Choisir des fenêtres performantes

Dans le neuf comme dans la rénovation, optimiser la conception de ses fenêtres n’est pas chose aisée. Quels sont les différents types de vitrage ? Quelles sont leurs caractéristiques thermiques et acoustiques ? Comment choisir un vitrage performant ? Quels matériaux privilégier entre le PVC, le bois et l'aluminium ? Quelques conseils pour y voir plus clair.

1. Simple, double ou triple vitrage ?

Trop peu performant, le simple vitrage n’existe plus sur le marché des menuiseries. Le triple vitrage est quant à lui réserver à des utilisations bien spécifiques comme les maisons passives. Incontestablement, le double vitrage reste le meilleur choix car il représente le compromis idéal entre les performances thermiques, les apports solaires et le prix. Pour une efficacité maximale, optez pour du double vitrage à isolation renforcée : 2 couches de verres basse émissivité (4mm) entre lesquelles un gaz (argon ou krypton , 16mm) joue le rôle d’isolant. Pour plus d’informations, consultez nos articles dédiés : le simple vitrage, le double vitrage, le triple vitrage.

principe double vitrage principe basse emissivite

A gauche : la structure du double vitrage. A droite : le principe de basse émissivité (image IBGE)

2. L'isolation thermique des fenêtres

La performance thermique d’un vitrage dépend de 2 caractéristiques essentielles : la transmission thermique (notée Uw) et le facteur solaire (noté Sw ou g). La performance acoustique dépend du coefficient d’isolation phonique (noté Rw).

L’isolation du vitrage, un critère fondamental

Le coefficient Uw (ou U windows) : Il s’exprime en [W/m²K] et quantifie la déperdition thermique de la fenêtre. Logiquement, plus ce coefficient Uw est bas, meilleure sera l’isolation de la fenêtre. Notons bien que ce coefficient Uw prend en compte les déperditions thermiques du vitrage et du chassis. Il reste l’indicateur le plus fiable. Au minimum, pour des performances thermiques satisfaisantes, il faut choisir une fenêtre avec un coefficient Uw inférieur ou égal à 1,3 W/m²K.

Le coefficient Ug (ou U glazing) : Attention, ce coefficient quantifie seulement la déperdition thermique du vitrage, les performances du châssis ne sont pas prises en compte. Ce coefficient n’est donc pas pertinent pour comparer des fenêtres (vitrage + chassis) entre elles. Au minimum, il faut choisir un vitrage avec un coefficient Ug inférieur ou égal à 1,1 W/m²K.

performance thermique vitrage

Quelques conseils par rapport à ces données :

Le coefficient Uw, même s’il est fiable, ne prend pas en compte les déperditions thermiques liées à la liaison « paroi/châssis » qui résulteraient d’une pose approximative. Les performances thermiques réelles peuvent donc être en deçà des espérances. Pour limiter ces pertes, il convient de poser un joint d’étanchéité pour assurer le raccord entre le châssis et la paroi.

On remarque que le coefficient Ug est plus bas que le coefficient Uw : Le vitrage est plus isolant que le châssis. Autrement dit, le point faible d’une fenêtre est donc son châssis. En conséquence, on veillera à limiter au maximum les châssis inutiles (des croisillons sur les fenêtres), à choisir un châssis le plus fin possible et à limiter les ouvrants au strict nécessaire (les ouvrants inutiles à une bonne ventilation peuvent être remplacés par des parois vitrées fixes).

De même, étant donné que le vitrage est plus isolant que le châssis, on s’efforcera dans la mesure du possible de privilégier de grandes fenêtres : proportion vitrage/châssis plus intéressante. Voir la comparaison proposée ci-dessous par l'IBGE (Institut Bruxellois pour la Gestion de l'Environnement). A paroi vitrée identique (Ug = 1,1 W/m²K), la fenêtre la plus grande est plus isolante (coefficient Uw plus faible).

isolation vitrage Uw coefficient de transmission thermique

Le facteur solaire

Si l’on parle d’isolation thermique en ce qui concerne le vitrage, il faut aussi parler d’apport solaire et plus précisement de facteur solaire, il est nommé Sw (norme française) ou g (norme européenne). Ce dernier définit la proportion d’énergie solaire qui est restituée effectivement à l’intérieur de la maison. Ainsi, un facteur solaire de 1 est un vitrage qui laisserait passer 100% de l’énergie solaire. Il convient de noter que même si transparence et facteur solaire sont liés, ces deux notions sont tout de même différentes et non proportionnelles. (Sinon, un mur par définition opaque et donc avec une transparence de 0, ne laisserait pas passer d’énergie solaire, ce qui n’est évidemment pas le cas).

Un facteur multicausal avec de nombreuses interprétations

Le facteur solaire d’une fenêtre, s’il est définit par le vitrage est aussi dépendant du châssis. Ainsi, selon le matériau voire la forme ou la couleur de celui-ci, le facteur solaire sera différent. Il faut prendre garde à l'interprétation du facteur solaire. En effet, selon l’orientation et le climat de la maison notamment, il pourra être un avantage ou un inconvénient. Par exemple, un facteur solaire élevé dans le sud ou avec une bonne exposition (voire une grande surface de vitrage) provoquera des surchauffes l’été. Cela peut alors obliger à installer une climatisation. (On préférera installer des protections solaires). A l’inverse, un facteur solaire faible, dans des régions plus froides ou moins exposées limitera les apports solaires d’où une consommation plus importante de chauffage. Seule une étude thermique permet donc de savoir avec certitude quel est le type de vitrage le plus adapté. (en comparant les pertes et les apports sur toute une année).

Isolation et facteur solaire

Classiquement, le double vitrage (sans traitement, 4/16/4) a un facteur solaire de 0.65 quand le simple vitrage a un facteur solaire de 0.75 et le triple vitrage de 0.5. Pour le double vitrage, si les apports solaires baissent d’environ 15% par rapport au simple vitrage, la résistance thermique est quand à elle, quasiment doublée. Il en va de même pour le triple vitrage où l’augmentation des performances thermiques compensent généralement la baisse des apports solaires.

Que retenir?

Le facteur solaire, bien que la notion soit assez facile à appréhender, est très difficile à comparer. Il est nécessaire d’avoir recours à une étude thermique pour déterminer le type de vitrage. Faut-il privilégier un fort apport solaire ou plutôt une résistance thermique élevée? Attention donc aux conclusions hâtives...
Enfin, on ne le dira jamais assez mais pour maximiser les apports solaires, il faut placer un maximum de vitrage au sud, tout en les protégeant du soleil d’été. Consultez notre article relatif au bioclimatisme pour optimiser au mieux l’énergie solaire (jusqu’à 30 d’économies d’énergie).

3. L’isolation acoustique des fenêtres

Celle-ci est directement liée au coefficient d’isolation phonique (Rw) exprimé en Db. Plus celui-ci est élevé, plus l’isolation phonique augmente. En général, le coefficient Rw se situe autour de 30 Db. Avec des vitrages plus performants (double vitrage dissymétrique avec 2 vitres aux épaisseurs différentes) on peut atteindre des valeurs jusqu’à 50 Db. Attention néanmoins, car les performances acoustiques, comme les performances thermiques, dépendent aussi beaucoup de la qualité de pose (joint d’étanchéité entre le bâti et le châssis indispensable). A noter que si le châssis représente plus de 40% de la fenêtre, il est inutile d’investir dans ce type de vitrage.

Le label de certification Acotherm (délivré par des organismes public dont le Centre Scientifique et Technique du bâtiment) permet de connaître rapidement le niveau d’isolation acoustique d’une fenêtre :

logo acothermClassementRéduction du bruit (dB)
Menuiserie avec entrée d’air
Réduction du bruit (dB)
Menuiserie sans entrée d’air
AC12826
AC23331
AC33634
AC44038

Le label privé Cekal propose également une classification sur 6 niveaux :

logo cekalClassementRéduction du bruit (dB)
AR125 à 28
AR228 à 30
AR330 à 33
AR433 à 35
AR535 à 37
AR6> 37

4. La résistance des fenêtre selon le classement A*E*V

Le référentiel A-E-V pour Air-Eau-Vent définit la résistance des fenêtres pour chacun de ces 3 critères :

CritèresDéfinitionEchelle
classement fenêtre airA* =AirDétermine la perméabilité à l’air d’une fenêtre en m3/(h.m)1 (mauvais) à 4 (meilleur)
classement fenêtre eauE* = EauDétermine la résistance à la pénétration de l’eau. La fenêtre est arrosée sous différents paliers de pression.1A/B (mauvais) à 9A/B (meilleur)
A : Exposition totale de la fenêtre
B : Exposition partielle de la fenêtre
classement fenêtre ventV* = VentDétermine la résistance au vent selon 2 critères : la pression (la fenêtre ne doit pas s’ouvrir ou se briser sous la pression du vent) et la déformation de la fenêtre.Pression : de 1(mauvais) à 5 (meilleur)
Déformation : A (déformable) à C (peu déformable)

La résistance de votre vitrage est déterminée par votre région, votre localisation et l’altitude de votre logement. Vous pouvez vous référer à la carte ci-dessous ainsi qu’à votre situation pour connaître le type de vitrage nécessaire :

classement AEV Air Eau Vent fenêtres

On remarque qu'une fenêtre haute située en bord de mer en Bretagne (classée A*3E*8V*A4) devra être plus résistante qu'une fenêtre de rez-de-chaussée en région parisienne (classée A*2E*4V*A2).

5. PVC, bois, Alu, Mixte : Quels matériaux choisir pour ses menuiseries ?

Le choix du type de matériau peut se faire selon 4 critères : le prix, l’entretien, les performances thermiques (isolation), l’impact environnemental. En fonction de vos priorités, les choix seront donc différents.

Le bois

chassis fenetre bois

Ecobilan : Le bois est le matériau disposant du meilleur écobilan. Cela dit, il faut impérativement que le bois soit certifié FSC ou PEFC pour garantir que le bois est issus de forêts gérées durablement. A défaut de certification, on peut s’orienter vers du bois local. Du bois exotiques sans certification est à proscrire. Pour un écobilan encore plus favorable, il faut s’orienter vers des bois naturellement durables (classes 3 ou 4) afin d’éviter les traitements polluants (fongicides, insecticides).

Prix : Les menuiseries bois, avec les menuiseries PVC, sont les moins chers du marché. Même réalisées sur mesure, les menuiseries bois restent abordables. Voir un exemple chiffré d’une réalisation sur-mesure : des baies double vitrage de 2m60 par 2m35.

Entretien : Une lasure de surface doit être appliquée sur les vitrages les plus exposés aux intempéries. Répétez cette opération tous les 2 ans .

Isolation : Les menuiseries bois offrent des performances tout à fait adaptées aux bâtiments neufs, comme à l’existant. On trouve donc sans problème des fenêtres avec un inférieur ou égal à 1,3 W/m²K.

Petits plus : Le bois, contrairement aux autres solutions, est facilement réparable (pâtes à bois). Il est également très bien recyclé.

Le PVC

chassis fenetre pvc

Ecobilan : L’écobilan du PVC est très défavorable. Pour cette raison, il est à utiliser avec modération. En effet, les matières premières utilisées ne sont pas renouvelables (chlore). Aussi, le PVC contient des substances nocives (métaux lourds, phtalates…) et dégage des vapeurs toxiques et mortelles lorsqu’il brûle. Son recyclage est également délicat (mise en décharge ou incinération).

Prix : Malgré ces inconvénients majeurs, les menuiseries PVC restent les moins chers du marché, ce qui explique leur nombre croissant. Ce prix attractif vient du fait que le coût environnemental du PVC n’est pas répercuté sur le prix d’achat. Néanmoins, pour une très faible plus-value (5% environ), vous pouvez opter pour des menuiseries bois. Voir un devis pour une installation de menuiseries PVC double vitrage 4/16/4 Argon.

Entretien : Aucun entretien nécessaire.

Isolation : Les menuiseries PVC offrent des performances tout à fait adaptées aux bâtiments neufs, comme à l’existant. On trouve donc sans problème des fenêtres avec un inférieur ou égal à 1,3 W/m²K.

L’aluminium

chassis fenetre aluminium

Ecobilan : Comme le PVC, l’écobilan de l’aluminium est défavorable. En effet, l’énergie gris nécessaire à sa fabrication est très importante. De plus, les matières premières utilisées sont non renouvelables, même si elles sont présentes en grandes quantités (bauxite, charbon, gaz naturel, pétrole). Cet écobilan est à mettre en balance avec un recyclage très efficace. L’aluminium est recyclable à l’infini avec un rendement de 90%. Par ailleurs, 30% des matières premières sont issues du recyclage. L’aluminium est également très durable et offre la meilleure durée de vie : plus de 60 ans contre 40 à 50 ans pour le bois et le PVC.

Prix : Les menuiseries aluminium constituent le produit le plus cher du marché (environ 2 fois plus cher que le PVC et le bois).

Entretien : Aucun entretien nécessaire.

Isolation : L’aluminium offre une grande conductivité thermique. De base, son isolation est donc faible. Néanmoins ce défaut est corrigé en partie par des rupteurs de ponts thermiques. Le Uw se situe plutôt autour de 1,7 W/m²K soit au-dessus des 1,3 W/m²K conseillés. Avant tout achat, vérifiez cette donnée avec attention.

Le mixte : Bois-Alu

Ces menuiseries combinent les avantages et les inconvénients des 2 solutions (Bois et Alu). Le principal intérêt est d’annuler le traitement du bois sur la partie extérieur, puisque celle-ci est en aluminium. Ce type de menuiserie reste assez peu utilisé du fait de son prix élevé (plus cher que l’aluminium).

6. Envisager de changer ses fenêtres

Si vous envisagez de faire appel à un professionnel pour le changement de vos fenêtres, il est important de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier:

Votre demande de devis a bien été enregistrée.
Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos "spams".

Devis Fenêtres / portes-fenêtres

  • Votre projet
  • Vos coordonnées
  • * *
  • *
  • + *
  • * *

logo artisan qualibatChoix du professionnel: Il vous faut ensuite choisir de préférence un artisan RGE Qualibat (Reconnu Garant de l'Environnement). Cela vous permettra de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez plutôt ceux qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique et qui restent disponibles et réactifs. Demandez également à visiter des chantiers de manière à obtenir des retours d'expériences de la part d'anciens clients. Enfin, exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.

Analyse des devis: Vérifiez que les devis proposés sont exhaustifs, ils doivent notamment préciser le coefficient "Uw". Ce coefficient rend compte des déperditions thermiques "Châssis + Vitrage". Vous pourrez ainsi comparer la qualité des fenêtres entre plusieurs offres. Dans tous les cas, choisir un "Uw" inférieur ou égal à 1,3 W/m²K. Attention néanmoins, c'est la qualité de la pose qui sera déterminante dans la performance des fenêtres.

7. Quels programmateurs de volets roulants choisir ?

Un programmateur de volet roulant permet de piloter, manuellement ou automatiquement, l'ouverture et la fermeture d'un volet roulant électrique. Il s'agit d'une simple commande murale qui programme le moteur du volet. Ce dispositif permet d'abord un certain confort pour l'utilisateur (Les volets sont déjà levés lors du réveil, ils se ferment tout seul lors du coucher). Ensuite, il autorise dans une certaine mesure des économies d'énergie: la nuit en fermant les volets extérieurs (meilleure isolation thermique), le jour en optimisant les apports solaires sur les fenêtres bien orientées. Enfin, en cas d'absence, le programmateur simule une présence qui peut dissuader des personnes mal intentionnées.

programmateur volet roulant somfy easy chronis unoTest du programmateur Easy Chronis Uno

Test du modèle Chronis Easy Uno proposé par l'entreprise Somfy. Le programmateur Chronis Easy Uno est installé sur une maison d'architecte RT 2012 et commande un volet de 2m60 de largeur sur 2m35 de hauteur. Pour rappel, vous pouvez consulter ici le prix de ce type de menuiseries sur-mesure.

L'installation

"L'installation doit être réalisée par un électricien" comme le préconise la notice. Evidemment, l'alimentation électrique du volet roulant sera coupée avant toute intervention. L'installation se résume à raccorder les 5 fils du réseau électrique sur la commande murale. Le programmateur ne pilote donc qu'un unique volet roulant. Pour qui n'a aucune compétence en électricité (comme c'est le cas ici), l'installation peut se révéler un peu fastidieuse. Après un rapide contact avec un électricien (5 minutes par téléphone pour un rappel des couleurs de fils), le produit est finalement installé en 1 heure ce qui semble très correct. Un installateur confirmé ne mettra qu'une vingtaine de minutes maximum.

programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno

La notice en bon français est imprimée sur une page A4 couleur. Bien que minimaliste, elle s'avère tout à fait fonctionnelle et efficace. Pour rappel, voici la couleur des fils : Rouge (pour l'alimentation PHASE), Bleu pour le l'alimentation NEUTRE), Jaune et Vert (pour la TERRE), 2 autres couleurs (MONTEE et DESCENTE du volet.)

programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno

L'utilisation

Au niveau de la programmation, celle-ci est vraiment simple comme bonjour. Un rapide coup d'œil sur la notice et l'appareil est correctement configuré dès sa première utilisation. De plus, les opérations sont faciles à mémoriser et vous n'aurez pas à ressortir la notice à chaque utilisation.
La programmation permet une unique plage de programmation journalière avec une heure de montée du volet et une heure de descente. Pas de programmation hebdomadaire donc, sur ce modèle " Easy".
On apprécie le pilotage manuel qui se fait sans perturber la programmation préalablement définie. Ainsi, si vous souhaitez remonter le volet alors que le programmateur l'a descendu, il suffit de presser la flèche " Haut"... Simple et efficace, il est important de le mentionner car ce n'est pas toujours le cas sur ce type de produit.
L'affichage digital est minimaliste mais donne les informations nécessaires : l'heure actuelle et l'heure de la prochaine opération programmée (montée ou descente).

programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno

Le design/La qualité

Au niveau esthétique, le produit arbore un design vraiment vieillissant par rapport aux modèles concurrents et s'adapte assez mal à un intérieur moderne. Sur ce point, Somfy annonce une refonte esthétique du produit pour une commercialisation en 2015. Au niveau solidité, le produit est fabriqué entièrement en plastique dur assez épais. A défaut d'être esthétique, le programmateur semble solide. Les boutons résistent bien aux pressions des doigts et paraissent robustes. La garantie de ce produit est de 3 ans (au même niveau que la concurrence.)

programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno programmateur volet roulant somfy easy chronis uno

Conclusion: 15/20

NB: Conseils Thermiques n'est pas affilié, ni de près, ni de loin à Somfy, nous remercions cependant l'entreprise de nous avoir permis de tester gracieusement ce programmateur.

Les Plus

Les moins

Le programmateur "Easy Chronis Uno" porte vraiment bien son nom : simple à utiliser, robuste et facile à installer, il joue son rôle sans fioriture. On regrette cependant son design un peu daté (nouvelle version du produit courant 2015). Si vous souhaitez programmer un unique volet de manière journalière, il fera parfaitement l'affaire. A l'inverse, si vous préférez une programmation hebdomadaire sur plusieurs volets, il faudra se tourner vers un autre produit. Le programmateur est commercialisé autour des 80€ selon les marchands. Sachant que la fourchette pour ce type de produit se situe autour de 40€ (Avosdim) à 80€ (Grande marque), Somfy se situe plutôt dans la fourchette haute.En contrepartie, le produit semble solide et est utilisé par le monde professionnel ce qui marque un gage de qualité.

Test du programmateur Quotidom Tel_Qc400

L'installation

programmateur volet roulant quotidomL'installation se résume à raccorder les 4 fils du réseau électrique sur la commande murale. Le programmateur ne pilote donc qu'un unique volet roulant. Pour qui n'a aucune compétence en électricité (comme c'est le cas ici), l'installation est clairement fastidieuse. (D'autant plus fastidieuse que les fils laissés par votre électricien dans la commande murale sont courts...)
La notice en bon français rappelle bien les couleurs des fils : Jaune/vert : la terre ; Bleu : neutre, Marron/Noir : montée ou descente, Rouge : Phase. Un schéma explique comment effectuer les différents raccordements.
Cependant, un schéma de l'appareil en vue éclatée aurait été le bienvenu afin de bien visualiser le produit dans sa globalité. Ainsi, on aurait pu éviter de se rendre compte à la fin de l'installation que le cache blanc pour l'esthétique doit être placé en premier... Résultat : Contraint de tout défaire pour que tout rentre dans l'ordre.
Dans tous les cas, les opérations de câblage requière une certaine patience et une certaine minutie. Pour ce test, l'installation a pris 1H40 pour un novice en électricité. Un installateur confirmé ne mettra qu'une vingtaine de minutes maximum.

L'utilisation

programmateur volet roulant quotidomAu niveau de la programmation, celle-ci n'est pas vraiment intuitive et un recours attentif à la notice est obligatoire à chaque utilisation. Cependant, en suivant pas à pas la notice, l'appareil se programme sans aucun souci.
Notez que le programmateur dispose bien d'une fonction hebdomadaire ce qui est assez rare pour un produit si bon marché. Par contre, il n'est possible de programmer qu'une heure de montée et qu'une heure de descente par jour, mais cela s'avère bien suffisant pour un usage normal.
On apprécie le pilotage manuel qui se fait sans perturber la programmation préalablement définie. Malheuresement, les boutons de commande ne sont pas forcément très intuitifs et obligent à tâtonner au début du moins. (Bouton gauche pour monter, bouton droit pour descendre, bouton central pour stopper le volet dans sa course.)
Une fonction "lock" est disponible afin d'éviter que l'appareil ne soit dérégler par erreur. (Intervention maladroite d'un enfant par exemple...) L'affichage digital est minimaliste mais donne les informations nécessaires : l'heure, le jour, et le mode (Auto ou Manuel).

Le design/La qualité

programmateur volet roulant quotidomAu niveau esthétique, le produit est assez travaillé et s'adapte plutôt bien à un intérieur moderne : une réussite. Au niveau solidité, le produit est fabriqué entièrement en plastique. L'ensemble fait plutôt bonne figure, mais les boutons semblent assez fragiles (plastique très fin à cet endroit). Après, le produit n'est pas fait pour être manipulé quotidiennement. De plus, la garantie est de 5 ans ce qui est plutôt au dessus de la concurrence et limite l'obsolescence programmée.

Conclusion: 16/20

NB: Conseils Thermiques n'est pas affilié, ni de près, ni de loin à Quotidom, nous remercions cependant l'entreprise de nous avoir permis de tester gracieusement ce programmateur.

Les Plus

Les moins

Quotidom réussit à proposer un produit esthétique avec une programmation hebdomadaire pour un prix très raisonnable. On lui pardonnera donc son installation un peu délicate, et le plastique un peu léger en façade. Par contre, une utilisation plus intuitive aurait été la bienvenue (recours attentif à la notice requis à chaque utilisation). Un très bon rapport qualité/prix cependant. Le programmateur est commercialisé autour des 40€ selon les marchands. A noter que certains sites (Avosdim et Quotidom) proposent un tarif dégressif : environ 40€ pour 1 exemplaire, 30€ pour 5 et 25€ pour 10. La livraison est offerte dès 45€. Sachant que la fourchette pour ce type de produit se situe autour de 40€ à 100€ (Grande marque type Somfy), Quotidom se situe clairement dans la fourchette basse.

Conclusion: quelle fenêtre choisir?

En neuf comme en rénovation, le choix se portera en priorité sur du double vitrage à isolation renforcée type 4/16/4 Argon. Pour assurer des performances thermiques satisfaisantes, il faut viser un coefficient Uw inférieur ou égal à 1,3 W/m²K et un facteur solaire g adapté au climat et à l'orientation du vitrage (valeur standard g = 0,65). Pour le choix du châssis, le bois reste probablement le meilleur compromis entre performances, prix et impact environnemental. Le PVC est à utiliser avec modération du fait de son écobilan très défavorable et de ses dangers pour la santé, notamment en cas d’incendie. Enfin et seulement pour des cas très spécifiques, il peut être utile de se tourner vers le triple vitrage. Les volets roulants apportent un confort supplémentaire: ils permettent de se protéger du froid la nuit et d'optimiser les apports solaires le jour, notamment dans les maisons bioclimatiques.

Laisser un commentaire ou poser une question




#22 - Benjamin (Admin) - 17.05.17

Bonjour,
@Gerlo : Tout simplement parce que les déperditions s'additionnent.
Donc en plus des pertes par renouvellement d'air (que l'on peut maîtriser avec un système de ventilation efficace), il faut ajouter les déperditions par les fenêtres.

@Julie : Beaucoup moins cher = danger. Soit c'est l'autre qui est beaucoup plus cher, soit c'est le 10/12/4 qui ne l'est pas assez... = danger lors de l'installation ou matériel de piètre qualité. Il n'y a aucune raison pour que le prix soit si différent.
Avez-vous demandé les éléments (classe CERKAL) ?

#21 - julie - 15.05.17

Bonjour,

Merci pour ces réponses.

Le devis avec le double vitrage 10/12/4 est beaucoup moins cher. Donc je pense partir sur lui même si comme vous le signalez l'autre vitrage est meilleur thermiquement. Le menuisier précise du "Pin épaisseur 58mm, double joint" donc j'ose espérer qu'il n'y aura pas d'entrées d'air après la pose.

#20 - Gerlo - 13.05.17

Quel est l'intérêt de choisir un Uw < 1,6 ou 1,7 (par exemple) quand la législation et les nécessités de l'aération exigent des ouvertures pour la circulation de l'air, qui bien évidemment refroidissent l'air intérieur en hiver (et chauffent en été) ?
Merci !

#19 - Benjamin (Admin) - 11.05.17

Bonjour Julie,
Les performances acoustique de la 2° seront meilleures, toutefois, je vous conseillerai la solution 1° car les performances thermiques seront 15% meilleures.

Par ailleurs, l'isolation acoustique dépend de nombreux critères notamment bien sûr des fenêtres mais aussi des éventuelles entrées d'air.

Je vous invite donc à demander la classe AC de ces fenêtres et/ou la classe CERKAL.
Cela permet de comparer 2 fenêtres rapidement et cela inclue les éventuelles entrées d'air.

A savoir que le maximum est AC4 et AR6.

#18 - Julie - 05.05.17

Bonjour,
Je souhaite faire changer mes fenêtres et je suis perdue dans les 2 devis de menuisiers.
1) Un me propose : 4/16/4 planit argon, europa 58, uw1.4 sw0.41 pin lamellé collé abouté
2) et l'autre : 10/12/4 argon + FE + warm edge, uw1.6 pin double joint

Je n'y connais rien. Selon vous, qu'est-ce qui serait le mieux? Mon but est de bien m'isoler phoniquement puis thermiquement.

Merci

#17 - Benjamin (Admin) - 02.04.17

Bonjour William,
Il y a pas grand chose à dire sur les grandes enseignes.
En effet, les profilés sont les mêmes pour touts le monde et donc il y aura peu de différence entre 2 fenêtres du même matériau à performance équivalence.

Tout ce joue sur la qualité de la pose qui dépend de l'installateur final de la fenêtre, qui est plus ou moins dépendant de la marque.

A noter aussi que les marques sont souvent des franchisés avec des politiques qui peuvent être très différentes selon les agences.

Donc même conseils qu'avec les artisans (bouche à oreille, ancienneté de l'agence, chantier équivalent + un coup d’œil sur internet sans s'attacher à un témoignage en particulier qui peut être complètement subjectif).

#16 - William - 08.03.17

Bonjour,
Un mot sur les grandes enseignes type KparK, Tryba? A eviter?

#15 - Benjamin (Admin) - 06.08.16

Bonjour jean,
Il existe plusieurs classements des performances acoustiques des vitrages.
Le Label Acotherm (CSTB) et la certification CEKAL.
La performance acoustique est mentionné sur l'avis technique du CSTB (si celui-ci existe). Pour le CEKAL, l'information est le plus souvent sur la fenêtre elle-même (au niveau de l'intercalaire).
Pour une route fréquentée, il est recommandé un affaiblissement acoustique de 33/34 dB, ce qui correspond à un label Acotherm de AC2 (AC1 étant le minimum) et une certification CERKAL de AR4 (AR1 étant le minimum).
Ne pas oublier qu'une réduction de 3dB diminue la perception des bruits pas 2 (courbe logarithmique).

#14 - jean - 02.08.16

bonjour
vous mettez que Uw devait etre inferieur ou egal à 1.3
mais qu'en est-il du Rw? y a-t-il à votre avis un minimum à demander? sinon, comment etre sur que la vitre posée sera suffisante pour ne plus avoir de bruit (premiere etage sur une avenue passante), faire seulement confiance au poseur?

#13 - Kasi - 04.05.16

Bonjour Benjamin,
Merci de votre réponse.
Il y a une entreprise Autrichienne qui propose des fenêtres Alu/PVC en France:
http://www.internorm.com/fr/produits/studio/studio-fenster/pvcaluminium.html

Ce que j'ai vu c'est que ces fenêtres (Alu/PVC) sont moins chers que des modèles mixtes Bois/Alu.

Par contre peu de retour sur ces dernières malheureusement.

#12 - Benjamin (Admin) - 04.05.16

Bonjour Kasi,
Peu de fabricants proposent ce type de fenêtres mixte PVC/Alu (Bouvet en France par exemple). Les performances thermiques sont moindres que celles des fenêtres PVC mais bien meilleures que les fenêtres Alu.
L'Alu à l'extérieur permet une esthétique plus soignée (finition + couleur) que le PVC.

Le mixte PVC/Alu est donc intéressant mais le prix reste un vrai frein dans ce choix qui reste plutôt esthétique.

#11 - Kasi - 04.04.16

Bonsoir Benjamin,
Je travaille sur une construction et m'interroge en ce moment sur la partie fenêtres justement.
Une entreprise me propose des fenêtres mixtes PVC-Alu (Alu en extérieur et PVC en intérieur).
J'ai du mal à trouver des avis objectifs sur ce type de menuiseries.

Avez-vous étudié ce système Alu-PVC ? Quel est votre conclusion SVP ?

Merci

#10 - Benjamin (Admin) - 20.03.16

Bonjour Bzz,

Il faut être très prudent avec ce terme "recyclable" car une matériau "recyclable" ne signifie absolument pas un matériau "recyclé". Exemple avec les déchets nucléaires qui sont "recyclables" pour refaire potentiellement une "nouvelle" source d'énergie. Ceux-ci sont stockés des années en espérant qu'un jour nous disposions des technologies pour les recycler et surtout que ce procédé soit rentable. Pour les fenêtres, il est très probable que les chiffres annoncés soient justes. Cependant, enfouir une fenêtre PVC coûte bien moins cher que son démantèlement responsable, et il n'est pas du tout garanti que la fenêtre sera effectivement recyclée. Cela dit, comme la durée de vie est assez importante (25 ans), on peut espérer que d'ici là les filières de recyclage auront suffisamment progressées pour recycler vos fenêtres à moindre coût.

Concernant le plomb, la réglementation tend vers une interdiction progressive de son utilisation dans le PVC. Certains fabricants comme Bouvet propose déjà des PVC avec des additifs plus respectueux de la santé humaine et de l'environnement. Ce sont effectivement les additifs qui font que le PVC peut jaunir dans le temps, toutefois, la plupart des additifs actuels, avec ou sans plomb sont "garantis" anti-jaunissement...

#9 - Bzz - 19.03.16

Bonjour, que pensez-vous des fabricants de fenêtres PVC annonçant du PVC sans plomb (apparemment, c'est le plomb qui fait que le PVC jaunit dans le temps) et recyclable a au moins 90% ?
Peut on leur faire confiance ?

#8 - Hervé - 27.10.15

Bonjour,
Je vais choisir le 4-18-6 mais j'ai encore une question ! Le vitrage de mon châssis fixe en alu va représenter 4m2. Vu la taille (et le poids) que cela représente un verre de 4mm est-il suffisant d'un point de vue sécurité , bousculade d'enfants par exemple. Cordialement merci .

#7 - Hervé - 20.10.15

Merci Benjamin pour la pertinence de votre réponse.
A vrai dire je n'ai rien choisi , ce sont les deux artisans contactés qui ont fait leurs devis à leur idée. Et je n'ai pas besoin de vitrages acoustiques !
Je vais leur en parler .
cordialement

#6 - Benjamin (Admin) - 19.10.15

Bonjour Hervé,
Ces vitrages correspondent tous 2 à la marque K-Line. (lexique propre, notamment le "WE" ou le "One").
Est-ce votre choix?

Les performances du 4-18-6 doivent être légèrement supérieures à celles du 6-14-4.
Toutes les deux correspondent à des vitrages acoustiques (épaisseurs différentes entre la première et la deuxième vitre). Est-ce votre choix?


#5 - Hervé - 17.10.15

Bonjour,
Je veux remplacer une porte-fenêtre coulissante par un châssis fixe en alu avec double-vitrage. J'ai deux devis différents sensiblement du même prix :
- double vitrage 4One-18WENoir Argon-6
- double vitrage 6-WE14 Argon-TBE4
Lequel choisir ?
Merci pour le conseil.

#4 - Benjamin (Admin) - 04.10.15

Bonjour,
@Michel : Généralement, la couche peu émissive est du côté du verre extérieur. En effet, cela maximisera les apports solaires (c'est donc de ce côté que le facteur solaire est le plus important).
On place la couche du côté du verre intérieur, par exemple sur des vitrages très exposés dans un climat chaud pour éviter la climatisation (ou diminuer les besoins). C'est également le cas dans le tertiaire.

@David : 0,1°C de déperdition? ça ne veut rien dire du tout. La différence entre du 4/16/4 et du 4/12/4 est importante. Environ 30% de différence sur les performances du vitrage (sur le Ug) (mais pas 30% sur la différence de performance de la fenêtre totale).
Pour les pare-closes moulurés, on en trouve en 8/16/4.
Vous avez payés pour 16 mm donc qu'on vous mette du 16mm.

#3 - David - 03.10.15

Bonjour,

J'ai récemment fait posé de nouvelles fenetres Normabaies en pvc blanc, profil Veka, avec des parceloses moulurées. Le commande portait sur des 8/16/4 dans une partie de l'appartement et du 44.2/16/4 dans l'autre (chambres).

Une fois posées, je me rends compte, en déclipsant un vitrage, que j'ai partout du 12 au lieu de 16 coté argon. Le prestataire me dit qu'il n'y a de ce fait que 0.1°C de déperdition : est-ce vrai ? Il m'informe par ailleurs que le fabricant ne peut monter du 8/16/4 sur une fenetre et maintenir des parceloses moulurées : est-ce le cas ?

Idem dans mes chambres en 44.2/12/4 : la déperdition par rapport à du 12 est-elle de 0.1°C ? Avoir du 16 est-il impossible avec des parecloses moulurées. ?

Merci de votre réponse rapide car la pose est encore récente et je peux mener une action au besoin.

#2 - Michel - 24.09.15

Bonjour
Quel est la différence de valeur du facteur solaire pour un même double vitrage 4/16 ARGON/4 avec couche peu émissive placée soit coté verre extérieur, soit coté verre intérieur ?
Cordialement.
Michel

#1 - Benjamin (Admin) - 08.09.15

Bonjour dan,
L'article a été remis à jour cet été (2015).

#0 - dan - 08.09.15

Bonjour
article et conseils très intéressants...mais ceux ci sont de quelle date? Sont-ils réactualisés en fonction de l'évolution des techniques? Et sont-ils tjrs pertinents à la date de ce message du 8 sept2015?
Crdlt.
Remonter