Conseils Thermiques Conseils Thermiques

Trouver un professionnel de l'architecture bioclimatique


Opter pour une architecture bioclimatique, c'est l'assurance de construire une maison largement ouverte au sud et très économe en énergie. Cet effort de conception n'engendre aucun surcoût mais constitue un vrai gage de qualité. Alors pourquoi s'en priver?

Habiter une yourte ?

habiter yourte rt 2012A l'heure de la crise, il est naturel de rechercher la solution la plus économique pour construire sa maison. La yourte peut-elle constituer une véritable alternative aux maisons traditionnelles, ou est-elle réservée à quelques passionnés un peu fous...? Eléments de réponse...

La yourte: définition

Qu'est-ce qu'une yourte?

Différents types de yourtes coexistent :

Les yourtes traditionnelles

yourte rt2012 bioclimatique

Les yourtes contemporaines

yourte rt2012 bioclimatique

Une yourte peut-elle constituer un habitat principal?

  1. Acheter une yourte en kit sur internet: Dans ce cas, la yourte est considérée comme une "habitation légère de loisir". Elle ne respectera pas la RT 2012 et ne pourra absolument pas constituer un habitat principal.
  2. Créer un projet personnalisé avec un artisan: Comme avec les autres professionnels de la construction, un spécialiste peut concevoir une yourte aux normes RT 2012. Le projet sera alors unique, adapté au terrain, autorisé par un permis de construire et aura valeur d'habitation principale.

Entretien avec Olivier Dauch

yourte rt2012 bioclimatique

Olivier DAUCH est un artisan qui réalise des yourtes sur-mesure depuis plus de 10 ans.
Il accepte de partager son expérience avec l'équipe de Conseils-thermiques:

Un engagement personnel

yourte rt2012 bioclimatique

D'où vient cette passion pour les yourtes?

Je suis " tombé" dans les yourtes au début des années 2000. Nous avions alors, avec ma compagne, un projet d'accueil touristique et nous voulions utiliser des structures originales. C'est ainsi que nous nous sommes intéressés aux yourtes. Mais celles que j'ai pu visiter alors, des yourtes traditionnelles, ne me plaisaient qu'à moitié : basse et sombre, les matériaux me paraissaient aussi peu adaptés au climat de moyenne montagne où nous souhaitions alors nous installer, à plus de 1.000 m d'altitude : un isolant fin avec des performances très moyennes et des toiles fines qui ne résistaient que peu de temps dans ces conditions.
Je me suis donc dit que je pouvais peut-être adapter les yourtes à ce que je souhaitais avec des volumes plus grands, plus de luminosité, des matériaux plus performants pour plus de confort en orientant dès le départ mes choix vers les matériaux et les filières les plus écologiques possibles. L'isolant, par exemple, produit par Etoile du Berger, est issu des laines des moutons d'Auvergne. Un produit 100 % français, éthique et responsable.
J'ai fait des essais et fabriqué des prototypes. J'ai pris goût à la fabrication et je me suis rendu compte que cette envie de yourte adaptée était partagée par d'autres. J'ai donc réorienté mon projet vers la fabrication et je me suis installé en juillet 2005 dans le Cantal.

En 2 mots, quelle est votre démarche?

2 mots, c'est court ! J'en ai déjà trop dit!
La yourte me passionne car c'est un habitat écologiquement très performant : très peu de matériaux sont nécessaires pour faire un habitat sobre en énergie, confortable et qui a une emprise très réduite et complètement réversible sur son environnement. C'est aussi un patrimoine issu d'une tradition ancestrale, plusieurs fois millénaires mais capable d'évolution et d'adaptation. Je suis ainsi toujours en recherche d'améliorations soit sur les techniques de fabrication soit sur le choix des matériaux pour que mes yourtes soient plus confortables, plus écologiques, plus saines et que leurs occupants y soient le mieux possible. Mais ces critères ont un impact direct sur le temps de fabrication et sur le budget matériaux ce qui fait que mes fabrications sont plus chères que d'autres.

Que pensez-vous des yourtes en kit proposées sur internet? (provenance des matériaux...)

Je pense avant tout que toutes ces yourtes correspondent à des besoins, des envies, des budgets différents et que cette diversité est une très bonne chose.
Je ne partage pas toujours les choix de certains confrères pour les matériaux ou les techniques de travail mais ces choix ont des conséquences directes sur les prix et c'est très bien que d'autres proposent des choses différentes.
Les yourtes fabriquées en Mongolie posent question car elles utilisent des ressources rares, le bois l'est dans ce pays de steppes et sont souvent fabriquées dans des conditions éthiques discutables. Mais les mongols, avec d'autres, sont les héritiers directs de ce savoir-faire ancestral et la vente des yourtes d'Asie central procurent des ressources à des pays parmi les plus pauvres au monde. De plus, ces yourtes sont les plus accessibles financièrement.
A chacun de se faire son idée et de choisir dans cette offre diversifiée la yourte qui correspond le mieux à ses souhaits voir de la fabriquer pour les plus courageux.

Habitez-vous une yourte?

Pas encore mais cela ne va pas tarder. Comme les cordonniers qui sont les plus mal chaussés, voilà des années que nous (ma compagne, mes deux enfants et moi) rêvons d'une yourte, mais habitons une maison...
Nous avons déménagé il y a deux ans du Cantal car nous n'y trouvions pas le terrain pour poser notre yourte. Nous l'avons trouvé ici, à Najac en Aveyron et travaillons actuellement à notre futur chez nous qui sera bien sûr une yourte. Dans quelques mois, ce sera donc chose faite ... enfin !

Enfin, quel est votre secteur d'intervention?

Partout en France voir un peu plus loin (Suisse, Belgique par exemple). J'aimerai beaucoup avoir des chantiers locaux mais je vais où l'on me demande. L'essentiel du travail est en atelier (3 à 6 mois de travail) pour une semaine environ de chantier, un peu plus pour les yourtes compatibles avec la RT2012.

La conception

yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique

Vos yourtes respectent-elles le principe du bioclimatisme? Peut-on y intégrer des baies vitrées généreuses?

Je conçois des yourtes sur-mesure et adaptées au terrain ainsi qu'à la région d'implantation. L'orientation sud est toujours privilégiée, mais il faut parfois s'adapter au terrain comme sur ma dernière réalisation où les baies ont été décalées vers le sud-ouest pour mieux profiter du point de vue et du terrain.
Pour les baies vitrées XXL, c'est possible ! Il m'arrive fréquemment de placer côte à côte jusqu'à 3 cadres plein sud qui donnent une surface vitrée très conséquente, étalée sur une distance allant jusqu'à 6 m. Bien placées, les apports solaires sont importants. Le verre doit être bien adapté c'est pour cela que j'utilise un double-vitrage de grande qualité qui limite l'entrée de chaleur en été ou la sortie en hiver en filtrant les UV et qui est aussi isolant que certains triples vitrages.

Y a t-il une limite de taille pour vos yourtes? Le standard actuel se situe autour des 110 m²... Est-il possible de fabriquer une yourte avec ces dimensions?

Techniquement c'est tout à fait faisable.
Cependant, les projets sur lesquels je travaille sont toujours plus petits que les standards actuels. Une yourte de 80 m2 au sol avec une mezzanine aura environ 115 m2 de plancher avec une partie fortement mansardée sur la mezzanine. J'irai jusqu'à 90m2 au sol soit 130 m2 de plancher mais pas plus.
Il me serait possible de faire des yourtes de 120 m2, je l'ai déjà étudié. Mais je ne souhaite pas aller jusque là pour différentes raisons, notamment pour quelques difficultés techniques qui augmenteraient notablement les coûts.
Au-delà de ça, je ne souhaite pas faire des yourtes gigantesques, je suis souvent en train d'inciter les personnes à revoir leur projet à la baisse pour différentes raisons :

  1. écologiques : moins de surface, c'est moins de matériaux, moins d'énergie pour le chauffage, moins de coût pour l'entretien.
  2. des alternatives existent : une cabane adossée à la yourte, espace non chauffée, pourra servir d'abri de jardin, pour les vélos, le bois de chauffage, de laverie, etc.Elle rajoute ainsi une surface utile plus sommaire mais répondant à des besoins d'espace de stockage.
  3. la yourte est un habitat essentiellement rural, notamment par rapport aux bruits environnants dont elle est peu préservée mais aussi par rapport aux exigences d'urbanisation qui sont plus marquées en ville et exclut parfois les habitats atypiques. En milieu rural où elle se trouve plus à son aise, la vie s'organise aussi à l'extérieur et le terrain peut être aménagé pour se contenter agréablement d'un habitat plus petit : jeux extérieurs pour les enfants, coin repas extérieur pour la belle saison, etc.

Les yourtes que je fabrique sont souvent entre 50 et 70 m2 au sol, le maximum sera à 90 m2 au sol. A ces surfaces il faut ajouter la mezzanine mansardée qui représente un peu moins de la moitié de la surface au sol.

Quelle est la hauteur sous "plafond" pour la mezzanine?

Mes hauteurs de murs sont de 2m50 ou 2m60, le plancher de la mezzanine est à 2m15 en général. La hauteur sur la mezzanine oscille donc de 40 cm environ au minimum à plus de 2 m à partir de 50 m2 au sol.

Y a t-il des résistances sociétales? Et notamment au niveau du permis de construire?

La yourte reste un habitat atypique qui ne laisse pas souvent indifférent, certains aiment, d'autres pas du tout. D'un autre côté, je n'aime pas plus les maisons en parpaings, mais je n'ai jamais demandé à personne de démonter son blockauss... Chacun devrait avoir le choix de son habitat mais ce n'est pas toujours possible.
Une yourte n'a besoin d'un permis de construire, légalement, que lorsqu'elle est équipée d'eau. C'est la règle même si les différentes jurisprudences complexifient encore cette notion parfois. La plupart des yourtes que je fabrique dispose de l'eau à l'intérieur mais beaucoup de yourtes n'ont pas ce genre d'équipement et elles sont alors considérées comme une tente.
Lorsque l'on souhaite installer une cuisine et une salle d'eau, le recours au permis de construire est la seule garantie de tranquillité à long terme.
La nouvelle réglementation thermique RT2012 facilite paradoxalement un peu les choses du point de vue du permis : une yourte compatible avec cette exigeante réglementation est beaucoup plus complexe à réaliser et plus chère à l'achat (augmentation du volume de matériaux et du temps de travail), mais elle n'est pas regardée avec les mêmes a priori. Les premiers projets autorisés dans ce cadre laisse espérer que l'administration dépasse plus facilement sa crainte sous-jacente d'autoriser un habitat insalubre. Désormais, les études thermiques le prouvent : une yourte est sobre en énergie, confortable en toute saison et lumineuse. C'était déjà le cas avant mais maintenant les logiciels d'étude thermique le démontrent. Cela ne peut que changer positivement la perception des mairies ou DDT. Sans être facile, il est moins difficile d'obtenir un permis de construire pour une yourte RT2012.
C'est une avancée intéressante mais elle est obtenue au prix d'une complexification importante tant au niveau technique (fabrication de la yourte bien plus complexe, étude thermique complexe qui requiert le recours à un spécialiste qualifié et ouvert à ce type d'habitat atypique) qu'administratif (les différentes étapes imposées par la RT2012 sont très complexes). Le passage à la RT 2012 signifie également un saut en matière de budget avec une augmentation pour mes fabrications de 25 à 30 % avant et après la RT2012.

La technique

yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique

Vous prônez une démarche écologique, quels matériaux utilisez-vous principalement?

Les matériaux principaux sont le bois, l'isolant et la toile.
Pour le bois j'utilise uniquement des essences locales : châtaignier et Douglas d'Aveyron pour l'ossature, bois local sur le chantier pour le plancher (chêne local sur mon dernier chantier, souvent Douglas). Quand j'avais mon atelier dans le Cantal, j'utilisais aussi du mélèze mais il n'est pas présent en Aveyron où j'ai par contre découvert le châtaignier.
L'isolant est de la laine de moutons : c'est une ressource renouvelable et un isolant extraordinaire. En plus de bien isoler et de pouvoir épouser la forme de la yourte, il régule l'hygrométrie dans la yourte en stockant la vapeur d'eau : un habitat sans humidité en excès, sans moisissure, sans mauvaises odeurs, en un mot ... sain ! Elle a également la particularité de fixer certains polluants comme par exemple le formaldéhyde amené dans nos maisons par des peintures, laques, composés du bois comme l'aggloméré, etc. Il est l'un des principaux polluants de nos intérieurs et il s'associe avec un composé de la laine pour passer de l'état de gaz à celui de solide, inerte. La laine que j'utilise est issue d'exploitation agricole du Parc des Volcans d'Auvergne, achetée à un prix juste aux paysans et fabriquée dans de bonnes conditions éthiques et sociales.
La toile que j'ai choisie est fabriquée dans le nord de la France. Ce n'est pas un produit écologique, c'est de l'acrylique. Malgré cela elle est écologiquement moins gênante que le coton essentiellement OGM, très gourmand en chimie et en eau et qui est maintenant issue d'une filière folle qui fait le tour du globe avant de nous arriver sans plus aucune garantie de qualité tellement les acteurs sont géographiquement éloignés. Une toile coton extérieure, c'est jusqu'à 40 traitements chimiques dont certains ont une toxicité avérée pour les habitants de la yourte. L'acrylique, c'est du pétrole, certes, mais la fibre étant plus résistante, les traitements sont à base d'eau, non toxiques pour les occupants de la yourte. C'est important !! De plus, elle dure 15 ans contre 4 environ pour le coton. Cela n'en fait pas un produit écologique mais c'est à mon sens le meilleur compromis écologique actuel.
C'est un domaine où il existe une marge certaine de progression et où je suis à l'affût de produits écologiquement plus performants mais il faut aussi garder en vue que c'est la " peau" de l'habitat et que sa qualité (imperméable et perspirante) et sa durabilité déterminent en grande partie le bien-être des occupants. La toile brute, sans le travail de couture, représente autour de 10 % du prix de vente de mes yourtes. Un peu moins de 5.000 € pour la dernière yourte de 42 m2.
Bien d'autres matériaux sont nécessaires comme les cordages qui viennent d'un fabricant breton, le dôme fabriqué par une entreprise de ma région ou beaucoup de quincaillerie qui m'est fournie par un quincaillier pro local.

Au niveau de l'isolation, quelle quantité nécessaire pour respecter la RT 2012?

L'isolation peut être conséquente. Je viens de terminer une yourte RT2012 avec 24 cm de laines de moutons. Une belle couette autour d'un beau nid douillet ! Avant la RT2012, les épaisseurs variaient de 12 à 16 cm, ce qui constitue déjà une bonne isolation. à 24 cm, l'isolation phonique commence aussi à devenir importante, ce qui n'était pas forcément le cas avant. Pour la dernière yourte que je viens de réaliser de 42 m2, l'isolation de la yourte seule, sans le plancher, c'est déjà un budget d'environ 5.000 €, près de 12 % du total à elle seule...

Concernant le test d'étanchéité, une yourte présente-elle des spécificités?

yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique

Oui. En fait, elle est au final plus facile à étancher à l'air qu'un habitat classique. Il est techniquement possible de faire une membrane d'étanchéité quasiment continue tout autour de la yourte, plancher compris. C'est d'ailleurs la même chose pour l'isolant, ce qui limite énormément les ponts thermiques. Les performances thermiques sont donc très bonnes, renforcées encore par la forme qui est très compacte.
Le choix de la membrane retenue pour l'étanchéité à l'air est essentiel pour moi : étanche à l'air oui, mais la vapeur d'eau doit pouvoir transiter pour permettre à l'habitat de bénéficier des qualités de la laine comme régulateur hygrométrique. J'ai choisi le freine-vapeur le plus perspirant possible (laisse passer la vapeur d'eau) sur mon dernier chantier et je réfléchis à utiliser d'autres membranes, aussi étanche à l'air mais encore plus perméable à la vapeur d'eau. Une nouvelle piste d'amélioration à creuser...
Le test d'étanchéité à l'air que j'ai validé en septembre dernier a été particulièrement concluant. Là où la norme impose un résultat inférieur à 0,60 l/m2.h, le résultat fut de 0,17. De plus, des pistes d'améliorations ont pu être facilement dégagées. Le label allemand Passiv Hauss, probablement le label de construction écologique le plus exigeant d'Europe, impose 0,15. C'est une performance atteignable.

Quels autres professionnels interviennent sur ce chantier un peu hors norme? Êtes-vous le seul intervenant?

Cela dépend du choix de mes clients. J'interviens sur la yourte, son plancher (sans les plots qui sont faits avant mon arrivée) et l'ossature de la mezzanine, (sans escalier, ni parements des cloisons et plancher). Pour l'électricité, la plomberie, cuisine, salle d'eau, poêle à bois et fumisterie, plots de réception du plancher, assainissement, mes clients font eux-mêmes ou font intervenir des artisans locaux.

Réalisez-vous le montage vous-même ou est-il à la charge du client?

Je propose une assistance au montage : j'encadre le montage qui est fait avec mes clients, leur famille, amis. J'apporte le savoir-faire et j'encadre le chantier à leurs côtés avec l'objectif de transmission du savoir.

Le toit d'une yourte est-il aussi résistant que celui d'une maison traditionnelle? (Vent, neige?)

Je dimensionne mes yourtes afin qu'elles résistent au poids de la neige à 1.000 m au minimum, plus en cas de besoin, car elles sont déplaçables. Les ossatures sont ainsi capables de résister à 200 kg/m2 de pression. C'est 14 Tonnes pour une yourte de 70 m2 au sol... J'ai eu la chance de compter parmi mes amis un métreur en charpente qui m'a appris à faire ces calculs.
Pour le vent, la forme est très favorable : le rond offre peu de surface d'appui au vent et il n'y a pas de débord de toit. Cela ne m'empêche pas de faire particulièrement attention à ce point car je me suis rendu compte que beaucoup des yourtes que j'avais posé ont essuyées des tempêtes avec des vents jusqu'à 150 km/h. A deux reprises seulement le dôme a été abîmé, une fois réparable, il a fallu le changer une autre fois. Quand les voisins vivant en dur ont vu leur toit s'envoler...
Il faut rester modeste devant ces aléas climatiques, mais je fais tout ce que je peux pour améliorer mes yourtes sur ce plan.

Le confort

yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique yourte rt 2012 bioclimatique

Qu'en est-il de l'inertie thermique des yourtes? Comme ces constructions sont très légères, elles sont plus sujettes aux variations de température surtout en été... Comment faire pour éviter les désagréments de la chaleur estivale?

Concernant l'inertie thermique, il est exact que la yourte n'a aucune inertie thermique. Ce point peut être un peu corrigé avec certaines fabrications notamment les yourtes compatibles avec la RT2012 grâce à une présence de ouate de cellulose en quantité dans le plancher qui apporte un peu d'inertie. On peut également ajouter des éléments en terre à l'intérieur ce qui permettra d'apporter de l'inertie à la yourte et ainsi d'écrêter les pics de température. Cette terre peut être amenée par exemple avec des briques de terre crue placées à différents endroits (sous le poêle, support de plan de travail, cloisons mezzanine etc). Pour notre yourte, nous imaginons y placer un poêle Rocket qui est un poêle de masse très performant facile à auto-construire, peu onéreux et très économe en bois. Il comprend une masse thermique constituée de bauge (terre argileuse fibrée à la paille) qui apportera cette masse thermique dans la yourte.
Même sans ces subterfuges, une yourte correctement isolée n'est pas une fournaise en plein soleil. Il est évident que la température montera plus vite que dans une maison en pierre, mais l'isolation fera son travail même en pleine chaleur. De plus, l'ouverture zénithale permet d'évacuer immédiatement la chaleur de manière très efficace.

Enfin, la faible inertie thermique a un gros avantage : en hiver, la montée en température se fait très vite. Le poêle amène les calories à l'intérieur, l'isolant les retient, aucun mur à chauffer... De 0 à +20°C en 3/4 d'heure, c'est du vécu sur une yourte de 50 m2 au sol soit environ 200 m3... La dépense d'énergie est d'autant plus réduite.

En parallèle, est-t‘il possible d'intégrer des protections solaires ou cela n'est-il pas nécessaire?

C'est imaginable. Dickson, le fabricant de toiles chez qui je me fournis, fait des toiles techniques à cet usage. Je vais en placer sur une yourte prochainement pour évaluer l'impact sur le confort estival.
Cependant, je table plus sur une prise en compte du bioclimatisme et de la course solaire ainsi que sur des vitrages de haute qualité. En été, la course du soleil est très haute. Ce n'est pas les vitrages sud qui pose le plus problème car le soleil de midi, plein sud, est très haut et pénètre peu, mais les vitrages ouest, face au soleil de l'après-midi, encore très chaud et plus pénétrant car plus dans l'axe des vitrages. Dans les régions où le soleil estival est fort, c'est à l'ouest qu'il faut donc limiter les entrées de lumière. Tout comme pour une maison classique, il est aussi intéressant également d'imaginer un aménagement paysager qui limite le rayonnement solaire sur les baies vitrées en plein été : des arbres à feuilles caducs judicieusement placés feront ainsi de l'ombre en été et laisseront passer le soleil d'hiver une fois les feuilles tombées.

Pour l'aération, comment se passe l'évacuation des polluants? Le dôme zénithal remplace t'il une VMC simple flux?

Certains polluants peuvent transiter à travers les membranes de la yourte. La ventilation est naturelle, régulée manuellement entre des ouvrants qui peuvent être oscillo-battants pour faciliter l'aération et l'ouverture zénithale du dôme, réellement très efficace. C'est une contrainte qui doit être connue et acceptée par les occupants de la yourte : il faut ventiler quotidiennement. En échange, pas de bruit de VMC, ce qui est un vrai confort, pas de consommation énergétique. Une VMC double-flux, c'est facilement 600 kWh par an. Pour une maison économe en énergie, c'est une part importante de la consommation électrique. Pouvoir s'en passer, c'est écologique...

Par rapport à l'isolation phonique, l'absence de murs "physiques" fait que la yourte a une faible isolation phonique...?

Ce qui marche bien apparemment pour l'isolation phonique, c'est la succession de couches dures et molles. La yourte ne présente que tissu et isolant et est donc moins performante que des maisons très bien isolées phoniquement. Cependant, avec les épaisseurs d'isolant imposées par la RT, cette donnée change un peu, les yourtes sont plus préservées du bruit de leur environnement.

Aménager une yourte n'est pas un peu compliquée? La forme ronde oblige à acheter des meubles spécifiques, non?

La forme ronde ne pose pas de problème particulier pour l'aménagement. A partir de 7 m de diamètre environ (40 m2), la courbure est assez peu prononcée pour ne pas être gênante. Un meuble de 2 m de long n'aura guère plus de 10 cm de décalage entre ces extrémités et son centre. Dans les faits, ce n'est vraiment pas ennuyeux et encore moins dans les diamètres supérieurs. L'aménagement d'une mezzanine sur la partie nord permet de trouver des cloisons droites.
Le rond est un peu déstabilisant parce que nous n'avons plus l'habitude. Mais il est probablement plus proche de la nature qui connaît peu l'angle droit et la droite, plus proche de nos habitats originels (huttes), voir même du ventre de notre mère pour un aspect hautement symbolique. A qui sait s'y ouvrir, il offre une forme idéale pour un habitat.

Comment s'entretient une yourte? Faut-il des compétences particulières?

La qualité de la toile extérieure d'une yourte est variable. Les qualités que j'utilise durent une quinzaine d'années. Il peut être nécessaire de nettoyer la toile de temps en temps, 2 ou 3 fois sur sa durée de vie. Il faut refaire après un lavage un traitement pour raviver la déperlance de la toile, sa capacité à laisser glisser l'eau. Ces traitements coûtent quelques centaines d'euros et demandent une journée de travail.
Il faut entretenir la lasure extérieure des parties boisées comme pour des volets. Fait régulièrement c'est assez facile, environ ½ journée de travail tous les 4 ans par exemple.
La tension des différentes cordes de la yourte demande une surveillance régulière, surtout la première année. Ensuite, elle se stabilise mais il faut les surveiller par précaution.
Au global, l'entretien est bien moindre que pour une maison.

Le prix d'une yourte

yourte rt2012 bioclimatique

Quelle est la durée de vie d'une yourte? Quelle garantie sur les matériaux? Et le prix dans tout ça? Une yourte est-elle abordable?

Le tarif des yourtes est très variable entre les yourtes importées d'Asie centrale ou des Etats Unis mais aussi entre les fabricants français car les yourtes diffèrent beaucoup au niveau des matériaux choisis, des techniques de fabrication entre un artisan mongol, un artisan français ou un industriel américain. A taille égale la fourchette de prix est de 1 à 10.
Concernant mes yourtes adaptées à la RT2012, les tarifs peuvent différer pour la même yourte d'une région à l'autre avec la RT2012 puisqu'elle prend en compte la zone climatique et l'altitude qui peuvent faire varier l'épaisseur de l'isolant de la yourte et du plancher et donc l'épaisseur du plancher. Mon dernier projet, pour la yourte de 45 m2, le plancher et la mezzanine, livrée à 800 km de l'atelier et montée (avec mes clients) oscille autour de 45.000 €, un peu plus en montagne, un peu moins au sud pour schématiser. Le surcoût lié à la RT 2012 est très important (+/- 25% du prix) ... le confort y est aussi plus important.
La durée de vie d'une yourte est difficile à définir avec précision. D'ailleurs, qu'elle est la durée de vie d'une maison ? Une maison classique est régulièrement rénovée. Au final, que reste-t-il de son aspect original au bout de 25 ans par exemple ? Le crépi aura sûrement été refait, le toit rafistolé et probablement électricité, plomberie, chauffage revus. Tous ces travaux ont un coût supérieur à celui d'une yourte...
Je dirai que les yourtes que je fabrique dureront, à condition d'être correctement entretenues, 3 ou 4 décennies.
Le tarif de mes yourtes est très élevé pour ce type d'habitat. Il se justifie par la qualité et la durabilité de mes fabrications. Sur mes prix de vente, en moyenne, entre 60 et 70 % est de l'achat de matériaux de qualité. Le reste est réparti entre les frais du chantier (livraison de la yourte), les frais de l'entreprise (comptable, assurance...), les frais de l'atelier (location, électricité, machines) et la rémunération de mon travail.

Peut-on dégager une fourchette pour un prix au m² tout compris (yourte, plancher, mezzanine, électricité…) ?

Tout compris, je ne sais pas faire, je ne maîtrise pas une partie des travaux (électricité, plomberie, etc.).
Pour les yourtes elles-mêmes, c'est difficile de donner un tarif tant chaque projet est différent du précédent. Le prix au m2 a également tendance à baisser lorsque la taille augmente, certaines pièces comme le toono par exemple (anneau zénithal, clef de voûte de la yourte) sont quasiment identique pour une yourte de 40 ou de 80 m2.

Trouver un professionnel pour votre projet

Souvent, la construction d'une yourte se mêle à un projet d'autoconstruction. Dans ce cas, le recours à un professionnel de la construction se révèlera indispensable pour vous aider dans votre projet: dessin des plans, suivi administratif, aide en cas de problèmes... Pour rencontrer rapidement plusieurs professionnels, vous pouvez utiliser une application de mise en relation gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Fermer X

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

bioclimatismePrivilégiez les professionnels qui seront réceptifs à votre projet original et qui vous proposeront une architecture bioclimatique. Insistez bien sur le fait que le budget sera serré et que la gestion du chantier devra se faire de manière autonome. Enfin, exigez une attestation d'assurance décennale.

Conclusion

yourte rt2012 bioclimatique La yourte répond de manière efficace au nœud du problème que pose tout projet de construction: L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas ! Sa forme ronde permet la meilleure compacité possible, devant le carré et le rectangle utilisés pour les maisons traditionnelles. Ainsi, on obtient la plus grande surface possible avec le moins de matériaux, c'est une économie de ressources (et une économie financière.) De plus, la consommation de chauffage est également réduite au maximum grâce à cette compacité exemplaire et ce, sur toute la durée de vie de la yourte. Enfin, l'utilisation de matériaux quasi exclusivement écologiques et produits de manière éthique rend son impact environnemental négligeable. Dans ce cadre, on ne peut que s'étonner des résistances sociétales qui entourent la yourte... Comment peut-on refuser une habitation bioclimatique, saine, durable et écologique, quand on accepte sans problème des maisons réalisées avec des matériaux polluants (polystyrène, polyuréthane...). Le monde marcherait-il sur la tête ?

Avantages et inconvénients d'une yourte

Avantages : Une habitation…

Limites: Une habitation...

Laisser un commentaire ou poser une question




#4 - Anouar - 14.12.15

C'est dommage que le prix ne reflète pas du tout la réalité car la culture du chanvre est l'une des moins contraignantes et en plus écologique.

#3 - Benjamin (Admin) - 14.12.15

Bonjour Anouar,
Oui il pourrait être utilisé, cependant son coût est prohibitif par rapport au coton, même bio. Sur une surface aussi grande, la différence de prix est trop importante. L'acrylique a l'avantage de très bien résister aux intempéries.

La laine de chanvre existe effectivement en isolation, mais c'est avec une autre partie de la plante qui est bien meilleur marché que celles avec laquelle on fait les fibres de vêtements.

#2 - Anouar - 27.11.15

Salut, le chanvre pourrait être utilisé pour la toile à la place du coton ou de l'acrylique ?
On peut aussi isoler avec de laine de chanvre ?
C'est une alternative très intéressante qui est trop souvent oubliée aujourd'hui...

#1 - Xavier (admin) - 18.10.15

Bonjour Sylvie,

Merci de l'intérêt que vous portez à notre site! Pour plus d'infos, je vous transmets les coordonnées de l'artisan qui nous a aidé a rédigé cet article, il sera de bons conseils: anne-sophie.bobey(at)laposte.net

A bientôt,

#0 - Sylvie - 18.10.15

Bravo ! Intéressant pédagogique. Et militant ! Nous avons un projet et j'aimerais échanger avec vous.
A bientôt
Remonter