Les cheminées à l’éthanol

La cheminée à l’éthanol, aussi appelée cheminée au bioéthanol, est un chauffage décoratif. Elle offre une flamme chaleureuse sans les contraintes d’une installation coûteuse (pas de conduit nécessaire). En revanche, son utilisation doit être rigoureuse pour éviter les risques. Voici 6 conseils pratiques pour mieux comprendre ce dispositif.

1. Les cheminées à l’éthanol : chauffage d’appoint ou décoratif ?

Les cheminées à l’éthanol sont constituées d’un brûleur inclus dans un habillage décoratif. L’éthanol est enflammé manuellement à l’aide d’un briquet allume-feu de 15-20cm. L’éthanol libère ainsi de la chaleur en se consumant. La puissance des cheminées à l’éthanol varie généralement de 1 à 5 kW selon la capacité du réservoir ce qui réchauffera ponctuellement l’atmosphère. La combustion s’arrête lorsque le réservoir est vide où lorsque l’arrivée d’air au niveau du brûleur est coupée. Un conduit d’évacuation des fumées n’est pas nécessaire pour l’évacuation des gaz de combustion.

fonctionnement cheminee ethanolPour autant, les cheminées à éthanol sont avant tout des objets de décoration avant d’être des chauffages d’appoint. En effet, la combustion parfaite de l’éthanol ne dégage que l’eau et du dioxyde de carbone selon l’équation suivante : C2H6O + 3 O2 ==> 2 CO2 + 3 H2O. Toutefois, en conditions réelles, cette combustion peut être imparfaite notamment si l’apport en oxygène n’est pas suffisant et libérer du CO (monoxyde de carbone) potentiellement mortel. De ce fait, l’utilisation d’une cheminée à l’éthanol ne peut être qu’intermittente.

La norme AFNOR NF D35-386, qui règlemente ce marché, impose une autonomie maximale de 3 heures et une durée de fonctionnement maximale de 6 heures par 24 heures. Difficile dans ces conditions de parler de chauffage, même d’appoint.

Les cheminées à l’éthanol doivent également toujours préciser le volume minimum de la pièce qui va recevoir l’appareil. En effet, une bonne ventilation est primordiale pour garantir un apport d’oxygène suffisant pour la combustion de l’éthanol et l’évacuation du CO2 et de l’humidité générés par la combustion.

2. Cheminées à l’éthanol, un combustible coûteux

Le combustible en lui-même ne favorise pas non plus une utilisation en tant que chauffage :

Bilan environnemental de l’éthanol : L’éthanol est obtenu par la transformation de végétaux contenant du sucre (canne à sucre, betterave) ou de l’amidon (maïs, blé). De ce fait, on aussi de bioéthanol car la matière première est renouvelable. Elle n’a cependant rien de biologique au sens où les cultures restent en agriculture intensive.

Prix de l’éthanol : Un litre d’éthanol coûte entre 2 et 4€ selon la quantité achetée. A l’usage, cela donne un prix au kWh d’environ 30 centimes ce qui revient 6 fois plus cher que le bois (4.5 cts le kWh), 4 fois plus que les granulés (7 cts le kWh) et 2 fois plus que l’électricité (15 cts le kWh) :



Stockage et disponibilité de l’éthanol : Il faudra se diriger vers les grandes surfaces de bricolage ou sur internet pour trouver de l’éthanol conditionné en bouteille de 1L ou en bidon de 10 ou 20L.

Consommation des cheminées à l’éthanol : Elles consomment en moyenne 0.6L par heure. Pour une utilisation de 3 heures par jour (chauffage plaisir pour la soirée par exemple), cela représente environ 120€ par mois.

3. Cheminées à l’éthanol, une vraie plus-value esthétique

L’intérêt principal d’une cheminée à éthanol est donc son aspect esthétique car elle permet d’obtenir une vraie flambée sans installation complexe. Le foyer peut être agrémenté de galets ou de bûches décoratives en céramique selon les préférences. Attention toutefois en les positionnant à ne pas boucher les orifices du brûleur ou à orienter la flamme vers la coque de l’appareil.

cheminée éthanol design

Les concepteurs rivalisent d’inventivité pour offrir des produits très design : effet miroir sur les façades, vision traversante de la flamme, formes originales. On trouve même des cheminées « de table » pour égayer le repas… Bref, la cheminée à éthanol reste un chauffage plaisir.

4. Cheminées à l’éthanol, une installation à la portée de tous

Avec les cheminées électriques, les cheminées à l’éthanol font partie des rares systèmes ne nécessitent pas l’installation d’un conduit d’évacuation des gaz de combustion par un professionnel. On distingue 3 types de cheminées au bioéthanol :

Dans tous les cas, le stockage des bouteilles de bioéthanol devra se faire loin de l’appareil (au moins deux mètres). Aussi, il ne doit pas y avoir de tissus inflammables (rideaux, voilages, fauteuils…) à proximité de l’appareil.

Pour prévenir tous les risques, un détecteur de monoxyde de carbone ainsi qu’un extincteur domestique sont conseillés. Cela peut venir doubler le prix initial de l’appareil :

5. Quels dangers pour les cheminées à l’éthanol ?

Les cheminées au bioéthanol peuvent présenter des risques si elles ne sont pas utilisées correctement. Voici les principales consignes de sécurité :

danger cheminee ethanolUsage intermittent : Comme dit précédemment, la cheminée ne doit pas être utilisée plus de 6 heures par 24 heures.

Rechargement précis : Le réservoir doit être rempli avec précision. Si de l’éthanol s’échappe en dehors du réservoir, il faut l’absorber avec un chiffon puis nettoyer à l’eau pour éviter une inflammation en dehors du brûleur.

Rechargement à froid : Comme l’éthanol est très combustible, il faut toujours attendre au moins 15 minutes avant de procéder à un rechargement et s’assurer que le brûleur est bien froid. De même, il ne faut jamais remettre de l’éthanol sur une flamme ou fumer lors de la manipulation du combustible.

Extinction : L’extinction de la flamme peut se faire si tout le combustible est consumé ou si l’on coupe l’arrivée d’air au niveau du brûleur si l’appareil dispose d’une tirette. En aucun cas, la flamme ne doit être éteinte avec de l’eau ni étouffer avec un couvre-flamme.

Enfants et animaux domestiques : Les tenir éloignés pour éviter les risques de brûlures.

6. Prix des cheminées à l’éthanol

Le prix des cheminées à l’éthanol se situe généralement entre 40 et 500€ et jusqu’à 2 000€ TTC pour les modèles les plus travaillés. On se propose ici de présenter quelques références pour se faire une idée du marché :


VisuelTypeRéservoirDimensions - cmGarantiePrixAcheter
A poserNCL = 34
H = 16
P = 17
2 ans35€
Murale3 fois 0.25LL = 66
H = 40
P = 17
2 ans70€
Murale2 fois 1.5LL = 110
H = 54
P = 15
2 ans129€
A poser1.2LL = 50
H = 26
P = 24
2 ans142€
A poser0.35LL = 54
H = 61.5
P = 22
2 ans181€
Murale1.5LL = 65
H = 75
P = 23
2 ans191€
A poser0.35LL = 46.5
H = 65
P = 52.5
2 ans191€
A poserNCL = 80
H = 64
P = 32
2 ans239€
A poser1.5LL = 113
H = 96.5
P = 40
2 ans390€

Conclusion : Les cheminées au bioéthanol, un chauffage « déco »

Les contraintes de sécurité liées à l’utilisation de la cheminée à l’éthanol (usage intermittent uniquement) et le prix du combustible (0.30€ le kWh) en font un objet de décoration avant d’être un chauffage d’appoint. Elle séduira avant tout pour ses qualités esthétiques d’autant que son installation est très facile et ne nécessite pas de conduit de fumées. Sur ce point, la cheminée à l’éthanol est en concurrence directe avec la cheminée électrique. Si vous recherchez un vrai moyen de chauffage, il faudra plutôt se diriger vers les inserts bois, à granulés ou à gaz. N’hésitez pas à consulter notre comparatif des cheminées pour connaître l’ensemble des alternatives.

Laisser un commentaire ou poser une question




Pas encore de commentaire ou de question. Remonter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant d'accéder à des services et offres adaptées à vos centres d'intérêts et nous permettre de mesurer l'audience.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez-ici.