Comparatif des chaudières bois

Les chaudières à bois et les poêles hydrauliques utilisent un réseau de chauffage central pour chauffer de grandes surfaces de façon homogène. Chaudières à bûches, à granulés, ou à plaquettes, les solutions sont nombreuses mais ne répondent pas forcément au même besoin. Pour y voir plus clair, Conseils Thermiques vous propose un comparatif des différentes technologies.

comparaison poele hydro chaudiere bois



1. Comparatif des chaudières bois et poêle hydro


DésignationPoêle hydro à granulésChaudière bûcheChaudière bûche turbo
+ accumulation
Chaudière à granulésChaudière à plaquettes
UsageMaison neuve et rénovationMaison rénovationMaison rénovation
Petit Collectif
Maison neuve et rénovation
Collectif et Industrie
Maison neuve et rénovation
Collectif et Industrie
InstallationSalonLocal dédiéLocal dédiéLocal dédiéLocal dédié
CombustibleGranulés de boisBûchesBûchesGranulés de boisPlaquettes
Prix combustible6.5 cts€ / kWh3.6 cts€ / kWh3.6 cts€ / kWh6.5 cts€ / kWh2.7 cts€ / kWh
Rechargement1 fois par jourPlusieurs fois par jour1 à 2 fois par jour selon capacité du ballon3-7 jours (réservoir)
Tous les ans (silo)
Tous les ans
FonctionnementAutomatiqueManuelManuelAutomatiqueAutomatique
Rendement90%65 à 90%80 à 90%85 à 105%*75 à 95%
Prix HT hors pose3 000 à 6 000€1 500 à 4 500€6 000 à 14 000€5 000 à 15 000€15 000 à 22 000€

* Pour les chaudières à granulés à condensation (il s'agit d'un rendement théorique utile pour les comparaisons car dans les faits, la chaudière ne produit pas plus d'énergie qu'elle n'en consomme).

2. Le poêle hydro, le plaisir de la flamme dans son salon


Avantages du poêle hydroInconvénients du poêle hydro
Flamme dans le salon
Installation facile en rénovation
Peu coûteux
Fonctionnement automatique (granulés)
Chauffage d’appoint pour l’eau chaude sanitaire
Durée de vie < chaudière
Rechargement manuel (bûches)
Autonomie limitée

Définition : Le poêle hydro aussi appelé poêle bouilleur, thermopoêle, poêle chaudière ou encore poêle Idro, peut se connecter directement sur le réseau de chauffage central existant, ce qui en fait une solution bien adaptée en rénovation. Une petite partie de la chaleur est transmise par l’air dans le salon tandis qu’une autre partie alimente les radiateurs à eau installés dans la maison.

Poêle hydro à bûches ou à granulés : Un poêle à bûches hydro impose un rechargement manuel régulier et la présence d’un ballon tampon pour stocker la chaleur. A l’inverse, le poêle à granulés hydro module automatiquement sa combustion et gère seul ses cycles allumages/extinctions. Il n’est donc pas nécessaire en théorie d’installer un ballon tampon coûteux et imposant (voir les préconisations des constructeurs sur le sujet).

avis poele granule hydro

Chauffage de l’eau chaude sanitaire : Il peut s'effectuer ou non par le poêle. Dans tous les cas, un chauffage d’appoint pour l’eau chaude sera nécessaire l’été afin d’éviter que le poêle hydro réchauffe l’intérieur de la maison. Le plus simple (prix, espace) est de prévoir un appoint électrique (voire solaire).

Choix de la puissance : Il faut porter une attention particulière à la répartition Air/Eau de la puissance. La puissance dédiée à l’air doit être adaptée à la surface du salon et au nombre de radiateurs présents pour éviter les surchauffes. Une faible puissance dédiée à l'air permet de fonctionner plus longtemps avec le poêle en mi-saison.


DésignationPuissance totalePuissance eauPuissance eau %
Palazzetti Carlotta Idro 1313.51 kW11.99 kW88.7
Ravelli HRV 100 Touch13.210.176.5
Tosca 15 Idro14.51069

3. Les chaudières à bûches, un prix imbattable mais des contraintes fortes


Avantages des chaudières bûchesInconvénients des chaudières bûches
Peu coûteux à l’achat
Combustible économique
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Rechargement manuel (bûches)
Autonomie limitée
Volume chaudière, ballon
Stockage des bûches

Définition : Il s’agit de la technologie la plus ancienne, mais qui tend à se moderniser pour répondre à des exigences de confort toujours plus grandes. Les chaudières à bûches ont une puissance de 15 à 60 kW ce qui les destinent plutôt à des grandes maisons en rénovation (150 m²) ou des petits collectifs. Elles sont alimentées par des bûches standard peu coûteuses disponibles sous plusieurs formats : 20 cm, 25 cm, 33 cm, 50 cm, 100 cm.

Combustion : Les chaudières à bûches récentes fonctionnent selon une combustion inversée plus efficace. On distingue ensuite 2 technologies : les chaudières à tirage naturel (moins performantes) et les chaudières à tirage forcé dites « turbo » du fait de la présence d’une turbine. Ces chaudières à bûches « turbo » offrent un haut rendement grâce à un phénomène de double combustion.

combustion chaudiere buche

Combustion inversée par tirage naturel - Combustion inversée par tirage forcé (Ademe)

Lors de la première combustion, le bois non brûlé ainsi que les fumées et particules sont réinjectées dans le foyer pour une deuxième combustion. Le rendement atteint est ainsi proche de 90% et la pollution émise est limitée.

2 modes de fonctionnement : Les chaudières à bûches peuvent fonctionner selon deux principes, soit en direct, soit en accumulation.

Certaines chaudières à bûches proposent également un rechargement automatique qui dispense l’utilisateur d’une constante manutention et améliore l’autonomie du système.

4. Les chaudières à granulés : automatisation et autonomie


Avantages des chaudières à granulésInconvénients des chaudières à granulés
Automatique
Grande Autonomie
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Coûteux à l’achat
Prix des granulés (comparé aux bûches)
Volume chaudière, silo

Définition : La chaudière à granulés fonctionne avec des granulés de bois (ou pellets) stockés dans un grand silo. Il faut bien compter autour 9-12 m3 pour cet équipement qui nécessite donc un local à lui seul. Contrairement à la chaudière à bûches, la chaudière à granulés est alimentée automatiquement et en continu sans aucune manutention. Les chaudières à granulés ont généralement une puissance comprise entre 8 et 200 kW ce qui les destine à tous les usages : particulier (rénovation et neuf), collectif et industrie.

Installation facilitée : La régulation est aussi beaucoup plus fine et permet un fonctionnement sans ballon tampon. De plus, elle peut être pilotée par un thermostat d’ambiance. On peut donc : programmer une heure d’arrivée, s’absenter quelques jours, faire une programmation hebdomadaire sur plusieurs zones de chauffe… Comme pour les poêles hydro, on commence à trouver des chaudières à granulés certifiées étanches pour une installation en ventouse.

chaudiere granulés ventouse

Pellematic Smart XS et Pellematic Condens, les premières chaudières à granulés certifiées étanches (ÖkoFEN)

Des chaudières adaptées aux maisons neuves : Les fabricants s'adaptent aux très bonnes performances thermiques des nouveaux logements (réglementation thermique 2012) en proposant des modèles de faible puissance. Quelques exemples :


MarqueModèlePuissance mini kWPuissance maxi kW
HargassnerNano Pk 61.96
Nano Pk 939
ÖkoFENPellematic 82.48

Des chaudières de plus en plus compactes : L'inconvénient principal des chaudières à granulés est qu'elles sont très volumineuses car elles nécessitent la présence d'un silo de stockage imposant. Cet espace de stockage coûte cher surtout dans les maisons neuves. Pour contourner ce problème, certains fabricants proposent des modèles avec un réservoir à granulés de 30 à 150 kg que l'on peut remplir de la même manière qu'un poêle à granulés. L'autonomie diminue drastiquement (2 à 7 jours selon la taille du réservoir) mais la chaudière peut se glisser plus facilement dans la maison en remplacement d'une ancienne chaudière.

Des chaudières à granulés de moins en moins coûteuses : Le prix moyen des chaudières à granulés est d’environ 12 000€ HT ce qui reste très important. Des fabricants proposent des alternatives moins coûteuses. Quelques exemples :


MarqueModèlePuissance mini kWPrix HT
RedCompact 18184 000€
Laminox idroMatic 15154 180€
ÖkoFENEasypell 1212A partir de 5 680€
(réservoir de 125 kg inclus)

Des chaudières de plus en plus performantes : La chaudière à granulés "à condensation" permet de gagner environ 10% de rendement en récupérant la chaleur latente contenue dans la vapeur d'eau des fumées. On atteint ainsi des rendements théoriques supérieurs à 100%. Ce n'est pas le cas en réalité car la chaudière ne produit pas plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Cela s'explique car les calculs se font sur la base du PCI (pouvoir calorifique inférieur) qui ne prend pas en compte la chaleur contenu dans les fumées. La chaudière Pellematic Condens Okofen annonce par exemple un rendement de 107% et un prix au-dessus de la moyenne de 16 000€ HT.

5. Les chaudières à plaquettes, plutôt pour le collectif et l’industrie


Avantages des chaudières à plaquettesInconvénients des chaudières à plaquettes
Automatique
Grande Autonomie
Prix du combustible
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Très coûteux à l’achat
Volume chaudière, silo
Combustible de qualité variable

Définition : La chaudière à plaquettes ou à bois déchiqueté fonctionne avec du bois du bocage local qui est broyé. Comme avec les granulés, le fonctionnement de la chaudière à bois déchiqueté est entièrement automatique et propose une régulation très fine. La puissance de ces équipements va de 12 à 150 kW. Ils se destinent donc plus à des grandes maisons en rénovation, des petits collectifs ou des industriels.

Combustible : Le broyat de haies ou de bois forestier forme des petits copeaux de bois homogènes appelés bois déchiqueté ou plaquettes forestières. Ce combustible a donc une très faible énergie grise. Il a également l’avantage d’être le moins cher du marché car il ne nécessite presque aucune transformation.

6. Une chaudière à bois, est-ce rentable ?

Voici une simulation théorique dans le cas d’une acquisition pour une maison de 150m² qui a un besoin 22 500 kWh d’énergie finale en € TTC selon ces hypothèses :


AppareilPrix poséEntretien annuelPrix énergie (€/kWh)RendementConsommationCoût annuel
Chauffage électrique1 50000.15100%22 5003 375
Chaudière gaz de ville6 0001000.08290%25 0002 150
Chaudière gaz en cuve6 0001000.11590%25 0002 875
Chaudière fioul8 0001500.08990%25 0002 375
Poêle hydro8 0002500.0690%25 0001 750
Chaudière bûches turbo15 0001800.03685%26 4701 133
Chaudière granulés éco.13 0001800.0690%25 0001 680
Chaudière granulés18 0001800.0695%23 6841 601
Chaudière à plaquettes20 0001800.02785%26 470895

La simulation ne prend pas en compte l’augmentation du prix de l’énergie qui devrait également pénaliser davantage les énergies fossiles ainsi que l’électricité. L’intérêt écologique de l’énergie bois est également difficilement chiffrable.

rentabilité chauffage bois

Globalement, on remarque que les modes de chauffage au bois sont assez compétitifs par rapport aux énergies fossiles notamment vis-à-vis de l’électricité, du gaz en cuve et du fioul. La chaudière à bûches turbo arrive nettement en tête grâce à un combustible très peu cher mais nécessite de la manutention. Pour le particulier qui souhaite un chauffage au bois autonome, la chaudière à granulés économique semble être la meilleure option.

Pour obtenir le meilleur prix, il est important de réaliser plusieurs devis afin de mettre les entreprises en concurrence. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier :

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

logo QualiboisRemarquons que tous les systèmes ci-dessus sont éligibles aux aides financières en vigueur en confiant la pose à un artisan certifié Qualibois.

7. Le label Flamme verte pour certifier les performances des chaudières

Comme pour les poêles à bois, le label Flamme Verte contrôle le fonctionnement des chaudières à la sortie des usines et dans les stocks. Ce label n'est toutefois pas obligatoire.


AppareilNotationRendement (%)Émissions CO
(mg/Nm3)
Émissions particules
Fines (mg/Nm3)
Chaudières à bûches6*> 8760040
7*> 8750030
Chaudières à granulés6*> 8745030
7*> 8735020

Conclusion : Quelle chaudière à bois pour quel besoin ?


AppareilAvantagesInconvénients
Poêle hydroFlamme dans le salon
Installation facile en rénovation
Peu couteux
Fonctionnement automatique (granulés)
Chauffage d’appoint pour l’eau chaude sanitaire
Durée de vie < chaudière
Rechargement manuel (bûches)
Autonomie limitée
Chaudière à bûchesPeu coûteux à l’achat
Combustible économique
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Rechargement manuel (bûches)
Autonomie limitée
Volume chaudière, ballon
Stockage des bûches
Chaudière à granulésAutomatique
Grande Autonomie
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Coûteux à l’achat
Prix des granulés (comparé aux bûches)
Volume chaudière, silo
Chaudière à plaquettesAutomatique
Grande Autonomie
Prix du combustible
Fiable (garantie 7-10 ans généralement)
Très coûteux à l’achat
Volume chaudière, silo
Combustible de qualité variable

Les chaudières bois sont suffisamment diversifiées pour convenir à tous les publics : particulier (neuf et rénovation), petit collectif ou industriel. On préférera le poêle hydro ou les chaudières à granulés et à bois déchiqueté pour leur fonctionnement 100% automatique. En termes de prix, la chaudière à bûches reste la plus compétitive mais nécessite plus de manutention. Le principal inconvénient des chaudières est la place souvent importante occupée au sol et qui nécessite un espace au sec dédié. De plus en plus, les chaudières intègrent un espace de stockage des granulés ce qui permet, malgré une baisse significative de l'autonomie, une adaptation aux chaufferies compactes. N’hésitez pas à consulter notre guide du chauffage au bois ainsi notre comparatif des poêles à bois pour connaître d’autres alternatives.

Laisser un commentaire ou poser une question




#15 - Aerospatial - 23 Septembre 2019

Bonjour,
Je louche actuellement sur la chaudière HARGASSNER NANO PK, mais j'ai des gros radiateur en fonte, donc haute T°.
D'un côté, on me dit : "Pas de problème", et de l'autre "Ce n'est pas fait pour ça".
Ma conclusion c'est que ça fonctionnera, sans monter à 90°, mais à priori MAX à 75°, mais que le rendement sera moins bon.
Est-ce la bonne conclusion ? De combien le rendement tombera ? De 95% à 90, 85, 60 ?
Merci de votre aide

#14 - mairos - 12 Juillet 2019

Bonsoir,

Il fait chaud dehors et on pense quand même au chauffage, :D

j'aurais une question basique, je pense, pour le système de chauffage central et son fonctionnement avec radiateur : peut on réguler avec des plages horaires, chaque radiateur,,, le principe étant qu'on est une température agréable suivant les pièces que pendant notre présence (matin et surtout soir) avec une température souhaité (16-17 degrés chambre, 18-19 degrés cuisine salle à manger et un 19-20 degrés pour le pseudo salon-tv-burau-pc repos). Nous avons une vieille maison en pierre et la configuration de notre maison n'est pas évidente il y a beaucoup de petite pièce 16m2 et 10m2, mais finalement assez agréable à vivre car chaque fonction de la maison est séparé, du coup nous verrons plus tard si décloisonné ou pas, parce qu il y a des avantages à rester cloisonné au final, mais pour un poêle chauffage, dommage.

ma deuxième question, serait au niveau technologique, j'ai eu beau chercher mais je n'arrive pas à trouver sur votre site (bien fait et utile soi disant en passant, avec plein d'info essentiel!) : la chaudière mixte granulé (ou pellet) mixé avec du bois bûche, est-ce une technologie pas au point , trop récente ou trop cher, ou pas fiable, je pensais être moins dépendant du granulé comme ça, et avec un ballon tampon produire de l ecs et coupler avec quelques panneaux solaires thermiques, dont j'ajouterai si le budget et l’efficacité est au rendez vous, pour ça faudrait que la chaudière chauffe l'eau préalablement réchauffer par le solaire qui amènera jamais à 60 degrés seul sinon.

j'ai vu des prix de chaudière mixte bûche/granulé aux alentours de 6000-8000euros sur internet

si vous avez une idée du prix de installation complète (même en très gros pour maison 90-100m2 que j'isolerai bien, mais sans aucun radiateurs à eau pour l'instant)

Merci beaucoup à l'avance, et pour votre site aussi ;)

#13 - Xavier (admin) - 30 Avril 2019

Bonjour dylan,

Dans une "petite" maison très bien isolée et compacte, un poêle à granulés à air suffira et pourra chauffer en silence (modèle à convection naturelle). Je pense notamment au modèle Rika Livo qui reste accessible avec un positionnement haut de gamme :
https://conseils-thermiques.org/contenu/test-poele-granule-rika-livo.php

Cette solution sera la moins coûteuse je pense mais il faut considérer que les portes doivent rester ouvertes et qu'il faut un appoint électrique au cas où (au moins dans les chambres).

Un chauffe-eau solaire ou un chauffe-eau thermodynamique peut compléter ce dispositif.

Un poêle hydro vous permettra de garder les portes fermées en toute occasion et une chaleur un peu plus homogène. Cela suppose la création d'un système de chauffage central ce qui rend la solution plus coûteuse. Il faut aussi trouver un pro qui maîtrise son sujet. Vous trouverez plus d'infos sur notre article dédié :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-hydro.php

A bientôt,

#12 - dylan - 29 Avril 2019

Bonjour,
Au stade de réalisation d'une maison neuve en Bretagne, que préconisez-vous comme système pour une maison de 70 m² au RDC et environ 30 m² à l'étage à un budget raisonnable ?
De quel ordre serait un poêle hydro associé à 2 panneaux solaires ? J'ai interrogé diverses personnes mais quasi personne ne connait les poêles hydro... et les panneaux solaires ne peuvent pas fonctionner toute l'année
Merci d'avance des informations que vous pourrez nous apporter

#11 - Xavier (admin) - 08 Mars 2019

Bonjour Philippe,

Effectivement, c'est une bonne solution technique et qui obtiendra la meilleure performance environnementale. Je vous invite à lire l'avis de l'Ademe à ce sujet qui compare plusieurs solutions de chauffage en rénovation en termes de prix et d'environnement :
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis-ademe-modes-chauffage-individuels.pdf

L'inconvénient reste bien sûr le prix élevé à l'achat qui impacte fortement la rentabilité (car en contrepartie, le coût de l'énergie est faible). Le prix de 15 000€ HT parait correct s'il s'agit de toute l'installation (et pas "que" de la chaudière). Les aides financières devraient permettre d'alléger la facture.

Mais pour être sûr que ce prix soit juste, il faut étudier plusieurs propositions. Je pense par exemple à la chaudière Easypell de Okofen qui devrait être compétitive :
https://www.easypell.com/fr/accueil.html

Les concurrents directs de Palazzetti seront MCZ (chaudière RED) et Laminox mais la priorité reste un installateur compétent (qualibois module "eau" + expérience dans le domaine + ancienneté).

A bientôt et tenez-nous au courant,

#10 - Philippe - 07 Mars 2019

Bonjour,

Je viens d'acheter une maison en Bretagne nord. Il ne fait jamais très froid, mais l'humidité fait partie du quotidien. La chaudière actuelle est une Chappée NXR1 au fioul qui date du début des années 1990. La maison est un gouffre énergétique et difficile à isoler (maison en pierre de taille, genre granit, très beau mais difficile à modifier et faire une isolation par l'extérieur serait très coûteux d'un point de vue esthétique). La fioul a mauvaise presse (pour de bonnes raisons écologiques auxquelles je suis sensible) et je voudrais changer de système de chauffage. J'envisage une chaudière à granulés. Un installateur est venu chez moi récemment qui nous propose une Palazzetti à 15000 euros HT. Le système proposé est de l'avis de l'installateur assez rudimentaire mais fiable (comparé à une Okofen plus chère): il s'agit d'utiliser l'inertie thermique d'un grand volume d'eau chauffé par la chaudière (qui alors fonctionne à plein rendement) pour assurer une température constante dans la maison. L'eau chaude sanitaire serait chauffée au bain marie dans ce grand volume. La maison est une résidence secondaire (destinée à devenir une résidence principale dans quelques années), aussi, notamment en hiver, elle sera inhabitée une partie du temps. Que pensez-vous du système proposé ? A mon avis, l'inconvénient majeur en cas d'absence est que l'eau chaude sanitaire est alors chauffée inutilement (mais à relativement basse température). Mais je me dis que compte-tenu du fait que la chaudière fonctionne toujours à plein rendement lorsqu'elle chauffe l'eau, c'est un système assez efficace pour une maison qui n'est pas toujours habitée, mais dans laquelle on veut maintenir une température minimale aux alentours de 10°. Je m'étonne aussi un peu du prix de la chaudière proposée, nettement plus élevé que ceux que vous indiquez sur votre site (par ailleurs fort bien fait, merci !)

Cordialement,

Philippe

#9 - Xavier (admin) - 04 Mars 2019

Bonjour dominique,

La chaudière à granulés me parait plus adaptée car elle ne nécessite pas autant de maintenance que la chaudière à bûches. Après, il faut voir l'arbitrage économique car cela reste assez cher si vous ne souhaitez chauffer qu'une petite partie de la maison.

Je vous invite à prendre contact avec un conseiller FAIRE (service public gratuit de l'énergie) qui pourra étudier avec vous plusieurs solutions et vous guider vers le choix le plus approprié :
https://www.faire.fr/trouver-un-conseiller

A bientôt,

#8 - dominique - 03 Mars 2019

Chaudière à bois ou granulés
Bonjour,
J'habite désormais seule une très grande maison ; je ne chauffe qu'une partie du rez-de chaussée et une chambre, et les autres pièces inoccupées en hors gel ou à basse température. Devant changer ma chaudière à fioul, la chaudière à buches ou à granulés m'intéresse mais est-ce compatible avec ce cas de figure ? (j'ai des radiateurs en fonte, en chauffage central). Merci pour votre avis d'expert SVP.

#7 - Xavier (admin) - 13 Novembre 2018

Bonjour Hclaude,

De notre côté, les retours sur les poêles hydro en général sont très rares. On devrait en avoir un sur un modèle Palazzetti en cours de saison.

Je peux simplement vous dire que sur le Fabio, il n'y a pas de ventilateur pour propulser la chaleur au niveau de la pièce de vie. De ce fait, il vaut mieux conserver des radiateurs à eau dans cet espace au risque de ne pas chauffer assez (car la plupart de la chaleur est transmise à l'eau).

Vous trouverez d'autres références à cette adresse mais nous n'avons rien de plus concret pour le moment :
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-hydro.php

A bientôt,

#6 - Hclaude - 12 Novembre 2018

Bonjour,

M'étant intéressé au Marina 14kw d'Interstoves, j'ai parlé aujourd'hui avec la commerciale du groupe en France. Elle m'a parlé du Fabio 20kw poêle étanche hydro. J'ai regardé leur cataloque et il m'a l'air intéressant: très bon rendement et température des fumées très faible. En revanche, je n'ai trouvé aucun commentaire sur ce poêle sur internet. A croire que personne ne l'a jamais utilisé. Est-ce quelqu'un connait ce produit et à un avis sur celui-ci?

Merci d'avance et cordialement

Hclaude

#5 - Xavier (admin) - 06 Novembre 2018

Bonjour Nico,

Oui, je pense que la puissance sera suffisante avec environ 12 kW pour l'eau et 4 kW pour l'air (rayonnement). Attention cependant car si vous n'avez pas de chauffage au RDC, la puissance peut être trop juste pour cet espace. Il faut alors prendre l'option "ventilation" pour une meilleure diffusion de la chaleur dans cet espace.

A bientôt,

#4 - Nico - 04 Novembre 2018

Bonjour,
Nous habitons une vieille maison de 126m2 sur 3 étages actuellement chauffée par un poele à bois récent (sauf une chambre avec un chauffage électrique la chaleur ne montant pas jusqu'à elle).
Un professionnel nous propose de mettre en place un poele hydro et de remplacer la totalité des chauffages électriques d'appoint par un système raccordé au poele (y compris un seche serviette dans la SdB)
Il part sur la marque Laudevco modèle belvedere 16.
L'eau chaude étant produite par un baleau thermodynamique, pensez vous que ce système de chauffage soit suffisant pour une maison sur 3 niveaux?

Cordialement

#3 - Xavier (admin) - 28 Juillet 2018

Bonjour GB,

Un poêle à granulés peut effectivement être une bonne solution pour bénéficier d'un prix de l'énergie faible et d'une solution de chauffage écologique. Vous pouvez nous envoyer un plan si vous le désirez pour en savoir plus sur la technologie à choisir (conseils.thermiques arobase gmail.com).

Cependant, il faudrait d'abord investir dans l'isolation notamment des combles si celle-ci n'est pas bonne (rentabilité très rapide). Réduire ses besoins de chauffage avant de changer de mode de chauffage :
https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-comble-perdu.php

Il serait aussi intéressant de passer une saison avec l'insert bois pour avoir une petite expérience de la répartition de la chaleur avec un appareil à convection naturelle. Un remplacement de l'insert bois par un insert granulés serait envisageable également.

A bientôt,

#2 - GB - 28 Juillet 2018

Bonjour,
Merci pour votre site clair , précis et si complet .
Nous venons d’acquérir une maison de 170 m2 dans le Finistère ( 200 mètre de la mer). 1,5 étage.construite en 1987. Énergie: chauffage gaz citerne +BEC + insert bois d’origine.( coût estimé d.apres le DPE 2454 €) Nous souhaitons utiliser le moins possible le gaz propane mais malheureusement nous nous sommes trop hâtivement réengagés auprès de Finagaz pour 5ans. Auriez-vous des suggestions Nous envisageons de remplacer l’insert par un poêle à granulés est ce la meilleure option ? Pour info: résidence principale , inoccupée une semaine par mois en hiver ,Rdc uniquement utilisé 110 m2 + mezzanine . Merci d’avance cordialement Gwenola Barrault

#1 - Xavier (admin) - 27 Novembre 2017

Bonjour Jc,

Je n'ai pas les compétences pour vous répondre précisément sur les poêles hydro. Si l'on s'en tient aux modèles, le poêle Laugil à l'avantage d'avoir un réservoir deux fois plus grand (45kg contre 23kg) mais c'est surtout la qualité de votre installateur qui fera la différence car les chantiers sont assez rares. Vous pouvez vérifier sa certification "Qualibois Eau" et demander s'il a déjà effectuer ce type de chantier.

Aussi, vous pouvez aussi envisager une chaudière à granulés à bas coût type Okofen EasyPell, Laminox Idro Matic ou Red Compact :
http://conseils-thermiques.org/contenu/comparatif-poele-hydro-chaudiere-bois.php#4

A bientôt et tenez-nous au courant,
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.