Conseils ThermiquesConseils Thermiques

Comparatif des matériaux isolants

ouate de celluloseLe but de cet article est de présenter les principaux matériaux isolants et de construction, pour les comparer. Avant tout, il faut garder à l'esprit que plus la valeur lambda λ (la facilité d'un matériau à laisser passer la chaleur) est faible et plus le matériau est isolant. De même, plus la résistance thermique (notée R) est élevée, meilleures sont les performances thermiques.

Pourquoi et comment isole-t-on ?

Pourquoi? On sait que l'isolation joue un rôle majeur dans l'objectif de diminuer les consommations énergétiques d'un bâtiment. De plus en plus de matériaux isolants font leur apparition, notamment des matériaux écologiques. Nous allons donc voir comment les comparer avant de présenter en détails chaque matériau.

Comment? La principale technique d'isolation est de piéger le plus d'air possible. En effet, la conductivité de l'air est très basse (0,0262W/m².K) à une condition cependant, que l'air soit le plus immobile possible.

Comment calculer la performance d'un isolant ?

La performance d'une isolation se mesure en fonction de la capacité à ne pas faire passer une puissance (thermique) à travers une surface. C'est pourquoi a l'instar d'un conducteur électrique, les isolants thermiques sont caractériser par une certaine conductivité (thermique). La résistance thermique, ce qui nous intéresse donc, est calculée comme suit : R=e/λ e : épaisseur du matériau [m]
λ : conductivité thermique [W/(m.°C)]
R : résistance thermique [m².°C/W]

Exemples

On veut une résistance thermique R=5m².°C/W
Quelle est l'épaisseur minimale à mettre en place ?

Voilà pour comparer les matériaux isolants entre eux. Pour comparer deux structures de murs (isolant + matériau porteur + parement intérieur), vous pouvez vous diriger vers le site Uparoi. Il vous permet de comparer l'isolation d'une paroi complète (ainsi que le déphasage et la résistance à la vapeur d'eau) en sélectionnant simplement les matériaux et les épaisseurs choisis. C'est rapide, facile, gratuit et efficace!

Vue d'ensemble des matériaux isolants

Il existe en 3 grandes catégories d'isolants qui possèdent des avantages et des inconvénients.

isolant laine rocheLes laines minérales: Classiquement, il s'agit de la laine de verre et de la laine de roche. Elles ont un très bon rapport performance/prix et une bonne tenue au feu (adapté aux chauffages au bois). Cependant, leur bilan environemental n'est pas très favorable (énergie grise importante dûe la fusion du sable ou de la roche et faible taux de reyclage. Par ailleurs, ces laines ne sont pas très denses et offrent un faible déphasage et donc un confort d'été mauvais (à limiter dans les combles si possible).

isolant polyurhétaneLes isolants synthétiques dérivés de la pétrochimie: Il s'agit du polystyrène et du polyuréthane. Ils ont également un très bon marché et offrent des performantes excellentes (gain de place). Ils ne craignent pas du tout l'humidité ce qui les rendent particulièrement adaptés aux usages extérieurs (isolation extérieure). Ils ont par ailleurs une bonne résitance à la compression (isolation sous dalle). En revanche, leur très faible densité implique un très faible déphasage et un confort d'été mauvais (pas d'utilisation dans les combles). Leur bilan écologique est très défavorable et les vapeurs dégagées en cas d'incendie sont mortelles.

isolant chanvreLes isolants bio-sourcés Il s'agit d'isolants d'origine végétale (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton, paille...), d'origine animale (laine de mouton, plumes d'oie) ou issus du recyclage (ouate de cellulose fabriquée à partir de prospectus, métisse fabriqué à partir de vieux tissu). Les performances thermiques sont bonnes et ces isolants sont généralement assez denses (idéal dans les combles pour un bon confort d'été). Ils permettent généralement d'avoir une évacuation naturelle de la vapeur d'eau (notamment les isolants d'origine végétale) et ont l'avantage de posséder un bilan environnemental très favorable. En revanche, le prix est souvent plus élevé sauf pour les produits issus du recyclage. A ce titre, la ouate de cellulose constitue probalement le meilleur rapport performance/prix/confort d'été/environnement.

Les matériaux isolants, caractéristiques techniques

Matériaux de construction isolants

Attention, les lambdas sont généralement plus élevés avec ces matériaux mais leur épaisseur est largement supérieure, ce qui peut donner des résistances thermiques similaires à un mur "classique"

Matériaux de construction sans pouvoir isolant important

Ce sont les matériaux de construction traditionnelle qui doivent être couplés avec un matériau isolant

Comment choisir le bon isolant? Quelques points de repères...

Le choix économique, la laine de verre

pose laine de verre

Définition

La laine de verre est obtenue en fusionnant du sable et des produits verriers. Elle isole la construction en emprisonnant de l'air et c'est bien l'air inerte qui joue véritablement le rôle d'isolant.

Le prix

Si votre décision est limitée par votre budget alors vous choisirez la laine de verre comme isolant, tout simplement car elle représente le produit le moins cher du marché. Consultez le prix d'une isolation RT 2012 avec de laine de verre (maison 120m²): murs et toiture.

Les avantages:

epaisseur minimum isolant espace info energie

La laine de verre peut s'utiliser en isolation par l'intérieur ou en isolation répartie. Vous pouvez consulter en détails toutes les techniques d'isolation ici. Vous pouvez voir ici une maison RT 2012 isolée avec de la laine de verre (isolation répartie dans une ossature bois).

Les inconvénients:

Le bilan écologique

Les matières premières nécessaires à la fabrication de la laine de verre ne sont pas renouvelables (sable, verre). Néanmoins, ce choix possède malgré tout un écobilan relativement favorable... Pourquoi? Car la laine de verre est fabriquée, en partie, à partir de matériaux recyclés. Son énergie grise s'élève (pour R=1) à 17,27 MJ ce qui est tout à fait correct. Aussi, au cours de sa vie, cet isolant va "économiser" de l'énergie car vous allez moins chauffer votre construction. On considère donc que la laine de verre économise davantage d'énergie qu'elle n'en consomme. Par contre, c'est un produit lui même difficilement recyclable. Enfin, la laine de verre est classée comme "meilleur choix" dans le classement NIBE (Nederlands Instituut voor Bouwbiologie en Ecologie, l'institut écologique des pays-bas). Vous trouverez ici le classement des isolants traditionnels et naturels selon leur impact environnemental.

Le compromis performance/écologie/prix , la ouate de cellulose...

soufflage ouate de cellulose

Définition

La "ouate de cellulose" (ou "isolant de cellulose") est fabriquée à 85% de papiers recyclés, la publicité ou les journaux par exemple. Vu la quantité industrielle dans nos boites aux lettres (Mettez un "Stop pub!"), il était bienvenu de leur trouver une utilité. Les 15% restants sont des additifs permettant une longue durée de vie au produit (ignifugeants et fongicides). La ouate de cellulose se présente en "vrac" (des petites boules qui sont insufflées dans les murs) ou en panneaux rigides.

Le prix

Si vous êtes davantage soucieux des préoccupations écologiques mais que votre budget est assez serré, vous opterez sans aucun doute pour la ouate de cellulose. Légèrement plus coûteuse que la laine de verre, elle constitue le meilleur compromis entre économie et écologie pour isoler sa construction.

Les caractéristiques

Les avantages:

Les inconvénients:

Le bilan écologique

maison eco cube

La matière première est un déchet (de la publicité papier) qui est revalorisé pour créer un isolant. De ce point de vue, la ouate de cellulose évite un gaspillage inutile, on peut la qualifier "d'isolant écologique". Au niveau de l'énergie grise, elle s'élève (pour R=1) à 5,82 MJ ce qui est très faible. 3 fois moins que la laine de verre! On la recycle également mieux que le laine de verre pour refaire du papier, du compostage ou comme combustible. Enfin, elle est également classée comme "meilleur choix" dans le classement NIBE.

Ce choix a été fait pour cette maison de constructeur RT 2005 et a apporté entière satisfaction.

Le choix écologique, la paille

Définition

botte paille

Il s'agit tout simplement de la paille que l'on trouve dans le champ voisin, ni plus, ni moins! Cette paille est séchée puis recompactée pour emprisonner l'air. Ici encore, c'est l'air inerte qui isole votre construction.

Le prix

Si vous disposez d'un budget assez conséquent pour votre construction, vous pouvez vous diriger vers un produit 100% écologique : la paille. Malheureusement, si vous ne réalisez pas vous même votre construction "la paille industrielle" est plus chère que les isolants cités plus haut. Comptez environ 9% de plus sur le total de la maison... Voir l'article relatif au prix d'une maison en paille

Les caractéristiques/Le bilan éconologique

Les murs sont constitués de bottes de paille et sont donc assez épais (au moins 45cm). Pour cette épaisseur, on obtient une résistance thermique de 6 m2.K/W, tout à fait adaptée à la RT2012. La masse des bottes de paille permet également une inertie satisfaisante et un confort d'été satisfaisant. A noter enfin, que la paille possède une très grande résistance à l'humidité (jusqu'à 30% de sa masse).

Les isolants à éviter

Les isolants minces réfléchissants

epaisseur minimum isolant espace info energie

Les isolants à éviter sont les isolants minces et réfléchissants. Ils sont onéreux et ne constituent qu'une isolation d'appoint. Voir comment utiliser les isolants minces efficacement.

Le pétrole

isolant petrole

Aussi, on évitera les isolants dérivés du pétrole qui ont un écobilan catastrophique tel que le polyuréthane.

Obtenir le meileur prix pour ses travaux d'isolation

Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Fermer X

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Isolation des combles (sol ou sous-pente)

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatChoix du professionnel: Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficier des aides financières en vigueur. Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d'avoir monté vos dossiers d'aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur: l'artisan est-il disponible? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement? Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Analyse des devis: Si votre isolation actuelle a plus de 10 ans, vérifiez que le devis prévoit bien son retrait. Il est possible que celle-ci ait pris l'humidité par endroit, que les ponts thermiques n'aient pas été traités avec précaution, ou que cela ait bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d'en mettre un s'il n'y en avait pas. Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de durable. Vérifiez que le niveau d'isolation proposé est suffisant pour atteindre des performances intéressantes: R = 7 m².K/W minimum (combles), R = 6 m².K/W minimum (rampants), R = 4 m².K/W minimum (murs). Enfin, prenez toujours le temps de la réflexion avant de vous engager.

Conclusion

En fonction de vos exigences environnementales et de vos contraintes budgétaires, un large choix d'isolants s'offre à vous. Classiquement, avec un budget limité, vous opterez probablement pour la laine de verre qui remplit bien son rôle en hiver, même si le confort d'été n'est pas au rendez-vous. A performances thermiques équivalentes, la ouate de cellulose possède un meilleur impact environnemental et un déphasage bien meilleur: elle constitue le meilleur rapport qualité prix. Pour aller plus loin en terme d'écologie, vous pouvez vous diriger vers un isolant 100% naturel comme la laine de mouton ou la paille. Notons que les travaux d'isolation sont éligibles aux aides financières en vigueur. Enfin, un matériau isolant s'associe bien souvent à un matériau porteur, consultez notre comparatif des matériaux de construction pour en savoir plus.

Laisser un commentaire ou poser une question




#120 - Benjamin (Admin) - 02.01.17

Bonjour Alain,
Il y a 2 possibilités (si vous isolez tout, y compris le plafond) :
- Polystyrène (ou polyuréthane)
-> Avantage = résistance à l'eau / Inconvénient = ne laisse pas passer la vapeur d'eau = orifice de ventilation impératif

- Isolant minéral type Laine de verre ou de roche
-> Avantage = laisse passer la vapeur d'eau / Inconvénient = sensible à la pluie -> = pose d'un pare-pluie

Dans tous les cas, il n'y aura pas besoin de double cloison.
Il suffit de fixer des planches d'OSB sur l'ossature dans le cas des laines minérales. Pour le polystyrène, il n'est pas obligatoire de mettre un parement de finition, mais cela évitera qu'il prenne des coups...

#119 - ALAIN le SOLOGNOT - 30.12.16

Bonjour,
Avec quel matériau puis je isoler une cabane en bois de 5 M² adossée a ma maison ? Elle va stocker du vin dans une armoire a vin..J'ai pensé au polystyrene epaisseur 5cm ? La cabane est a l'ombre et abrité par la maison . Sinon si je met de la laine de verre ou de roche, il faudra que je face une double cloison interieure? Je vais perdre pas mal de place ...Merci de vos conseils

#118 - JLB29P - 16.10.16

Pour le liège, OK, il est meilleur isolant phonique que thermique.
Une autre option pour avoir des prix: adhérer aux CASTORS (s'il y en a dans votre région) et bénéficier de remises qu'ils ont négocié chez certains grossistes et distributeurs pour leurs adhérents.
Pour le liège, j'ai eu la mauvaise idée de faire un test à la flamme sur un échantillon, et de voir une belle flamme se propager ! Après 1 mn, elle s'est éteinte (auto extinguible) mais en attendant, elle aurait pu propager un début d'incendie !
Lorsque j'ai signalé cette anomalie au fournisseur, il m'a répondu que je devrais me faire soigner !
Je vous incite donc à la prudence (sauf si les endroits où vous envisagez d'utiliser le liège sont bien abrités de tout risque).

#117 - Benjamin (Admin) - 16.10.16

Bonjour,
@Patricia et merci Solère. Je rejoins votre avis, les professionnels bénéficient souvent de prix compétitifs car ils passent par des grossistes et donc achètent des stocks plus importants et avec moins d’intermédiaires. Mais ils ne répercutent pas toujours aux clients!
Pour les qualités de liège, il faut les comparer, à commencer par les performances thermiques et les labels (officiels) de gestion durable des forêts.

#116 - solère - 08.10.16

Patricia, les entreprises ont des remises, mais ce n'est pas pour autant qu'elles en font profiter les clients. Faites faire des devis. Certains magasins en ligne comme Kenzaï font des remises sur quantité très importantes (encore faut-il pouvoir stocker: liège et laine de bois ne sont pas compressibles, si vous commandez tout en une fois, c'est un 38 tonnes qui vous livrera.

#115 - solère - 08.10.16

Patricia, j'ai rénové une maison ancienne en Champagne avec du liège au R.C. (à cause de l'humidité) et de la laine de bois de qualité (Steico) aux étages. J'ai enduit le liège soit d'argile, soit avec du Map recouvert d'enduit à base de calcium. J'ai recouvert la laine de bois de pare-vapeur et plaques de plâtre. Mes locataires sont ravis, ils n'ont pas encore commencé à chauffer, alors que chez moi, c'est le cas!

#114 - Patricia - 05.10.16

@Benjamin, merci beaucoup pour ces conseils; un réformiste, chez nous c'est quelqu'un qui fait les réformes! :) C'est un artisan qui a sa propre entreprise et travaille beaucoup, il est bien connu et apprécié. Il a rénové la maison d'à côté, que je voulais déjà acheter l'année dernière, déjà renovée. C'est vrai qu'il a fait du super boulot, et la personne qui y vit m'a dit qu'elle n'a pratiquement pas dépensé en chauffage. Mais après qu'il m'ait montré son produit isolant, avec le nom, la marque, etc... j'ai fait mes recherches, et j'ai compris que pour moi ce n'est pas acceptable. L'artisan n'est pas en question, c'est juste que par ici (l'Andorre), personne ne pense à l'aspect écologique. Tout le monde veut que ce soit beau, peu leur importe le prix environnemental en amont, ou l'aspect écologique de la maison en aval. Je pense que je vais mettre du liège avec le mortier d'argille de la marque espagnole Eco-clay, que j'aime beaucoup. Tant pis si le tout est un peu plus cher. Je mettrai des carrelages plus économiques, et on réduira sur d'autres éléments du budget. Comment peut-on savoir si la marque de liège est bonne? il y a près de toulouse Eco-logis, qui fournit de telles plaques, et vend du matériel soit aux privés, soit aux entrepreneurs, mais comment savoir si le liège est meilleur qu'un autre?. Dernière question: Est-ce vrai que si le rénovateur en tant qu'entreprise achète, il bénéficiera de prix plus avantageux que si c'est moi en tant que personne privée qui l'achète?

#113 - Isabelle P. - 05.10.16

Pour une isolation par l'intérieur, moins de 10 cm tout compris, sinon la mezzanine ne sera plus accessible !

#112 - Benjamin (Admin) - 04.10.16

Bonjour,
@Isabelle P. : Sans savoir la hauteur disponible pour isolée, il est simplement impossible de répondre... 10 cm, 20 cm, 30 cm?

@Sadiy : Il faut plus d'informations pour répondre à votre question : hauteur disponible?

@Patricia : Tout d'abord, qu'appelez-vous par "Réformiste"?! A priori, on vous propose tout sauf des isolants compatibles avec votre maison et vos convictions. Un seul conseil, passer par un autre professionnel.
Sur une maison ancienne, qui plus est en altitude, la perspirance (capacité des murs à laisser passer la vapeur d'eau) de la maison est primordiale.
Il faut donc éviter au maximum les isolants "chimiques" type polystyrène ou polyuréthane, et encore plus les isolants minces réfléchissants (IMR).
Ces derniers, et notamment l'IMR, ont une résistance élévé à la vapeur d'eau = tout l'inverse d'une maison perspirante. L'aluminium a quant à lui une résistance infinie à la vapeur d'eau!

La laine de bois et le liège sont des isolants "naturels" qui semblent adaptés à des projets comme le votre (vieille maison + conviction personnelle). Le liège isole plutôt bien mais est largement plus cher que la laine de bois (qui isole plutôt bien aussi, mais pour ces 2 matériaux, les performances thermiques dépendent beaucoup de la marque et de la densité...).

La laine de bois serait donc une très bonne option si elle est posée correctement (avec notamment le pare-vapeur adéquat). A l'inverse donc, les isolants type polyuréthane et isolant mince à éviter.

#111 - Patricia - 04.10.16

Bonjour, je suis sur le point de signer l'acte d'achat d'une petite maison dans les Pyrénées. Elle se situe à 1400 m d'altitude, mais c'est très ensoleillé. Il s'agit d'une maison avec des murs épais, recouverts à l'extérieur par de la pierre du pays. mais elle n'est absolument pas isolée pour le froid. Il faisait 2 degrés en décembre dernier, sans être habitée. De plus c'est un vieux crépi sale que je ne veux plus voir. Il faut donc isoler de l'intérieur. Je veux vraiment la rénover avec des matériaux sains, et avec le moindre impact environnemental possible. Le réformiste me proposait une couche de poliuretane recyclé recouvert par des plaques de placo.même si le polyurethane est recyclé et qu'il me dit qu'il y a des alvéoles pour la respiration, qu'il est efficace et mince (4cm), j'ai la sensation que la maison ne respirera pas. Dans le fonds, c'est toujours du plastique. En plus en lisant vos informations sur les émanations mortelles, je suis encore plus sûre de ne pas en vouloir. J'ai donc dit non. Mon idée c'est d'utiliser plutôt du liège suivi de plaques d'argille naturelles, avec du mortier d'argille, qui ira bien pour réguler l'humidité. Mais quelqu'un m'a dit que le liège ne protège pas beaucoup au niveau thermique. Du coup j'ai peur de dépenser beaucoup en chauffage. Cette même personne recommande de la laine de bois. Vous n'en parlez pas ici. Finalement le toit. Il est bien étanche mais pas isolé. Il faudra l'isoler de l'intérieur. La aussi le réformiste me propose des couches minces multistrates, avec de l'aluminium. Même problématique. Est-ce guère environnemental et est-ce que ça ne bloquera pas la respiration de la maison? Quels sont pour vous Les avantages et inconvénients de la laine de bois? Merci d'avance.

#110 - Isabelle P. - 08.09.16

Bonjour,
Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt votre article. Cependant, dans mon cas, j'ai beaucoup de mal à trouver une bonne solution d'isolation pour le plafond de ma maison. Il s'agit d'une maison datant des années 60 sans aucune isolation. La toiture monopente est réalisée avec une dalle béton sur laquelle les tuiles ont été posées. A l'intérieur juste du plâtre. La hauteur sous plafond (en pente) est assez importante, mais une mezzanine a été installée qui laisse peu de possibilité pour trop descendre le plafond.
C'est un peu complexe à expliquer, mais j'espère m'être fait comprendre :)
J'aimerais quelques conseils sur les possibilités d'isolation dans mon cas.
Merci par avance

#109 - Benjamin (Admin) - 31.08.16

Jeffoula,
Effectivement, la ouate de cellulose à un meilleur déphasage et en mettre au lieu de la LdV ne peut être qu'un bon choix.
Pour la ventilation mécanique des combles je ne connais pas ce produit et m'interroge surtout sur la nécessité de cette solution? Théoriquement, une toiture bien faite est une toiture ventilée (par exemple avec des chatières).

Concernant, le PSE la résistance mécanique est plutôt bonne. Il faut vraiment un impact très localisé ou très brutal pour avoir une déformation.

#108 - Jeffoula - 31.08.16

Bonjour Benjamin,

Merci beaucoup pour vos réponses précédentes.

J'ai une dernière question à propos de l'isolation. Comme je le disais dans mes précédents posts, nous faisons la rénovation complète de la maison et donc l'isolation des combles perdus et une ITE pour les murs. Le bureau d'études thermiques sollicité par l'architecte qui s'occupe du projet nous conseille les solutions suivantes dans un souci d'un bon ratio coût / efficacité énergétique:

- isolation de la toiture: laine de verre
- ITE: polystyrène expansé

Habitant dans la région de Toulouse, je crains les pics de chaleur l'été. C'est pour ça que pour l'isolation du toit, je partirais plutôt sur de l'ouate de cellulose qui a un meilleur déphasage.
De plus, l'architecte parlait d'une ventilation forcée des combles avec un appareil fonctionnant à l'énergie solaire.
Qu'en pensez-vous?

Regardant l'ITE, le polystyrène expansé est justifié par une isolation correcte et une installation simple (pas besoin de bardage donc moins de coût). J'ai juste une réserve sur la résistance mécanique et le fait que cela marque facilement en cas de choc.
Pourriez-vous me donner votre avis là-dessus?

Je vous remercie par avance pour votre aide.

#107 - Eric42 - 16.07.16

Merci pour votre reponse rapide et eclairante.

#106 - Benjamin (Admin) - 11.07.16

Bonjour Eric42,
Le type d'isolant est surtout fonction de votre sensibilité écologique et de vos finances. Il n'y a en tout cas aucune contre-indication pour mettre un isolant végétal type chanvre ou lin.
Le pare-vapeur se place toujours du côté chaud.

#105 - Eric42 - 10.07.16

Bonjour,

tout d'abord merci pour votre site tres documente.

Je possede une maison en cour de renovation. Je souhaite d'abord completer (laine de verre presente sous le toit)
l'isolation des combles, qui servent pour le rangement, en isolant entre le plancher et le plafond (en bacula).
Je pensais utiliser de la laine de chanvre ou de lin, cela vous parait-il le mieux adapte? Ou dois-je placer
un pare vapeur cote plafond? cote planche? les deux?

Cordialement

#104 - Rozen24 - 05.05.16

Merci Benjamin pour votre réponse pertinente. Maintenant je sais où je dois aller.
Bien cordialement

#103 - Benjamin (Admin) - 29.04.16

Bonjour Nico31,
1) Un poêle à granulé peut effectivement être une très bonne solution. Cela dépend cependant de l'organisation de la maison (étage ou non et surface totale). A savoir que la VMC DF aura un impact négligeable sur la répartition de la chaleur. Les volumes ne sont pas assez élevé et une VMC SF apporte le même brassement d'air (et donc le même mélange). Cela étant dit, une VMC DF performante permet théoriquement de réduire encore les consommations d'énergie (dépend du climat et des volumes).
2) Même avec une bâtiment très performant, le chauffage électrique est quasiment inevisageable. Cela du fait de la pénalisation de l'électricité dans les calculs (voir coefficient de 2,58 ici : http://conseils-thermiques.org/contenu/conversion_energie_primaire_finale.php).

#102 - Nico31 - 28.04.16

Merci pour les éclaircissements et pour votre réactivité
Vous venez également de soulever la prochaine question : quel système de chauffage doit-on mettre en place sur une maison très bien isolée avec une bonne inertie (grâce au béton) ?
1) chauffage central + VMC double flux pour la répartition de la chaleur dans les autres pièces ? (ex : poêle à bois/pellets)
2) chauffage avec thermostat dans chacune des pièces de la maison ? (Ex : radian, clim réversible etc..)
3) autre ?
L'idée c'est d'avoir toujours 21° l'hiver dans la maison avec un minimum de dépenses liées au chauffage

#101 - Benjamin (Admin) - 27.04.16

Bonjour Nico31,
Effectivement, les technologies Isolabloc et Innomur sont légèrement différentes de la solution euromac qui possède une légère isolation intérieure.

Dans l'ITE, les isolants dérivés du pétrole sont encore très largement majoritaires car ils résistent très bien à l'eau. L'étanchéité face aux intempéries extérieurs restant une contrainte importante en ITE.
Cependant, comme vous le mentionnez, ils laissent moins "respirer" le bâtiment.

Certes la pose d' un isolant perméable ou non à la vapeur d'eau influence en partie l'hygrométrie intérieure, mais cela ne constitue pas réellement un critère pour le choix entre une VMC Simple ou Double Flux.
Ce choix dépend plutôt de critères comme la différence de prix entre les 2 systèmes, la différence de consommation, le type de chauffage, le confort thermique et acoustique, ...

#100 - Nico31 - 26.04.16

Bonjour,

J'ai un projet de construction d'une maison qui tendrait vers du passif. Après avoir consulté plusieurs sites, je trouve que la solution bloc à bancher + ITE 20 cm + isolation des combles de 40cm permettrait d'atteindre cet objectif. La maison garderait ainsi de l'inertie et une bonne isolation phonique grâce au béton.
Là où je me pose des questions c'est sur le couple bloc à bancher + ITE à choisir.

Concernant le bloc justement, je n'aime pas les solutions type euromac à cause de l'isolation intérieure, je partirais plutôt sur une solution type ISOLABLOC ou INNOMUR de façon à profiter de l'inertie et de la respirabilité du mur.

Concernant l'ITE, j'ai l'impression que vous donnez d’avantage d’argument sur des solutions type polyuréthane ou polystyrène que sur des solutions fibre de bois qui offre pourtant des avantages de respirabilité et qui permettrait de n'avoir qu'une VMC simple flux au lieu d'une double flux dans la maison.

Pouvez-vous m’éclaircir sur le sujet ?

Merci par avance pour votre réponse

#99 - Benjamin (Admin) - 26.04.16

Bonjour,
@Rozen24 et JLB29P : Bien sûr que 12 cm serait efficace. C'est d'ailleurs les 5 premiers centimètres d'isolation qui sont les plus efficaces.
Ceci étant dit, l'investissement dans l'isolation est le meilleur possible. Cela permet des économies d'énergie rapides mais également assurées sur le long terme, ainsi qu'un bon confort aussi bien en été ou en hiver.

Lorsqu'il n'y a pas de contrainte majeure de place (épaisseur limitée), il vaut donc mieux choisir une épaisseur suffisante. Les épaisseurs minimales pour prétendre aux aides financières semblent être un très bon compromis investissement/efficacité. D'autant que l'aide ainsi perçue compense largement le surinvestissement d'augmentation de l'épaisseur.
Par exemple : 8 cm de PU non éligible au CITE va coûter plus cher que 15 cm éligible au CITE

@josette : Le liège bénéficie effectivement de performance acoustique très intéressantes. A épaisseur égale, le liège est souvent plus performant que la ouate, pour un prix légèrement plus élevé. Cela dépend toutefois de sa densité. A noter que la pose a un véritable impact, l'idéal étant de ménager une lame d'air entre le mur et l'isolation. Il faut également une attention particulière aux traitements des "ponts acoustiques" que peuvent constituer les prises électriques et les interrupteurs.

#98 - josette - 24.04.16

quels matériaux utilisés pour isoler un mur donnant sur des voisins très criards.impossible de dormir même avec des boules quies en mousse.
j'aimerais réduire le bruit. soit en liège compensé soit en ouate (panneaux)

#97 - JLB29P - 23.04.16

Ce n'est pas une question d'efficacité, mais de prise en charge administrative (il faut bien des règles). Ainsi, vers 1982, j'avais isolé ma toiture en plaçant 2 épaisseurs de 3cm de polystyrène en quinconce (ce qui était plus efficace qu'une seule de 6cm, car cela évitait les passages d'air aux jonctions).
Mais la déduction fiscale ne m'avait pas été appliquée car sur la facture, il était indiqué épaisseur 3cm...

#96 - Rozen24 - 23.04.16

Merci pour votre réponse qui m'a bien éclairée. Dois-je comprendre qu'une isolation inférieure à 12cm ne serait d'aucune efficacité probante ?
Bien cordialement

#95 - Benjamin (Admin) - 10.04.16

Bonjour Rozen24,
Pour bénéficier du crédit d'impot, l'isolation de la toiture terrasse doit être supérieure à R>4,5.
Pour connaître l'épaisseur à mettre :
e = R x lambda (caractéristique de l'isolation, pour le polyuréthane, il se situe autour de 0,025 à vérifier selon le produit que vous choisirez).
Donc e = 4,5 x 0.025 = 0,1125m, soit 11,25cm. Il faut donc prévoir ici 12 cm d'isolation pour prétendre au crédit d'impot.
Cela étant dit, si vous le pouvez, il est préférable d'atteindre un R=6 qui donnerait environ 18 cm d'isolant.

#94 - Rozen24 - 06.04.16

Bonjour, nous devons refaire l'étanchéité de notre toit terrasse (40m²)et souhaitons l'isoler. Notre choix s'est porté sur des dalles en polyuréthane. Quelle épaisseur choisir pour une isolation convenable des pièces à vivre qui sont en dessous
Avec tous mes remerciements

#93 - Benjamin (Admin) - 08.03.16

Bonjour marie,
Idéalement, il faudrait surélevée légèrement la toiture pour pouvoir l'isoler correctement (par l'extérieur).
Si la toiture doit être refaite, c'est le bon moment et vous ferez de réelles économies.

Sinon, une isolant performant (LdV GR32, polyuréthane...) sur 45 mm.

#92 - marie - 02.03.16


que choisir pour isolation sous toiture (doit être refaite en ardoise) contrainte: combles déjà lambrissés donc épaisseur maxi 45 mm (?) chevrons de 50mm
climat humide, froid ( bordure de mer Manche )

#91 - Xavier (admin) - 20.02.16

Bonjour Makaveli,

Oui, dans l'idée il s'agit bien de ça. La dimension standard est plutôt 20*20*50 comme ici:
http://www.betonor.fr/blocs-beton/parpaing-plein-alleges-20-x-20-x-50cm
Ils ont une densité presque 2 fois supérieure au parpaing creux (1661 contre 880). Isolés par l'extérieur, ils apportent une forte inertie thermique à la maison.
Ils sont un peu plus chers (2.35€ contre 1.25€) mais restent meilleur marché que la brique classique (entre 2 et 4€).

Vous pouvez consulter notre guide des matériaux pour savoir quel est le matériau qui vous convient le mieux:
http://conseils-thermiques.org/contenu/comparatif_materiaux_construction.php

A bientôt,

#90 - Makaveli - 16.02.16

Bonjour Xavier et Benjamin,

Merci pour vos retours instructifs, juste pour confirmer avec vous étant moi-même débutant.

Ce que vous appelez blocs de béton pleins, c’est du parpaing plein tel que celui-ci par exemple :

http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/parpaing-plein-20x20x40-cm-e1400060721

Merci

#89 - Benjamin (Admin) - 12.02.16

Bonjour Jules,
Si les combles ne sont pas aménageables, alors il n'y aucune raison d'isoler la charpente, d'autant que vous avez déjà une isolation sur les solives.

#88 - Xavier (admin) - 12.02.16

Bonjour Makaveli,

Pour compléter sur la structure des parois, de simples blocs de béton pleins (très forte densité) avec une isolation de 24cm en polystyrène expansé (R=6,30m².k/w) voire 30cm (R=7,90m².k/w) seraient peut être moins coûteux et permettraient une très forte inertie. C'est le cas pour cet exemple de maison RT 2012 Plus à 1300€/m² (vous ne pourrez pas descendre sous ce prix avec ce projet):
http://conseils-thermiques.org/contenu/maison_passive.php

A bientôt,

#87 - Benjamin (Admin) - 12.02.16

Bonjour,
@Makaveli : Les blocs de coffrage isolants, sont peu courants, mais permettent effectivement d'avoir une isolation répartie intéressantes. 2 petits bémoles, un bilan carbone pas franchement terrible (mais si on consomme peu d'énergie après cela compense) et niveau inertie, pas exceptionnelle puisque le béton est isolé par l'intérieur et l'extérieur.

La solution de la cogénération n'est pas forcément très pertinente, vu son coût (et les coûts annexes, pose d'un nouveau compteur + branchement ErDF), d'autant qu'il faut également un contrat de rachat avec EDF. Il me semblerait plus intéressant de s'orienter vers du solaire thermique (éventuellement même pour le chauffage), avec appoint gaz. D'autant plus si vous êtes en toiture terrasse.

Le reste VMC DF + toiture végétalisée, ok soucis.


@Pilou : Le premier soucis, c'est que l'éverite = amiante. Donc la déposée pour la remettre, c'est dangereux, et pas forcément judicieux. Il existe des solutions identiques (pour reposer les tuiles canal) sans amiante, ça vaut peut-être le coup de s'y intéresser...
Pour l'isolation, on peut par exemple utiliser de la laine de verre, de roche ou de bois ou du polyuréthane (meilleur rapport épaisseur/isolation), placer entre les chevrons.
Idéalement rajouter un pare-pluie.
Idéalement, réhausser la toiture pour mettre plus que 70 mm...

#86 - Pilou - 12.02.16

Bonjour,
Je souhaite renforcer l'isolation du toit. Ma maison a une trentaine d'années. Actuellement, le seul isolant est une plaque de polystyrène collée sur 1mm de contreplaqué, cette face constituant le plafond de l'étage. Au-dessus, il y a 7cm de vide ; puis des plaques d'éverite vissées à la charpente, et sur lesquelles sont posées les tuiles. Je voudrais utiliser ces 7cm pour ajouter un isolant. Merci de vos conseils ; je souhaite faire les travaux par l'extérieur pour ne pas détruire les plafonds.

#85 - Makaveli - 12.02.16

Bonjour,

Je souhaiterai faire construire une maison bioclimatique à étage d'environ 110m² en m'inspirant (en autre) des plans de la maison RT2012 disponible sur votre site (très bien documenté par ailleurs et qui m'a permis d'apprendre plein de choses).

Je cherche à dépasser les performances de la RT2012 et souhaiterai me situait le plus proche possible d'une maison passive (pas forcément l’atteindre). Le but étant de consommer le moins possible d’énergie pour le chauffage.

Pour cela, auriez-vous des informations/conseils concernant les BCI (Blocs de Coffrage Isolants) tels que ceux proposés par les fabricants EUROMAC 2 ou ISOTEQ par exemple ? Du point de vue écologique ce n'est pas le top (à cause du polystyrène) mais au niveau étanchéité à l’air (grâce au béton), inertie (grâce au béton) et isolants (polystyrène) cela pourrait être une solution envisageable ?

Pour ce qui concerne le chauffage, nous avons pensé à un plancher chauffant hydraulique + chaudière micro-cogénération gaz (pour le chauffage + production d’eau chaude + production électricité). Sinon pour ce qui concerne la ventilation nous serions sur une VMC double-flux. Les menuiseries seraient en double vitrage 4/18/4 argon et enfin toiture végétalisée. Pourriez-vous me conseillez par rapport à ce projet, je suis débutant et j’aimerai éviter les incompatibilités et erreurs pour la conception.

Merci

#84 - jules - 11.02.16

bonjour les combles de la maison ne sont pas amennagable donc sur les solives j'ai mis une couche de ouate de céllulose et maintenant on me dit d'isoler la charpente je ne sais si ça vaut le coup vous pensez quoi je vous remercie maison construite en 80

#83 - Benjamin (Admin) - 31.01.16

Bonjour Anthony,
La ouate de cellulose est relativement peu courante pour isoler les murs.
En matière de matériaux écologiques, c'est plutôt la laine de bois qui est utilisé.
Dans les rénovation de maisons anciennes, on trouve également de plus en plus de la laine de chanvre, qui a des propriétés hygroscopiques très intéressantes.

#82 - Anthony - 26.01.16

Après quelques recherches, j'ai la composition des façades du bâtiment. Il s'agit d'un mur de galet hourdé. Composé qui n'assure pas une grande isolation.

#81 - Anthony - 26.01.16

Bonjour,

Je suis étudiant en BTS et dans la cadre d'un projet sur bâtiment tertiaire, je dois m'occuper des déperditions thermiques, et ainsi proposer des solutions.

Le bâtiment en question est une mairie bâtie à partir d'un ancien château construit au 17-18ème siècle. De ce fait, je ne peux pas toucher à la façade extérieure.
Donc, malgré le fait que l'isolation par intérieur va empiéter un petit peu, j'aurais voulu avoir quelques conseils sur quoi choisir.
Je dois bien évidement choisir un matériau ayant le meilleur rapport qualité/prix/environnement possible. La ouate de cellulose est-elle vraiment la meilleure solution.

Merci d'avance.

PS : Page très bien faite, relativement claire, et je vois que les réponses sont rapides. Continuez comme ça, c'est super sympa.

#80 - Benjamin (Admin) - 12.01.16

Bonjour,
Les fibres de bois sont effectivement plus souvent liées avec du polyester que du polyuréthane (existe mais rare et à des proportions plus faibles). (correction de l'article à venir)

#79 - solère - 12.01.16

Bonjour,
d'abord, merci de votre réponse.
Dans l'article vous écrivez que la laine de bois est liée parfois avec du polyuréthane. Je ne sais pas quelle marque a intérêt le le faire vu le prix élevé de ce plastique. Des deux marques que j'ai posées, l'une contient 30 pour cent de fibres textiles recyclées; l'autre 10 de polyesther.
Cordialement.

#78 - Benjamin (Admin) - 12.01.16

Bonjour solère,
Que l'étage soit humide ou non n'a pas de réelle importance, les risques de condensation seront élevés car le polystyrène expansé à une grande résistance à la vapeur d'eau. De ce fait, la vapeur d'eau ne va pas pouvoir être évacuée convenablement pouvant ainsi provoquer de la condensation à l'intérieur de la paroi.

#77 - solère - 11.01.16

Bonjour,
félicitations pour ce site très riche.
Les combles de ma maison ont été isolés en poly expansé, je souhaite renforcer l'isolation avec de la laine de bois, côté intérieur. Pour éviter les déchets et limiter mon travail, je souhaite laisser le poly., mais j'ai peur du risque de condensation bien que l'étage ne soit pas humide: que me conseillez-vous?

#76 - Benjamin (Admin) - 08.01.16

Bonjour Weyllin,
Oui, cela est un très bon choix. Aucune contre-indication.

#75 - Weyllin - 05.01.16

Bonjour,
Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour ce très bel article très complet! Je souhaite isoler un plancher en bois par le sous-sol. Pour cela je pensais mettre de la laine de chanvre entre les poudres de soutien du plancher. Pensez-vous que ce choix soit pertinent?
Merci de vos conseils.
Cordialement

#74 - abdell - 04.01.16

je souhaiterai savoir quel est le meilleur isolant pour une salle polyvalente?

#73 - Benjamin (Admin) - 22.12.15

Bonjour pierrot,
Pour conjuger résistance à l'eau et à la chaleur, le béton cellulaire semble effectivement être une bonne option. Plus que le béton de chanvre qui risque de souffrir en cas d'inondation.

#72 - pierrot - 18.12.15

bonjour es que je pourrai mettre des panneaux en béton cellulaire ou en brique de chanvre dans une petite piéce en cuise d'isolation pinture par dessus car il y a un poele a bois autour es que sa va fondre a la chaleur en plus je voudrais savoir si sa craint pas l"eau ses pour mettre dans une cabane au bord de l'eau et sa pourrai innonder avoir de l'eau dans la cabane
avec ses panneau je serai tranquile pour la chaleur et l'eau merci de votre reponse

#71 - Benjamin (Admin) - 01.12.15

Bonjour JLB29P,
Merci pour ces précisions. Cependant, d'après ce que j'ai compris, c'est une poutre intérieure, qui est donc normalement placée de sorte de ne pas avoir de risque avec une cheminée.
S'il n'y a pas de risque et n'avait pas de protection pour une cheminée, cela ne devrait pas être le cas avec un poêle à bois.

#70 - JLB29P - 01.12.15

Bonjour chantal,
Ne vous contentez surtout pas de réflecteur de chaleur.
surtout s'il comporte une feuille de polystyrène !
Vous pouvez ajouter une feuille d'alu en plus, mais ne vous en contentez pas (de toute façon, si l'alu est exposé à la fumée, il sera noirci et n'aura plus d'effet réfléchissant !)
J'insiste, car un de mes anciens voisins avait vu sa maison entièrement détruite suite à la combustion d'une poutre mal placée.

Dans une entreprise, c'est une réparation au chalumeau le vendredi qui avait provoqué la combustion lente d'une poutre ancienne; le lundi matin, il y avait une odeur de brulé, sans fumée ! Tout l'étage avait failli s’affaisser et les pompiers avaient du faire évacuer tout le monde.
Pour donner un avis sur votre cas, il faut savoir comment est située la poutre par rapport au conduit; de quel espace vous disposez. Attention, c'est souvent au niveau des joints que des fissures se produisent avec le temps et la chaleur et que la combustion commence souvent sans qu'on ne voit rien !
Voir ciments réfractaires ?
Voir aussi s'il est possible de gainer l'intérieur de la cheminée sans que la gaine touche la poutre ! (dans ce cas, un réflecteur en plus peut être efficace)
Si non, remplacer une partie de la poutre par un IPN ?
Bon courage

#69 - Benjamin (Admin) - 01.12.15

Bonjour chantal,
Vous pouvez utiliser un panneau réfléchissant (en alu) aussi appelé "réflecteur de chaleur", qui sont utilisés notamment derrière les radiateurs.

#68 - chantal - 30.11.15

bonjour,
j'ai installé un poele à bois dans une cheminée au dessus de laquelle se trouve une poutre en bois, je cherche un matériau qui protègerait le dessous de cette poutre de la chaleur dégagée par le poele à bois
qui peut me dire quel matériau installer????? merci

#67 - Xavier (admin) - 25.11.15

Bonjour mama,

Pour l'isolation des combles, il faut choisir un isolant avec une forte densité afin de garantir un bon confort d'été. Dans ce cas, il vaut mieux oublier la laine de verre (11kg/m3 environ) et le polystyrène (20kg/m3). Voici les alternatives possibles par ordre de prix:

- laine de roche (70kg/m3 environ)

- ouate de cellulose, meilleur compromis écologie/prix (autour de 30kg/m3)

- laine de bois, plus onéreuse (55kg/m3)

Attention, demandez bien la valeur de la densité pour vos devis car elle dépend de plusieurs facteurs (quantité de matériaux, techniques de pose...)

Pour le plafond du garage, vous pouvez conserver le même isolant.

Bon courage dans votre projet et tenez-nous a courant,

#66 - mama - 25.11.15

Bonjour,

Je suis actuellement entrain d'effectuer une construction garage et au dessus un appartement.
Je souhaiterai avoir des conseils sur le meilleur isolant pour le toit en sachant que l'appartement est sous le toit. Il y a environ 125m² de toit, 40m² de pignon et 20 m² de sac et 100m² de plancher. Ces dimensions sont pour l' appartement. Ensuite je souhaite isoler le garage pour le moment le plafond.


Pouvez vous me conseiller pour les différents isolants pour l'appartement et le garage.

Je vous remercie de l'attention que vous porterez à ma demande.

Cordialement.

#65 - Benjamin (Admin) - 09.11.15

Bonjour nicolas,
mu du polystyrène = 60 donc Sd=60*0.04=2,4m.
Cela fait donc un pare-vapeur relativement faible. En mettant un pare-vapeur classique (donc Sd environ 18), il n'y aura pas de risque de condensation.

#64 - Nicolas - 06.11.15

Bonjour et merci pour votre réponse.
- Donc des tasseaux verticaux du bas jusqu’au haut, mais sans fermer cet espace en haut par des tasseaux horizontaux.
- Pour ce qui est du toit ce cette même pièce j’ai fait une isolation partielle avec 7 cm de laine de chanvre entre les chevrons, soutenue par des plaques de polystyrène extrudé de 4 cm (donc placé côté intérieur) fixés à ces chevrons par des clous. Je comptais ajouter ensuite une vingtaine de cm de laine de chanvre ou de bois ou de polyester ou autre. Est-ce pertinent ? Le polystyrène ne va-t-il pas se comporter comme un pare-vapeur mal placé ?

#63 - Benjamin (Admin) - 06.11.15

Bonjour,
@michel34 : La ouate de cellulose est effectivement une très bonne alternative à la laine de verre (soufflée ou non). Meilleur bilan écologique + meilleur déphasage.
Concernant le pare-vapeur: Un "classique" sera très bien (valeur Sd aux alentours de 18m).

@Nicolas : Non, contre le mur extérieur, il ne faut que des tasseaux verticaux pour créer une lame d'air continue.
Extrait du DTU 20.1 qui correspond à l'isolation des murs :
"Le cas échéant, des tasseaux verticaux en bois sont traités à l'aide d'un produit insecticide et fongicide ayant fait
l'objet d'essais montrant son efficacité pour l'essence utilisée et les conditions d'emploi correspondantes.
L'espacement des tasseaux est fonction de la largeur et de la rigidité des panneaux isolants utilisés de façon à
assurer au moins deux lignes d'appui par panneau et garantir la pérennité de la lame d'air (épaisseur 2 cm au moins)."
Pas la peine de mettre un pare-vapeur réfléchissant dont la valeur Sd serait disproportionné. Un PV classique avec un Sd de 18m est suffisant.

#62 - Nicolas - 30.10.15

Bonjour et merci pour vos excellents conseils.
- Si j'ai bien compris, il est préférable de faire aussi un cadre sur le pourtour avec les tasseaux afin que la couche d’air soit enfermée (le mur étant sain), plutôt que d’interrompre ces tasseaux de façon à ce que l’air circule et se renouvelle.
- Je vois qu’il existe plusieurs types de pare-vapeur, y compris réfléchissant. Lequel me conseillez-vous ?
- Puisqu’il y aura au moins 2 épaisseurs d’isolant, vaut-il mieux les plaquer l’une contre l’autre ou serait-il intéressant de séparer ces deux épaisseurs par une autre lame d’air (tasseaux) et/ou une plaque de panneau de particule ou contreplaqué (de récup) ?

#61 - michel34 - 30.10.15

bonjour et merci pour votre réponse.
En complémentr, pouvez-vous m'indiquer quel type de pare-vapeur il convient d'utiliser, sachant que la charpente est composée de fermettes espacées de 50 cm et que de nombreux cables électriques sont présents. Et comme l'ancien isolant en Ldv sera retiré, ne serait-il pas plus interessant de partir sur de la Ouate de cellulose moins sujette au tassement lié à l'humidité ?
Bien cordialement.

#60 - Benjamin (Admin) - 30.10.15

Bonjour,
@nono : Malheureusement, le mélange chaux/chanvre reste beaucoup plus léger que le béton (350kg/m3 contre plus de 2000kg/m3). De ce fait, l'inertie de la maison restera très faible. Ajouter à cela que la maison sera relativement petite, les risques de surchauffe seront importants avec cette solution.
Si cette solution était retenue, il conviendrait alors d'avoir quelques murs de refend pour augmenter l'inertie.

@michel34 : Les entreprises qui n'enlèvent pas l'isolant existant sont des feignants. Il faut le retirer car il est possible qu'il est pris l'humidité par endroit, que les endroits où se situe les ponts thermiques n'est pas été traité avec précautions ou que cela a bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d'en mettre un s'il n'y en avait pas.
Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de carré. En laine de verre soufflé en combles perdus, essayer de viser un R=8 minimum.


@Nicolas,
Il vaut toujours mieux mettre une lame d'air. Cela évite la transmission de l'humidité (que pourrait transmettre le parpaing si jamais celui-ci se retrouvait humide) et en plus cela isole (si la lame d'air est immobile ce qui sera ici le cas).

Concernant la finition, peu importe que cela soit du BA13 ou du contreplaqué, il faudra dans tous les cas mettre un pare-vapeur.

#59 - Nicolas - 30.10.15

Bonjour.
Pour aménager mes combles je compte isoler le mur en parpaing du pignon avec des plaques de laine de chanvre ou de bois ou équivalent. Faut-il les plaquer directement contre le mur ou est-il préférable de mettre des tasseaux de 1 ou 2 cm entre l'isolant et le mur pour y laisser une lame d'air ? Serait-il intéressant de mettre un revêtement en bois contreplaqué 10 mm (j’en ai en stock) plutôt que la traditionnelle plaque de plâtre BA13 ? Dans ce cas faut-il un pare-vapeur ou le bois peut-il remplir ce rôle ?
Merci.

#58 - michel34 - 29.10.15

Bonjour,
j'envisage de refaire l'isolation des combles perdues de ma maison individuelle plain pied, surface habitable 90m2 en laine minérale soufflée.
L'actuel isolant en laine de verre soufflée, date de l'origine de la maison (1985) et s'est tassé avec le temps pour ne plus représenter qu'une quinzaine de centimètres d'épaisseur.
Parmi les entreprises contactées, certaines me conseillent de retirer l'ancienne (moyennant finance) avant de souffler la nouvelle. D'autres me disent que c'est inutile de retirer l'ancienne et de souffler la nouvelle au-dessus, dans la mesure où les 2 matières isolantes sont totalement compatibles.
Merci de me donner votre avis éclairé.
Bien cordialement.

#57 - nono - 26.10.15

Bonjour a vous,
tous d'abord bravo pour votre site, pour votre éthique : c'est chouette !
Je suis entrain de réflechir a un MOB sur un terrain dans le sud de la france à 1000 m d'altitude (le décor est planté)
le terrain n'est pas facile d'accès en gros camion.
je veux faire construire ou construire cette maison (budget petit) la maison sera exposée sud elle fera 78 m2 je pensais faire une chape en poutre bois en i sur pilotis beton, isolant 25cm (je n'ai pas encore choisi !)
les murs 120 de ouate de cellulose a l'exterieur panneau pare pluie "fibre de bois bitumé" de 2 cm . toit plat végetalisé.
Ca c'était avant de me noyer d'informations mais de découvrir un sujet pationnant !
je me dit que s'il était possible de remplir la chape bois avec un mélange chaux/ chanvre (la version avec pas trop d'eau!!) pour donner de l'inertie a la chape
je pourrait régler un soucis. la deuxième serai pour les deux mur sud de les bancher a la chaux/chanvre ainsi que l’arrière du poêle a bois. De cette manière je règle le souci d'inertie je conserve su les murs est et nord 145 de ouate pour un bon déphasage.
est ce que mes "réflexions sont complétement "idiotes" ou c'est quelques chose qui se pratique ? évidemment j'ai bien conscience du coté fastidieux de l'entreprise mais de ce coté cela ne coute que de la sueur et des bonne rigolades.
merci pour vos lumières.
Amicalement
Bruno

#56 - Xavier (admin) - 23.10.15

Bonjour max29,

Dans le cas d'une ITE, je vous conseillerais plutôt de partir sur le plus résistant à l'humidité. Le polyuréthane et autres dérivés du pétrole (polystyrène), s'ils ne sont pas écologiques, ne craignent pas du tout l'eau. C'est d'ailleurs ce que l'on utilise le plus souvent pour isoler la dalle. A l'inverse, les laines minérales ne supportent pas l'humidité...

Si vous faites des travaux d'isolation et d'étanchéité, pensez également à installer un système de renouvellement de l'air pour éviter les futurs problèmes d'humidités dans la maison.


A bientôt,

#55 - max29 - 23.10.15

bonjour, j'ai récemment fait l'acquisition d'une maison construite en 1980 la maison se situe en bretagne, que me conseiller vous entre du polyuréthane et laine roche ou verre pour un ITE ?
merci .

#54 - Benjamin (Admin) - 19.10.15

Bonjour mine,
Privilégiez la solution ou la résistance thermique est la plus élevé. S'il n'y a pas de différence, vous devrez faire le choix entre le prix (probablement en faveur de la laine de roche) et le côté écologique + régulateur d'humidité (en faveur de la fibre de bois).

#53 - mine - 18.10.15

Bjour
Je dois isoler le mur exteieur et 2 avis divergent.
Laine de roche? ou fibre de bois?
Merci pour vos réponses

#52 - Benjamin (Admin) - 12.10.15

Bonjour xenesis,

La différence ouate de cellulose / LdV, en ITI, joue plutôt en faveur de la ouate de cellulose. Celle-ci est en effet plus lourde (il existe plusieurs densité) que la LdV = plus d'inertie).

Le choix de l'isolation par l'extérieur permet d'avoir une inertie plus importante que l'ITI = meilleur confort été comme hiver, avec diminution des besoins. Mais cela impose des changements de conception extérieure et intérieure importants, et il vous faut un professionnel (constructeur, maître d'oeuvre, archi) qui y soit favorable et connaisse correctement cette technique.

La pose d'une isolation par l'extérieur quand le reste est par l'intérieur n'est pas forcément une évidence... Cela risque en effet de créer un pont thermique important qu'il ne sera pas facile de corriger.
(mais sinon ok pour le sarking et la fibre de bois).


Ceci étant dit, la solution proposée initialement offre des performances thermiques qui paraissent suffisantes pour passer en RT 2012.

#51 - xenesis - 05.10.15

Bonjour,
Je vais prochainement faire construire une maison neuve. On me propose de la TH20+ avec une GR32 160mm en ITI. Au niveau des combles perdue souflage LDV pour R=9.5. Pour combles aménagée je pensais opter pour de la laine de bois / ouate de cellulose en ITI.
Au RDC hourdis polystirène + 12cm de PU projete

Par rapport à ces données, voulant que la maison soit le plus isolée possible est il recommandé de changer :

- La LDV par de la ouate de cellulose en ITI
ou
- Partir sur une ITE (quel isolant mettre si je réduis la LDV en ITI ?) Quelle serait le bon compromis ?
- Pour les combles ITE version sparking avec fibre de bois ?

Que me conseillez vous ? Merci !!

#50 - Benjamin (Admin) - 24.09.15

Bonjour fredetcate,
2 cas de figure :
-Soit vous avez aucune isolation du tout et alors je ne vois pas pourquoi il est impossible de poser de la LdV quelque part (il y a bien une charpente...?)
-Soit vous avez déjà de la LdV et poser un isolant mince provoquera de la condensation et le pourrissement de l'isolant présent + de la charpente à moyen terme.

Dans tous les cas, vu les performances, il n'est pas du tout intéressant de faire isoler sa toiture par de l'isolant mince si ce n'est pas dans le cadre d'une rénovation de la toiture...

Mais encore une fois, cela me surprend de ne pas pouvoir poser autre chose qu'un isolant mince, que ce soit par l'intérieur ou par l'extérieur (où il est par exemple souvent possible de réhausser la toiture pour isoler).

#49 - fredetcate - 24.09.15

Bonjour
Je dois isoler ma toiture par L extérieur car impossible par L intérieur
Nous avons fait appel à deux couvreurs professionnels
La seule possibilité c est de poser de l isolant mince
Que conseillez vous en la matière car impossiblede poser de la laine de verre car trop épais
Cordialement

#48 - Benjamin (Admin) - 21.09.15

Bonjour Manu31,
Et bien vous pouvez donc rajouter 15 cm d'isolant... comme de la laine de verre encore par exemple. Il faut par contre lacérer le pare-vapeur actuel (papier kraft de la laine de verre existante.
Pour le côté fuites d'air, vous pouvez poser un film d'étanchéité.

#47 - Manu31 - 20.09.15

Je souhaite isoler la toiture de ma maison par l'intérieur. C'est une toiture en rampant. Actuellement il y a 18cm de laine de verre entre les éléments de la charpente. je dispose d'une 20aine de cm pour améliorer l'isolation ainsi que les fuites d'air que présente le lambris qui se trouve au plafond. Merci

#46 - Benjamin (Admin) - 17.09.15

Bonjour Sydig,
Les isolations minéraux (laine de verre/laine de roche) sont les moins résistants à l'humidité et l'eau, et de loin. Mieux vaut donc privilégiez la laine de bois, d'autant que la durée de vie est similaire.

#45 - Sydig - 15.09.15

bonsoir, pourriez-vous me dire quel isolant entre la laine de roche et la fibre de bois est le plus résistant à l'eau et meilleur tenue dans le temps ?
Merci

#44 - JLB29P - 13.08.15

...la laine de verre dure 25 ans
non, elle garde ses propriétés en moyenne pendant 25 ans.
PLus le temps passe, plus elle se tasse, éventuellement plus elle s'humidifie. Donc elle perd progressivement ses qualités (comme la plupart des autres isolants).
Si une fuite d'eau survient, la LDV risque de ne plus être isolante pendant quelques semaines, le temps de sècher. Manque de chance, elle se tassera fortement par la même occasion, une couche de 20cm risque de ne plus être équivalente qu'à la même, mais de 10 ou 15cm. Elle risque fort de ne jamais plus avoir ses qualités initiales.
Si des loirs par exemple y font leur nid, ils en mourront probablement, mais y auront fait un ou plusieurs trous et tunels.

#43 - LouveBleue - 13.08.15

Donc chaque quart de siècle il faudra ajouter une couche ? ça me semble bien difficile ...

#42 - Benjamin (Admin) - 13.08.15

Bonjour,
Jusqu'à preuve du contraire, refaire l'isolation, ce n'est pas reconstruire une maison...
Surtout si l'isolation par l'extérieur se démocratise en rénovation (ou dans le neuf) comme cela est le cas...

#41 - LouveBleue - 13.08.15

Je lis que la laine de verre dure 25 ans ...Mais alors uen maison isolée ainsi , il faudra faire comment pour la changer dans les murs ? Moi je partais du principe qu'une maison dure 50 ans au moins...Là quand on a fini de payer le crédit on a plus qu'à reconstruire ???

#40 - Benjamin (Admin) - 06.07.15

Bonjour,
Faites un plan et envoyez le sur notre mail (conseil.thermique@yahoo.fr), ça sera plus simple, car les murs Est ou Sud ou Ouest, de la maison ou du garage, isolés ou pas isolés...On ne s'y retrouve pas.

Mais de toutes façons, c'est soit tous les murs de la maison sur ext et sur garage sont isolés, et là on augmente tant que l'on peut l'isolation des cloisons avec le garage.

Soit il y a des cloisons avec le garage qui ne sont pas isolées auquel cas il faut isoler au maximum le garage...

#39 - jean-chris - 06.07.15

et re bonjour!

merci de vos efforts, vraiment.

en réalité non, mais je comprends car cela ne doit pas être facile pour vous :
-le mur Est (20 cm parpaing) n'est pas isolé;
-le mur Sud (contre la cuisine) est isolé avec 7,5 cm de laine de verre (3cm de brique platrière, 7,5 cm de laine de verre et 10 cm de parpaing;
-le mur ouest (communiquant avec l'entrée du séjour donc aussi la partie habitable) ,en fait, présentait une cloison très fine de 7cm que j'ai isolé avec 90mm de complexe placo+polystyrène.

J'ai isolé le mur ouest par ce qu'il y avait très peu et que je voulais renforcer l'isolation de la partie habitable par rapport au garage (j'ai renforcé cette isolation coté garage et non coté habitation car, à cet endroit, je n'avais pas la place de mettre le "paquet", comme l'on dit). Après, pour ne pas tout sur isoler, je vous posais la question soit de renforcer l'isolation du mur sud qui jouxte la cuisine mais soit de renforcer l'isolation du mur Est qui ne jouxte pas directement la partie habitable mais dont l'isolation pourrait faire monter la température dans le garage.

j'espère avoir été plus clair?

jean-christophe

#38 - Benjamin (Admin) - 06.07.15

Bonjour jean-chris,
J'avais du faire un mélange de commentaires car je ne sais pas pourquoi je suis parti sur le fait que vous envisagiez de l'isolation par l'extérieur...

Si j'ai bien compris, les 2 murs communs entre la maison et le garage sont déjà isolés, l'un avec 90mm de complexe placo+polystyrène et l'autre avec 7,5 cm de LdV, soit un R d'environ 2.

Isoler le garage ne servirait pas à grand chose, car quand on ouvre le garage pendant 5/10 minutes, une grande partie de l'air va se retrouver à T° extérieure...

Rajouter un complément d'isolation pourquoi pas, mais alors sur les 2 murs car ils sont aujourd'hui aussi isolant l'un que l'autre. Au-delà d'un R=4, cela devient cependant inutile (surtout que l'on est pas directement sur l'extérieur).

J'opterai par contre pour une porte performante entre maison et garage.

#37 - jean-chris - 06.07.15

Bonjour,

merci de votre réponse. C'est clair pour la porte de garage mais pour le garage je ne saisi pas trop votre réponse: pardon, je suis loin d'être un spécialiste.

Il n'est pas prévu d'isolation par l'extérieur (puisque le mur est se trouve ne limite de propriété), je ferai le travail moi-même (pas de devis) et je ne pense pas isoler mon garage pour ce que j'y fais ou stocke mais bien pour augmenter le niveau d'isolation de la partie habitation. C'est dans ce cadre que je vous demandais s'il vallait mieux privilégier le renforcement du mur sud ou du mur est dans mon message du 02/05.

mais peut-être ais-je mal compris votre réponse? Vous dites il faut un minimum d'isolation sur la cloison. vous pensez au mur est sans isolation alors que le sud en contient une?

jean-chris

#36 - Benjamin (Admin) - 05.07.15

Bonjour jean-chris,
Pour moi, que vous isoliez ou non votre garage par l'extérieur, il faut un minimum d'isolation sur la cloison... Avec une épaisseur forcément plus importante si le garage n'est finalement pas isolé.
Pour la porte, je dirais que c'est globalement la même chose... Cela ne sert à rien d'avoir une porte hyper isolante si le local à côté est correctement isolé (et même non chauffé).

Quand à la nécessité d'isoler le garage, cela dépend de ce que vous y stocker ou faites, mais également du surcoût, qui n'est pas forcément énorme (2 parois sur 1 étage en plus). Tout dépend des devis...

#35 - jean-chris - 03.07.15

bonjour,

afin de vous faciliter la tâche et de ne pas multiplier les/vos efforts, je précise que vous avez répondu à la question 1 du message du 29 avril ailleurs dans le site (inertie/isolation)

merci de vos efforts en tous cas

cordialement

jean-christophe

#34 - JLB29P - 06.05.15

J'ai testé l'incombustibilité d'un échantillon de liège expansé. Surprise, la flamme se propage !
Je renvoie l'information à l'entreprise qui me l'a aimablement fourni; sa réponse "voyez un psy !"
Je cherche un interlocuteur qui connaisse ce type de produit.
Je n'espère pas trouver de liège incombustible, mais outre que la réponse est stupide, je ne m'attendais pas à ce que du liège propage la flamme.
Peut-être un défaut d'étuvage ou de traitement ?
Si un spécialiste lit ce billet, une explication sera la bien venue...

#33 - anne - 24.04.15

merci pour votre réponse.

Anne

#32 - Clément - 23.04.15

Merci pour votre réponse. Oui, j'avais pensé à la mousse de polyuréthane, mais je ne suis pas certain que sa capacité d'isolation est très bonne. Pour l'application industrielle que j'ai en tête, je cherche le top de l'isolation. C'est une application de confinement d' une masse chauffée à 120°C dans un espace de +:- 15 dcm³...). La température ne doit pas baisser de plus de 20° dans les deux heures qui suivent l'arrêt d'alimentation de cette source...
Un conseil me serait fort précieux.Merci! Jean-Pol

#31 - Benjamin (Admin) - 23.04.15

Bonjour anne,
Certains isolants semblent être un peu plus que les laines minérales. On peut par exemple penser au polystyrène expansée ou des isolants plus naturels, comme le liège mais le coût n'est pas le même...
Par ailleurs, vous ne devriez pas avoir d'animaux, d'autant plus de cette taille là dans votre grenier.
Il faut pour cela que vous mettiez des grilles anti-rongeurs sur toutes les ouvertures de votre grenier.

#30 - anne - 23.04.15

Bonjour,
Merci pour vos infos techniques.
Je n'ai pas encore trouvé la réponse à une question que je me pose, peut être pourriez vous m'aider ?
Notre isolation sous toiture est complètement à refaire, des fouines ont tout détruit, toute la laine de verre est redescendue en bas des pentes et est toute déchiquetée. Je recherche le meilleur isolant qui puisse leur résister...C'est une isolation entre les tuiles et le placo du plafond, il y a des chevron tout les 60 cm environ. par avance merci

#29 - Benjamin (Admin) - 23.04.15

Bonjour Clément :
Oui, il en existe quelques uns. On peut par exemple penser à la mousse de polyuréthane expansée...

#28 - PH - 22.04.15

Bonjour,
Ma maison est construite en parpaing de 20cm, avec une isolation par l'intérieur (120mm laine de verre GR32) et ba 13.
Le revêtement extérieur n'étant pas encore réalisé, j'envisage de poser un bardage bois avec: contre latte verticale, pare pluie, puis bardage bois horizontale).
Puis-je ajouter entre l'extérieur du parpaing et le bardage bois une isolation? Si oui, quelles sont les précautions à prendre? lambda, ép, valeur SD?
D'avance merci de votre réponse,

Sincères salutations

#27 - Clément - 19.04.15

Bonjour,
Il y a t-il sur le marché des matériau "moulable", si oui, quel est le plus isolant?
Je veux dire par là un produit sous forme de poudre comme le plâtre, voire de mousse auquel on peut donner la forme qu'on veut via un moule en bois ou autre..
PS: Ce serait sympa de voir toutes les infos ci-dessus sous forme d'un tableau pour pouvoir comparer plus facilement.
Merci!!
Jean-Pol

#26 - Benjamin (Admin) - 05.04.15

Bonjour Thierry P,
Effectivement le traitement au Sel de Bore a été interdit pendant 2 ans au profit du Sel d’Ammonium. Ce dernier a ensuite été interdit en 2013 (dégagement d’ammoniac) et le Sel de Bore de nouveau autorisé.
Le Sel de Bore ne présente une toxicité que si inhalé ou ingéré. Hors, ces risques n'existent réellement que lors de la pose, où il faut porter obligatoirement combinaison + masque (car il y a aussi présence d'encre).

#25 - Thierry P - 05.04.15

Bonjour,
je suis étonné sur la ouate de cellulose que vous marquiez : Traitement contre les nuisibles inoffensifs pour la santé (sel de Bore).
Alors que le sel de bore est mortel pour l'homme à partir de 20g et que chaque sac contient en moyenne 4g car à 5,5g il faudrait qu'il appose une étiquette mentionnant la possible toxicité ...
Le CSTB lui avait d’ailleurs enlevé l'agrément...et risque de lui supprimer à nouveau
donc loin d'être inoffensif ...

#24 - Benjamin (Admin) - 04.04.15

Bonjour Vincent,
Vous pouvez retrouver les caractéristiques + avantages et inconvénients de la laine de roche et de la ouate de cellulose ici : http://conseils-thermiques.org/contenu/isolation_materiaux_isolants.php

#23 - vincent - 20.03.15

bonjour, puis-je avoir votre avis sur la laine de roche par rapport à la ouate de cellulose. Son pouvoir d'isolation et ses avantages et inconvénients.

#22 - Xavier (Admin) - 20/10/14

Bonjour,

Je ne suis pas un spécialiste de la rénovation... Je peux quand même vous donner quelques conseils mais ils ne seront pas suffisants:

La pierre n'isole pas (même avec 90cm) donc un autre isolant est obligatoire.

Si le mur est humide à l'intérieur,cela va vous poser des problèmes car tous les isolants minéraux (laine de verre, ouate de cellulose, laine de roche...) détestent l''humidité. En effet, ils emprisonnent de l'air (qui joue le rôle d'isolant) ,et si de l'eau vient en contact avec eux, ils prennent la place de l'air et l'isolant perd de son volume et de son efficacité de manière définitive.

J'ai bien une solution efficace à vous proposer mais je doute qu'elle vous plaise, car vous devez aimer les vieilles pierres.

Une isolation par l'extérieur avec du polystyrène enduit vous offrirait les avantages suivants:
- Le polystyrène ne craint rien (pas l'humidité) et est bon marché.
- Vous allez avoir une isolation à l'extérieure de la maison et donc supprimer quasi tous les ponts thermiques (Pas de trop dans l'isolation).
- Vous allez profiter de toute l'inertie de la maison car l'isolation sera à l'extérieur. Les températures seront plus lissées. Il y fera frais en été, la chaleur sera plus constante en hiver.
- Vous allez gagner des mètres carrés habitables car l'isolation ne va pas manger votre espace intérieur. (Si vous faites une isolation intérieur, vous allez perdre 20cm d'épaisseur sur toute les murs, soit une diminution de la surface non négligeable.)
- Vous conserverez l'aspect pierre à l'intérieur MAIS vous devrez vous contentez d'un enduit à l'extérieur. (Je comprends bien que cela puisse vous déplaire.)

Pour une isolation intérieure, il faut se renseigner auprès d'un professionnel compétent. Abordez tout de suite avec lui les problèmes d'humidité... (Il n'est pas possible de coller de la laine de verre à un mur humide.) Dans tous les cas, faites 3-4 devis avant d'acheter la propriété. Ainsi, vous aurez une marge de négociation. Je veux acheter votre maison mais déjà, rien que l'isolation me coûte déjà XXXX euros...

Voilà, je ne peux pas vous aider plus... Si vous avez des retours suite aux rencontres avec les professionnels, je veux bien que vous nous teniez informés si possible.

Bon courage dans votre projet,

#21 - Aurélien - 15/10/14

Je vous contacte pour avoir des infos
je veut acheter une ferme à renover
Et c est de la pierre de 90cm
Et pour l isolation que doit je faire?
Que doit je mettre?
Car les murs sont bourrer d humiditer que j ai pu contaster!!!!
Merci

#20 - Benjamin (Admin) - 02.06.13

Bonjour,
@Joss:
Je n'ai pas vraiment compris votre propos? Vous voulez dire qu'il y a une différence entre absorption et isolation phonique?

@FR
La Laine de roche sera prise en compte lors de la prochaine mise à jour.

#19 - FR - 30.05.13

Qu'en est-il de la aine de roche, SVP?

#18 - Joss - 24.05.13

Excellent site, une tonne d'information.
Je voulais attirer votre attention sur le liège et sa propriété d'absorbant et non d'isolant phonique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isolation_phonique

@+

#17 - Benjamin (Admin) - 09.05.13

Bonjour,
Effectivement, la liste présentée n'est pas exhaustive.
Votre remarque a bien été prise en compte et lors de la prochaine mise à jour de l'article, le polystyrène expansé y sera intégré. En vous remerciant.

#16 - Madala - 03.05.13

Bonjour,
Sauf erreur de ma part, je ne vois pas le polystyrène expensé (graphité ou non) dans votre liste comparative des matériaux isolants. C'est pourtant ce que propose beaucoup d'entreprises pour l'ITE ? Cet "oubli" est-il volontaire et a-t-il une explication ? (Projet d'ITE en cours pour maison particlulière)

#15 - francky - 14.03.13

Pour avoir un R6 en toiture avec une isolation écologique et durable que me conseillé vous .

#14 - Benjamin (Admin) - 12.02.13

Bonjour,
Je crois que vous mélangez beaucoup de notion. Que viens faire la VMC dans le choix de l'isolation?

#13 - denisg - 09.02.13

Bonjour,
Pouvez vous me dire comment enrayer un gros problème de masse thermique entre une piscine et une cave, le mur de séparation étant en Stepoc?
Merci pour votre solution.
Cordialement.

#12 - daghast - 02.02.13

L'ITE est un manteau extérieur et régule l'inertie des murs extérieurs. Alors, comment peut elle être incompatible avec une isolation intérieur? Vu qu'une isolation est toujours couplé par la pose d'un VMC.

#11 - Benjamin (Admin) - 20.01.13

Bonjour,
Je vous conseille d'aller faire un petit tour sur cet article où il y a la liste de tous les isolants les plus courants avec performance et ordre de prix

#10 - jean-noel - 19.01.13

je voudrais remplacer 15 cm de laine de verre car je ne peux pas en mettre plus par un autre isolant dans un grenier (l'isolant est entre le plafond et le planché du grnier), quoi mettre pour une bonne performance?

#9 - polux - 28.12.12

combien reviens une isolation par l'exterieur

#8 - Bruno - 08.12.12

les sites de conseil en isolation parlent rarement de l'isolation possible dans les murs creux.
aucune perte de surface habitable puisqu'il y a injection de billes de polystyrène et liant dans les murs existants. Voir Procédé INJECT STYRENE
Je suis un professionnel et la difficulté est de se faire connaître car ce procédé est pourtant efficace.
MERCI DE VOTRE LECTURE

#7 - Benjamin (Admin) - 06.12.12

Bonjour,<br />
Effectivement, quand on isole par l'extérieur, on n'isole pas à l'intérieur... Et ce plus dans un problème d'inertie que de condensation...<br />
Il faut donc effectivement poser le placo sur rail, en laissant un vide d'air avec le mur (pour passer les câbles électriques notamment).<br />
Pourquoi laisser un jour sous les plaques de placo? Tout simplement pour éviter les remontés d'humidité (lors du lavage du sol par exemple).<br />
Bon courage!

#6 - emy94 - 06.12.12

Bonjour, Nous construisons une maison individuelle.
Nous avons opté pour une isolation par l'extérieure, une VMC double flux, pas de grille d'entrée d'air sur les fenêtres.
Pour un souci de condensation, il nous a été dit qu'il ne fallait pas isoler à la fois en extérieure + en intérieur.
On nous a dit qu'il faut, pour le placo à l'intérieur le poser sur rail, mais sans isolant et en laissant un espace avec le sol (caché par la plinthe).
Pouvez-vous me confirmer cette info?
Merci d'avance de votre réponse.

#5 - alex - 17.11.12

Bonjour,
proprio d'un appart j'ai une chambre avec un mur isole par l'exterieur et 1 par l'interieur le mur isole exterieur a subit une infiltration qui a pourri l'angle de ce mur est ce que je peux isolé ce mur par l'interieur ou si quelqu'un a une solution ou un conseil. Merci d'avance

#4 - Benjamin (Admin) - 25.09.12

Bonjour,
L'inertie va être dégradée (pas besoin de retour d'expérience, c'est physique) et surtout, cela ne fera pas profiter de l'inertie que vous auriez avec uniquement de l'ITE. Ce qui est dommage puisque la grande inertie est l'un des principaux avantages de l'ITE.
Concernant la condensation, vous pouvez simuler votre (futur) mur ici : http://www.u-value.net

#3 - V Schnell - 25.09.12

Bonjour
J'habite en montagne à 1000m d'altitude. La maison date des années 30 et a été rénovée en 94 avec une isolation intérieur polystyrène 80+10 avec pare vapeur. Aujourd'hui nous envisageons un ravalement de façade et j'aimerai profiter de ces travaux pour renforcer l'isolation,avec une ITE.
L'article qui traite du sujet signale un risque de perte d'inertie. Avez vous des retours d'expérience sur le sujet si oui quand est il de la condensation éventuelle.
D'autre part qu'elles sont les solutions envisageables dans ce cas mise à par la dépose de l'ITI existante.
Merci de votre aide

#2 - Benjamin (Admin) - 24.09.12

Bonjour,
Non il n'est pas impératif de l'enlever. Cependant, on évite généralement de mettre du ciment sur du plâtre car le ciment accroche mal (l'inverse est tout à fait possible.)
Il est donc tout de même conseillé de le retirer pour éviter qu'il se décolle et dégrade l'isolation dans les années futures.

#1 - marie-aimée F. - 24.09.12

Bonjour,
Mon mur est en briques. Il a été recouvert d'une couche de ciment qui tient sur du plâtre.
Est-ce un inconvénient ?
Est-il impératif de l'enlever avant de poser la laine de verre ?
Merci

#0 - Manu - 23.04.12

Pour rendre encore plus intéressant les comparaisons des isolant, vous devriez ajouter l'énergie grise de chaque matériaux
Remonter