Conseils ThermiquesConseils Thermiques

Comparatif des différents types d'ampoules : à incandescence, fluocompactes (basse consommation), halogènes, led

lampe LED filament Il est évident que les ampoules à incandescence et halogènes sont obsolètes compte tenu de la durées de vie et des consommations électriques des autres ampoules. Les LED concurrencent de plus en plus les ampoules fluo-compactes, même s'il faut s'en doute mieux choisir une fluo-compacte de bonne qualité, plutôt qu'une ampoule LED bas de gamme. La comparaison des critères techniques s'avère parfois laborieuse pour comparer 2 ampoules. C'est pourtant une étape essentielle pour s'équiper d'une ampoule cohérente et non dangereuse pour la santé, surtout lorsque les durées de vie des produits se comptent en dizaines d'années.

Bien choisir son ampoule ?

Limiter les besoins en éclairage

bioclimatisme Si l'on veut faire des économies sur l'éclairage, la première étage est justement d'éviter au maximum d'éclairer. Pour cela, il faut tout d'abord bien penser sa maison en optimisant les apports solaires (qui limitent aussi les consommations de chauffage), grâce à une conception bioclimatique. Une bonne exposition de la maison et une vue dégagée peuvent en effet vous apporter plus de luminosité. Attention par exemple à la pousse des arbres qui risquent de créer de l'ombre à moyen terme. De plus, des pièces avec des couleurs claires et non-surchargées en meubles évitent d'éclairer inutilement.

Veillez également à bien choisir vos abat-jours, plus ils sont clairs, plus ils reflèteront la lumière et augmenteront d'autant la luminosité. Pensez à les dépoussiérer régulièrement, tout comme les ampoules elles-mêmes.

Partir de son besoin en lumens

Pour choisir l'ampoule la plus adaptée, il faut connaître son besoin en Lumens (lm) et non en Watt. Les Lumens représentent l'éclairement que va produire l'ampoule. Pour cela, un rapide calcul s'impose :

éclairage lumen Ces valeurs de 12, 20 et 60 représentent le rendement lumineux (lm/W). Plus celui est élevé, mieux c'est puisque l'ampoule produira plus de luminère pour une consommation d'électricité moindre. Les LED sont les ampoules avec le rendement lumineux le plus important, il se situe généralement entre 80 et 95 lm/W.

Avec une production de lumens suffisante pour éclairer la pièce souhaitée, on choisira donc plutôt l'ampoule qui consomme le moins de Watt. Pour avoir un ordre d'idée, une différence d'1 watt, pendant 730h (2h/jour) représente un surcoût de 10 centimes d'euros sur une année.

La couleur et l'IRC

La "température de couleur" définit la teinte générale qu'aura l'ampoule. Ainsi, une température de 2700K sera légèrement jaune, une 3000K un peu plus blanche, tandis que 6000K sera franchement blanche. La lumière du jour est de l'ordre de 6 400K.
Retenons que si vous voulez créer une ambiance "chaleureuse" (salon, séjour...), il faut s'orienter vers une température basse (2700K). A l'inverse pour un éclairage qui favorise la précision (cuisine, bureau), il faut se rapprocher de la lumière naturelle avec des températures élevées (4000-6400K).

diagramme température de couleur ampoule

Diagramme des températures de couleurs des ampoules

L'indice de rendement des couleurs (IRC ou RA) indique si la couleur sera plus ou moins naturelles. Plus l'IRC est proche de 1, plus les couleurs seront se rapprocheront des couleurs en plein jour. Généralement, l'IRC est supérieur à 80, sans toutefois plus de précisions.

La durée de vie

Elle varie de 1000h à 50000h selon les ampoules. Attention toutefois, la durée de vie générale des ampoules et en particulier des LED est très dépendante de leur température. Celle-ci peut varier dans des proportions importantes (mais inconnues de fait), entre les tests en laboratoires et l'utilisation quotidienne. Mieux vaut partir aujourd'hui sur un maximum de 25000h, y compris lorsque 50000h sont annoncées.

La durée de vie dépend également du nombre d'allumage/extinction que peut supporter l'ampoule. Là encore, c'est une donnée difficile à estimer et à vérifier. Globalement, les ampoules du même type ont la même résistance à l'allumage et à l'extinction.

La durée d'allumage

La durée d'allumage concernent en particulier les ampoules fluocompactes. Celles de mauvaise facture mettent jusqu'à plus d'une minute pour s'allumer de manière complète. Cela peut être dérangeant, en particulier sur des pièces où l'occupation est de quelques minutes.

Fiche de caractéristiques

test ampoule led lidl owim 1000lm 11w L'ensemble des différents critères de comparaison se retrouvent normalement sur le dos des emballages des ampoules avec des formats se rapprochant globalement de celui ci-contre. Si des informations sont manquantes, cela signifie souvent qu'elles sont trop défavorables et il vaut donc mieux s'orienter vers un autre produit.

Calculer la rentabilité d'une ampoule

Pour calculer la rentabilité d'une ampoule par rapport à une autre, il faut prendre en compte la différence de prix d'achats, de durée de vie et de consommation électrique. Pour cela, nous avons créé un tableur excel très facile à utiliser.

Les ampoules à incandescence classiques

Fonctionnement d'une ampoule à incandescence classique

lampe à incandescence classique Un filament, de tungstène est porté à une température très élevée (environ 2500°C). Le filament va ainsi rayonner dans le spectre du visible de l'œil humain et donc émettre de la lumière (à nos yeux). L'inconvénient de cette technique est que cette température va provoquer la sublimation (passe de l'état solide à l'état vapeur) du tungstène en réduisant ainsi l'épaisseur du filament à sa durée de vie. La vapeur produite va également se déposer sur les parois de l'ampoule et ainsi opacifier celle-ci ce qui en diminuera l'efficacité lumineuse.

De plus, la température induit inévitablement des pertes de chaleur. On estime ainsi que 5% de l'énergie absorbée par l'ampoule est restituée en lumière, le reste l'étant en chaleur. Ce défaut peut être légèrement nuancé par le fait que les ampoules sont plutôt utilisés en période de chauffage et qu'une partie de l'énergie sert donc au "chauffage" de la pièce.

L'obsolescence programmée

Beaucoup à l'heure actuelle parlent de l'obsolescence programmée qui existe sur la majorité des appareils électriques. Elle consiste à brider intentionnellement la durée de vie d'un appareil pour que le consommateur en rachète plus souvent. Appliquée aux ampoules à incandescence, l'obsolescence programmée induit une durée de vie très faible (environ 1000h), mais qui ne semble pas en dévafeur du consommateur. En effet, en réduisant la tension, on augmente certes la durée de vie de l'ampoule. Mais il faut alors augmenter la puissance et donc la consommation d'énergie pour avoir la même quantité de lumière. 1000h est donc un compromis entre coût du renouvellement et coût de la consommation électrique.

Les ampoules retirées de la vente

sold outL'Union Européenne a fixé un abandon des ampoules à incandescence classiques progressifs. Cela a commencé en 2009 avec les les ampoules les plus puissantes (100W) pour se terminer fin 2012 pour les 25W.

A noter que l'UE n'est pas la seule a avoir effectuée cette démarche puisque les Etats-Unis et le Canada l'ont également mise en place.

Avantages des lampes à incandescence classiques

Inconvénients des lampes à incandescence classiques

Les ampoules halogènes à incandescence

Fonctionnement des ampoules halogènes

lampe à incandescence classiqueComme dans une ampoule à incandescence classique, c'est un filament de tungstène qui est porté à haute température pour rayonner dans le visible et produire de la lumière. Cependant, les gaz halogénés (classiquement de l'iode ou du bromure) contenus dans l'ampoule vont empêcher la sublimation du filament ce qui va augmenter sensiblement la durée de vie (environ 2 fois plus importante que celle du lampe à incandescence classique). De plus, en évitant la sublimation, il n'y aura pas (ou moins et moins rapidement) de vapeurs de tungstène qui se déposeront sur les parois.

Mauvaise réputatition des ampoules halogènes

Les ampoules halogènes ont souvent la réputation des très consommatrices d'énergie. Cela est de moins en moins vrai car la technologie halogène évolue (apparition de nouveaux gaz utilisées,...) et il existe aujourd'hui des halogènes performants (et donc toujours autorisé à la vente). Toutefois, les tubes halogènes sont toujours à éviter. En effet, ils sont souvent d'une grande puissance (supérieur à 100W) et ne servent que d'éclairage indirect.

Avantages des lampes halogènes à incandescence

Inconvénients des lampes halogènes à incandescence

les ampoules fluocompactes - basse consommation

photo d'une ampoule fluo-compacteLes ampoules fluocompactes - fluorescentes et compactes - fonctionnent sur le même principe qu'un tube fluorescent appelé aussi "fluo" ou "tube néon", c'est en effet un tube fluorescent qui est replié sur lui-même. Ces ampoules captent aujourd'hui l'attention de tous, à la fois pour leurs bonnes capacités d'éclairage et leur "basse consommation", mais aussi sur les polémiques et les risques sanitaires présumés qui les accompagnent : pollution au mercure, production d'un champ magnétique, etc. Nous faisons le point.

Fonctionnement

Un ballast électronique (composant électronique qui agit sur le courant électrique) provoque une décharge électrique importante. Celle-ci va alors ioniser (créer un champ magnétique) les gaz contenus dans l'ampoule (argon et vapeur de mercure à basse pression). Cela va alors créer des rayonnements ultraviolets, donc invisibles à l'œil nu. La poussière fluorescente à la surface de l'ampoule (poudre de béryllium) va alors convertir ces rayonnements ultraviolets en rayonnements visibles (lumière).

Le risque d'intoxication au mercure

Les ampoules fluocompactes contiennent des vapeurs de mercure, 1 à 25mg (20 à 30mg dans les tubes fluo). Le mercure n'est pas dangereux lorsqu'il est à l'intérieur de l'ampoule. Cependant, en cas de casse il faut prendre quelques précautions.

Les ondes électromagnétiques

lampe de chevetDifférents rapports ont prouvé que les ampoules fluocompactes produisent une quantité importante d'ondes électromagnétiques, mais à courte distance (<30cm). Il est donc recommandé d'être à plus d'1m de l'ampoule, ce qui signifie qu'il faut éviter de mettre des ampoules fluocompactes dans les lampes de chevet ou de bureau notamment.

Les rayonnements UV

Certains anti-ampoules fluocompactes, invoquent le fait que ces ampoules produisent des rayons UV, qui sont dangereux pour la santé (cancer de la peau) et pour la vision (DMLA: Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age) notamment pour les enfants (rétine non encore jaunie). Cependant, la poudre fluorescente a justement pour rôle de transformer les rayons UV produits par l'ionisation des gaz en lumière visible. Les rayons UV sont donc absorbés en quasi-totalité et le risque sanitaire du aux rayonnements UV est quasi inexistant.

Avantages des ampoules fluocompactes

Inconvénients des ampoules fluocompactes

Les LED (ou DEL)

Fonctionnement des LED

Ampoule ledLes LED ont de multiples applications et sont donc présentes dans la majorité des équipements électroniques. Le fonctionnement est toujours le même mais reste assez complexe. C'est en effet lors du déplacement d'électrons entre deux semi-conducteurs que de la lumière va être émise (selon le type de conducteur). Le principe est d'ailleurs très proche du fonctionnement d'un panneau photovoltaïque (inversé).

Une durée de vie toute relative

ampoule led guide pour choisirGénéralement les fabricants de lampes asiatiques achètent des alimentations toutes prêtes et montent le système LED et l’ampoule. L’alimentation à bien 50000h de durée de vie à 25°C comme spécifié dans les tests, les LED aussi. Sauf qu'une fois mis dans l’ampoule, elle ne fonctionne plus à 25°C avec une convection d’air tout autour…. Elle est encapsulée dans le corps de la lampe qui est chauffé par les LED. L'alimentation fonctionne donc à 65, 75, 85°C voire plus en fonction de la qualité du produit.

Un des premiers éléments qui casse c’est le condensateur chimique. Si à 25°C il fonctionne bien 50000h, à 35°C ce n’est plus que 25000h, à 45°C 12500h et à 55°C 6750h... On divise par 2 la durée de vie chaque fois que l’on augmente la température de fonctionnement de 10°C.

Conclusion: on trouve des produits asiatiques avec des durées de vies réelles souvent proches de 6000-8000h (soit identiques à celle des fluo-compactes) et non pas 50 000h ! Les LED de marques (Philips, Osram, Samsung...), sont souvent mieux étudiées et évacuent notamment mieux la chaleur. Leur durée de vie est donc généralement meilleure. Mais pour en être sûr, il faudrait les tester pendant 5000, 10000 ou 50000h...

Astuce : si vous avez possibilité de tester les LED avant l'achat, celles les moins chaudes "au toucher" seront probablement les meilleures. Lors des tests que nous avons effectués sur plusieurs qualités de LED, les températures allaient de 30 à 43°C (sur la partie du culot où se situent les composants électroniques sensibles).

(Cette partie de l'article a été réalisée avec l'aide de Cédric FUSTER, spécialiste du marché des LED. Son entreprise Eco technic fabrique des LED assemblées en France sur-mesure à destination des professionnels.)

Les risques pour la vision

Ampoule led apparentesLe principal risque pour la santé que peut provoquer la technologie LED est sur la vision. Ainsi, il ne faut utiliser que les ampoules qui ne laissent pas voir les LED apparentes. En effet, certaines LED produisent une lumière légèrement bleutée, celle-ci peut aggraver les DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age) ainsi qu'induire des problèmes de vision pour les jeunes enfants si les expositions sont prolongées.

Il faut donc s'équiper en ampoule LED possédant des "petits carrés jaunes", qui transforme toute la lumière bleutée en couleur non dangereuse.

Attention, un éclairage trop puissant ou trop concentré provoquera également de l'éblouissement, qui peut entrainer des fatigues visuelles.

Avantages des LED

Inconvénients des LED

Vous pouvez consulter tous nos tests d'amoules LED: Philips, Osram, Xanlite, Lidl... pour vous guider vers un choix approprié.

Où acheter des ampoules LED de bonne qualité?

Un récent partenariat entre Philips et EDF permet d'acheter des ampoules LED de bonne qualité, à un prix très raisonnable. EDF participe à la baisse des tarifs des ampoules Philips (30%) et en retour, il recevra des certificats d'économies d'énergie. Le particulier peut ainsi trouver des LED à 5€ l'unité (vendues par lot de 2), rentables très rapidement:

2 leds Philips E27 2 leds Philips GU10 2 leds Philips E14

Comparatifs et équivalences des ampoules à incandescence vs. halogène vs. basse consommation vs. led

comparatif et équivalence des ampoules à incandescence, basse consommation, halogènes et à LED.png Comparatifs et équivalences des différentes ampoules: Incandescences / Halogènes / Basses Conso / LED

Vous pouvez télécharger le fichier excel de base ici (version Excel 2007/2010) ou ici (autres versions) pour pouvoir effectuer les modifications et calculer un temps de retour sur investissement le plus proche de votre projet.

EDIT : Prix moyens modifiés en Avril 2015

La lampe à incandescence classique, la mauvaise élève

On peut le voir grâce à ce comparatif, toutes les types d'ampoules sont rentables comparés aux ampoules à incandescence classiques et ce pour toutes les puissances en dépit des coûts d'achat plus élevés. On peut voir également que les temps de retour sur investissement sont très faibles, y compris pour des LED, qui sont les plus rentables et ce même pour une utilisation d'une seule heure par jour.

Réduire encore sa facture d'électricité

fournisseur énergie comparateurPour optimiser encore sa facture d'électricité, un moyen simple est de comparer les offres des différents fournisseurs: Alterna, Planète OUI, Proxelia, Happ'e, EDF, Direct Energie, Lampiris, Enercoop, Energem... Pour l'électricité, certains proposent des tarifs allant jusqu'à -10% par rapport au tarif réglementé. Les économies ne sont donc pas négligeables. La démarche est en plus très simple puisqu'il suffit d'utiliser un comparateur d'offres gratuit et sans engagement comme "Je change".

Conclusion

Il est évident que les ampoules à incandescence et halogènes sont obsolètes compte tenu de la durées de vie et des consommations électriques des autres ampoules. Les LED (voir nos différents tests) concurrencent de plus en plus les ampoules fluo-compactes, même s'il faut s'en doute mieux choisir une fluo-compacte de bonne qualité, plutôt qu'une ampoule LED bas de gamme. La comparaison des critères techniques s'avère parfois laborieuse pour comparer 2 ampoules. C'est pourtant une étape essentielle pour s'équiper d'une ampoule cohérente et non dangereuse pour la santé, surtout lorsque les durées de vie des produits se comptent en dizaines d'années. Si le choix d'un éclairage performant contribue à réduire sa consommation, il existe également de nombreux gestes simples qui permettent de diminuer sensiblement sa facture d'électricité.

Publicité

Laissez un commentaire ou une question





#89 - Benjamin (Admin) - 11.05.16

Bonjour mraskin,
Avec une différence de 470 W (500-30) et un prix à 15 ct€/kWh (aujourd'hui on est plutôt autour de 17 ct€/kWh) cela donne un temps de retour de 425 h (soit 2 fois moins que votre calcul).
Si votre ampoule halogène n'est pas de 500W mais plutôt de 300W, alors il est possible de trouver des ampoules avec une puissance moindre et donc moins chères.

#88 - mraskin - 11.05.16

Bonsoir Benjamin,

merci pour votre réponse et le lien vers l'ampoule.
Mon intervention était un temps soit peu provocatrice, mais j'espère que vous ne m'en tenez pas rigueur et je vois que vous avez relevé le défi :)

Je serais tenté par l'achat d'une telle ampoule pour voir ce qu'elle donne. J'ignore sa durée de vie réelle (j'ignore tout de cette marque et de la qualité de l’électronique de l'ampoule) mais aussi le bruit qu'elle émet (ventilateur). Au pire, elle pourrait prendre place dans un spot de mon jardin, et là je verrais bien ce qu'elle éclaire vraiment.
Par contre, le prix reste plutôt élevé. Un bref calcul me dit qu'elle sera rentabilisée après 850 heures d'éclairage "plein pot". Humm, à 3h / semaine ça fait quand même plus de 5 ans !
Donc pas sûr que je franchisse le pas ... car mon expérience avec les ampoules fluocompactes durant soit-disant 6-8 ans que je change tous les deux ans me refroidit.

Autre donnée manquante : la hauteur minimum des plots de la "douille", mais j'imagine qu'elle doit aller dans la plupart des dispositifs.

Cordialement.

#87 - Benjamin (Admin) - 10.05.16

Bonjour mraskin,
Il faut entendre que les 4500 lm, produits par un crayon halogène, sont sur 360° et même avec un réflecteur, les pertes lumineuses sont importantes.
Une ampoule éclairant à 120° (ce qui est suffisant pour un "halogène sur pied") ou 180° aura donc forcément une production lumineuse plus faible, mais pour un rendu identique.

Vous pouvez par exemple voir cette ampoule Lampe R7S LED dimmable 118 mm 30W en 3000lm
http://amzn.to/1TPoRlm

#86 - mraskin - 09.05.16

Bonjour,

@Benjamin dans sa réponse à JP (#81)

oui, il existe des ampoules LED crayon, mais JP demandait la même qualité d'éclairage. Si vous arrivez à me dégoter une ampoule LED crayon qui éclaire les ~ 4500 lumens d'un tube halogène alors je suis preneur :-) .
Et qui plus est modulable à l'aide d'un variateur...

Cordialement.

#85 - Benjamin (Admin) - 09.03.16

Bonjour patrick,
Les ampoules LED y compris maïs chauffent moins que les autres ampoules (fluocompactes ou halogènes). Il n'y a donc pas de risque particulier d'échauffement.

#84 - patrick - 07.03.16

Bonsoir, je souhaiterai acheter des led maïs de 20 W pour mettre dans des appliques murales à la place des fluo compactes. N'y a t'il pas de risque d'échauffement trop important sur ce type d'ampoule ?

#83 - Benjamin (Admin) - 29.02.16

Bonjour,
Les GX 5.3 et GU10 n'ont pas le même culot.
Elles ne peuvent donc pas équipées le même type de luminaire.
Concernant la puissance, l'une (9W) est probablement en LED, tandis que l'autre (50W) est sans doute halogène.
Désormais, vu leur prix, il faut privilégier les LED face aux halogènes, incandescences et ampoules fluo.

#82 - Marc - 28.02.16

Bonjour, quelle différence entre une GX5.3 9 watts et une GU10 50 w ?
Merci

#81 - Benjamin (Admin) - 09.02.16

Bonjour JP,
Il existe des LED "crayons" (type R7S) qui peuvent remplacer les ampoules halogènes classiques. Il faut simplement s'assurer de la longueur et qu'il y a la place de l'insérer (certaines sont un peu plus épaisses que les halogènes).

#80 - JP - 08.02.16

Bonjour,
Je voudrais acheter un lampadaire LED sur pied en échange d'un lampadaire Halogène. Pourriez vous me conseiller sur le type d'ampoule afin de garder le même style et qualité d'éclairage
Merci beaucoup pour votre Réponse.

#79 - Benjamin (Admin) - 31.01.16

Bonjour,
Ce n'est malheureusement pas une donnée qu'annonce les fabricants.
Si vous souhaitez une grosse puissance, il y aura un ventilateur intégré à l'ampoule.
Par ailleurs, sur une led c'est la partie "culot" qui chauffe. Les risques de toucher le rideau sont faibles. Si vous avez encore des doutes, vous pouvez éviter tout contact en mettant une structure d'abat-jour.

#78 - jado - 28.01.16

bonjour,
pourriez-vous svp me renseigner sur le moyen de connaitre avant achat le niveau de chaleur émise par une ampoule ? je souhaiterai placer au raz de la fenêtre derrière un rideau une ampoule lumière du jour plein spectre aussi puissante que possible pour créer un effet d'ensoleillement naturel par la fenêtre. Mais quel danger de mettre le feu (ou abimer) le rideau s'il touchait l'ampoule ?
Merci d'avance

#77 - Benjamin (Admin) - 23.01.16

BONJOUR Sti2D,
En éclairage public, et en particulier pour l'éclairage des zones d'ambiance comme une zone piétonne, ce sont aujourd'hui les LED qui sont les plus utilisées.
Les temps de retour sur investissements sont généralement inférieurs à 5 ans comparés à une solution plus classique comme de la iodure métallique, car les gains sont à la fois en consommation et en maintenance (durée de vie plus élevée, pas de nettoyage annuel).
Il faut dans tous les cas privilégier des lampes avec des IRC élevées donc IM ou LED, mais pas de SHP (couleur jaune).

#76 - STi2D - 23.01.16

quelles sont les meilleures ampoules (qualité/prix/économie/durée de vie) pour un éclairage public? ( place piétonne)

#75 - jade - 27.11.15

Quelles sont les obligations des maitres d'oeuvre dans les constructions neuves en 2015 ?
Merci d'avance

#74 - Benjamin (Admin) - 10.07.15

Bonjour tchingtchong,
J'ai jamais entendu cela...
Il arrive que les LED ne fonctionnement pas bien, mais cela est généralement dépendant de la tension qui n'est pas toujours stable et les LED y sont sensibles (comme vous avez pu le constater...). Il faut ainsi préférer les LED "spéciales" campings-cars et plaisance qui sont plus "souples".

#73 - tchingtchong - 08.07.15

@Benjamin,
Je n'ai toujours pas changé mes ampoules bien que les problèmes aient persisté. Les premières Leds que j'avais achetées de cette marque (Xanlite) ne posent toujours pas de souci. Les perturbations sont fréquentes, systématiques et tuent les yeux.
Donc, ce petit mot juste pour dire qu'il vaut mieux éviter cette marque.
Reste plus qu'à en commander d'une marque différente et meilleure.
Ce qui est gênant c'est que ça va faire porter le discrédit sur ce type d'ampoule.

Autre question : un ami marin m'a dit que les ampoules Leds devaient être supprimées sur les bateaux car cela causait des soucis pour les appareils embarqués.
Est ce qu'il y a quelque chose de vrai là dessus ?
Merci d'avance

A la prochaine
JMi

#72 - mvedeel - 07.06.15

@ Xavier
Avec un "peu" de retard, voici l'info concernant le nbre de lumens du tube néon OSRAM L36W/10 Daylight :
1250 lm.
Il est donc moins performant que mes 6 ampoules fluocompactes SP0411 MEGAMAN 11W 87mA 2700K qui, selon vous, totalisent 3420 lm.
Encore merci pour v/intervention.

#71 - Benjamin (Admin) - 07.06.15

Bonjour Steve,
La première des 2 lignes est tout à fait correct.
On parle ici pour le particulier, et donc comme dis à la fin, l'énergie réactive on ne la paye pas.
Pour la dernière ligne, cela peut effectivement faire débat, mais tout le monde n'est pas expert et cela rendrait les choses plus difficile à comprendre.
D'autant que le facteur de puissance est rarement communiqué et n'est pas toujours de 0,5, qui est plus courant lorsque l'on est sur des lampes à décharge avec des ballasts ferromagnétiques (facteur de puissance entre 4 et 5).

A noter au passage, qu'avec des LED on ne parle pas de cos phi......

#70 - Benjamin (Admin) - 07.06.15

Bonjour Tchingtchong,
Peut-être effectivement que certaines LED sont plus sensibles que d'autres et pourraient expliquer que ce modèle en particulier est plus sensibles.
Mais quelle est la durée et la fréquence de ces épisodes de perturbation?

#69 - Steve - 07.06.15

Hello,

Les 2 dernières lignes des tableaux sont malheureusement fausses.

On se situe ici au niveau de la production électrique.
Il faut donc intégrer les notions de puissance active/réactive, facteur de puissance (cos phi).

Ex.: pour une lampe LED annoncées comme consommant 5W sous 230V AC (produisant 400 lumens équivalents à 1 ampoule incandescente 40W), ayant un facteur de puissance de 0.5, la centrale électrique devra fournir 10W (=5W/0.5)!
La lampe LED ne consomme donc pas 8 fois moins d'énergie que l'ampoule incandescente 40W (facteur de puissance=1) mais seulement 4 fois moins!

NB: en France, seule la puissance active (5W dans l'exemple) est facturée aux particuliers.

Steve

#68 - Tchingtchong - 06.06.15

Suite de l'épisode précédent.
J'ai vérifié l'influence de la PAC sur le fonctionnement des ampoules LED. Une fois la Pompe à chaleur éteinte, il y a eu effectivement moins de perturbations de la lumière mais il en est resté quand même. Cela revient à dire que les moindres variations de courant posent problème.
Les ampoules concernées coutaient moins cher que d'autres de la même marque, ce qui tend à démontrer que les matériaux employés ne doivent pas être les mêmes. Gênant, parce que rien ne ressemble plus à une ampoule qu'une autre ampoule ...

#67 - Tchingtchong - 03.06.15

Merci Benjamin,

Votre commentaire est intéressant car j'ai effectivement une pompe à chaleur. Mais ce qui est étrange c'est que le problème ne se produit pas partout et ne concerne que des ampoules Led récentes. Du coup, si le souci vient de la PAC, je n'ai pas de solution avec les Led car les perturbations de la lumière sont vraiment très gênantes. Ceci dit j'ai un doute, car la PAC ne passe pas son temps à démarrer mais je vais essayer de surveiller ce truc là, ce machin ...
Je vous tiens au courant (c'est le cas de le dire) si j'arrive à éclaircir le mystère.
Bonne continuation à vous

#66 - Benjamin (Admin) - 03.06.15

Bonjour Tchingtchong,
Merci pour ce retour.
Concernant les douilles en plastique, il n'y a pas de soucis puisqu'elles étaient déjà utilisées du temps des ampoules à incandescence qui chauffent plus que les halogènes.

Pour ce qui est des ampoules LED, cela est effectivement très étrange d'avoir le problème sur 6 ampoules différentes...
Les avez-vous essayer autre part?
Car cela pourrait par exemple provenir d'une chute de tension ou d'une modification du signal électrique (usages spécifiques du genre démarrage d'une PAC, etc...)et auxquelles ces LED seraient plus sensibles...

#65 - Tchingtchong - 02.06.15

Bonjour,
Bien qu'adepte de l'utilisation des ampoules Led et les recommandant autour de moi, j'ai depuis quelques temps des doutes sérieux sur leur qualité. En effet, j'ai acheté à deux reprises trois lots de deux ampoules de chez Xanlite, une marque réputée fiable. Or, celles ci produisent des scintillements insupportables de façon aléatoire.
Tout d'un coup, sans qu'il ne se passe rien, la lumière vibre pendant des périodes répétées de plusieurs secondes. Le phénomène s'arrête puis reprend ou pas quelques minutes plus tard. J'ai ramené une première fois les ampoules au magasin dont l'employé ne m'a pas cru. Mais le lot suivant était pareil.
Ce phénomène est assez nouveau car les premières ampoules que j'ai acquises et qui fonctionnent toujours ne présentent pas ce problème.
D'autre part, je ne sais pas si la température de chauffe des ampoules halogènes est compatible avec les douilles plastique de certains lustres. Ca m'ennuierait pas mal qu'elles se mettent à fondre ...
Donc pour l'instant, pour remplacer les Led défectueuses, je vais remettre des ampoules à incandescence que j'ai gardées.
A part ça, bravo pour les informations de cette page. Très intéressant.

#64 - Erwan - 09.05.15

Pour info j'ai pu acheter deux ampoules LED équivalent à 40W avec une consommation à 6W au prix de 10euro. Soit 5 euro l'ampoule.

#63 - malhug - 05.05.15

Le site est très cultivant il y a beaucoup de chose interresente

#62 - Benjamin (Admin) - 23.04.15

@Anthony : Bonjour, les prix ont été actualisés, avec des prix des LED largement à la baisse comparés aux chiffres d'il y a 2 ans et demi, augmentant mécaniquement l'intérêt de mettre en place des LED.

#61 - Xavier (admin) - 13.04.15

Bonjour mvedeel,

Pour répondre à votre question, il faut connaître les lumens de chaque appareil.

Pour les ampoules fluocompactes: je trouve une référence à 570 lm par unité soit 3420lm
Pour le tube néon, je ne trouve pas votre référence, mais il suffit de les comparer.

Après, il faut prendre en compte votre utilisation: est-il préférable d'avoir 6 sources lumineuses différentes (avec un risque d'ombrage les unes par rapport aux autres) ou un seul tube néon...
Cordialement,

#60 - mvedeel - 10.04.15

Bjr,
Lequel des 2 modes éclairage svts est le + performant (= donnant le + de lumière) ? :
1 tube néon OSRAM L36W/10 Daylight
ou 6 ampoules fluocompactes SP0411 MEGAMAN 11W 87mA 2700K
D'avance merci pour v/réponse.

#59 - Anthony - 08.04.15

Bonjour,
Avez-vous les tarifs (prix d'achat)actualisés pour début 2015?

Merci

#58 - Benjamin (Admin) - 09.03.15

Bonjour,
Les puissances électriques maximales sur les douilles sont bien en puissance électrique.
Donc oui, vous pouvez mettre n'importe quelle ampoule qui ne dépassent pas 40W.
D'autant que comme vous le mentionnez, les ampoules led chauffent beaucoup moins que les autres types d'ampoules.

#57 - hermine123 - 05.03.15

Bonjour, je souhaite remplacer toutes les ampoules de mes luminaires par des ampoules LEDS. Mes Luminaires ne sont pas récents et je voulais savoir si lorsqu'ils mentionnent une puissance limitée a 40 W par exemple en incand. je pouvais mettre une puissance supérieure a 8W en leds. Puis-je mettre du 10, 12 ou 15 ? Le fait que les ampoules ne chauffent pas me permet-il de le faire ?
merci pour votre réponse.

#56 - Benjamin (Admin) - 18.01.15

Bonjour polynôme,
Globalement, l'article est toujours à jour.
Si les LED se sont démocratisées, leur prix n'a pas forcément baissé de manière significative.
Les technologies restent aujourd'hui les mêmes, et concernant la santé, la seule préconisation avérée est d'éviter les led émettant de la lumière bleue.

#55 - polynôme - 09.01.15

Bonjour,

Je suis tombé sur cet article tout a fait par hasard, je l'ai trouvé très intéressant mais j'ai remarqué qu'il avait été écrit en 2012. Je voulais savoir s'il était toujours d'actualité (hormis les prix des ampoules LEDs qui ont surement du baisser) mais plutôt du coté des nouveautés sur le marché ou bien des effets secondaires non désirable découvert entre temps, ou encore des améliorations techniques sur les nouvelles ampoules d'aujourd'hui.

Merci merci beaucoup

#54 - Benjamin (Admin) - 16.11.14

Bonjour,
Il existe des LED sans UV qui, je pense, répondent parfaitement à vos exigences.

#53 - LA XIII VARIANTE - 15.11.14

Madame, Monsieur, Bonjour,
Je construit actuellement un laboratoire où sera produit un potage énergétique sans protéines animale.
Dans le process de sa fabrication, minutieux et complexe, les rayons ultraviolet détruisent la vitamine C.
Pourriez vous svp m'indiquer quelle est le type d'éclairage adapté à cette situation , tout en gardant évidemment, une garantie sur ma propre santé en terme oculaire.
Je tiens à vous remercier à l'avance pour votre réponse.
Bien cordialement
Franck CLOUET

#52 - Benjamin (Admin) - 07.11.14

Bonjour,
Le retour sur investissement c'est la durée (ici nombre d'année) au bout de laquelle un investissement est rentable, c'est à dire qu'il commence à faire gagner de l'argent par rapport à une solution de base.
Il se calcule de la manière suivante : Sur-Investissement/Economie annuelle.
Exemple : une solution qui coûte 1000€ plus chère qu'une autre mais fait économiser 100€ par an.
Cela donne un retour sur investissement de 1000/100 = 10 ans.

#51 - msadv - 05.11.14

comment définissez-vous le retour sur investissement ? Est-ce le temps qu'il faut pour que l'économie de consommation d'électricité sur la durée soit égale au surcoût de l'invstissement ?

#50 - wanahard - 18.09.14

Vous avez oublié dans votre comparatif d'intégrer l'énergie consacrée à la fabrication et à l'élimination des différentes ampoules. L'ampoule fluocompacte est alors largement défavorisée. La commission européenne soit disant défendeuse de la concurrence libre et non faussée aurait mieux fait de laisser le libre choix des consommateurs plutôt que d'imposer le "sien".

#49 - Rems - 11.04.14

Très flatté. Je poserai mes questions prochainement.

#48 - Benjamin (Admin) - 21.11.13

@Michel et @Chris :
Les durées de vie évoquées dans nos documents sont issues des doc constructeurs mais aussi des données fournies par l'ADEME... Effectivement, il arrive que la durée de vie soit inférieur à ce qui est annoncée, mais cela peut dépendre de beaucoup de facteurs :
-Qualité primaire de l'ampoule
-Nombres de cycle allumage/extinction
-Durée Allumage/extinction
-Stabilité de la tension

Le conseil pour les ampoules LED est simple, pas d'info, je n'achète pas. Heureusement, de plus en plus, les emballages mentionnent correctement les lumens et la couleur.
Concernant les angles d'éclairement, effectivement il faut y faire attention mais je n'ai jamais vu de problème particulier comme une notice ne le stipulant pas. Une simple comparaison avec l'ampoule initiale et le tour est normalement joué...
Des désormais nombreuses ampoules LED dont nous avons fait le test (beaucoup non encore publiée sur le site) aucun n'a en tout cas aujourd'hui lâché depuis 3 ans. Seule une défectueuse à la base (un quart des LED non alimentées) a été signalé et remplacée immédiatement.
-Les lampes LBC ne consomment pas nécessairement plus au démarrage mais elles sont surtout particulièrement sensible au cycle allumage/extinction. Des cycles répétées de 2 minutes par exemple (cas de toilette dans une société) peut altérer de manière significative leur durée de vie).
Effectivement utiliser des LBC dans les couloirs, escaliers, toilettes n'est pas forcément une très bonne solution.
Il vaut sans doute mieux privilégier des ampoules halogènes "basse consommation", qui existe aujourd'hui effectivement et qui n'ont plus rien à voir avec les lampes tubulaires halogènes classiques qui sont très énergivores (300W à 500W l'ampoule!). A noter d'ailleurs que des lampes tubulaires basse consommation existent désormais.
-Les flash sont sans doute dû à des chutes de tension mais cela n'est normalement pas propre au ampoule LBC, les lampes à incandescence devraient faire la même chose.
-Effectivement, de nombreuses LBC, en particulier bas de gamme ont des couleurs blafardes ou trop rose. Il faut donc bien vérifier la couleur avant d'en acheter.
-Si des ampoules neuves ont "explosé", cela peut encore une fois être du à des variations de la tension électrique...
A noter qu'un paragraphe sur la température, qui est nécessaire sera rajouté très prochainement.

#47 - Chris - 11.11.13

Tout d'abord, merci pour cet article :-)
Et des questions !
- j'ai lu, ça et là, que ces lampes "basse consommation" consommaient le plus lors de leur allumage, au point que certaines sociétés condamnent les interrupteurs des toilettes, laissant ainsi la lumière allumée toute la journée : ce qui signifierait que chez nous, lorsque nous ne faisons que passer dans une pièce -ou n'y restons que peu de temps-, nous ne devrions pas utiliser ce type d'ampoules ? (je reste convaincue, et je continue d'utiliser des ampoules incandescentes dans les toilettes et les couloirs !).
- j'ai constaté que la lumière d'une basse consommation me provoquait comme des "flashs" dans les yeux, comme si, de temps en temps, elle diminuait fortement. Mon fils constate la même chose.
A quoi cela pourrait-il être dû ?
- je trouve que la luminosité "basse consommation" est "blafarde", je dirais même "triste"...cela peut-il être dû à mes défauts de vision ? bien qu'ils soient corrigés par le port de lunettes ?
- Comme Michel ci-dessous, j'erre de rayons en rayons, prenant et posant des ampoules : des "halogènes" dites "basse consommation", cela existerait donc maintenant ? (alors que j'ai toujours lu, lors de leur apparition, qu'elles étaient énergivores au possible) ?

J'ai lu tous les commentaires ci-dessous, et je pense comme d'autres que, tant qu'à nous imposer certains types d'ampoules, l'Union Européenne devrait obliger les fabricants à utiliser le même langage, pour que nous puissions réellement comparer les produits, au lieu de nous fier à des "marques" (je ne citerai pas celle dont j'ai jeté successivement deux ampoules neuves, après leur explosion !).
Cdt :-)

#46 - Michel - 09.11.13

Bonjour,

merci pour cet article qui apporte son lot de réponses.
Il y a cependant quelques points qui me taraudent ...

D'abord, sur les lampes fluocompactes. Par la force des choses (et la curiosité) j'en ai acheté, déjà il y a quelques années. Eh bien je peux dire que la durée de vie annoncée n'est pas tenue. J'ai déjà eu à en changer de nombreuses, donc les 20 ans théoriques sont plutôt de l'ordre de 3-6 ans ... Cela remet pas mal en cause les calculs de rentabilité. OK, c'est peut-être lié aux cycles allumage/extinction mais la meilleure façon d'économiser l'énergie n'est elle pas de n'en consommer que quand c'est nécessaire ??? Donc 8000h qui correspondent donc à 8000 cycles on/off dans vos tableaux, je n'y crois pas. D'ailleurs pour ces ampoules il faudrait peut-être justement parler de nombre de cycles on/off en termes de durée de vie...

Pour les LEDs, combien de fois ai-je arpenté les allées, en quête de telles ampoules, en en prenant une d'une main pour la remettre dans le rayon de l'autre ... Leur choix étant très difficile.
Quand je vois une ampoule LED, comment la comparer avec l'ampoule halogène d'à côté ?
Tous les constructeurs ne fournissement pas les mêmes informations. Certains ne parlent que de Watts (donc hérésie), d'autres de lumens, d'autres de candelas, ou encore de lux ... (voir des éléments de réponse dans cet article http://letincelle.net/2010/04/29/lumens-candelas-lux )

Les deux ampoules n'ont pas forcément le même angle d'éclairage, donc comment savoir si à coup sûr cette lampe LED, qui coûte 4 fois plus cher que l'halogène va éclairer aussi bien que cette dernière (je parle, entre autres, des lampes type culots GU10 que l'on met dans les spots de plafond) bref, cela rend les comparaisons difficiles, et les comparaisons avec les ampoules standard quasi impossibles. D'autant que par dessus cela vient se greffer la température de la lumière, visible sur les ampoules LED mais pas forcément sur les autres types d'ampoules...

Mon dernier point sera sur ma perplexité quant au bilan pour notre planète, et notre porte monnaie.
Nos bonnes vieilles ampoules à filament de tungstène ne devaient pas coûter très cher à fabriquer. Une douille de métal cuivré, un peu de bakélite, un peu d'étain, un cheveu bouclé de tungstène, une pellicule de verre soufflé, un peu de gaz, et le tour est quasi-joué.
Pour les fluo-compactes il y a la partie électronique, avec ses composants, qui sont fabriqués dans des usines très coûteuses (les fonderies), la carte où ils sont soudés, le tortillon de verre, la poudre fluorescente, le mercure, le gaz, et la coque en plastique.
Pour les LEDs il y a peut-être un moindre coût à la fabrication, mais elles sont plus chères que les fluocompactes ...
Je ne dis pas que le bilan va forcément dans le sens de l'ampoule classique, mais j'aimerais bien savoir où l'on se situe

Finalement est-ce l'on paye le juste prix et ces ampoules LEDs vont-elles tenir leurs promesses de longévité ou non, comme les fluocompactes ? Est-ce mon ampoule de 15€ va éclairer aussi bien que mon halogène de 3€, et ne vais-je pas avoir à la changer dans 5 ans, auquel cas je me serais fait bien berné ?

Cordialement,
Michel R.

#45 - jy31 - 12.07.13

Bonjour,
Cet article est intéressant, cependant je regrette qu'aucun des articles que j'ai pu lire sur le sujet ne prennent en compte la fabrication et le recyclage des ampoules (chose très difficile prendre en compte!).

Je ne serai pas surpris qu'une analyse complète montre que l'ampoule à LED reste la moins pire des solutions d'éclairage, mais qu'elle est loin d'être la solution miraculeuse à laquelle une analyse de son impact chez le consommateur uniquement peut nous faire croire.

#44 - Benjamin (Admin) - 14.06.13

Bonjour,
Oui car les calculs ont été réalisé pour une durée moyenne de 1h par jour d'utilisation de l'ampoule soit 365h par an.

#43 - tahar - 04.06.13

bonjour!
est ce que votre calcul sur la durée de la vie de l'ampoule (heures de vie divisé par 365) est juste?

#42 - jojo - 09.04.13

Bonjour.

Dans ce cas-là, l'expression "obsolescence programmée" ne veut rien dire ! Expression à la mode. Je me demande si ceux qui disent ça savent ce que cela veut dire exactement ??
La bonne expression serait "mise en panne programmée". Quelque chose d'obsolète fonctionne toujours très bien ... Chez moi j'ai un petit poste à transistors Optalix d'environ 50 ans, bien qu'il soit obsolète (pas de FM), il fonctionne parfaitement ...

L'interdiction des lampes à incandescence est une grosse fumisterie pour faire vendre des lampes fluocompactes très dangereuses et qui durent très peu de temps ...
Pour exemple, un tube fluorescent classique de 36 watts sur sa réglette et son starter vaut dans les 5 Euros. Le tube, en utilisation normale dure environ 20 ans ... Un tube neuf vaut ... 1 Euro !! Si c'est le starter qui tombe en panne, c'est à dire très rarement, c'est aussi 1 Euros. Dans les lampes fluocompactes, le starter est électronique et ne se change pas. Le tube non plus ne se change pas ... bénéfice net pour les amis de notre ancien ministre de l'écologie ... Sans oublier le mercure contenu à l'intérieur qui est plutôt dangereux pour la santé. Il y a quelques années, les thermomètres à mercure ont été interdits, justement à cause de cette dangerosité !! Ces lampes-là sont des gros générateurs de parasites et diverses ondes qui peuvent avoir une influence néfaste sur la santé de certaines personnes. Les vrais tubes fluos sont aussi des sources de parasites mais bien moindres car la réglette les supportant est en métal, donc cela fait une sorte de blindage.
Il y a quelques mois, je ne sais plus où j'ai lu que ces tubes fluo, les 36 watts et supérieurs, allaient aussi être supprimés car ils consomment trop ... 36 watts avec une équivalence de 100 à 120 watts à incandescence, c'est sûr que ça consomme trop !!
Par contre, on encourage à acheter des lampes halogènes dites "économiques" !! Pour exemple, une lampe halogène "économique" de 42 watts éclaire comme une lampe à incandescence de 55 watts ... Elle consomme 6 watts de plus qu'un tube fluo et éclaire deux fois moins et, surtout, coûte au moins trois fois plus qu'un tube lorsqu'il faut la remplacer ... Encore une preuve que les économies d'énergie ne sont qu'un prétexte pour VENDRE (idem pour les éthylotests made in France …) du matériel moins performant et bien plus cher ...
Un lot de deux lampes à incandescence valait 1 Euro. Comment faire un gros bénéfice avec ça ??
De plus, l’hiver, ces bonnes vieilles lampes chauffaient un peu la pièce où elles étaient utilisées. Bien sûr, pas grand-chose, mais le thermostat de la chaudière et/ou des radiateur baissaient un peu la température en proportion … Donc depuis qu’on utilise les lampes à « économie d’énergie » on consomme un peu plus de gaz ou de fuel ou autre carburant … Ils ne vont pas me faire croire qu’ils n’ont pas demandé à des ingénieurs hautement qualifiés de faire un bilan sur l’utilisation de ces lampes « économiques » avant de nous pondre une telle loi ???????

L’art de nous prendre pour des vaches à lait !!!

Passons aux ampoules à Leds, c’est « moins pire » que les fluocompactes. Elles grillent rarement sauf pour les modèles made in China presque gratuits qu’on trouve sur Ebay en import direct de Hong-Kong.
5 watts à Leds équivaut à environ 40 watts à incandescence mais ce n’est pas parfait quand même. Ces lampes-là n’éclairent pas parfaitement. Il y a pas mal de zones d’ombres. Ne faut jamais croire les descriptions sur les sites qui en vendent. Souvent on lit 5 watts, équivalent à 60 ou 70 watts à incandescence, surtout quand ce n’est pas plus cher qu’une lampe à Led du genre 5 watts qui remplace 40 watts.
Ces lampes-là chauffent très peu et du coup il faut que le chauffage donne un peu plus ! L’un dans l’autre je ne pense pas qu’on puisse faire des économies avec les Leds (idem aux fluocompactes) sauf sur la durée, car elles durent bien plus longtemps que les fluocompactes hautement dangereuses. J’ai déjà fallis avoir le feu chez moi avec une fluocompacte qui se consumait discrètement … une autre, à l’allumage, avait carrément explosé. Le tube pendait au bout de son culot !
Par contre, pour les personnes pouvant installer de petits panneaux solaires chez eux, l’achat de lampes à Leds 12 volts serait très rentable.
J’oubliais, les lampes à Leds sont dangereuses si on les regarde fixement. Ca bousille les yeux, surtout celles qui sont biens blanches. A ne surtout pas mettre dans une chambre de gamin, sauf à la mettre dans un globe ou autre protection.


Tout ce qui précède est en connaissance de cause. Utilisation de tubes fluos classiques durant plusieurs décennies, de lampes fluocompactes durant 11 ans et de lampes à Leds depuis plus de trois ans. Sans oublier que depuis tout gamin (ça fait loin ça, les années 1970 !) j’ai expérimenté et utilisé des Leds dans des montages électroniques.

Salut à tous !

#41 - Monique-Jeanne - 12.03.13

Un travail remarquable et qui éclaire le problème de l'éclairage. J'en sais maintenant un peu plus. Un regret cependant : je n'ai pas trouvé dans vos tableaux comparatifs la valeur lm/W dont vous dires que c'est la caractéristique à comparer.Par ailleurs j'ai acheté une lampe halogène basse consommation de 77 W. Cela représente quoi ? Un grand merci.

#40 - Sylvain - 07.03.13

Enfin un article de synthèse sérieux. Bravo. Excellent extrait sur durée vie ampoules
Seul point qui manque un petit peu : la qualité de la lumière, ou l irc qui lui est en faveur des ampoules halo/incan serait le premier critère, la température le second,

#39 - Luciole - 23.01.13

Merci beaucoup pour votre réponse claire !
Effectivement, il vaut mieux se passer de variateurs.

#38 - Benjamin (Admin) - 23.01.13

Bonjour,
Oui, la consommation électrique varie lorsque l'on a un variateur. Cependant, cette variation n'est absolument pas proportionnelle au flux lumineux. Exemple
100% flux lumineux --> 100% puissance électrique nominale
50% flux lumineux --> 70% puissance électrique nominale
Ces chiffres ne servent qu'à illustrer.
De plus, utiliser un variateur diminue la durée de vie de l'ampoule.

Pour la question des dimmables, ce sont des LED compatibles avec des variateurs. Mais ces derniers ne doivent donc être utilisés qu'à des fins de confort.

#37 - Luciole - 22.01.13

Bonjour,
Merci beaucoup pour toutes ces explications !
Voudriez-vous me dire si c'est vrai que la lumière tamisée d'un halogène ou sa pleine puissance consomment la même énergie ? Qu'il ne sert à rien de baisser la lumière, on ne fait aucune économie. On me répond de façon contradictoire, je ne sais que penser.
Les LED "dimmable" sont-ils aussi économiques que les autres LED ?
Merci d'avance et meilleures salutations.

#36 - soleil - 12.01.13

Pas d'accord : une ampoule qui ne chauffe pas n'est pas chaleureuse, nous sommes aussi des animaux et nous avons besoin d'avoir un substitut de soleil au coeur de l'hiver. Les LED me laissent totalement froid et en plus on ne peut pas les regarder dans les yeux (alors que les filaments incandescents, oui, et quand on ferme es paupières on les voit en négatif). Laissez nous rêver, sinon nous mourrons !

#35 - Robert - 09.01.13

^_^

#34 - Benjamin (Admin) - 03.01.13

Bonjour,
Vous trouverez votre réponse avec mes messages précédents.
En complément, mettre la chaleur dégagée par les ampoules classiques comme un avantage est pour moi à non sens. En effet, il faut d'abord penser aux risques de brûlures voire d'incendie provoqués par se dégagement de chaleur excessive.
De plus, comme je l'ai dis juste avant, une ampoule sert à éclairer et non pas à chauffer.

#33 - toucane - 30.12.12

Pourquoi est-ce que dans les avantages des lampes à incandescence classique ou dans les desavantages des lampes "à économie" d'énergie, ne parle t-on pas de la chaleur dégagée par les premières ? C'est à dire que si elles chauffent (pour quelqu'un qui possède un chauffage électrique), c'est aussi autant de moins que ne donnera pas le radiateur électrique, ou inversement avec une lampe à économie d'énergie il faut compenser, ce qui en fait revient au même du point de vue cout ? Juste cela pourrait améliorer la consommation l'été mais les jours sont plus longs alors ...
L'empreinte carbonne est beaucoup plus élevée pour les lampes à économie d'énergie, surtout quand elles sont faites en Chine (qui ne respectent pas beaucoup la nature )!!!
Leur fabrication consomment beaucoup de produits pour les semi-conducteurs qui viendront à manquer dans les années qui viennent !!!
Les lampes classiques étaient pour une grande partie fabriquées en Europe, donc, ce sont des emplois qui partent !!!
Alors, vu, ce qui étaient écrits au dessus et ce qui vient d'être ajouté, obsolète les lampes à filaments classiques ? Surement pas §
Merci de me répondre
FR

#32 - Benjamin (Admin) - 30.12.12

Bonjour,
Au-delà de croire ou ne pas croire, je pense surtout qu'il faut prendre le risque...
Il ne faut pas forcément changer tous ces luminaires pour des LED d'un coup mais laisser la porte à une nouvelle technologie notamment là où il y a des puissances importantes.
Je reste surtout dans l'idée qu'une ampoule est faite pour éclairer et non pas pour chauffer. Alors oui, les besoins en chauffage vont peut-être légèrement augmenter, mais c'est son rôle.
On peut également rappeler que l'éclairage participe de manière significative aux pics de consommation électrique et donc que la diminution de la puissance électrique appelée par le biais des LED pourraient influer sur ces pics de manière positive.

#31 - gaston87 - 28.12.12

merci pour cet échange et votre courtoisie, je reste persuadé que ce n'est pas une si bonne opération que ça, mais je pense que vous étes convaincu du contraire! vous étes croyant et moi non croyant.
meilleurs voeux pour 2013.

#30 - Benjamin (Admin) - 27.12.12

Bonjour,
Il convient tout d'abord de préciser que votre calcul a été fait sur la base de 12 ampoules de 100W allumées pendant 1h/j.
Effectivement, votre calcul est correct mais incomplet. En effet, les ampoules ne fonctionnent pas toujours lorsqu'il y a un besoin de chauffage, notamment en demi-saison ou dans certaines pièces qui nécessitent un éclairage moins dépendant de la lumière extérieure(exemple : bureau). Il faut aussi penser que les ampoules ne sont généralement pas placées pour être véritablement efficaces thermiquement (la stratification de l'air ainsi que les différents types d'échanges thermiques par exemple, ne permettent pas d'affirmer que les 95W de chaleur d'une ampoule compenseront 95W de déperditions). 250kWh me paraît donc être un peu optimiste (ou pessimiste selon d'où l'on regarde).
Dans tous les cas, en considérant votre exemple, si l'on remplace toutes ces ampoules par des ampoules LED de 10W, cela fait une économie de 394kWh/an, soit presque 150kWh si l'on estime que la totalité des pertes de chaleur des ampoules incandescences sont efficaces.

#29 - gaston87 - 27.12.12

c'est tout béte.
une maison avec 12 ampoules de 100w consomme: 36.5x12
= 438 kwh/an . on divise par 365 jours, on obtient 1.2 kwh / j. on multiplie par le nombre de jour de chauffage dans l'année soit 220 jx1.2 = 264 kwh.
le rendement étant de 95 % en chaleur, on obtient 264x0.95 = 250 kwh .
je ne dis pas qu'en ressent cette chaleur, je dis qu'un autre appareil de chauffage va le produire pour compenser son absence à déperditions identiques.

#28 - Benjamin (Admin) - 23.12.12

Bonjour,
J'aimerai connaître votre calcul pour déterminer les apports de chaleur dus aux ampoules... Ce n'est en tout cas certainement pas 250kWh!
De plus, comme je l'ai dit précédemment, c'est chaleur n'est pas "efficace" puisqu'elle ne "descendra" jamais réchauffée la pièce.
Pour la durée de vie, peut-être faut-il tout simplement prendre le risque en sachant que le TRI est généralement inférieur à 10 ans...

#27 - gaston87 - 23.12.12

mon sceptissisme n'est pas du tout technique, mais agiter des durées de vie irréelles, n'est ce pas tromper le consommateur naïf?? n'est ce pas imputer un cout économique peu crédible pour la led?? soyons sincéres, c'est bon pour la croissance, il est parfois de bon ton que l'économie se marie avec l'écologie dopée par des interdictions politiques de distribution. mais est ce bien l'intérèt du porte monnaie de la ménagére??
effectivement,la quantité de chaleur pour une maison doit étre de l'ordre de 250 kwh, en terme de sensation pour l'usager c'est ridicule, mais il faut quand méme fournir cette énergie par un autre moyen!!
250 kwh, c'est 25 litres de fioul, presque rien,mais multiplier par des millions.....

#26 - Benjamin (Admin) - 23.12.12

@dravo :
Comme tous les types de produits, selon les gammes la qualité peut varier du simple au ... Il en va de même pour les ampoules halogènes qui durent généralement plus longtemps que les ampoules incandescences classiques.
Les tests labo ne sont là que pour donner un odre d'idée puisque de nombreux facteurs (fréquence d'allumage, température ambiante, qualité du luminaire, qualité de l'électricité, ...) peuvent faire varier cette durée de vie de manière sensible.
Il est vrai que les ampoules basse conso ne sont pas toujours très esthétiques. Je crois qu'il ne vous reste plus qu'une solution --> Les LEDs...

@mourouche :
Il faut un spot LED G9 entre 2,5 et 4W selon les fabricants (et les angles de diffusion, la couleur de la lumière, ...) De toute façon, généralement, les constructeurs indiquent les équivalences. Cependant, je ne comprend pas très bien votre réflexion quand à la dégradation de votre luminaire. En effet, vous n'avez aucun risque de l'endommager puisque les LED dégagent très peu de chaleur.

@gastion87 :
Les LED sont rentables bien avant leur durée de vie théorique donc ce n'est pas vraiment un problème si elles ne tiennent pas 80 ans.
Concernant le dégagement de chaleur qui n'existe plus avec les LED. Je ne pense pas vous apprendre que la chaleur monte. Une ampoule étant généralement placée en hauteur, quelle est la part de chaleur produite par l'ampoule qui arrive à hauteur des occupants? Sans doute peu importante...
De plus, quid de la chaleur produite lorsque l'on est pas en période de chauffe?
C'est donc pour moi un argument qui n'est qu'une vieille chimère sans véritable fondement agitée par les sceptiques des LED...

@GB Maison Rouge :
Merci!

#25 - GB Maison Rouge - 22.12.12

Merci pour toutes ces informations.

#24 - gaston87 - 22.12.12

la lampe à led est surement révolutionnaire mais qui peut croire que sa durée de vie en usage autre que laboratoire sera de 80 ans?? de plus l'inscandescence produit de la chaleur, si une led n'en produit pas, il faut donc compenser par un moyen de chauffage annexe pour fournir l'énergie que dégager l'incandescence à déperditions identiques: dans ce cas ou est l'économie réalisée??

#23 - mourouche - 21.12.12

je voudrais remplacer mes ampoules G9 halogene 40w pour du G9 led quelle puissance en watt dois-je prendre sans risque pour mon luminaire?

#22 - dravo - 08.12.12

Merci pour cette étude , mais ayant remplacé des incandescences par des halogènes , les halogènes ont une durée de vie beaucoup plus courte; les tests labos sont-ils objectifs? Ensuite si l'on remplace une incandescence 100W par une fluo ça marche , mais l'ampoule est trop grosse et c'est moche

#21 - Benjamin (Admin) - 06.12.12

Bonsoir,
Effectivement, cela va peut-être être un peu difficile d'avoir des détails! :)
Toujours est-il que pour comparaison vous pouvez jeter un coup d'oeil au test que nous avons fait sur une ampoule similaire mais 12W qui ne produit que 750lm (alors que "votre" ampoule annonce 900lm pour 5W)...
Après, je dirais que pour le prix (bah oui du coup 5 ça fait pas cher du tout!) ça vaut peut-être le coup de tenter, au pire, ça n'éclairera pas assez pour une grande pièce mais sera suffisant pour une autre pièce qui nécessite moins d'éclairage...
EDIT : en regardant de plus près, on voit bien (même sans lire le slovaque...) que l'ampoule 5W est annoncée à 420lm (5€) et qu'une autre de 10W éclaire 900lm (10€ ). Ça me parait encore un peu prétentieux, mais beaucoup plus cohérent!

#20 - Curieux - 06.12.12

Hello,

Je vis en Slovaquie et les annonces je les ai trouves sur leboncoin local

je ne pense pas que vous arriveriez a communiquer avec eux, mais enn cas de questions je peux essayer de faire le lien, les 2 annonces
http://elektro.bazos.sk/inzerat/20271544/LED-ziarovky-E27-klasicky-zavit-GU10-bodove.php

http://elektro.bazos.sk/inzerat/20320691/LED-Nove-E27-610W-a-vysokosvietive-12W-ziarovkyBodove-GU10.php

voila,

#19 - Gringolo - 06.12.12

Excellente source de renseignements, merci pour votre travail.

#18 - Benjamin (Admin) - 02.12.12

Bonjour,
J'ai un peu de mal à croire à ses caractéristiques, notamment de la puissance lumineuse (5W correspond plutôt à 350lm max, soit une lampe incandescence de 35W environ) et l'angle de diffusion (généralement inférieur à 90°). Je vous invite à me transmettre le lien du produit en question (par mail). Je contacterai le vendeur le cas échéant.

#17 - Curieux - 01.12.12

Bonjour a Tous,

petite question, pour un projet de maison je regarde a une solution en terme de cout et de qualitee d eclairage, ( D ailleurs merci pour vos supers infos ! ) mais, voualnt mettre que de la LED dans ma future maison je suis etonne des prix super eleves! alors en partant sur la base de +25ampoules total dans mon projet ca fait un budget tres eleve et un retour sur investisement tres lointain, ..par contre sur internet via de petits vendeurs je trouve des ampoules LED a 5-10eur Pieces.. ca vaut quoi avec ces caraceristiques la?
GU10 - :
couleur: chaud blanc 2800K-3000K
puissance : 5x1 watt, 600LM
duree de vie : 50 000 h
courant : 220V
angle: 120°
circonference : 5cm
taille : 7cm
materiál : Aluminum + PC
prix: 6eu et 900lm a 11eur ..

d apres la photo les leds ne sont pas apparente mais sous une coupelle matte, et avec un systeme de refroidissement, comme celle en photo sur la page en haut, ..

Mais a un tarif bien plus interessant ...

#16 - Benjamin (Admin) - 21.11.12

Bonjour,
Si l'on ne tient pas compte du prix, les LED présentent incontestablement le plus d'avantages, notamment de ne pas avoir de risque sanitaire (connu...) et d'être les moins chères sur le long terme.
Pour ce qui est des petites puissances et des distances réduites (chevet, bureau, ...), les ampoules halogènes (incandescence au tungstène) demeurent un bon rapport qualité/prix. De plus, ces éléments souvent mobiles prennent souvent des chocs (notamment dans la chambre des enfants...) et l'ampoule verra donc peut-être sa durée de vie théorique limitée, ce qui pénalisent les ampoules LED à l'investissement plus onéreux mais dont la durée de vie est censée être plus importante.

#15 - coco - 21.11.12

Bonjour,
Si je ne tiens pas compte du prix (à l'achat, à l'utilisation) mais uniquement de la santé (pas de mercure, pas d'ondes, etc ..) j'achète quoi pour les pièces à vivre et quoi pour les chambres (chevets) ?
Merci

#14 - Benjamin (Admin) - 07.11.12

Bonjour,
Effectivement, les LED forment un éclairage plus "centré", qui soi-dit en passant, est rarement dérangeant et relève plus de l'habitude que de l'inconfort. Seules les ampoules "en épi", permettent d'avoir un angle de diffusion similaire à celui des ampoules classiques.

#13 - Manu - 07.11.12

Il est peut-être bon de noter qu'un des problèmes lié au LED est l'angle d'éclairage.
On a effectivement un rapport lm/w plus élevé mais cette lumière est souvent plus centrée qu'une ampoule incandescente, halogène ou économique.
On a donc plus d'éclairage sur une zone plus faible, c'est pourquoi lors de l'achat d'une lampe LED, l'angle de diffusion est aussi important

#12 - Benjamin (Admin) - 04.11.12

Bonjour,
Je ne suis pas de votre avis, chaque économie d'énergie est importante. Avec les lampes basse consommation (ou les LED), on pourrait réduire de façon significative l'énergie électrique de l'éclairage consommée par chaque ménage. Lorsque l'on multiplie par plusieurs millions, plus rien ne devient négligeable.
Concernant les feux tricolores, très peu sont encore équipés d'ampoules à incandescence. Et si certains étaient (sont) équipés d'ampoule de ce type d'ampoule d'une durée de 8000h, je vous invite à relire le paragraphe sur l'obsolescence programmée.

#11 - Jacklinventeur - 04.11.12

Cet article est rempli d'informations pertinentes, mais tant l'introduction que la conclusion sont erronées. L'économie d'énergie apportée par la suppression des ampoules à filament est négligeable si on prend en compte les autres dépenses d'énergie électrique, telles que le transport ferré sans récupération d'énergie.
Les effets sur la santé des nouveaux éclairages (spectre de raies, effets électromagnétiques, ...) ainsi que leur coût élevé indiquent bien qu'il s'agit d'une arnaque de grande ampleur.
Remarque : il existe des ampoules à filament de durée de vie 8000h, celles qui équipaient les feux rouges...

#10 - Benjamin (Admin) - 30.09.12

La durée d'utilisation de 1h/jour est tout fait mentionnée : "Consommation/an (1h/j) (kWh)"

Pour ce qui est de l'angle de vison, les ampoules E27 ne posent plus de problème puisqu'elles ont un angle de vision proche de 180° au minimum, ce qui est tout à fait suffisant.

#9 - Boumboum - 30.09.12

Si c'est 1 h par jour il vaudrait mieux l'indiquer sur le tableau sinon cela n'a pas une signification clair.

J'ai trouvé d'autres liens informatifs sur le sujet. Surtout pour les led vers lesquelles j'ai orienté mes recherches.

L'angle est important pour les lampes a led.

Je cherche maintenant les infos pratiques. A+ et merci de votre aide dans ma démarche. (qui consiste à changer d'ampoule).

#8 - Benjamin (Admin) - 30.09.12

Bonjour,
Effectivement, une année compte 8760h, mais on considère ici que l'ampoule n'est éclairée que 1h par jour et non pas 24/7...
L'angle de diffusion n'a pas grand chose à voir avec le type d'ampoule, il dépend surtout de sa forme.
Il est vrai que les températures de couleur n'ont pas été évoquée et elles seront ajoutées prochainement. Celles-ci ne sont cependant pas aussi variées que dans le cas de l'éclairage public.

#7 - Boumboum - 30.09.12

Merci ça me permet de bien faire le tour. Maintenant il faut que je trouve des infos sur les autres critères. Température de couleur, angle de diffusion etc.

Par ailleurs il y a de grosses erreurs entre la consommation par heures et celle par ans. Pour info une année compte 8760 heures ;)

En tout cas merci

#6 - Benjamin (Admin) - 14.08.12

Bonjour,
@Flo : Voici les 2 principales sources utilisées :
Documentation AFE en accès libre
Publications de l'ADEME


@marie 76000 :
On considère généralement que seulement 5 à 10% de l'énergie absorbée par une ampoule à incandescence est transformée en lumière.
On a donc, pour une ampoule de 100W : 5W pour la lumière, 95W pour la chaleur.

#5 - marie76000 - 13.08.12

Bonjour,
je voudrais savoir quelle est la chaleur degagée quand on est en dessous d'une lampe de 100w?

#4 - gillotin - 15.07.12

Bravo, en effet, pour ce travail précis et clair. J'aimerais cependant en savoir plus sur la production d'UV. Cette donnée est importante pour l'éclairage d'oeuvres d'art qui y sont sensibles. Moins il y en a mieux ça vaut de ce point de vue. Merci

#3 - Benjamin (Admin) - 12.07.12

Je mettrai les sources prochainement.

#2 - Flo - 11.07.12

Bonjour,
serait-il possible de connaître vos sources pour les études comparatives ?

Merci

#1 - nadi - 11.07.12

effectivement travail remarquable, très utile.. merci

#0 - leeboubou - 06.06.12

Félicitation pour ce travail remarquable qui m'a ouvert les yeux sur le monde de la lumière. Merci
Remonter