleur complet:
1 Ces informations sont cohérentes car à la lecture de vos réponses, j'ai l'impression que non.
2 les devis sont ils élevés? le cuvelage est de 45 m2.
Merci

#146 - Benjamin (Admin) - 18 Février 2016

Bonjour jj,
Avez-vous une description technique qui indique quel filtre (F7?)(+ dimension) qui correspond à votre modèle?

#145 - jj - 15 Février 2016

Pouvez vous m'indiquer ou trouver un filtre pour une VPH de chez Eoletec.
Eoletec ne vend pas aux particuliers et la societé qui me la installée le vend à un prix exorbitant.

#144 - dim - 08 Février 2016

pour ne pas faire de pub je ne donnerais aucun nom de société mais je pose la VMI prestige de chez ventilairsec pour 2145 € TTC avec tirage d'une nouvelle ligne du tableau pour sécuriser la VMI.
donc Je ne sais pas ou vous habitez mais on peut trouver des tarifs plus intéressant que 3000€ ou plus

#143 - Benjamin (Admin) - 08 Février 2016

Bonjour drico,
Dans l'exemple de l’article, le montant est de 5000€, ce qui se situe déjà dans la fourchette haute des prix pour l'installation d'une VMI.
De ce fait, 7500€ est un prix beaucoup plus élevé.
Pour mettre une VMI, vous pouvez contacter un électricien, idéalement certifié Qualibat.

#142 - dim - 08 Février 2016

salut drico, ou te habites-tu ?
et 7500€ pour une VMI c'est plus qu'exagéré.

#141 - drico - 07 Février 2016

Bonjour,
j'ai une maison qui a des signes d'humidité, moisissures. J'ai contacté une société qui m'a proposé une solution de VMI à 7500€ pour une maison de 100m2. A la lecture de cet article, je comprends qu'il y a des solutions moins couteuses. Pourriez-vous me donner des noms de sociétés qui proposent ce genre de solutions et qui pourraient me faire des devis plus raisonnables?

Merci d'avance...

#140 - Benjamin (Admin) - 05 Février 2016

Bonjour pascal56,
Effectivement dans votre cas, le VMI n'est pas forcément la meilleure solution...
Mieux vaut opter soit pour quelques extracteurs dans les pièces de service, soit pour une vmc simple flux.
Il faudra prévoir un dispositif de coupure, pour couper facilement la ventilation retenue. Cela permettra notamment de ne pas avoir de soucis à l'allumage de la cheminée, si le tirage n'est pas assez fort.
Grâce à une VMC (ou les extracteurs), vous pourrez fermer (si vous ne le faites pas déjà) l'entrée d'air dédiée de la cheminée + la trappe de la cheminée lorsque vous êtes absents.
Dans le cas d'une VMC, il faudra prévoir des entrées d'air dans les pièces principales.

#139 - pascal56 - 04 Février 2016

Bonjour,
J'habite une maison ancienne (>100 ans), située en Bretagne, aux murs en pierres. La pièce principale comporte un poêle à bois, sans entrée d'air dédiée, et une cheminée à foyer ouvert.
Pour limiter l'humidité ambiante (55 % avec chauffage, dans la pièce de vie, mais jusqu'à 80 % sans… en cas d'absence de plus de 2 jours), et à la lecture de vos commentaires, j'envisageais d'installer une VPH.
Dans ce cas, est-ce utile d'aménager dans la fenêtre, et les 3 portes donnant sur l'extérieure, des bouches d'extraction d'air, qui seront de dimensions obligatoirement marginales, vis-à-vis du poêle et de la cheminée ?
De même, l'air insufflé, arrivant dans la pièce de vie via l'étage, ne va t-il pas directement ressortir par les cheminées sans parcourir les pièces humides annexes (sdb et wc ; la cuisine étant dans la pièce principale), ceci même en respectant les ouvertures de 17mm sous les portes ?
Qu'en pensez-vous ?
Merci pour vos conseils avisés.

#138 - Benjamin (Admin) - 29 Janvier 2016

Bonjour danile 46,
La mise en place d'une ventilation est conseillée en rénovation, lorsque les ouvrants sont changés.
En effet, cela va rendre la maison plus étanche et diminue ainsi la ventilation naturelle.
Cela étant dit, si les autres ouvrants n'ont pas été remplacés, la ventilation naturelle encore présente peut suffire.
Par ailleurs, en rénovation, le plus simple est généralement d'installer des extracteurs ponctuels (dans les pièces de service). Une ventilation par insufflation (=VPH) est également possible, mais n'est pas obligatoire.

Dans tous les cas, si vous êtes intéressé par une ventilation mécanique, faites plusieurs devis, le marché de la ventilation est hyper concurrentiel et les sollicitations spontanées sont rarement de bonnes affaires.

#137 - danile 46 - 28 Janvier 2016

ma maison date des années 40. J'ai refait en double vitrage 3 fenètres dont 2 avec barrettes, est-il nécessaire de faire poser une V.P.H. ?

#136 - Benjamin (Admin) - 21 Janvier 2016

BONJOUR,
Dans le neuf, il y a effectivement une obligation d'installer une ventilation, qu'elle soit par extraction (VMC classique simple ou double flux) ou à insufflation.
Dans l'existant, la ventilation est conseillée, en particulier lorsque des travaux d'étanchéité sont entrpris (changement des huisseries/ouvrants). Mais il n'y a aucune obligation, et encore moins sur le type de solution, puisque la ventilation par insufflation est une solution intéressante, tout comme la ventilation ponctuelle (extracteur dans les pièces humide) ou simple flux.

#135 - christian - 21 Janvier 2016

aujourd'hui, est ce une obligation

#134 - Benjamin (Admin) - 01 Décembre 2015

Bonjour pollastro,
Dans tous les cas, c'est bien le renouvellement d'air, par insufflation ou par extraction, qui permettra d'éviter l'apparition de la condensation.
Le préchauffage de l'air sert surtout au confort...
Compte-tenu des éléments que vous mentionnez avec l'écart de température qui provoque l'apparition de condensation, cela indique souvent la présence d'un pont thermique.
Vous pouvez vous équiper d'un thermostat infrarouge (environ 15 à 20€) pour mesurer la température des murs, et notamment à des endroits spécifiques où se forme la condensation.
Si la paroi est plus froide que là où il n'y a pas de condensation, c'est qu'il y a un défaut d'isolation et donc un pont thermique.
Par exemple, si l'isolation est faite par l'intérieur au niveau de l'étage, il y aura un pont thermique importante du à la dalle. (d'où l'obligation aujourd'hui de mettre un rupteur de pont thermique sur les planchers intermédiaires).

#133 - pollastro - 27 Novembre 2015

jue precise que mon garage est isolé par l'interieur placo polysturene avec 4cm +1cm plaque et a l'exterieur avec polystirene 15 cm revetu de resine etspeciale et revetement special façade et que mon sol est una dalle de 7 a 10 cm environ au dessous un erisson avec decombres gravas etc mais entre la dalle et le gravas il y a un film poliane et de plus le sol est peint avec 2 couches de peinture sol il n'y a pas de condensation quand il pleut ni quand l'ecart de temperature entre l'exterieur et l'interieur est moindre la condensation se concentre sur les chassis et en haut d'une partie du plaffond (coté est) entre le plaffond (qui est isolé comme partout avec dans mes combles 20+15 cm de laine de roche + soufflée

#132 - g2 - 27 Novembre 2015

Bonjour Pollastro,
Pour évaluer les possibilités de condensation sur les murs, se référer à l'item #96.
- faire un relevé des températures de murs et degré hygrométrique dans les pièces
- A partir de ce relevé, vérifier avec le diagramme de Mollier les condensations possibles (prendre toujours une marge de quelques degrés).
L’écart entre la température intérieure et extérieure n'est pas une condition de condensation.
Les remontées capillaires ne sont en général visibles que 1m à 1.5m au dessus de plancher ou du sol (max). Pour résoudre ce problème, j'ai fait des injections de résine tous les 10 ou 120 mm (je ne sais plus) pour neutraliser cette remontée et cela a été efficace.

#131 - Benjamin (Admin) - 26 Novembre 2015

Bonjour,
@saidou :
1 extracteur n'est pas forcément suffisant (surface, nb de points d'eau, climat?) et pourrait expliquer l'inefficacité d'un extracteur.
Il ne faut pas oublier non plus que des entrées d'air dans les fenêtres sont nécessaires pour la VMI. Et fortement conseillées même dans le cas d'extracteur, d'autant plus si les fenêtres ont été changées récemment.
Concernant le devis, effectivement 5000€ est beaucoup trop cher, il faut normalement tabler sur 3000€ maximum.

@pollastro : Même avec un écart de 15°C entre intérieur et extérieur, il n'y a pas de réelle raison pour qu'il y ait la présence de condensation. Cela est plutôt du à des remontées capillaires ou à une mauvaise évacuation de l'humidité par les murs (ex si le crépis est trop étanche à la vapeur d'eau).

La VMI dispose d'un préchauffage, notamment pour éviter les problèmes de condensation sur l'air insufflé. Mais ce n'est bien qu'un préchauffage et non un chauffage, il est donc normal de ne pouvoir souffler qu'à 10°C quand les températures extérieures sont basses. Mais même s'il s'agit d'un préchauffage, les consommations électriques peuvent être importantes (conso 9W ne signifie rien...?), surtout pour un garage.

#130 - pollastro - 25 Novembre 2015

je voudrais installer une VMI dans mon garage(non chauffé mais isolé par l'extérieur polysthirène 15 cm + enduit et crepis ) pour éliminer la condensation et humidité qui se crée quand a l'éxterieur la temperature est négative ou 2 ou 3° et a l'intérier il fait entre 13 et 15° donc forcement trop d'écart et je pensais a une VMI dans mes combles perdus et isolés et avec insuflement par gaine dans le garage mais avex une temperature superieur ou égale a 15° au moins ... le caisson VMI que j'avais trouvé avec batterie qui préchauffe l'ai aspiré(conso 9w) dans le combles était a 356€ mais problème il insouffle de l"air a maxi 10° inférieur a la température du Garage et j'ai donc renoncé

#129 - saidou - 25 Novembre 2015

Merci pour votre retour rapide. J'ai déjà un extracteur mais inefficace, en plus beaucoup de bruit donc on ne peut pas l'allumer tout le temps.
En fait, j'ai eu la visite d'un technicien d'une entreprise spécialisée dans le traitement de l'humidité et c'est lui qui m'a conseillé d'installer une VMI pour aider à la bonne ventilation de l'appartement. Cela m'a été confirmé par tout ce que j'ai pu lire sur les différents sites spécialisés. J'ai trouvé un produit qui peut être pas mal c'est le
Système de ventilation mécanique par insufflation VMI PULSE'R CONFORT Ventilairsec. Il à l'air d'être fait pour les appartements. Il se fixe au mur. le technicien m'avait dit qu'on fixerait un système dans le salon qui est ouvert sur le couloir et la cuisine, ensuite l'air passerait sous les portes pour entrer dans les chambres et les autres pièces. Par contre je n'arrive pas à trouver un revendeur de ce type de matériel, car le devis que j'aivais eu était de 5000 €, vraiment excessif sachant qu'une VMI pour combles S&P coûte 500 € chez Leroy Merlin.
Cdt

#128 - Benjamin (Admin) - 25 Novembre 2015

Bonjour saidou,
Pour éviter de mettre un module dans les combles, si vous ne le souhaitez ou pouvez pas, le plus simple est sans doute de s'orienter vers des extracteurs dans les pièces disposant d'un point d'eau (ou au moins dans 2 ou 3). Les extracteurs sont peu onéreux et permettent un fonctionnement à la demande (bouton, détection de présence ou en continu si l'on veut).
Cela constitue une alternative bon marché et généralement plus facile à mettre en place d'une VMI.

#127 - g2 - 25 Novembre 2015

Bonjour Saidou,
Votre question ne contient pas assez de renseignements pour répondre d'une façon adéquate:
- endroit ou l'air est puisé (extérieur protégé des intempéries- pluie neige ou vent- ou non)
- orientation de l'installation (sous vent dominant ou protégé). Une protection peut être nécessaire.
- le fait d'installer une VMI veut dire un certain volume occupé par cet VMI dans la pièce (les parties sous tension ne pourront pas être installées en extérieur, sauf avec protection spécifique) .
- le filtre qui est habituellement installé sur la VMI devra-t-il être extérieur ou intérieur ( accès et encombrement)
et j'en oublie surement.
A plus

#126 - saidou - 25 Novembre 2015

Bonjour
Je souhaiterais installer une VMI murale dans mon appartement de 50 m2 car j'ai bcp d'humidité dûe à une mauvaise ventilation de l'air. Est ce que vous sauriez où on peut trouver une VMI murale dans le commerce. J'ai trouvé une VMI à installer dans les combles à Leroy Merlin mais cela me convient pas. Pour info, je souhaite faire l'installation moi même vu les prix pratiqués par les professionnels.
je vous remercie pour votre retour.
Cdt

#125 - Benjamin (Admin) - 23 Novembre 2015

Bonjour Nicolas,
Encore une fois, la VPH n'est qu'un nom pour une ventilation par insufflation. Elles possèdent quasiment toute une résistance électrique et des filtres.
(il a les bons commerciaux, qui vendent des choses, et les mauvais commerciaux, qui arnaquent les gens!).

#124 - Nicolas - 23 Novembre 2015

Bonsoir Benjamin,
Merci pour cette réponse rapide. J'ai oublié de mentionner que j'ai installé une VMC il y a environ un an et demi. Cela a amélioré un peu la situation, mais l'air est toujours très humide, et l'odeur persistante. Je suis convaincu par le concept de la VPH, et j'ai négocié avec la société pour avoir un système satisfait ou remboursé. Je devrais donc disposer de deux ou trois mois pour un essai en conditions réelles à la période la plus humide de l'année. Si ça ne fonctionne pas, ils ne reprennent le système : je ne paierai que le temps technicien, ce qui me paraît normal.
Je passe quand même du temps dans ce sous-sol, car c'est la pièce où j'ai mon hobby. Donc y avoir un air filtré ne me paraît pas aberrant en fait.
Je vois mon deuxième prestataire demain : je verrai s'il est en mesure de me proposer le même type de conditions. S'il croit vraiment sen son produit, il devrait être d'accord.
Signé: Nicolas, commercial dans la vraie vie ;)

#123 - Benjamin (Admin) - 23 Novembre 2015

Bonjour Nicolas,
La VCP R-Box (Ventilation Centrale Pulsée) et le module VPH (Ventilation Positive Hygrorégulé) de eoletech sont tous les 2 des systèmes de ventilation mécanique par insufflation (qui s'appelle aussi VM + la lettre entre le h et le j, mais qui est une appellation avec un copyright).

Tout cela pour dire que les 2 systèmes ont peu de différences, et ce n'est pas le descriptif de leur produit qui pourra vous aider à avoir des informations précises. Ne sont visibles que des explications hyper commerciale dignes des meilleurs vautours (comprenez commerciaux) et surtout des informations erronées (filtre qui arrête le diesel par exemple?!). A ce jeu là, la R-Box décroche le pompon, d'autant que la société fabrique également des nettoyants (vous voyez le rapport avec une ventilation, non? C'est normal...), on peut donc logiquement les "soupçonnés" de vendre des ventilations "parce que ça rapporte" et donc sans étude précise sur le système, ni de SAV, etc.

Je rajouterai pour terminer que pour un sous-sol, il n'y a pas besoin d'un filtre à particules fines, ni d'un préchauffage de l'air. Seule la ventilation est importante.
Pour cela, mieux vaut choisir des extracteurs, qui coûte 100 fois mois que les systèmes de VCP ou VPH et 50 fois moins que les systèmes de ventilation par insufflation que l'on trouve en grande surface de bricolage et contiennent presque toujours une batterie de préchauffage électrique.

#122 - Nicolas - 23 Novembre 2015

Bonjour,
Quelles sont les differences notables entire une R-box et une eoletech? Je cherche à installer la VPH dans mon sous-sol pour en enlever l'humidité ambiante (85% d'hygrométrie), assainir l'air et éviter l'apparition des moisissures. J'espère aussi pouvoir éliminer l'odeur qui s'accroche aux vêtements dès lors que l'on y passe qq heures ou aux objets type livres qui y sont entreposés.
Merci déjà pour les premiers commentaires lus qui me donnent des indications, et merci d'avance pour vos conseils.
Nicolas

#121 - Benjamin (Admin) - 19 Novembre 2015

Bonjour Sandra,
C'est la même chose.

#120 - Sandra - 19 Novembre 2015

Bonjour Benjamin,
J'essaie depuis plusieurs jours de trouver la différence entre une VMI et une VPH. Pourriez-vous SVP m'expliquer ce qui fait la différence (fonctionnement et résultat) ou bien est-ce pratiquement la même chose ? Merci

#119 - Benjamin (Admin) - 18 Novembre 2015

Bonjour Céline,
Dans ce cas, je vous conseille de vous orienter vers votre Adil, qui saura vous orienter vers le meilleur interlocuteur pour faire valoir votre droit concernant la mauvaise pose manifeste (contraire aux règles de l'art) de cette ventilation, qui plus est à un tarif trop élevé.

#118 - Céline - 18 Novembre 2015

Bonjour Benjamin,
Merci pour votre réponse. Donc il y a bien un problème, étant donné que chez eux la prise d'air se fait à l'intérieur de la maison (habitat) pour être rejeté dans les combles / montage et fonctionnement à l'envers de ce qui est mentionné partout pour une VPH. D'autre part, les combles qui jusqu'à présent leurs servaient de grenier et qui n'étaient pas du tout humides, risquent maintenant peut être de l'être étant donné qu'ils ont fortement isolé. Je ne pense donc pas que les combles soient encore vraiment ventilés !!

#117 - Benjamin (Admin) - 12 Novembre 2015

Bonjour Céline,
La VPH est une ventilation par insufflation. C'est-à-dire qu'elle prend l'air de l'extérieur ou des combles pour la souffler à l'intérieur. Il est donc normal de ne pas avoir de conduit sur l'extérieur, la prise d'air peut tout à fait se faire dans les combles, ci-ceux sont suffisamment ventilés + l'isolation compatible.

#116 - Céline - 12 Novembre 2015

Bonjour Benjamin, mes parents ont été "victimes" de démarcheurs qui leur ont vendu à un prix exhorbitant une VPH de marque Eoltech. D'après ce que j'ai pu lire cette dernière ne serait pas branchée correctement. Elle aspire l'air de la maison pour la rejeter dans les combles (isolés mais non aménagés), sans aucune sortie vers l'extérieur. est-ce possible ou l'installateur n'a-t-il fait que la moitié du travail ? Merci d'avance pour votre aide.

#115 - Gérald - 09 Novembre 2015

Bonjour Benjamin,
Merci pour la réponse et ces informations, mais est-ce un crédit d'impôt valable pour la Belgique ?
Parce que dans mon cas je l'installe en Belgique.
Mais il est vrai que R-volt est un produit français et qui est très innovant et très récent.
En tout les cas merci pour votre site qui est nous permet de nous informer sur tous les éléments thermiques.

#114 - Benjamin (Admin) - 09 Novembre 2015

Bonjour Gérald,
Ce procédé de production photovoltaïque + chauffage d'air s'appelle la production aérovoltaïque.
Cette une technologie assez récente qui permet de refroidir en plus les panneaux photovoltaïques qui gagnent donc en rendement.
A noter que pour le moment, l'aérovoltaïque est éligible au crédit d’impôt (chauffage solaire).
(Attention cependant, cette technologie est étudiée et pourrait être retirée du crédit d'impot au 1er janvier (avec effet rétroactif au 30/09/2015).)

#113 - Gérald - 08 Novembre 2015

Bonsoir,
Je vais changer les chassis par des super-isolants avec du triple-vitrage en rénovation.
D'autre part d'installer un système photovoltaïque (norme Belge/Allemande en surimposition comme il est dit) mais qui permet également de récolter la chaleur produite par les photovoltaïques et qui est couplée à une installation VMC simple flux doublée de manière à simuler un sytème de ventilation double flux.
Avez-vous connaissance de ce type d'installation ?

Je vous remercie d'avance.

#112 - guy44 - 05 Novembre 2015

Merci pour votre (rapide) réponse qui m'aide à y voir plus clair.

#111 - Benjamin (Admin) - 05 Novembre 2015

Bonjour guy44
Si vous avez déjà une VMC fonctionnelle, il n'y a aucune raison de changer.
L'isolation n'entraînera pas une hausse de l'humidité à l'intérieur, au contraire, cela réduira les ponts thermiques qui peuvent être source d'humidité.

#110 - guy44 - 05 Novembre 2015

bonjour et merci pour les renseignements déjà obtenus sur ce site.
J'envisage une rénovation énergétique notamment par une isolation par l'extérieur, d'une maison de 80 m2, de plain pied, double vitrage, déjà isolé dans les combles (ouate de cellulose) et ventilé par une VMC classique.
Je n'ai pas de traces visibles d'humidité dans la maison.
Question : l' ITE envisagée risque t'elle d'entraîner une humidification accrue de l'intérieur et faudrait-il dans ce cas envisager un autre système de ventilation soit la VPH comme me le propose (sans me l'imposer) mon installateur ?
Merci par avance de vos lumières.

#109 - Benjamin (Admin) - 28 Octobre 2015

On peut trouver des thermomètres/hygromètres, à moins de 10€...

#108 - Claude - 28 Octobre 2015

Merci Benjamin, la réponse est rassurante quant au fonctionnement en continue du système de ventilation.Mon pavillon est réputé bien isolé,compte tenu de l'âge de sa construction, et malgré le procédé classique d'isolation des combles, dans la partie habitable: polystyrène extrudé en 9x1.j'aîremplace la laine de verre datant de 25 ans par de la laine de roche sur le plancher des combles.
Il ne manquait qu'un seul point, la ventilation, pour atteindre un bilan énergétique optimale ?
Je vais mesurer le taux d'hygrométrie actuel. Peut on louer des appareils ?

#107 - Benjamin (Admin) - 28 Octobre 2015

Bonjour,
@Hervé : la ventilation VPH, comme toutes les ventilations, assèche l'air en rejetant à l'extérieur l'air vicié de la maison (qui contient l'humidité produite dans la maison + les polluants), et en faisant rentrer de l'air neuf de l'extérieur (qui est plus sain et moins humide).


@Claude :
Déjà pour commencer, sachez que les "partenaires" EDF ou GDF, ne sont pas des gages de qualité, mais simplement des entreprises qui paient EDF et GDF pour utiliser leur logo et s'annoncer comme partenaires (cela marche très (trop) bien).

Une ventilation est faite pour tourner 24/24h. Effectivement, la plupart des VMI fonctionnent en fonction du taux d'hygrométrie. Cela explique pourquoi elle a moins tourné pendant l'été.
Avez-vous pu mesurer l'hygrométrie avant/après? Connaissez vous le taux d'hygrométrie actuelle de votre logement?

Ceci étant dit, la proposition du ravalement de façade n'a aucun rapport avec l'hygrométrie. C'est clairement du démarche pur et dur pour quelque chose dont vous n'avez pas besoin.

Si vous souhaitez améliorer de façon sensible votre bilan énergétique, orientez vous d'abord sur l'isolation de vos combles. Cela constitue l'investissement le plus faible et les économies d'énergie et financières les plus significatives.

Je vous invite par ailleurs a consulté notre sujet sur comment bien réussir sa rénovation énergétique : http://conseils-thermiques.org/contenu/renovation_energetique.php

#106 - Claude - 28 Octobre 2015

J'ai fait installer un système de ventilation par surpression dans mon pavillon,avec l'objectif d'améliorer mon bilan énergétique. J'ai fait confiance à mon opérateur historique Gaz de France, en acceptant la proposition d'un installateur accrédite. Depuis juin 2015, sauf au mois de juillet et août, il fonctionne en continue. J'ai donc alerte mon installateur, qui considère que le système de ventilation fonctionne en fonction du taux d'hygrométrie de la maison, et que le problème sera résolu par des travaux de ravalement des murs extérieur, a 20 000 €. En terme trivial cette opération s'appelle " mettre la charrue avant les bœufs."Sans honte l'installateur m'a proposé un devis et un financement de ces travaux. Perte de crédibilité de l'entreprise et de mon fournisseur de gaz. Le,marche ne résoudra pas la transition énergétique !
N'étant pas technicien je ne maitrise pas le fonctionnement du système de ventilation, je n'ai jamais eu de problème d'humidité, Je souhaiterai avoir un conseil pour savoir s'il faut que je reconstruise ma maison pour mériter un système de ventilation optimal et performant.

#105 - Hervé - 20 Octobre 2015

Bonjour,

Nous désirons nous équiper d'une VPH. Une question reste en suspens : L'appareil VPH assèche l'air mais ne semble pas avoir de système pour rejeter l'eau à l'extérieur (ni de récupérateur d'eau). Que devient l'eau extraite de l'air ? N'y-a-t-il pas un risque que cette eau recrée de l'air humidifié ? Même avec un récupérateur d'eau, ce risque n'existe-t-il pas ?

Merci de vos éclaircissement (si vous avez des références techniques ou des articles je suis preneur).

Cordialement,

Hervé

#104 - Benjamin (Admin) - 19 Octobre 2015

Bonjour,
@charles : Une ventilation fait effectivement rentrer de l'air froid (ou frais), mais c'est bien la solution pour avoir un air sain (rappel, l'air intérieur est beaucoup plus pollué que l'air extérieur!) et une bonne évacuation de l'humidité.
De nombreux modèles de ventilation par insufflation proposent effectivement un préchauffage de l'air. Mais dans ce cas, cela se fait avec une résistance électrique ce qui est énergivore et coûteux.
Si la résistance ne fonctionne pas, vous pouvez contacter votre installateur.


@Gege : Sur 3 niveaux, la mise en place d'une ventilation par insufflation sera compliquée, onéreuse et pas forcément efficace. Pour diminuer votre taux d'hygrométrie, vous pouvez installer des ventilations ponctuelles (aérateur extracteur à détection de présence par exemple) dans les pièces humides (wc, salle de bain, ...). De même, dans la cave, la mise en place d'un extracteur permettra d'évacuer l'excès d'humidité et les odeurs.

#103 - Gege - 16 Octobre 2015

Bonsoir, j'ai fait construire une maison de deux étages(11mx6m par étage) sur sur un garage(14mx6m) qui dispose d'une cave (14mx6m). Je n'ai prévu aucune ventilation ni dans les pieçes sèches ni dans les humides. J'ai un problème d'humidité (70% si je ne ventille pas ma maison). mais mon plus gros souci est une odeur de renfermé qui imprègne mes vêtements. Aucune odeur présente dans la maison, ni même sur mes vêtements quand je suis à l'intérieur, cependant quand je suis hors de ma maison les odeurs réapparaisses. cette odeur vient de la cave. Pensez vous qu'en mettant la maison en surpression (3 étages) j'empêcherai les odeurs de remonter et je chasserai l'humidité??
Quelle puissance prévoir??
Merci par avance.

#102 - charles - 16 Octobre 2015

bonjour, j ai une maison equipée d une vph eco design de chez eoltec suite a un probleme d humidité. Le probleme c est que l air qui rentre est froid et j ai peur que le jour ou je v mettre le chauffage ca me fasse perdre de la chaleur. Apparement sur l appareil y a un reglage de temperature qui par defaut est a 18° et qui avec la telecommande peut monter a 22, j ai fais un test mais l air reste tjrs frais. Si vous pouvez me conseiller pour une bonne utilisation ce serait cool. merci d avance.

#101 - g2 - 07 Octobre 2015

Bonjour Yffic
S'agit il d'une cave(pour mettre du vin) ou d'un sous sol (qui pourra peut être isolé ou chauffé).
De toutes façons une ventilation mécanique ponctuelle(éventuellement pilotée par un système hygrovariable) me parait plus appropriée et beaucoup moins onéreuse (150 à 200€ maxi à installer soi même).
Il ne sera peut être pas possible se supprimer cette condensation (a vérifier avec le diagramme de Mollier # 96)

#100 - yffic - 06 Octobre 2015

Suite humidité dans ma cave avec condensation on me propose une VPI RBOX installée pour 5000 €. Cave de 8X4 M pierres apparentes salpétrées.
N'est ce pas excessif

#99 - Benjamin (Admin) - 21 Septembre 2015

Bonjour nanard64,
Vous parlez de votre ventilation?
Les appareils électriques ne sont pas fait pour être couper au niveau du tableau électrique...
Rien n'empêche par contre de mettre un interrupteur (ou même une horloge.). La pose est accessible par un bon bricoleur.

#98 - nanard64 - 20 Septembre 2015

Bonjour,
L'installateur de ma box n'a pas branché l'appareil sur un disjoncteur différentiel particulier, de ce fait je ne peux pas arrêter le fonctionnement lorsqu'il y a trop de bruit, surtout la nuit, est ce normal?

#97 - bert - 07 Septembre 2015

Merci g2 et Benjamin pour vos conseils
La maison est dans la manche, il fait 19° l'hiver et la température a du mal à augmenter.
En conclusion, l'installation de la VMI même onéreuse nous permettra de gagner en confort de vie et à la longue, un gain financier

#96 - g2 - 07 Septembre 2015

Bonjour Chris 83,
Pour répondre à votre item #88, l'humidité n'est pas un problème de chocs thermique. Pour évaluer le risque de condensation, il faut:
1)prendre des mesures de l'humidité relative dans les différentes pièces de la maison et en même temps les températures des pièces.
2) prendre les températures de surface des murs (avec un thermomètre infra rouge).
3) En utilisant le diagramme de Mollier air humide(a trouver sur internet http://www.dimclim.fr/diagrammes-air-humide.php), on peut évaluer si les murs sont au point de rosée, c'est à dire si on a un risque de condensation.
Le diagramme de Mollier montre des courbes d’équilibre de la vapeur d'eau et permet de vérifier que si l'humidité relative est de 60% à une température de pièce de 20°C, les températures de murs ne doivent pas descendre au dessous de 12°C approx, sinon risque de condensation (prendre ensuite une petite marge pour votre évaluation).
En clair, si l'on veut supprimer la condensation on peut agir sur:
- diminuer l'humidité relative de l'air dans les pièces (ventilation et renouvellement de l'air). La ventilation permet en outre homogénéiser (température et humidité relative) l'air dans les pièces.
- augmenter les températures de murs (isolation)
....et d'autres techniques que je ne connait pas.

#95 - Benjamin (Admin) - 07 Septembre 2015

Bonjour bert et g2.
Effectivement, le retour d'expérience (aux numéros indiqués) de g2, de la pose d'une VMI sur 3 niveaux, est plus qu'intéressant!

Encore merci g2 de l'avoir posté en détails et de continuer à suivre ce fil!

#94 - g2 - 07 Septembre 2015

Bonjour bert,
Pour répondre a tes questions, voir l'item #36 et éventuellement les items #38,40,45,48,50 et 62.

#93 - bert - 07 Septembre 2015

Bonjour Benjamin
En réponse à votre question, il y aura des entrées d'air par les perforations sur les fenêtres et les portes seront rabotées en dessous, à chaque étage. Le système sera t-il efficace pour insuffler depuis le 2ieme étage jusqu'au rez de chaussée et chassera-t-il l'humidité?
Cela va il chasser l'humidité ?

#92 - Benjamin (Admin) - 01 Septembre 2015

Bonjour,
@bert : A 3500€, on est plutôt dans la fourchette haute. Mais combien y aura t-il d'entrée d'air et où se situeront-elle? Car idéalement il faudrait au moins une entrée d'air par niveau...

@Dav1654 : L'air soufflé par la VMI ressort par les bouches situées généralement près des ouvertures des pièces de service (cuisine, WC, SdB). L'air (comme l'électricité) est feignant, il va au plus simple et là où il y a le moins de résistance. De ce fait, il y a peu de chance pour que de l'air ne s'échappe par les murs, en tout cas pas plus qu'avec une VMC classique ou de la ventilation naturelle.
De plus, les murs sont équipés de pare-vapeur (papier kraft de la laine de verre par exemple) qui empêche l'humidité de s'infiltrer dans les murs.
Enfin, le mur est normalement conçu pour évacuer l'humidité qui pourrait s'y trouver pour éviter justement les risques que vous évoquez.

#91 - Dav1654 - 01 Septembre 2015

Bonjour,
suite à des problèmes d'humidité de type condensation on me conseille d'installer une VMI. J'ai cependant lu sur des forums que les systèmes de ventilation par surpression pouvait forcer l'humidité contenue dans l'air à pénétrer à l'intérieur des murs et ainsi, à créér une zone humide invisible, propice à la moisissure, entre les parois intérieures (plâtre, briques, ...) et extérieures (agglo, ...). Pourriez-vous me donner votre avis?
Merci

#90 - bert - 28 Août 2015

Bonjour
Je possède sur 3 niveaux, il y a de l'humidité autour des fenêtres (moissisures), un entrepreneur me propose pour 3500 euros l'installe d'une V.P.I., système eoletec.
Il souhaite installer la machine sur le toit. Le système EOLEtec, ventilation par insufflation à débit programmable de 75 à 560 m3 ,posséde 2 capteurs de température, 1 à l'aspiration de l'air et 1 à l'insufflation de l'air, et
un échangeur thermique hygrorégulé selon la température et l'hygrométrie de l'air extérieur.Une télécommande est fournie.
Le système sera t-il efficace pour insuffler depuis le 2ieme étage jusqu'au rez de chaussée ?
Cela va il chasser l'humidité ?
Le prix proposé est il correcte ?

#89 - Benjamin (Admin) - 22 Août 2015

Bonjour chris83,
Effectivement, cela paraît trop cher. Surtout que pour 75 m², il est courant de n'avoir qu'une seul bouche au centre de l'appartement (et donc pas de canalisation). Nous vous conseillons donc de faire au moins 1 ou 2 autres devis, vous aurez une meilleure idée des prix qui peuvent être pratiqués dans votre région et pour votre projet.
Le prix peut également dépendre de la nécessité ou non de faire des ouvertures dans les murs (ouvertures qui doivent se situer dans les pièces accueillant un point d'eau (cuisine, wc, salle de bain).

#88 - chris83 - 20 Août 2015

Bonjour Benjamin,
vos conseils nous intéressent sur la mise ne place d'une VMI. Nous disposons d'un appartement de 75 m2 des années 60 et nous avons de gros problèmes d'humidité l'hiver notamment dus à la mauvaise évacuation de l'air qui provoque des chocs thermiques. Nous avons obtenu une évaluation de notre appartement par une entreprise qui nous a proposé la mise en place d'une VMI : le hic est que le devis se monte à 4400 euros et cela nous parait bien élévé au regard de ce que nous lisons et surtout de la faible superficie de notre appartement par rapport à des maisons : comment pouvez vous nous orienter ? merci beaucoup de votre précieuse aide ? Cordialement Christophe

#87 - Benjamin (Admin) - 12 Août 2015

Bonjour,
Il est quasiment impossible de parvenir à une maison RT 2012 avec des panneaux radiants.
Par ailleurs, une PAC Air/eau (avec plancher chauffant) sera sans aucun doute plus confortable qu'une PAC Air/Air.
Pour bien appréhender votre projet, je vous conseille de lire ces 2 articles :
http://conseils-thermiques.org/contenu/bioclimatisme.php
http://conseils-thermiques.org/contenu/economies_construction.php

#86 - rigel 19 - 12 Août 2015

Merci de votre réponse,la non conformité vient elle de la pac ou bien des panneaux rayonnants

#85 - Benjamin (Admin) - 12 Août 2015

Bonjour rigel 19,
Les prises d'air sont bouchées lors du test d'infiltrométrie.
Par contre, une maison avec PAC mono split + Panneaux rayonnants, n'a quasiment aucune chance de passer en RT 2012... Pour rappel, les consommations d'électricité sont multipliées par 2,5 pour les calculs (energie primaire/energie finale).

#84 - rigel 19 - 12 Août 2015

Bonjour,
dans la maison que vais faire construire,il y aura une pompe à chaleur mono split pour le rez de chaussée et des panneaux rayonnants à l'étage une vmc simple flux,faut'il prévoir des prises d'air sur les ouvertures,si oui, la maison étant rt 2012 ,cela sera t'il compatible lors du test d'infiltrométrie.merci pour votre réponse

#83 - Benjamin (Admin) - 12 Août 2015

Bonjour,
Je pense, et je suis même sûr que c'est une ARNAQUE!
Agent Bleu Ciel, ça ne veut rien dire, pour rappel, ce sont juste des artisans qui payent EDF pour utiliser cette appellation, ce n'est en AUCUN CAS un gage de qualité.
La ventilation Positive, n'est d'autre qu'une Ventilation par Insufflation. Mais l'appeler Positive, c'est super vendeur, ça fait super technologique de la mort, mais en fait, ce qui est mortel c'est le prix auquel on peut vendre ce genre de chose.

Pour rappel : Une VMI (et donc une Ventilation Positive), c'est 3000€ max posé.

MAIS si vous avez déjà une VMC, alors ça ne sert à rien de changer, je dirais même que mettre une VMI avec une PAC Air/Air, c'est tout l'inverse de ce qu'il faut faire!!!

Donc le SEUL conseil, FUIR CETTE SOCIETE. Ni plus, ni moins.

Pour ce qui est des -20% de baisse de consommation... Bah les PAC Air/air ne sont déjà pas des systèmes très performants, je ne sais pas à la place de quoi elle a été installée (chaudière fioul? gaz?). De plus, sur un hiver relativement rigoureux comme celui 2014-2015, les conso sont normalement élevées, et surtout plus élevées si on les compare à 2013-2014 qui était un hiver très "chaud".

Afin de nous aider à mieux "sensibiliser" les gens sur ces techniques, qui sont purement et simplement des ARNAQUES à plusieurs milliers d'euros, pourriez-vous nous envoyer le "devis" ou la proposition pour la Ventilation Positive (évidemment vos coordonnées ne seront en aucun cas publiée...), ainsi que nous dire qu'est-ce qu'il y avait comme système auparavant? Si vous êtes d'accord, envoyez-nous un mail ici : conseil.thermique@yahoo.fr.

Merci par avance,

Soyez contents d'être passer à côté d'une arnaque!
Et bon courage, couper les ponts avez ce type de société n'est pas toujours évident! (parfois intimidation, etc).



#82 - claodie - 12 Août 2015

Bonjour
Cest un agent de bleu ciel qui nous lk'a dit car notre consommation d'electricité n'a pas diminué depuis la mise en place de la pompe à chaleur(c'etait prevu d'apres l'installeur une baisse de 20%) Cet agent nous a conseille une ventilation positive mais le cout est assez élévé.Qu'en pensez vous? merci

#81 - Benjamin (Admin) - 11 Août 2015

Bonjour CLAODIE,
Qui vous a dit que c'était incompatible?
Avez-vous des problèmes avec ces 2 systèmes installés?

Les 2 systèmes sont tout à fait compatibles. On pourra toutefois préférer une VMC Simple Flux autoréglable, c'est-à-dire dont le débit ne varie pas selon l'humidité (hygroréglable). En effet, la PAC Air/air assèche l'air et une VMC hygroréglable tournera "à fond" en permanence", du moins quand la PAC est en fonctionnement.

#80 - CLAODIE - 11 Août 2015

bONJOUR
Nous avons une pompe a chaleur avec une ventilation vmc simple nous venons d'apprendre que c'est incomptabile que faut il mettre comme ventilation avec une pompe a chaleur air air

#79 - Benjamin (Admin) - 24 Juillet 2015

Bonjour Hug,
Vous avez tout à fait raison, de nombreux systèmes sont proposés avec un seul point d'insufflation...Plutôt que dans une circulation, c'est souvent dans la pièce de vie principale. Un seul point permet une mise en place plus aisée en rénovation en s'affranchissant d'un passage de gaine (+ pas de bruit dans les chambres par exemple).
Cela peut être suffisant pour un T2/T3 , mais au-delà (T3++, étage,...), il faut, comme vous le dites, vraiment compter sur l'étanchéité ou plutôt le manque d'étanchéité à l'air... Ce qui n'est pas vraiment cohérent quand on installe une ventilation mécanique pour un air plus sain et une chasse à l'humidité.... normalement dans toutes les pièces!

#78 - Hug - 24 Juillet 2015

Merci pour votre réponse Benjamin,
Du coup si on a une maison étanche à l'air, la sortie interviendra uniquement par les pièces humides et imposera une insufflation dans chacune des pièces sèches? On se retrouve donc avec un réseau de gaines important puisque on doit insuffler dans les chambres, bureau, salon?
Dans les produits que l'on voit sur le net, on a l'impression que l'insufflation se fait en un point unique (circulations), d'où ma question.

#77 - Benjamin (Admin) - 23 Juillet 2015

Bonjour Hug,
Dans une VMI, l'air est insufflé par les pièces sèches et extrait dans les pièces humides.
Rien à voir donc avec les fuites d'air.

#76 - Hug - 23 Juillet 2015

Bonjour,
Dans l'idée général de la ventilation par insufflation, je vois bien comment l'air s'évacue des pièces humides mais comment cela fonctionne t'il pour les pièces dites sèches? Je crois comprendre que l'on compte sur les fuites d'air naturelles du bati mais comment les évaluer? Quelles sont les techniques pour s'en assurer? Je suppose que s'il y a un gros trou dans une piéce, il y a peu de chances qu'une autre pièce qui est plus étanche soit correctement ventilée?
Merci de clarifier ce point?

#75 - Benjamin (Admin) - 06 Juillet 2015

Bonjour blondie,
Avec la mise en place d'isolation et d'un système de ventilation, la baisse serait très largement supérieure à 20 ou 30€/an.

#74 - blondie - 06 Juillet 2015

merci pour votre réponse....rapide et sinon côté chauffage en hiver on consomme moins? 20 à 30eur par an?

#73 - Benjamin (Admin) - 05 Juillet 2015

Bonjour blondie,
Oui la VMC consomme un peu d'électricité...De l'ordre de 20€ à 30€ selon le modèle et la puissance.
Mais c'est une étape indispensable pour maîtriser les consommations d'énergie (débit d'air maîtrisé et donc limité), et va souvent de paire avec l'isolation globale du logement.
De plus, une VMC régule le débit et apporte donc un confort thermique supérieur à la ventilation naturelle (non maîtrisée) et un air plus sain.

#72 - blondie - 05 Juillet 2015

Bonjour,
j'ai oublier de le demandé... on a isolé mon appartement et mis des ventilations cuisine, wc et salle de bain...j'aimerais savoir si cela consomme beaucoup d'électricité? car j'habite dans un logement social....merci d'avance pour votre réponse.

#71 - Benjamin (Admin) - 03 Juillet 2015

Bonjour Romaric79,
Sur la plupart des systèmes, la VMI s'arrête à partir d'une vitesse (généralement entre 25°C et 30°C). Lorsque cela arrive, il faut ventiler naturellement (ouvrir les fenêtres pendant 10/15 minutes), mais typiquement, ce sont aussi les jours où les risques de condensation sont quasi inexistants.

Il ne faut pas oublier qu'une VPH est une Ventilation par insufflation. Or, en cherchant des ventilations par insufflation, on trouve beaucoup plus de modèles, dont les prix sont le plus souvent publics...Ce qui permet de s'affranchir des arnaques très courantes dans ce secteur (et encore plus quand on parle de VPH)...

#70 - Romaric79 - 30 Juin 2015

Bonjour à tous.

Deux petites questions: 1) comment fonctionne une VPH lors de forte chaleur, Est ce qu'elle insuffle de l'air Chaud. Il me semble qu'elle arrête de souffler à une certaine. Du coup autre question comment ce fait la ventilation du logement?

2) Quelqu'un connait il le prix d'une VPH eoletec eco design? Impossible d'avoir le prix (réservé au professionnel d'après le contact telephonique que j'ai eu avec Eoletec...)

#69 - Benjamin (Admin) - 23 Juin 2015

Et pour répondre à votre question de manière plus précise : On ne peut pas faire une extraction par gaine dans une VMI, qui se contente de pousser l'air à l'intérieur, et ne peut pas l'aspirer ensuite.
Ce qui est le cas de la VMC DF qui a justement 2 moteurs, 1 pour souffler, un pour extraire.

#68 - Benjamin (Admin) - 23 Juin 2015

Bonjour finger 01,
Dans le cas d'une VMI, il faut quand même des ouvertures (dans les menuiseries ou dans le mur) dans les pièces "humides" pour que l'air puisse sortir, en plus des bouches de soufflage dans les pièces principales.
Dans le cas de la VMC DF, cela nécessite le passage de plus de gaines et des bouches à la fois dans les pièces de vie et humide, mais il n'y a pas d'entrée ou de sortie d'air dans les murs ou les menuiseries.
Qu'est-ce qui a été prévu jusqu'ici? Car cela peut nécessiter pas mal de changements tout de même... et ce pour les 2 solutions.

#67 - finger01 - 23 Juin 2015

Bjr,
mon projet de construction va commencer début juillet et je suis toujours à la recherche de la ventilation de ma futur maison.
La maison sera très bien isolé (ITE) et il n'y aura pas d'entrée d'air sur les menuiseries. J'avais pensé mettre une VMC double flux ou encore une VMI sauf que ds ce cas l'extraction de l'air vicié ne pourrait se faire que par une sortie extérieur (toit) avec circuit de gaine.
Pensez vous que c'est jouable avec une VMI ou alors dans mon cas la VMC double flux s'impose.

#66 - Benjamin (Admin) - 15 Mars 2015

Bonjour PY,
Il vaut effectivement mieux mettre en place une VMI avec une prise d'air extérieur, sous la forme d'un "champignon".

#65 - PY - 11 Mars 2015

Bonjour et merci pour tous ces commentaires instructifs.

Suite à mes recherches sur Internet je pense me diriger vers l'installation d'une ventilation par insufflation (maison brique des années 1900 avec 2 étages et un rez de jardin, humidité et moisissures car le précédent propriétaire a changé les fenêtres/portes sans ménager d'aérations).

J'ai une question :
Les combles sont isolées sous le toit avec de la laine de verre et je crains que l'air entrant ne soit pas suffisant. Dois-je "dégrader" l'isolation en ménageant une/des zone(s) du toit non isolée(s) ou plutôt me diriger vers un matériel qui prend l'air au moyen d'un champignon percé dans la toiture (si cela existe) ?
Merci par avance pour vos avis !

#64 - Pierre35 - 17 Février 2015

Bonjour Ludo(vic),

Merci pour ce point concernant la consommation électrique. Cela me conforte quant à l'incidence raisonnable du préchauffage en région tempérée (étant en Bretagne, je ne me fais donc pas trop de souci à ce sujet).
Je me lancerai dans cette "aventure" VCI avant l'hiver prochain. Concernant la question de l'emplacement de l'insufflation que j'avais posée précédemment, je vais finalement opter pour la solution la plus simple (peut-être la plus efficace): placer la bouche au milieu du plafond de la mezzanine.
Pour l'acquisition du matériel (type Unelvent Pulsive Ventile), je constate cependant que les prix pratiqués dans les GSB bien connues restent relativement élevés par rapport à certaines offres sur internet.

#63 - ludo - 17 Février 2015

Bonjour,

Voilà un petit point concernant ma consommation électrique de novembre à janvier de la VCI Unilevent :
J’ai consommé 150KW de plus ce que l’année dernière, ce qui fait que potentiellement sur une année une consommation de 300 KW pour le pré chauffage de la VCI. Ce qui représente un surcout de 50 euros. C’est faible car les hivers sont cléments en région parisienne.
La VCI consomme 10W/H, mon ancienne VMC 22 W/H, j’ai donc économisé potentiellement 1000Kw sur l’année, si je déduis la surconsommation le préchauffage, j’ai mêmefait une économie net de 600KW.
Si je n’ai pas fait d’erreur on peut conclure que le surcout du préchauffage est négligeable par rapport une VMC, il est même plus intéressant d’utiliser une VCI qu’une VMC double flux qui utilise 2 moteurs.
Mon calcul n’est pas d’un ultra rigoureux est -ce que j’ai oublié un truc ?

#62 - g2 - 28 Janvier 2015

Bonjour guy66,
La localisation de la bouche d'insufflation d'air est en général définie par le vendeur de matériel:
J'ai acheté la centrale Unelvent (S&P): Pulsive Ventile.
L'implantation se situe sous les combles, donc au plafond (pour diminuer les pertes de charges, la longueur de gaine est réduite au minimum: puissance de ventilation maxi: 9W).
De plus leur distribution à ras le plafond permet de profiter au maximum de l'effet Coanda. Cela permet:
- de ne pas ressentir le froid puisque l'air froid reste au plafond un certain temps.
- l'air froid étant "collé" au plafond échange thermiquement avec l'air chaud de stratification et se réchauffe.
Il faut de toutes façons considérer le flux d'air insufflé et estimer le parcours de celui ci.
Pour mon installation, j'ai considéré un flux de l'air insuffle de haut en bas(du 3ieme niveau au RdC) et de ce fait j'ai conçu les ouvertures aussi en fonction des fuites d'air des fenêtres et portes communiquant avec l’extérieur. Les sorties hygrovariables ont été installées dans les WC, salles de bains / salle d'eaux et cuisine et je les ai installées en hauteur parce que l'air arrive par le passage sous les portes (detalonnage).
Si l'on garde une pressurisation de quelques millibars dans la maison, il faudra simplement vérifier par quel passage arrive l'air de pressurisation et placer la sortie vers l’extérieur de façon a ce que la ventilation de la pièce soit optimisée.
Je ne sais pas si l'installation de gaines améliore la ventilation VMI. Mon installation ne comporte qu'une entrée et je suis satisfait du résultat.
Pour répondre à ta question, il faut installer la bouche qui insuffle l'air le plus éloigné possible de la sortie vers l’extérieur et "en diagonale", c.a.d. si ton entre d'air insufflé est au plafond et avec un flux horizontal, la sortie sur l’extérieur devra être à mon avis en bas. Je sais que l'air chaud et humide (en humidité relative) se trouve- par stratification- eu plafond, mais le but de la VMI est aussi de réduire au maxi les phénomènes de stratification.

#61 - guy66 - 27 Janvier 2015

Bonjour,
Pour une VMI où place t-on le bouches qui insuffle l'air? devant la porte de la chambre ou plutôt à l'opposé? (donc plus vers les fenêtres pour ma part)
merci

#60 - chris28 - 26 Janvier 2015

Attention a certaines société comme BT CONCEPT ECO qui ne vous vendent pas seulement une VMI ou VPH mais surtout un crédit à la consommation, soi-disant un crédit à taux zéro. Il n'en ai rien, les intérêts de ce fameux taux sont payés dans le prix exhorbitant de l'installation de la ventillation.

#59 - ludo - 22 Janvier 2015

Bonne question, j’ai gardé mon entrée d’air basse dans la cuisine pour des raisons de sécurité. par contre il ne faut pas que la bouche d'insufflation soit dans une cuisine ou une salle de bain.

#58 - pascal - 21 Janvier 2015

J'ai installer une VMI avec une sortie d'air dans la cuisine situé au plafond. J'aimerai connaitre la réglementation pour installer une cuisinière au gaz de ville car suivant les plombiers certains me dise qu'il faut impérativement avoir aussi une arrivée d'air neuf qui me semble contradictoire avec l'amélioration du bilan énergétique
Merci d'avance

#57 - Pierre35 - 20 Janvier 2015

Merci ludo, je vais y réfléchir ... et surtout chercher quel type de gaine, avec quel diamètre, ferait l'affaire !

#56 - Ludo - 20 Janvier 2015

Bonjour Pierre,
A mon avis, il vaut mieux canaliser l’air pour qu’il soit directement soufflé dans le hall. Sinon il faudra sur-ventiler le débarras car une grande partie de l’air s’échappera de cette pièce.

#55 - Pierre35 - 19 Janvier 2015

Oui, ludo, je suis d'accord avec ce que vous dites.
Mais je souhaiterais insuffler en deux endroits pour mieux répartir la ventilation :
- au niveau du plafond de l'étage : pas de problème particulier et là je peux utiliser facilement l'effet Coanda si cela apporte un bénéfice supplémentaire ;
- puis dans le hall d'entrée, large volume englobant escalier et mezzanine, et là j'ai la possibilité d'y parvenir en passant par un grenier/débarras situé à l'étage et la question que je me pose est : vaut-il mieux laisser l'air être insufflé librement dans cette pièce d'où il s'échapperait par une ouverture sur le hall ou bien est-il plutôt préférable de canaliser cet air dans une gaine suffisamment dimensionnée entre l'appareil et cette ouverture ?

#54 - ludo - 19 Janvier 2015

Bonjour Pierre,
A priori, Il faut installer la bouche d'aération dans un endroit ouvert ( couloir /escalier) , cela permettra de plus facilement repartir le flux d’air, de réduire le débit de la VCI et donc de limiter le besoin en énergie pour le réchauffage.
De mon côté c’est suite à l’isolation du toit par l’extérieure que mes pbs d’humidité sont apparues.

#53 - Pierre35 - 19 Janvier 2015

Bonjour ludo,
Merci pour ce conseil.
En fait je n'ai aucun problème d'humidité chez moi, et d'ailleurs je n'en ai jamais eu depuis sa construction en 1976.
La ventilation naturelle y est probablement bien répartie puisqu'il n'existe pas vraiment de zone plus froide que les autres (et je n'ai pas de dépense excessive de chauffage).
Je cherche seulement à réguler la ventilation, ayant maintenant des ouvertures un peu plus étanches suite à quelques rénovations, et la VCI (ou VMI) me semble une solution satisfaisante.
Mon idée est de faire "souffler" l'air (prélevé dans la partie des combles non aménageables) dans une pièce mansardée à l'étage, qui me sert de débarras, et à partir de cette pièce, ménager d'une part une sortie vers le haut du couloir de l'étage et une autre, en partie basse) vers le hall d'entrée pour le rez-de-chaussée.

#52 - ludo - 19 Janvier 2015

Bonjour Pierre, si tu as un duplex avec escalier + mezzanine, il est préférable d’installer la VCI au plus haut dans la mezzanine. L’air chaud et humide se concentre dans les points hauts c’est donc l’endroit le plus efficace pour insufflé et réduire l’humidité, j’ai réduit de + de 10% l’humidité dans me combles avec la VCI. De plus c’est là que le courant d’air sera le moins perceptible.

#51 - Pierre35 - 17 Janvier 2015

Merci G2 pour ces précisions.
Je comprends mieux.
Ma maison est sur 2 niveaux largement ouverts l'un sur l'autre à la façon d'un duplex (hall d'entrée avec escalier + mezzanine), avec sur chaque niveau un couloir de distribution pour l'accès aux pièces.
Pour le rez-de-chaussée, j'envisage de diriger une bonne partie de l'air pulsé sous gaine vers une bouche d'insufflation que je pourrais placer entre ces deux niveaux (dans le hall d'entrée).
Pour l'étage, j'ai aussi la possibilité d'utiliser l'effet Coanda pour une partie de l'air pulsé en le faisant sortir de la partie haute d'un large placard donnant sur le couloir de distribution.

#50 - G2 - 17 Janvier 2015

Bonjour Pierre 35,
Entre le 3ieme niveau et le 2ieme niveau la communication de l'air était fermée par une porte.
J'ai considéré que le détalonnage de la porte(17 mm) était insuffisant pour passer les 120 m3/h (un peu moins puisque une partie sert à pressuriser le 3 ieme niveau) .
De plus je voulais profiter de l'effet Coanda (voir email du 8.01).
Donc j'ai percé une ouverture et installé deux grilles (de part et f'autre de la cloison) de section surdimensionnée (180 x 333mm) et située à environ 20 cms du plafond, ce qui me fait des vitesses d'air et une perte de charge a travers ces grilles très faibles.
Le résultat est un équilibrage des pressions entre le 3ieme et le 2ieme niveau.
Elles ne sont bien sûr pas ouverte vers l’extérieur.

#49 - Pierre35 - 17 Janvier 2015

Bonjour G2,
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt la description de votre expérience.
Ce que vous appelez "grilles d'équilibrage" attire mon attention. Pouvez-vous expliciter de quoi il s'agit ? Sont-elles ouvertes sur l'extérieur (si c'est le cas, elles diminuent l'effet de surpression créé par la VMI) ?
Merci de vos précisions.

#48 - G2 - 16 Janvier 2015

bonjour Karline,
Je commencerais par détalonner les portes intérieures à 17mm mini pour s'assurer de la circulation d'air( en commençant par les pièces humides ou avec condensation).
Pour détalonner, il faut:
- tracer le bas des portes avec une latte en bois de 17mm
- installer la porte sur des tréteaux
- mettre du ruban adhésif transparent sur le trait de coupe (des deux faces de la porte)
- installer une règle de guidage maintenue avec deux serre joints
- couper a la scie circulaire (le plus grand nombre de dents possible)en réglant le dépassement de la lame à 5 /7mm.
- ponçage des bords coupés (pour éviter les éclats de peinture futurs)
De cette façon, la coupe sera propre et nette.

#47 - karlyne - 16 Janvier 2015

Merci G2 et Ludo pour vos retours. Nous venons de commencer par mettre des grilles d'aération à chaque fenêtre (PVC) et de bien mettre le Vélux du toit en position aération. Nous allons voir comment cela évolue avant d'engager des travaux. De plus, installer au plus haut nécessiterait un échafaudage, ce qui vient compliquer et augmenter le coût de l'installation.

Merci encore pour vos conseils

#46 - g2 - 08 Janvier 2015

Bonjour à tous,

A voir plusieurs sites instructifs:
Effet Coanda:
http://app.bruxellesenvironnement.be/energieplus/fr/CDRom/Climatisation/theorie/venthecoanda.htm

http://www.xpair.com/lexique/definition/effet_coanda.htm

#45 - g2 - 07 Janvier 2015

Bonjour Alex,
Il y a en général trop de fuites dans une maison quand on veut installer une VMI (donc pressuriser un intérieur).
Il doit y avoir une sortie dans les salles de bains, WC et cuisine (type hygrovariable préconisé).
Apres il faut veiller à empêcher la stratification thermique de l'air dans les pièces, surtout lorsque la maison est composée de plusieurs étages: Quand vous mettez des grilles d'air pour uniformiser la pression intérieure(par exemple entre le 3ieme niveau et le 2ieme niveau), il faut faire l'ouverture près du plafond et balayer l'air situé sous le plafond du 2ieme niveau. Ce balayage établira un échange thermique entre l'air chaud stagnant au plafond et l'air envoyé par la centrale VMI (donc réchauffera cet air frais).
Pour les autres pièces (chambres, salon, salle à manger....), il faudra attendre le test de pressurisation de la maison (et donc cela dépend des étanchéités de huisseries existantes) et vérifier que toutes les pièces sont pressurisées.
Pour la position et la réalisation des ouvertures de sortie dans les autres pièces, je préconise de déposer un joint horizontal de fenêtre (complètement ou partiellement) et de renouveler le test de pressurisation. Je préconise plutôt le bas des fenêtres pour ne pas accentuer la stratification(si on a bien maîtrisé le problème de stratification, on doit amorcer un flux d'air allant du plafond vers la sol).
Quand on installe la VMI dans les combles, il faut que le flux d'air aille du haut en bas.
Quand j'ai acheté la VMI, je n'ai pas trouvé de texte qui me dit que cela doit être installé par un "expert".
Les marques Unelvent ou S&P me paraissent correctes, j'ai obtenu un résultat acceptable. La prix est aussi attractif (364€ pour la centrale avec des accessoires).
Quant à la difficulté d'installation, c'est difficile de le dire à distance.
Pour régler la centrale VMI, c'est très simple, puisque c'est fonction du nombre de WC, salles de bains, cuisine.

#44 - alex - 07 Janvier 2015

Bonjour a tous, j'ai aussi des problèmes d'humiditée. Un commercial m'a conseillé une VMI (devis 2700E pose comprise) mais je dois détalonner les portes et ajouter des grilles d'aération sur toutes mes vitres en PVC.
Ce que je n'ai pas compris : J'ai fait des trous dans mes murs pour mettre des simples grilles d'aération mais il m'a dit de les boucher et d'ajouter les grilles sur les fenêtres pvc....bizarre non ?
Ensuite j'aimerai poser ma VMI moi même pour baisser le cout mais c'est bien marqué qu'elle doit être posé par un pro...du coup je sais plus quoi faire. Je suis un bricoleur du dimanche alors est-ce facile a poser et a régler ? quelle marque dois-je prendre ?
Merci de vos réponses qui je suis sur vont m'éclairer

#43 - ludo - 07 Janvier 2015

Bonjour Karlyne,

L'air chaud et humide ayant tendances a monté dans les étages, j'installerai l'entrée d'air au plus haut.

Concernant le bruit la VCI d'unilevent est tres tres silencieuse même à fond. C'est pas le cas d'un autre produit vendue nettement plus cher , par contre ce produit dispose d'une commande sans fil trés optimisés.

#42 - ludo - 07 Janvier 2015

merci g2 pour ton retour, il va falloir en effet que je réduise les ventilations car si les étages sont en surpression, ce n'est pas le cas pour le rez de chaussée. Je vais donc garder ma hotte qui aspire vers l'exterieure, les ventillations basse de la cuisine et du salon et fermer les ventillation de certaines fenetres et les ventilations basses des salles de bain.

j'ai essayé en augmentant la vitesse de la VCI à 3 mais pour 120m2,cela marche mais l'air est vraiment trop froids. il reste un peu d'optimisation à faire...

#41 - g2 - 05 Janvier 2015

Re- bonjour Karlyne,
Je ne suis pas du tout du métier, mais je me suis intéressé au problème. Je pense être arrivé à un résultat satisfaisant.

#40 - g2 - 05 Janvier 2015

Bonjour Karlyne,
Ce n'est pas la position de l'installation de la centrale VMI qui est importante (elle peut très bien être reliée à un puits canadien et dans ce cas être au sous sol).
Les avantages de la positionner dans les combles:
- récupérer la chaleur accumulée lors de l'ensoleillement.
- envoyer un air plus sec que s'il est récupéré au niveau du sol
- assainir les combles et charpentes de toit(des condensations sont quelquefois présentes dues a des isolations mal faites)
Concernant le bruit, celle que j'ai installée est beaucoup moins bruyante qu'une VMC classique puisque le diffuseur est en 200mm, donc avec des vitesses d'air faibles. Niveau sonore donnée par le constructeur (à 3 m) : 28 dB(A).
Ne pas oublier que la circulation d'air dans votre maison est aussi importante que la centrale et votre devis doit inclure ces travaux(détalonnage des portes, équilibrage de pression entre les différents niveaux, sorties hygrovariables.... ect).
Il faut donc regarder le devis dans son ensemble et faire une réception après travaux en vérifiant les flux d'air(prévenir votre "expert" à quelle type de réception vous allez procéder _ si les ouvertures sont bien des sorties, donc que vous mettez correctement votre maison sous pression- l"expert" devra donc estimer les fuites et ne devra pas mettre la centrale sur le débit max. si votre configuration de maison permet de régler à un débit inférieur).
Gardez toujours en mémoire le coût total du matériel (470€)

#39 - karlyne - 05 Janvier 2015

Bonjour,propriétaires depuis l'été dernier d'une maison de village sur 3 niveaux, nous avons découvert depuis novembre des problèmes d'humidité. Les signes sont la condensation (murs et fenêtres), moisissures sur les poutres en bois et tâches sur les murs dans 2 pièces (chambre et pièce du haut). J'ai demandé des devis à des "experts en humidité". Nous avons été orienté vers la ventilation par insufflation. Deux commerciaux mais 2 avis qui se contredisent. Le premier nous dit que l'installation doit être au plus haut de la maison (ancien grenier aujourd'hui bureau), le deuxième pour des raisons pratiques nous propose de l'installer au RDC dans le salon/salle à manger.
Qu'en pensez-vous ? De plus, est-ce bruyant ?

Merci par avance

#38 - g2 - 05 Janvier 2015

Bonjour Ludo,
Il ne faut plus considérer les entrées d'air dans les salles de bains et cuisine comme des entrées, mais comme des sorties d'air (la maison étant en surpression de quelques millibars).
Faut il les supprimer: il faut vérifier le flux d'air qui doit balayer uniformément toutes les pièces et apprécier celles que l'on doit obturer.
Dans un premier temps, je dirais que celles de la cuisine doivent rester ouvertes pour respecter la réglementation d'installation du gaz.
Apres il faut vérifier que chaque ouverture est une sortie (vérifier le sens du flux d'air avec une cigarette ou autre).
si celles ci ne sont pas des sorties, cela veut dire qu'il y a trop de fuites dans la maison et il faudra améliorer l’étanchéité jusqu’à l'obtention du flux d'air désiré.
Pour moi, les sorties hygrovariables dans les pièces telles que salles de bains, douches, WC + des étanchéités de fenêtres incomplètes suffisent.

Une autre solution est d'augmenter le réglage de la centrale VMI, mais cela peut devenir inconfortable et consommer de l’énergie.

#37 - Ludo - 05 Janvier 2015

Bonjour G2 , j'ai fait exactement la même demarche depuis 2 mois, le resultat est tres positif, en phase avec tes conclusions.

Il me reste à installer les sorties hydrovariables dans les salles de bain.

Concernant les entrées d'air dans les salles de bain est il utile de les laisser ? (Je vais garder les entrées dans la cuisine car je cuisine au gaz et le séjour pour le poele).

#36 - g2 - 04 Janvier 2015

1 an après une installation de VMI (avec sorties hydrorégulées) dans une maison à 3 niveaux, voici le bilan que je fait de l'installation

Choix de la ventilation
Je n’envisageais pas d’installer des gaines sur 3 niveaux pour installer une VMC. Cela me paraissait un travail énorme qui pouvait être résolu autrement.

Achats de matériel pour la VMI:
- 1 centrale VMI puissance 9W, prix 364.00€ y compris gaine diamètre 200 mm longueur 1m, et 1 bouche diffuseur DN 200 mm
- 1 filtre de rechange pour centrale VMI (à changer tous les 5 ans) : 40€ approx
- 2 grilles 180 x 333 mm
- 1 Disjoncteur 3A ou 6A multi 9 (à installer dans tableau)
- 3 sorties hygrovariables installées dans les salles de bain et WC
- Coût total : 470 € approx

Travaux réalisés par moi même:
- Installer Centrale VMI (caisson installé dans les combles, débit règlé à110 / 125m3))
- Détalonner 10 portes intérieures à 17 mm mini
- Percer et installer les grilles pour équilibrage de la pression entre 2ieme étage et premier étage. Ces grilles sont surdimensionnées par rapport aux critères de vitesse habituellement utilisés (<1m/s).
- Installer les sorties hygrovariables
- Lors de l’installation des grilles d’équilibrage de pression, j’ai bien fait attention à casser le phénomène de stratification thermique du premier étage (accentué par un escalier de grande dimensions allant su rez de chaussée au 1er étage).
- J’ai installé par ailleurs une VML (ventilation mécanique locale) dans la cuisine pour une utilisation ponctuelle.

Commentaire : les travaux ci-dessus représentent du petit bricolage et le prix d’installation par un professionnel de 2000 à 5000€ d’une VMI (qui n’est même pas prévue avec des sorties hygrovariables) parait très exagéré.

Bilan
Plus de traces d’humidité dans salles de bains, salle d’eau et douches.
Uniformité de température entre les étages
La cheminée du salon / salle de séjour n’est pas perturbée par cette installation
J’avais fait des relevés d’écart d’humidité absolue (avec le diagramme de Mollier) entre l’humidité extérieure et intérieure avant installation et j’ai amélioré le taux d’humidité intérieure de quelques points.
Je pense d’ailleurs que le gain a plus été plus dans l’uniformisation de l’humidité relative et de la température que dans la diminution de l’humidité absolue (donc de la circulation d’air dans la maison).

Je n’ai pas fait le bilan consommation électrique de la résistance 500w de préchauffage d’air avec la consommation gaz chaudière.

J’ai encore des zones de la maison non isolées (ou mal isolées) mais je n’ai plus de condensation dans ces zones.

#35 - Paul - 02 Janvier 2015

merci, très instructif

#34 - Pierre35 - 08 Décembre 2014

Bonjour à tous.
J'ai tendance à penser un peu comme DZORDRE concernant la circulation forcée produite par une VMC : elle laisse forcément des recoins non balayés.
Quant au préchauffage prévu avec une VMI, je pense qu'il est surtout fait pour éviter une sensation désagréable juste au-dessous de la bouche d'insufflation, mais l'air insufflé n'a aucune raison d'être plus froid que celui qui entre par les aérations en haut des fenêtres avec une VMC normale (bien au contraire, avec la VMI il est un peu réchauffé déjà sous la toiture).
Enfin dans les régions où les hivers sont doux (comme en Bretagne) le préchauffage doit agir de façon modérée.
Cordialement

#33 - DZORDRE - 06 Décembre 2014

Je ne partage pas du tout l'avis des personnes qui pensent que la VMI est moins efficace qu'une VMC.La VMC capte l'air de façon "filaire" depuis les Prises d'air situées généralement dans les châssis des pièces sèches jusqu'aux bouches d'extraction des pièces humides.
Ce principe permet d'aéré l'air "ambiant", mais rarement assainir et entraver les traces d'humidité liées à la condensation consécutive aux ponts thermiques ou aux endroits mal ventilés.
L'air stagnant situé dans les recoins, derrière les rideaux ou sous les meubles est difficilement capté, contrairement à une pièce qui est mise en surpression d'air avant que celui-ci ne s'échappe par les ouvertures naturelles d'une maison close.
Il est vrai par contre que le surcoût de consommation des batteries de préchauffages n'est pas à négliger.

#32 - Benjamin (Admin) - 26 Novembre 2014

Bonjour Laure,
la VPH (Ventilation Positive Hygrorégulée) est un autre nom pour la ventilation par insufflation, c'est exactement le même principe.

D'un point de vue, prix, efficacité et retour d'expérience, je vous conseille donc plutôt de vous orienter vers une VMC Simple Flux classique : http://conseils-thermiques.org/contenu/vmc_simple_flux.php

En effet, ce type de produit, VPH, VMI, etc... est souvent vendu comme révolutionnaire, alors qui ne l'ai pas bien évidemment, et surtout pour un prix beaucoup trop élevé! C'est d'ailleurs l'un des produits où l'on trouve le plus d'arnaque, alors méfiance.

De plus, ce genre de système intègre généralement une batterie électrique servant à préchauffer l'air. Cela diminue certes la sensation d'air froid, mais il faut bien prendre en compte les consommations d'électricité qui en découle, qui sont "invisibles" (sauf sur la facture...) et difficilement contrôlable...

Côté évacuation de l'humidité, une VMC qu'elle quelle soit (par insufflation, simple flux, double flux, ...), si elle est correctement installée répondra parfaitement à ce critère.

Attention cependant, l'humidité n'est pas forcément l'unique responsable des phénomènes de condensation. On peut ainsi penser à l'absence ou des défauts d'isolation (qui doit être revue de toutes façons en priorité, avant la pose d'une ventilation) du fait d'un pont thermique, ou des phénomènes de remontée d'humidité par les murs.

#31 - Laure P - 26 Novembre 2014

J'ai des problèmes d'humidité et de condensation dans mon logement, j'aimerais solutionner le problème par une ventilation et on m'a parlé d'une ventilation VPH. J'aimerais bien avoir un avis sur le sujet.
Cordialement.

#30 - Benjamin (Admin) - 23 Août 2014

Bonjour,
@memelle63
La résistance n'est pas là normalement pour chauffer l'air tout le temps, mais uniquement le préchauffer en période de grand froid pour éviter d'insuffler de l'air trop froid dans la maison. Ceci étant dit, concernant les problèmes d'humidité, une VMC est aussi, voir plus, efficace qu'une VMI. Sachant les écarts de prix entre les 2, cela vaut le coup de faire un devis pour une VMC Traditionnelle (VMC Hygro B Microwatt)...
Une VMI n'est pas rentable, elle ne fait rien gagner par rapport à une VMC.

@Gustav19 : Merci pour ce retour d'expérience très intéressant.

#29 - Gustav19 - 23 Août 2014

Bonjour,
J'avais une VMC classique dans une maison en pierre avec 1 étage. En bricolant dans mes combles dès le mois de mars, je me suis aperçu qu'il y faisait très chaud dès que le temps était ensoleillé (couverture en ardoise). Je me suis dit que je pouvais peut-être récupérer cette chaleur. Alors j'ai posé un ventilateur (de serre, puissant, 50 euros) un thermostat et une horloge : le ventilateur insuffle l'air chaud du haut des combles vers les bouches prévues pour la VMC 3 heures par jour, ou quand l'air des combles dépasse 24 degrés. Si l'été est très chaud, je peux régler mon thermostat pour insuffler de l'air frais (thermostat de clim réversible). Le résultat est génial : cela m'a couté 150 euros, cela chauffe la maison en mi-saison et pendant les jours frais de l'été, cela consomme 40 watts et la ventilation est largement suffisante pour éliminer l'humidité de la maison. La ventilation étant puissante, il y a un léger bruit lié à l'air pulsé mais cela ne me gène pas car cela se produit généralement entre 12h et 18h. Mon toit d'ardoise est peu étanche à l'air, l'air des combles n'est donc pas vicié. Bref, avec 2200 h de soleil par an, je chauffe les pièces humides du RDC et l'air chaud se propage dans les pièces du RDC et remonte à l'étage. L'air est aussi insufflé vers les pièces humides du 1ier étage, mais avec un débit plus faible. En complément j'ai un poele à bois pour les jours très froids et pour faire une flambée de temps en temps sinon. J'envisage d'améliorer mon système en réchauffant l'air entrant autour du conduit de cheminée car celui-ci traverse aussi les combles. Je vais peut-être aussi poser une isolation sous la pente nord du toit afin de mieux profiter de la chaleur apportée par la pente sud. J'ai conservé la VMC classique, je l'utiliserai au cœur de l'hiver s'il fait vraiment très froid, mais jusqu'à présent je n'en ai pas ressenti le besoin. Je pourrais aussi complètement automatiser ce système et l'optimiser avec un système ARDUINO (capteurs et commandes intelligents et pas chers) mais je ne l'ai pas fait, faute de temps. Voilà, j'espère que ce retour d'expérience et ces suggestions pourront servir.

#28 - memelle63 - 09 Août 2014

bonjour,
nous allons réaliser de gros travaux d'économie d'energie sur une maison des années 70 (iso extérieur, changement de fenetre et vmi ventilairsec )
nous avons beaucoup d'humidité et aucune ventilation à l'heure actuelle, il nous a été conseillé la vmi mais le fait est qu'il y a une résistance et j'aimerais savoir si la consomation annuelle de l'appareil est élevée car c'est un gros investissement et si il faut en plus rajouter à la facture d'electricité ça ne sera jamais rentable.
merci de me renseigner.
cordialement.

#27 - Benjamin (Admin) - 24 Mai 2014

Bonjour,
Effectivement, je pense que cela peut-être un problème, en particulier si les espaces entre les étages sont importants. Après, comme la chaleur a tendance à monter, il est difficile de dire quel phénomène sera le plus important... (aéraulique complexe).
Il me semblerait donc plus cohérent de partir sur une ventilation par extraction...

#26 - JLB29P - 22 Avril 2014

Bonjour,
Je me suis interrogé sur l'intérêt de cette ventilation chez-moi (maison sur 3 niveaux, avec chauffage au sol au RdC.
J'y ai renoncé à priori, craignant que l'air chaud créé par le plancher chauffant soit "comprimé" au rez de chaussée.
Avez-vous l'expérience de cette disposition ?

Salutations

#25 - Pierre35 - 23 Mars 2014

Bonjour,
Quelle est la réglementation actuelle concernant les arrivée et sortie d'air dans une cuisine équipée d'une plaque de cuisson alimentée au gaz au cas où on installe une VMI (la même question se pose peut-être aussi pour une VMC)?
Ma maison date de 1976 et la cuisine comporte des ventilations haute et basse en façade(très désagréables) que j'aimerais voir disparaître en remplaçant la ventilation naturelle par une ventilation contrôlée.
Merci d'avance.

#24 - Benjamin (Admin) - 09 Mars 2014

Bonjour,
Dans votre cas, une VMC Simple Flux classique peut également être envisagée. Ce système étant plus classique, cela pourrait représenter une coût moindre que les 3000€ d'installation pour la VMI.
Je n'ai pas d'adresse précise mais n'hésitez pas à faire plusieurs devis.
CTA = Arnaque

#23 - Bongoo - 07 Février 2014

Bonjour, j'ai de gros problèmes d'humidité et de moisissures chez moi depuis que j'ai mis des fenêtres PVC. On m'a conseillé une CTA (centrale de traitement de l'air) a 5800€!n'ayant pas cette somme, j'ai fait venir une autre boite qui me conseille une VMI a 3000€ avec un entretien chaque année à 150€(nettoyage+filtre) et de plus je dois faire venir couvreur et electricien pour un champignon sur le toit et une arrivée en électricité...Bref, je ne trouve pas de société qui pourrait me poser ce systeme pour 2000€; avez vous des adresses dans la région centre? Je vous remercie d'avance!

#22 - Benjamin (Admin) - 05 Février 2014

Bonjour,
Je n'ai pas répondu car je suis perplexe quant à cette interrogation. En effet, l'arrêté dont il est question n'exige en rien un dispositif d'extraction d'air. Il impose des débits d'extraction, ce qui est pour moi différent. En effet, en insufflant de l'air, l'air vicié sera bien extrait de la maison donc les débits seront respectés.
Pour moi, il n'y a donc pas de problème réglementaire. Toutefois, ce sont donc des histoires de mots et d'expression et n'étant pas juriste, je suis loin d'être formel.

L'arrêté ne concerne que les bâtiments construits après 1982.

#21 - Manu - 05 Février 2014

Bonjour,
Ma question du 30/10/13 demeurant sans réponse, je me permets de vous relancer, vous pouvez me répondre que vous ne savez pas si tel est le cas.
Merci

#20 - Benjamin (Admin) - 03 Février 2014

Bonjour,
Une VMI n'est pas plus bruyante et plus coûteuse en énergie qui VMC classique. Tout dépend des modèles évidemment.

#19 - evelyne - 29 Décembre 2013

bonjour
je voudrais savoir si la ventilation par insufflation est bruyante et si elle est coûteuse en consommation électrique,

#18 - Manu - 30 Octobre 2013

Bonjour,
Lors des 12èmes rencontres nationales du réseau information énergie (juin 2012), Pierre Deroubaix, ingénieur bâtiment à l'ADEME a précisé au sujet de la VMI que "ces sytstèmes ne sont pas conformes à la réglementation de 1982 qui demande une ventilation par extraction, mais ils peuvent être installés dans le bâti ancien car c'est la réglementation de l'époque qui s'applique (des maisons anciennes ne sont soumises à aucune réglemnatation)."
Etes vous au courant de cette réglementation ?
Confirmez vous ses dires ?
D'avance merci pour votre réponse

#17 - Benjamin (Admin) - 13 Juillet 2013

Bonjour,
Peu importe où se trouve le module, c'est toujours l'air extérieur qui a soufflé peu de différence donc entre le sol et 10m plus haut au niveau de la température.
Pourquoi en haut? Car plus près du sol, l'air a de plus grande chance d'être déjà vicié...

#16 - yves - 25 Juin 2013

Dans le cas d'une maison avec comble et sous-sol, il me semble qu'une installation au sous-sol serait plus pertinente. L'air entrant serait plus chaud en hiver et plus frais en été, d'où une meilleure régulation...
Est-ce que je me trompe ?

#15 - Benjamin (Admin) - 02 Juin 2013

Bonjour,
@PRADENN et @angelina
Comme dis plus bas, un module de ventilation par insufflation coûte environ 700€ ce qui représente 2000€ environ pose incluse.

@angelina :
Je ne vois pas en quoi la pose d'une ventilation par insufflation serait obligatoire pour des combles non aménagés? Qui vous a dit ça et quels sont ses arguments?

#14 - angelina - 25 Mai 2013

combien coute l instalation de la ventilation par insufflation

#13 - angelina - 25 Mai 2013

es t il obligatoire de mettre une ventilation par insufflation en cas d instalation ecologique dans les combes

#12 - Benjamin (Admin) - 09 Mai 2013

Concernant votre cas et la difficulté à installer une VMC "classique", la ventilation par insufflation est en effet une bonne alternative. Attention toutefois, la ventilation par insufflation est un produit ou les arnaques sont assez présentes (du fait du manque de connaissance des clients de ce système). Attachez vous donc à effectuer plusieurs devis afin d'avoir un prix et des performances cohérentes.

#11 - likas blanc - 26 Avril 2013

Bonjour, il m'a été conseillé d'installer une ventilation par insufflation à l'intérieur de la maison car il y a une grosse chappe de ciment au plafond et il est très difficile de la transpercer. Donc on nous a proposé une ventilation par insufflation intérieure avec des conduits pour la cuisine, sdb et wc. Qu'en pensez-vous avez-vous une idée de ce qu'il faut faire ? Merci d'avance.

#10 - PRADENN - 08 Mars 2013

quel est le prix d'une ventilation par insufflation

#9 - Arthur - 05 Mars 2013

Attention aux arnaques et aux démarchages. Un module de ventilation par insufflation coute environ 700€ dans le commerce. Faites plusieurs devis.

#8 - Benjamin (Admin) - 12 Février 2013

Bonjour,
Oui, c'est plutôt logique que les combles soient froids. C'est également courant de voir de la laine de verre simplement posée par terre, c'est ce qui est classiquement fait lorsque le grenier ne sert pas, ce qui semble être votre cas.
Attention toutefois à l'interprétation des factures. Les consommations ont-elle réellement augmenté de manière significative qu'une différence climatique ne pourrait pas expliquer?

#7 - caly - 09 Février 2013

Bonjour, notre proprietaire a installé dans notre couloir une vmc inversé seulement elle prends l'air des combles qui est trés froide et nous les renvoient dans ce couloir qui du coup est en courant d'air
On se retrouve avec des factures de gaz enorme car j'ai l'impression que ma chaudiere se declenche plus souvent qu'avant ? est ce normal que les combles sont froid ? le grenier est immense il y a seulemnt de la laine de verre poser a meme le sol comme isolation merci de m'aider ? cordialement

#6 - kalimendo - 25 Janvier 2013

Unelvent et Ventilairsec proposent des systemes à installer dans les combles sans bouches d'entrée. Ça ne correspond donc pas à ce que je recherche.
J'ai cru comprendre que "Helios" proposait ce que je recherche et je les aient appeler. Ils me conseilles plutôt dans mon cas des bouches thermostatiques avec une VMC classique.
Je continu dans ma reflexion. Je ne suis pas encore sûr.

#5 - Benjamin (Admin) - 25 Janvier 2013

Bonjour,
Vous pouvez également chercher du côté d'Unelvent.

#4 - Bahurel - 25 Janvier 2013

Pour Kalimendo.La sociéte VENTILAIRSEC à Saint Herblain près de Nantes est fabricant de ce matériel,vous le trouvez sur internet

#3 - kalimendo - 24 Janvier 2013

Bonjour et merci pour ce petit article résumant bien l'affaire.
Je suis tout a fait convaincu depuis plusieurs années de l'avantage de ce système. Je suis actuellement en train de construire ma maison et c'est le système que j'avais prévu d’installer : problème, j'ai passé l'après midi à faire tout les magasins de ma petite ville (Gap) et la ventilation par insufflation ne dit rien a personne. Un seul magasin à réussi a trouver ça dans son catalogue mais c'est un système à installer dans les combles (sans bouche d'entrée). Je ne peux donc pas l'installer avec un préchauffage de l'air solaire en façade.
Y a connaissez vous un fabricant qui propose ce genre de produit ?

Par ailleurs, les tarifs qui sont mentionnés ci-dessus me paraissent délirant. Il ne s'agit que d'un ventilateur !

#2 - Philty - 23 Janvier 2013

Bonjour, une ventilation par insufflation a été installée dans ma maison (longère 120m2 habit, silex parpaing brique année construction avant 1900) en 2009 suite a des soucis de moisissure, depuis plus rien cela fonctionne a merveille, prix 3655€. Je trouve que 4990€ est exagéré, la société a l'époque se nomme Pellin, je me trouve dans l’Yonne. J'ai uniquement fait des ouvertures dans mes portes intérieur pour permettre a l'air de circuler et honnêtement si c'était a refaire je recommencerais sans soucis.

#1 - Benjamin (Admin) - 22 Janvier 2013

Bonjour,
Oui cela me paraît assez élevé. Cependant, tout dépend de la taille et la qualité du système ainsi que votre région.
Note : Partenaire bleu ciel EDF --> Ca ne veut rien dire et ce n'est en rien ou presque un gage de qualité ou d'"écologie). 100% greenwashing.

#0 - reine de la chute - 22 Janvier 2013

nous avons un devis d'une société partenaire bleu ciel EDF d'un montant de 4990 euros pose comprise? Est-ce surtaxé??
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.