Conseils Thermiques Conseils Thermiques

Trouver un professionnel de l'architecture bioclimatique


Opter pour une architecture bioclimatique, c'est l'assurance de construire une maison largement ouverte au sud et très économe en énergie. Cet effort de conception n'engendre aucun surcoût mais constitue un vrai gage de qualité. Alors pourquoi s'en priver?

Comparatif des matériaux de construction

comparatif_materiaux constructionQuels matériaux choisir pour sa maison? Cette interrogation se pose forcément lorsqu’on décide de faire construire. Cependant, les choix sont nombreux et la question de l'arbitrage reste difficile. Matériaux traditionnels, ossatures bois ou acier, solutions monomur, quels sont les avantages et les inconvénients de chaque mode constructif? Cet article propose de comparer les matériaux de construction pour vous guider vers un choix cohérent.

Les maisons traditionnelles: parpaings et briques

Le parpaing creux

materiau parpaing maison

Avantages du parpaing creux

Inconvénients du parpaing creux

Pour plus d'informations, découvrez une maison passive réalisée avec des parpaings pleins ainsi que son prix au m².

La brique alvéolaire

materiau brique maison

Avantages de la brique alvéolaire

Inconvénients de la brique alvéolaire

Pour plus d'informations, découvrez une maison RT 2005 réalisée avec des briques ainsi que son prix détaillé.

Les maisons à ossature

L'ossature bois

materiau maison ossature bois

Avantages de l'ossature bois

Inconvénients de l'ossature bois

Pour plus d'informations, consultez le suivi de chantier d'une maison RT 2012 ossature bois ainsi que son prix détaillé.

L'ossature acier

materiau maison ossature acier

Avantages de l'ossature acier

Inconvénients de l'ossature acier

Les maisons monomur

Les maisons "monomur" partent d'un principe simple : c'est le matériau porteur qui, en plus d'apporter la solidité du bâti, doit jouer le rôle d'isolant. On se passe alors d'une isolation complémentaire coûteuse. Pour qu'une solution monomur soit pertinente, il faut donc qu'elle se suffise à elle-même. Inutile d'investir des matériaux porteurs isolants, si c'est pour rajouter une isolation complémentaire par la suite (aucune rentabilité).

Les maisons en bois massifs

materiau maison madriers bois

Avantages d'une maison en bois massif

Inconvénients d'une maison en bois massif

Les briques monomur

materiau maison brique monomur

Avantages de la brique monomur

Inconvénients de la brique monomur

Le béton cellulaire ou thermopierre ou siporex

materiau beton cellulaire

Avantages du béton cellulaire

Inconvénients du béton cellulaire

Comparer des matériaux: Analyse

Le choix des matériaux, une question finalement secondaire

maison bioclimatiquePeu importe les matériaux choisis, il convient de construire des formes simples proches du carrée ou du rectangle. Cela permet d'une part de faire baisser significativement le prix de la maison et d'autre part, de limiter les matières premières utilisées dans un souci d'écologie. Une construction compacte va également de pair avec une architecture bioclimatique (la conception de la maison prend en compte la course apparente du soleil). Sans aucun surcoût, vous ferez ainsi jusqu'à 30% d'économies sur votre facture énergétique et ce, sur toute la durée de vie de votre maison. Une fois ces bases posées, vous pouvez définir quel matériau choisir et sur quels critères.

L'isolation thermique, un critère parfois mal interprété

materiaux isolantLa résistance thermique d'un matériau (sa capacité à isoler) ne doit pas toujours être un facteur déterminant, notamment dans le cas des maisons traditionnelles (parpaings, briques). Par exemple, il est d'usage de comparer la brique et le parpaing en annonçant: "la brique isole 5 fois mieux que le parpaing!". Ce n'est pas tout à fait exact, même si cela reste vrai en valeur absolue : R (brique 20 cm) = 1,15 m².K/W et R (parpaing 20 cm) = 0.23 m².K/W. D'une part, la paroi d'une maison est composée du mur certes, mais également d'une isolation complémentaire, dont la résistante thermique est bien supérieure à celle du mur. En prenant une paroi avec 20 cm de laine de verre (R = 5 m².K/W), la paroi en briques aura une résistance thermique de 6.15 m².K/W et la paroi en parpaings aura une résistance thermique de 5.23 m².K/W, ce n'est donc pas 5 fois moins. En augmentant encore l'isolation complémentaire avec 30cm d'isolants (R=7.5 m².K/W), la résistance thermique du matériau porteur devient négligeable : R (paroi brique) = 8.65 m².K/W, R (paroi parpaing) = 7.78 m².K/W. D'autre part, il faut garder à l'esprit que les valeurs de R des matériaux porteurs sont valables uniquement si la pose est de qualité. Or, dans le cas des parpaings et des briques qui se posent avec des joints, il n'est pas rare de voir des imperfections. Pour un matériau porteur (parpaing, brique), la résistance thermique n'est donc pas toujours un critère décisif. On peut ainsi faire des maisons passives avec des parpaings pleins dont la résistance thermiques est négligeable (R = 0.11 m².K/W pour un bloc de 20 cm d'épaisseur). Par contre, la résistance thermique demeure un critère majeur à prendre en compte pour un matériau isolant (laine de verre, de roche, paille, etc.).

Le prix, un élément peu comparable

materiaux isolantComparer le prix des différents matériaux entre eux n'a pas beaucoup de sens... En effet, le choix d'un mode constructif entraine dans sa suite de nombreux autres choix (finitions, mode de chauffages) dont les coûts sont variables. Par exemple, le choix d'une ossature bois s'accompagne souvent d'un revêtement extérieur type bardage, alors qu'une construction maçonnée utilise plutôt un enduit. Ou encore, le bois peut permettre une utilisation plus souple des matériaux (des baies sur mesure ou des lignes courbes) alors que les constructions maçonnées sont plus limitées. Enfin, le bois est peut être intrinsèquement plus cher que les constructions maçonnées, mais sa mise en œuvre plus rapide diminue les coûts de construction. De ce fait, comparer les matériaux hors de leur contexte général est peu pertinent. Il faut alors comparer les coûts globaux de construction. A ce titre, on peut rappeler cette fourchette : une maison RT 2012 coûte entre 1300€ et 1700€ /m² en fonction des régions et des prestations (finitions type peinture, sol). Plus vous réalisez des travaux vous-même et plus vous travaillez votre conception, moins la maison est coûteuse. Pour obtenir rapidement plusieurs chiffrages, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Fermer X

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

bioclimatismePrivilégiez en premier lieu ceux qui vous parlent de l'orientation de votre terrain et qui s'inscrivent clairement dans une architecture bioclimatique. Déplacez-vous sur les chantiers pour constater la qualité des réalisations et obtenir des retours d'expériences de la part des anciens clients. Pour tirer les prix vers le bas, assurez-vous que les entreprises soient bien mises en concurrence par un appel d'offres et d'avoir accès aux devis détaillés. Regardez également les marges des professionnels (entre 8 et 12% généralement) et exigez une attestation de leur assurance décennale.

Les délais

materiaux isolantPeu importe les matériaux choisis, une maison met en général entre 6 et 12 mois à se construire en fonction du nombre d'intervenants sur le chantier (délais de coordination). Certaines techniques comme l'ossature bois sont souvent vantées comme étant plus rapides, mais ce n'est pas forcément significatif. En effet, si la mise hors d'eau/hors d'air d'une maison à ossature bois est assez spectaculaire (quelques jours seulement), il ne faut pas oublier que tous les éléments (murs...) ont été préfabriqués en atelier. Ce travail "invisible" a aussi pris du temps... Ce qui prend surtout du temps sur un chantier, c'est bien la gestion des ressources humaines (nombre d'intervenants, disponibilité des intervenants, coordination).

Conclusion: Quel matériau choisir pour sa maison?

Il apparait que tous les matériaux possèdent des avantages et des inconvénients, que reste-t-il alors de ce comparatif? On note tout d'abord que tous les matériaux ont les qualités mécaniques nécessaires à la bonne stabilité de la maison (vigilance concernant l'acier sur le comportement au feu). Ensuite, le meilleur écobilan revient probablement à la maison à ossature bois (peu de matières premières nécessaires, ressources naturelles et renouvelables). Par contre, il faudra porter une attention particulière au confort d'été (faible inertie thermique). Pour les matériaux traditionnels (parpaings et briques), une isolation extérieure permet d'utiliser leur plein potentiel (forte inertie thermique). Pour les solutions monomur, le surcoût du matériau porteur doit être compensé par une absence d'isolation complémentaire. A ce titre, le béton cellulaire (R= 5.5 m².K/W pour un bloc de 50 cm d'épaisseur) reste meilleur isolant thermique que la brique monomur. Il permet donc de respecter plus facilement les exigences de la RT 2012 (Rmur autour de 6m².K/W) tout en conservant un écobilan favorable. Attention toutefois, une pose de qualité est indispensable. La technique des madriers de bois reste accessible en auto-construction, mais nécessite une étude thermique approfondie pour atteindre les performances d'isolation demandées. Au niveau du prix, il n’y a probablement pas de différences significatives entre tous ces modes constructifs. Une maison RT 2012 se chiffre entre 1300 et 1700€/m² en fonction des prestations et des régions. Avec quelques optimisations, il facile de faire baisser significativement le prix de sa construction. Dans tous les cas, il convient de construire une maison compacte (pour éviter la surconsommation de matières premières) et bioclimatique (pour les économies d'énergie). Enfin, si le choix des matériaux est important, celui du professionnel qui va suivre votre chantier l'est tout autant. Consultez notre comparatif: architecte, constructeur ou maître d'œuvre.

Laisser un commentaire ou poser une question




Pas encore de commentaire ou de question. C'est votre chance! Soyez le premier ou la première! Remonter