L'étanchéité à la vapeur d'eau

L'étanchéité à l’air pose de nombreux problèmes notamment du point de vue des pertes thermiques et du confort. Cependant, un autre point, au moins aussi problématique est l'étanchéité à la vapeur d'eau

Humidité, condensation et valeur sd

L’humidité

L’humidité, aussi appelée vapeur d’eau, est la quantité d’eau contenue dans l’air. On la mesure avec le taux d'hygrométrie. Plus celui-ci est élevé, plus l'air contient de l'eau. A une hygrométrie de 100%, on a l'apparation de brouillard, cela ne veut pas dire que 100% de l'air est composé d'eau, mais plutôt qu'il est saturé, qu'il ne peut plus stocker plus d'eau, on a l'apparition de condensation.

La vapeur d'eau est véhiculée par l'air extérieur mais également par l'usages des bâtiments au niveau des points d'eau notamment (cuisine, salle de bain). C'est la ventilation qui a le rôle d'évacuer cette humidité de la maison, pour garder un air sain et éviter l'apparition de condensation et de moisissures.

La condensation

La condensation apparaît lorsque l'air ne peut plus stocker de vapeur d'eau, c'est-à-dire à un taux d'hygrométrie de 100%. Mais la quantité d'eau que peut stocker l'air dépend de la température. Plus l'air est froid, moins il peut stocker de vapeur d'eau. La condensation a donc tendance à se former lors d'un choc de température, par exemple le long d'une vitre froide, ou dans un isolant. La température à laquelle la condensation apparaît est appelée le point de rosée. Pour la connaître, on utilise un diagramme de Mollier de l'air humide ou diagramme psychrométrique. Exemple de "calcul" du point de rosée :
temperature de point de rosee sur diagramme psychometrique

La valeur Sd

On finit ce petit chapitre de définition par la valeur Sd, sans doute moins connue que les 2 précédents alors qu’elle joue un rôle majeur dans le combat contre la vapeur d’eau. En effet, la valeur Sd caractérise la capacité d’un produit à ne pas laisser passer l’humidité. Elle s’expime en mètre et plus sa valeur est grande, moins il laissera l’humidité le traverser. Ainsi, les pare-vapeur (que nous verrons un peu plus tard) ont des valeurs Sd élevées. Certains produits, comme l'aluminum par exemple, complètement étanches à la vapeur d'eau ont une valeur Sd infinie.

Ne pas confondre étanchéité à l’air et à l’humidité

Perspiration

Pour éviter ces problèmes d’humidité, les murs doivent être perspirants. C’est-à-dire avoir la capacité à laisser passer l’humidité (mais pas l’air), dans une certaine mesure évidemment. C’est ici que la valeur Sd rentre en jeu puisque c’est grâce à elle que l’on pourra déterminer quel matériau on pourra mettre selon la couche. Un mur perspirant permettra à l’humidité contenue dans le mur (qui vient de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison) de pouvoir être évacuée (à l’extérieur). Pour cela, on veillera à mettre des couches avec des valeurs Sd de moins en moins élevées, de l’intérieur vers l’extérieur. On mettra donc le pare (ou frein)-vapeur au plus près de l’intérieur (face intérieur de l’isolation, dans le cas d’une isolation par l’intérieur) et on finira avec un enduit avec une valeur Sd très petite.

Le coup du sac plastique

Blocage à l’intérieur des murs

Si l’on ne prend pas la précaution de faire en sorte que le mur soit perspirant, on peut se retrouver dans le cas de figure suivant. Un pare-vapeur avec une valeur Sd assez élevée (normal) et un enduit extérieur avec aussi un valeur Sd importante (pas normal). Que se passe t-il? Moins d’humidité provenant de l’extérieur, on peut penser que c’est une bonne chose. Mais en faisant ça, on va en réalité piéger l’humidité dans le mur. En effet, les pare-vapeur ne sont pas parfaitement imperméables à l’humidité. Cette dernière va alors s’accumuler dans le mur et on aura alors des risques très accrus d'apparition de condensation, puisque les murs ne pourront plus évacuer cette vapeur d’eau et sécher comme cela devrait être le cas. Cette problématique existe également si l'on pose un isolant classique par-dessus un isolant mince préalablement posé.

Blocage à l’intérieur de la maison

Deuxième cas de figure, un peu plus rare et plus problématique. Dans un bâtiment avec peu de ventilation, on applique une soi-disant “peinture isolante” (qui évidemment n'isole rien, faut-il encore le rappeler...?). Cette dernière a, outre ces capacités de résistance thermique nulles, une valeur Sd très importante. Comme il n’y a pas (ou pas assez) de ventilation, l’humidité ne sera pas évacuée ni par les murs, ni par le renouvellement d’air. L’humidité sera alors piégée à l’intérieur de la maison, ce qui augmente les risques de condensation et de moisissures.

Pare-vapeur, frein-vapeur, pare-pluie

Pare-vapeur

maison froid Imperméable à la fois à l'air et à la vapeur d'eau, le pare-vapeur a une valeur Sd très élevée. Cependant, comme nous l'avons vu, ce n'est pas forcément la bonne solution, car le mur doit rester perspirant. Les risques d'effet "sac plastique" sont donc assez élevés avec ce type de produit. Traditionnelement, le pare-vapeur était du papier kraft (une des faces de la laine de verre notamment). Cependant, cette solution est aujourd'hui désuète et remplacée par d'autres matériaux (très nombreux).

Les isolants minces, qui ne doivent être utilisés qu'en complément d'une isolation plus performante, sont composés de feuille d'aluminium complètement imperméable à la vapeur. De ce fait, l'isolant mince doit toujours se trouver du côté intérieur (côté chaud). Si cela n'est pas respecté (exemple d'un rajout d'isolant après la pose d'un isolant mince), les risques de condensation sont très importants, ce qui pose ensuite des problèmes de dégradation des isolants voire de la structure même (charpente, etc).

Si l'isolant mince est posé en complément d'une laine de verre (ou de tout autre isolant) déjà existante, il faudra s'assurer que celle-ci ne dispose pas d'un pare-vapeur auquel cas, il conviendra de le lacérer.

Frein-vapeur

Le frein-vapeur quant à lui, à une valeur Sd moindre que celle du pare-vapeur. Il laisse donc plus passer de l'humidité (mais reste bien étanche à l'air). Cela permettra au mur de mieux respirer. C'est la solution aujourd'hui la plus recommandée.

Pare-pluie

Le pare-pluie n'est nécessaire que lorsque l'on est en isolation par l'extérieur. Il permet de parer aux intempéries (pluie/vent). Le pare-pluie n'est pas résistant à la diffusion de la vapeur d'eau, sa valeur Sd est donc très faible et ne remplace absolument pas un pare/frein-vapeur.

Traiter vos problèmes d'humidité

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour traiter vos problèmes d'humidité, il est important de réaliser plusieurs chiffrages afin de mettre les entreprises en concurrence et faire baisser mécaniquement les prix. Pour cela, vous pouvez utiliser une application de mise en relation comme Enchantier:

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • Vous êtes
  • Votre situation *
  • *
  • de *
  • * *

logo artisan qualibatIl vous faut ensuite choisir de préférence un artisan RGE Qualibat (Reconnu Garant de l'Environnement). Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Vous trouverez la liste des entreprises certifiées directement sur le site du gouvernement. Privilégiez plutôt ceux qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique et qui restent disponibles et réactifs. Au niveau du budget, le traitement de l'humidité peut se traduire par l'installation d'une ventilation mécanique contrôlée, dont le coût prix total devrait se chiffrer autour de 3000€. Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Conclusion

La respiration des murs, avec notamment l'évacuation de l'humidité qu'il pourrait s'y accumuler est une problématique qui devient prépondérante avec le renforcement de l'étanchéité à l'air ou l'utilisation de produits comme les isolants minces qui sont très étanches à la vapeur d'eau et doivent ainsi être posés dans les règles de l'art. Il faut donc veiller à choisir les bons produits, mais également à soigner la mise en oeuvre. En effet, ce sont généralement des techniques nouvelles que les artisans connaissent peu et qu'ils peuvent mal appréhender.

Laisser un commentaire ou poser une question




#66 - Alex - 02.07.17

Bonsoir Benjamin,
Meci pour votre reponse
Cordialement
Alex

#65 - Benjamin (Admin) - 30.06.17

Bonjour Alex,
Il faut laisser une lame d'air ventilée de 2 cm entre le pare-pluie et l'isolant, sinon en cas de condensation sous le pare-pluie, cela mouillera l'isolant en dessous ce qui dégradera l'isolant + risque de dégradation de la charpente à long terme.

#64 - alex - 22.06.17

Bonjour
j'ai acquéri récemment une maison de 2004. sous les tuiles (en terre cuite) je dispose de pare-pluies (souple de couleur noire). je voulais savoir si pour isoler mon toit de garage je suis obligé de fair e une lame d'air entre l'isolant et pare-pluie. je compte poser coton recyclé entre les chevrons et visser les plaques de polyuréthane rigide sur les chevrons. merci pour vos conseils

#63 - Benjamin (Admin) - 21.06.17

Bonjour Ortega,
Pourquoi pas, mais difficile de connaître la valeur Sd (donc la performance) exacte de votre papier kraft. Il faut par ailleurs voir pour un kraft armé pour éviter le déchirement.

#62 - Ortega - 18.06.17

Puis je utiliser du kraft 125 gr comme par vapeur en toiture et en mur derrière du placo?
Merci

#61 - Benjamin (Admin) - 04.02.17

Bonjour Mijo,
Effectivement, il y a un risque pour que de la vapeur d'eau s'accumule dans le mur.
Si c'est techniquement faisable, le plus sûr serait d'enlever la faïence...

#60 - Mijo - 02.02.17

Bonjour, salle de bain au nord, très froide. Mur extérieur nord : une fenêtre - s'ouvrant sur l'extérieur- et faïence. Je souhaiterais isoler ce mur par l'intérieur (obligatoire car je suis dans un immeuble) mais je crains de la condensation entre l'isolant et la faïence. Y a-t-il une possibilité? Merci beaucoup

#59 - Benjamin (Admin) - 31.01.17

Bonjour Luc,
Je ne connais pas bien la réglementation suisse, mais en France, il est déjà obligatoire d'avoir un système de ventilation mécanique centralisée (VMC).
Si vous n'avez pas d'entrée d'air dans les ouvrants des pièces principales, il n'est pas étonnant d'avoir de la condensation (car l'extraction est inefficace du fait qu'il n'y ait aucune entrée d'air + une maison étanche). Rajouter à cela qu'il devrait y avoir aussi une extraction dans toutes les pièces de service (SdB, WC et cuisine).

Avec cette configuration, l'humidité doit pouvoir s'évacuer sans soucis. Sauf si vous avez mis par exemple une peinture anti-humidité qui ne laisserait pas passer la vapeur d'eau?

Pour moi, votre soucis ne vient pas de la configuration de l'isolation mais plutôt de l'absence de VMC. Dans une maison neuve étanche sans VMC, il est logique d'avoir des problèmes de moisissures sur les parois.

Par quel professionnel êtes-vous passé pour la construction de votre maison? (archi? maitre d'oeuvre? constructeur?)

#58 - Luc - 30.01.17

ERRATUM!
Re-bonjour,
j'ai fait une petite erreur dans ma description: les panneaux constituants le plancher des combles ne sont pas des panneaux d'OSB, mais des panneaux d'agglomérés, non hydrofugés.
Meilleures salutations.

#57 - Luc - 30.01.17

Bonjour,
je viens de faire construire ma maison, qui a été terminée il y'a 6 mois (maçonnerie classique, isolation des murs par l'extérieur). Elle ne possède par de ventilation particulière, sauf des extractions dans les salles de bains. Elle est encore très humide et nous avons de la condensation sur nos fenêtres doubles vitrages. Donc nous aérons 2-3x/jour pendant 5 minutes et ça va mieux.
Mon problème se trouve dans le plafond du premier étage, qui donne dans les combles non-chauffés. Il a fait très froid ces derniers temps, et en montant dans les combles, j'ai remarqué de la condensation et des moisissures à divers endroits. Le plafond du premier (qui fait office de plancher des combles) est constitué (intérieur vers les combles) de lambris, d'une lame d'air, d'un pare-vapeur, d'une isolation en laine de verre et de panneaux OSB. Ce sont les panneaux OSB qui moisissent. Ils se gondolent, sont humides et j'en ai dévissé un et dessous le panneau est couvert de moisissure.
Auriez-vous une idée de ce que je peux faire?
Dois-je percer les panneaux OSB pour permettre à l'humidité de s'évacuer? Dois-je créer une lame d'air entre la laine de verre et les panneaux OSB? Est-ce le pare-vapeur qui a été mal posé (il s'agit d'un Siga Majpell 25)? Faut-il isoler la toiture pour diminuer le gradient de température entre l'intérieur de la maison et les combles?
merci pour votre aide!

#56 - Benjamin (Admin) - 30.01.17

Bonjour Thierry,
Sinon, il faut simplement attendre que les températures soient moins extrêmes pour limiter de fait les risque de condensation sur le métal lors de la pose...

#55 - Thierry - 25.01.17

Update à mon post précédent. Après appel vers un "vrai" couvreur, celui-ci m'indique qu'il a aussi eu le cas et que cela est dû au fait que les murs ne sont pas encore complètement sec. Il utilise dans ce cas un deshumidificateur industriel (à louer ) pendant quelques jours. Sur son dernier cas il en a sorti 10 seau d'eau. Ensuite chauffer la pièce pour avoir une température ambiante entre 18 et 20) et semble t-il cela resolverait le problème. Il dit aussi qu'il laisse 2 à 3 cm d'espace entre la sous-face du panneau en métal et la LDV.

#54 - Thierry - 25.01.17

Bonjour,
Contexte : Je suis en train d'agrandir ma maison. Pour le moment et en attendant de réaliser une isolation complète par l'extérieure en avril, la maison est entourée de parpaings creux et donc il fait froid (surtout en ce moment -6° environ le matin). Mon entrepreneur m'a posé en toiture du panneau sandwich isolé de 40mm entre bastaing sans arrivée d'air de l'extérieur de la maison par les côtés. Ensuite il a voulu mettre de la laine verre 200mm sous cette peau métallique du panneau. Il a utilisé pendant une journée un chauffage d'appoint pour travailler et le lendemain au moment de passer des cables életriques au plafond nous nous sommes rendu compte qu'il y avait enormément de condensation entre la sous-face métallique du panneau sandwich et laine verre. L'entrepreneur a appelé par ci par là qui du fournisseur du panneau, qui de point-p parcequ'il n'y connait visiblement rien en couverture (mais parait-il ça fait 20 ans qu'il fait ça...) et on lui a répondu qu'il fallait chauffer la pièce au moins une semaine (alors que lesmurs ne sont pas isolés..) pour que le métal soit à température ambiante avant de reposer la LDV.
1 - Qu'en pensez-vous ?
2 - On lui a dit également qu'il fallait laisser une lame d'air (non ventilée je précise puisque enfermée entre bastaing) de 4 à 6cm entre le panneau et la LDV alors que moi d'après mes recherches, je dirais que l'on est sur une toiture chaude et que donc au contraire il faudrait appliquer la LDV sur le metal et mettre sous la LDV un pare (frein ?)-vapeur continu pour empecher toute arrivée d'air. Qu'en pensez-vous ?
Je précise que la LDV Kraft dispose d'un pare-vapeu intégré mais que l'entrepreneur n'a pas croisé la LDV du coup l'air passe entre les morceaux d'où ma proposition de remettre dessous un autre pare-vapeur continu. Est-ce envisageable d'avoir un deuxième pare-vapeur ?

Merci d'avance pour votre aide

#53 - Benjamin (Admin) - 14.01.17

Bonjour Flo,
Sans dépose de l'isolant et du pare-vapeur (idéal), il y a possibilité de mettre un 2ème pare-vapeur avec une valeur Sd au moins 50% plus importante que celui déjà posé.
Par contre il faut une bonne ventilation dans la maison car la vapeur d'eau s'évacuera logiquement beaucoup moins facilement par les murs.
L'isolation par l'extérieur ou la ventilation ne changeront rien puisque la condensation se forme à cause de la vapeur d'eau qui condense dans l'isolant (grande différence de température au sein de l'isolant et donc condensation).
L

#52 - Flo - 10.01.17

Bonjour .
J ai isoler une ossature bois,à la intérieur j'ai mis un par vapeur et puis jai isoler le doublage en 45mn. J'ai sans doute fait cette erreur en isolant après le pare vapeur côté intérieur car en chauffant la maison il y a condensation entre le pare vapeur et l isolation du doublage .
Y a t il une solution pour empêcher cette condensation ?
Peut être en isolant légèrement par l extérieur ?
Ou avec une très bonne ventilation ?
Merci.

#51 - Benjamin (Admin) - 04.01.17

Bonjour,
@marc : Si il n'y a pas d'isolation, alors il y aura toujours beaucoup de condensation. Si la hauteur le permet, isolez en laissant une lame d'air ventilée + le feutre.

@em : Le traitement des remontées capillaires est très délicat. Il existe des produits à injecter (type "Rubson") en faisant des trous (espacés de 15 à 30 cm). Le coût est relativement raisonnable si vous le faites vous mêmes. L'appel a un professionnel peut être bénéfique mais les prix peuvent s'envoler car bon nombres de professionnels surfent sur la méconnaissance et le fait que l'on ne voit pas les infiltrations pour mettre un zéro en trop sur le devis...

#50 - em - 29.12.16

bonjour Benjamin.
J'ai une maison datant d'avant 1900 qui a des remontées capillaires dans les murs du rez de chaussée sur env 1 m de hauteur.
Sous une pièce de ce rez de chaussée il y a une cave assez humide (mais jamais inondée) et sous le reste je pense qu'il n'y a pas de fondations béton (non vérifié).
les murs sont en pierre avec torchis dessus et celui ci s'effrite (+ apparition de salpêtres).
que puis-je faire pour régler mon problème?
merci

#49 - marc - 15.12.16

bonjour benjamin, encore merci pour ce blog très intéressant.
J'ai fini de construire mon garage en parpaings couvert de bardage fibro ciment.
la toiture bac acier condense tres fortement et ce malgres le feutre limitant les écoulements d'eau....
penses tu qu'il soit utile de poser une vmc ou autre systeme pour ventiler le batient.
celui ci n'est pas isolé....merci

#48 - Benjamin (Admin) - 06.12.16

Bonjour Prelude,
Il faut entreprendre de résoudre le problème d'inondation de la cave. En effet, les murs s'imbibent d'eau qui remonte par capillarité jusqu'au mur de la salle à main.

Pour cela, il pourra être retenu la mise en place d'un drain + d'un pare-pluie entre la terre et le mur extérieur (pour la partie enterrée. Pour la partie non-enterrée, il faut être sûr que l'enduit extérieur est suffisamment étanche (tout en restant perméable à la vapeur d'eau).

#47 - Prelude - 17.11.16

Bonjour
je suis propriétaire d'une maison individuelle (construction avant 1948).
Quelques informations avant de vous poser mes problèmes
- pas de fondations béton
- joints des murs en briques de la façade nord fait en 2006 avec hydrofuge
- cave voutée en brique et pierre bleue
- puisard dans la cave . une pompe vide cave est installée pour réguler le niveau d'eau dans le puisard.
- hygrométrie de 77 % dans la cave
- hygrométrie de 60% en moyenne avec aération de la maison
- pas de VMC ou VMI (sauf dans les toilettes et la SDB)
- réalisation d'injection de résine sur le bas des murs de la salle à manger (pièce au dessus de la cave) - pas de dalle de béton dans la salle à manger, l'ancien carrelage est encore en place)
j'ai deux soucis majeures :
- la cave est humide , formation de salpêtre sur les murs (remontée capillaire ?) . elle est inondée sur 20 cm lors qu'il y a des fortes pluies, l'eau passe par le bas du mur orienté sud
- la façade intérieure nord est sujette au moisissure (sur le bas des murs et dans les coins) et la salle à manger est fortement sujette à l'humidité (décollement du papier peint et mauvaise odeur). l'isolation intérieure n'a pas été modifié (torchis).

quelles solutions pourrait être mise en place pour que la cave ne soient plus inondées et que l'hygrométrie de la maison soit convenable pour notre enfant ? je crains d'entreprendre des travaux qui ne régleraient pas l'ensemble des soucis.

Merci d'avance pour vos conseils.

#46 - Benjamin (Admin) - 10.11.16

Bonjour Snif,
Merci pour ce retour.
Effectivement, il n'est pas toujours évident de passer à coté des arnaques, surtout sur des sujets aussi sensibles et compliqués que la ventilation et le traitement de l'humidité.
En espérant que cela permette à d'autres gens de passer à côté de ce genre d'arnaque.

A nouveau merci et bon courage,

#45 - Snif - 10.11.16

Bonjour,

J'ai eu moi aussi de gros problèmes d'humidité et de moisissures ou j'ai fait intervenir une société a ce sujet qui m'a fait :

- des trous capillaires pour 850€ pour une petite maison 75m2
- acheté pour rien un VPH d'une valeur de 5500€
- une facture de 6200€ pour poser cet appareil dans ma cuisine ayant accès a une cour. Arguments de vente : consommation de 05kw/h par jour et renouvellement de l'air pour toute la maison, ce qui est totalement faux. Il est en plus installé quasiment face a une chaudière de gaz de ville, je ne vous dit pas la consommation d'électricité et de gaz si je le met en fonctionnement, l'air glacial l'hiver entre face a la chaudière.

D'après les expert de l'assurance, l'installateur (la socièté eoletec) qui sont venus chez moi voir l'installation, c'est normal... Ce qui est totalement faux, il suffit de voir les plans d'installations correct sur internet en tapant eoletec.fr. J'ai essayé avec mon assurance de le faire reprendre et de me le rembourser. Il est impossible de connaître les coûts d'utilisation et le fonctionnement précis. La société a installé l'appareil plus d'un mois après la signature du devis et ne l'a réglé que deux mois plus tard. Ces délais rendent le remboursement et les démarches impossibles.

J'essaye de le revendre car je n'utilise plus ce produit, il est de marque eoletec conçu pour une maison entière ou une surface de 730m2. Si une personne est preneuse, j'en serais content s'il peut lui etre utile car je ne revendrais certainement pas le prix que j'ai payé. Je me suis fait arnaqué par l'installateur qui voulait ensuite me proposer une autre arnaque pour les combles "complétement étanches". Je peux dire merci aux lois françaises sur les arnaques et aussi aux juristes et assurances, car j'en ai eu d'autres bien plus couteuses ou tout est classé sans suite et personne ne veut s'occuper des problèmes si on ne prends pas d'avocat...

#44 - Pierre Antoine - 07.11.16

Bonsoir Benjamin.

Merci beaucoup pour vos conseils.

#43 - Benjamin (Admin) - 05.11.16

Bonjour Pierre Antoine,
Cela ne pose pas plus de soucis que ça. Si l'échéance de l'aménagement des combles à proche (< 1 an), vous pouvez lacérer le pare-vapeur. Sinon laissez-le, cela ne posera pas de problème particulier par la suite. Il faudra cependant veiller à ne pas poser un de film pare-vapeur sur le dessus (exemple de ne pas mettre de film "polyane" qui est un film très souvent utilisé, y compris dans les étages bien qu'inutile, sous les parquets pour éviter les remontés capillaire).

#42 - Pierre Antoine - 01.11.16

Bonjour,
Je rénove actuellement une maison . J'ai posé une laine de Roche ep 200 avec Kraft sous plafond. Le Kraft est posé du côté chauffé . Mais je compte aménager les combles juste au dessus par la suite . Que faut-il faire ?

#41 - Marc - 09.10.16

Merci beaucoup pour votre réponse, ce bâtiment restera un garage, comme la toiture est en bac acier ( avec feutre anti condensation) il y aura une bonne circulation d'air, par ailleurs il ne sera pas isolé, si il est préférable de poser un par pluie directement sur le mur je le ferai, s'il vaut mieux le laisser respirer,je ne mettrai rien de plus.... Merci encore

#40 - Benjamin (Admin) - 06.10.16

Bonjour Marc,
Si le mur du garage n'est pas isolé, il n'y a pas de soucis pour ne pas mettre un pare-vapeur.
Si vous chercher une bonne imperméabilité du mur à la pluie notamment, vous pouvez envisager de mettre un pare-pluie (directement sur le mur). Mais c'est loin d'être obligatoire.

#39 - Marc - 29.09.16

Bonjour, je vais couvrir les murs parpaings de mon garage indépendant directement avec du bardage en fibrociment, je ne dispose que de 3cm pour le lattage et donc difficile de mettre un par vapeur à moins de le mettre directement sur le mur ou collé au bardage... Est ce un problème de ne pas mettre de par vapeur ? Merci

#38 - Benjamin (Admin) - 30.08.16

Bonjour RJM,
La ventilation d'une paroi peut avoir l'effet inverse dans le cas des remontées capillaires. Cela risque en effet de faire remonter plus d'humidité.
Généralement les traitements par injection ne requiert pas de faire des percements de chaque côté de la paroi.

Je pense donc que le traitement que vous avez mis en place suffit à lutter contre les remontées capillaires, notamment si vous dites que le précédent traitement à tenue 15 ans ce qui est une bonne durée de vie.

#37 - RJM - 17.08.16

Bonjour,
J'ai acheté une maison ancienne (19è?) adossée à un talus à l'arrière jusqu'à hauteur du plafond du rez de chaussée et enterrée d'un côté sur 1 m à partir du talus puis en pente douce, pour finir au niveau du sol à l'avant. L'autre côté n'est pas enterré non plus. De construction traditionnelle, elle n'a ni vraies fondations, ni cave, encore moins de vide sanitaire.
Nous avons fait poser une étanchéité (feuille de plastique gaufrée) et un drain le long du mur en partie enterré.
A l'intérieur de la maison, un mur porteur (épaisseur 60 cm) recoupe ce mur extérieur. Ce mur sépare deux pièces. Dans l'une il est doublé d'une contre-cloison non ventilée. Dans l'autre pièce, il y a d'assez importantes remontées d'humidité qui dégradent le mur. Il y a environ 15 ans, j'ai injecté (avec un hydrofuge introduit au moyen d'entonnoirs enfilés dans des perçages aux 2/3 du mur). Vu l'importance des lacunes atteintes par ces perçages, je les ai rebouchés avec de la mousse isolante en bombe après avoir versé de l'hydrofuge en quantité "raisonnable". Cela a tenu environ 15 ans mais j'ai dû recommencer l'opération en reperçant dans les trous précédents, sans le problème des lacunes cette fois. Je me demande maintenant s'il faudrait compléter cela par une autre intervention: Mise en place d'une ventilation de la contre-cloison (mais cela ne risque-t-il pas d'aggraver les choses par condensation de l'air humide intérieur ? démolition de la contre-cloison pour pouvoir traiter l'autre face du mur ?
Merci d'avance de votre aide

#36 - Benjamin (Admin) - 09.08.16

Bonjour Rejean,
Si vous avez mis suffisamment d'épaissuer d'isolant dans le grenier, l'ajout d'un isolant mince (ce que je suppose vous appelez le Thermax, alors que cette marque fait autre chose que de l'isolant mince) n'aura que très peu d'impact sur les consommations et le confort.

Généralement, les isolants minces ont un valeur Sd largement supérieure à celui d'un pare-vapeur classique. En le mettant côté chaud comme dans votre cas, il n'y aura normalement pas de soucis de condensation.

#35 - Rejean - 07.08.16

Bonjour, J'ai agrandi ma residence et mon contracteur a poser un coupe vapeur en plastique au plafond pour pouvoir souffler de la laine au grenier. Par contre je me suis fait conseiller de mettre un Thermax au plafon. Puis-je sonserver le plaique et ajouter le thermax ou sa risque de créer de l'humidité et je serais mieux d'enlever le plastique ? Merci pour vos conseil

#34 - Benjamin (Admin) - 04.07.16

Bonjour Merel,
Si c'est en construction, alors il faut demander à déposer l'isolant mince et à mettre un pare-pluie. Sinon, on est très loin des DTU et il y aura forcément de la condensation.
Surventiler serait éventuellement une solution, mais pas à toutes les saisons + risques de condensation toujours existants (+ mettre un système de récupération des condensats car cela peut être plusieurs litres par jour) + dégradation prématurée de l'isolant classique + diminution de l'efficacité thermique = pas une solution envisageable dans du neuf!

Qu'était-il prévu au départ? Le charpentier a-t-il respecter le devis initial?
Quel professionnel avez-vous choisi pour le projet global? Archi, maître d’œuvre?

#33 - Merel - 03.07.16

Bonjour,
Merci pour toutes vos explications très claires.
Ma maison est en cours de construction, nous en sommes aux rails placo.
Comme Cedric71300, mon charpentier à posé un isolant mince (ISOTEC) en lieu et place du pare pluie), avec cloisoir sous faitage et grilles d'aération dans bandeau de toiture PVC;
Que puis-je faire maintenant pour mettre en oeuvre l'isolation laine de roche en comble et sous-rampant?
Laisser une lame d'air de 10 cm, forcer la ventilation de l'espace entre laine et isolant mince en installant des bouches???
Merci
Merel

#32 - Benjamin (Admin) - 01.07.16

Bonjour Rqn3,
Est-ce que l'EPDM intègre un pare-vapeur? Je suppose que oui car sinon rien n'obligeait à lacérer le pare-vapeur de la LdV.
Dans ce cas, la solution est de mettre un pare-vapeur avec une valeur Sd plus importante (comme ça toute l'humidité qui parviendra à passer le premier pare-vapeur pourra être évacuer).
Ne pas mettre de pare-vapeur est un risque notamment sur un bâtiment industriel où la stratification et donc la température au niveau du plafond peut être importante...

#31 - Rqn3 - 30.06.16

Bonjour Benjamin
En pleine rénovation d’un bâtiment industriel, je suis en train de m’attaquer au faux plafond.
Voici le contexte :
J’ai un toit plat de 80 m2 étanchéifier en d’EPDM, suivi : d’un géotextile, une ancienne étanchéité au goudron alu, une chape, ourdis en terre cuite, plâtre à l’ancienne (quelque trace de moisissure stabilisée et bien sec, qui était apparu car il avait légèrement plu pendant la pose de l’EPDM l’année dernière !). Un vide de 10 cm suivis de 200mm de laine de verre avec kraft côté intérieur, pas mal lacéré pendant la pause.
Question : Avant la pose du BA13, dois-je poser :
Un pare-vapeur, au risque de faire l’effet sac plastique ?
Un frein-vapeur, au risque de laisser de la vapeur monté dans ce faux plafond (non ventilé je précise), traverser la laine de verre et condenser.
Peut-être ne rien faire et plaque direct ?
Voilà mon problème !
Que faire ?!
Merci pour vos réponses très pro !
Cordialement,
Pascal

#30 - Benjamin (Admin) - 29.04.16

Bonjour cedric71300,
Compte-tenu de la nature souple de l'isolant pour isoler des rampants, il faut mieux laisser le pare-vapeur qui donne "un peu" de rigidité, où l'empêche en tout cas de trop glisser.
Une lacération généreuse suffira.
Oui c'est mon métier (en tout cas en partie, étant plutôt axé collectivité).

#29 - cedric71300 - 28.04.16

Merci Benjamin!
Et si a l'extrème, je retire complétement le pare vapeur avec en plus une petite partie de l'épaisseur de laine de verre qui viendra avec, c'est encore mieux? ceci permettra d'augmenter encore plus la lame d'air entre l'isolant mince et la LDV...
ET il n'y aurait aucun risque de voir des taches d'humidité contre le placo platre ?
Merci encore pour ce conseil qui respire le professionnalisme.
Cédric
Cordialement
PS: C'est votre métier ?

#28 - Benjamin (Admin) - 27.04.16

Bonjour cedric71300,
La pose mentionnée, avec l'isolant mince côté extérieure, entraîne des risques très importants de condensation.
La solution ici est de lacérer suffisamment la laine de verre pour rendre son pare-vapeur inefficace.
Mieux vaut donc donner quelques coups de cutter supplémentaires dans le pare-vapeur de la laine de verre pour éviter tout risque.
En effet, la condensation, surtout au niveau des combles, peut vite atteindre plusieurs litres d'eau en quelques jours voire quelques heures.

#27 - cedric71300 - 26.04.16

Bonjour à tous.
Je voudrais votre avis sur l'empilage suivant de mon isolation des combles qui vient d'être réalisé par un charpentier couvreur :
Pose du triso super 12 de chez actis entre chevron et lattes, ce produit fait office de pare pluie, isolant (qui remplacer theoriquement 200 mm de LDV) et de pare vapeur coté intérieur, de plus, il a été posé 300 mm de laine de verre contre cette isolant en respectant plus ou moins les 20 mm de lame d'air entre ces deux produits. La LDV est de l'IBR 40 qui ne se pose theoriquement pas en comble car elle se tasse, mais je dirais peu importe, la lame d'air ne peut donc que augmenter dans le temps, elle comporte un pare vapeur (kraft). Bien entendu vu qu'elle est posée entre les fermettes le pare vapeur n'est pas continu et en plus il a forcement eu quelques lacérations à la pose.
En restant factuel, que pensez vous de cet empilage ? quels sont les risques ? et comment je peux m'en protéger ?

Merci de votre aide à tous !
Cédric

#26 - Benjamin (Admin) - 09.04.16

Bonjour mario,
Pour le béton : NORME NF EN 206-1 ET DTU 21
Pour le revêtement : DUT 52.1 et 52.2
Dans ces document, il est spécifié les caractéristiques selon l'exposition notamment au chlore et à l'humidité.
Tous ces document sont trouvables facilement...

#25 - mario - 30.03.16

Nous de devons faire fabriquer un escalier en béton puis le recouvrir de carrelage sans étanchéité. Je voulais savoir si dans ce cas la le béton doit être traite(adjuvant)car le chlore risquerait dans le long thermes de ronger la ferraille .Y a t'il une norme DTU qui ressort pour cette ouvrage si oui pouvez vous me la donner
merci par avance pour votre réponse

#24 - Benjamin (Admin) - 25.03.16

Bonjour mario,
La pose d'un pare-pluie est obligatoire en bardage bois (DTU 41.2, mis à jour l'année dernier).
Les conditions de pose et les caractéristiques techniques du pare-pluie dépendent du type de pose du bardage (joints pleins, claire-voie...) et non de la paroi derrière le bardage et en l’occurrence, le pare-pluie. Dans le cas d'une pose en claire-voie par exemple, le pare-pluie doit avoir été testé dans des conditions particulières, notamment aux UV.

#23 - mario - 24.03.16

Bonjour
Je voudrais savoir si il est obligatoire de mettre un pare pluie sur un mur en parpaing a joint plein avec du bardage bois de classe 4 en sapin en pose verticale . Que dit le DTU.
Merci par avance pour votre réponse.

#22 - Benjamin (Admin) - 31.01.16

Bonjour david,
A part en combles non aménagés, sous certaines conditions, une ventilation de la toiture est nécessaire.
C'est à mon avis ce qu'il manque. Et le pare-pluie n'a pas vocation à être ouvert, c'est le faîtage qui doit laisser passer la lame d'air ventilée en sous-face du pare-pluie.
Je vous invite à consulter le document du constructeur (notamment les p.20 à 23) :
http://www.doerken.de/bvf-fr/pdf/prospekt/GT-Toiture.pdf

Vous pourrez voir dans quelques configurations vous êtes et si vous êtes bien conforme aux prescriptions du constructeurs.

En effet, ces problèmes interviendrons plus lorsque l'air est froid. Mais cela est à éviter puisqu'à nouveau, si la laine de verre devient trop humide, elle ne retrouvera jamais ses propriétés isolantes.

#21 - david - 31.01.16

Bonjour,
Suite au passage du couvreur qui a constaté le problème il me propose donc de faire une ouverture du pare pluie au niveau du faitage.Mais selon lui il pense que cela est dû au forte gelé que nous avons eu.

#20 - david - 26.01.16

Encore merci pour votre attention,
Il s'agit d'un pare pluie TYVEK toiture dupont R60 Sd1 et pour le PV il s'agit d'un DELTA DAWI GP d'une valeur Sd env.100m. Pour le climat je suis dans le nord-est de la France et je précise que nous avions plusieurs nuits à -15° puis redoux le jour ou j'ai constaté la condensation.
Je sais pas si cela peut être la cause mais nous avions également traité la charpente avant de mettre le pare pluie.
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une fuite du toit car j'ai constaté la condensation à plusieurs endroits.
Demain le couvreur va venir voir afin de me donner son avis,je vous tiendrai informé de son point de vu.
PS: Je suis à nouveau allé voir mon pare pluie et là il est sec mais nous avons eu du soleil (chose rare chez nous) depuis deux jours et plus de 10° en journée.

#19 - Benjamin (Admin) - 26.01.16

Bonjour david,
Ok, je n'avais pas bien compris votre commentaire (mais pas entre la LDV et le pare pluie comme préconisé par le fabricant du pare pluie).
Du coup, quel est le Sd de votre écran HPV (marque/modèle?) et de votre PV? Normalement avec un écran HPV, il n'y a aucun risque de condensation...
Dans quel climat êtes vous?
Ce ne peut pas être une fuite du toit? (même si vous mentionnez qu'il vient d'être refait, on ne sait jamais)

#18 - david - 25.01.16

Merci Benjamin pour votre commentaire, mais selon le fabricant du pare pluie il ne faut pas laisser de lame d'aire entre l'écran de sous toiture et l'isolant du fait qu'il s'agisse d'un écran HPV.C'est pour cela que je ne comprend pas,je pense avoir respecté tout les régles de mise en oeuvre.

#17 - Benjamin (Admin) - 25.01.16

Bonjour david,
La réponse est dans la question. Il faut respecter les indications des fabricants et les recommandations de pose.
En l'absence de la lame d'air recommandée, il n'est donc pas étonnant de voir apparaître de la condensation. Malheureusement, la seule solution consiste à mettre une lame d'air. Et ce de manière assez rapide, car la Laine de verre, après avoir été humide simplement une fois, ne retrouve jamais ses capacités isolantes.

#16 - david - 24.01.16

Bonjour, nous sommes en plein aménagement des combles et nous avons refait la toiture, nous avons posé un pare pluie puis de la laine de verre nue ép100 entre les cheverons et une seconde couche de LDV en ép160 le tout recouvert d'un pare vapeur. Et la grosse surprise en mettant le placo je me suis rendu compte qu'il y a de la condensation sur le pare pluie et LDV. Pourriez vous me donner des conseils pour régler ce problème? je précise qu'il y a une lame d'air entre les tuiles et le pare pluie mais pas entre la LDV et le pare pluie comme préconisé par le fabricant du pare pluie. Je vous remercie par avance

#15 - elie - 29.11.15

Bonjour, dans la maison ossature bois que je viens de construire (je suis enn train de finir les bandes du placo), je me rends compte que j'ai fait une erreur (sur le conseil de la personne qui fait l'attestation rt2012 et les tests d'étanchéité). la maison a 1 étage, et j'ai mis un PV (sd 35)et entre les solives du plancher de l'étage, je n'ai pas mis de pv, mais un osb bien siliconé, avec de la laine de bois derrière laine de bois . je me retrouve donc avec du PV partout sauf ici où j'ai donc osb/ laine de bois/osb/pare-pluie hpv/ tasseaux/bardage.
N'y a t'il pas un vrai risque de condensation à ce niveau? que faire maintenant?
merci pour votre avis

#14 - Benjamin (Admin) - 12.10.15

Bonjour Archi,
Oui, cette logique est valable partout, et d'autant plus là où les murs auront du mal à sécher, dans une région humide ou montagneuse par exemple.

#13 - Archi - 06.10.15

Bonjour et merci pour cet article.
Une petite question : cette logique est-elle toujours valable dans une région très humide comme la Bretagne (taux d'humidité compris entre 80 et 90), ou les murs risquent-ils d'absorer toute cette humidité extérieure ?
Merci par avance

#12 - Benjamin (Admin) - 01.10.15

Bonjour Flamand,
C'est bien l'article qui a raison. Plus le Sd est grand, plus la perméabilité est faible.
Aluminium = totalement imperméable = Sd infini

Merci pour votre remarque!
(Je modifie le commentaire dans la journée)

#11 - Flamand - 01.10.15

Je suis confu par la contradiction concernant la théorie de la SD expliquée dans l'article ci dessus, paragraphe "la valeur SD" par rapport à l'explication sous #2 ci dessous. Quelle est la vérité? Quelles sont les dimensions exactes de ce paramètre? Merci pour votre commentaire.

#10 - Benjamin (Admin) - 07.06.15

Bonjour Adam,
La solution technique proposée est tout à fait cohérente, mais avec bien un pare-vapeur côté intérieur.

Pour ce qui est des combles, la ouate de cellulose est l'isolant qui présente sans doute aujourd'hui les des meilleurs rapport environnemental / prix.

#9 - Adam - 07.06.15

Bonjour Benjamin,
Merci pour cette article qui me permet d'y voir beaucoup plus clair et de manière plus synthétique sur la problématique de l'étanchéité au sein de la maison.
Je me permets de vous soumettre une question svp : je suis en auto construction et je me pose toujours des questions quant à la solution isolation la plus appropriée, je vis dans une région assez humide (le Limousin) et je pense que le facteur climatique est un facteur important dans le choix. Mes murs sont en parpaing et je compte mettre sur les parpaing le film d'étanchéité à l'air Opt'air d'Isover, puis une isolation de 140 en laine de bois et de verre (isoduo36 d'Isover) afin de bénéficier d'un bon déphasage en plus d'opter pour un produit plus écologique, et ensuite je me pose la question de mettre ou non un frein vapeur du côté de la pièce chauffée ? Et enfin finir avec du BA13. Pour les combles je me pose également la question de mettre ou non des flocons de laine de bois ou bien de la ouate de cellulose ? si vous pouviez m'apporter votre point de vue sur mes interrogations ce serait très gentil de votre part, merci

#8 - Benjamin (Admin) - 12.05.15

Bonjour billard51,
En rénovation (ce qui sera précisé prochainement dans l'article) mieux vaut mettre en place un PARE-vapeur.
Toutefois, je ne suis pas sûr de l'intérêt de mettre un SD 90... En effet, en rénovation, la pose n'est généralement pas parfaite et les quelques défauts feront qu'avoir un SD de 90 est parfaitement inutile (30 suffirait sans doute); d'autant que le liège résiste assez bien à l'humidité.

#7 - billard51 - 10.05.15

Bonjour,
Je voudrai savoir pour une isolation de comble aménagé avec un ancienne toiture, je vais mettre en place des panneaux en fibres de bois entre chevron et doublé dans l'autre sens (ep 60 +160 et densité 55 kg/m3)sans pare-vapeur sur l'isolant.
Après avoir lu "l'étanchéité à la vapeur d'eau" sur votre site je me demande si je ne dois pas mettre un frein-vapeur à la place d'un pare-vapeur.
Je voulais mettre un pare vapeur avec un SD de 90!!
Pour mes murs qui on une épaisseur de 40 cm je me demande si je dois les isoler car je pense que de par leur épaisseur (densité)la chaleur comme le froid doivent être limité.
Pouvez-vous me conseiller?
Je tiens à vous remercier pour ce site ou l'on trouve des réponses à ce que l'on cherche.

Cordialement.

#6 - Benjamin (Admin) - 20.02.15

Bonjour clau,
Oui, il vaut mieux laisser un vide d'air entre la pierre et l'isolation afin que les 2 ne soit pas directement en contact.
Au niveau des produits, les isolants classiques restent les meilleurs qualité prix...

#5 - clau - 18.02.15

Je voudrais savoir comment isoler un mur intérieur en pierres Est-ce qu'il faut que je reste un vide d'air entre la pierre et l'isolation et quels produits employés pour isolation maximum.

#4 - Benjamin (Admin) - 23.07.14

Bonjour,
Oui il y a des risques de condensation car la valeur Sd doit être de plus en plus petite de l'intérieur vers l'extérieur ce qui n'est pas le cas vu la valeur Sd de la pierre ponce. A voir donc les configurations possibles avec la pierre ponce (peut-être plus adaptée pour de l'ITE?

#3 - Nico - 06.06.14

Bonjour,
Je veux mettre en place une solution d\'étanchéité (OPT AIR) à l\'air directement sur mon mur (pierre ponce, SD=3m).Cela suivi d\'une isolation de 120mm (avec Kraft)et d\'un plaquage BA13.
Aurais-je des risques de condensation au niveau du mur?
Dois rajouter un film d\'étanchéité devant mon isolation?

Merci de votre retour

#2 - Benjamin (Admin) - 29.05.14

Bonjour,
Pour bien évacuer l'humidité, la valeur Sd doit être de plus en plus haute (de l'intérieur vers l'extérieur). Hors, l'aluminium a une valeur Sd de 0 (imperméable donc) ce qui explique la valeur très basse des isolants minces, tout l'inverse de ce que l'on veut.
Une méthode consiste à lacérer le pare-vapeur de la laine de verre sinon les risques de condensation sont élevés.
Toutefois, vous précisez que la laine de verre est ancienne, ce qui signifie qu'elle s'est tassée et n'est donc plus aussi efficace qu'au début. Changer la LdV (avec éventuellement ajout d'épaisseur si possible) sera sans aucun doute plus rentable que la pose d'un isolant mince...

#1 - pedro - 28.05.14

un isolant toiture dont le Sd est 0,243 , peut-il être posé au-dessus d'une laine de verre ancienne avec pare vapeur, en complément d'isolation de combles aménagés, lors de la réfection de la toiture sans risque de condensation? Merci
nb:isolant de chez ATI France

#0 - fnour - 03.10.13

Bonjour,
J'ai une question à vous soumettre.
Projet : d'isolation par l'intérieur des murs extérieurs de salle de bain dans une maison ancienne souvent non chauffée en saison froide.
Mise en place d'une contre cloison soit un complexe collé BA13 hydro 40mm de polystyrène soit BA13 sur montant métalique + laine de roche 45mm avec pare-vapeur face inétrieure . Dans les deux cas une lame d'air de 15 à 20mm est prévue avec grilles en haut et bas des mur.
Mise en place d'une VMC dans les combles pour forcer une circulation de l'air à l'intérieur des cloisons.

QUESTION :
La VMC est-elle nécessaire pour assécher l'humidité naturelle des murs (présence actuelle de salpêtre) ?
Si oui, ne risque t'on pas de créer de la condensation (l'air humide aspiré en partie à l'intérieur de la maison par les grilles et le faire condenser sur les murs donnant sur l'extérieur ?
Merci beaucoup pour vos conseils.
Cordialement
Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.